Toujours Charlie ?


Et oui.

Mais si l’expression « Je Suis Charlie » a été dévoyée, caricaturée, détournée, abîmée, comme l’écrit Philippe Lançon, l’une des victimes défigurées par les frères Kouachi lors du massacre de Charlie Hebdo.

Philippe Lançon dont j’ai lu la chronique de sa reconstruction dans les colonnes de Charlie depuis bientôt 3 ans.

Comme des millions d’autres, je me souviens où j’étais et ce que faisais quand j’ai appris la nouvelle, une paire d’heure après l’attentat. Un déjeuner professionnel, une télévision à côté du bistrot, les conversations qui s’arrêtent, les repas qui s’abrègent.

« Je suis Charlie » sonne encore comme un appel au souvenir et à la vigilance. Et qu’importe si l’ineffable Valls qui ne supporte pas un trait d’humour à son égard de la part des inrocks va pérorer sur l’estrade du théâtre des Folies Bergères avec quelques autres intolérants.

Qu’importe.

Il est dur d’être aimé par des cons, titrait Charlie Hebdo il y a longtemps.

Je lis Charlie chaque semaine, je suis forcément chaque semaine dérangé par un dessin, en désaccord avec un article. Mais ravi de l’essentiel. C’est un journal satirique. Mais sa satire dit beaucoup de choses. Charlie Hebdo sert comme un garde-fou, volontairement ou involontairement: Charlie Hebdo nous rappelle chaque semaine que la liberté d’expression a un prix, il nous impose un devoir de tolérance.

Les états d’âme d’Edwy Plenel, lequel n’arrive pas et n’est jamais parvenu à sortir de sa compassion pour les opprimés, m’énervent. Le sujet n’est pas là: l’Islam mérite la même dérision que n’importe quelle autre religion, n’importe quel corps établi, n’importe quel groupement ou communauté. Mais c’est au nom de l’Islam aujourd’hui, plus qu’au nom de n’importe quelle autre religion ou idéologie, que l’on tue et veut terroriser dans cette partie du globe. Il est donc assez normal de s’en moquer, de le railler, de lui résister davantage.

Charlie Hebdo m’a fait changer d’avis, et le fera sans doute encore. Comme récemment sur cette affaire Tex, ce gros lourdeau qui a fait cette blague débile sur les femmes battues, ce qui lui a valu d’être viré de France 2. En pleine avalanche de révélations d’agressions sexuelles, j’ai trouvé cette blague mal venue. Je n’aime pas les blagues qui rigolent des faibles et des fragiles. Mais cela n’est pas une raison pour les interdire.

Charlie Hebdo est enfin l’un des rares journaux où l’athée que je suis se sent chez lui. Pendant que d’autres tricotent des noeuds sur la place des religions et de leurs pratiques dans notre espace public, Charlie Hebdo moque, raille et résiste.

C’est tout cela que Charlie Hebdo rappelle, chaque semaine, par le simple fait d’exister.

 

Erner

Publicités

109 réflexions sur « Toujours Charlie ? »

  1. Je sens que les belles âmes vont déferler ici en rangs serrés, today. Voire se bousculer pour être dans le cadre de la photo de famille des toujours-Machin.
    J’attends du grandiose, ne me décevez pas !

    1. Que faire de grandiose pour ne pas vous décevoir? Je vais pisser une fois de plus à la raie de Jésus?

      1. Je pense que, cette fois, ce pauvre Christ ne s’en remettra pas !

        (Vous me faites penser au barde lutécien qui, dans Astérix chez les Normands</iW, tape comme un sourd sur la tête d'un guerrier immense ; lequel, pendant ce temps, demande : « Mais où est passé le barde ? »)

    1. Le texte n’est pas mal, en effet. Mais il faut avoir le courage d’enfiler ses gants en caoutchouc pour aller le chercher dans la poubelle antijuive que vous nous proposez en lien…

        1. D. Goux considère que tout antisioniste est un antisémite qui se cache. Les commentaires s’en prennent au sionisme, donc les commentateurs sont antisémites, et le site une poubelle antijuive.

          1. « D. Goux considère que tout antisioniste est un antisémite qui se cache. »

            Non, je considère que tout antisioniste (en tout cas en France) est un antisémite QUI CROIT qu’il se cache, alors que, en réalité, on voit très bien son vrai visage derrière son gros nez rouge.

            L’antisémitisme – notamment celui de gauche – a pris de nombreux visages au cours des siècles : l’antisionisme n’en est que le dernier avatar, lequel s’imagine justifié par son petit pendentif fétiche, la palestinolâtrie.

            Cela dit, n’étant pas de gauche, et donc très favorable à la liberté totale d’expression, j’accorde à qui voudra le droit d’être antisémite. Seulement, je trouve un peu pitoyable d’être antisémite honteux

            1. @ didier goux

              « Non, je considère que tout antisioniste (en tout cas en France) est un antisémite QUI CROIT qu’il se cache »

              Pas d’accord;c’est vrai pour certains, pas pour d’autres; je ne me crois pas antisémite, et suis certainement antisioniste:et ne me sortez pas l’argument de « la haine de soi », je m’aime bien…

              Le seul commentaire antisémite se masquant derrière l’antisionisme est « Les sionistes sont le cancer de ce monde« , alors qu’il me semble qu’il y en a de plus graves.

