Ces gens qui parlent enfin de la vraie réforme de la SNCF.


La plupart de temps, celle et ceux qui donnent des leçons sur la SNCF ne l’utilisent que rarement, sauf pour aller au ski ou au Festival d’Aix.

Parfois, d’autres voix s’expriment.

#1. C’est un homme de droite, fils et petit-fils de cheminot, qui soutient la réforme macroniste, mais qui prévient de son désaccord avec la dite réforme sur quelques points dont celui-ci, très simplement:

« Le statut, ça reste important pour les intéressés parce que la SNCF rémunère moyennement ses agents. Donc, si on supprime le statut des cheminots, qui permet une augmentation régulière de salaire chaque année, la SNCF doit se préparer à payer beaucoup plus cher ses agents. La SNCF devra payer au prix du marché, sinon elle ne trouvera pas de conducteurs. Elle a déjà, d’ailleurs, du mal à en recruter. Elle ne trouvera pas, non plus, de contrôleurs. Il faut que la SNCF sache qu’elle va devoir faire un effort salarial. »

#2. Il y a eu également aussi ce JT du Média, le 13 mars, sur la réforme de la SNCF, avec des représentants de cheminots invités. L’entretien fut simple, direct, apaisé. Celui de la CGT a détaillé quelques propositions – si l’Etat reprenait la dette de la SNCF, entreprise publique dont l’endettement n’a que peu à voir avec le statut des cheminots, voici 1,7 milliards d’euros d’intérêts annuels que la SNCF économiserait pour les investir ailleurs.

#3. Il y a eu cette intervention de Jean-Luc Mélenchon sur la SNCF, de retour de Guyane (20ème minute de la video ci-dessous), qui rappelle que cette contre-réforme provient d’une décision européenne: « ils vendent des fuseaux horaires »…. Vendre des fuseaux horaires, notez cette bêtise libérale… « Là où cela ne rapporte pas, il n’y aura plus de train. »

L’explication est simple, imparable.

 

#4. Il  y a aussi Alexis Corbiere qui pointe un risque, la privatisation de la SNCF. Pourquoi ? Pour une raison simple qui sera résolu à l’heure où vous lirez ces lignes: quel pourcentage d’actions incessibles le capital de la future SNCF SA disposera ? France Info rappelle très utilement qu’il fallut batailler en 2009 pour éviter que la Poste ne subisse une pareille privatisation larvée. Mais plus grave, même si la SNCF reste 100% publique, le transport sur rail sera privatisé, c’est-à-dire ouvert à la concurrence. Et, cela me fait mal de l’écrire, à cause de l’Union européenne. Y-a-t-il plus débile comme décision que de vouloir mettre en concurrence des entreprises de transport ferroviaire qui par définition n’ont pas le choix des trajets ?

#5. Il y a enfin et surtout cette gêne macroniste à parler de l’essentiel: cette contre-réforme de la SNCF n’a qu’un motif, une exigence de l’Union européenne. Macron n’avouera pas, il n’avouera jamais qu’il lance cet assaut à cause de cela, et uniquement à cause de cela, le besoin d’ouvrir à la concurrence le rail français l’an prochain. Et donc de préparer notre entreprise nationale, pour le meilleur et pour le pire.

On parle donc de la SNCF, celle que l’on accuse de tous les maux quand il y a des retards ou des grèves.

Celle que l’on stigmatise facilement sur les réseaux sociaux.

Celle qui nous prévient régulièrement, pour celles et ceux qui prennent le métro ou le rail, que la ligne est interrompue « en raison d’un incident voyageur », c’est-à-dire un accident ou d’un suicide.

 

 

Publicités

85 réflexions sur « Ces gens qui parlent enfin de la vraie réforme de la SNCF. »

  1. Etant fille de cheminot, les seuls habilités à parler de la SNCF sont les cheminot eux-mêmes. Et je suis étonnée Juan que je ne vois aucun commentaire.
    Alors je te donne un nom parmi d’autres :
    Un conducteur de train et délégué syndical CGT de la SNCF, Matthieu Bolle Redat, avec Audrey Vernon, explique ce qu’est la SNCF et comment tous les gouvernements s’emploient à la casse de la SNCF et à ses Régimes Spéciaux…. pour en faire une Société à la Teatcher.
    Alors essaies d’avoir des cheminots et à la manif du 22 ils seront tous là

    1. Aurore

      Quoi dire ?

