Ce malentendu sur la Vème République


On a beaucoup entendu, et on entend encore beaucoup combien Macron est politiquement légitime à faire ce qu’il fait (cette loi travail, etc), même si l’abstention fut record, et son élection au second tour de la présidentielle d’abord une victoire contre l’Immonde plutôt qu’une adhésion sur son programme.

Je ne connais pas beaucoup d’insoumis à contester une réalité évidente: les règles de la Vème République ont été respectées. On critique certes le matraquage publicitaire et la complaisance de certains médias dominants (attention, amis journalistes paranoïaques, ceci est une critique, pas une censure!). Mais Macron et ses supporteurs n’ont pas bourré les urnes. Jupiter est arrivé en tête du premier tour (de peu, mais en tête). Il a aussi gagné le second tour (rappelez-vous d’ailleurs, si nous hésitions à voter pour lui contre Le Pen, et malgré son programme, nous étions traités de tous les mots … que c’est cocasse avec le recul!). Lors du scrutin législatif, plus d’un adulte sur deux ne s’est pas déplacé. Macron a rassemblé 30% des suffrages restants sur son nom mais par la grâce du scrutin majoritaire à deux tours (une particularité française), il a remporté 80% des postes de députés.

Tout ceci était légal, je ne le conteste pas.

Ce que nous contestons est justement la Vème République elle-même. Un régime à bout de souffle qui autorise ce genre d’absurdité légale. Même certaines des plus grandes dictatures se sont réfugiées derrière l’argument de la légalité pour justifier leurs méfaits. La Vème République n’est pas une dictature, mais je rappelle cette évidence historique pour remettre quelques pendules à l’heure. Le vénézuélien Maduro, que je critique sans conteste, a respecté les formes institutionnelles de son régime. Je n’entend pas beaucoup de macronistes l’applaudir.

Quand Macron se sert de sa légitimité institutionnelle pour justifier l’application de son programme (dont lui-seul et quelques autres en connaissaient les détails comme la « révélation » de la loi Travail nous l’a démontré), il commet une erreur qu’il paiera de plus en plus à chaque loi. Car un nombre croissant de citoyens risquent bel et bien de se sentir bafoué.

Et pour celles et ceux qui, comme moi, ont subi le vote Macron comme un chantage anti-Le Pen, le temps du rappel que nous n’avons pas voté pour cela est largement venu.

Publicités

148 réflexions sur « Ce malentendu sur la Vème République »

  1. Un régime à « bout de souffle » qui nous a assuré quasi 60 ans de stabilité institutionnelle, qui a permis à la France d’être gouvernée et réformée, qui a permis l’alternance etc, etc…
    Moi je trouve que cette Ve République est toujours aussi jeune et fringante et je lui souhaite le succès de la constitution des USA qui aura bientôt 250 ans et qui permet toujours à ce grand pays d’être gouverné.

    Il y a comme cela sur terre des gens instables qui ne sont jamais content de rien et qui veulent tout changer en permanence.. Il ne faut jamais les suivre..

    1. Ce formidable outil n’est pas à remettre dans n’importe quelles mains, or
      -> depuis Maastricht, cette constitution n’est absolument plus adaptée en raison des obligations Bruxelloises auxquelles la Franc et les Français sont soumis.

        1. L’un n’est pas contraire à l’autre.

          Les Français qui ont voté Mastritch l’ont fait en totale méconnaissance de la réalité des choses.

          Les Chevement guaino Séguin étaient totalement ridiculisés par les médias et à cette époque les Français croyaient encore à l’honnêteté de la presse.

          Voila monsieur Arié, le film de 25 ans s’est déroulé sous vos yeux, avec le référendum 2005 et le foulage aux pieds du vote souverain, par un des aspects de la 5eme sous Sarkozy et Hollande.

          Fini le temps des rêves et de la mondialisation heureuse, les yeux se sont décillés … trop tard.

          1. HELENE

            Tu as raison de le souligner

            20 ans ont passé, des changements importants dans le fonctionnement de l’UE se sont produits et une crise financière est passée par là.

            Il suffit de réécouter avec le recul du temps, la vidéo de Seguin pour y retrouver malheureusement les grands points de ce qu’il annonçait pour notre époque.

    2. je passerai sur la Démocratie (sic) US qui offrit le choix entre Mme Clinton belliciste, menteuse et corrompue et l’improbable Donald Trump.

      Concernant la Constitution de la Vème, sans entrer dans ses défauts (peu réels) et tout en approuvant ses qualités certaines, même si largement issues d’une situation exceptionnelle, le problème c’est que justement elle a été changé dans son équilibre et dans sa pratique:

      – dans son équilibre: en passant au Quinquenat faisant coïncider de fait présidentielle et législatives et envoyant systématiquement une majorité du parti Présidentiel encore plus à l’état de godillots.

      – dans sa pratique en niant le résultat du référendum de 2005 et en instituionalisant deux partis dits d’alternance mais au programme de fait unique qui plus est dictée par des bureaucrates non-élus et servant une idéologie précise.

      Une forte impression qu’en france la Démocratie n’est pas vraiment entrée dans les moeurs.

    3. Le Président US a moins de pouvoirs que le Président Français . Que ça lui plaise où non, Trump, l’actuel Président, doit des comptes au congrès . En matière de démocratie, la Vème est une fumisterie .

      1. Bien d’accord,
        la Vème est née de circonstances exceptionnelles la Guerre d’Indépendance en Algérie.
        les réseaux gaullistes se sont effectivement activé pour faire revenir de Gaulle… au grand soulagement en fait des partis politiques.
        La constitution taillée à sa mesure et aux circonstances est malheureusement tombée assez vite aux mains des copains et des coquins.

        Face à la crise originelle, celle de 1973-74, celle qui a bouleversé le monde et engendré pas à pas la pensée unique TINA , la Constitution n’était plus un sujet de réflexion mais la garantie d’alternances raisonnables avec mesurettes approuvées par les soupeurs au service des forces d’argent et des lobby internationaux.

        avec la concentration des media malgrè tous les principes du programme du Comité National de la Résistance le dernier clou a été enfoncé dans la pseudo démocratie.

        Une révision constitutionnelle est urgente.

  2. De la première à la dernière phrase je partage ce point de vue.

    …et en plus j’en aime le ton 👍🙂

  3. Juan,
    Le vote à deux tours,que ce soit à la présidentielle ou aux législatives, n’a rien à voir avec la Constitution de la V ème République: c’est une loi électorale, qu’un simple vote du Parlement peut changer (la IV ème République en a essayé tout plein : proportionnelle intégrale, scrutin de liste national avec ou sans droit de panachage, etc.); De Gaulle disait que toutes les lois électorales avaient leurs avantages et leurs inconvénients, et qu’il fallait en changer de temps en temps.

  4. La IV eme ( tout comme la IIIeme) était un régime parlementaire excessif, ( instabilité gouvernementale chronique ) . La Vème est un régime présidentiel tout aussi excessif, à la limite de la monarchie . Il y a, sûrement, une voie médiane . La VI eme République, proposée par la FI demande des aménagements, c’est certain, mais constitue ( si j’ose dire ), une base de travail . Rétablir l’équilibre entre l’exécutif et le parlementarisme est essentiel si on veut faire revenir les électeurs dans les isoloirs .

    1. A propos de la IIIeme République, si Mac Mahon n’avait pas cherché à violer les institutions, celles-ci, à l’origine, n’étaient pas si déséquilibrées que ça !

    2. La Vè n’est pas si déséquilibrée que vous le dites: il y a eu plusieurs cohabitations (Chirac et Balladur ont été, deux ans chacun,premiers ministres de Mitterrand, Jospin a été cinq ans premier ministre de Chirac) , cohabitations pendant lesquelles l’essentiel du pouvoir passe du président de la République au premier ministre; d’autre part, c’est à l’intérieur de sa majorité parlementaire qu’un président de la République peut voir surgir une opposition ( les « frondeurs du PS », qui ont été jusqu’à déposer deux motions de censure qui auraient pu renverser le gouvernement PS !)

      1. @ Elie
        Lors de la cohabitation avec Chirac et Balladur,, Mitterrand ne s’est pas gêné pour bloquer des textes gouvernementaux ( c’est une des nombreuses prérogatives de la Vème ). Chirac et Jospin étaient tout deux d’accord sur un traité comme celui de Nice, par exemple . Si Chirac n’a pas utilisé la méthode Mitterrand, c’est que la droite y trouvait son compte . L’ UMPS dans toute sa splendeur . Et vous oubliez que Giscard a poussé Chirac à la démission en 1976, C’étaient une parodie car Giscard avait toute latitude, de par la Constitution, de débarquer son 1er ministre .
        Quand aux motions de censures déposées par les frondeurs, il n’y avait aucune chance qu’elles passent pour la bonne raison que les textes gouvernementaux proposés convenaient à la droite . Il y a eut gesticulation, sans plus .

        1. « C’étaient une parodie car Giscard avait toute latitude, de par la Constitution, de débarquer son 1er ministre . »

          Et bien, justement, non ! Si c’est le Président qui nomme le premier ministre, aucun texte ne lui donne le droit de le virer ! (mais, en pratique, il ne pourra plus gouverner si la majorité parlementaire suit le Président).; d’où la rumeur- j’ignore si elle est vraie- selon laquelle les Présidents exigent, en nommant un premier ministre, qu’il leur remette une lettre de démission non datée !

          Quant aux 2 motions de censure qu’on voulu déposer les frondeurs PS contre le gouvernement Valls 2,, il leur a manqué 2 voix pour pouvoir le faire; mais, s’ils avaient pu le faire, je suis certain que la droite ne se serait pas privée du plaisir de renverser le gouvernement nommé par Hollande.

          1. Curieusement, ces deux voix manquantes étaient de gauche . Du reste, les calculs avaient été bien faits et le risque inexistant .
            Si je me rappelle bien, Michel Debré a démissionné à la demande de De Gaulle . Ayrault, un des derniers, a démissionné sur la demande d’Hollande . C’est une façon élégante, vis à vis du 1er ministre, de le virer !

          2. Les deux motions n’avaient aucune chance de passer, les deux voies manquantes venant …des frondeurs qui ne voulaient pas insulter l’avenir (c’est raté ) .
            De Gaulle avait demandé la démission de Michel Debré, Hollande, celle de Ayrault ( y en a eu d’autres ) . C’est une façon élégante, de la part du Président, de virer le 1er ministre .

          3. Elie Arié
             » je suis certain que la droite ne se serait pas privée du plaisir de renverser le gouvernement nommé par Hollande. »
            Droite ou droche se renversant l’une ou l’autre, l’oligarchie libérale s’en serait contentée…avec bonheur. Tout cela est de l’embrouillamini jeté aux électeurs.
            Plus sérieux, langue de bois ou de vérité ?