              1. L’antisionisme des Juifs me paraît être le seul recevable (même s’il me surprend toujours un peu). Dans votre cas, je pense qu’il doit venir de votre tropisme « de gauche » : vous donnez des gages à vos amis, quoi…

                1. Je suis de gauche et antisioniste et pourtant, je suis en mesure d’affirmer que je ne suis pas antisémite, pour tout un tas de raisons dont certaines d’ordre personnel . Et je suis loin d’être le seul dans ce cas !

                2. Non, pas du tout. Je considère que créer un « pays pour les Juifs » pose un problème de double allégeance ( que feraient les Juifs français en cas de guerre entre Israël et la France ?), et que créer un pays pour toutes les minorités persécutées ( un pays pour les Roms, un pays pour les Tziganes, un pays pour les yazédis,etc.) n’est pas une bonne solution.

                  1. Admettons.
                    Mais alors une question pratique s’impose : si on vous suit, que fait-on de l’actuel Etat d’Israël ? Et de ses habitants ?

              2. Et puis c’est un peu bête la comparaison avec le  » cancer » …c’est la seule maladie qu’on exploite à ce point comme si elle etait un défaut ….je revendique le droit d’être agacée pour comparaison abusive !!!…et pourquoi ne pas titiller les diabétiques ou les cardiaques …ou mieux les tuberculeux …en plus ils sont contagieux …évidemment je plaisante …ou peut être pas 😀

                1. Y a une petite série qui passe sur France 2 après le journal le vendredi, qui s’appelle « vestiaire » où des handicapés se pastichent eux même . C’est réjouissant et très fin .

                2. J’ai le droit de me moquer du cancer, en ayant déjà eu deux. Je peux également me foutre de la trombine des diabétiques : j’en ai. Enfin, je peux dauber tant que je veux sur les cardiaques, compte tenu des deux ou trois stents qui se la coulent douce dans mes coronaires.

                  Pour l’instant, il n’y a que des morts dont je n’ai pas le droit de me moquer, n’étant pas de leur confrérie. Mais ils ne perdent rien pour attendre… un peu.

                  1. Mais Didier Goux..( si c’est à moi que vous vous adressez ) …vous avez tout à fait le droit de vous moquer de votre cancer….et de toutes vos pathologies …non c’est de voir media et politiques, à cours de vocabulaire pour évoquer le pire, comparer tous les défauts de la société à un cancer ….qui m’agace…

                    1. Exact, je ne suis ni pédé ni nègre, ce qui me manque cruellement. D’un autre côté, on ne peut pas avoir toutes les pathologies non plus.

            2. didiergoux,
               » tout antisioniste (en tout cas en France) est un antisémite QUI CROIT qu’il se cache, alors que, en réalité, on voit très bien son vrai visage derrière son gros nez rouge  »
              Vous êtes pitoyable, comment pouvez-vous prétendre être dans la tête de quelqu’un pour savoir ce qu’il croirait ou pas ? Vous faites un procès d’intention aux antisionistes sincères. Personne ne vous en fait à vous qui vous présentez comme sioniste…qui croit ce qu’il veut…
              Je suis fier d’être antisioniste et athée et, aussi, fier d’avoir des amis d’origine juive ET résolument antisionistes.
              Je ne suis pas le charlie-larmes-de-crocodiles tant dévoyé et pourtant, j’ai manifesté.
              http://www.france-palestine.org/Israel-Palestine-tirer-le-signal-d-alarme

      1. @Didier,

        Les « JeSuisCharlie » sont plutôt considérés, à gauche, comme des âmes noires en ce moment. Les réacs classiques sont des petits joueurs face à ces prosélytes de la radicalisation de la laïcité (dixit Macron) et de la liberté d’expression… enfin, d’après Médiapart, Le Monde, Les Inrocks, Libé etc

    2. Avec Desproges on pouvait s’essouffler de rire tant il prolongeait l’humour dans les moindres détails !

      1. En plus, il était de droite et il a quand même réussi – après sa mort tout de même – à devenir un fétiche pour la gauche : chapeau !

        1. Pourquoi apres sa mort…pour ma part je l’ai toujours apprécié …on peut avoir des idées politiques différentes sans etre ennemis …heureusement d’ailleurs !

          1. Parce que même après sa mort il a su rester excellent, peut-être?

            En tout cas je vous félicite d’avoir continuer à l’apprécier après sa mort. Vous auriez pu mal le prendre.

            Mais je vous accorde qu’il y a parfois des cas assez étranges:par exemple, j’ai vraiment commencé à apprécier Hitler après sa mort. Avant, bof. Et en plus, je ne l’ai même pas connu de son vivant.C’est dire si nous sommes complexes.

          2. Vous avez raison. Et d’autant plus qu’on ne peut pas dire qu’il les affichaient beaucoup, ses opinions politiques (par habileté peut-être : quand ont fait dans le showbiz, il est plus prudent (et lucratif) d’être ou de faire croire qu’on est de gauche…).

            Cela dit, petite rectification tout de même : quand on a des idées politiques contraires, on est adversaires. L’ennemi, c’est autre chose.

              1. Sylvie
                Desproges de droite ? Pas plus qu’il n’était de gauche . Nous dirons lucide et humaniste (ça va en faire rager certains ) !