      Quand le secteur privé a subi la flexibilité par ordonnances on a vu personne bouger…

      Aujourd’hui ce sont les cheminots qui vont être flexibilisés, puis les électriciens, déjà mis en concurrence, puis certainement la territoriale par assèchement des recettes dans les deux prochaines années..

      etc…

      LA société française va y passer, c’était inscrit dans le semestre européen de 2017 et ses recommandations. Macron est venu pour tout péter. rien d’autre.
      Tout ce qui est passé aujourd’hui a été écrit par des équipes de technocrates, de cadres supérieurs de groupes privés détachés pour une mission..etc…

    2. Salut Aurore, vu ta phrase d’introduction, je suis aucunement étonné qu’il y ait peu de commentaire…

      M’enfin, passons. La S.N.C.F. 1 ENTREPRIS€
      publique. Pour comprendre les problèmes, mieux
      vaut en parler clairement, sans rien omettre. Alors
      les Français(es) pourront se faire 1 idée nette &
      précise. C’est le rôle des médias. Problèmes :
      en France, vu le degré de nullité, c’est assez
      parcellaire et éclatée, l’information qui nous est
      donnée…

      C’est dommage(-able), pour +ieurs raisons :

      Historiquement, mais surtout, actuellement, car
      cela devrait participer à l’aménagement de tous
      les territoires

    3. « les seuls habilités à parler de la SNCF sont les cheminot eux-mêmes. »

      Vous vous rendez compte de l’énormité de ce que vous proférez ? À ce compte-là, seuls les militaires pourraient avoir un avis sur l’armée, les prêtres sur l’Église, les tortionnaires sur la torture et les coiffeurs sur les mises en pli, etc.

      Et, accessoirement, les fonctionnaires de Bruxelles sur l’Union européenne…

  2. « sauf pour aller au ski ou au Festival d’Aix. »

    On ne saurait mieux résumer la « boboïtude » !

    (Pardon : je me sens d’humeur taquine aujourd’hui. Le soleil, probablement…)

  3. Le train (aussi le vélo) : une « révolution » !!
    oui-oui, il y a un peu plus-plus de cent ans.
    Juste avant: la « malle-poste » (36 hrs un Paris-Bordeaux; ensuite 20 hrs en train, etc.)
    1936, et 46, 47.. fut son âge d’or; ça se comprend.
    (perso, merci les colos de vacances !)

    Oh la SNCF s’est adapté: salon de coiffure (vite abandonné; ainsi que la 3° classe) les couchettes, bar, resto..

    Bref, qqls sont mes besoins, mes moyens (quand je dis « mes », je ne me sens pas seul)

    Quant au soleil, ..sa distance nous en protège !
    enfin, ..de là à le contrôler,

  4. (à la rue.. vite! retrouver mon pseudo « qui pue »)
    je suis passé voir le billet « droit dans la meuf »,
    /vite fait; chacun son kiffe, et sa bande.
    Ah le chocolat Monnier !
    peu voyeur, je le préfère celui de la Migros.

    Pour dire: Pompéi, Jeanne d’Arc ou C Colomb (e tutti) sont, -ou pas, la somme abruti non seulement liés à nos basques mais surtout révélatrice (ais-je dit révélatrice) d’une assurance, ou disons d’une histoire dessinée par et pour la voie de l’Homme.
    Son destin est connu: patience.

    Ouiz, nous avons eu (hominidé; pas dit associé) la patience d’éliminer qql résistance.
    Comme le polythéisme par ex. puisque avec « le temps » ils nous apparus (nous gaziers) qu’une table ou qu’un brin d’herbe d’herbe manquait d’esprit.

    Ni les dernières Divinités remplaçantes (monothéistes, cela va de soit) 2x au nombre (pour les matheux) ne changèrent un iota des dispositions précédentes.

    = faites pas chier les gonzesses !
    = ce n’est pas votre Monde !!

    Soyez patiente ! Bordel de Dieu !!
    Prenez Exemple. Point.Con.
    /ou buvez coup; ..si vous avez la permission.

