La bataille du rail, oui. Mais laquelle ?


Emmanuel Macron lance donc une « bataille du rail », un combat de tartuffe qu’il a lui-même résumé en juillet dernier lors d’une rencontre encadrée avec une poignée de cheminot: l’effacement d’une partie de la dette de la SNCF par l’Etat en échange de la disparition du statut des cheminots.

Parlons donc du statut des cheminots.  Le déficit annuel de leur régime de sécu (3,3 milliards, stable), ne sera pas résorbé par une éventuelle « réforme » à cause de la structure d’âge de cette profession. Ce statut a ses spécificités, ses avantages et ses contraintes comme quelques centaines ou milliers d’autres. Les députés sont de beaux exemples. Le président Macron en est un autre (pourquoi n’a-t-il pas décidé de supprimer les frais de retraite spéciale dont bénéficient les anciens présidents (un appart de fonction, une voiture avec chauffeur, 7 salariés permanents, etc) ?

Que dire du statut fiscal de toutes celles et tous ceux qui ont de l’argent à placer en Bourse ? Les revenus générés sont désormais moins taxés que les revenus du travail d’un cheminot.

Le statut des cheminots…

Bizarrement, on en parle plus que l’avantage fiscal des journalistes. On l’évoque systématiquement dès qu’il faut parler de la SNCF, peu importe le sujet.

Pourquoi ? Parce qu’il devenu un épouvantail facile pour faire glisser l’opinion en faveur d’une « réforme » de la SNCF.

Cette fois-ci, pour justifier la fermeture d’un tiers de lignes « non rentables« , l’augmentation de certains tarifs de seconde classe, et, last but not least, la privatisation de certaines lignes et l’ouverture à la concurrence de quelques autres à cause d’une décision européenne, on agite le statut des cheminots à la face du public.

Publicités

132 réflexions sur « La bataille du rail, oui. Mais laquelle ? »

  1. C’est ce qu’on appelle : lancer un nouveau train de réformes…

    (Bon, cela dit : on va parler de rail encore longtemps, ici ? Non, parce que, comme dirait un de mes amis espagnols, c’est à en devenir complètement loco

  2. Bien dit…….

    Après avoir fait des cadeaux fiscaux aux plus riches, après avoir baissé les revenus des retraites considérés  » nantis » ….c’est au tour des  » privilèges » de cheminots ….
    l’entreprise de démolition continue sous les applaudissements de ceux qui ne comprennent qu’au lieu d’essayer d’améliorer , il n’est que question de détruire pour refiler au privé ….tous les impots que nous avons versés pendant des années pour construire un service public de qualité, ce qui est le cas et les gens ne s’en rendent même plus compte, vont s’évaporer au bénéfice de quelques entreprises privées….
    Les gens paieront toujours autant d’impôts, paieront le train de plus en plus cher…
    Et la suite c’est quoi …

  3. En réalité il fait ce qu’il a dit.
    Disparition des régimes spéciaux.
    Soyons honnête, quel entreprise pourrait survivre avec de telles dettes pour n’ être utile qu’ à 500.000 personnes qui refusent de payer un peu plus son utilisation.
    Oui, le statut de journalistes, les avantages fiscaux des députés, ministres, ex éjectés est scandaleux, mais il faudrait peut être en parler au moment des élections, car enfin ,le sachant mais en les réélisant, c’est bien notre bénédiction, le droit de nous gruger que nous donnons.
    Alors, les caisses de la sécu ne peuvent continuer à alimenter les régimes spéciaux, quand même , ces régimes spéciaux ont refusé de cotiser à la sécu, Sans jamais versé un centime ils profitent du régime général, c’est cela qui est scandaleux, car là, ça se chiffre en milliards directement du régime des ouvriers du privé.
    Quand un conducteur loco partait à 50 ans avec une retraite pleine, calculée sur la moyenne des 6 derniers mois ( en sachant qu’ on lui accorde une augmentation substantielle l ‘ année avant le départ) et que le type devant un haut fourneau avec des horaires impossibles, partait à 65 ans avec 50% de la moyenne des 10 meilleures années, ou était les réclamations des cheminots?
    Il y a longtemps que tout le monde devrait cotiser le même %, partir au même âge en retraite avec le même % des mêmes conditions.

  4. Question, en ce qui concerne les retraites : pourquoi vouloir, systématiquement les tirer vers le bas ? Pourquoi ne pas les aligner sur le régime le plus favorable,?
    Ce serait de la vraie solidarité !

    1. @ Alain bobards

      Vous êtes sérieux, là ?
      Et pourquoi ne pas les multiplier toutes par 5 ?
      Et pourquoi ne pas aligner les âges de la retraite sur les régimes où il est le plus bas ?

      1. Ben oui , pourquoi pas ?
        Un peu plus sérieusement : il semble qu’il commence à y en avoir marre de prendre les salariés pour LA principale variable d’ajustement . Même si le mouvement ne parait pas très suivi, la grève d’Air France a ceci d’intéressant que, dans cette boite où le catégoriel est le plus marquant, cette fois tous les personnels sont en phase pour une augmentation générale des salaires .
        Ca pourrait donner des idées à d’autres !

          1. C’est pas tant l’augmentation demandée – 6% quand même -, c’est que c’est une demande de tous les personnels, dans une boite où le catégoriel est un état de fait depuis des lustres . Rappelez vous que ce ne sont pas les pilotes qui ont déchemisé le DRH d’A.F. mais les personnels des pistes, parce que ledit DRH les avait dépouillé aux profits des pilotes

  5. Billet pas sérieux, comparant les avantages d’une profession à ceux de 3 individus en vie (Giscard, Sarkozy et Hollande)…et dont les avantages me semblent d’ailleurs justifiés.

    Allez, plus sérieusement :

    (la partie lisible non réservée aux abonnés est suffisante ) :

    http://abonnes.lemonde.fr/la-france-insoumise/article/2018/02/22/la-france-insoumise-clementine-autain-est-priee-de-ne-pas-faire-trop-de-bruit_5260629_5126047.html?xtmc=autain&xtcr=2

    et

    https://www.francetvinfo.fr/politique/melenchon/enquete-franceinfo-les-etranges-factures-de-la-campagne-presidentielle-de-jean-luc-melenchon_2622094.html

    1. En quoi les avantages servis aux quatre survivants (Chirac n’est pas encore mort ) seraient-ils justifiés ?
      Les factures de Mélenchon, c’est du réchauffé : ça fait plus de deux mois que le  » Canard » a sorti l’info et n’a pas insisté ! Et, si je ne m’abuse, la commission d’examen des comptes de campagne a rejeté le remboursement de cette facturation à l’association l’Ere du Peuple .

    2. Ben si c’est serieux Elie….
      ces gens légifèrent sur nos vies, décident de notre avenir..s’en prennent aux qq avantages que nous avons acquis par des luttes syndicales …alors qu’eux n’ont eu qu’à se les octroyer …alors pourquoi ne remettrions nous pas en cause leurs privilèges qui pour le coup au regard de ce qu’on exige de nous sont indécents !