                1. Desproges @Alain a su rester assez flou sur des opinions …pour mieux caricaturer et rire de tout le monde ..et malgre tout ca n a pas vraiment évité les polémiques …

                2. Lucide et humaniste… donc de droite : c’est bien ce que je disais !

                  Plus sérieusement, j’ai bien connu l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’ours (en langage clair, l’un des très vieux et proches amis de l’animal), et c’est de cette personne que je tiens la « droititude » ou, si vous aimez mieux, le « réactionnariat » de Desproges. Avec exemples et anecdotes concrets à la clé.

                  Du reste, en effet, les opinions de ce garçon n’ont guère d’importance.

  2.  » Je n’aime pas les blagues qui rigolent des faibles et des fragiles. ..

    Alors Juan si je comprends bien, ça ne vous fera pas rire si on déconne à propos du merdeux et de toute sa bande de couchés..

      1.  » Donc, on ne peut plus rigoler de la gauche non plus ?…..

        si au contraire, continuez à bien vous marrer, mais n’oubliez jamais que si la gauche n’existait pas, vous ne sauriez même pas que vous êtes de droite…

        Alors on dit merci à qui ?

          1. Facile

            Un peu plus haut vous avez écrit que vous n’étiez pas de gauche. Comme vous n’aimez pas les mous,et les gnangnans, j’en ai déduit que vous n’étiez pas du centre…
            Ayant le même regard sur le sujet politique qu’une taupe aurait sur un roman de Proust, et suite aux déductions ci dessus, je me suis dis que la droite vous allait merveilleusement bien au teint.

            Finalement, j’aurais mieux fait de vous répondre « alors rigolons ensemble au sujet des « macronistes de gauche ».. ..

            1. En général, mes vieux copains de gauche trouvent que j’ai viré vieux réac (donc de droite, je suppose), tandis que mes jeunes amis de droite (de droite assez… droitière) se foutent de moi en me traitant de soixante-huitard attardé : comment voulez-vous que je m’y retrouve, après ça ?

              Sinon, je veux bien me moquer avec vous des macronistes de gauche (comme je méprise l’ensemble des politiciens de professions, ça me sera facile), mais j’aimerais bien, avant, avoir ne serait-ce qu’une vague idée de ce que peuvent être ces animaux de basse cour (sans trait d’union, évidemment).

  3. Tex a été viré. Il ne lui est pas interdit de continuer à faire ses blagues. Par ailleurs, la blague de Tex me semble malvenue quelque soit le contexte vu le nombre de femmes qui meurt chaque année en France. On s’émeut de la liberté de Tex, un peu moins de la liberté des femmes qui perdent ou quittent chaque jour leur job à cause d’un contexte de blagues sexistes à répétition. Un peu moins aussi de l’effet de ce genre de blagues sur les femmes violentées. Ps : Siné aussi a été viré pour humour très malvenu.

  4. L’assassinat des journalistes, dessinateurs et chroniqueurs de « Charlie  » était un attentat contre la liberté d’expression . Aujourd’hui, « Charlie » ou pas, la liberté d’expression se doit d’ être défendue bec et ongles .
    Au fait : qui se souvient que « Charlie » s’est appelé, il y a déjà un long moment, « Hara-Kiri » et que le titre a disparu par saisie, au prétexte d’une saillie – pas très fine –  » bal tragique à Colombey ; un mort  » , lors du décès du grand Charles .
    Mine de rien, déjà une atteinte à la liberté d’expression !

    1. Ne pas oublier qu’ il se définissait comme bête et méchant!
      Et puis les rappels de je suis athée, alors, pas de Noël?
      Un athée fêter la naissance du christ!!!
      Moi, monsieur, je suis athée, sauf en période de fêtes chrétiennes. Allez, bon noêl à tous.
      En bref, commémorent-t- ont un massacre ou un torchon. Ne parlez pas de liberté d » expression quand il ne sert qu’ à caricaturer des religions, coutumes ou croyances. Le charlie a caricaturé une fois de trop. Malheureusement certains y ont perdu la vie.
      La liberté d’ expression ne donne pas tous les droits. La preuve, certains l ‘ ont exprimé d’ une manière brutale.

      1. La caricature, c’est l’essence de la liberté d’expression . Mais c’est trop difficile à comprendre par des bas de plafond .

        1. « La caricature, c’est l’essence de la liberté d’expression »

          Voilà qui me paraît un tantinet réducteur tout de même… Et même presque insultant pour tous ceux qui, à travers les âges, ont bravé les foudres de la justice – voire pire – non pas pour dse défouler dans des gribouillids d’ados attardés mais pour cerner au plus près et au plus profond la vérité de leur temps.

          1. Y a des caricaturistes qui ont fait de longs stages en taule, au même titre que les pamphlétaires de toutes obédiences .
            La caricature remet à leur place politicards, religieux, peoples qui se prennent pour ce qu’il ne sont pas .
            La caricature est complémentaire de l’écrit . Et c’est très bien pour la liberté d’expression !

            1. Mais je n’ai rien contre la caricature, au contraire ! Je mets simplement en doute qu’elle puisse être l’essence de la liberté d’expression.

              1. Pfou ! C’est lassant de jouer sur les mots . Si la caricature n’est pas l’essence de la liberté d’expression, elle en est partie intégrante .
                Ca vous va, comme ça ?

                1. Comme ça, oui, c’est parfait. Et nous voilà tout à fait d’accord.

                  (On ne « joue » pas sur les mots : on essaie de s’exprimer avec précision, de façon à éviter les malentendus inutiles… et les pertes de temps qui en résultent.)