      2. Elie Arié,
        vraiment , non mais Allo quoi ?
        les frondeurs , les courageux frondeurs… mais pas trop

        et vous avez gobé cette mascarade à l’époque ?

  5. Avec la Ve Constitution, l’exécutif domine le législatif. Dans une véritable démocratie c’est l’inverse. Et il y a bien longtemps que le peuple français a été évincé du débat politique dans les institutions où seuls des politiciens professionnels font ce qu’ils veulent. Peu importe les élections, le système ne favorise que les gens de biens, les plus riches.

    1. « Avec la Ve Constitution, l’exécutif domine le législatif. Dans une véritable démocratie c’est l’inverse. »

      Où avez-vous été chercher ça ? Dans la démocratie selon Montesquieu, les trois pouvoirs sont strictement séparés (USA,), et l’exécutif garde ses pouvoirs même en cas de cohabitation; la France s’inspire plutôt de la vision de Rousseau du Contrat Social, mais le législatif domine totalement le Président, privé de tout pouvoir, en cas de cohabitation..

      1. Non car le Président garde le privilège de refuser de signer les décrets d’applications de lois voter par le Parlement, ce qu’a fait Mitterrand durant la cohabitation avec Chirac !

        1. La cohabitation entre Obama et le congrès à majorité Républicaine a bien bridé les pouvoirs Présidentiels .

        2. Je crois me souvenir que ce que Mitterrand avait refuséde signer, c’étaient les ordonnances prises par le gouvernement Chirac, obligeant celui-ci à passer par la procédure législative normale, mais plus lente.

      2. Sous la Ve le président est roi, chef des armées, décide seul des motifs d’une guerre, d’une dissolution de l’Assemblée. Il y a un non-control de l’exécutif dans les institutions même en cohabitation.

      3. Selon la démocratie pragmatique, Robert Spire à raison. Et vous oubliez l’article 16 qui donne potentiellement tout pouvoir au monarque dénommé président, et cela selon son bon plaisir.
        https://www.google.com/url?q=http://lucky.blog.lemonde.fr/2017/03/09/article-16-de-la-constitution-francaise-une-henaurme-faute-dorthographe-et-une-menace-de-dictature/&sa=U&ved=0ahUKEwjqnOaC57nWAhXoKMAKHRDaB4YQFggVMAc&client=internal-uds-cse&usg=AFQjCNGzIeN98A034dF3pH0fFZqxBb4A2g

  6. Au fait …. avant d’aller marcher, j’ai lu Marianne et tous les sujets traités sont intéressants.
    Tant mieux, je ne le lisais plus.

  7. Même son altesse Macron a constaté que nous n’étions pas reformables …mais il n’en a pas tiré les bonnes conclusions …il n’a pas compris ou trop bien (sinon il naurait pas tenté ce coup de poker) que mal élu (il n’est pas le seul) la démocratie est en danger…
    notre mode de scrutin rend les choses de plus en plus compliquées …mais qui veut vraiment que ca change !

    1. TI SUISSE

      Merci, j’ai parcouru le 1er article. Pas de grosses surprises en ce qui me concerne. Il me reste à dérouler les différents renvois

      Comme d’hab, il va falloir des mois et des mois pour que les salariés tombent des nues en constatant l’énorme l’entourloupe dont ils font l’objet dans leurs propres vies. De 18 à 65 ans en âge de travailler.

      Dans quelques mois, quand des groupes privés vont organiser la baisse des CA et des bénéfices sur la France, qu’ils sortiront des salariés comme des sacs à fringues de recyclage, sans reclassement, il y aura alors des télés, des radios et des journaux, pour aller suivre en direct les gestes de désespoir, de violence etc…avec le ton d’indignation qu’il sied à l’épisode et force confidences comme une vulgaire émission de télé réalité…

      Mais le pire à mon sens, c’est ce qui va se produire inévitablement, par extension dans les mois à venir.

  8. J.P. Chevènement aux côtés de Michel Onfray explique :

    – comment s’est fait le choix de Mitterand en faveur de la création de l’UE et son chemin vers l’acte unique 36: 10

    -l’esprit dans lequel la constitution actuelle a été établie et ce qu’en ont fait les deux partis PS et RPR après de Gaulle. 42 : 00

    A conserver précieusement

    1. Elie

      je compte sur vous pour remettre les choses dans l’ordre chronologique 😀
      J’écoute en ce moment et c’est passionnant

    2. J’ai écouté en entier et c’est passionnant
      merci de l’avoir postée.

      Onfray en 30 minutes nous parle de démocratie locale-horizontale, avec possibilité de virer les élus-choisis en cours de mandat
      de l’importance des régions et villages, des petits et de proximités, bref des provinces en opposition au Paris jacobin totalitaire rappelant au passage qu se sont 10 siècle de royauté chrétienne et de république qui ont ainsi structurée la France.
      Clair, précis et tout à fait d’avenir, s’il y en a un.

      Chevénement en 60 minutes + nous régale de notre histoire récente et nous rappelle ses prises de positions clairvoyantes et dissidentes notament par rapport à Mitterand, la monnaie unique (Delors),l’UE devenant liberale et autoritaire, absolument alignée sur les USA.
      Il parle beaucoup de nos catastrophiques interventions Iraq 1, Lybie, Syrie, etc… et fait le lien évident avec terrorisme djihadiste.
      Extrémement jouissif et salutaire
      je mettrai un léger bémol sur l’avénement miraculeux de Macron, trop semblable à la béatitude de Alain Duhamel.
      Sa conclusion sur un souhait de changement constitutionel léger mais capital m’a provoqué un petit sourire.

      Chez Onfray, comme chez Chevément il y a donc une part (non reconnue) probablement ou peut-être inspirée par eux du programme de la France Insoumise.

      Dont pourtant ils critiquent tous deux le leader Mélenchon.

      Là, rentrant en zone que je m’interdit, il y a matière à synthèse régionalisme, voir fédération de régions et indépendance nationale souveraine.

      PS: je m’interdit de critiquer JML; pas question d’affaiblir en ce moment le mouvement LI qui nous fit la Seule Proposition acceptable de ces dernières élections.
      Le reste étant purement de la merde sèches ou fraiches et je n’avais aucune envie de Marcher dedans.

      1. j’ai un plaisir fou à les écouter, ces deux hommes là sont des érudits.

        On n’est pas obligé de partager tous leurs points de vue, mais une chose est sûre on peut s’appuyer sur eux pour élever le niveau de réflexion en politique.

        Quant à JLM, pour l’instant ses qualités dépassent largement ses défauts.

        Il est le seul à vouloir faire partager ses connaissances sur la réalité de la situation politique en France et dans le monde.

        Le choix pour la majorité des Français est restreint, soit on le suit, soit on disparaît.

  9. Que signifie le concept d’aliénation du travail ? Marx,

    Margot F commente:
    « Selon lui, être aliéné signifie être dépossédé de soi-même. Marx développe ainsi trois repérages du concept d’aliénation du travail:

    – le travail est aliéné quand il n’est pas « libre activité physique et intellectuelle », c’est-à-dire quand le travail est réalisé selon des modalités (rythme, temps) qui ne permet pas au travailleur de réaliser sa propre oeuvre.
    Marx fait ici le procès de la civilisation industrielle.

    – le travail est aliéné quand « il n’est pas la satisfaction d’un besoin mais seulement le moyen de satisfaire des besoins en dehors du travail » : le travailleur effectue la tâche non pas parce que celle-ci l’intéresse mais parce qu’il ne peut pas faire autrement pour survivre, ce qui aboutit à une négation de soi.

    – le travail est aliéné dans le mode de production capitaliste : ceux qui ne possèdent pas le capital doivent, pour gagner leur vie, vendre leur force de travail aux possédants – mais leur salaire ne correspond pas au travail fourni, car le possédant récupère une plus value.
    Marx appelle cela l’exploitation du travailleur. »

    et Clara G :
    « Dans sa définition la plus simple, le terme « aliénation » signifie rendre autre, rendre étranger (alien) : il renvoie à la dépossession de l’individu, à la transformation de son propre corps en quelque chose d’étranger.
    (…) »

    °°°°° °°°
    le boulot, taffer, un job (ni mousse)
    t’en as ? plus ? t’en cherches ? ..passé l’âge ? l’envie ?
    sinon la thune, le pognon ça va.. ni ça me regarde (ah bon)
    tant d’x millions de sujets, et tjs pas celui du billet ! (oups)

  10. Quoi que l ‘ on pense, notre système d élection est bon
    Au premier tour les abstentionnistes étaient ou dans l ‘ impossibilité de voter ou s’ en foutaient royalement Le nombre de candidats laissant largement le choix
    Le résultat reflète donc bien la majorité des désidératas des votants
    Ensuite, ce qui a truqué nos élections ce sont les médias les blogs en abrutissant lez gens sous une marée de blabla et de partis pris.
    Les gens ne votent plus pour des idées ou leur opinion, ils votent contre un candidat. Je ne vote pas pour, je vote contre je vote pour l’ un, pour le dégringoler sitôt élu, quitte ensuite de critiquer les actions de l élu de mon choix.
    Si un jour le sérieux revenait, si un jour l ‘électeur n accusait pas les non votant et mettait en cause son vote bien à lui, s’ il arrêtait d’ accuser le numéro de la république et regardait devant au lieu de vouloir rester dans le siècle passé s’ il arrêtait d’ accuser de ses propres absences les hommes politiques quel bond en avant ferions- nous!

  11. Je propose une élection présidentielle à 1 tour Le candidat ayant le plus de voix est élu Avantage grosses économies.
    Suivant le nombre de voix correspondra un nombre de députés que les candidats choisiront eux même suivant un barème exemple le plus de voix 10 députés par régions Avantage moins de députés, gains énormes sur les élections, changement éventuel tous les 5 ans.
    Naturellement les candidats de moins de 7% d’électeurs éliminés
    Limiter l âge des barbons du parlement, il y a un âge pour être élu il faut un âge maximum environ 67 ans Pendant les débats du parlement, pénaliser les dormeurs, les lecteurs de journaux, les téléphones.
    Les travailleurs n ‘ ont pas droit au sommeil sur leur lieu de travail
    Et SVP cessez de vous faire des illusions sur le numéro de notre république. De Gaulle l ‘ a changé car le pays était ingouvernable, tous les quinze jours le gouvernement culbutait cela lui a permis aussi de changer le franc et de passer aux nouveaux francs
    Le peuple a toujours eu le pouvoir en France, qu’ il ne sait plus s » en servir, qu’ il n’ a plus le courage ni la volonté de se battre est un autre problème.