    3. E.Arié,
      Encore votre Mélenchon bashing compulsif sans vérifications :
      https://melenchon.fr/2018/02/22/plutot-revelations-de-marianne-macron-radio-france-prefere-recopier-monde/
      Il y a belle lurette que Le monde-chien-de-garde a viré sa cuti néo-libérale…comme vous !
      Quant à C.Autain, je cite Le monde :  » l’accès à la totalité de l’article ( 69 % ) est protégé…autant dire que les biais idéologiques ne peuvent être vérifiés.
      Un exemple de montage décortiqué : https://www.youtube.com/watch?v=EYDxWpsAs4w

    1. Et revoilà Manuel Valls en contrepoint …!
      Que le ministre de l’intérieur ( et des cultes ) commence par secouer les puces des ganaches du CFCM , que les Présidents de la République et leurs premier ministre cessent de se rendre au diner du CRIFF, que les évêques de France s’occupent de leurs curées amateurs de jeunes enfants et, surtout, que les ministères de l’intérieur et de la justice appliquent les textes qui sont pondus depuis des années, au lieu d’en cracher de nouveaux qui ne seront pas plus appliqués

  6. France présence; option frouze ni statique.
    Qu’importe ma maigre relation et usage du rail, #Sylvie, Alain (ou qql bref sniff; stimulant non attractif)
    ..d’évidence ce.s réseau.x me (nous) concerne.
    Comme d’hab mes hémisphères peinent à faire le tri, mais ils sont si bien accompagnés (ouiz !?)

    Lu dans Courrier Int, ..vu d’Allemagne: “En finir avec le monopole complètement dépassé de la SNCF »
    tout-copié-collé, ..stimuli délégué !
    °°°°° °°°
    Christian Schubert, correspondant à Paris du quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung, revient sur la réforme envisagée par le gouvernement sur les transports ferroviaires en France. Il établit la comparaison avec le système outre-Rhin.

    Les Allemands peuvent-ils envier le système ferroviaire français ?

    Ce n’est pas évident, nous avons aussi nos trains de qualité, les ICE, qui sont même plus confortables que les TGV. L’avantage de la France se situe au niveau des longs trajets, presque impossibles en Allemagne : notre structure est plus dense, avec des trains qui s’arrêtent plus souvent. Le principal problème français se situe au niveau du trafic régional, négligé depuis trop longtemps : les problèmes demeurent quotidiens, avec des retards, des trains supprimés, des wagons vieux et sales.

    Que pensez-vous du monopole de la SNCF ?

    Il provoque un déséquilibre éclatant : en Allemagne, la concurrence fait qu’une filiale de la SNCF, Keolis, peut opérer chez nous depuis quinze ans. Mais venir en France est impossible pour la Deutsche Bahn car la SNCF jouit d’un monopole qui date d’une autre époque, complètement dépassé au XXIe siècle. La concurrence apporte plus de choix pour le consommateur et tire les prix vers le bas. Les entreprises doivent être plus efficaces, sous peine de perdre leur contrat.

    Les avantages pour les cheminots sont considérables en France, notamment l’âge des départs en retraite. 90 % des employés de la Deutsche Bahn ne sont plus fonctionnaires et ont à ce titre un statut semblable à tous les autres salariés. Leur seul avantage reste qu’il est impossible de les licencier pour raisons économiques. Leur âge de retraite moyen est de 63 ans, et ils ont entre 28 et 30 jours de vacances et zéro RTT, quand un conducteur en France, selon le rapport Spinetta, peut partir à la retraite avant 53 ans et il bénéficie de 28 jours de vacances et 22 de RTT.

    Est-ce le dossier le plus explosif que doit gérer l’exécutif ?

    En Allemagne, on est surpris positivement par le calme qui règne en France depuis l’élection d’Emmanuel Macron. Le gouvernement a plutôt bien géré les dossiers, il n’y a pas eu de casse sociale et des syndicats qui étaient dans l’opposition totale ont été convaincus par les évolutions proposées. Ce mouvement est bienvenu car il montre que la France change, mais la SNCF reste effectivement l’un des morceaux qui va être le plus compliqué à gérer pour le gouvernement.
    Point.

    (et) une paire de commentaires,
    alain • il y a 2 jours:
    Monsieur Schubert ne dois pas prendre souvent le train en Allemagne. J’y vis depuis 45 ans et je peux dire que la situation et la qualité des services se sont considérablement dégradées, alors que les prix sont assez hauts depuis la privatisation de la Bundesbahn. Il suffit de lire les journaux allemands pour s’en rendre compte. Habitant dans le Nord, il me faut prendre toujours un train plus tôt que nécessaire pour espérer arriver à temps à l’aéroport d’Hambourg. Les gares sont souvent sales, les trains parfois supprimés, les correspondances entre les diverses compagnies inexistantes et les lignes secondaires simplement supprimées. Quant au trafic marchandises, il a été abandonné pour le tout-camion sur les autoroutes!

    •Répondre•Partager ›
    pristavni-alain • il y a 2 jours:
    Et le réseau ferroviaire privatisé britannique ?
    ça résume le tout !

    °°°°° °°°
    au train où vont les-choses, ..investir dans le vélo ?

    1. Ti suisse
      Je l’ai déjà écrit mais l’exemple, pour moi, en matière de transports ferroviaires, c’est la Suisse . La route roulante sur le Gothard, c’est quelque chose dont devraient s’inspirer les têtes d’œuf du ministère des transports .
      En Allemagne, d’après ce que j’en sais par quelques relations, y a des excédents budgétaires et un réseau routier qui se dégrade . C’est bien joli d’économiser le flouze, mais si c’est pour prendre la baraque sur la tronche ….!

      1. P.S
        Le dénommé Schubert ne doit pas davantage prendre le train en France pour proférer autant d’inexactitudes . Mais bon, étant correspondant d’un journal libéral-conservateur, j’imagine qu’il en est le reflet !

      2.  » C’est bien joli d’économiser le flouze, mais si c’est pour prendre la baraque sur la tronche ….!………..

        Faut voir, s’il y a des feignants dessous, ça peut quand même changer positivement quelques données économiques localement

        1. Stan
          J’en ai marre de mecs qui  » gnagnagna la dette » , qui nous gonflent avec la mère Kel et sa politique de grigou pour des résultats politiques où l’extrême-droite monte en puissance et où les infrastructures partent en sucette et qui nous la jouent  » Macron, ce moderne » !
          Ca n’avance à rien de râler sur ce blog, mais, au moins, ça soulage !

          1. @ Alain Bobards

            Voilà : il faut faire comme si la dette n’existait pas, comme si la totalité de l’impôt sur le revenu n’était pas consacré à en payer les intérêts ( heureusement qu’il y a la TVA et la CSG !), cesser de payer les intérêts. ..et espérer qu’on trouvera alors d’autres prêteurs dont nous ne pouvons pas nous passer !
            Le déni de la réalité dans toute sa splendeur !

            1. Parce qu’il vaut mieux bousiller les infrastructures d’un pays, mettre les populations dans une m…. noire ( voir la Grèce ), pour une dette dont on préfère ne pas distinguer le montant public et le montant privé, parce que des économistes à la mie de pain couine que l’austérité, c’est bien, c’est chouette pour la plus grande satisfaction de Goldman Sachs et de leurs alter ego, que l’inflation, c’est laid, que le « marché  » va réguler tout ça, que la monnaie de singe qu’est le dollar, faut absolument se coucher devant .
              Dénie de réalité, peut-être mais l’aveuglement c’est pire !

          2. Alain

            Je suis en train de lire le rapport Spinetta j’ai bientôt fini..il est à l’image de tous les rapports du type qui sollicite la mise en concurrence selon l’UE..et qui se résume à

            c’est mieux en Allemagne ou à pétaouchnoque…. pour ceci et cela
            il faut arrêter ce qui coûte
            il faut mettre à la concurrence ce qui rapporte…

            gnagna……

            Pour la snif, il y aurait une solution très simple.. mettre les retraités, les chômeurs, les SDF et tous ceux qui n’ont pas besoin de se déplacer le long des lignes déficitaires des zones rurales et placer les actifs à proximité des gares rentables..

            Appeler la société allemande « abaissetagaineberthequej’tate » pour prendre le flouze et faire entretenir ces lignes très rentables par l’état..

