La méthode Macron n’est pas démocratique


Il veut aller vite, lancer une réforme par jour, choquer par quelques outrances pour reculer un peu ensuite et conserver l’essentiel, le pire. Il récuse tout débat, il ne veut pas de négociation, il préfère la « concertation », c’est-à-dire la lecture à haute voix de ses propositions dans des réunions bilatérales et jamais multi-latérales.

Il s’appuie sur une cohorte d’éditocrates qui trustent l’essentiel des places de commentateurs, et sur l’absence des concernés – syndicalistes, SDF, pauvres, précaires, agriculteurs, et autres mal nés ou vaincus de cette République en marche arrière qui jamais n’ont davantage qu’une place minoritaire ou occasionnelles (1) dans les émissions télévisées de divertissement et d’information, (2) dans les émissions radiophoniques de grande écoute – « Les Grandes Gueules » (RMC, quotidien), « On refait le monde » (RTL, quotidien), « Les informés » (France Info, quotidien), les matinales du quatuor France inter, France info, RTL, Europe1, (3) les colonnes des ex-grands journaux et magazines.

Il ne cherche pas à convaincre, mais à appliquer un programme réellement choisi par une dizaine de pourcent du corps électoral adulte.

Emmanuel Macron ne cherche pas à faire débattre la société sur ses propres ambitions. Il pourrait. Même si on est désaccord, on pourrait, on devrait apprécier de débattre sur des sujets aussi variés que le transport public, l’immigration, l’audiovisuel, les retraites, le travail, la formation professionnelle.

Puisque le monarque ne cherche ni à laisser du temps – quelques mois au moins – ni de l’espace à une négociation et un débat sur l’un ou l’autre de ces sujets privés de vrais échanges par une présidentielle confisquée sur un référendum anti-Le Pen, il ne reste qu’une seule réponse, qu’une seule attitude, qu’une seule posture: l’opposition systématique, aussi primaire que l’attitude macroniste est primaire, violente et insupportable dans sa forme.

Mais si un jour ces contre-marcheurs, fossoyeurs du débat démocratique, changent d’avis, nous serons bien sûr là pour échanger et débattre.

Pour l’instant…

Publicités

115 réflexions sur « La méthode Macron n’est pas démocratique »

  1. Juan,

    Je pense,en effet,que ce bouleversement inévitable ( du moins pour l’instant ) qu’est la mondialisation est globalement impopulaire, et que les mesures douloureuses pour s’y adapter se heurtent à une majorité d’attitudes de déni stériles.

    On le voit bien dans les commentaires de ce blog, dans les discours des Insoumis, dans celui des syndicats…et dans vos billets, Juan.

    Mais on le voit, tout autant, dans l’impossibilité de mobiliser les masses ( voyez la facilité avec laquelle est passée la réforme du Code du Travail !), car la majorité des gens savent soit qu’ils sont dans le déni, soit qu’il n’y a pas d’autre solution que cette potion amère, et ne s’expriment pas et ne se révoltent pas.

    Le vrai débat est dès lors impossible et conduit à l’immobilisme, comme l’ont montré les quinquennats de Chirac et de Hollande.

    Macron a donc choisi de passer en force – mais toujours légalement; il sait que le temps lui est compté, et il réforme à toute vitesse, profitat du néant politique qu’il a face à lui, et qui a permis son incroyable élection et son incroyable majorité absolue à l’ Assemblée – majorité suffisante pour faire passer ses réformes, le recours aux ordonnances n’étant là que pour gagner du temps et pour éviter des débats stériles, où l’on sait d’avance ce que chacun dira.

    Comme tout chef d’ Etat qui agit, il connaîtra des échecs, il pratiquera des reculades, etc…mais il connaîtra des réussites.

    Ces adaptations à la mondialisation sont partout douloureuses, et la démocratie n’est plus ce qu’elle était; elle reviendra quand le plus dur sera fait.

    1. Elie
      Les  » débats stériles »…….et quand ces politiciens font campagne pour les présidentielles ils ne font que ca des débats et discours stériles …et en prime les francais y croient au point de les élire …!!!
      Et la petite balade de Macron au salon de l’agriculture, elle n’est pas stérile? …de la com que de la com …l’honnêteté de Macron, plutôt que de faire une comparaison avec les cheminots, aurait été de dire que le secteur agricole est l’un des secteurs les plus subventionnes, qu’il est victime des mauvais choix politiques qui ont été faits par tous les gouvernements et que ces aides ne vont peut être pas aux bonnes personnes !
      Il n’y a plus de mobilisation mais dans le même temps il y a de moins en moins de gens qui votent ! La démocratie se meurt …

    2. Elie
      « (…) Emmanuel Macron ne cherche pas à faire débattre la société sur ses propres ambitions.(…) », dans le billet.
      De quelle société s’agit-il, française, européenne, mondiale, puisque « mondialisation » ?

      Olivier Rey, par exemple, dans un entretien  :
      « (…) Ce que désigne ici le mot progrès est le développement technique. Dans un régime capitaliste et libéral, orienté vers le profit, l’appât du gain ne cesse de stimuler ce développement, qu’on appelle désormais «innovation». Réciproquement, toute technique susceptible de rapporter de l’argent sera mise en œuvre. (…) Quand une nouvelle technique transgressive se présente, le comité s’y oppose mais, en contrepartie, avalise d’autres techniques un tout petit peu moins nouvelles ou un tout petit peu moins transgressives. (…) »
      http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/08/05/31001-20160805ARTFIG00259-olivier-rey-la-politique-n-existe-plus-elle-s-est-evaporee-dans-la-planetarisation-22.php

      Je ne pense pas que le libéralisme puisse être facilement défini, pas plus que le libertarisme ou le libertarianisme. Quant au progrès, j’ai déjà commenté ici à ce sujet.
      Mais pour transgresser, il faudrait aller contre ce qui semble naturel à .X, et pas obligatoirement à Y, par exemple. C’est relatif, une question de repère encore.
      Parlerions-nous sur ce blog des idées de MM. Monnet, de Gaulle, Roosevelt, Wiener ou Popper, Chevènement, etc., et des Humanités / Lumières ou du matérialisme (philosophie), etc., de démocratie représentative ou autre, que cela n’aurait guère d’impact (?).
      A mon avis, personne ne peut savoir tout ce qu’autrui a en tête (esprit, âme, conscience, ou encore « cerveau »), et pourquoi il ou elle s’abstient de s’exprimer ou de voter ; ce n’est pas forcément par « déni de réalité ». Si vous souhaitez en débattre ici, c’est a priori possible (merci Juan).