    1. « Le peuple a toujours eu le pouvoir en France »????
      C’est une illusion entretenue quand le peuple vote « bien »….Quand il vote « mal » comme en 2005, on n’en tient pas compte et on empêche de nouveaux votes sur le sujet. Les Français savent bien que le système n’est pas vraiment démocratique et qu’on les considèrent comme un troupeau.

      1. Quand il y aura des électeurs sérieux, des gens ne rêvant au passé, mais pensant à l ‘avenir quand ils reconnaitront les erreurs qu ils ont faites, en exemple le commentaire de Spire car après la magouille du voyou qui a protesté?

  12. Reste plus qu’à attendre la suite des évènements :
    – réforme des retraites en cours d’élaboration avec Pisani Freey

    – réforme du chômage (révision des prestations, des durées….)

    – réformes qui vont occasionner des baisses des recettes publiques au profit de quelques uns

    – réformes qui vont occasionner des hausses de dépenses publiques sur certaines lignes et des mesures d’économies sur d’autres

    Insensée cette période de gestion shizophrènique, irresponsable pour la collectivité toute entière, soit inspirée et mise en oeuvre de manière décomplexée par des salariés en détachement de groupes privés bancaires devenus les dirigeants d’une collectivité publique. Comment peut on parler de Veme république ?

    Insensée cette période qui se cristallise sur une petite équipe de lanceurs d’alerte (les insoumis sont des lanceurs d’alerte), qui va finir par être considérée comme des terroristes par la vindicte populaire.

    Insensée cette compréhension d’une partie de la population à moins de 3000 € par mois, qui accepte voire applaudit à la mise en place programmée de l’expropriation des biens publics, la casse de ses paramètres sociaux. Un véritable reniement à son histoire collective.

    Insensée cette période de grossièreté de gestion de l’état, sous emprise des directives d’une poignée de technos non élus, et du chantage des groupes privés, devenus si puissants qu’ils sont les véritables patrons de la Veme république…

    Tout ça ne sert à rien malheureusement. Les individus qui ont pris le pouvoir ont bien raison de se foutre de nos gueules, jusqu’à l’absurde, puisque de toute façon, l’histoire montre qu’ils s’en sortent indemnes et que ce sont les manants qui finissent par se foutre sur la gueule entre eux.

    Bon, je crois que j’ai fait le tour, plus rien à écrire, Reste à attendre les résultats.

  13. Son altesse serenissime et grandissime…du haut de sa grande humilité …a signé le grand registre des ordonnances ….
    et portera la responsabilité du grand saccage qui va avoir lieu !

    1. Oh Sylvie, il était urgent de ne pas regarder cet épisode du jour et de l’éviter d’urgence.

      Ne jamais prendre part aux provocations, aide à garder la tête froide 🙂

      Il est à l’ouest de l’ouest (expression de Chevènement pour ceux qui sont plus américains que les américains).

      D’ailleurs Eric Fottorino hier a précisé que les réformes en cours étaient d’inspiration Américaine et non sur le modèle suédois :

      – en deux mots, flexibilité en faveur de l’entreprise (modèle Américain être non flexi-securité modèle Suédois).

        1. Oups quand j’ai relu mon commentaire je me suis demandée ce que ça voulait dire 🤣🤣🤣🤣

          Donc ça veut dire « Et » et pas « Être »
          😠😠😠😠cloche de tablette !!!!!

    2. Sylvie 75
      Ce qui nous ramène bien au problème constitutionel posé par certains arrangements avec la Démocratie tels que les Ordonnances et le 49-3.

      Avec un régiment de 305 paires de godillots, plus les supplétifs LR positifs et Modem, ces lois scélérates étaient sures de passer.

      Aller vite et éviter un débat au Parlement, merci les Ordonnances

      1. Il me restait 3 lectures gratuites sur libé et je ne regrette pas d’en avoir utilisé une pour cette article 😀😀😀😀😀
        Merci Stan

        On va écrire un livre :
        « des opinions en pâtés de foie à l’utilisation des moyens les plus ringards »

        1. HELENE

          Les vedettes du show biz deviennent éditorialistes, les cadres supérieurs de groupes privés deviennent ministres, les ex politiques deviennent éditorialistes. …et tout ce petit monde partouze gentiment en se racontant la réalité des manants. Et pour faire leurs marioles, ils emploient des bons mots comme « le déni de réalité » pour le plus grand bonheur des forts du QI.

          Fini les démonstrations compliquées, si tu veux singer la haute, tu repère un ennemi à la mode, comme par exemple Mélenchon et tu lui balances un de ces concepts prêt à porter genre « déni de réalité » comme une vache laisse tomber sa bouse par inertie dans un pré.

          La haute te repère et t’offre l’apéro à son diner de cons…

          1. … ou un mot tel que « factieux » cf. Valls 😀
            Le seul avantage, c’est que ça n’oblige pas à voir un minimum de QI🤓🤓🤓

            1. Hélène dici et Stanislas,
              j’espère que vous plaisantez, car des gens dits « du peuple » ne votent pas tous pour M. Mélenchon, M. Besancenot, M. Hamon, etc.. Certains votent pour Mme Le Pen, qui est arrivée deuxième aux primaires de l’élection présidentielle. Et son mouvement a eu plus de voix que celui de La France Insoumise aux législatives, les chiffres sont là :
              https://www.interieur.gouv.fr/Archives/Archives-elections/Elections-legislatives-2017/Second-tour-des-elections-legislatives-les-resultats

              Car les articles que Stanislas et Elie Arié ont cités sur ce fil, concernant la lettre de M. Torreton à M. Mélenchon m’ont fait penser à cela, au panthéisme ou à l’écologie politique dite de gauche, à des idées de M. Onfray et d’autres :
              «Penser un panthéisme sans dieu. Nous ne comprenons que ce que nous voyons, or la vie d’une pierre est imperceptible à l’œil nu… et pourtant les pierres vivent, sont soumises au temps, ont une mémoire. (…) »
              https://www.franceculture.fr/emissions/breve-encyclopedie-du-monde/faire-pleurer-les-pierres
              Je ne comprends pas que ce que je vois, mais en sachant que j’observe avec mon esprit et différents moyens, comme d’autres, et je suis perplexe en lisant cela, aussi. La vie et et la mémoire des pierres, mises en mouvement ou pas (voir Lettre à Schuller -Spinoza, parfois cités par M. Onfray), je ne les connais pas en direct, n’ayant pas obtenu de témoignage direct de la vie minérale ou des ondes-particules à cette heure. Mais les ondes-particules pourraient avoir une conscience, voire un libre arbitre, resterait la question du Créateur de celles-ci ou pas, etc., :-)) Resterait aussi la question du vote FN, même si le sujet est moins abordé en ce moment, ici ou là.

                1. Laure CP

                  Je ne comprends pas du tout à quoi correspond votre commentaire.

                  Je n’ai pas lu le lien d’Elie Arié par contre j’ai lu celui de Stan, peut être est ce le c’est le maillon manquant 🙂

                  1. Hélène dici
                    Si vous avez lu l’article cité par Stanislas, vous avez vu qu’il était question d’un écrivain, connu pour ses écrits sur la Nature ; certains le disent avoir été panthéiste, je le pense aussi (question de la gauche. aussi). Lisez celui de M. Onfray sur le panthéisme sans Dieu, cela me semble assez proche. On ne peut pas paraître se soucier davantage de dame Nature, des animaux voire des végétaux, etc., que paraître se soucier des chômeurs français, et cela sans dommage à mon avis. J’ai bien écrit paraître … Certains me disent : des « bobos-écolos-intellos » des « grandes métropoles » ne se souciant pas ou plus du sort de certaines régions françaises, même si ce n’est pas le cas en fait, j’insiste. Et Mme Le Pen n’est pas spécialement écologiste ni panthéiste ni antispéciste, etc., dans son discours, à ma connaissance. D’où mon commentaire … mais je peux me tromper complètement.

                    1. @Laure CP

                      Excellent commentaire ( merci de relever le niveau des échanges !), bien d’accord avec vous.

              1. LAURE CP

                Je ne vois pas pourquoi vous me montrez du doigt. j’ai seulement évoqué la partouze du monde d’en haut !

                j » ’espère que vous plaisantez, car des gens dits « du peuple » ne votent pas tous pour M. Mélenchon, M. Besancenot, M. Hamon, etc.. Certains votent pour Mme Le Pen……

                Selon le sondage Sopra Storia sur la sociologie du vote (en admettant que je comprenne « peuple » ouvriers employés retraités (classe moyenne basse)..

                1ER tour (proportion ouvriers/employés (OE) – retraités (R)
                Macron ; OE= 35 % – R = 26%
                Le Pen OE= 69 % R 14%
                Mélenchon OE = 46 % R=12%

                2 eme tour
                Macron et Le Pen ont exactement le même taux sur OE
                et les retraités ont voté à 74 %pour Macron…

                xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

                J’en profite pour rectifier l’info de la porosité entre les électeurs de Mélenchon et ceux de Le Pen, (entre autre dans le canard)

                Report électeurs de Mélenchon au 1er tour sur Macron = 52 %
                sur le Pen = 7%

                les électeurs qui ont voté Fillon se sont reportés à 20 % sur Le Pen et 48 % sur Macron

                Vu ?

                1. Stanislas,

                  j’ai lu. Et je ne vous ai pas montré du doigt, j’ai écrit un commentaire en m’adressant à vous deux, et c’est en ne disant jamais « les manants », « les gens de la haute » car quelqu’un peut être riche en argent et pauvre autrement, ou pas, et réciproquement, ou pas, en n’ayant jamais fait de « diner de cons », même avec des cadres supérieurs du privé, en travaillant, encore moins avec des gens dits « du peuple » ; quant au « déni » de « réalité », il me faudrait faire un commentaire excessivement long pour en parler.
                  Bonne soirée (je ne pourrai plus répondre pendant un bon moment)

                  1. LAURE CP se déclarant absente, je me demande, s’ il faut être au gouvernement ou éditorialiste d’un grand média pour faire simplet ou raconter n’importe quoi sans être repris…

                    les inégalités de traitement s’étendent à tous les domaines

                    1. Bah alors je suis simplette,
                      Car malgré la bonne volonté que Laure met dans son développement, je ne vois toujours pas le « rapport avec la choucroute »

                      Je précise que c’est une expression, parce qu’un jour où je l’avais sortie dans un commentaire, je me suis faite incendiée par quelqu’un qui croyait que je le traitais de choucroute😀

      2. J’connaissais pas le Fifi Torreton, vu photo avec Claire Chazal (la destituée), un sur signe d’intelligence, lu l’article de Schneiderman ça parle chez Pujadas (destitué idem)

        Si c’est ça le nouveau gourou d’Arié son recyclage s’avère problématique, même en MaConnerie.