            Profitons cher camarade d’évoquer toute cette bêtise de technos avant que MAcron ne fasse fermer ce blog d’opposants..

              1. SYLVIE

                Ouais, on pourra rire tant que les énarques et autres technos ne l’étudieront pas sous l’angle de sa rentabilité court terme

            1. « avant que MAcron ne fasse fermer ce blog d’opposants. »

              Là, mon cher, vous péchez par vanité et outrecuidance ! En quoi les radotages d’un quarteron de gauchistes en retraite pourraient-ils gêner qui que ce fût ? (Je précise que, gauchiste mis à part, je m’inclus dans le quarteron en question…)

              1. Didier Goux

                « … En quoi les radotages d’un quarteron de gauchistes en retraite pourraient-ils gêner qui que ce fût ? (Je précise que, gauchiste mis à part, je m’inclus dans le quarteron en question…) … »

                Les retraités peuvent encore voter, ou s’abstenir, qu’ils soient ou non perçus radoteurs, apathiques, etc.. Et même si je ne suis pas toujours d’accord avec des idées exprimées sur ce blog, pas plus que sur le vôtre, je ne perçois pas de radotage :-))
                (précision : en étant a priori un peu plus « jeune » que vous, puisque vous avez précisé votre année de naissance, dans mon souvenir, … et pas encore « retraitée »).

                Les jeunes gens s’abstiendraient souvent plus, et le taux d’abstention irait croissant depuis la fin des années 1980, selon des articles lus.
                Les plus âgés ne s’abstenant pas pourraient influer davantage, de fait.

                Car, en plus de statistiques sur l’abstention, etc., j’ai lu cet article, et étudié ce tableau « Les Référendums sur l’Europe depuis 1972 », ici :
                http://www.liberation.fr/planete/2016/06/25/en-europe-des-referendums-de-plus-en-plus-non_1461795

    2. Ti suisse..
      on a préparé petit à petit les esprits en dénigrant la SNCF…en en faisant des tonnes sur les retards…tendant les micros sur les quais uniquement aux râleurs qui ne sont pas la majorité ….dramatisant les choses quand les aléas climatiques empêchent les trains de rouler…j’ai toujours pris le train dès que je le peux…les prix si on s’y prend à l’avance sont hyper compétitifs par rapport à la voiture, par contre élevés quand on les prend à la dernière minutes …il y a certes des choses à améliorer , faire des tarifs de dernières minutes etc…mais la, le but est de tout casser ! Quel gâchis …en plus on parle de régler la question par ordonnances ….ce n’est plus la république en marche mais la broyeuse en marche !!
      Pour le vélo …j’attendrai un peu 😀

  7. Quelle bataille du rail? Pas seulement du rail!
    « Une étude du Transnational Institute (TNI) sur l’industrie de la privatisation en Europe, publiée en février 2016, parvient à la conclusion qu’il « n’existe aucune preuve démontrant que les entreprises privatisées fournissent un service plus efficace ». En revanche, la vague de privatisations a fait chuter les salaires, dégradé les conditions de travail et accru les inégalités de revenus. » Niels Kadritzke, journaliste allemand.

    Sol Trumbo Vila et Matthijs Peters, «The privatising industry in Europe » (PDF): https://www.tni.org/files/publication-downloads/tni_privatising_industry_in_europe.pdf

    Vivement que cheminots, fonctionnaires, routiers, agriculteurs, Air France, aiguilleurs du ciel, se concertent pour bloquer le pays quelques semaines. Les chômeurs et les retraités pourraient donner un coup de mains.

    1. @Robert Spire

      « Vivement » tec.
      Et maintenant, demandez-vous pourquoi, depuis 1995 (presqu’un quart de siècle !) ce n’est pas arrivé (et ça n’arrivera pas), alors que le salariat a subi des réformes bien plus importantes que le plan Juppé.

      Mais qui y croit vraiment ?

      1. Elie
         » mais qui y croit vraiment ?  »

        Le gouvernement, puisqu’il envisage une réforme de la SNCF par ordonnances !

    2. Robert Spire

      Je rebondis quand même sur cette remarque :

      ….conclusion qu’il « n’existe aucune preuve démontrant que les entreprises privatisées fournissent un service plus efficace »

      En rappelant quand même qu’un concept est souvent respecté dans le cadre d’une « mise en concurrence » des services publics ou de « privatisation » , c’est « la mutualisation des pertes et la privatisation des bénéfices » ultérieures aux opérations. Sur ce point, les preuves abondent…

      Sauf preuve du contraire, aucun média ne fait état d’un passage du rapport Spinetta, à propos « d’un traitement de la dette » de la SNIF.. Terme pudique qui revient à demander que la dette reste une dette publique avant les opérations de mise en concurrence..

      La passage du rapport pour justifier l’opération ci dessous, n’est pas recommandée aux âmes sensibles…je cite :

       » Le traitement de la dette exprimerait la confiance de l’Etat en l’avenir du secteur ferroviaire et sa détermination à s’engager en faveur d’un projet collectif ambitieux pour la modernisation du réseau. Elle serait un élément essentiel pour l’adhésion des cheminots à ce projet.

      Ca fait pleurer…

      Il sera bon de faire un résumé des opérations du rapport Spinetta, pour refiler à terme progressivement à un ou des privés, des infrastructures entièrement réglées par l’impôt de générations de français…

      Et ce n’est pas qu’une guerre du rail, il reste encore 81 entités relevant du périmètre de l’APE (agence de participations de l’état) à brader, à « arranger » et à » traiter »

      1. Oui mais attention, tout ça n’est pas de la faute des technos français, il sont victimes d’une obligation de l’europe….

        Françaises, français gaaaaaaaaaaarde à vous

        1. Stanislas,

          Votre obsession à parler de la privatisation de la SNCF, que le rapport Spinetta écarte explicitement en expliquant pourquoi, que l’UE n’impose absolument pas, et que vous confondez avec la mise en concurrence est impressionnante.
          Vous n’avez plus qu’à relire le rapport Spinetta.

          1. Arié

            Arrêtez donc de faire croire que vous me lisez …ou changez de lunettes

            et surtout faites bien attention de faire croire que vous avez lu le rapport Spinetta,…..

            1. Stan
              Elie refuse de voir que , dans le rapport Spinetta , il y a ce mot :  » Il FAUDRAIT ( conditionnel ) que la loi précise l’incessibilité du capital de la future S.A  » . A mon humble avis, ça va à l’encontre de cette concurrence LIBRE et NON FAUSSEE que Bruxelles ne manquerait pas de rappeler .

              1. Non, c’est faux: l’entrée del’ Etat dans le capital n’est nullement interdit par les traités européens, il y a de multiples exemples en France comme ailleurs ( banques des Lander allemands…qui ne les empêchent d’ailleurs pas de faire faillite, comme la West and B) ); ce sont les subventions aux entreprises privées qui sont interdites..

                1.  » ce sont les subventions aux entreprises privées qui sont interdites…

                  ouf …ça tombe bien, il y a de multiples manières de l’écrire dans les comptes de résultat..

                2. Elie
                  Mais sacrebleu savez vous lire ? Le rapport Spinetta préconise la transformation de l’EPIC sncf en S.A à capital 70% Etat, 30% Caisse des dépôts . Dans le texte de loi créant la S.A serait précisé l’INCESSIBILITE de ce capital . C’est ça qui va à l’encontre de la concurrence libre et non faussée . Dans le cas d’un recours contre cette formulation devant la Cours Européenne de Justice, la probabilité que cette clause soit boulée est quasi certaine !

                    1. Stan
                      Certes !
                      Mais vouloir , systématiquement, faire passer ses contradicteurs pour des demeurés, c’est particulièrement agaçant . Comme nous sommes des gens de bonne éducation, nous mettrons ça sur le compte de son grand âge !

