Génération.s ?


Je saisis les clins d’oeil multiples, de ce nom au pluriel,

« La route sera longue, et elle pourrait ne le mener nulle part…  » résume l’ex-Pravda de Sarkofrance, que l’on n’attendait pas clémente de toutes façons. Benoit Hamon a son micro-parti pour « relancer la gauche ».

Il n’a pas saisi que nous étions fatigués.

J’ai tendance à penser que le sujet n’est pas de savoir si l’on est de gauche ou de droite. Cette affaire est du temps d’avant. Écrire cela, qui choquera peut-être quelques camarades et compagnons de route du moment. Et « en même temps« , la campagne des insoumis depuis plus d’un an s’est affranchie de cette référence.

Primo, Macron ne cherche pas à attraper un quelconque héritage de gauche pour faire passer son suppositoire au camphre libéral. A la différence de Hollande, il se déclare « au-dessus » de ces clivages. Puisqu’il conduit une politique si proche du libéralisme old-school des années 80, il suffit de l’attaquer sur cela et non sur des brevets de vrauchisme. Macron est la dernière réincarnation de la présidence des riches, un travailleur détachés des puissants de ce pays qui mène en leur nom une politique de classe qu’il tente de cacher par complexe. Point barre.

Secundo, j’ai une grande méfiance, une immense méfiance envers quiconque cherche à jouer à la vérité idéologique. Le PS de ces dernières années nous a servi le discours mais pas la politique. Aujourd’hui, Hamon et nombre d’autres socialistes tétanisés s’en réfèrent à leurs racines. La question est donc de savoir si l’on est révolté.e ou pas.

Je ne suis pas venu pour être un idiot utile. Je suis là car nous voulons reconstruire la gauche et l’écologie. Nos destins sont liés. Benoit Hamon.

Tertio, il ne s’agit pas de nier ses racines. Les insoumis ont aussi des racines idéologiques. Au plus fort de la « crise » de ce second tour où Mélenchon devait expliquer pourquoi il n’appelait qu’à voter contre Le Pen ou s’abstenir face à Macron, il a eut ce constat simple: le vote insoumis a rassemblé des gens de gauche, d’extrême gauche et d’ailleurs, des parcours militants ou pas du tout militants. Le même constat de diversité vaut encore aujourd’hui. Mais voir ces ex-socialistes ou socialistes se réfugier derrière une recherche d’étiquette de gauche semble le premier signe d’un grand désarroi.

 

Publicités

33 réflexions sur « Génération.s ? »

    1. Salut Hélène, je NE dirai PAS »ça »…

      J.-L.M. aurait du parler DU VOTE BLANC
      afin d’interdire tout accès au pouvoir & de
      permettre ainsi l’avènement D’1 VIème R.F.
      (²,pour Fédérale ?) participative directe sous
      contrôle des citoyen-ne)s; POURQUOI N€ l’a-
      t-il PAS FAIT…? Enfin, je vous livre 1 documentaire

      AS$EZ… »édifiant »sur la 5ème r.M.B.f…
      JACOBIN€…,MAIS D’AUTR€$…
      pourraient s’y AJOUTER…

      https://www.france.tv/documentaires/societe/133301-essais-nucleaires-un-heritage-sans-fin.html

      1. HELENE

        Bien faite dans l’ensemble pour une émission sur un tel sujet.
        Est abordé assez vite l’algorithme WORKSIM dont j’ai fait état ici quelques fois. C’est la 1ere fois que j’en entends parler sur une source publique..

      2. Très bon documentaire..Nos politiques cèdent donc à un  » état d’esprit » des patrons et non pas à un contexte économique … Les salariés devront donc s’adapter à l’évolution d cet  » état d’esprit » ….jusqu’au jour où les patrons seront pris à leur propre piège …Car la précarité et le chômage font naître de nouveaux modes de consommation qui va se réduire comme peau de chagrin !

      3. Stan
        Le documentaire est passé trés tard dans la soirée.
        J’ai été étonnée et heureuse de voir que la chaîne passe de telles infos, c’est tellement rare.

      4. Sylvie,
        la question que je me pose est la suivante, combien de malades combien de morts prématurés directs ou indirects (pénibilité mais aussi précarité et pauvreté).

        1. Sans compter Hélène…que cette précarité grandissante augmente également la fragilité face à l’imprévu…face à un problème de sante d’un conjoint, d’un enfant etc …comment prévoir quand on doit vivre au jour le jour avec la crainte chevillée au corps de fin de mois toujours difficiles…
          Et pour justifier ce pire à venir on nous persuade qu’il y aurait un assistanat toxique….alors qu’on voit bien qu’à chaque fois qu’une entreprise disparaît les salariés se mobilisent, font tout pour garder leur emploi , sont souvent prêts à des sacrifices.