    1. Sans avoir lu le lien, je rappelle que sans le « peuple » il n’y aurait pas eu les avancées sociales que le siècle dernier a connues, sans le peuple les guerres ne se gagnent pas etc.

      Le pouvoir du peuple existe ne serait ce que parce que sans lui l’économie ne serait qu’un vain mot, il lui rest à savoir quand et comment il est utile et concluant de se servir de ce pouvoir.

        1. Eh bien ?
          c’est toujours ainsi que cela c’est passé non ?

          Surtout lorsque la majorité existait réellement dans les votes, comme en 68.

          aujourd’hui cela n’a plus de nom … bonneteau peut être ?
          Avec des Elie Arié qui couvrent de cendres ceux qui ne votent pas en faveur de Macron, car le Pen pourrait être élue mouahhhahahah🤣🤣🤣

        2. Non, Elie
          Le peuple qui n’a pas été voté, qui a voté blanc ou nul ou qui ne s’est tout simplement même pas inscrit sur les listes électorales.
          La grande muette majoritaire du bas peuple qui va se prendre le tour de vis de votre Chouchou et ses sbires.

          avec la dernière escroquerie intellectuelle Merdiateuse Macrotteuse le vieux slogan  »élection piège à con » a reçu un bain de Jouvence.

          Vous voilà épargné par la Jouvence, mais englué dans le piège.

          1. Vous oubliez, parmi les « passifs », de comptabiliser tous ceux qui n’ont pas été manifester- bien plus nombreux que ceux qui n’ont pas été voter… Manifestations, piège à cons ?

      1. Le pouvoir du peuple tel que défini dans les Droits de l’Homme de 1789 et 1793, n’a jamais été inclu dans une constitution. Oui parfois le peuple s’exprime par la force car justement son pouvoir n’est pas institué, sa souveraineté non admise quand il vote « mal ». Les luttes ne constituent pas un pouvoir mais un rapport de force qui ne lui est pas souvent profitable.

        1. Bien sûr que le peuple s’exprime souvent avec force, comme, par exemple, les Vendéens pour défendre l’ Ancien Régime contre la Révolution… mais encore faut-il qu’il soit majoritaire, d’où la supériorité des élections.

  14. j’ai apprécié la lettre de Torreton (plutôt bon public; ni les moyens de me soigner, ou un manque d’envie ?)
    si elle fait chier cette Démocratie, qu’on la vire !
    ni s’en plaindra Robinson Crusoé,

  15. Une journaliste de l’Opinion s’étonnait, dans « C dans l’Air » de ce 23/9 que la FI conteste les ordonnances et rappelait que la Sécu en 45, les 39 heures et la 5eme semaine en 82 avaient été l’objet d’ordonnances . Ce que cette brave journaliste n’a pas compris ( ou pas voulu comprendre ), c’est que c’est le contenu des ordonnances qui est contesté . Les ordonnances antérieures servaient les salariés et ne nuisaient guère aux fortunés . Celles de Macron servent les fortunés au détriment des salariés .
    Ca fait une sacré différence !

    1. Erreur, le principe même des ordonnances est contesté, comme le 49-3 en son temps. C’est considéré comme non démocratique.

  16. En effet, j’dois être sacrément ‘démodé’ !
    Car je ne me connais pas d’ennemi (!) ni de classe ni de color, ..d’âge, taille, poids, ou de-richesse !
    J’ai même pas de singe ! ..ni de pépé (dirait Léo F)

    Zut.. échapperais-je au Grand Recommencement ?!
    Ok ! corriger le tir, ..pas envie de finir sur une île déserte,

  17. Mais à quoi joue donc Mélenchon en affirmant qu’il fera reculer Macron sur la réforme du Code du Travail, alors qu’il sait parfaitement qu’il n’en sera rien, et qu’il y a longtemps que les défilés pépères Bastille-République (le samedi, pour qu’il y ait un peu plus de monde) n’ont rien du « combat de rue » et ne sont qu’un rituel stérile hérité d’un passé révolu ?

  18. Torreton a raison :
    parler de coup d’état social
    en l’occurrence c’est n’importe quoi

    D’ailleurs le discours de Mélenchon
    est truffé de phrases démagogiques
    et fausses par exemple
    c’est la rue qui aurait abattu le nazisme.

    Mélenchon veut faire l’ange politique
    il fait la bête.

    Il est vrai qu’il ne cherche qu à jouer à
    l’incendiaire mais ce faisant il dévoile
    la pauvreté et la fausseté hallucinantes
    de sa pensée,

    Espérons que cela découragera les gens de
    l’écouter et s’intéresser à lui.

    1. LUCNO

       » de phrases démagogiques et fausses »

      « la pauvreté et la fausseté hallucinantes
      de sa pensée,  » ….

      Visiblement, quand on est amoureux de Macron, c’est pour de bon.

      Allez reprocher ça à Mélenchon après avoir entendu jupitre, ce n’est pas un jugement, c’est une crise d’hystérie ..

      1. Cher Stanislas, en quoi Lucno a-t-il tort ? C’est la rue qui a chassé le nazisme, vraiment ?
        Vous nous avez habitués à mieux !

        1. ESTELLE 92

          Chère Madame, je passe sur votre méthode éculée  » vous nous avez habitué à mieux »

          Pour me concentrer sur « la rue qui a chassé le nazisme. »…

          Ma question est assez simple finalement et j’espère que vous y répondrez en toute objectivité, pouvez vous me dire qui l’a fait ?

          1. Stan,

            Tu as raison.

            Il n’y a pas d’élite dont les squelettes sont au fond de la Manche.

            C’est bien le soldat de base, issu du peuple, ne sachant pas nager, qui a coulé direct lors du débarquement sur les plages de Normandie.

            Une autre partie a été tirée comme du gibier sur la plage ou dans les airs avec leurs parachutes.

            Oui sans le peuple les guerres ne se gagneraient pas.

            C’est juste que dans son discours c’est arrivé sans explications. Il faudra le faire plus tard.

              1. Et ?
                La majorité des « professionnels » est recrutée dans l’élite ?

                D’après les infos qui remontent des médias, ces « professionnels » n’ont pas l’air d’être traités sur le même plan que les élites, pauvre armée ….😔😔😔

        2. C’est quand même dingue: Mélenchon a dit une grosse connerie ( suivie de plusieurs autres, sur la 4 ème semaine de congés payés et le putsch des généraux d’ Alger), et ses groupies se donnent un mal de chien pour expliquer que si, c’est bien la rue qui a chassé le nazisme.

          1. Monsieur le toubib

            Quand vous comptabiliserez les conneries de belles factures de votre modèle Macron, vous serez alors en mesure de juger les groupies de Mélenchon.

            Sinon vos leçons de morale ne peuvent que faire pchiiitttt…

          2. Plus vous chercherez la paille chez les groupies,
            moins vous verrez la poutre dans votre œil.
            Et on en profite bien pour vous faire courir 😀

      2. Bonjour Stan,

        Mon grand sens de la charité m’obligent encore une fois à essayer de faire comprendre aux Indécrotables en quoi la Rue a chassé le nazisme.

        Certes l’expression est un raccourci, trop simpliste à mon gout, mais il fait partie d’une longue énumération du pouvoir de la rue et de ses victoires.
        On peut voir ça aussi sur cette Place de la Bastille comme un rappel du soulévement populaire de Paris contre l’occupant nazi, et qui l’en à chasser avant même que Leclerc n’y rentre.

        Soyons clairs historiquement c’est l’Angleterre qui seule, mais avec son Commonwealth (empire) a continuer la guerre.
        Mais en France ce sont les forces constituées Députés et gouvernement, qui ont abdiqué et ont accepté défaite et soumission en donnant les pouvoirs à Pétain (Macronien farouche mais avant l’heure)
        Ce sont les humbles et les sans grades principalement qui ont commencé la résistance. De Gaulle lui-même le disait, il s’attendait à voir arriver les généraux et les dirigeants et ce furent des volontaires hommes et femmes de toutes origines.

        Et qui a écrasé le nazisme et ses légions de toutes l’europe, c’est l’armée soviétique.
        Le premier échec militaire du nazisme c’est devant Moscou en Novembre 1941 où armée et milices populaires se sont unies.
        En fin de compte ce sont les armées soviétiques et les résistants de l’URSS qui infligent aux nazis allemands 80 % de leurs pertes militaires et vont conquérir Berlin et au-delà.

        1. Charles

          Toujours dans le domaine de la paresse intellectuelle, il est curieux d’observer que tout le monde ou presque se rue sur une expression choisie d’une cible donnée, encore une fois c’est le jeu ; mais je ne vois pas beaucoup de monde sortir du pavlovien afin d’apporter une réponse construite pour prouver que cette petite phrase est une bêtise crasse.

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Pertes_humaines_pendant_la_Seconde_Guerre_mondiale

          Or si je me fie aux chiffres affichés ci joint, j’ai du mal à concevoir que le nazisme a été chassé par des présidents, des ministres, des députés, et tout ce qui ne serait pas de la « rue ».

          On peut jouer au con indéfiniment.

          Alors de tous les côtés, force est de constater que les rues ont été vidées de leurs hommes et aussi de leurs femmes, de gré ou de force, pour aller virer les allemands..

          Je n’ai pas écouté Mélenchon, je suis donc incapable de situer le contexte et la signification donnée à ce qu’il a voulu dire.

          Je prends le factuel, je laisse l’idéologie aux autres, il y a du monde…

          1. Stan,
            vous remarquerez que sur le lien Wiki fourni il n’y a pas la ventilation front Est / Front Ouest.
            ça s’appelle pas révisonisme mais obfusquation des faits

            La vérité obfuscueé, elle est ici en tableau, clair et prècis:
            URSS > 10.6 millions de morts militaires
            Allemagne: 4.3 millions de morts militaires

            https://www.les-crises.fr/6-juin-1944/
            référant au lien:
            https://www.google.gr/search?q=WWII+pertes+militaires+front+de+l%27Est&client=firefox-b&dcr=0&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ved=0ahUKEwiAr4mFw73WAhVqK8AKHctYBxcQsAQIPA&biw=1333&bih=639#imgrc=rJinzuvXiGtp6M:

            3.000.000 de prisonnier de guerre Soviétiques sont morts dans les camps, Jorge Semprun y était, il en a parlé.

            Pas vu à la télé ?
            tu m’étonnes

            1. Charles

              J’ai lu quelques mètres linéaires d’ouvrage sur la période de la 2eme guerre mondiale, y compris l’excellent, récent et documenté « terres de sang » de T. Snyder.

              Mon propos était juste de demander à ceux qui courent derrière les leurres fabriqués par une poignée de demeurés des services comm de Monsieur le Merdeux, de me dire d’où viennent les morts comptabilisés, puisque dire qu’il viennent de la rue semble être une honte..