    Pour les sourds (ou les branleurs) je ne doute pas qu’une voix, -évidemment sectaire (pourquoi changer une équipe qui gagne) apparaisse, se distingue (yo! réseaux) sur le marché du commerce (pléonasme)

    Est-ce vrai ?? ..que les poulettes espagnoles ont cessé de « produire » pendant deux heures ??
    et les mecs.. nada à se mettre sur l’oreille ??

    Dans tous cas il est plus aisé de se reproduire (sachant que cette fonction est essentielle)
    En train !

    1. Ti suisse
      Et CEVA, ça avance ? Les tractopelles n’envahissent plus ton jardin ?

  5. Le réforme de la SNCF …ou comment continuer à nous prendre pour des imbeciles en essayant de nous faire gober qu’elle sera sauvée en faisant disparaître le statut des cheminots …et que la qualité du service dépendrait de ça …
    Ça va m’em…der parce que je dois bientôt prendre le train …mais s’ils font grève je suis totalement solidaire des cheminots …
    De plus, quand on voit l’ineptie des cars macarons sur certaines lignes alors qu’en parallèle on aurait tout intérêt à remplir les TGV …mais bon les fauchés doivent bien l’intégrer …pour voyager ils doivent mettre trois fois plus de temps polluer deux fois plus et arriver dans des gares routières parfois pourries !!!!
    Et que tous ceux qui applaudissent se rassurent …y en aura pour tout le monde …ou presque !
    Mais quelle dégradation !

      1. Je vais être  » politiquement » incorrecte …mais Brassens m’endort un peu …

        1. Quoique j’exagère …au vu de toutes les couleuvres qu’n veut nous faire avaler nous pourrions opter pour cet hymne !

    1. Et en plus c’est Ferré…ou ferré…
      Finalement il est peu repris par la jeune génération …mais je ne le regrette pas !

  6. Après la SNCF, ce sont les barrages hydro-électriques qu’on nous ordonne de privatiser . Le Conseil des Chefs d’Etats et de Gouvernements de l’UE. est composé de sinistres c..s et la commission est leur âme damnée .
    Les barrages, c’est la flotte et nul ne peut se passer de l’eau . Un barrage ne sert pas qu’à produire de l’énergie électrique, il sert aussi à l’irrigation de terres .
    Ras la casquette des néo libs et de leurs affidés !

    1. Si seulement les français se rendaient compte qu’après des années d’impôts, ils sont dépossédés ….de tout !

  7. Dans le journal du « média » du 13, à la fin de la vidéo, il y a une info qui m’a un peu redonné la pêche après des années et des années de mauvais coups que les populations européennes reçoivent :

    Il semblerait que les tribunaux d’arbitrages privés qui viennent de sévir dans quelques affaires, ne soient plus assurés de prospérer tranquillement.

    http://transatlantique.blog.lemonde.fr/2018/03/14/une-decision-judiciaire-majeure-menace-les-tribunaux-darbitrage-prives/

    1. C’est intéressant à double titre : 1) venant de la CJUE qui n’est pas réputée pour son anti libéralisme, c’est une décision qui prend le contre pied de la plupart de ses arrêts précédents . 2) Lorsqu’on lit l’ensemble de l’article, on se rend compte à quel point l’UE est livrée aux requins internationaux !

  8. Pour en revenir à la mise en concurrence de la SNCF, en élargissant, à celle des services publics, il est bon de se remettre en mémoire l’histoire très récente des cadeaux de Macron au 1% de la population pour une estimation de 20 milliards d’euros..
    Le CICE démontré totalement inutile pour 20 milliards cette année..

    Ca fait 40 milliards environ…..

    Le but n’est donc pas de régler le problème du niveau des dépenses et de la dette, mais bel et bien de péter l’histoire sociale du pays..Complètement.
    L’autre but est de refiler un maximum de biens publics aux charognards des groupes privés bien plus endettés qui veulent se refaire une santé sur des biens tangibles et les rentes de la population…

    Le plus extraordinaire, c’est que durant la crise de 2008 et 2010, tout le monde européen s’accordait à dire que la France avait mieux résisté que les autres pays,du fait même de cette « exception ». La stabilité de ce pays avait permis d’éviter le pire dans la zone.
    Car rappelons, tout salaire, toute prestation sociale repart dans le circuit économique (consommation, impôt direct et indirect, cotisations…etc). Le fait même que la France a pu soutenir sa consommation pendant cette période o les pays du sud se sont écroulés, a permis à nos voisins dont l’Allemagne de bénéficier de notre vigueur consommatrice du moment..