                    1. Personne ne doute de votre force dans l’aisance.

                      On est plus nombreux à douter de votre aisance dans la force.

                      Mais bon, on ne va pas jouer sur les mots, car si on commence à le faire, on constate qu’il vous manque et de l’une et de l’autre.

    1. Vous étiez aux Folies Bergères?

      C’était comment (pas pu aller, j’avais piscine)?

  5. Charlie, ou ses ascendants, plumes & titres (Harakiri etc.) d’y goûter c’est l’adopter !
    L’humour préserve qql liberté (vaste sujet; et souci?) Tel le poil, il pousse un peu, bcp, pas du tout (à la folie !?)
    Idem pour la dérision (etc.) je présume.
    Aussi, à chacun sa pudeur, humeur, mœurs (…)

    Longtemps j’ai cru (jusqu’à la semaine dernière) que l’option, l’obligation générationnelle dé ou favorisait qql perception; genre de celle qui ‘avant’ nous faisait moins chier le cervelet /façon le descendant semble moins ‘barré’, plus rationnel.
    Forcément un peu; il échappe par ex. au laïus: « t’as pas connu la guerre » ..hahah !
    Alors-que le mot insiste et continue: il a tjs un sens; sa faute, style (aïe) tjs scrutée, sa forme condamnée/à-justifier.

    La célébrité attire tjs autant les baffes/louanges, aussi le pognon, le juif, le basané, le politique, la press, les lobbies, la franc-maçonnerie, et Dieu.x !
    Aah ! Que de sujets pour se poiler !!
    (et) Donald en maître du monde.. quel kif !

    Qu’est-ce qui a donc changé ??
    Les réseaux ! (le web; ..blog, forum)
    ‘Avant’ le frustré écrivait à « Télé 7 jours », ça refoulait le timbré radin (pas dit sélectionner)
    Aujourd’hui, ..libérés !
    Vous me direz: alors davantage de bidonnage !
    Niet, ..le nez de bœuf navigue et vit sans capote dans son ennui (insondable; cerveau peu irrigué, tutti dans le calebut) il baigne dans ses certitudes, providence confortable, à donf il se reproduit !

    Ou autre version, ..ni abuser, ou x exemples (!)
    allez, ..quand un p’tit gars se tue (ski, mer, toit d’immeuble etc.!) on lira: « ce con n’avait k-a pas y aller ! » ..héhé,
    vous connaissez mon opinion, ..grâce (!) à qql con on quitta arbre et grotte.
    (et) l’encéphale, l’humour.. sont inusables (!)
    surtout si l’on s’en sert !!

  6. Oula, j’veux pas déranger.. j’ai croisé Reiser (il passait à l’agence, -c’est son problème, et lunchait avec nous chez « La mère Murat »; Levallois Perret) mais pas Desproges. Une autre fois ?

    Magie de Noël (et de la reproduction !) mes mouflets ciblaient mes souliers (« viser bien et frapper fort ») avec qql conneries de Pierre D, genre:
    « J’aime pas qu’on soit d’accord avec moi, j’aime bien me sentir tout seul; j’ai le goût du paradoxe »,
    « Quant au mois de mars, je le dis sans aucune arrière pensée politique, ça m’étonnerait qu’il passe l’hiver »,
    « Quand un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pêcher que de lui filer un poisson » (#Confucius?)
    ..les diplômés, les anglais et ma belle mère, les artistes dégagés, l’obscénité/charité ..etc.

    p’ti bonhomme ni politologue, ambidextre: deux hémisphères, alors deux pieds aux sentiments (?) et jugements accompagnés, qui ne se tirent pas la bourre ! (mystère de l’anti-misère?)

    Bref, mécréant, sioniste pro Arabe (la dose? point trop n’en faut!) ni raison d’accabler Lawrence d’A, (voyez avec vos dirigeants; ce que j’en dis) ni je ne voudrais oublier (pas d’tête !) de vous souhaiter qql Vœux.
    Tradition, politesse.. qu’importe,
    Elie, Didier, Lancien, Sylvie, Alain, tschok (ça boom ?!) Lionel et Stan: déjà fait (e-mail perso; ni gérant de parano; et économe!) Aurore, Juan, H dici, Zap Pow, Charles, Bob,
    ..j’en oublie ?? sorry, le cœur y est !

    avec mes (s)miles accumulés, je vais bien réussir à me trouver un pays qui n’a pas de wifi !
    Il râle pareil ! mais sans bruit, zen,
    et n’oubliez-pas: « faites-vous plaisir ! »
    /tout est bon dans le crabe (sauf ses pinces)

    1. Mes meilleurs pour cette nouvelle année ti Suisse …
      sinon faut pas manger de crabe, c’est trop mignon….😊

      1. Ah, voilà, c’est bien les filles, ça : on me reproche vertement de parler de cancer, et juste après on déclare que le crabe est « trop mignon » !