              Il y a là une énigme que j’aimerais résoudre, en dehors de toute notion de provenance.

              1. Vous n’avez jamais entendu parler des bombardements de villes visant les civils ? Vous comptabilisez les morts d’une armée (conscrits de force, quel que soit leur avis) parmi les morts de « manifestations de rue » ?

                1. @Elie
                  Le troufion allié qui s’est fait descendre durant la seconde guerre mondiale, tout comme celui qui a célébré la capitulation de 1945 voire l’Allemand entré en résistance et parfois fusillé pour ça, fait bien partie des peuples qui ont chassé le nazi, pas seulement dans la rue, je vous l’accorde, mais quand même !

  19. Petite séquence internationale ONUsienne:

    L’élève de Bri-Bri Trogneux devenu par la grace des Merdias prz de la bananeraie a:
    – reçu Putin et parlé de lignes rouges en Syrie
    – serré virilement la paluche de Donald
    – embrassé son cher Bibi

    Voici un petit extrait d’un article de Pepe Escobar sur le discours de Trump cherchant à défaire l’accord avec l’Iran:

    Le nouveau Roi soleil, le président français Emmanuel Macron, s’est jeté avec enthousiasme dans la mêlée, se posant en médiateur entre Washington et les autres membres des P5+1. Mais en fait, les nouveaux « piliers » vantés par Macron – des restrictions sur les missiles balistiques, un nouvel accord qui s’appliquerait après 2025, et une « discussion ouverte avec l’Iran sur la situation actuelle dans la région » – se résument à une approbation du changement des règles par l’administration Trump.

    Je résume pour les mal-voyants, mal-entendants:
    – politique sociale et économique dictée par Merkel, transmise par le Six-packs via Bruxelles
    – politique internationale compétitive pour être le caniche de Trump du Vénézuela à l’Iran et 100 % Nethanyaou compatible.

    MaCouille fondé de pouvoir de la banneraie sous controle d’United Fruit
    et de Wurtz Land va une fois Mémerkel installée vous parler de joint-venture militaire.

  20. Torréton dans sa lettre ouverte déroule tous les poncifs à la mode entendus ces dernières semaines par des éditorialistes en mal d’arguments.

    Son « déni de réalité » à propos des ordonnances, n’est rien que la preuve d’une ignorance crasse des évènements économiques puisque, rappelons le, aux supporters d’une telle affligeante ânerie, les résultats néfastes de la flexibilité du travail sont une réalité dans les pays qui nous entourent.

    Ils sont tellement devenus une réalité, que les mesures des ordonnances françaises bêtement reproduites, copiées au mot près à ces autres pays; ont parfois fait l’objet de retour arrière après l’observation très nette de la saignée que cette flexilbilité provoquait

    Que Torreton joue un jeu de politicaillon de base avec Mélenchon, soit, mais il est regrettable de constater la paresse intellectuelle et le manque d’esprit critique d’une population pourvue d’un QI suffisant pour tenter de vérifier des informations accessibles sur un outils appelé internet.

  21. En revanche, rien n’interdit aux souteneurs du libéralisme financier, de mettre la France et les français sur le trottoir avec tout ce qui a du fric. Ce que le pantin Macron est en train de faire plus que jamais, par rapport ses prédecesseurs.

    D’ailleurs, depuis deux ou trois ans, les stats européennes incluent le business de la drogue et de la prostitution dans le PIB.
    En France, en 2014, il y avait encore quelques pudeurs. L’INSEE ne le compte que dans le RNB (revenu national brut..) Pour faire briller sa politique, Macron n’aura plus qu’à exiger que l’INSEE intégre ça dans le PIB, et hop, une petite réserve de croissance en plus.

    Puisqu’une poignée de vendus et vénaux veulent mettre la France sur le trottoir, je ne vois pas pourquoi les souteneurs de cette pratique voient d’un mauvais oeil que les français descendent dans la rue.

  22. Je vous donne une vision de votre avenir https://www.facebook.com/403505586497759/videos/785643391617308/

  23. La rue a chassé le nazisme, ben il faut oser le dire, seul un coco pouvait.
    Il faut ajouter que derrière  » la rue » allant au massacre, des mitrailleuses empêchaient tout recul, c’ était mourir ou mourir.
    Les nazis ont perdu la bataille de Russie grâce aux hésitations de Adolphe, au général hiver et aux troupes rappelées des frontières chinoises. Il faut noter que les prisonniers de l « armée russe, survivant des camps allemands, ont été accueilli en  » héros » en voyageant vers la Sibérie.
    Pour la rue française elle s » appelait USA

  24. Super tribun le Méluche ! Le vla qui nous refait l’histoire. La rue a chassé les nazis ; il nous la copiera cent fois . Ce type est dangereux, il veut mettre la pagaille partout, ne propose aucune vrai solution et ne cherche qu’à satisfaire son égo déjà boursouflé. S’il pouvait exploser en plein vol ça laisserai de la place pour des gens plus raisonnables car c’est vrai qu’il y a du boulot …

  25. En réponse au dernier billet de Sarkofrance …jN’en déplaise à Juan je ne suis ni riche ni de droite et Macron m’agace beaucoup ainsi que les guibolles de sa moitié ! A part ça je viens de lire à l’instant que sa cote de popularité remonte. Comprend qui veut.

  26. D’ailleurs je n’hésite pas à le dire, ayant lu de nombreux ouvrages sur la 2eme guerre mondiale, je vais finir par attaquer en diffamation, les historiens qui ont prétendu qu’ils ont vu des paysans, ouvriers, commerçants, employés, artisans, parmi les soldats et partisans de toutes nationalités….

    Ou alors qu’ils précisent qu’aucun ne venait de sa rue.

    Il faut accepter le fait qu’une bande de marlous aux abois, larguent des leurres dans le public pour qu’il s’en saisisse et oublie les vraies escroqueries en marche…

    1. Stanislas,
      déjà on peut dire qu’ils ne venaient pas du ghetto de Varsovie, puisqu’au moment où ils se soulèvent le ghetto était déjà muré et il n’y avait plus de voiture.
      des rues qui mènent nulle part, sans voitures, ben c’est pas des rues.

      J’crois qu’Elie sera content de mon soutien.

  27. Allez puisqu’on est dans l »humour, à propos des ordonnances, je voulais juste faire remarquer que la bande de zouaves éditorialistes, animateurs de JT, ministres et autres députés, qui soutiennent la précarité et la flexibilité, couinent comme des gamins à qui on a retiré une part de gâteau, dès qu’il sont jetés. Et pourtant ils bénéficient d’indemnités limite indécentes, pour prix de leur silence qui dure au moins 24h..

    Mon dieu, que ces gens qui aboient dans leurs colonnes et derrière leurs micros sont fragiles…

  28. Ceci étant dit, ça m’a donné soif, je vais m’en jeter quelques uns, étant précisé que je n’ai pas à faire glisser des couleuvres avec, ça descend d’autant mieux.

  29. Pendant que tout le monde populaire s’indigne en choeur avec des leaders d’opinion très « orientés » sur une énigme concernant les chasseurs de nazis, voici une mesure du merdeux pas très en phase avec la rue, justement.

    coût 300 millions dans la gueule du pékin pour une poignée de parasites du monde de la finance.

    https://www.marianne.net/politique/le-genereux-cadeau-d-emmanuel-macron-aux-banquiers-et-assureurs-les-plus-riches

    et hop une gorgée…

  30. Encore une bricole qui n’est pas relevée au registre des inégalités de niveau d’étude

    AU 1er tour le la présidentielle, selon le sondage sociologique du vote Sopra Storia

    Vote bac + 2 et ++ …..1er tour
    Macron : 56%
    Mélenchon : 44% ………….sensiblement égal à Fillon

    Synthèse des résultats :
    un bac + de Macron est intelligent les yeux écarquillés , un bac + Mélenchon est un con aveugle..

  31. C’est drôle de voir des abrutis faire semblant de ne pas comprendre ou de se souvenir de la multitude de ces combats de « rue » qui certes n’ont pas vaincu à eux seuls le nazisme mais qui y a contribué.
    Dés 1941, il y a toutes ces grèves dans les usines françaises dont la plus importante est cette grève de 10 jours dans le bassin houiller du Nord-Pas-De-Calais (27 mai au 6 juin 1941) dans une zone sous contrôle de l’armée allemande qui procédera à des arrestations et déportations massives.
    Tous ces sabotages de production dans les usines, dés avril 1941 chez Peugeot. Sabotages qui vont se multiplier à partir de 1942, par exemple chez Shneider au Creusot où même le directeur de l’usine et ses proches seront déportés et ne reviendons pas.
    « Plus jamais une heure, plus jamais un homme pour les Boches » (« La vie Ouvrière » du 29 août 1942). Des combats de « rues » ou de « campagnes » d’ailleurs et souvent victorieux je ne citerais que les plus emblématiques: Guingouin dans le Limousin, Manouchian à Paris, Chapou dans le Lot, la guérilla de la 35e brigade FTP-MOI (Commandant Marcel langer) de Toulouse, la guerrilla en Corrèze avec le maquis Chambon, guerrilla incessante dans les Cévennes, la résistance Corse qui libère l’ile en octobre 1943, les combats du plateau des Glières, la libération de Paris en1944 et de bien d’autres villes par la seule Résistance aidée par la population, etc……La majorité de ces combats ont été mené par des communistes, alors cela dérange les réacs dont les ancêtres ont livré la France à Hitler et participé à une collaboration active.

    1. Aucune de ces actions de résistance ( qui n’a commencé à avoir des effectifs qu’à l’instauration du STO et après la rupture du pacte germano-soviétique) n’aurait évidemment pu libérer la France de l’occupation nazie; quant à la libération de Paris par la résistance, c’est un grand mythe: c’est parce que l’essentiel des troupes allemandes avait déjà évacué Paris à l’approche des chars de la division Leclerc ( à qui Eisenhower avait laissé le privilège symbolique d’entrer les premiers dans Paris)..

    1. Je confirme que ce n’est pas pour moi, ce qui n’engage aucunement les autres cités..

      1° Je ne cherche pas de travail de ministre ou de conseiller

      2° Je n’ai jamais eu besoin de me palucher sur la photo d’un homme

      3° Pour faire briller une paire de pompe, le cirage doit être posé avec mesure, sinon ça donne un aspect graisseux..

    2. Excellente idée Elie

      J’ai passé votre chemin, le mien m’a emmenée chez des amis avec qui j’ai passé et trés bonne journée.