    Personne ne réchappera au braquage en cours, parce qu’il n’est pas aussi évident que ça, que les escrocs et de petites frappes carrièristes qui hantent les couloirs d’état, sachent exactement ce qu’ils font…

    1. Stan
      Exactement cela.
      On assiste à la vente de la France en laissant faire.
      Maästricht nous l’a bien mis profond car c’est ici le départ.
      Aujourd’hui ce sont les barrages qui sont dans le collimateur. Ça passe au Privé, nous aurons une autre catastrophe Malpasset puissance 1000.

      1. Salut Aurore, j’ai du mal @ capter les liens entre la catastrophe de Malpasset, où E.D.F., et la 5ème r.M.B.f. jacobine, sont responsables, Maastrich, et les privatisations…, mal faites, en général, & surtout CONTRE l’intérêt général

        1. La catastrophe du barrage de MALPASSET en 1961 ou 1962 qui s’est rompu, parce que presque jamais vérifié, et qui a recouvert la ville de Fréjus d’un torrent de boue.
          Voilà ce qui se passera si ça passe au Privé.
          Comme d’ailleurs le Chemin de Fer britannique et celui d’Italie qui ne comptent plus leurs accidents mortels et qui sont passés sous silence.

          1. Aurore
            La catastrophe de Malpasset était la conséquence d’une mauvaise étude géologique : la roche était trop friable pour résister aux épaulements du barrage . A court terme, ça ne pouvait que mal tourner . Le barrage lui-même était vérifié régulièrement mais pas l’état de la roche ( ça ne faisait pas partie des procédures de l’époque ) .

              1. @Mons
                Non seulement, j’ai eu l’occasion de me rendre sur le site, et aussi d’avoir consulté les enquêtes journalistiques et techniques : même pour le profane, la roche a un aspect…curieux !
                Géologiquement parlant, il y avait un problème . Si le feu vert a été donné, sans vouloir totalement dédouaner EDF, les responsabilités sont partagées !

                1. Re, Alain, nous aussi, dans le cadre d’étude de géomorphologie. D’autre part, il existe d’excellents documentaires. La 5 & Arte, me semble-t-il, mais @ vérifier, @+ Alain

                2. Alain, le géologue A MIS 1 FEU
                  ROUGE. C’EST CLAIR, il me semble.
                  Au minimum, NE demanderais-tu pas
                  d’autres avis ?

                  à moins d’être daltonien(-ne)
                  COMME l’énar-CHI€
                  la 5ème r.M.B.f.,€T…
                  ses »représentant(e)s
                  élu(e)s »OU NON

            1. Alain

              Merci pour la précision . Il est vrai que du haut de mes 13 ans c’est ce que j’avais compris.
              De toute façon si ce secteur est privatisé à risque de ce qui pourrait se passer

              1. Re Aurore, tout l’intérêt général d’UN€ 6ème R.F.(²?)serait de demander aux branquignoles de la 5ème r.M.B.f. JACOBINE POURRI€ DE RENDRE TOUS £€$ COMPTES, ET ils EN A…,y compris avec la »F-rance/à-FRIC de Foccart Jacques,COMM€ un Jacques à C…,de la 5ème r.M.B.f. jacobine POURRI€…

    2. Stanislas,
      Voici un graphique inter-actif sur le circuit économique: « Dépenser pour relancer, des flux et des fuites » (Avec commentaires explicatifs)
      https://www.monde-diplomatique.fr/publications/manuel_d_economie_critique/a57051

      « Le mécanisme multiplicateur:
      Dans les conditions économiques de son époque, John Maynard Keynes estime le coefficient multiplicateur autour de 5 : une dépense supplémentaire de l’État de 1 milliard de dollars se traduit par une création de richesse supplémentaire d’environ 5 milliards. Au moment où éclate la crise de 2007-2008, les économistes des grandes institutions internationales affirment que ce coefficient est, pour la plupart des pays, inférieur à 1. Leurs travaux légitiment des cures d’austérité budgétaire, dont ils sous-estiment l’effet récessif. Dans un article autocritique de 2013, l’économiste en chef du FMI Olivier Blanchard reconnaît que les multiplicateurs étaient en réalité nettement supérieurs à 1 pendant la crise. Une erreur que la Grèce a lourdement payée : alors qu’un surcroît de dépenses publiques aurait permis de relancer l’activité, de dynamiser les recettes fiscales, de réduire son endettement, les bailleurs ont exigé le contraire… précipitant l’effondrement de l’économie. » (Sarah Cabarry et Dario Inguisto)

      1. Robert Spire

        Merci, j’en prends connaissance.