    3. Elie, merci poyr votre commentaire, mais je ne le partage pas. Macron est comme d’autres responsables de ce néant. De surcroit, j’ai peine à comprendre en quoi la plupart de ses propositions transformées en programmes (déjà essayer ailleurs) sont une « réponse » à une mondialisation qui a beau jeu de servir d’épouvantail.

      1. @Juan,

        C’est là que nos analyses divergent;vous écrivez: «  une mondialisation qui a beau jeu de servir d’épouvantail. »

        La mondialisation est un état de fait, une réalité qui s’impose à tous, que personne n’arrive à modifier : le plus gros échec est celui de Trump.

        Bien sûr, la France peut en sortir à titre individuel, tout le monde s’en fout et personne ne nous attendra : mais pas de croissance possible hors des conditions imposées par la mondialisation, et, alors, inutile de demander plus d’argent pour les hôpitaux, les retraites par répartition, l’ Education Nationale, les salaires, etc.; sans croissance, tout cela est condamné à s’écrouler. C’est le choix du Venezuela, de Cuba, et ( à un moindre degré) de la Corée du Nord – avec les brillants résultats pour sa population que chacun peut constater.

  2. « …….Ah ! je voudrais,
    Je voudrais n’être pas Français pour pouvoir dire
    Que je te choisis, France, et que, dans ton martyre,
    Je te proclame, toi que ronge le vautour,
    Ma patrie et ma gloire et mon unique amour ! »

    Victor Hugo

      1. Je dois être l’exception qui confirme la règle, Aragon m’ennuie..
        Victor Hugo me captive.

          1. Il était d’un naturel exalté, surtout lorsqu’il s’agissait de la France.
            Ca lui a d’ailleurs valu un petit exil 😀

  3. « Au sein de l’Union européenne, la France se situe parmi les pays où le salaire moyen est le plus élevé,

    —>> même si elle demeure loin derrière
    la Finlande,
    l’Autriche,
    la Belgique,
    l’Allemagne,
    les Pays-Bas ou encore le
    Luxembourg. » 🙄🤔☹️

    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2018/02/27/20002-20180227ARTFIG00294-en-france-le-salaire-mensuel-net-moyen-s-eleve-a-2250-euros.php

    Et il faudrait que les Français se résignent, sans même se battre !
    Décidément pour certain, l’honneur est un vain mot.

    1. à Hélène Dici

      Décidément pour certaines, la réflexion est un vain mot..

      Le salaire, à lui seul, ne signifie rien; il faut considérer :

      – le pouvoir d’achat (que peut-on se payer avec ce salaire dans chaque pays ?)

      -le taux de chômage ( combien de gens touchent un salaire ?)

      -l’ IDH, qui tente de mesurer comment les richesses d’un pays sont réparties pour la population autrement que sous forme de salaires ( éducation et soins gratuits, etc.)

      -les revenus autres que salaariaux ( travailleurs indépendants, etc.)

      1. Avez vous vraiment lu le post d’Helene, Elie …avant de dire que le salaire moyen ne veut rien dire …parce qu’il y a deux éléments dans son post !

        1. Ma petite Sylvie,

          Elie à trés bien lu la deuxième partie.
          D’où son extrême amabilité 😀

          En revanche, il est inutile de lui dire ainsi qu’à l’ancien, que si ils ont des observations à faire sur les salaires moyens, c’est au Figaro et non à moi qu’il faut s’adresser.

          1. De plus le salaire moyen dit bcp de choses à de nombreux francais …qui s’en etre doués en Maths et au vu de leur propre salaire, celui des membres de leur famille, de leur collègues etc…en déduisent un grand écart pour en arriver à ce montant …

            1. Sylvie,

              Pour mieux cerner les conditions de vie des Français, comparons leur pouvoir d’achat avec celui d’autres pays européens.

              « Derrière le Liechtenstein et la Suisse, figure le plus riche des états membres de l’Union européenne:
              le Luxembourg. Ses habitants jouissent d’un pouvoir d’achat de 30.248 euros,
              devançant ainsi les Norvégiens (27.839 euros)
              et les Islandais (24.272 euros).
              L’Allemagne (21.879 euros)
              et la Grande-Bretagne (21.141 euros) viennent clore le top 10 dont la liste complète figure à la fin de cet article.

              —>> La France, elle, doit se contenter du 12 e rang avec un pouvoir d’achat de 19.254 euros par habitant.

              Mais, cela dit, elle gagne une place par rapport au classement établi par Gfk l’an passé. Elle devance ainsi clairement l’Italie (16 e avec 16.709 euros), l’Espagne (17 e avec 13.840 euros) mais aussi les Pays-Bas (15 e avec 17.901 euros). »

              https://www.franceinter.fr/emissions/le-vrai-faux-de-l-europe/le-vrai-faux-de-l-europe-22-octobre-2016

              Et bien le bonjour aux donneurs de leçons 👏👏👏

      2. @Hélène D’ici
        J’oubliais évidemment le revenu restant après prélèvements obligatoires.

  4. Hélène Dici
    le salaire moyen ne veut rien dire
    Il faut voir ce qu’ il reste du salaire brut après les prélèvements obligatoires. Ensuite décompter les impôts directs.
    Après tout cela voir le coût de la vie avec la TVA sans oublier de décompter les taxes sur taxes et autre joyeusetés comme le coût de votre feuille d’ imposition

  5. Je voterai un bravo pour les syndicats qui ont constaté que leur appel à la grève était ridicule avant de connaitre la teneur des propositions
    De plus ils ont constatés que ce changement ne les concernaient pas…. ouf
    En résumé ; ils ont compris que la grève était leur mort.

  6. C’ est vrai, macron avance en écrasant tout sur son passage.
    Il faut avouer devant les évidences, que nous ne pouvons pas continuer ( comme beaucoup le disait avant ) de foncer dans le mur
    Autre évidence, comment réformer un pays alors que le plus petit changement dans des statuts privilégiés voit des syndicats ( sans adhérent) hurler à l’ immobilisation du pays.
    Que faire? des gens bénéficiant d’ avantages par rapport à des travailleurs trouvent cela normal, car eux travaillent ( les autres non ) eux travaillent les nuits, ( des milliers de personnes travaillent la nuit) eux ont des astreintes (………) eux ont un travail pénible ( …….) des millions de personnes n ‘ ont pas d’ avantages, n’ ont pas la sécurité de l ‘ emploi et même payent ( 200€/ personne /an pour un train dans lequel ils ne montent jamais.