  32. Même à 150 000 selon les organisateurs, les manifestants étaient nettement moins nombreux que ceux qui n’ont pas été manifester et qu’on ne comptabilise jamais; et pourtant, c’est facile : au 15 février 2017, 45,7 millions de Français sont inscrits sur les listes électorales en France; soit 45 550 000 non-manifestants contre 150 000 manifestants au plus.

    1. Et sur ces 45,7 millions de Français inscrits sur les listes, plus de 50% sont restés à la maison ou ont voté blanc, soit 23 millions grosso modo !
      Ca en fait des gens que la politique et, surtout, les politiciens, ont écoeuré !

  33. Lors de la manifestation de La France insoumise contre la réforme du Code du travail, samedi à Paris, Jean-Luc Mélenchon a souhaité « une action forte et dense » avec les organisations syndicales, disant être prêt à se « ranger derrière elles » pour « déferler à un million sur les Champs-Élysées ».

    Le secrétaire général de FO n’a pas tardé à répondre. Jean-Claude Mailly a lancé à l’encontre du chef de file de la France Insoumise : « On ne défile jamais derrière un parti politique, même avec. Force Ouvrière est un syndicat indépendant des partis politiques quels qu’ils soient », a-t-il déclaré lors de l’émission Le Grand Jury de RTL/Le Figaro/LCI.

    « Nos statuts confédéraux prévoient qu’on peut passer des alliances à un moment donné, si la démocratie est menacée. On n’en est pas là quand même », a ajouté le numéro un de Force Ouvrière, qui n’a pas participé aux journées d’action organisées par la CGT contre les ordonnances réformant le Code du travail.

    1. Vous n »avez toujours pas compris comment fonctionne un syndicat . Mailly, comme Berger ont appelé à ne pas participé à la manif du 21 et pourtant, il y avait pas mal de drapeaux de la CFDT et de FO dans cette manif . Et, pour votre gouverne, les statuts confédéraux n’engagent pas plus que ça les fédérations , lesquelles sont en prise directe avec les unions locales, elles même poussées par les sections d’entreprises . Qui plus est, Mailly se fout du monde : il appelait à la manif contre la loi El Khomri mais se couche devant les ordonnances qui ne sont que la continuité de celle-ci . Mais comme il ne se représentera pas aux élections de FO en avril 2017, il cherche un appui pour atterrir à l’OIT !

        1. Alain,
          Elie Arié comprend très bien mais, avec son mépris coutumier vis-à-vis des mal-comprenant infantiles ( dixit Arié ) que nous serions, il prend souvent le contrepied de tout ce qui lui est idéologiquement insupportable.
          Son lien sur les leçons moralisantes de Torreton, qui ont une certaine pertinence, est envoyé sans l’ombre d’une précision quant à la responsabilité de Benoit Hamon dans le résultat de la présidentielle, ce qui n’aurait probablement pas changé grand chose quant à l’issue mais, qui aurait eu le mérite d’un clarté bienvenue
          Benoit Hamon n’avait pas d’état d’âme à manifester le 23 septembre…A-t-il seulement une conscience libre ?
          Par contre, dans le lien suivant  » Message à Jean Luc Mélenchon et Mickaël Wamen « , Philippe Poutou dialogue sans problème… quoi que l’on en pense : ouvrir ( voir échange entre Poutou et toi ).
          https://vivelasixiemerepublique.wordpress.com/2017/09/24/message-a-jean-luc-melenchon-et-mickael-wamen-pour-un-appel-commun-a-mener-le-combat/

          1. @Elie
            Vous me fatiguez ! Mailly n’appelle pas à la manif contre les ordonnances mais l’a bien fait contre la loi El Khomri . C’est là le fond du problème . Qu’il cherche un point de chûte ne me gène pas . Ce qui me gène, c’est qu’il le fasse en se reniant !

  34. Le chef de file de FO est peut être « fluidifié » et même « UIMMé » … allez donc savoir ….😀

  35. joli louange ! ..Lionel à Elie; ou genre: ‘que d’honneur’.
    Certes, chacun sa sensibilité (ou susceptibilité) ou, qui n’aurait pas les défauts de ses qualités ?
    On peut aussi, comme tous! les autres collaborateurs (commentateurs) profiter de sa présence (merci; ni obligé)
    et même de qql expérience.
    Aussi j’apprécie le-confort (!) contexte ici: l’entre soi. On devine l’ironie, la limite sous-entendue: l’exclusion.
    Pour la clarté: je suis mal placé !
    Conviction ? (certitude) ignore la soudure (ma nature?)
    Ni manichéen ! Sarko #Ségo, M #M, sans dents #rupin, etc.
    je m’en tiens, faute de grives ?? le media = la météo,
    /le Vénèze, tiendra t-il jusqu’à Noël ? le code du travail, oui lui durera une vie, en attendant Pâques prochain ?

    bref, j’avais du retard dans vos post !
    Le lien Libé (Stan) ou ta rèp (samedi à 5 h du mat) la mienne: « j’en conviens ! il, -la p’tite bête qui gratte ni que l’entre jambe, continue, il insiste même, le ‘travail’ initié par qqls de ses pairs (même pas né!) et dans la série ‘fuck la vergogne’ où est la surprise ?? »

    La vidéo (H dici, juin 17; mon kif de l’homme, et l’histoire) Onfray & JP Che; même de prévenir (uchronie; chatouille) Michel persiste : » Che, grd homme, idées comportement.. homme clé à ce moment; Mitterrand a choisi, tranché; il s’en est fallu de peu ..que le destin de la France, sa dignité, sens de la grandeur, le désir d’inscrire son trajet dans l’histoire (yo) »,
    alors ne m’étonne pas qu’il cite: « Islande, ..on parle, discute, ..tranche, décision »,
    voilà: là-bas, une île (et) ‘dans l’temps’.
    Effectivement/en fait il manie aussi le moderne (cliché) en exposant « Adolf ou le Gnl, merci pour le choix ! et/ou autre ‘confiscation’ Oradour, Shoah, Marine par ci, ou des déportés politiques par Mélenchon.. grande obscénité ! on est des grd garçons ! on sait juger sur un programme sans être manipulé ! »
    /zut! est-ce ça l’histoire de « QI » ?!
    Ce qui envoie à l’excellent! papier sur le « roi philosophe », qu’importe le messager (Elie; Huff’post, et ses 2 liens)
    Oh! d’abord une visite-frigo, ..et retour,

    Un commentaire de Laure, commenté, relevé par Elie ! (nous, c’est moins sûr)
    Lionel, (vendredi 23:10) lien: article 16. Aussi, le 8 mars, la journée Internationale des Droits de la femme.
    Merci,
    J’ai zappé ‘la guerre’ (les post relatifs) en gnl Stan s’en occupe très bien (rien à redire!) le tranchant bien limé, il reste aux gens que peu de chair sur l’os, ..si ça gêne pour finir/ouvrir qql phrase ou pensée ? (et) davantage aux personnes peu coutumières ? aucune idée.
    /Miaoow Sylvie,

  36. Une bonne analyse de l’ Obs :
    ___________________________

    Jean-Luc Mélenchon est un mauvais perdant. Quand la situation lui échappe, son orgueil l’aveugle. Et l’ombrageux cogne alors sans discernement. Ce tempérament véhément s’est encore exprimé, à la tribune de la place de la République, devant la foule des marcheurs contre « le coup d’Etat social ». »La bataille n’est pas finie, elle commence », a lancé le leader de la France Insoumise avec des accents néo-gaulliens. Mais ce genre d’énoncés performatifs, s’ils provoquent des frissons dans une assistance acquise, ne se heurte pas moins à la réalité.

    La mobilisation fut moyenne – quelque part entre les 30.000 manifestants dénombrés par la Préfecture de police et les 150.000 revendiqués par les Insoumis. Les mélenchonistes, qui tablaient sur la participation de salariés du privé et de nouveaux protestataires issus de la majorité silencieuse, ne peuvent qu’être déçus.

    La harangue contre la « chienlit libérale », hélas, n’est guère propice à l’examen de conscience. Pour échapper au constat d’un mouvement social qui ne parvient pas à grandir, Mélenchon a opté pour la fuite en avant : il a promis une « casserolade », le 30 septembre prochain et un nouveau « déferlement » d’un million de manifestants sur les Champs-Elysées pour s’opposer encore aux ordonnances réformant le Code du travail avant leur ratification par le Parlement.

    Le concert de casseroles, « là où vous croyez qu’il est bon de le faire », dit vaguement Mélechon, apparaît bien dérisoire face à la volonté du président de la République qui a mis en scène la signature des ordonnances et ne renoncera pas pour un simple tintamarre.
    Péchés d’orgueil

    La grande manifestation des Champs-Elysées, elle, reste à organiser. L’ambition d’un si grand défilé, forcément unitaire, souligne l’erreur stratégique commise par l’état-major de la France Insoumise dès l’été dernier. En prétendant prendre la tête d’un mouvement social, le mouvement mélenchoniste a présumé de ses forces et fait fi d’une longue tradition : dans l’histoire des luttes si chère à Mélenchon, les partis politiques ont toujours laissé la prééminence de la mobilisation aux syndicats. A eux, l’opposition parlementaire… Et la participation aux défilés, mais toujours sous la banderoles des syndicats.

    Grisé par son relatif succès au législatives, l’insoumis en chef a cru qu’il pourrait s’affranchir de cette répartition traditionnelle des rôles. Encore un péché d’orgueil. Le député de Marseille s’est lancé dans une compétition avec la CGT, elle-même privée de son allié Force Ouvrière par l’habile tractation du gouvernement. Résultat : au lieu d’additionner leurs forces, les organisateurs de la contestation ont fait manifestation à part. Sur la place de la République, Jean-Luc Mélenchon a esquissé un changement de pied. Il s’est dit prêt à se ranger « derrière les syndicats ». C’est là un aveu de l’erreur qu’il a initialement commise. Mais l’insoumis risque de payer personnellement sa promesse de « faire reculer Macron » si d’aventure Macron ne reculait pas…

    Sa réponse au président, qui a jugé que « la démocratie, ce n’est pas la rue » fut approximative. « La rue a abattu les nazis », a prétendu l’érudit Mélenchon montrant par-là que sa mystique de la résistance est bien de seconde main. Mais son énumération des insurrections qui vaincurent les « rois » le « CPE » en passant par le plan Juppé et les généraux factieux d’Algérie « en 1962 » (sic), passe sous silence toutes les manifestations qui ont pu être organisées par l’extrême-droite ou la droite. Autant de mouvements qui ont parfois rassemblé des millions de citoyens mais ne cadrent pas avec sa doctrine et n’ont donc pas droit de citer…

    Mais il y a plus troublant. Sentant la résistance contre le « coup d’état social » sur le point de flancher, l’insoumis en chef a invité étudiants et lycéens à « se mettre en mouvement » au motif qu’ils seraient bientôt les « premières victimes des ordonnances ». C’est passer, cette fois, par dessus la tête des syndicats étudiants…

    Cette invite dit encore toute l’irresponsabilité du député de Marseille. Au nom de quelle délégation éducative ce tribun du peuple autoproclamé s’autorise-t-il à appeler des « jeunes gens » souvent mineurs, à prendre la rue ? Qu’il ne lui reste que le blocage des facs et des lycées pour faire valoir son point de vue constitue un aveu de faiblesse. Il s’agirait pour les enfants « d’aider leurs parents », trop timorés ou trop soumis au grand capital. Voilà une intention qui rappelle les heures sombres de la révolution culturelle du grand timonier Mao incitant les enfants à dénoncer leurs bourgeois de parents…
    Radicalisation, piège à Mélenchon ?