  1. Alexis de Tocqueville, dit de gauche mais pas socialiste ici :
    https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/pour-ou-contre-le-droit-au-travail-de-tocqueville-a-macron-512068.html

    Emmanuel Macron :
    « (…) Si je suis venu m’adresser à vous, c’est beaucoup de choses résident en vous. Je vous en dois quelques-unes, vos gouvernants vous en doivent aussi beaucoup. Mais c’est en vous que réside la solution, dans votre volonté, de prendre ce chemin, dans votre force de caractère. » (…) »
    http://sarkofrance.blogspot.fr/2017/12/sarkofrance552.html

    Nicole Ferroni a parlé de « manque, parfois, de libre arbitre » pour des députés, mais aussi d’ « éducation populaire », et non pas d’instruction, plus ou moins souhaitées dans cet entretien cité hier sur ce blog.

    Cela me parait toujours faire revenir à cette question des responsabilités individuelles ou collectives, mais aussi celle des « self-help / self-determination» selon Mme Thatcher, et d’autres. Or, cela n’est pas simple et fait débat, depuis longtemps apparemment. Peut-être parce que c’est impossible d’observer-expérimenter-valider et réfuter des théories dans les sciences sociales, des êtres humains s’observant eux-mêmes et observant d’autres êtres humains. (Une entière objectivité me semble impossible en ce domaine.)

  2. Hamon est un homme de gauche….par contre je ne le vois pas en leader …il a prouvé qu’il pouvait être insoumis alors qu’est qu’il attend pour les rejoindre !

  3. Mélenchon en plein naufrage républicain :

    « Corse : Mélenchon se réjouit de la victoire des nationalistes et de l’échec des communistes (…)

    Un cri de joie pour le moins étonnant venant d’un républicain convaincu, n’ayant jamais montré de sympathie à l’égard de mouvements autonomistes ou indépendantistes quels qu’ils soient. Plus que la percée de Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni, c’est surtout les faibles scores de la République en marche comme la claque essuyée par le Parti communiste qui justifie l’euphorie de l’ancien candidat à la présidentielle.  »

    http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2017/12/04/25001-20171204ARTFIG00105-corse-melenchon-se-rejouit-de-la-victoire-des-nationalistes-et-de-l-echec-des-communistes.php

    1. Ce qu’il y a, surtout, à retenir de ce scrutin Corse, c’est le taux d’abstentions : plus de 50% .
      Conclusion ; aucun des partis en course ne peut se la raconter .
      Juan a mis le doigt la ou ça fait mal : les politicards nous fatiguent, tant la tambouille verbale qu’ils nous servent est indigeste .

    2. Je suis loin de me rejouïr pour deux raisons :
      – la première c’est le grignotage de l’indépendantisme
      – la seconde ce sont les listes en présence.
      Bah…

  4. Le jour où les politicards et les électeurs feront la différence entre partis politiques et politique utile au pays, un grand pas sera franchi.
    Gauche ou droite ne vise que le pouvoir, la paraître , le moi…
    Des mots vides de sens devant les médias, des promesses inchiffrables et intenables, des mensonges d’ état, jamais de vérité sur la situation réelle du pays. Jamais un président mis en cause pour mauvaise gestion, mensonge ou fraude.
    Macron a surtout été élu grâce à la campagne de dénigrement envers Le Pen ( et sa prestation télévisée). Preuve que l ‘ électorat se fout du programme des candidats et du pays. Des élections tellement bidouillées au gré des présidents qu ‘ un candidat à la présidentielle avec 11 millions de voix est très peu représenté au parlement.
    OU SERA LE PAYS DANS 5 ANS???
    En parlant pays, je parle de la France, une des premières puissance mondiale qui est maintenant dépendante du bon vouloir des créanciers, une France qui rayonnait sur le monde, qui a maintenant 25 % de ses écoliers ignares, une France qui gardait ses frontières soignait ses citoyens et protégeait sa population….
    Une France en qui les citoyens ne croient plus, qui désespère de trouver une personne capable de prendre son avenir en mains, et ce n ‘est certainement pas dans l ‘ équipe de parasites actuel que l ‘ on risque de le trouver

  5. « OU SERA LE PAYS DANS 5 ANS??? »
    Lol!…Toujours au même endroit, pardi!

    Vous parlez de quelle France mythique? Celle de Jeanne d’Arc, Louis XIV, Napoléon, Clémenceau, Pétain…?