  7. Il y a des choses plus intéressantes à discuter que du statut des cheminots. Nouveau statut qui intéressera seulement les nouveaux embauches. La vrai question étant de savoir si l ‘ on peut continuer de dépenser des milliards pour faire circuler quelques tortillards
    Ah, pour certain le train circule ( hum à voir) quand les bus ne passent pas…… ben comme beaucoup, les travailleurs vont quand même au boulot, là ou il n’ y a pas de train.

    1. Tu sais toujours pas lire ( faut dire qu’avec un neurone…) Où as tu vu écrit que les gens n’allaient pas bosser parce que les cars ne fonctionnaient pas ( le train, si ) ?

      1. Jobards Ce matin, neige sur les routes du département : pas de cars mais un train qui fait son petit bonhomme de chemin .

        Donc tu reconnais écrire pour ne rien dire, alors évidemment je ne sais pas lire. Toi, avec un tas de neurones qui ne servent à rien……
        Et puis  » tu sais toujours pas lire » !!! je sais ou je ne sais pas …

        1. Ben oui, tu ne sais pas lire : pas de cars mais un train, ça permet aux citoyens d’aller bosser , ce que tu as cru malin de contester .
          Continues à te ridiculiser, ça fait la joie de ma journée .

  8. « Emmanuel Macron ne cherche pas à faire débattre la société sur ses propres ambitions. »

    Quand on voit ce que donnent, ici, les « débats » entre douze personnes, on comprend que Macron cherchent à tout prix à les éviter à soixante millions…

      1. @Didier Goux

        Une exception pour les commentaires de Laure CP , qui sont les seuls intéressants, mais ouvrent des débats trop sérieux pour le cadre d’échanges en quelques lignes.

        1. Une exception pour Elie Arié qui aime tant trier le bon grain de l’ivraie ou de la pensée clivante en marche.

    1. Didier Goux

      Pourtant, j’ai trouvé intéressant de lire ce billet et les commentaires, et que ce soit perçu débat ou conversation sur votre blog  : « De la vie après la mort et de l’immortalité de l’âme ».

      Je ne l’ai pas écrit tout en ayant pensé au moment de la lecture qu’il n’y a, non pas d’allusion à une Divinité ou une religion dans les propos cités des auteurs cités eux aussi, mais quatre notions au moins : vie, mort, immortalité et âme (et « savoir », « rien », etc.).
      Des millions d’individus dit vivants ont-ils une âme ou « un cerveau » ? Le vide absolu (néant absolu, aucune « chose ») et le temps existent-ils ?
      Pour vous taquiner gentiment, voici ce qu’un homme dit mort aurait extériorisé  :

      « (…) Après la mort de son vieil ami Michel Besso, Albert Einstein dit : « Voilà qu’il m’a précédé de peu, en quittant ce monde étrange. Cela ne signifie rien. Pour nous, physiciens dans l’âme, cette séparation entre passé, présent et avenir, ne garde que la valeur d’une illusion, si tenace soit-elle ». (…) »
      (‘La mort est une illusion’ – 2014/04/15 – site Express /live /Business.)

  9. 40 ans de réformes pour toujours plus de chômeurs.

    Sous prétexte de « modernité », « d’adaptation à la nouvelle économie », on nous renvoie aux régles de la société qui avait court au temps de Dickens. Un article édifiant pour les « arriérés » partisans de la mondialisation: « To Understand Rising Inequality, Consider the Janitors at Two Top Companies, Then and Now »: https://www.nytimes.com/2017/09/03/upshot/to-understand-rising-inequality-consider-the-janitors-at-two-top-companies-then-and-now.html

    1. Je crois qu en commençant par les cheminots ….Macron veut acter la fin du fonctionnariat ….
      tout a été fait et dit pour mener la fonction publique dans le mur…Macron n’a plus qu’ à achever le travail…
      Nos impôts n’iront plus que vers les entreprises et un minimum de social….vive le libéralisme féodal !

      1. « .Macron veut acter la fin du fonctionnariat »

        Où avez-vous été chercher ça ?
        Il veut, comme il l’a dit :

        1- diminuer en 5 ans de 120 000 le nombre de fonctionnaires en France ( Fin 2016, les trois fonctions publiques – d’Etat, territoriale et hospitalière – employaient 5,6 millions de salariés) ;

        2- modifier les statuts de certaines fonction publiques (statuts qui ne sont pas les mêmes dans les 3 fonctions publiques) lorsque certaines particularités, qui ont eu souvent leur raison d’être à leur origine, n’en ont plus aujourd’hui.

        1. Virer 120 000 fonctionnaires pour les remplacer par des contractuels, ça c’est du progrès .
          Je suppose que , dans les trois fonctions publiques, vous incluez la territoriale . Ca me fait sourire : la territoriale, c’est le pognon des régions . Au fait, en parlant des régions, le transfert des compétences sans le transfert des dotations afférentes, ça fait quelques années que les gouvernements successifs se livrent à ce genre de sport .
          Et ça veut  » réformer  » !

          1. @ AlainBobards

            Effectivement, comme je l’ai écrit, j’inclus la fp territoriale ; et le » pognon des régions « , ça reste des prélèvements obligatoires des revenus des particuliers .

            1. J’aime pas lorsque vous faites l’âne pour avoir du son ; le gouvernement est infondé à vouloir réformer les statuts de fonctionnaires territoriaux vu que 1) c’est pas lui qui les payent mais les régions avec les sous des habitants des régions 2) il ne rempli pas ses obligations de transferts de dotations à l’occasion des transferts de compétences ;
              Au fait, je sais faire la différence en matière de prélèvements obligatoires !

          2. Quitte à réformer les statuts de la fonction publique, pourquoi le gouvernement ne commence-il pas par celui des 600 hauts fonctionnaires dont le salaire annuel dépasse celui du président? (150 000 euros net)

  10. Elie, ce génie, écrasant de toute sa superbe le ramassis de pauvres hères ignares sévissant sur ce blog !

    Macron a trouvé son maitre !

