L’affaire Mennel, une fatigue française


N’êtes vous pas fatigué(e) ?

Une candidate de télé-crochet, les cheveux recouverts d’un voile turban, a lâché l’affaire après qu’on ait retrouvé d’un ancien tweet prudemment qualifié de « complotiste« : on pouvait comprendre qu’elle y doutait de la réalité de l’attentat de.Nice le 14 juillet 2016.

De ces propos, elle s’est excusé publiquement.

Je suis née à Besançon, j’aime la France, j’aime mon pays. Je condamne bien évidement avec la plus grande fermeté le terrorisme. C’était la raison de ma colère. Comment imaginer défendre l’indéfendable !”

Mais cette candidate, avec son turban porté sur la tête au-dessus de ses yeux bleus, a commis involontairement un autre mal. A cause de ses tweets stupides, elle a permis à cette frange rance de la France, celle connue dans les médias ou anonymes sur les réseaux, de laisser aller une fois de plus sa rage contre l’islam et, parfois, les arabes en général. Les réactions haineuses contre la jeune Mennel furent assez ignobles, si prévisibles.

Même le Printemps Républicain s’est régalé. Surtout le Printemps Républicain, dirons certains.

De cet échauffement médiatique, il ressort une fatigue bien française. Nous sommes incapables d’autre chose que cette hystérie collective dès lors qu’un bout de tissu cache une tête. Ne vous méprenez pas: je trouve triste et stupide qu’une femme, jeune ou pas, trouve nécessaire ou joli de se cacher les cheveux de façon systématique quand elle est en public. Mais est-ce que le voile turban de Mennel me révoltait ? Nullement. C’est sa vie.

Gardons notre révolte pour plus grave. La France rance s’indigne de ce petit voile et se tait sur les SDF qui crèvent de froid, les massacres en Syrie, la crise des migrants, ou l’état d’urgence permanent.

Cette affaire« l’instrumentalisation d’une erreur de jeunesse aboutit à l’écrasement public d’une jeune femme » est misérable.

 

 

 

Publicités

25 réflexions sur « L’affaire Mennel, une fatigue française »

  1. Je ne suis pas fatiguée parce qu’ils sont tous transparents.
    On ne se fatigue pas la vue lorsqu’il n’y a rien à regarder.

    Je ne suis pas fatiguée parceque même criards, leur voix ne portent pas.
    On ne se fatigue pas lorsque ceux qui parlent sont inaudibles.

    Je ne suis pas fatiguée parce qu’ils sont tous pareils, inodores, incolores et sans saveur.
    On ne se fatigue pas le gingin lorsqu’il n’y a pas de choix à faire.

    Le plus drôle c’est que le but est de cliver pour faire le buzz, mais l’électroencéphalogramme est plat.

    Tout ce qui passe par les médias aseptisés, normalisés, robotisés, formatés est si prévisible que ça ne me fatigue pas.
    Je passe sans le voir.

    1. On parlait de stratégie industrielle, ça m’étonne pas que Macron veuille développer les start up quand on voit que touiteur est une vraie industrie de l’émotion… ça se corse régulièrement…

      Là encore il faut raison garder ; dans un concours de chant, c’est quand même plus ennuyeux d’avoir la voix voilée et en même temps (et paf) notre bonne société jette un voile pudique sur les maitres chanteurs du MEDEF.

      Au train où ça va, je fais le pari que dans moins de deux ans, les régates seront interdites en France,
      ( ………….Ouais, je sais, mais ça n’aurait pas marché avec turban…..)

       » Mais est-ce que le voile turban de Mennel me révoltait ? Nullement. C’est sa vie……… »

      Peut être mais ça n’empêche pas le conseil beauté. La ptiote est mignonne, elle devrait faire attention à aérer son cuir chevelu de temps en temps….

  2. Doucement avec cette France rance qui vous nourrie.
    La France rance se souvient des massacrés dans ses rues.
    Parce que tout le monde devrait courber le dos devant l ‘ islam selon vos propos.
    Pour mémoire, celui qui n’ aime pas la France peut librement partir vers des pays moins rance
    Avez vous pris la peine de lire les commentaires de cette islamiste, non!
    Demandez aux familles ayant eu des proches assassinés ce qu’ elles pensent. La France que vous appelez rance se compose de millions de français. Vos opinion n’ en reflète nullement les leurs.