    « Après la rue, il y a l’élection », a jeté Mélenchon rageur, en tournant le dos à la foule des « gens » venus l’acclamer. On lui rétorquera que l’élection, en l’espèce, a précédé la rue de quatre mois. Mélenchon semble s’en laver les mains. Il continue de contester la légitimité d’un pouvoir qu’il considère comme « mal élu » face à Marine Le Pen.

    A la légalité des urnes, il oppose la force des manifestations. Mais rêve cependant d’une conquête légale du pouvoir lors de la prochaine élection présidentielle. Il va lui falloir choisir. Soit Jean-Luc Mélenchon se pose en premier opposant à Emmanuel Macron, comme l’indique les sondages et il assume son statut de président du groupe parlementaire la France Insoumise, soit il incarne une douteuse réincarnation d’Hugo Chavez et reste condamné à la marginalité…

    La radicalité enferme Mélenchon. Sa violence verbale déplaît à une majorité de Français. Son culte égocentrique les inquiète encore plus. A cet égard, le discours de la place de la République pourrait agir comme un révélateur. Après Marine Le Pen confondue lors du débat d’entre-deux tours de la présidentielle, voici Mélenchon qui vient de montrer le mauvais visage du ressentiment et de l’improvisation au rendez-vous populaire qu’il s’était lui-même fixé. Ainsi se démasquent les démagogues.

    A l’évidence, la seule voie qui permettrait à Mélenchon de devenir, un jour, majoritaire dans le pays est à l’opposé du « populisme » grande gueule qu’il cultive. Cette ligne au dessus de tout soupçon tient en une simple devise : la République, toute la République, rien que la République !

    Jean-Luc Mélenchon a rassemblé 19% des suffrages au premier tour de la dernière présidentielle en montrant le visage d’un républicain respectueux de ses adversaires. Il fut le plus brillant débatteur devant des millions de téléspectateurs. De là est venu son succès relatif.

    C’est donc en abandonnant la paranoïa qu’il doit à sa formation trotskyste et à un entourage sectaire qu’il parviendra à élargir sa base électorale. Et c’est en bâtissant de réelles alliances à gauche, qu’il pourrait s’imposer, à terme, comme une figure de ralliement.

    Pour réussir, il lui faut rompre tout à fait avec Pierre Lambert, son premier gourou de l’OCI et s’en remettre à l’exemple de son deuxième mentor, François Mitterrand, qui sut unifier la gauche et porter un projet de changement social jusqu’à l’Elysée. « Jean-Luc Mélenchon est l’un des plus doués. Il ira loin… à condition que sa propre éloquence ne l’enivre pas. », aurait dit l’ancien président socialiste. Pour l’instant, Mélenchon est ivre de rage.

    Sylvain Courage

    1. Superbe analyse

      J’aime ce blog, parce qu’il permet de se faire une idée très rapidement de l’activité gouvernementale. Au moins depuis mai/juin dernier.

      Si je vois apparaître une poussée hystérique à propos de Mélenchon, je déclenche mes recherches.
      Macron et son gouvernement de ripoux vient de pondre une vacherie ou le ptiot vient de dire une connerie monstre, une ineptie qu’il faut planquer.

      L’avantage de l’époque dont on parle rarement à propos des principaux titres de presse et des JT, c’est la qualité de transmission de la non info par télépathie, et la rapidité de copié collé d’un bout à l’autre de la planète éditoriale.
      Il suffit alors de chercher où est l’évènement principal qui déclenche la crise très secondaire.

      http://www.acrimed.org/Les-editocrates-contre-Jean-Luc-Melenchon-bis

    2. « C’est la rue qui a abattu les rois . C’est la rue qui a abattu les nazis . C’est la rue qui a abattu le plan Juppé . C’est la rue qui a obtenu le retrait du CPE . C’est la rue qui obtenu le droit au logement .C’est la rue qui porte les aspirations du peuple Français lorsqu’il ne peut le faire autrement  »
      Quand on veut faire une citation, on évite de la saucissonner .Sinon, ça fait service de la soupe comme le duo Delahousse/Duhamel hier soir sur France 2

  37. ivre de rage ? peut-être, plus sûrement des hauts et des bas, aussi sa nature (et nous l’habitude)
    bref, il est patent et de tant d’évidences, qu’il est un « animal politique » ! /de penser, image-comparée (douteux procédé.. mais de qui parle t-on) à JM Le Pen.. leur QI (vaste espace; comment jauger de qualité intellectuelle, culturelle !)
    l’opportunisme -aller au port- intérêt, projet, morale,
    ni la faconde les départage,
    par contre JLuc ‘crée’ davantage, ..ainsi qql circonstance,
    Ni élève ni maître, surtout pas ! Quelle injure !
    Rusés & roublards (commun politique) mais plus de loyauté, de pertinence, de ‘travail’ de JLuc; JM a lui aussi un don mais plus déconneur, cossard (et vénal !)
    De-qué électorat.. ah ce peuple, n’en fait qu’à sa ‘tête’.
    Fi d’idéologie: JLuc est en tête !
    Les lycéens étudiants ?! très bien ! il sait et fait le métier ! (ni vraiment le terrain Le Pen; mais foutons lui la paix)
    Sans dire qu’il a un blvd, ..et pourquoi pas, on peut appliquer la-confiance et l’optimisme.
    Unifier.. dans rallier il y a ‘allié’, bah, chacun son Everest !

    °°°°°°°°° °°°
    (encas: speculaas, chocolat suisse.. goûtue Europe!)
    Le roi philosophe.. les ‘gardiens’ ! armature intellectuelle (etc.!) bémol: « trop peu de temps consacrés au ciel des idées »
    /les idées, -primes ! Platon (théorie)
    qu’importe si la philosophie = vérité (et Kant; encore un Emmanuel !) ou les élites: la minorité vertueuse !
    La démocratie.. s’appuie sur la bêtise du peuple (pas moi qui dit) le peuple prend les bonnes décision, or ! la connaissance du vrai, et l’expérience sont pour cela nécessaire.
    Apanage du seul philosophe armé de sa raison (qué?)
    Gardiens: de sagesse de la cité /courage aux guerriers /la tempérance des producteurs (commerçants.. les taxés)

    Le peuple démocrate; égalité arithmétique: la même chose pour chacun. Egalité géométrique: à chacun selon son mérite.
    Division quadripartie, vertu de l’âme (punition: seul sur ton île!) prudence courage, tempérance justice.
    L’homme démocratique n’est pas animé par les vertus de la justice (intérieur) car il confond désirs superflus /désirs nécessaires.

    Opinion: la connaissance des apparences, mode de connaissance de la foule.
    Son danger: ses désirs pour des nécessités (!)
    Maïeutique, plutôt que révélation, intuition.
    La démocratie décuple les discordes, les dissensions; le peuple confie (alors) le pouvoir à un tyran pour empêcher la guerre civile.
    – excès de liberté entraîne (réaction) un nécessaire excès de servitude.

    Platon, (lien du Huff’post) le roi philosophe (Macron?)
    bonnard !

    °°° °° rien à voir; je parlais sur le billet de dimanche de qql ‘sponsor’, ni vous faire des idées ! certes illégal (sans déconner) alors de se faire une mémé ?! Oui: lui faire traverser la rue !
    Par contre une bank (et US!) une faille ou plutôt une offre (point de vue) vos traveller’s check perdus sont remboursés.
    C’est gentil n’est-ce pas..
    Jeune: d’accord ! indigent.. pas d’accord !

  38. Mélenchon en 4 erreurs; vu à Contrepoints:

    https://www.contrepoints.org/2017/09/25/299493-4-erreurs-frequentes-a-propos-de-melenchon?utm_source=Newsletter+Contrepoints&utm_campaign=233c6ca8aa-Newsletter_auto_Mailchimp&utm_medium=email&utm_term=0_865f2d37b0-233c6ca8aa-114211829&mc_cid=233c6ca8aa&mc_eid=db626ea63a

    ou en démagogue:

    https://www.contrepoints.org/2017/09/25/299479-melenchon-medaille-dor-de-demagogie?utm_source=Newsletter+Contrepoints&utm_campaign=233c6ca8aa-Newsletter_auto_Mailchimp&utm_medium=email&utm_term=0_865f2d37b0-233c6ca8aa-114211829&mc_cid=233c6ca8aa&mc_eid=db626ea63a

    Macron, même endroit:

    https://www.contrepoints.org/2017/09/25/299482-libre-echange-trahison-demmanuel-macron?utm_source=Newsletter+Contrepoints&utm_campaign=233c6ca8aa-Newsletter_auto_Mailchimp&utm_medium=email&utm_term=0_865f2d37b0-233c6ca8aa-114211829&mc_cid=233c6ca8aa&mc_eid=db626ea63a

    La press française s’occupe, ..a t-elle de quoi ?
    de-qui (quette) sans problème !

    N.B: le lapsus du politique ne m’a jamais bluffé; il tchatche du matin au soir, de réunion en meeting, interview ou plateau/radio, souvent même de se re-répéter, bref sa mangue est humaine et à force de foiner elle fourche !

    Marine: zéro sénateur ! Allemagne: 13,5 % (AfD)

    (sport) la quenelle, sauce américaine: s’agenouiller pendant l’hymne nationale.
    Qu’en pense le prèz de ce si vaillant pays ?
    « virez ces fils de pute ! »

    ..humm, c’est lundi !

  39. aïe.. les 3 liens de ‘Contrepoints’ (JLuc 2x, 1x Macron) en attente de modération.. virez-les Juan, no stress !

    plus banal, la fin de mon post:
    La press française s’occupe, ..a t-elle de quoi ?
    de-qui (quette) sans problème !

    N.B: le lapsus du politique ne m’a jamais bluffé; il tchatche du matin au soir, de réunion en meeting, interview ou plateau/radio, souvent même de se re-répéter, bref sa mangue est humaine et à force de foiner elle fourche !