    1. Macron se prend pour Margareth Thatcher dans « J’ai pris le melon et bottes de cuir. »

    2. Alain

      Arié pourrait sans peine faire partie du ramassis d’escrocs qui sévit au plus haut niveau..
      Il en a les réflexes, l’incompétence, la perversité et peut être même des intérêts..

      1. Stanislas

        Heureux de voir mes qualités enfin appréciées à leur juste valeur; il est vrai qu’ avec la subtilité de vos analyses,,elles ne pouvaient vous échapper..

        1. « il est vrai qu’ avec la subtilité de vos analyses…. »

          Elles ont le mérite de m’appartenir.

          Je ne joue « à la voix de son maître » Pathé Macroni.
          Ici tout le monde est capable de lire le Figaro, le Monde, et toute la clique, sans votre inutile relais

          1. « Elles ont le mérite de m’appartenir.  »

            Il est vrai que vous n’aviez pas besoin de signer votre dernier commentaire sur moi, tout le monde vous aurait reconnu.

  11. Mine de rien, je serais député LREM, j’apprécierais modérément ce recours aux ordonnances .
    A quoi ça sert d’avoir une majorité si c’est pour la payer ( avec l’oseille de l’électeur ) à ne rien foutre !
    Il parait que Merkel voudrais bien que l’Allemagne ait une constitution à la française : elle n’aurait pas à cohabiter avec le SPD .
    Merkel et la CDU/CSU : 35% aux élections et, du coup, gouvernement de coalition . Macron : 24% à la présidentiel, 347 députés ne représentant pas 40% du corps électoral et qui gouverne sans partage . Vous avez dit : démocratie ?

    1. « Mine de rien, je serais député LREM, j’apprécierais modérément ce recours aux ordonnances . »

      Sauf en cas de maladie, évidemment.

  12. Nous sommes vraiment un grand et beau pays.
    La guerre d’ Algérie a causé la perte de 27500 militaire et de 1 millier de dsiparus
    Coté civil o estime à 2788 tués, 875 disparus jusqu’ au cessez le feu du 19 mars. Mais les massacres continuants après on estime à 2273 disparus
    Le massacre des harkis après le 19 mars est estimé entre 50.000 et 100.000.
    Mais les familles des  » morts pour la France » aimeront sans doute savoir qu’ une commune résiste, une commune du 9/3 saint ouen, en souvenir de nos morts, une rue porte le nom de Nadia Guendouz
    infirmière et poétesse. Membre du FN
    Il y a quelques années, une mairesse communiste n’a eue aucun scrupule à mettre cette plaque le plus grave est que cette rue porte toujours le même nom

  13. Dire qu’ il y a des gogos pour croire que les députés sont intéressé par leur  » travail »……
    Pareil pour le salaire des territoriaux, payés par les régions…. mdr
    Comme ces panneaux, le région travaille pour vous….. ah bon, je n » ai rien demandé. Idem les 50.000 oeuvres d’ art (lisez ronds point) à 1 million mini plus l’ entretien annuel alors que les routes sont dans un état déplorable. Des gens meurent de froid, de faim, de misère en ayant pourtant travaillé toute leur chienne de vie. Des gens ne peuvent plus se soigner, se déplacer et vous pleurez sur les avantages que l’ on pourrait enlever à certains. Ces avantages n’ ont plus aucune raison d’ être mais la peur de les perdre vous serre le ventre

    1. L’ancien
      Pourriez vous expliquer où se trouve l’indécence d’avoir un salaire correct et un travail assuré …on peut discuter des avantages mais il faut les lister avant de fatasmer …croyez vous vraiment que c’est cela qui entraîne les autres vers la précarité …( je ne parle pas des hauts salaires dans la fonction publique dont les politiciens ne parlent pas…)
      L’indécence c’est de vouloir généraliser la précarité sous le seul prétexte qu’il n’y aurait d’autre solution que l austérité quand d’autres se goinfrent sur notre dos et sont favorisés pour le faire ..
      Croyez vous qu’en Allemagne, championne toutes catégories, l’austérité a évité l’accroissement des inégalités et de la précarité ?

  14. Sylvie 75 .Si vous ne voyez pas ou est l ‘ indécence dans les différences entre régime privé et régime public, il est évident que mes réclamations ( et celles de millions de travailleurs vous sont incompréhensibles.
    Par contre vous trouvez indécent les salaires( toujours du privé), plus haut que le votre.
    Même vos commentaires sont indécents car vous déclarez :
    L’indécence c’est de vouloir généraliser la précarité sous le seul prétexte qu’il n’y aurait d’autre solution que l austérité quand d’autres se goinfrent sur notre dos et son…….
    Rien ne vous ennui dans cette phrase?

    1. C’est bien vrai ça : le régime de retraites des militaires est indécent par rapport à celui du fonctionnaire territorial, par rapport à celui de l’O.S, par rapport à celui de l’égoutier, du couvreur, du mécano mais conforme à celui du haut fonctionnaire, de l’élu reconduit ad vitam eternam, du PDG et des sous fifres d’icelui .
      Parce que tu crois que si tu réduis les retraites des mieux lotis, ça améliorera celui du tout venant ?
      Pauvre , pauvre type !

      1. Toujours aussi débile dans tes  » certitudes » de coco.
        En 1 je n’ ai aucune retraite de militaire
        en 2 je ne profite pas de retraite imméritée comme celle de docker gréviste
        en 3 tes arguments de si on réduit la retraite des mieux lotis ça amèliore CELLES des tout venant.. Merci pour les tout venant qui payent tes années de flemmard.
        Et tu oses te plaindre que des gens profitent de leur place, que des patrons se servent, mais comme profiteur, toi même tu es un peu là,non ? Des arguments idiots dit par des gens idiots.
        Evites de parler des militaires, parce que toi même et tes communistes, de combien de morts de soldats français peut on vous accuser
        Refus de charger les navires apportant aides et munitions aux soldats envoyés en Indochine et en Algérie sur ordre de Moscou

        1. Où as tu lu que je t’avais cité en matière de retraite militaire ?
          Quand à tes ‘ » arguments « , ils démontrent que je me suis trompé : tu n’as même pas un neurone !