        J’ai lu le livre que vous aviez proposé  » les intouchables d’état », il est à conseiller pour bien comprendre une partie de ce qui se passe aujourd’hui à mon sens…

        J’avais lu pour Blanchard,
        D’autre part, je lis régulièrement les articles de CADTM, peut être le suivez vous aussi ?

        1. Oui, mais aussi depuis longtemps des auteurs comme Jean Ziegler, David Graeber…

  9. C’ est simple, ces régimes spéciaux n’ auraient pas du exister .Pourquoi un régime de retraite et des avantages pour travailler dans une entreprise d’ état. De quel droit?
    Et ces millions de gens qui ont travaillé pour fabriquer ces rails, ces locos, ces hangars, ont ils un régime spécial. Ne travaillaient- ils pas pour le pays.
    Ces régimes que nous renflouons à coups de milliards chaque année, ont refusé d’ adhérer au régime général et depuis des années c’est ce régime qui paye leur retraites, ce sont leurs impôts qui compensent les pertes de ces entreprises d’ état.
    Ne serait- il pas plus sage de comparer les services rendus à l’ ensemble de la population avec leurs coûts
    Evidemment que celui qui risque de perdre un avantage n’ est pas satisfait, évidemment que les syndicats en complète dégringolade vont lancer leur rancoeur dans la bataille, mais que ces syndicats n’ oublient pas que ce sont d’ autres ouvriers qui ont en charge ces avantages

    1. L’autre.L’autre . blaireau de l’ancien faudra lui expliquer que tout ce qui était inhérent aux trains, tout travailleur qui y travaillait comme les rails et tout ce qui nomme, … faisaient partie de la SNCF ou filiales et étaient sous le même régime. … mais çà. . C’était avant

  10. #2. Il y a eu également aussi ce JT du Média, le 13 mars, sur la réforme de la SNCF, avec des représentants de cheminots invités. L’entretien fut simple, direct, apaisé. Celui de la CGT a détaillé quelques propositions – si l’Etat reprenait la dette de la SNCF, entreprise publique dont l’endettement n’a que peu à voir avec le statut des cheminots, voici 1,7 milliards d’euros d’intérêts annuels que la SNCF économiserait pour les investir ailleurs.

    Pouvez vous m’ expliquer ce que cela veut dire?
    Pour moi, si l’ état reprend les 50 milliards de dette à sa charge, donc par la même occasion les intérêts de la dette, la sncf pourrait investir 1 ,7 ailleurs…. ce qui ne compenserait même pas le déficit des retraites!!!
    Ah le regime général devrait quand même compenser les retraites, alors tout s’explique mieux .
    CGT vous avez dit

      1. @Stan
        Essayer d’expliquer à quelqu’un obsédé par les « autres  » que cette fameuse dette de la SNCF est le fait des gouvernements successifs qui étaient accros au tout TGV, avec PPP pour les lignes à grandes vitesses, sans que l’Etat ne mette un radis dans l’affaire, laissant la SNCF se débrouiller avec ça et que les régime spéciaux n’en sont pas la cause, ça relève des travaux d’Hercule .
        Expliquer également que la fameuse concurrence qui, soi-disant, justifierait la réforme ferroviaire, existe déjà avec le trafic marchandise – ECR Cargo, par exemple, est un de ces concurrents opérants déjà sur le réseau français – ç’est, également un boulot de romain !
        Mais il n’est pire sourd que celui qui ne veut entendre et pire aveugle que celui qui ne veut voir !

