1914-1918, les déserteurs avaient raison.


11 novembre oblige, on se souviendra des déserteurs, de ceux qui ont refusé ces combats absurdes.

Paix à leur mémoire.

Il faut revoir Joyeux Noël de Christian Carion et, évidemment et surtout, les Sentiers de la gloire de Stanley Kubrick.

 

 

Publicités

19 réflexions sur « 1914-1918, les déserteurs avaient raison. »

  1. Les sentiers de la gloire …Ma soeur qui vivait à Dakar dans les années 50 avait acheté le livre édité en Suisse ; il était interdit en France ainsi que le film. Elle me l’avait donné à lire et je ne m’en suis jamais « remise ».

  2. Je n’ai jamais pu regarder un film de la grande guerre.
    Je n’ai jamais pu aller jusqu’au bout des livres qui la relataient.

    Vers l’âge de 7 ans, cachée sous la table, j’ai entendu mon grand-père passer un après midi à raconter le « chemin des dames » où son frère et lui étaient brancardiers.

    L’horreur.

      1. @Juan
        Peu de ceux qui l’ont vécu souhaitent parler de la guerre qu’ils ont fait, de gré ou de force . Mon père ne voulait pas parler de 1940, pas plus que mon frère, 36 mois d' »évènements » d’Algérie . Je n’ai pas connu mes grands pères paternels et maternels mais ni mon père, ni ma mère n’évoquaient des souvenirs dont ils auraient pu faire part .

        1. Alain, c’est

          que vous n’avez pas eu de repas de famille, où les grands parents en parlaient clairement (pour 40, mon père trop jeune pour être soldat, il a été envoyé en Allemagne dans je ne sais quel machin (sto peut être)

          Que vos grands parents n’avaient pas les illustrations reliées, (que mon grand père a fait lire à mon frère avec toutes les explications souhaitées (les filles n’étaient pas conviées).

          Ne prenez pas pour argent comptant ce que l’on a tendance à dire. « Ils n’en parlaient pas » …. certains oui, d’autres non.

          S’il est vrai que mes grands parents n’évoquaient que très rarement le sujet, il serait exagéré de dire qu’ils n’en parlaient jamais … la preuve j’ai tout entendu.

  3. Pour que deux pays ne se fassent pas la guerre, il faut que les deux soient d’accord pour ne pas la faire: un seul ne suffit pas.

    Même si Jaurès n’avait pas été assassiné, il n’aurait pas réussi à ce que les « peuples » français et allemand refusent de la faire; et les fraternisations des tranchées de fin 1914 ont été bien rares et n’ont pas duré bien longtemps.

    Quant aux révoltes de 1917, dont traite « Les sentiers de la gloire » de Kubrick, ils étaient la conséquence des massacres dus à l’offensive sanglante de Nivelle.

    1. Et à trois ans de guerre et des offensives n’aboutissant qu’à des boucheries, tel la Champagne en 1915 et la Somme en 1916 .
      Sait-on seulement qu’un tiers des soldats français tués durant la Grande Guerre l’on été entre août et décembre 1914 !

  4. non, les déserteurs n ‘avaient pas raison.
    En vérité la majorité des fusillés n ‘était pas des déserteurs. Un déserteur est un soldat qui se sauve devant l ‘ennemi
    Ceux que vous appelez déserteurs refusaient de mourir stupidement. Beaucoup de  » déserteurs » étaient simplement en retard de retour de perm. Devant les massacres inutiles et la stupidité des commandants ( surtout des généraux) il est difficile de nommer déserteur des soldats usés par la boucherie des assauts.
    Souvenons nous simplement des millions de morts, civils ou militaires morts dans ce conflit, conflit dû à des hommes politiques qui eux déclarent des guerres mais ne la font pas.

  5. Voici une liste de films sur la 1ere guerre mondiale à regarder et non cités :

    – Cheval de guerre
    – Flyboys
    – The lost Battalion
    – La bataille de Passchendaele
    – Capitaine Conan
    – Les fragments d’Antonin
    – Joyeux Noël
    – Commandos de l’ombre

    Tous de beaux films..

  6. Il n’y avait pas de déserteurs en 1917, mais des unités qui, tout en acceptant de se battre pour maintenir leurs positions, refusaient de monter au front, après les 200 000 morts et blessés de l’offensive Nivelle sur le Chemin des Dames.

    Il faut noter que la répression fut relativement modeste :554 condamnations à mort dont 49 furent exécutées, Poincaré ayant gracié plus de 90 % des condamnés: chiffres à comparer aux 200 fusillés de 1914 et aux 260 de 1915.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Mutineries_de_1917

    1. Les livres de Pierre Miquel apportent un regard sur la Grande Guerre, et en particulier, sur les mutineries de 1917, qui fait sérieusement défaut à wiki !

  7. Souvenez vous qu ‘un film n’ est toujours qu’ une très pâle vérité de la réalité
    Il nous est impossible de concevoir que des soldats périssaient en s ‘enfonçant dans la boue alors que d’ autres, épuisés passaient près d’ eux. Rester des heures sous le feu de l ‘artillerie sans bouger, sachant que l ‘ on est déjà mort. Plus d’ espoir, plus de peur, c’ est mon tour .
    Ce devait être la der des ders, la folie d’ un caporal allemand allait 32 ans plus tard ( par la lâcheté des peuples) faire paraître la der des der comme une bagarre de tribu.
    Plus de 50 millions de morts!
    Imaginez des morts défilant devant vous, par rang de 6, nuits et jours, ce défilé durerait plus d’ une semaine

    1. Allons,allons, L’ancien, pas de découragement : la der des ders est encore à venir, et, après elle, il y en aura plein d’autres.

      1. Elie Arie.
        Et oui! De toutes manières, depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, nos hommes politiques se sont débrouillé pour envoyer nos militaires dans tous le merdiers possibles. Pas de conflit, on en crée.
        Il est à noter cependant que ‘ histoire se répète le long des siècles.
        Des années avant de gros conflits, les politiques se sont toujours  » arrangés » pour deshabiller notre armée.
        Ce qui est encore plus flagrant maintenant, tous les pays du monde augmentent les crédits de leur armée, il y a un réarmement massif.
        Sauf chez nous évidemment. Le moindre problème et nous sommes incapable de défendre notre territoire. Ce qui est grave est que l’ UE compte sur l ‘ armement de la France pour la défendre sans être capable de constater qu’ elle est déjà envahie.
        Aujourd’ hui on  » commémore » un massacre, combien de commémorations devraient suivre?
        Combien de gens par lâcheté se voilent la face, combien s’ en foutent simplement, combien le font par haine du pays.

Un commentaire ? Lâchez-vous... poliment.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s