          1. Tu sais pov’ type quelquefois un 1/2 neurone intelligent vaut mieux que 100 des singes.
            Mes arguments ??? dire que les retraités du privé, comme les travailleurs du privé sont du tout venant, en bref des encombrants, sont exactement le reflet de tes 100 neurones .
            Ce sont ces encombrants qui payent tes années de fainéantise.
            Pourquoi 1 € cotisé dans le privé vaut en retraite 0, 30 € et qu’ 1 € du public en amêne 3
            Il est vrai que te faire comprendre les choses les plus simple est un exploit, normal, tu est communiste et pour y croire encore !!!!!! avec 100 neurones tout neuf car jamais travaillé, misère

  15. Manipulation médiatique de l’opinion prise en flagrant délire par Samuel Gontier dans Télérama:
    « « Il faut aller vite et éviter qu’il y ait un enlisement du conflit, répète Brice Teinturier. Quand Emmanuel Macron dit au Salon de l’agriculture : “Y a des agriculteurs qui n’auront pas de retraite et des cheminots qui ont des régimes spéciaux et ce n’est pas normal”, là, il cible juste. » En effet, il est scandaleux que certains aient plus que rien quand d’autres se contentent de rien. « C’est quelque chose qui peut générer du soutien. » Moi, je soutiens. Personne en France ne devrait avoir une retraite supérieure à celle d’un agriculteur qui n’en a pas. Ce serait trop inéquitable. »
    http://www.telerama.fr/television/la-reforme-de-la-sncf-jugee-salutaire-a-lunanimite-des-editorialistes,n5504569.php

    1. Outre que les agriculteurs ont un régime de retraite, ils sont, aussi, soumis au forfait agricole qui leur est plutôt favorable en terme de revenus . Donc, Macron et Teinturier racontent des salades, en espérant que le citoyen lambda les avalera sans assaisonnement !

  16. « « N’essayez pas d’avancer pas à pas. Définissez clairement vos objectifs et approchez-vous en par bonds en avant qualitatifs afin que les intérêts catégoriels n’aient pas le temps de se mobiliser et de vous embourber. La vitesse est essentielle, vous n’irez jamais trop vite. Une fois que l’application du programme de réformes commence, ne vous arrêtez plus avant qu’il soit terminé : le feu de vos adversaires perd en précision quand il doit viser une cible qui bouge sans arrêt. » M. Emmanuel Macron ? Non, M. Roger Douglas, en novembre 1989, en Nouvelle-Zélande. Il livrait alors les recettes de la contre-révolution libérale que son pays venait d’expérimenter (1).
    Près de trente ans plus tard, le président français reprend toutes les vieilles ficelles de cette « stratégie du choc ». SNCF, fonction publique, hôpital, école, droit du travail, fiscalité du capital, immigration, audiovisuel public (« la honte de la République ») : où regarder et comment résister quand, au prétexte de la catastrophe qui vient ou de la dette qui explose, l’engrenage des « réformes » tourne à plein régime ?
    (…) Le gouvernement français compte également sur les fake news des grands médias pour disséminer des « éléments de langage » favorables à ses projets. » Serge Halimi dans le Diplo de mars.
    https://www.monde-diplomatique.fr/2018/03/HALIMI/58473

    40 ans aprés les Reagan, Thatcher, 30 ans aprés Douglas, etc…la fausse révolution libérale ne surprend plus personne. Elle n’est pas la solution et on le sait depuis longtemps, suffit de lire Karl Polanyi. Encore une fois le choix se fera entre le fascisme ou le socialisme, n’en déplaise aux arriérés pétainistes trés en verve sur le net.

    1. Avez vous remarqué Robert…que Macron a débuté par les moins bien lotis …ceux qui bénéficient des APL…quand on débute par les plus défavorisés on s’assure qu’il n’y aura pas de solidarité envers les suivants …ayant été desservis il n’y a pratiquement aucune chance qu’ils plaignent les retraités….qui à leur tour  » croiront » qu’on sauve le systeme en tapant sur les cheminots et en flexibilisant tous les salariés …et ainsi de suite…je pense que la prochaine étape concernera les territoriaux ….puis quand le chômage n’aura pas baissé on reformera le SMIC et on nous expliquera à nouveau qu’il ne permet pas de lutter contre la précarité ( précarité largement organisée depuis des années ) …et ainsi va le libéralisme triomphant !!!!

      1. Sylvie, le « libéralisme triomphant », celui d’Elon Musk, ingénieur américain d’origine sud-africaine, devenu ultra riche, au point d’envoyer des fusées dans l’espace pour conquérir la planète Mars…Nous voilà revenu en 1900, au temps où Cecil Rhodes (ultra millionnaire, chantre de l’impérialisme) écrivait en 1902: « L’expansion, tout est là »… »ces étoiles »… »ces vastes mondes qui demeurent toujours hors d’atteinte. Si je le pouvais, j’annexerais les planètes »…Voilà ce vieux rève en passe de devenir réalité, même si en contre partie on noie la moitié de l’humanité dans un océan de misère.

    2. Le fascisme et le socialisme sont parfaitement compatibles
      ; le libéralisme et le pétainisme (dont on se demande ce qu’il vient faire ici), beaucoup moins…

      1. Mon pauvre Arié ! Si vous commencez à essayer de donner un sens à la bouillie produite par M. Spire, il va rapidement falloir songer à vous interner !

      1. Macron -11…Ressenti: -20, -30 ou plus?? (La météo est plus fiable en général que les sondages)

  17. Décidément, ce gouvernement est très habile .

    Extraits:

    « Pour mener à bien cette réforme «avant l’été», le gouvernement prévoit deux mois de concertation et trois mois de débat parlementaire. «Les deux vont avancer parallèlement, et (…) à chaque fois que la concertation aura permis d’avancer sur un sujet, alors on mettra dans la loi les dispositions à la place des ordonnances», a précisé Elisabeth Borne, mercredi sur Europe 1.(…)

    Du côté de l’entreprise, comme du gouvernement, on s’accorde à dire que «personne n’a intérêt» à une grève longue. Au moment où la SNCF affiche de bons résultats pour 2017, «personne, ni les cheminots, ni les syndicats, ni les clients, ni notre pays n’a intérêt à ce qu’il y ait une grève longue au moment où le train repart», a mis en garde le président de la SNCF, Guillaume Pepy, mercredi sur CNews, défendant de nouveau la nécessité de cette réforme. Faute de réforme, la SNCF se fera «bouffer par des concurrents», a-t-il averti. «Il y a une très grande urgence à réformer, parce qu’on a d’abord trop tardé (…) Si la SNCF n’est pas prête, encore une fois, elle va se faire balayer.» «Personne n’a intérêt à un mouvement dur à la SNCF», a renchéri la ministre des Transports, Elisabeth Borne. »