                  1. @ Alain Bobards

                    « C’est ça qui va à l’encontre de la concurrence libre et non faussée »

                    Je ne suis pas juriste, mais je ne crois pas : la concurrence libre et non faussée non seulement n’oblige pas à la privatisation, mais n’interdit pas les nationalisations. Ce qu’elle interdit, ce sont les situations de monopole ou d’oligopole, et les subventions de l’ Etat à des entreprises dont il ne fait pas partie du capital (.et encore : les nationalisations partielles pour une période limitée – ce qui est une forme de subvention- sont autorisées)..

                    1. Elie
                      Lorsque vous envisagez d’écrire dans le marbre l’incessibilité d’un capital à caractère publique, vous créez, de facto, un monopole qui va à l’encontre de cette fameuse concurrence libre et non faussée ..
                      Et puisque vous parlez des nationalisations partielles et ( ou ) temporaires, la prise de participation de l’Etat dans Alstom était sous haute surveillance du Bruxelles

  8. Le ps et l’UMP auraient fait la même chose, c’est pourquoi tout cela n’a qu’un intérêt relatif.
    C’est une politique économique de destruction des États et de leurs infrastructures.
    Rien n’est à espérer tant que les électeurs seront aussi mous.
    En revanche la police et la justice ont l’air de se remettre en marche aprés des dizaines d’années de sommeil.

  9. Dans le Valenciennois, 2 aciéries et un laminoir sont menacé de fermeture…..Qui en parle?
    Dès que l ‘ on parle de la plus petite réforme d’ un  » service  » public, c’ est une catastrophe qui se prépare.
    Ces fameux services publics sont- ils si performant pour avoir tant de personnel, sont- ils si performant pour que 80% des crédits qui leurs sont alloué part en salaire, et que l ‘ état et le régime général sont obligé de mettre la main à la poche pour continuer à bénéficier de non service.
    Comme devant tous les problèmes vous préférez vous voiler la face.
    Vous préférez brailler  » à la grève » qu’ affronter la réalité.
    Vous obéissez servilement à des consignes de vote sans penser aux aboutissant. Ensuite, vous tentez de vous défouler en braillant sur un blog, mais toujours en refusant d’ ouvrir les yeux

    1. Ne pas oublier la communication parafinée pour justifier la fermeture des:

      Écoles
      Hôpitaux
      Tribunaux
      Bureaux de poste
      Etc.

      Un minimum de franchise serait de dire :

      – De la France il ne restera qu’une coquille vide.
      Les pouvoirs successifs se sont chargés de mettre le ver dans le fruit.

      1. Tout est dit Helene …et tout ce que nous avons construit avec nos impots et le travail de bcp pendant des décennies va disparaître …et on continue à nous faire croire qu’il n’y a pas d’autre solution qu’une destruction généralisée …

    2. Arié

      Vous me rappelez un peu ces anciens curés de la religion catholique qui donnaient des conseils de vie en commun à un couple…

      Ils n’en n’avaient aucune idée, mais avaient les mots pour le faire oublier..

      1. Partant du même principe, on s’abstiendra aussi de porter le moindre jugement sur un tableau, un roman, une église romane, si l’on n’est pas soi-même peintre, écrivain ou architecte. De la même façon, on se gardera de dire du mal (ou du bien) de l’armée, si on a eu la chance d’être réformé.

        1. D.Goux
          L’avis sur une œuvre d’art, qu’elle soit littéraire, architecturale ou picturale, c’est le ressenti de chacun, pareil pour l’armée . Mais lorsqu’un religieux, quelque religion qu’il représente, se prévaut d’être un directeur de conscience, c’est à un mode de vie qu’il s’attaque . C’est très différent !

          1. L’avis sur une œuvre d’art dépend assez peu du « ressenti de chacun », en fait, et bien davantage d’un « état culturel ». Mais peu importe ici. Je voulais simplement dire que je ne voyais pas très bien pourquoi il faudrait à tout prix avoir vécu en couple pour 1) savoir ce qui s’y passe (il y a les multiples confessions pour ça…), 2) pour avoir un avis moral sur ce qui devrait s’y passer ou non.

            Parce que, sinon, si on suit votre principe, aucune féministe célibataire ne devrait pouvoir s’élever contre les « violences conjugales ». Et encore moins sur ce scandale majeur de notre temps : le non-partage des tâches ménagères…

            1. D.Goux
              Les exemples que vous citez sont la conséquence de dizaines d’années de ce que des  » directeurs de conscience » ont imposés à la société .
              Heureusement, ça évolue . Il est d’ailleurs amusant de voir des  » intellectuels  » qui n’ont rien dit durant des années, approuver bruyamment ces évolutions .

      2. Stanislas,

        Franchement, vous croyez que les conseils que donnent les pasteurs, les imams et les rabbins sont plus pertinents ? Tout au plus peuvent-ils donner des conseils pour vivre avec LEUR femme, mais pas avec LES femmes.

        Ajoutons que les curés, les pasteurs, les imams et les rabbins donnent moins des conseils pour vivre en couple que des commandements et des interdits contenus dans leur religion…ce qui est logique, toute religion étant un système de valeurs.

    3. Elie
      Le con – y a pas d’autre mots – qui a écrit cet article, ne sait absolument pas de quoi il retourne : Les TER, c’est des automotrices dont les plus anciennes n’ont pas vingt ans, il suffit de consulter l’état mensuel du parc ; mais il faudrait se fouler et c’est pas dans la culture de ce pisse-copie . C’est l’entretien de ces lignes qui posent problème parce la vitesse y est, de facto, limitée . Les horaires sont peu adaptés et la SNCF traine les pieds pour la mise à disposition des conducteurs .
      Au lieu de nous mettre les stupidités de l’Obs, lisez « Historail »,  » Rail Magazine », ,  » Connaissance du Rail » ainsi que les publications de la Vie du Rail et de l’AFAC ( y en a d’autres ) , toutes rédigées par d’affreux gauchistes rétrogrades

  10. le plus drôle de l’histoire, que ce soit pour les autoroutes, le chemin de fer ou le marché de l’électricité, c’est qu’on puisse employer le mot « mise en concurrence ». En économie comme pour la littérature, le dernier des cons sait que le pluriel commence à partir de 2…

    Faire croire qu’on peut « mettre en concurrence » quand il n’y a qu’une autoroute, ou qu’une ligne de chemin de fer ou qu’une ligne haute tension pour relier deux points est une des vraies réussites de la nouvelle bible libérale financière.

    Le marché de l’électricité est en train de se péter magistralement mais sans bruit, celui de la mise en concurrence des autoroutes est une vraie réussite pour les tarifs saucissonnés par tronçons…

    Je reconnais que vous aurez le droit au train « OUI… » à 8h48, celui de « baissetagaineberthequej’tate » de 8h58 celui de » Vingtscies » à 9h16.. à des prix différents…..
    – Au tarif normal de 1€le km en heure creuse
    – en réclame à 1.50€ en heure de pointe..

    Mais attention, si vous espérez que baissetagaineberthequej’tate » ou Vingtscies arrive avant le train « OUI » …vous avez tout faux. Un train peut en cacher un autre………. mais ne peut pas en doubler un autre

  11. D’ailleurs ceux qui font partie d’un gouvernement qui veut démolir la SNCF par ordonnances savent à quel point l’entreprise perd de l’argent …mais pas avec les cheminots …la ministre des armées Parly 30 000 euros net en 2016, 52 000 euros nets les six premiers mois de 2017 pour nous  » faire aimer le train » …de sa bouche il s’agit d’un mauvais procès !!! Et pour les cheminots il s’agit de quoi ?