        (Comment, d’ailleurs, peut-on être « trop » mignon ? Le français post-moderne me laisse de plus en plus perplexe…)

  7. Survole toujours la vie avec talent comme tu sais le faire, ti Suisse, et le meilleurs pour toi et à tous.

  8. Le jobard
    Comment comparer les caricaturistes du temps passé, ceux qui risquaient leur vie, avec ceux de charlie, l’ ex torchon bête et méchant.
    Ce torchon limite liquidation car sans lecteur.
    Caricaturer, c’est tourner une chose ou quelqu’ un en dérision, le ridiculiser, le déformer suivant sa propre vue
    C’est donc cela la liberté d’ expression, se servir d’ un crayon et d’ un  » média » pour se moquer?
    La liberté d’ expression est donc de se moquer des religions, de piétiner les croyances de milliards de personnes
    Je n’ ai et ne serai jamais charlie.
    Des caricaturistes sont morts, entraînant d’autres personnes innocentes, nous savons qui les a tué, de là à dire que c’est pour la liberté d’ expression …..

    1. T’as la comprenette difficile et tu ne respectes pas les sages principes de ton papa . Aussi ne te répondrais-je pas, car, moi, je les respecte !

  9. Jobard Mais toi, tu n ‘est même pas un imbécile. Même ce niveau tu n’ en es pas digne
    Disons simplement que tu n’ as rien à dire.
    La caricature, c’est l’essence de la liberté d’expression .
    Il est vrai que pour en sortir des pareils, ça plane pour toi!

    1. La liberté d’expression, c’est de permettre à un gars dans ton genre de cracher sa bile et à un gars comme moi de m’amuser comme un petit fou de te voir te ridiculiser .
      Continues comme ça, ça réjouis mes journées !

  10. Et, entre nous, jobard, heureusement que je te donne les conseils de mon père. Il est vrai aussi, qu’ habitué au plagiat , ça fini par s » ancrer dans les gènes parce que question idée intelligente, aie,aie, aie.

    1. Sais-tu ce que veut dire « plagiat  » ? Quand à mon intelligence, t’inquiètes pas pour elle, elle est en meilleure état que la tienne !

  11. Perso plutôt spacial (double sens) zéro! offense lancien, de dire que ta dimension cosmique me bluffe !
    Je résume à ma façon, par l’exemple; qu’importe la méthode iconoclaste (ou autodidacte; ni suis une foudre !)
    Naturellement* avec ma somme d’ignorance, aussi l’incapacité d’y apporter une nichette de solution:

    – Les moqueurs décédés « il y a un certain temps » sont excusés, mais pas « les récents » ?
    /l’ont-ils ‘bien’ cherché ? bien fait pour eux ?

    – Au bout du crayon acéré est-ce la mort ?
    /celui en color ? le N & B ? les deux ??

    – « qui vivra par l’épée périra par l’épée », le self-concept du talion (pourquoi pas) est-il obligé ?
    /pas de dérogation ?

    – les caricaturistes « d’avant » satirisaient moins ?
    /car le taille crayon pas encore inventé ?

    – Daumier (au 19°; le seul qui me vient à l’esprit) est mort dans son lit, est-ce normal ?
    /Victor Hugo aussi; pourquoi s’exila t-il ?

    – L’époque, la génération, les mœurs (etc; 19°) était-elle plus tendre, avenante ?
    /peut-on en douter ?

    – La liberté, ici d’expression, peut-elle se moquer ? railler celui qui commença en premier ?
    /lui répondre ? le Roi, ses Princes, Dieu.x ?
    (pas dit se défendre; rien de vindicatif)

    – A t-on le choix de son torchon ? sa panosse ?
    /à rayure, damier, uni ? en lin, coton, ou soie ??

    – Noël, n’est-ce pas une fête païenne ?
    /solstice romain ? ou solaire ?

    – la dérision, combien tempère t-elle de degrés ?
    /peut-elle être bouillie ? gelée ?

    – Charlie sans lecteur ? en manque de ?
    /malgré son coup-de-pub d’Enfer ?

    – puis-je changer mon prénom ? (Jacques)
    /pour mon deuxième ? (Richard)

    – Une bête (ou un abruti) est-elle méchante ?
    /y a t-il des exceptions ?

    – Est-on allé sur la lune une-fois de trop ?
    /y est-on allé ?

    °°°°°°°°°° °°°°
    Peut-on vivre sans savoir ? Absolument !
    Peut-on croire ? Toujours !
    Est-on obligé ? Jamais !
    Peut-on considérer qql différence ?
    /à part la tong l’été ? le cactus rentré en hiver ?

    La Nature* est-elle une chienne ? une chatte ?
    Obéissante ? inflexible ? insoumise ?
    Peut-on ? ou comment s’en débarrasser ?
    / y a t-il d’autres choix ??
    Miaoow,

    1. « Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloges flatteurs  » Beaumarchais . Un p’tit jeune !
      Bonne année, Ti suisse et surtout la santé, ainsi que des routes dégagées ( quelle galère ) !

    2. ti suisse

      « … A t-on le choix de son torchon ? sa panosse ?
      /à rayure, damier, uni ? en lin, coton, ou soie ?? … »

      à chaque fois que je lis ce mot, « panosse », dans un de tes commentaires, je pense à La Leçon de Géographie de Marie-thérèse Porchet, aux dits « Bourbines » et à Charles Aznavour,

      En te souhaitant de passer la meilleure année possible, ainsi qu’à Juan et aux lecteurs ou commentateurs de ce blog,
      à bientôt

  12. Voici des choses plus intéressantes
    L’AVENIR, CE N’EST PAS LE CHÈQUE-ÉNERGIE POUR PAYER DES ÉOLIENNES COÛTEUSES ET DANGEREUSES, MAIS LES SMR !