  3. Tout à fait hors sujet
    hors concourt télé:

    sur Dedefensa site nettement droite tradi un éloge de JML:
    http://www.dedefensa.org/article/jean-luc-melenchon-et-la-tyrannie-liberale
    sur Le Grand Soir, site définitivement Insoumis, la traduction du Grand site de réinformation Moon of Alabama (par rapport à l’Immonde et autres media mensonges) sur Nos guerres:
    ttps://www.legrandsoir.info/l-armee-syrienne-est-elle-tombee-dans-un-piege-tendu-par-les-etats-unis.html

    se distraire du futile ?

  4. « (…) Nous sommes incapables d’autre chose que cette hystérie collective dès lors qu’un bout de tissu cache une tête. (…) »

    Mais son visage et nom, prénom, etc., ne sont pas cachés, ils sont connus en lisant ce billet par exemple. Et j’empêche l’hystérie de l’emporter sur moi, en général.

    L’identité, l’essence, l’existence, le regard d’autrui, tout ça… ? Porter une croix ne me fera pas être une puritaine, une pudibonde, une mère la morale intolérante, contrairement à ce que j’ai cru lire parfois dans des textes au sujet des signes religieux, par exemple.
    Mon prénom a été choisi par mes parents, mes noms sont celui de mon père et celui de mon époux. Et quid des noms de famille de mes grands-mères, qui elles-mêmes portaient les noms de leurs pères etc. ? Voilà pourquoi je commente ce billet ainsi, ayant également lu ce matin  :
    https://brunolafourcade.wordpress.com/2018/02/10/nomen-est-omen/

    Et sur le blog de Didier Goux :
    « Louis Scutenaire fut un poète surréaliste belge qui ne perdit jamais une occasion d’affirmer avec force et conviction qu’il n’était ni poète, ni surréaliste, ni belge (…) ».
    Cela ne me semble pas paradoxal, pas plus que
    « Magritte est un grand peintre, Magritte n’est pas un peintre » (Louis Scutenaire – Wikipedia.org)

    1. @Laure CP
      Ce monsieur Lafourcade prend le problème par le petit bout de la lorgnette, comme souvent le font ceux qui fustigent les pseudos.
      Il y a autant de raisons que de pseudos pour que le nom de familles ne soient pas balancé sur la toile.

      Quant on sait ce que l’on peut faire avec un nom livré en pâture à l’opinion publique, dieu garde les gens pour qu’ils ne fassent pas cette bêtise là.

      J’en viens à ce que Hulot et sa famille subissent en ce moment.
      Je ne le connaîs pas, et en ce qui me concerne, je ne l’ai jamais connu qu’à travers la télévision où il nous a fait connaître de belles régions.
      Pas de quoi le défendre bec et ongle quoi !

      Mais de là à accepter ce déballage de me..de que même les dites victimes en viennent à dénoncer, là je dis stop.
      Si les organes de presse ont comme but de dégrader, avilir, ramener au niveau des trottoir les informations qu’ils balancent au public, dans le but de déquiller quelqu’un c’est pas possible.
      Ou alors le timing n’est pas respecté, à savoir on juge, on condamne et aprés on prouve ….si y’a de quoi.

      1. Mais non, Hélène : on ne s’engage pas sous un pseudo- même pas pour signer une pétition !

      2. Hélène
        En supposant que Monsieur Lafourcade pense tout d’abord à l’identité définie ainsi :
        « Ensemble des traits ou caractéristiques qui, au regard de l’état civil, permettent de reconnaître une personne et d’établir son individualité au regard de la loi. » (CNRTL.fr – identité)

        Je commente en mettant une adresse qui permet de m’identifier (pour la Loi et Juan). C’est mon adresse électronique, pas celle de mon compagnon. Et je ne « balance » pas de « porcs », ne diffame pas, ne recours pas aux attaques ad hominem, ou ad personam, etc., en ne parlant que des idées,du moins en intention. Parler des idées peut être perçu comme de la phobie ou de l’agression, en cas de contradiction. Les idées ne marchent pas toutes seules sur leurs petites pattes. Une opinion n’est pas toujours réfutable (pas toujours de preuve scientifique, etc.).

        Quant à cette question de la présomption d’innocence, celles de la liberté d’expression, de conscience, de culte, quant à la diffamation, etc., tout cela me semble faire appel à des notions de Droit. De la même manière, cela me semble être le cas pour cette notion : renversement de la charge de la preuve (qui m’inquiéterait plutôt un peu, si j’ai compris car c’est en me déclarant incompétente pour en parler).