  12. La ligne Rodez – Séverac le Château vient d’être fermée parce que la fréquentation était en chute libre, sur une voie agée de plus de 80 ans et dans un tel état que la vitesse maxi autorisée était 50km/heure (Rail Magazine de mars 2018) . Vachement engageant pour l’usager !
    Et Spinetta et son rapport qui viennent nous la jouer  » pas rentable « 

  13. Pour être rentable, combien de passager / jour faut-il?
    Il ne peut être question de rentabilité pour un service public. Il est question d’ arrêter de gaspiller de l’ argent public
    L’ exemple : Rodez/ Sévérac le chateau combien de navette par jour ne transportait que 2 ou 3 personnes, et encore avec un tarif abonné. Il ne faut pas confondre avec les rer .
    Les travailleurs n’ ont pas les mêmes horaires, il faut attendre parfois assez longtemps la navette. Les retards et grèves sont la hantise des usagers, train le matin, pas le soir. Il est plus pratique de prendre la voiture.

    1. Ecoutes, mon gars, évites de parler de ce que tu ne connais pas ou mal .
      Cet exemple n’en est qu’un parmi des dizaines . Je peux t’en citer un qui crispe les Fertois de la Ferté Gaucher, gros bourg à 60 bornes de Paris . Outre que la voie était…fatiguée, le premier train partait à 10 heures du mat’. Vachement commode pour l’usager . Pour couronner le tout, ce dur n’était pas direct, il fallait changer 30 bornes plus loin à Tournan en Brie pour Paris .
      Que crois tu qu’il arrivât ? La ligne fut déclarée  » non rentable  » et fermée sans état d’âme . Aujourd’hui, c’est le car qui trimballe les gens qui vont bosser à Paris . Déjà, la contenance d’un car, c’est pas celle d’un train et la petite couronne parisienne à 8 heures du matin, c’est …compliqué . Ou alors, ils prennent leur bagnole jusqu’à Tournan parce qu’il y a davantage de trains et à des horaire adaptés au départ de cette gare !
      Un vrai progrès !

      1. Jobards
        Comme d’ hab, écrire pour espérer survivre. Evidemment, il y aurait un train toutes les 15 mn, nuits et jours pour le transport de quelques passagers, quel bonheur, mais quelle connerie.
        Si de plus, ce tortillard était gratuit, ah… le pieds, tiens, même si la sncf pouvait leurs filer la pièce!!!!
        Pourquoi simplement ne pas supprimer la SNCF qui est un boulet dans le pieds du contribuable et confier les réseaux à un spécialiste des transports, un spécialiste reconnu mondialement, la RATP

  14. Si la SNCF est ouverte à la concurrence, cela veut aussi dire que les pays de l’ UE sont aussi libre d’accés.
    Ce qui est plus difficile pour les réseaux électriques car aucun pays n’ est particulièrement en excédent de production. Le concurrent d’ EDF est EDF ce qui simplifie la concurrence.
    Ce qui fait peur est de voir la sncf perdre ses avantages, ce qui amènerait à changer les statuts des fonctionnaires.
    Etes-vous des gens si spéciaux pour bénéficier d’ avantages par rapport aux gens du privé, et dans le même temps critiquer les avantages des politiques?

  15. Sylvie (hier, 18:06) je n’en doute pas ! ainsi certains (…) de forcer le trait, d’insister sur un-défaut, un accent !
    tiens je pense (par ex.) les Jeux de Sotchi, 2014, l’unanime son de cloche: « russes pourraves » (je fais court) alors que tous les acteurs, Tous ! eux d’une seule voix disent le contraire: « tutti fut excellent ! ».
    Moralité (?) un œil ouvert vaut mieux qu’une oreille aveuglée (pas dit libérale ?) ou sa langue proposée; couleuvre.

    Aussi, -est-ce de la ‘nostalgie’ ? le souvenir (j’avais 5 ans) du p’tit train, qu’on prenait Place de l’Etoile (Annemasse) Pont de Fillinges, St Jeoire, Mieussy, Taninges, et Morillon Samoëns,
    puis Sixt Fer à Cheval; ainsi le nom indiqué.

    Et la Micheline ! entre bled je crois; alors pas Thonon (mais de la citée d’eau à Evian) ..et jusqu’à Bellegarde !
    ..plan-plan.. le temps ado de draguer ou refaire le monde ! maintenant celui d’y ‘détrousser’ ..?!
    Et sa trombine à la Andy « Tintin » Warhol !

    J’adore le train (!) il ne m’a jamais contrarié (ni suis banlieusard ! ..ni matinal) d’ailleurs à trois-quatre heures près, le débarquement de mon fils était parrainé par le chef de gare ! (et le placenta en poubelle ou pedigree belge ?!)
    En-raillé tjs, -Nancy, choper le micro (vocation taquine) et annoncer: « Toul ! Tout l’monde descend ! »

    Je pense, ..constaté aisément, tout comme toi ou Hélène etc. (à 12:29) les maternités.. ou autres ‘services’ de proximités disparaissent (sauf ceux du culte; autre sujet ?)
    (et) qu’à part nous-me faire pester (!)
    /ni chagrin ni regret ne valent un kopeck,
    soit favorise l’urbain (ah bon)
    ou plutôt, ..le principal n’est pas dans le décor, sinon j’aurais des subventions pour mes hérissons !
    nous faire cracher (truisme) dans un bassinet conglutiné ! sa glutine toute bien rassemblée; x fuite contrôlée !
    (Monaco ? Bahamas ? ta gueule; circule)
    = efficience; rentabilité, rendement, productivité,
    et toute la sauce, .. »à votre bon cœur » !

    Comme souvent, j’ignore la solution (ouf!)
    Eh.. même en vélo je prends des prunes ! (hahah!)

    Nota bene: si vous ne me voyez pas qqls jours, aucune inquiétude (?) juste je fais un tour en avion (je ne rattraperais pas le soleil ! lui sûrement me réveillera ?)
    Il est vain de (vous) souhaiter qql ânerie.. (zut!)
    qu’importe un quarteron (ni offence)
    Bref, ..ne touchez à rien ! Cheers,

      1. Ti suisse
        T’imagines ? L’Annemasse Sixt a été fermé en 1960 . Y a même eu une antenne qui allait aux Gets mais qui a disparu depuis bien plus longtemps .
        Je me demandes si, aujourd’hui, la vallée de l’Arve ne regrette pas – un peu – ce petit train ( électrique dès sa mise en service )

        1. (ah-ça!) ..comme on réinstalle des tramways, ici ou là, certes l’engin davantage plastifié qu’en noyer (ni technicien ni antiquaire !)
          – cela ne touche que l’urbain ?
          on dirait bien,
          et, questions suivantes,
          – qui est-il ? on devine: melon + citron pressé,
          – que désire t-il ?
          (ah-ça!).. disons d’arriver à l’heure ?
          Franchement j’en sais rien,

          Mais effectivement Alain, dans ces vallées à l’accès merdique (truisme) mais aux produits profitables, ou ne serait-ce pour leur « jonction » et fonction d’échange (le commerce = les mamelles) ou comme font les suisses par ex. (tu le dis) un ferroutage, Et moins polluant !

  16. A un moment ou on veut lutter contre la pollution ….il faudrait au contraire favoriser la SNCF …revoir la fréquence et les horaires des trains, baisser les prix sur toutes les lignes …brader les prix au dernier moment…fidéliser les clients …etc …etc …bref remplir les trains …et en prime ca favoriserait la mobilité des salariés …
    Mais nos  » élites » ont d’autres idées en tête ….faire plaisir au futur fossoyeur du service public !!