    1. LANCIEN

      Quelque chose me dit que tu crois sérieusement à toutes les conneries débitées par les anti éoliens..

      Avec quelques potes j’écris un bulletin qui démonte point par point les hallucinations du collectif local, hallucinations sorties parfois tout droit d’officines pro nucléaires (pas besoin de chercher longtemps pour faire les liens)….

      exemple. J’ai reçu dans ma boite aux lettres, un devis de démantèlement pour 470 000 € d’une boutique existante. Le nom du technicien censé avoir produit le devis est resté dessus.
      Deux coups de fil tout simples et le type me dit que son devis a été bidonné par une assoss..

      J’ai un vrai devis de démantèlement qui est aux alentours de 50 000 € (récup des matériaux intégrés) ce qui correspond à la caution légale déposée par éolienne…

      Les chefs « anti » du secteur ne me parlent plus et m’interdisent l’entrée de leurs réunions publiques.. si si…..

      La fois précédente où j’ai été interdit délicatement de parole (ma femme était pliée de rire) c’était lors d’une réunion ENEDIS qui parlait du compteur LINKY. (et je n’évoque pas une seule seconde les ondes)..

      Pas la peine de chercher les faques niouses , on marche dessus tous les jours. Reste plus qu’à espérer que ce soit toujours du pied gauche..

        1. Elie Arié,
          Plutôt que de balancer des liens très techniques exigeant des compétences permettant leur critique, ce que vous ne faites pas, et pour cause, vous en êtes incapable ( ce qui n’est pas une critique, de ma part ), ne feriez-vous pas mieux d’émettre ou des réserves ou une distanciation par rapport à un tel sujet ?
          Par contre, face à l’urgence climatique, la FI propose une planification écologique qui me semble pertinente en répondant :  » Nous pensons que les citoyen·ne·s doivent être associé·e·s à la transition énergétique, notamment au sein du pôle public de l’énergie que nous mettrons en place. Ce pôle public comprendra des entreprises qui seront nationalisées – comme EDF, GDF, TOTAL et Areva – et disposera des moyens nécessaires pour mettre en place des systèmes de production qui n’occasionnent pas de nuisances (éoliennes et turbines en mer par exemple). ».
          Pour ma part, j’ai modestement contribué à l’élaboration de la partie littoral en contribuant au principe des liaisons ports/voies navigables intérieures sans en être un spécialiste mais en usager rompu à la navigation de longue date.
          https://avenirencommun.fr/avenir-en-commun/reponses-aux-associations-aux-professions-de-lecologie/

          1. @Lionel Penneau

            Je ne vois pas en quoi la participation des citoyens qui n’y connaissent que dalle (mais tous les articles sur les éoliennes disent que leur bilan carbone est négatif… et on verra ce que ce sera lorsqu’il faudra les démonter, notamment les offshore de plusieurs centaines de mètres de haut) ou la nationalisation des entreprises(dont certaines de celles que vous citez ont encore l’État comme actionnaire…) permettraient de prendre les bonnes décisions techniques !
            Vous souvenez-vous des brillantes performances techniques du Crédit Lyonnais lorsqu’il était nationalisé? L’État est habituellement un mauvais gestionnaire.

            1. Elie Arié,
              Votre  » démonstration  » est avariée puisque les nationalisations que vous citez sont encore et toujours dépendantes du système capitaliste sans foi ni loi.
              J’en sais quelque chose puisque je fus jeune ouvrier métallurgiste à la SNCASO aviation usine nationalisée qui fabriquait les pièces en kit de Mirages Dassault et, ceci à des prix de revient astronomiques…pour l’Etat, donc pour nous ( je vous passe les détails tellement c’est énorme ).
              En fait c’était et c’est toujours : mutualisons les dépenses et privatisons les profits et, de surcroit, accusons le chien de la rage pour mieux le noyer…
              Comme de coutume, vous ne lisez pas les liens fournis qui vous permettraient de faire des critiques pertinentes.

        2. Toubib

          Vous faites dans la facilité, vous devriez creuser un peu…

          CONTREPOINT, produit beaucoup d’articles pro nucléaires. . quand un strabisme éditorial est très accentué je commence à me méfier.. mais bon, faisons l’impasse là-dessus..

          L’auteur Saab milite chez les anti éoliens, il en a parfaitement de la droit, mais alors, autant demander à Castaner de faire l’éloge de Mélenchon.. La démonstration de Saab, consiste à évoquer le bilan carbone des éoliennes, matériaux et travaux compris. Soit.

          Prière de croire que la construction d’une centrale nucléaire comme l’EPR à Flamanville relève de l’opération du saint esprit et prière d’oublier que la France n’a pas un gramme d’uranium sur son sol, son transport doit être plus blanc que blanc…

          https://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/energie-une-autonomie-en-trompe-l-oeil_1420009.html

          Je passe la maintenance et opérations du « grand carénage » des autres centrales, à venir pour prolonger des centrales en fin de vie devenue dangereuses qui ne nécessiteront ni matériel, ni matériaux.. ;
          S’il est vrai que le renouvelable est intermittent, il n’en reste pas moins vrai que les centrales nucléaires vieillissantes sont de plus en plus souvent à l’arrêt depuis deux hivers.

          https://reporterre.net/CARTE-EXCLUSIVE-Un-tiers-du-parc-nucleaire-francais-en-panne-ou-a-l-arret

          De manière générale, et à propos d’un bilan carbone peut être juste, le simplet que je suis, qui voit un biais de raisonnement, demanderait bien à tous les scientifiques promoteurs du nucléaire d’aller respirer l’air sain et frais d’une centrale, à proximité d’une piscine de déchets, et de nous faire un retour d’expérience réfléchi dans les semaines qui suivent..