        1. @ Laure et Elie

          Voilà.
          Laure à trés bien défini le cadre des publications sous pseudo.
          L’adresse électronique est donnée au responsable de site ou de blog, de sorte qu’en cas de besoin on soit clairement identifié.
          Inutile d’étaler son nom et celui de sa famille par la même occasion pour faire se faire plaisir.

          1. lorsqu’il n’y a pas de possibilité de donner son adresse mail, l’. IP est identifiée.
            Pour ceux qui cachent nom, adresse ou ip, la publication de commentaire doit à mon avis être dirigé droit dans la corbeille.

  5. Je ne regarde pas The Voice mais j’ai zappété au moment où cette jeune femme chantait… un pur bonheur.
    Les jours suivants une polémique la.concernant surgit au sujet de tête qu’elle a diffusésu. Si cela s’avère exact , franchement elle n’a rien à faire ici.
    Je ne crois pas que ce soit à cause du turban, qui lui va fort bien , que Mennel est sur la sellette.

    1. Et bien cela prouve que publier des conneries sur les réseaux sociaux n’est pas sans conséquence.
      J’espère que ces voies de communication seront mieux utilisées à l’avenir, car ces comportements peuvent donner motif à réduire la liberté d’expression (ce que par ailleurs on essaie de faire depuis une dizaine d’annees).

  6. « La France rance s’indigne de ce petit voile et se tait sur les SDF qui crèvent de froid »

    J’adore ce genre de faux argument ! Imaginez donc un homme qui engueulerait son médecin : comment pouvez-vous perdre votre temps à soigner des angines, alors qu’il y a des cancéreux et des tuberculeux ?

    Du reste, dans ce cas précis, l’angine et le cancer ne sont pas forcément là où vous vous efforcez de les voir.

  7. Ah ce voile qui voudrait s’installer en mode, mais qui n’empêchera pas moins de recouvrir la femme selon une religion, selon sa pudeur. Quoi de mieux qu’une jeune femme belle et chantant bien ? La jeunesse s’y retrouvera bien plus vite, voir s’y adaptera. Je vais faire dans le complotisme comme cette jeune femme l’a fait dans ses tweets, tout comme elle se montre aux côtés de groupuscules de l’islam obscur : allez savoir, si pour placer ses pions, les islamistes ne sont pas en train de former une nouvelle image de leur doctrine par l’intermédiaire de femmes plus modernes, plus visibles, pour mieux infiltrer le peuple ? Quoi de mieux qu’un foulard plus seyant, tout aussi visible que le hijab, n’en recouvrant pas moins toute la chevelure, et représentant toujours cette soumission au côté noir d’une religion ? Vous vous rendez compte de la victoire des l’intégristes si n’importe quelles femmes, fillettes, en nombre, se mettaient à porter une telle coiffe dans la rue, par mode ou croyance ?
    Imaginons la France, pays unique, résistante aux religions, ayant réussi à faire de sa République par sa laïcité, par ses lois, une supériorité aux faits religieux, qui se verrait du jour au lendemain, vue par le monde, comme un pays devenant islamique à cause de ce maudit bout de tissu. Réfléchissons bien, ce bout de tissu, long, court, moderne, est très loin d’être anodin.

    1. @solanden: je sais que c’est l’un de nos points de désaccords (mon épouse pense comme vous d’ailleurs): l’équilibre est ténu, entre le respect d’une position laïque (voire, en ce qui me concerne, athée et religion-phobe) et un réflexe de bienveillance.

      1. En étant une ex-syndicaliste « des temps anciens », j’ai trop souvent joué la bienveillance pour me rendre enfin compte qu’être gentil, à la limite de la naïveté, n’apporte rien de bon pour soi. Tendez la main, on vous bouffera le bras, et de quel côté que ce soit.
        Je vois que le foulard est toujours vu comme un objet banal de la part de nombreux hommes, heureusement que les femmes sont plus regardantes, peut-être parce que plus concernées.

      2. Juan: la bienveillance n’est possible que si elle était sincère en doutant de la réalité de l’ attentat de Nice, car il faut être bienveillant envers les faibles d’esprit.

        Malheureusement, l’ hypothèse la plus probable est celle d’une stratégie négationiste consciente et organisée – comme pour les auteurs de l’attentat du 11
        9

        (notez, on peut être à la fois négationniste et faible d’esprit )

  8. On n’aurait pas fouillé dans son passé si elle n’avait pas porté ce voile.
    Pourquoi ?
    Parce que porter le voile islamique signifie bel et bien quelque chose, et quelque chose qui provoque la méfiance. Et si celle qui le porte avait des idées islamistes, si cette femme le portait pour promouvoir des idées islamistes ?