  17. « e pericoloso sporghesi » (!!)
    no dico, ..tout entrain à mes premiers-pas voyageurs (accompagnés) et lecture ! ni nécessairement italiens,

    « les femmes et les enfants d’abord » (!!)
    ..et tout ira bien !
    Bon week-end,

  18. Il existe au Japon une petite ligne ferroviaire qui n’est plus empruntée que deux fois par jour par une seule passagère : Il s’agit d’une jeune fille qui se rend régulièrement à la ville pour poursuivre ses études.
    La compagnie gestionnaire a décidé de maintenir cette ligne en bon fonctionnement, et ceci jusqu’à la fin des études de la jeune fille !

    (entendu sur France Info)

    Il y en a quelques-uns qui devraient bien en prendre de la graine…

    ***

    1. @petite plume perdue…

      C’est franchement absurde:il reviendrait moins cher de mettre à sa disposition tous les jours une voiture avec chauffeur !

      1. mayday mayday… il doit y avoir de la friture sur la ligne… monsieur Arié est descendu en marche…

        ***

        1. TITE PLUME

          Peut importe où tout ça ira,

          Le 1er but de la racaille techno , c’est d’abord de péter le statut de cheminot. Il est pour l’instant même envisagé de passer par ordonnances. …..Pour commencer…….

          puis ça va être la territoriale avec la suppression de la taxe d’habitation , puis certainement les hôpitaux et etc….jusqu’à flexibilité totale…

          Tout cela ne mène absolument nulle part. Tous ces enfoirés de technos de haute volée qui décident de nous pourrir nos destins, tiennent à leurs avantages comme des vrais gamins gâtés .. Ils peuvent bosser n’importe où et revenir des années plus tard dans leurs corps d’origine…. la flexibilité n’est pas pour eux

          La collectivité est déjà bien déchirée, les mises en concurrence, privatisations vente d’actifs publics au privé,…quelle que soit le qualificatif dont on affuble les opérations des hallucinés du monde libéral financier, elles ne vont faire qu’approfondir la différence et les inégalités entre métropoles et zones rurales…

          Chacun pour sa gueule, les citadins n’ont rien à foutre des ruraux, que ces derniers se démerdent, ils n’ont qu’à vivre en ville tous ces salauds

          Il doit y avoir des bouchons sur les routes des vacances de neige, c’est que tout va bien…

        2.  » Arié est descendu en marche… », et il court après la jeune fille pour lui enlever toute chance de s’éléver socialement en permettant aux premiers de la classe sociale de conserver leurs privilèges…et leurs fortunes !
          Reporterre et la carte de l’état réel des trains du quotidien :
          http://znn6.mjt.lu/lnk/AEIAAGWvdjgAAbNUE88AAARPoFYAAAAAPA4AHbyqAAYYMABaefmqCRTbQhGVT36EMmemTun3pwAF1iE/2/me4UwOFPHEssxwC4hXiy_w/aHR0cHM6Ly9yZXBvcnRlcnJlLm5ldC9FeGNsdXNpZi1MYS1jYXJ0ZS1kZS1sLWV0YXQtcmVlbC1kZXMtdHJhaW5zLWR1LXF1b3RpZGllbg

    2. PPP Exact ; le matin, un conducteur de train attend l ‘ écolière, la conduit jusque sa destination et attend patiemment la fin des cours.
      A moins qu’ il fasse le trajet inverse revient à l’ heure de la fin de ses cours pour la ramener
      Et tout cela à l’ autre bout du monde….. demain j ‘irai voir sur place.

    3. D’un autre côté, si la « compagnie gestionnaire » est une société privée, elle peut bien faire ce qu’elle veut de son argent. Et notamment s’offrir cette belle publicité pour finalement pas si cher que ça.

  19. De toutes façons, les trains sans cheminots arrivent (comme le métro de la ligne 14 à Paris).

    À quoi Nicolas Jégou rajoute, sur son blog :

    « Par contre, il faut bien reconnaître que le marche du travail évolue. C’est bien. Des métiers chiants disparaissent. C’est mal, ça fait du chômage patati patata.

    Mais il faut bien reconnaître que l’emploi à vie n’est plus possible. Les statuts particuliers doivent disparaître. Doucement. Et pas tous. Étudions au cas par cas. A l’occasion.

    Tout comme la fameuse suppression des petites lignes. Certaines doivent disparaître, par exemple quand une ligne de car est plus efficace. C’est le cas pour la petite ligne que je prends le plus souvent (Saint-Brieuc – Loudéac).

    Mais des andouilles pensent que le service public doit passer par le train alors que l’essentiel est de permettre aux gens de se déplacer.

    Notons que ce sont de vils réactionnaires hostiles à tout changement et se prétendant progressistes. »

    J’ajouterais que si on était au XIX ème siècle, ils se battraient, au nom de la défense du service public, pour le maintien des diligences.

    1. Elie
      Vous vous êtes rabiboché avec le charcutier, celui qui voit des andouilles partout ? Ou est-ce par opportunisme ? Posez lui donc la question : pourquoi le car est-il plus efficace ?
      Il faudrait vous mettre dans le crâne que la France, ce n’est pas plat, ce n’est pas partout facilement accessible , que les conditions climatiques ne sont pas partout les mêmes . Dans mon département, par exemple, y a des jours où les routes sont enneigées et ou l’on roule à dix à l’heure . Les usagers sont très content d’avoir un train qui les emmène dans de bonnes conditions à leur boulot
      Le coup des diligences est parfaitement stupide .: ce sont des bus qui les ont remplacées et les cochers sont devenus machinistes .

    2. Elie
      C’est dimanche, ce jour je souhaiterai qu’on m’appelle Super (pas de chichi entre nous / Papy fait de la résistance), je prends le contrepied.
      Des repères sont nécessaires pour observer une progression, n’est-ce pas  ?
      Un exemple concernant directement « notre espèce »  :
      « (…) À l’heure où la grossesse reste sans doute le premier vecteur d’inégalité entre les hommes et les femmes, l’utérus artificiel pourrait se présenter comme un remède miracle: Henri Atlan lui a d’ailleurs consacré un ouvrage enthousiasmant. (…) »
      http://www.slate.fr/story/145017/que-penser-de-la-greffe-duterus

      Egalement des ovaires, etc., artificiels, comme « remède miracle », et des hormones artificielles évacuées dans les cours d’eau ou traitées en amont ?

      En poussant à l’extrême l’idée de progression contre l’inégalité et pour l’égalité parfaite, pour une paix et un environnement durables, tant qu’à bousculer l’éthique, et rester dans la science fiction, j’imaginerai le clonage.
      Une personne contrôlerait ses machines, parmi lesquelles celle dédiée à l’auto – clonage. Les autres (altérité) seraient peut-être une entité parfaitement égale en tout, quelques « animaux » et « plantes » nécessaires et clonés ou pas. J’écris peut-être car il y aurait toujours un léger risque de conflit.
      (cf. France Inter – Demain la veille – dimanche 5 février 2017 – L’égalité par l’utérus artificiel ?, etc.)

      1. Laure,
        Le clonage semble à 1ère vue l » horreur absolue : tous pareils ! !! Et pourtant, les différences surtout caractérielles et psychologiques, liées au vécu de chacun, ne tarderaident pas à apparaître – ainsi que les différences physiques entre gros mangeurs obèses et anorectiques, sportifs et sédentaires, etc.

        L’utérus artificiel me semble un progrès par rapport à la GPA.

        1. Elie

          Dans mon commentaire précédent :
          – J’écris peut-être car il y aurait toujours un léger risque de conflit-
          en ayant pensé à ce que vous écrivez dans votre réponse.et donc aux -relations interpersonnelles- aussi. Un individu ne vit pas dans une bulle depuis sa naissance.