          D’ailleurs on se demande bien pourquoi le nucléaire si décarbonné, nécessite de vider les lieux sur 20 kms autour d’une centrale dès lors qu’elle pète….

          Les anti éoliens crient facilement à propos coût de démantèlement d’une éolienne, il est vrai qu’il n’y a rien à dire sur celui d’une centrale, puisqu’on ne sait toujours pas vraiment faire..

          http://www.lefigaro.fr/assets/maintenance.pdf

          Je précise qu’à part « reporterre », mes références ne sont pas prises chez les écolo gauchistes…

    1. Elie Arié,
      Les mouroirs sous Macruche, vous connaissez ?
      J’en ai expérimenté pendant 3 ans il y a plus de 20 ans. Rien de changé ! Est-ce désolant ?

        1. Elie Arié,
          Sur un autre fil, j’ai déclaré qu’il y a une vingtaine d’années, j’ai  » expérimenté  » un mouroir hospitalier pendant 3 ans mais, à l’époque, nul politicien aux manettes ne parlait de révolution alors que votre jupiter…

    2. comme d’hab, le toubib ne lit pas ce qu’il envoie..faut passer derrière …

      Voici les 3 sujets téléphonés contre bon de ristourne d’un pot de cornichons…

      – Faire diminuer le nombre de tués et blessés sur les routes

      – Faire reculer les actes de délinquance sur les personnes

      – Améliorer votre pouvoir d’achat….
      Ah Merde pas de bol, 70 % de téléphonés n’ont pas confiance au gouvernement…

      Avec agitation des ingrédients dans un shaker , 53 % des appelés ont confiance…

  13. Quoi, si fort en calcul et ne pas savoir que le bilan éolien coût en rapport à la production est désespérant!!
    Si tu as été dans les réunions, tu as entendu que l ‘ étude des vents utiles était de 2200h/an.
    Autrement expliqué; une éolienne ne produit de l’ électricité que moins de 100 jours par an, Il faut ajouter que ces 2200h se répartissent sur différents horaires.
    En mer, les éoliennes tournent plus car elles bénéficient du vent de terre et du vent de mer, mais sa production chute de moitié après 10 ans, usure par l ‘air marin.
    Pour le démantèlement: Le coût carbone sera catastrophique en démontage et découpe, pour le socle ( béton et ferraille) plus de 1000 tonnes ( et oui) il restera sur place.
    Actuellement, seule l’ électricité hydraulique est écolo.
    Nier le progrés encore une fois est inutile. Dans certains pays, les bus roulent à l ‘ hydrogène, l ‘ électricité dépassée, de nouvelles centrales se bâtissent, mais toujours ailleurs, des milliers d’ éoliennes sont arrêté dans le monde car jugées inutiles. Nous continuons à en ériger et dans 10 ans, comme toujours nous constaterons notre retard.
    La voiture électrique relève du même schéma. Avez vous une seconde pensé aux nombre de prises qu’ il faudrait pour charger les batteries d’ un million de voiture sur le territoire? Les batailles pour accéder aux prises en période de vacances, et celui qui reste en rade, batterie vide après 50 démarrages dans un bouchon aux péage
    L ‘ écologie devrait commencé par être sensée et pensée. L ‘ écologie ne doit pas être un prétexte à une nouvelle taxe, car les taxes ne sauvent pas le climat mais enrichissent des menteurs.

    1. LANCIEN

      Lit ma réponse au toubib..

      De plus, c’est assez drôle que les anti éoliens confondent disponibilité d’une technologie et son rendement., or je l’ai déjà écrit, le rendement d’une centrale nucléaire est de l’ordre de 30 à 35 % quant une éolienne monte à 25%…

      Et si on prend les membres des principaux sites anti éoliens FED- EPAW -et sauvons le climat, on se rend compte qu’ils sont militants ou proches du nucléaires par leurs activités d’ex EDF…

      D’autres membres plus locaux se sont déclenchés pour défendre des intérêts plus personnels…(j’ai les noms et les biographies)

      Soutenir ou pas les renouvelables est un sujet qui requiert à minima un peu d’esprit critique et une vision globale du marché de l’électricité…

      Ce n’est pas parce qu’une énergie comme le nucléaire est maintenue sous l’étouffoir qu’elle n’a pas de problème..bien au contraire

      1. Simplifions.
        Compte tenu du climat de la France, il n’y a pas de région assez ensoleillée ou assez venteuse pour que le solaire ou les éoliennes puissent fournir de l’électricité en permanence (quand on passe à côté d’un champ d’éoliennes, 9 fois sur 10, on al’impression qu’elles sont en grève. )

        Or, on ne sait pas stocker l’électricité. Et seuls les barrages d’eau et le nucléaire peuvent en fournir en permanence. Le reste, ce ne peut être qu’un petit supplément dépendant de la météo et non prévisible.

        On peut toujours construire des éoliennes pour les vendre à des pays ayant d’autres climats, c’est un autre sujet.

