Ce n’était pas mieux avant.


C’est que j’essaye de dire à mes P’tites Racailles devenues grandes. C’était aussi ridicule avant.

Publicités

5 réflexions sur « Ce n’était pas mieux avant. »

  1. Quelle que soit l’opinion qu’on puisse avoir sur les leaders politiques, il y a tout de même des individualités très intéressantes, sorties du système moutonnier dans lequel elles sont plongées.

    Les années 80 étaient une autre époque, depuis la crise de 2008, le système politique est plus que jamais endogamique, sclérosé et corrompu intellectuellement,

    La Politique n’existe plus, nous mettons au pouvoir des personnages correspondant à la nécessité du moment : court termiste, branchée sur les directives des groupes privés, des taux d’indices des actions et des obligations. Le marché et la finance l’ont emporté sur toute autre considération, y compris celle des collectivités humaines qui deviennent des variables d’ajustement.

    A partir de là, il n’est pas très difficile d’imaginer qu’elles sont les compétences et l’organisation psychique utiles pour la mise en place aveugles des « réformes » utiles à la cause.

    Sous les applaudissements de ceux qui se sentent momentanément ou confusément à l’abri.

  2. Il me semble que les humoristes étaient plus libres….maintenant tout est bon pour condamner alors que l’humour est la seule arme contre tout ce qu il moque ….

    1. C’est exactement ce que j’ai pensé en lisant le billet.
      Rien que parce qu’un Coluche ou un Pierre Desproges pouvaient s’exprimer librement, c’était mieux avant.

      Quant à l’aspect matériel des choses, n’en parlons pas ….

      Si actuellement on s’inquiète tant de la disparition de la classe moyenne eh bien c’est justement parce qu’elle existait et pouvait se payer un appartement ou louer dans Paris sans que ça lui coûte les deux bras … entre autre.

Les commentaires sont fermés.