          Les « vrais » jumeaux ne sont pas toujours identiques bien qu’ils aient (presque ?) les mêmes gènes.

          L’utérus artificiel me semble être un changement, comme la GPA, comme l’IA, comme la robotisation, l’automation, …, s’inscrivant dans une progression ou une évolution. On peut avoir l’impression de progresser dans la régression, aussi, c’est subjectif. Les notions de mieux, plus beau, plus moral ou éthique, ou l’inverse, etc., me semblent subjectifs – tout est question de repère, au sens « mécanique » (Cf; L’Histoire, sans vouloir atteindre un point Godwin).

          Selon tout cela, qu’entendait Madame Héritier, anthropologue, par égalité dans tous les domaines, ou « il y aura une égalité parfaite pour hommes et femmes dans le monde entier » (et aussi égalité entre hommes, entre femmes, sans parler du genre ?) ?
          Cela me pose un léger « problème » dans le sens de question théorique ou pratique.
          Par exemple ici :
          https://www.sciencesetavenir.fr/archeo-paleo/anthropologie/francoise-heritier-les-hommes-et-les-femmes-seront-egaux-un-jour-peut-etre_118323

          1. Laure,
            Mme Héritier est toujours passionnante; mais il y a ici quelque chose qui me dérange: dans la mesure où ce sont les femmes qui ont un utérus et de quoi porter une grossesse, n’était -il pas logique de penser (avant la découverte des spermatozoïdes et des ovules, lorsque tout ce qu’on constatait c’était qu’une femme qui n’avait jamais de rapports sexuels n’avait jamais d’enfants) qu’il fallait que l’homme apporte à la femme quelque chose qui lui manquait pour qu’une grossesse soit possible ?

            Et l’appellation de cet apport masculin indispensable par le terme de « graine » ne s’est-il pas fait par simple analogie avec les semailles, indispensables pour rendre la terre féconde, sans nier pour autant l’apport propre de la femme/terre (Géa), car il ne servait à rien de semer dans le désert ?

            1. Elie
              Si, à mon avis.
              Et des femmes ne sont pas les seules à avoir ce pouvoir d’engendrer des fils et des filles, des hommes l’ont également.
              Je cite des idées attribuées à Mme Héritier :
              « (…) les femmes disposent du pouvoir exorbitant de faire des filles (du même) et des garçons (de l’autre). Pour se reproduire à l’identique, l’homme est obligé de passer par un corps de femme. (…) »
              https://www.letemps.ch/sciences/francoise-heritier-nom-femme

              « (…) l’homme apporte à la femme quelque chose qui lui manquait pour qu’une grossesse soit possible ? (…) », dans votre commentaire
              et la femme apporte à l’homme quelque chose qui lui manquait. Ensuite, elle porte le fœtus, et l’homme est plus « disponible » pendant ce temps. Particulièrement à la fin de grossesse, quand ce n’est pas toujours facile de travailler la terre par exemple. Rien ne me permet d’affirmer que « l’homme » aura toujours considéré « sa » compagne ou « sa » fille, « sa » mère, …, ou « la femme » pour des imbéciles ou des objets, ou encore pour des individus à dominer (et réciproquement).

  20. Allez expliquer ça aux 2 idiots qui donnent leur nom aux autres..
    Les lucky luke de la bêtise.
    Un ex gréviste permanent et un  » je sais tout » polonais.
    Vous connaissez tous le permanent, c’est lui avec son drapeau CGT que l’ on voit partout. L’ autre, le conférencier ( jaloux de sarko)sans auditeur qui fait rire sa femme quand il l’ ouvre. Il participe à toutes les réunions qu’ importe le thème, pour espérer couper la parole au conférencier.l sait tout, il voit tout, pisse et crache plus loin, un camelot.

    1. Votre majesté de Lancien..

      En tout cas, une chose est sûre, ce n’est pas toi qui relève le niveau.

      Contrairement à toi, ceux que tu cites ne sont pas là par effraction, après de multiples tentatives de Juan de te foutre dehors. Tu es là parce que tu trouves toujours le moyen de casser une vitre de la fenêtre du blog..

      Alors le taon, réfléchis juste deux secondes à ça, souviens t’en , et considère nous, Alain et moi avec le respect dû aux invités du taulier..

      Vu petite tête ?

      1. Stan
        Se faire traiter de Lucky Luke de la bêtise par un gus jaloux du neurone de Rantanplan est un délice de gourmet

  21. Et tant qu’on y est…revoyons de fond en comble le statut des parlementaires …et en particulier la gratuité de tous leur trajet en train en 1 ete classe …

    1. Sylvie
      C’est un vieux débat, déjà sur la table à la naissance de la III eme ( 3eme) République !

  22. C’est vrai que la brutalité des nouveaux patrons néolibéraux est sans limites :

    Extraits;

    « MÉDIAS – « Cet épisode est une blessure ». Aude Rossigneux, rédactrice en chef du « Média », site d’informations monté (entre autres) par des proches de Jean-Luc Mélenchon, a été évincée sans ménagement de la rédaction, rapportent le site spécialisé « Electron Libre » ainsi que Le Monde.

    Dans une lettre adressée au Comité de pilotage du « Média » et reproduite sur « Electron Libre », la journaliste décrit un licenciement particulièrement violent. « Qu’est ce qui me vaut ce traitement d’une violence et d’une brutalité qui me laisse dans un état de sidération. Une brutalité qui n’est pas exactement conforme à l’idée que chacun se fait d’un ‘management’ de gauche. Une brutalité qui serait peut-être un sujet pour ‘Le Média’ si elle était le fait d’un Bolloré », écrit-elle.

    La raison de cette éviction est pour le moment inconnue. « Le Media », par la voix de sa directrice générale Sophia Chikirou (ex-directrice de la communication de Jean-Luc Mélenchon, ndlr), ne devrait pas tarder à communiquer sur la situation. Pour autant, cet épisode ne devrait pas arranger l’image du « Média », dont les liens avec La France insoumise laissent beaucoup de professionnels dubitatifs. »

    Article complet :

    http://www.huffingtonpost.fr/2018/02/24/aude-rossigneux-redactrice-en-chef-du-media-limogee-avec-brutalite_a_23370157/?utm_hp_ref=fr-homepage

    1. « …Un dernier mot sur la brève conversation que j’ai eue, à la fin de notre rendez-vous d’hier, avec Sophia, qui m’a demandé comment on allait « gérer la communication, » à l’extérieur, et si j’allais faire du mal au Média en popularisant mon éviction.
      – Comment peut-on me soupçonner d’une telle petitesse ? … » 😀

      https://blogs.mediapart.fr/gaspard-v/blog/240218/aude-rossigneux-redactrice-en-chef-du-le-media-limogee-avec-brutalite

      1. On notera que cette information n’inspire pas beaucoup de commentaires de nos mélenchonistes de choc de ce forum…

        Pas plus que le parcours politique ô combien désintéressé de Sophia Chikirou, la « mélenchoniste » qui a viré Aude Rossigneux :

        « Elle adhère au Parti socialiste (PS) en 19973, Elle est membre du conseil national du PS depuis novembre 2005, porte-parole de Laurent Fabius dans le cadre de la campagne de ce dernier pour être investi par les militants socialistes pour l’élection présidentielle de 2007. Candidate à l’investiture des militants de la 21e section du Parti socialiste pour les élections législatives, elle a annoncé, le 11 juillet 2006, le maintien de sa candidature, malgré la désignation par le Bureau national du Parti socialiste, de George Pau-Langevin, Cette candidature dissidente lui vaut, tout comme Michel Charzat, d’être exclue du parti.