    Marine: zéro sénateur ! Allemagne: 13,5 % (AfD)

    (sport) la quenelle, sauce américaine: s’agenouiller pendant l’hymne nationale.
    Qu’en pense le prèz de ce si vaillant pays ?
    « virez ces fils de pute ! »

    ..humm, c’est lundi !

  40. Et ben on comprend mieux pourquoi ce pays est ingérable. le style c’est la rue qui a chassé le nazisme est ronflant mais c’est oublier que c’ est la rue qui a créé le nazisme.
    C ‘ est la rue qui fait la révolution, c’est la rue qui écrase la rebellion.
    Alors les élucubrations du jean luc….
    Dans un peu moins de 5 ans, si celui que vous avez contribué à élire ne vous a pas satisfait il sera possible là, ( et seulement là ) de l’ éjecter et de mettre à la tête du pays un autre clown qui vous endormira aussi, aidé en cela par les mêmes médias et arguments qu’ ils vous ont vendu.
    En attendant les grèves stupides n’ emm…que le pioupiou du coin, ne faisant perdre de l ‘argent qu » aux travailleurs du privé, entrainant évidemment derrière calicots et banderoles une tribu de racailles détruisant tout, peuvent continuer.
    Seul l ‘avenir pourra dire si ces ordonnances ont été bonnes ou mauvaises pas les commentaires. plus ou moins sensés.

    Quand à la résistance et les grèves après l ‘ invasion de la Russie, quand les allemands ont fuies, beaucoup de brassard FFI sont apparus, beaucoup de coco se sont découvert une âme de grand résistant beaucoup d ‘ordure se sont donné le droit de juger des personnes ( surtout des femmes) qui avaient tentées de survivre
    Alors les grandes grèves ou des députés des maires communistes ou socialistes s’ attribuaient une partie des collectes d’ argent ou de nourriture ( le sucre) pour distribuer, en priorité à eux même, puis aux adhérents du parti, jusque la création des femmes françaises je sais ce que c’est.
    Arrêtez de parler passé essayez de penser avenir.

    1. LANCIEN

      1° « En attendant les grèves stupides n’ emm…que le pioupiou du coin »

       » ………………Seul l ‘avenir pourra dire si ces ordonnances ont été bonnes ou mauvaises.. »

      1° Ce que personne ne relèvera c’est que Mélenchon a eu l’intelligence de fixer sa manif un samedi….

      2° L’avenir des ordonnances est déjà connu, il suffit de chercher très légèrement sur le net les applications totalement identiques, puisque Macron fait du strict copié collé des lois des pays voisins en pire, puisqu’il n’a pas pris les parties sécurité.

      3° 19 millions de salariés sont concernés, ce qui fait une personne par ménage.
      Quand une personne par ménage se fera jeter et que le ménage tout entier se trouvera en double contrainte des recettes qui diminuent et des dépenses qui restent identiques, ils seront alors bien content de penser à postériori que quelqu’un ait pu bouger son cul à les défendre..ou de trouver des gens dévoués pour les aider pendant leur passe difficile
      C’est la théorie, parce qu’en pratique, vouloir préserver la cohésion d’une collectivité….oui mais Mélenchon…

      4° Quand la flexibilité aura atteint son rythme de croisière, le derniers des salariés qui ne pourra montrer patte blanche quant à la stabilité de sa carrière professionnelle, devra un mouchoir sur des projets nécessitant un emprunt bancaire

      Pas grave, une entreprise embauche mieux si elle jette mieux.

      …alors que j’écris ce dernier alinéa , la mouche qui vient d’entrer dans mon bureau se fend tellement la gueule qu’elle vient de se péter la vitre.

      1. STANISLAS
        Tu ne le sais pas mais le privé travaille aussi le samedi , alors l’ intelligence!!!!
        Avec 10 millions de personnes sans travail, record européen, il est temps ( je pense) d ‘essayer autre chose que de rêver du passé.
        Macron a le mérite de suivre son programme.
        Toi qui te vantais de ne pas voter, tu fais beaucoup de suppositions, prétendant détenir la vérité. Je te le réécrits, seul l ‘avenir le dira.
        Le suivant aura la possibilité de revenir sur les ordonnances.
        Quand quand quand supposition, si nous n’ avançons pas ou restons sur place nous disparaissons, certitude.

        1. LANCIEN
          Si tu ne lis pas ce que j’écris, ça ne sert à rien de raconter de fabuler ensuite sur mon compte
          Je ne suis pas étonné, tu es non seulement poreux aux intox, mais tu dois te précipiter pour les chercher, les gober goulument et les restituer ici..

          Tu fais des vérités de bêtises crasses qui se racontent sur les réseaux sociaux et tu considères comme suppositions des informations issues de stats, textes de chercheurs et autres rapports officiels.
          Je te le dis tout à fait sereinement, calmement : tu ne sais plus où tu habites…

          Le passé c’est ce que met en place Macron et qui fait en ce moment même le cauchemar des pays qui l’ont déjà appliqué.

          Il est d’ailleurs assez drôle de penser que tous nos experts modernes ont des références d’économistes tous morts depuis longtemps.

          Drôle de constater que la réalité des excès de la finance, des enflures capitalistiques des start up, valorisées des fortunes immenses, perdent toutes du fric..etc…sans que ça ne gêne tous les cerveaux des économistes orthodoxes qui observent calmement leurs modèles partir en fumée sans broncher..

          Je n’en parle jamais, mais il y a un prix « Nobel » d’économie français : Maurice Allais qui a dénoncé le commerce mondial tel qu’il est mis en place, qui explique très bien la notion de « protectionnisme » mais qui a été tenu dans le plus grand silence.

          J’écris ça, ça ne te servira à rien , mais c’est au moins la preuve que je suis un mec bourré d’espoir même quand les causes sont perdues..

  41. .       Il faut en outre rappeler qu’il s’agit d’une projection humanitaire d’urgence et que ce type d’opération se conçoit exactement comme une opération
     militaire, avec en fond de tableau invisible un travail complexe de planification et d’élaboration d’ordres accompli par des états-majors opérationnels
    qui ont travaillé jour et nuit et bien sûr tout le week-end.
    Enfin, pour conclure, alors que nous venons de vivre cet été une « explication » musclée sur l’insuffisance des budgets des armées qui conditionnent la capacité des armées à agir au service de la nation, ce qui se passe en ce moment illustre parfaitement le fait que ce n’est pas quand le cheval s’est sauvé de l’écurie qu’il faut fermer la barrière. Autrement dit, que c’est avant, par des budgets adaptés, qu’il faut doter nos armées des moyens qui lui seront nécessaires pour intervenir efficacement et faire autre chose que de la figuration, là où le président de la République décide de les envoyer. De même, rappelons que parmi ces soldats qui interviennent aux Antilles, il y en a qui sortent à peine de l’opération Sentinelle et ont vu leur passage à la case foyer/famille plus que réduit ; que le temps consacré à cette opération humanitaire –  nécessaire et qu’il n’est pas question de discuter car nos concitoyens sont dans l’épreuve –  ne sera pas consacré à l’entrainement avant de partir en opération au Sahel. Un de nos adhérents rappelait hier qu’au sahel où nos font la guerre, ils sont 3000 sur un territoire grand comme huit fois la France et que nous venons de projeter une masse considérable de moyens sur 55km² pour un bout de temps sans doute. Devant ces événements – et encore une fois il faut y faire face et « y aller » – on comprendra mieux que les armées ne peuvent pas être partout à la fois.
    Bercy, c’est à dire le président de la République qui arbitre en finale, va-t-il demander aux armées de payer sur leur budget le coût des moyens militaires mis en œuvre pour cette opération Irma,

  42. Le deuxième est passé avant le premier mes excuses
    Les deux articles ci-dessous apportent un éclairage concret sur les moyens militaires mis en oeuvre pour secourir les territoires frappés par le cyclone Irma.
                                    
    1.       http://www.asafrance.fr/item/ouragans-aux-antilles-le-bpc-tonnerre-va-appareiller-avec-des-moyens-lourds-libre-opinion-de.html
    2     http://www.opex360.com/2017/09/11/irma-legionnaires-et-marsouins-vont-aider-les-gendarmes-maintenir-lordre-saint-martin/
    Ce 2ème article du site Opex360 est quant

  43. Hélène dici
    suite, pour tenter d’expliquer mon point de vue actuel. M. Onfray, extrait d’un entretien :
    « (…) Mais il lui faudrait, pour ce faire, engager un aggiornamento sévère sur son passé pour retrouver le peuple perdu. »
    http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20150604.OBS0127/michel-onfray-denonce-le-coup-d-etat-liberal-permanent.html

    Tout pourrait dépendre de ce que chacun entend par « peuple », et beaucoup d’individus acceptent l’UE, le « libéralisme » (à définir …), le principe de subsidiarité, etc. (selon les résultats des élections). Vous avez posté une vidéo dans laquelle M. Onfray parle d’ « Europe libérale » et M. Onfray est, non pas libéral, mais libertaire, à ne pas confondre avec libertarien par exemple et sauf erreur. Il postule, comme d’autres, que le libre arbitre est une illusion, que la liberté est davantage dans la maîtrise des déterminismes (théoriques),selon  :
    « (…) Ainsi, s’il définit justement, en matérialiste, la liberté non comme un libre arbitre métaphysique mais comme la maîtrise des différents déterminismes qui pèsent sur nos vies, il n’en tire aucune conclusion positive. (…) »
    https://www.marianne.net/debattons/tribunes/les-partis-pris-indefendables-de-michel-onfray

    Des individus peuvent croire en le pancosmisme (M. Onfray aussi apparemment), en le panthéisme avec Dieu, en le libéralisme (libre arbitre, responsabilité et volonté individuelles), en le matérialisme historique ou dialectique (analyse marxiste, lutte des classes), etc..
    M. Onfray émet des messages via des médias (livres, vidéos sur Internet, entretiens dans la presse, radio, télévision) en orateur militant, plus souvent qu’en philosophe cherchant une vérité sans prétendre la détenir, à mon avis de réceptrice quand je lis, écoute, etc..
    Cette question de la responsabilité individuelle me semble rester un mystère (depuis longtemps et pour longtemps). Certains me paraissent donc faire un pari métaphysique avec ou sans comportement religieux, (tolérant ou non, militant ou non, radical ou non, démocrate etc.) quand d’autres resteraient agnostiques (doute), en plus de ceux qui ne se la poseraient même pas, ou pas ainsi, dans le monde. Ceci dit car je suis d’accord avec cette idée : «… La vérité appartient à ceux qui la cherchent et non point à ceux qui prétendent la détenir. … » (Condorcet), en pensant faire un pari métaphysique sans penser que chaque être humain dans « le peuple » doive faire le même.
    Bonne journée

Les commentaires sont fermés.