        1. @ Alain, en Occitanie, les »dirigeant(e)s »veulent une LGV pour »gagner »moins d’un 1/4 d’h…,POUR UN COÛT énorme…! D’autres part, RI€N pour le ferroutage, €T concession autoroutière à Vinci…, C.Q.N.F.+D., »ils/elles CON-TINUENT »£€$ CONNERIES…

        2. Que ce soit un gouvernement ou un autre le responsable de la dette, c’est belle et bien l’ autre, celui qui n’ est pas de la sncf qui trinque depuis des années.
          Toujours aussi intelligent, le polonais de service nous remet une fournée de CICE son toc( toc)
          Et évites soigneusement de répondre aux questions, il préfère les merdeux et Cie. Comme il n’ est pas capable d’ autre chose, rien de surprenant.
          Jamais vous n’ avez travaillé, jamais sali vos mains, c’est visible.
          Quelle trouille de perdre vos avantages, et dites sans blague, c’est vous qui avez voté macron. Il suit son programme, il l’ a dit : pour 1 € de cotisé, il doit y avoir la même somme de versée. Quelle plumée vous allez prendre….. Je comprends votre hargne et vos mensonges.

          1. Je ne me sens pas du tout responsable du fait que tu sois complètement bouché….

            Il est évident que tu es d’une politesse exemplaire, jamais un mot plus haut que l’autre hein !!, ce sont tes pensées qui sont vulgaires mon gars…,

            La différence entre nous deux c’est que je m’en prends à un type qui a tous les pouvoirs, y compris celui de me liquider légalement si ça le chantait, , alors que toi tu craches sur la gueule, à longueur d’années de personnes et de groupes qui subissent comme les autres les effets délétères de l’oligarchie financière …..

            alors cadet, tu peux te les foutre au cul tes leçons de morale….

            suis je clair là ?

  11. Que de fantasme autour des pseudos avantages ( personne ne parle des contraintes ) des cheminots qui seraient à l’origine d’une réforme qui n’en est pas une …ou comment mettre tout le monde à genou ! l’ancien est un bon indicateur d cela …
    Au vu des cadeaux fiscaux qu l’on fait aux plus riches et au fric qu’on donne aux entreprises sans contrepartie ..le but de ce gouvernement est de plus en plus flagrant !

    1. Salut Sylvie, pas de vote blanc massif pour bâtir 1 6ème R.F.(², pour Fédérale ?) participative directe sous contrôle des citoyen(ne)s mais UNE ABSTENTION MASSIVE…, permettant à des branquignoles de s’emparer du pouvoir. £€$ »résultats »sont à la »hauteur »…

    2. Expliquez donc les contraintes avec les avantages qui y sont lié.
      Expliquez donc les horaires de travail réels.
      Oui, les cadeaux fiscaux fait aux riches, cela est donc une excuse pour ne rien changer dans une entreprise qui transporte rappelons le, bon an mal an 2 milliards de passagers par an, qui est alimentée de dizaine de milliards par an tout en continuant de s’ endetter.
      Prenez papier et crayon et calculez combien coûte un usager par an aux contribuables, tout en continuant d’ augmenter la dette.
      Le CICE est un gadget à coté

  12. En ce qui concerne la SNCF, on oublie un peu trop facilement que la modernisation à grande échelle entreprise dans l’immédiat après-guerre – l’électrification, entre autre – a entrainé la fermeture d’un grand nombre d’établissements – ateliers et dépôts – avec le déplacement des agents vers d’autres sites, avec les inconvénients afférents, et le non remplacement des départs en retraites . Mais, à l’époque, c’est passé comme une lettre à la poste !
    A noter que les grands dépôts parisiens sont tous fermés, les personnels et les activités étant reportés sur les dépôts de proche banlieue, lesquels dépôts, tel celui de Noisy le Sec, existaient déjà . On pourrait, aussi, parler de la fermeture de certains triages, fermeture dû à la politique du « train complet « , le trafic de détail n’intéressant plus FRET SNCF !
    Donc, cette fameuse réforme statutaire n’a d’autre intérêt que de satisfaire aux règles de l’U.E, ces mêmes règles qu’on veut imposer pour les barrages hydro-électriques !