        En novembre 2007, elle rejoint le mouvement La Gauche moderne, fondé par Jean-Marie Bockel, soutien et futur ministre de Sarkozy. Elle explique alors qu’elle « n’adhère pas au programme présidentiel mais soutient la volonté de réforme de Nicolas Sarkozy ».. Elle indique alors : « J’ai compris qu’il [Nicolas Sarkozy] avait gagné le jour où il a parlé d’un ministère de l’Identité nationale. Cette question de l’identité est centrale, il fallait l’affronter »

        Bref, successivement PS fabiusienne-Ps dissidente-sarkozyste-mélechoniste…et demain ?.

        1. Bof
          La ministre de la culture a bien fait virer Mathieu Gallet de la direction de Radio France …!
          Le monde des ( grands ) médias est impitoyableeeeeeeeeele ….!

          1. Les liens du Figaro avec Dassault, ça ne gène pas , non plus, certains . Pas plus que ceux de l’Huma avec Rothschild, certains autres, voire les mêmes !
            Si vous voulez d’autres exemples, mon cher Elie, à votre service !

            1. @ Alain bobards

              « Les liens du Figaro avec Dassault etc.

              Quelle pauvre réponse !
              Vous les avez souvent dénoncés, mais, quand il s’agit de ceux des Insoumis avec « Média », silence radio de votre part…
              En outre, à côté de la plaque, car il ne s’agit pas de rappeler ces liens connus de tous, mais du fait que les méthodes de gestion des journalistes politiquement incorrects…Et encore: je n’ai pas souvenir d’un journaliste éjecté du Figaro, malgré les multiples articles anti-Macron ou anti-Wuquiez qu’on peut y lire .

              1. En cherchant bien, on devrait bien trouver un ou deux journalistes du Figaro  » priés » de dégager pour avoir été politiquement incorrect ! Pareil à l’Huma (que vous ne citez pas ) .
                En ce qui concerne Aude Rossigneux, les raisons de son éviction sont  » pour l’instant inconnue » – c’est dans l’article que vous citez . Lorsque l’on en connaitra les motifs, je me ferais un plaisir d’en débattre avec vous

          2. Aucun rapport : Mathieu Gallet a été viré pour avoir été condamné en première instance pour délit de favoritisme dans une affaire d’attribution de marchés lors de son mandat à l’INA; et pas par la Ministre de la Culture, mais par le CSA.

            1. Elie
              Vous rigolez j’espère : le CSA a donné satisfaction à la ministre, d’autant que Gallet avait le même genre de casseroles à Radio France .

        2. Arrangement mise à l’émotion d’un public d’UN évènement particulier survenu chez « l’opposant » , proposé sous l’angle le plus favorable à la cause défendue, ici macroniste, et en deux temps si possible :

          – Passage du CV complet du licencieur s’il est significativement porteur d’émotions négatives sur l’opposant
          – Lettre du licencié porteuse d’émotions positives pour la cause…

          Commentaires :

          1° Au moment où l’info est mise sous projecteur, personne ne sait ce qu’il s’est réellement passé .. Peu importe, là n’est pas le problème..

          2° Le demandeur de commentaires souligne la violence perçue par celui qui est du mauvais côté du manche, lors d’une procédure de licenciement, simplifiée par ordonnances très récemment. Soulignons que les ordonnances donnent en plus, le droit à l’erreur au licencieur quant aux motif(s )invoqué(s) dans la séparation. Il semble donc que le licencieur puisse encore changer de motif au cas où les moralistes trouvaient à redire sur le 1er motif…

          3° Le lanceur d’alerte soutenait il y a peu les ordonnances en reprenant les éléments de langage explicatifs de l’opération de casse du code du travail : je cite
          « simplifier la procédure de licenciement va créer de l’emploi  »

          Ne devrait il pas féliciter l’opposant de vouloir créer de l’emploi… ?

          On peut en arriver à craindre que ne soient exposés ici chaque jour les CV des licencieurs de France et les courriers des dizaines de milliers de licenciés relevant à chaud la violence de procédures de séparations simplifiées et porteuses d’avenir…

          1. C’est beau, de voir des Insoumis défendre si péniblement un Insoumis licencieur qui s’était engagé à mettre fin aux licenciements 😂
            Ça s’appelle la Soumission

            1. L’exercice qui consistait à vous mettre face à vos contradictions était très aisé pour ne pas dire un plaisir…

              La réponse en forme de salto arrière d’une souplesse de verre de lampe, agrémentée d’un sourire externalisé est bien la preuve d’une une jolie décontraction..

              Est elle digne d’un ex pro du diagnostic, est une autre question.. ?

  23. Le polonais de service.
    Faux encore une fois. Juan ne m’ a pas éjecté, il m’ a dit ne plus être bienvenu sur son blog. Je te fais remarquer qu’ ouvrir un blog pour éjecter les participants pas forcément de son avis serait un peu bête.
    Toi, par contre, tu ne pourrais te passer de tes laïus interminables et en majorité faux. Annoncer que tu quittais le blog pour aussitôt replacer un iiiiiinterminable baratin!!!!
    Et puis, tes merdeux, la racaille, les cons…. ton langage favori
    Ce n’ est pas un grand laïus qui prouve la justesse de texte
    Amuses toi à relire tes bêtises en changeant le nom de stanis en machin, tu riras. ( comme une certaine femme)
    C’ est bien ce que je dis, tu écris pour espérer exister.

    1. L’ancien
      pourriez vous avec la bouillie verbale qui vous caractérise nous expliquer ce qu’ est un  » polonais de service »..
      Je ne me serais pas permise si votre tirade de critiques ne débutait pas sur une allusion méprisante aux origines de Stan….

      1. SYLVIE

        J’ai toujours affirmé que le mépris et l’insulte devaient être réciproques et mutuels……
        quant à son « polonais de service » c’est peut être un pet, dans sa bouche, mais en même temps (et paf) c’est bien la moitié de mes ascendants….

        Allo.;! ah justement, ils me transmettent de lui dire merde….

        Ce qui est plus bizarre, c’est que ce type me reproche des laiüs interminables alors qu’il ne les lit pas; J’ai personnellement essayé de sauter les siens, et je peux certifier ici que ça fonctionne très bien…

        Allez tiens, je vais m’en jeter à votre santé.

        1. Question merde , tu t’ y connais, tu n’ as que ce mot dans le moindre de tes commentaire. Héritage de tes ascendants?
          Sylvie75(, je vous adore, toujours en admiration devant votre stan que ça en devient suce pet.

  24. Une petite dernière pour les ceusses qui nous bassinent avec « le monde qui évolue  » : des années 1930 à la fin des années 1950, les têtes d’œuf n’ont eu de cesse de démanteler le tramway . Le tram, c’était moche, ringard, dépassé, etc… jusqu’à faire, lors de la disparition du réseau de Strasbourg, une cérémonie d’enterrement avec défilé des rames partant à la casse, tout ça pour faire, trente ans plus tard, un 180°
    et refaire ce qui avait été défait, aux frais du contribuable, faut pas déconner . Aujourd’hui, toutes les grandes villes veulent leur tram .
    Celle là, c’est pour Elie et son couplet sur la ligne 14 : le métro automatique a plus de trente ans et s’appelle le VAL . Il ne déclenche pas l’enthousiasme des foules !

  25. Pourquoi la CGT est si peu crédible :

    « Avant même l’annonce d’une quelconque loi sur le sujet, la CGT a annoncé qu’elle manifestera le 22 mars pour défendre le «statut » de ses cheminots.« 

      1. « Je suis pour tous ceux qui sont contre et contre tous ceux qui sont pour « .
        Pierre Dac

  26. « Je suis pour tous ceux qui sont contre et contre tous ceux qui sont pour « .
    Pierre Dac

Les commentaires sont fermés.