    Tout l’article :

    http://www.lefigaro.fr/social/2018/02/28/20011-20180228ARTFIG00147-sncf-syndicats-direction-et-ministre-se-preparent-a-la-concertation.php

    1. Ca fait bientôt 20 ans que Pépy est à la tête de la SNCF, que les directives de Bruxelles sont connues depuis 15 ans, que plus de 1250 filiales ont été créées, que l’Etat a laissé la SNCF s’endetter avec le tout TGV, que Vinci et les autres se sont engraissés avec les PPP des LGV et ce serait le statut des cheminots – qui en a déjà pris un sacré coup il y 10 ans – qu’il faudrait réformer pour ne pas  » se faire bouffer par la concurrence  » ,
      Faut vraiment que le bon peuple aime qu’on se foute de lui pour avaler de telles sornettes !

  18. Extrait d’un article du Monde réservé aux abonnés:
    http://abonnes.lemonde.fr/la-france-insoumise/article/2018/03/01/melenchon-theorise-la-guerre-permanente_5264186_5126047.html

    « Mélenchon théorise la « guerre permanente » contre « le parti médiatique »

    « « Il faut taper tout le temps, et tant pis si l’on n’est pas des “proposants”. » La phrase, prononcée par Jean-Luc Mélenchon à l’occasion d’une réunion devant les collaborateurs parlementaires de La France insoumise, le 14 février, pourrait résumer à elle seule la tactique de l’ex-candidat à la présidentielle et la séquence qu’il vient de traverser.

    Dans un compte rendu rédigé par l’un des trente participants que Le Monde a pu consulter, le chef de La France insoumise théorise « la guerre de mouvement », qu’il faut, selon lui, mener afin de conquérir le pouvoir par la révolution citoyenne et mettre en place une VIe République. Et reprenant les termes du penseur communiste italien Antonio Gramsci, il ajoute : « Nous ne pouvons pas entrer dans une guerre de position, où l’objectif est d’user l’adversaire. On finit par s’installer, on ne bouge plus, et on devient comme le PS ou Pierre Laurent [secrétaire national du PCF]. » Pour l’ancien sénateur socialiste, « l’hégémonie culturelle se gagnera par la production d’un imaginaire collectif, s’incarnant par des mots et des personnages dans leur manière d’être ».

    Pour comprendre la stratégie de M. Mélenchon, il faut envisager le débat politique comme un champ de bataille, un conflit où s’affrontent deux ennemis irrémédiables : « les gens » et « la caste », dont les médias seraient les ultimes représentants. Pour se sortir d’un mauvais pas, il suffit donc d’attaquer frontalement ces derniers.

    C’est ainsi devenu une habitude chez Jean-Luc Mélenchon. A chaque fois que lui ou son mouvement, La France insoumise (LFI), entrent dans une zone de turbulences, le réflexe est de s’en prendre au « parti médiatique ». Loin d’être un « dérapage », comme certains ont pu le croire, le procédé est au contraire théorisé.

    Cette agressivité vis-à-vis des médias n’est donc ni nouvelle ni improvisée. Bien au contraire, elle est réfléchie et entre dans une stratégie globale de M. Mélenchon : celle de construire une « opposition populaire » face à cette fameuse « caste » économique, politique et médiatique qui concentre, selon lui, tous les pouvoirs. Et qu’il faut renverser..

    Dans un entretien, mardi 27 février, à La Provence, Jean-Luc ­Mélenchon a fermé la porte à toute alliance avec Benoît Hamon lors des européennes de 2019. Pour M. Hamon, toute sortie de l’UE est inenvisageable. Et de tacler M. Hamon : « Il est un peu manœuvrier. Il offre son alliance de tous côtés. Mais, en réalité, il est en concurrence avec les Verts, le PS, le PCF. Il veut siphonner. »

    Pour que le « nous » (les « insoumis ») existe, le « eux » (notamment la droite et Emmanuel Macron) doit être un adversaire tangible, concret. C’est à cette aune qu’il faut comprendre le soutien de Jean-Luc Mélenchon à Laurent Wauquiez à propos de la diffusion des propos du président des Républicains (LR) lors de son intervention dans une école de commerce.

    Cela peut sembler paradoxal mais le leader « insoumis » a tout intérêt à voir M. Wauquiez se renforcer et devenir un épouvantail à gauche. Avec un parti de droite en forme, LFI peut agiter le risque d’un retour de la droite aux affaires. Et M. Mélenchon peut ainsi démontrer qu’il est le seul « vote utile » contre Emmanuel Macron.« 

    1. La méthode Macron, oui mais aussi la méthode déloyale de Arié qui, en core et toujours, fournit un copié/collé impossible à analyser puisque, je cite,  » L’accès à la totalité de l’article est protégé  ».
      Ce bloubiboulga journaleux décontextualise les propos de Mélenchon pour lui faire dire autre chose, c’est d’un classique…Même Elie n’en sort pas !
      Par contre, il signe encore et toujours son Mélenchon bashing obsessionnel/passionnel.
      http://bellaciao.org/fr/spip.php?article159054

    2. Produire un « imaginaire collectif », « s’incarnant », etc. ?
      J’ai lu un billet en relation avec cet article sur le blog de M. Mélenchon (2018/02/26/la-semaine-ou-macron-devisse-bain-de-boue-pour-tous) où il est question d’ «esprits », « construits », « impressionnables », etc..
      Qu’est-ce qui pense ou imagine dans la « matière humaine » ?
      Je suis d’accord avec l’idée selon laquelle c’est difficile de définir la nature de la conscience (copié dans l’article Conscience sur Wikipedia.org) :
      « (…) Ainsi les bouddhistes formulent l’adage selon lequel « un couteau ne peut se couper lui-même »3, tandis qu’Auguste Comte assure que personne « ne peut […] se mettre à la fenêtre pour se regarder passer dans la rue ». (…)»

