Chanson du dimanche #2: « ça a raté »


Comment comprendre cette chanson de François Hardy sur ce garçon qui « a insisté » ?

Publicités

6 réflexions sur « Chanson du dimanche #2: « ça a raté » »

  1. Il faut situer cela dans le contexte des années 60.
    A Marseille, dès qu’une fille quittait ses socquettes, elle était suivie au moins 1 fois par jour soit par des blousons noirs, dorés et bien entendu des pervers vieux sales et laids.
    En ce qui concerne mes amies et moi, nous avons eu droit à chaque catégorie.
    A 15 ans, il a fallu la jouer fine avec des blousons noirs qui devenaient de plus en plus dangereux.
    Quand j’ai eu 18 ans, une bande de voyous a essayé de m’arrêter alors que j’étais à mobylette. C’était sur une route déserte qui menait à la plage …. j’ai foncé dans le tas.
    J’en ai blessé un, les 4 autres se sont enfui dans les vignes.
    (Tout ce que j’écris est absolument véridique, mon père a porté plainte et il a été menacé par l’un d’entre eux.)
    A Paris, c’était pareil, mais plus insidieux.

    Et au milieu de tout cela il y avait les dragueurs qui accostaient les filles qui leur plaisaient dans la rue, pour le cas où ça marcherait.

    Autant dire que celles qui faisait face en disant merde avaient plus de chance de s’en sortir que celles qui avaient peur.

    Le problème aujourd’hui ce sont les couteaux, et que faire contre cela ?
    Je ne sais pas.

    1. J’en ai connu, ce qui nous a permis d’être à peu près tranquille mes amies et moi (je dis à peu près parce qu’il y avait des bandes rivales et certaines beaucoup plus dangereuses que d’autres) et de gros problèmes avec mon père 🤣

  2. A oui, les blousons noirs. 2 ou 3bandes de voyous, pas forcément violeur, et tout une ribambelle de jeunes voulant paraître
    Paraître, pas être. La aussi il faut relativiser.
    J ‘ai connu aussi de nombreuses jeunes filles qui adoraient être  » courtisé. Arrêtons de tomber dans l excès.
    Mettre le sifflement d’ admiration en voyant une fille passer au niveau d’ une agression est imbécile. Quelle femme ne rêve pas d’ être courtisé et admirée.
    J’ entends dans des jeux des femmes dire :<et la galanterie….qui maintenant est en passe de devenir agression sexuelle, pauvre France, pauvres femmes, confondre viol avec baratin plus ou moins intelligent.
    Cela prouve qu ' elles n 'ont pas subi de viol, elles ne se tromperaient pas.
    Helène dici Vous avez bien de la chance, vous en avez blessé un sans conséquence. Actuellement il vous poursuivrait en justice et vous seriez condamnée. Comme quoi, c' était peut être une belle époque

Les commentaires sont fermés.