    1. Robert spire . Je parle de la France avant qu ‘ elle ne soit parasitée par des personnes puant la haine du pays dans lequel ils vivent.
      Des personnes du style pas de religion, pas de crèches, la laïcité d ‘abord.
      Des gens qui ne veulent pas travailler le jour du seigneur ni les jours fériés fêtes catholiques, des athées encaissant la prime de Noël qui n ‘ a rien de laïque car elle est versée pour une fête religieuse
      Il suffit d’ un jour férié pour oublier votre rejet des religions?
      Je parle de la France trahie par tous vos congénères mais qui continue de vous loger et nourrir, celle que vous n ‘aimez pas mais que vous ne quittez pas, pourtant ici vous êtes libre de partir.

    1. C’est vrai, ça : plutôt que de féliciter les nationalistes, il aurait mieux fait d’exiger des Gènois qu’ils remboursent la France et récupèrent cette « ile de beauté  » .

  6. En même temps, la politique économique mortifère menée à travers l’Europe ne pouvait conduire qu’à cela : le détachement des régions pour la defense de leurs intérêts.

    Ca tombe bien, l’Europe des régions est dans le dessein des hommes de pierre Bruxelo-Strasbourgeo-Luxembourgeois.

    Bizarrement eux, qui sont outrés dès que l’on parle d’un pays avant de parler d’Europe, ne sont pas gênés d’entendre parler de région avant de parler d’Europe. Tout est bon pour détruire les Pays européens.

  7.  » Macron ne cherche pas à attraper un quelconque héritage de gauche pour faire passer son suppositoire au camphre libéral……

    http://www.acrimed.org/La-comm-de-Macron-information-ou-communication

    Jupitre n’a rien besoin de chercher il est de gauche, de droite et du centre en même temps ; à ce point qu’il est capable de cerner ses ennemis tout seul…

    Son programme (politiques de l’offre et du ruissellement) datent d’une époque où il faisait encore pipi dans ses couches…
    Les lois sont apportées clés en main par les services RH, financiers, R et D des groupes privés

    Les médias français sont à l’ex pravda, ce que les autoroutes privatisées sont à l’esprit de la concurrence non faussée.

    Jupitre peut claquer une porte fermée, ou enfoncer une porte ouverte, on aura droit à un acte historique….

    – Dès qu’il ouvre la bouche c’est une prophétie,
    – Dès qu’il serre la main, c’est un président américain qui s’évanouit sous la douleur,
    – Dès qu’il insulte les gens, c’est une leçon de morale,

    Enterrés les Google, Uber, et cie, nous avons touché une application universelle. La seule question qui se pose est : qui nous dira le premier que Macron connaît la dernière décimale de Pi..

      1. Ce n’est pas la première fois que Salamé attaque Mélenchon sur son patrimoine . Les fois précédentes, il a traité le sujet par l’humour . On peut concevoir que, lorsque c’est systématique, ça devient lassant, surtout que la petite Léa ne fait pas vraiment partie des miséreux sans famille .

      2. Ca apprendra à Mélenchon à aller se fourrer dans des émissions télévisuelles de lèches boules du pouvoir…

        Que ça lui serve de leçon….

        Mais si les gens réfléchissent un peu, le seul fait pour ses minables d’être obligé de monter des pièges à la con pour s’en sortir, est bien la preuve qu’ils n’ont plus grand chose à mettre face à la réflexion….

        1. @ Stan, excellente & TRI$T€ conclusion

          TOUT à/@ FAIT à propos. En résumé

          de SOMBR€$ GUIGNO£€$.;;
          qui CON-tinuent de »diriger »

          sur la planète »bleue »,SAN$
          RENDRE COMPT€$…
          durant £€UR$…
          MANDAT($),4
          à 6 ans sui-
          vant £€$…
          « élu(e)s »
          OU…
          NON.

    1. Le discours de Jean-François Kahn est plein d’à peu prés, d’à priori, il cherche le moindre prétexte pour exprimer son rejet de la gauche. Il n’admet pas que les questions de racisme, questions d’économie
      politique, de rapports sociaux de sexe sont à l’ordre du jour à gauche. Ces questions ne sont pas simples, on ne peut les traiter d’un revers de manche sémantique. En France, l’islamophobie, le racisme anti-musulman, n’est pas à comprendre simplement comme une opposition laïque à la religion, mais comme un racisme dirigé vers tout ce qui est noir ou arabe. Le racisme est le régime d’exploitation matériel qui a organisé le développement capitaliste européen. Dans ce cadre, en gardant ses valeurs universaliste, républicaine et de démocratie, la gauche ne racialise pas, elle défend l’opprimé peu importe sa religion, sa culture, son accoutrement, la gauche ne trie pas les pauvres en exigeant d’eux un certificat de pensée universaliste et laïque. Le problème majeur est d’éliminer la misère matérielle, le reste viendra aprés.

Les commentaires sont fermés.