      J’ai écrit -aucune allusion à une Divinité-, et non pas -à Dieu-, dans un commentaire adressé à Didier Goux au sujet d’un billet récent sur son blog, etc.. Car j’ai lu ceci, parmi d’autres idées exprimées par d’autres penseurs célèbres  :
      « (…) Michel Serres, un partisan de l’écologie profonde mais non influencé par l’ésotérisme, ne dit pourtant pas autre chose :
      Le monothéisme a détruit les dieux locaux, nous n’entendons plus les déesses rire parmi les sources, ni ne voyons les génies paraître dans les frondaisons ; Dieu a vidé le monde [12][12] Michel Serres, Le Tiers instruit, Paris, Bourin, 1991,…… (…) »
      https://www.cairn.info/revue-d-ethique-et-de-theologie-morale-2012-4-page-79.htm

      Je ne sais donc pas définir Dieu (plutôt lié à l’idée de conscience dans mon esprit), ni la nature de la conscience, ni celle de la gravité, ni etc.. Les monothéistes ne sont pas les seuls « croyants », à mon avis.

      1. @Laure CP

        D’où l’inanité de ce débat…Chaque fois qu’on lui demandait s’il croyait en Dieu, Einstein répondait »Définissez-moi ce que vous entendez par ce mot, et je pourrai vous répondre« .

        À mon avis, la seule question qui me pose problème est de savoir pourquoi les mêmes lois de la physique s’appliquent dans tout l’univers ( pour autant qu’on le sache jusqu’à présent).

        1. Elie

          Ce débat ne me semble pas vain, puisque ces idées sont celles de « gens » dits d’une « caste / élite » ou pas dits d’une « caste / élite », qui se disputent parfois à ce sujet. Ils ne se disputent pas toujours respectueusement avec des mots, dans le sens philosophique.
          Quant aux lois de la physique, je ne vais pas trop l’évoquer ici, ni parler du « divertissement » selon Pascal (puis de l’existentialisme selon Sartre, etc.), ni de la philosophie en Occident, ni de la philosophie chinoise ou autre puisque « mondialisation ».

          (Un rêve des physiciens serait d’unifier la physique, les lois n’étant apparemment pas les mêmes pour l' »infiniment » grand et l' »infiniment » petit, à ma connaissance).

          1. Ah, oui, j’oubliais : la discordance entre théorie électromagnétique classique et physique quantique.
            Mais s’agit-il d’une discordance des lois ou bien des théories ?

            « Je crois pouvoir affirmer que personne ne comprend vraiment la physique quantique. »
            Richard Phillips Feynman (1918-1988), physicien américain.

            1. Elie Arié

              Il s’agirait d’unifier la relativité générale et la mécanique quantique, d’après ce que j’ai appris. Les théories (dites « lois ») en sciences physiques découlent de l’observation, etc., par des consciences humaines. Selon une idée, assez intuitive, la conscience ne peut pas sortir d’elle-même pour s’observer. Je suppose que diverses « croyances » vont perdurer de fait, dans les consciences d’individus humains. A priori, ce n’est pas maintenant que j’apprendrai pourquoi l’observation jouerait un rôle, et ce qu’est « la réalité » . Par exemple  :

              « (…) « Comment une particule peut-elle changer son comportement selon qu’on la regarde ou pas ? », s’interroge Lanza. « La réponse est simple : la réalité est un processus qui implique votre conscience ». (…) »
              https://fr.express.live/2014/04/15/la-mort-est-une-illusion-exp-204420/

              Je souhaite m’arrêter là sur ces questions, ici  :-))

  19. Ca a , au moins, le mérite de mettre les points sur les « i » et les barres sur les « T » , pour démolir les enfumages,qu’on soit d’accord ou pas sur la manière
    Après, ma foi, seul le temps dira si cette stratégie est la bonne !

    1. Lionel, le « parti pris » ne me gène pas quand il est déclaré et assumé, ce qui n’est pas le cas des fameux « grands médias » faussement objectifs mais trés engagés dans la lutte des classes en faveur des plus fortunés:
      «Il n’existe pas, à ce jour, en Amérique, de presse libre et indépendante. Vous le savez bien. Pas un seul parmi vous n’ose écrire ses opinions honnêtes et vous savez très bien que si vous le faites, elles ne seront pas publiées. On me paye un salaire pour que je ne publie pas mes opinions et nous savons tous que si nous nous aventurions à le faire, nous nous retrouverions à la rue  » (John Swinton -célèbre journaliste- lors d’un banquet à New York quand on lui propose de porter un toast à la liberté de la presse). Cela se passait le 25 septembre 1880 et c’est toujours vrai. Ainsi en 2006, un milliardaire pouvait déclarer: “There’s class warfare, all right,” Mr. Buffett said, “but it’s my class, the rich class, that’s making war, and we’re winning.”

      1. à Robert Spire

        S’il n’y avait que Mamère…Mais si vous aviez lu l’article, vous sauriez que :

        « Nous ne pouvons plus le soutenir« , écrivent l’ancienne ministre de la Culture Aurélie Filippetti, proche de Benoît Hamon, l’avocat Antoine Comte, l’écrivain Gérard Mordillat, le médecin urgentiste Patrick Pelloux, les comédiens François Morel (qui incarne Jean-Luc mélenchon dans la série « Baron Noir ») et Judith Chemla, les journalistes Cécile Amar, de L’Obs (co-auteur d ‘un livre avec Jean-Luc Mélenchon) et Edouard Perrin, de Cash investigation, ainsi que les musiciens Giovanni Mirabassi et Médéric Collignon.

        1. J’ai lu l’article, et alors? Un média libre et objectif ça n’existe pas. Le tort du Média a été de ne pas se déclarer ouvertement « France Insoumise ».

    1. Et pour compléter cet article :

      3 milliards de déficit! 274 000 retraités de la SNCF et 175 000 agents en activité. L’équation est insoluble: les cotisations rapportent chaque année 2 milliards et les pensions des agents de la SNCF se montent à 6 milliards.

      Ce qui fait quand même 14598€ par agent à la retraite versés par l’Etat- c’est-à-dire par le contribuable qui, lui, ne bénéficie pas des mêmes conditions : selon la Caisse nationale d’assurance vieillesse, en 2011, l’âge moyen de la retraite s’est ainsi établi 54,4 ans à la RATP et à 55,1 ans à la SNCF, contre 62 ans pour le régime général des retraites.