  14. Simplifions.
    Compte tenu du climat de la France, il n’y a pas de région assez ensoleillée ou assez venteuse pour que le solaire ou les éoliennes puissent fournir de l’électricité en permanence (quand on passe à côté d’un champ d’éoliennes, 9 fois sur 10, on al’impression qu’elles sont en grève. )

    Or, on ne sait pas stocker l’électricité. Et seuls les barrages d’eau et le nucléaire peuvent en fournir en permanence. Le reste, ce ne peut être qu’un petit supplément dépendant de la météo et non prévisible.

    On peut toujours construire des éoliennes pour les vendre à des pays ayant d’autres climats, c’est un autre sujet.

  15. J’ai trouvé la solution : faire tourner les éoliennes grâce au courant électrique fourni par le nucléaire : comme ça, on pourra les installer dans des coins où il n’y a jamais le moindre souffle d’air.
    Ou bien encore : installer des manivelles au bas des éoliennes , et les faire tourner par des chômeurs.

    1. Il faudrait quand même essayer de vous intéresser à minima.

      Les éoliennes démarrent aujourd’hui à 3.1m/s.
      En France les zones les moins ventées sont à peu près à 5m/s.

      les mesures sont faites au niveau du sol, et les dernières techniques permettent de capter à 150 et 200 m..

      Il reste aussi la possibilité pour chacun de fermer l’ordinateur, la télé, la lumière et tout ce qui ne sert à rien en général….

      Je rappelle quand même que nos centrales nucléaires permettent de fournir le courant à l’Italie, à l’Angleterre, à l’Espagne.. entre autre.
      Nous sommes exportateurs nets y compris pendant l’hiver. Là aussi il ne faudrait pas que la France deviennent le spécialiste du nucléaire civil au sens ricardien du terme…

      Le jour où une centrale va péter en France, je connais un paquet d’anti éolien et anti renouvelable qui vont gueuler parce que personne n’a rien fait pour nous protéger du nucléaire..

      Et dire que la phrase type de ces mecs là c’est « penser à nos enfants… »

      1. « Le jour où une centrale va péter en France »

        Ah: ça, c’est le grand espoir des écolos, ce qu’ils attendent avec impatience, ce pour quoi ils prient tous les soirs ! Trop bêtes pour comprendre que ce sera la même chose, pour les Français, si une centrale pète en Grande-Bretagne, en Belgique, en Bulgarie ou même bien plus loin.

        Mais c’est vrai depuis la nuit des temps, pour tous les anti-progressistes : » ah, le jour où un train déraillera, où deux voitures se télescoperont, où un avion tombera, où quelqu’un se cassera une vertèbre en tombant de son cheval, où quelqu’un se brûlera avec le feu qu’on a apprivoisé, où quelqu’un se blessera en laissant tomber sa massue sur son pied, etc.« 

        1. Commencez donc par arrêter votre cinéma sur des progressistes et des anti…ça ne veut rien dire ….

          En vertu de quel principe le nucléaire devrait il être progressiste, et l’alternatif ou le renouvelable, l’anti..

          Et pour votre information, dans la liste des risques anti progressistes,que vous avez cité, vous avez oublié l’accident de bite…..

          1. « des progressistes et des anti…ça ne veut rien dire »

            Pour vous, non.
            Avec des gens comme vous, on ne serait jamais passés au néolithique…Vous nous tiendriez le même discours sur les aliments tirés de l’agriculture, et moins « naturels » que ceux tirés de la cueillette, que le discours actuel des adversaires des OGM.

            1. Monsieur le toubib

              Tout ça finalement parce que j’ai évoqué un vieux tabou bien ancré, celui de l’accident nucléaire, qui est bien évidemment, aussi impossible que la collision de la lune avec la terre..

  16. STANIS
    A force de vouloir contredire les gens, tu en arrive à raconter n’ importe quoi. Tu n’ y connais rien à l ‘ éolien , autrement tes commentaires seraient plus intelligents.
    Même le nucléaire et tes racontars , les japonais sont revenu habiter le zone de la centrale.
    Les 1000 ans de pollution des bombes atomiques sur le japon , HIROSHIMA EST UNE VILLE MAGNIFIQUE. Tu peux la visiter sur le web. Vos âneries de vouloir se passer du nucléaire pour du vent est risible.
    Et oui, Arié a raison vous avez peur du progrés. Vous avez dépassé votre niveau de compétence et les baratins tentent vainement de cacher les carences.
    Plus tu veux prouver ton  » savoir », plus tu prouve le contraire.
    Une éolienne tourne environ 2200h/ an réparties sur 8766.
    On peut installer 10 millions d’ éoliennes elles tourneront 2200h/ an.
    Un calcul tout simple, Ce qui veut dire qu’ EDF ne peut arrêter aucune centrale pour utiliser l ‘ éolien, car étant trop aléatoire. Nous payons donc très cher pour réellement du vent.

  17. Monsieur le toubib

    Non vous traduisez mal l’onomatopée, je fais l’éolienne face à du vent…

    et bonne année, bonne santé et je vous souhaite beaucoup d’articles et de sondages pour faire votre provocateur…

  18. STANIS est pour l ‘ éolien car lui même produit du vent.
    A vouloir trop en faire…..Plus tu commentes, plus tu t ‘enfonces.

Les commentaires sont fermés.