    Il semble que ce soit le cas, non ?
    …à moins qu’on ne considère pas comme spécialement islamiste le fait de prétendre que les tueries ne sont que des mises en scène sanglantes pour stigmatiser encore et encore les musulmans.
    Elle n’est pas la seule à le prétendre, c’est une idée répandue, banale, peut-être. Ceux qui s’en inquiètent sont-ils les méchants ?

  9. Le mieux finalement c’est de ne pas vouloir passer à la télé avant d’avoir repasser sa vie au peigne fin (oui bon…)

    A éviter absolument les photos
    – avec la moustiquaire sur le berceau,
    – le casque chauffant après la pose des bigoudis,
    – en compagnie d’une mauresque à la table d’un bar

    Conseil de dernière minute ;
    il vaut mieux gueuler une vacherie à partir de son balcon sur un coup de colère, au lieu de l’écrire sur touiter ou facebouque ou chez Juan….ça calme pareil et ça ne laisse pas de trace..

    En tant l’auteur de ces lignes, je précise aux éventuels contradicteurs potentiels, que je n’ai aucune intention de passer à la télé (de gré)…

  10. C’est triste cette hargne qui se généralise …
    Le fait que cette jeune fille ait tenu des propos condamnables ne donne pas le droit d’en faire autant.
    et pour le voile ….j’aime trop la liberté qui nous est donnée pour ne pas mattrister de voir que certaines ( de plus en plus nombreuses )préfèrent les contraintes vestmentaires imposées par une religion et qui pour moi n ajoute rien à la spiritualité …

  11. Il est plus que temps de constater que tout est étudié et fait pour que l ‘ islam s’ impose.
    Des cantines aux prières de rue passant par le voile, une secte veut s’ imposer.
    Jouer les bons samaritains n’ est plus de mise; vous jouez l ‘ avenir de vos enfants et petits enfants.
    Combien d’ attentats allez vous encore supporter en vous cachant derrière des  » je suis machin, je suis truc » pendant que des innocents sont assassinés.
    Sous alibi de racisme notre pays se divise, les français ont peur, peur des banlieues, peur de voyager , peur de sortir la nuit.
    Nos militaires combattent l ‘ islamisme au loin, et patrouille dans nos rues comme un pays sous occupation. Comme en 14/18, Paris s’ amuse pendant que des soldats meurent au combat.
    Alors, en tant que citoyen français et fier de mon pays, je dénie le droit d’ insulter ceux qui défendent nos us et coutumes . Etre athée ne donne pas le droit de nier notre civilisation judéo chrétienne base de notre histoire.
    Une loi interdit le port du voile, jamais cela n’ aurait du être admis à la télé. Nos journalistes portent le voile dans les pays musulmans, elles y sont obligées, en France des musulmanes le portent par défi, pourquoi devrions nous le tolérer?

  12. (pas vraiment suivi cette-affaire; pas grave puisqu’en 2 minutes le tour est fait)
    Rance toujours. Certes le-réseau: son tambour.

    Le souvenir d’une jeune chanteuse (80’s) V Paradis, se faire é-rein-ter !! hachée menu en fines mennel’s.
    Son tort ?! d’avoir 14 ans.
    Et (ou) comme une pré-disposition du 21° siècle, d’esquiver: le buzz + ses intérêt$ = no bingo.
    Donc, -de toutes façons, elle casquera.
    /Gainsbourg y mit le holà, et le ‘monde’ moufta.
    Rance, ..et con.

    Que devient M Cotillard, la complotiste ?
    ..j’en oublie, (César aussi ?)

    Hulot.. comme d’hab rien de personnel; ni pour le ‘foulard’, tant à dire, à distinguer (et taqiya?)
    voile attitude, tendance, ou chimio.
    Nicolas, une affaire rapide, le reste en trémolo. Le taire ou ne pas le taire.. telle est la question.
    Aussi interpréter l’axiome: « le contexte actuel » existant bien avant ma naissance (Charlemagne? Pompée?)
    Qu’importe le temps, ni la fraction appelée ‘tendance’ (#porcine) puisque chacun a déjà -ou presque- son opinion.
    Bien sûr le ‘poison’ est distillé, dans du Pschitt ?
    Ni émotion ou sentiment ne seront d’aucun secours.
    Moralité ? Conclusion ? ..pas très doué, disons qu’éviter de ‘merder’ simplifie la vie, ..et celle des autres.

Les commentaires sont fermés.