      1. Vous avez raison Elie, les gens du privé partent beaucoup trop tard à la retraite et n’ont pour la plupart pas une retraite suffisante…
        Vite réformons pour effacer cette injustice …revalorisons les retraites et remettons la retraite à 60 ans …et toc
        Et plutôt que de consacrer 600 agents pour fliquer les chômeurs …utilisons les a fliquer les fraudeurs du fisc …
        Et surtout arrêtons cette politique d’austérité qui cree dans toute l’Europe de la pauvreté …

        1. @ Sylvie
          Vite réformons pour effacer cette injustice …revalorisons les retraites et remettons la retraite à 60 ans …et toc »

          Plutôt à 40 ans, c’est plus sympa.
          Et pourquoi pas la retraite aussitôt après avoir obtenu le bac, au lieu d’aller se fatiguer à l’ Université ?

          1. Et pourquoi et en vertu de quelle théorie économique ….continuons nous à laisser la moitié des richesses au 1 % les plus riches …en vertu de quoi les gaver toujours plus….quel savant calcul a fait tous les regards se braquer sur les cheminots qui je le rappelle ont déjà subi des réformes ….parce que tant qu’à aligner des chiffres , alignons les tous…cadeaux fiscaux en premier…

            1. SYLVIE

              En vertu du fait que pendant que la bande d’escrocs et de lèches boules, fait circuler l’info sur la dette de la SNCF, elle ferme les yeux en même temps (et paf) sur celles bien plus extravagantes de nombre de groupes privés, tellement extravagant et plombés de créances pourries, que même la BCE les rachète à tour de bras depuis quelques années..

              Mais ça ne suffit pas, il faut refiler les pépites publiques au secteur privé, en prenant bien soin d’abord :

              1° de nettoyer ce qui ne rapporterait pas

              2° de lotir les dits biens publics pour ne laisser à l’état que ce qui coûte, en particulier la population qui va avec…une incongruïté pour un groupe privé. la population n’est pas son coeur de métier..

              3° de délester si possible toutes les charges à moyen – long terme ( charges sociales, retraites etc…) de manière à ne pas obliger les dits groupe d’être obligés de créer des comptes de provisions problématiques

              Pour arriver à ces fins, il faut bien trouver des concepts qui causent à la dite population qu’elle soit en accord, corporation par corporation, âge par âge, avec son dépouillement progressif..

  20. Il y a un aspect qui va bougrement m’intéresser s’il y a ordonnances pour décider de péter le statut des cheminots, C’est le nombre d’enfoirés de députés fonctionnaires qui vont trahir leurs petits copains cheminots….

    Il y a approximativement 262 députés au statut de la fonction publique..

    A suivre…..

    Pour mémoire, 104 députés de la fonction publique ont déjà voté pour pourrir l’avenir des actifs du secteur privé sans se poser de questions, alors qu’il sont à l’abri, et pourront retourner à leur corps d’origine dès le mandat terminé…
    Ce dernier point vaut pour les 90 % de ministres et conseillers qui hantent les couloirs de la république….

    1. « le nombre d’enfoirés de députés fonctionnaires qui vont trahir leurs petits copains cheminots »

      Rappel : la majorité des fonctionnaires ne bénéficient pas des avantages des régimes spéciaux, comme celui des cheminots.

      1. Rappel : Vu le détail des métiers de nombre de députés du secteur public, il ne fait aucun doute que nombre d’entre eux ont des avantages spécifiques….

  21. C’est bien du Stanislas, l’économiste-maison : porter le débat sur les retraites par répartition, l’âge et le montant des retraites, les régimes du privé, du public et les régimes spéciaux,etc, sur…les avantages de 272 députés .

    1. Arie

      Je vous ai toujours dit que je vous laissais enfoncer les portes ouvertes et les articles de l’écho des savattes…

      Moi, j’élargis le débat sur les fondements de l’escroquerie en cours.

      1. Coucou Stanislas, je me demandais si tu avais déserté ce blog🙂

        1. Houhou HELENE

          …. pas eu le temps de passer ces derniers jours, j’ai pris des engagements bénévoles qui s’avèrent chronophages momentanément…ou plus durable ?
          La tournure des évènements en local, me surprend un peu, assez agréablement d’ailleurs..

  22. Y en a qui ont du mal à piger que le déficit de la SNCF, c’est le tout TGV et les PPP concernant les LGV . Le statut de cheminots en a pris un coup en 2008 ( partir en retraite à 53 ans pour les roulants, 57 ans pour les autres, mais après 40 ans d’activité . Le machiniste du TGV du matin, fraichement recruté à l’âge de 13 ans…)
    Mais il n’est pire aveugle que celui qui ne veut voir et pire sourd que celui qui ne veut entendre

  23. Il sera intéressant de voir comment les différents États vont réagir à la décision protectionniste de Trump ( que les adversaires de la mondialisation devraient encenser) de taxer de 24% les importations d’acier et d’aluminium . Vont-ils prendre des mesures de rétorsion, au risque de casser la reprise mondiale de la croissance, ou bien chacun va-t-il tenter de négocier des exceptions pour lui seul ?

    (la Chine et la France sont assez peu concernées, n’étant que des fournisseurs très accessoires des USA; le Canada et l’Allemagne, par contre…)

    1. Comme si les USA faisaient du protectionnisme pour la 1ere fois…

      Il faut reconnaitre que cette fois, c’est visible…alors les faux culs de la « concurrence libre et non faussée » ont leurs émois…

      1. Stan
        Exact !
        Il faut se rappeler de Boeing faisant un scandale parce qu’Airbus aurait bénéficié d’aides publiques . Ces braves ricains  » oubliaient » que les commandes militaires servaient, en sous main, à financer l’aéronautique civile et donc Boeing .
        TOUS les accords que les Américains ont passé, tous n’avaient pour but que de renforcer leur hégémonie commerciale .
        La manœuvre de Trump aura, peut-être, ceci de bon, c’est que les tenants de la fameuse  » mondialisation » finiront par comprendre qu’elle n’est que purement financière

    2. Elie

      Vous me donner l’impression de voir la politique comme un jeu d’échec avec des joueurs de poker …

      1. Sylvie
        Pour la France, c’est plutôt du strip poker et les joueurs sont des bluffeurs à la petite semaine .

Les commentaires sont fermés.