  13. Jobards
    Le fret n’ intéressait personne, qui pouvait faire confiance dans la sncf en grève à la moindre occasion. Qui ferait confiance au ferroutage sachant que les camions risque d’ arriver à la saint glin glin.
    Pour le fret actuellement ,ce sont des cheminots retraités qui le font. A première vue, donc pas usés.
    Ne racontons pas n’ importe quoi, la sncf à toujours été renflouée par l ‘ état. Il lui est mathématiquement en tant qu’ entreprise d’ état, de gagner de l’ argent.
    Il arrive un moment ou la dette devient abyssale. L’ état a tenté de la cacher en créant une branche rail et en filant le bébé aux régions. Mais la dette augmente trop vite. Pour le reste, demandez plutôt aux députés et sénateurs qui voudraient tous avoir leur TGV à leur porte,avec une gare en supplément
    Est- il utile dans un pays de 1000km de long d’ avoir autant de lignes TGV et autant d’ aéroports. Quand au statut des cheminots que vous défendez, leur travail n’ est en rien plus pénible que des millions d’ autres travailleurs.
    Etrange d’ ignorer que des gens partaient en retraite à 50 ans avec leur dernier salaire parce qu’ ils avaient conduit une loco, et d’ autres à 65 ans avec 50% des 10 meilleures années parce qu’ ils avaient travailler devant des hauts fourneaux, ou à bâtir des immeubles.
    Le temps de la bombance et du profit doit finir un jour, surtout que les conditions de travail ont changées

    1. Mon gars, si les gens qui travaillent dans les hauts fourneaux et dans le bâtiment n’ont pas la pénibilité, c’est pas de la faute des gens du ferroviaire ou des égouts, par exemple !
      Tu te trompes de cible !

      1. Quand au ferroutage, je te suggère de regarder du côté de l’AFA ( Autoroute Ferroviaire Alpine ), ça marche plutôt bien et FRET SNCF est partie prenante dans cette entreprise .
        Les régions sont propriétaires du matériel roulant des TER . La SNCF n’est que prestataire de service dans ce cas .
        Avant d’aboyer, instruits toi !

        1. Au fait, si tu crois me vexer avec Jobards, tu perds ton temps : Alain bobards, c’est un pseudo issu de la contraction du nom d’un docteur -navigateur !

          1. Alain, il a même laissé son nom à un fameux canot et son livre m’a fait rêver quand j’étais enfant. 🙂

            1. Il avait appelé son canot  » l’Hérétique  » . Vu que je suis athée, je me suis permis ce rapprochement …audacieux .

          2. Bombard…mais c’est bien sur ! Quel bonhomme et quelle « bouille » …je n’avais pas fait le rapprochement !

      2. Alain

        Tu n’as rien compris il est en train de te dire que tout ceux qui n’ont pas travaillé devant un four sont des branleurs et des chochottes, les gens qui travaillent dans les bureaux sont carrément des feignants.

        Et alors à la SNCF.. je n’ose même pas …………….

  14. Le « pouvoir » en France se dessine, mois après mois, de plus en plus clairement…

    -un président larvaire, entouré de technocrates non élus, corrompus intellectuellement pour écrire les lois opportunes et appliquer les directives et recommandations de Bruxelles à la lettre
    – des ministres ventriloques soucieux de leur futur plan de carrière offert par renvoi d’ascenseur
    – des parlements godillots, capables de mini et rares sursauts de conscience collective immédiatement réprimés…

    https://www.legrandsoir.info/vote-bloque-le-gouvernement-abandonne-les-agriculteurs-retraites.html

    Je lis un peu partout des qualificatifs pour faire peur « extrème droite » « populisme » « communisme » affublés à ceux qui n’ont pas le pouvoir mais :

    – Comment qualifier un exécutif de larbins uniquement préoccupé de préparer et servir la soupe à une infime minorité, de plus en plus clairement, au nom de prétendus intérêts collectifs mais en réalité à leur détriment…..?

    Comment est il possible que nombre de gens puissent encore croire cette bande d’escrocs et de corrompus qui mentent effrontément dès qu’ils l’ouvrent, ne pensent qu’à diluer l’état et se préparent à le dépecer de ses biens.. ?

  15. Où: comment transformer des commentaires et les arranger sauce polonaise. Je n’ ai jamais dit que les autres étaient des fainéants
    1) je dis que comme toi, ne t’ es jamais sali les mains au travail
    2) pourquoi les uns ont des régimes spéciaux subventionnés par ceux qui ont un régime général.
    3) que la sncf ne peut continuer d’ accumuler les dettes ni d’ être subventionné par l ‘ état et les régions à coups de milliards chaque année.
    4) Tu es un sacré bon économiste pour ne pas le voir
    5) j ‘attends toujours que l’ un de vos esprits éclairés m’ explique #2 de Juan.
    6) pour changer un peu, que penses-tu du CICE

    1. Le régime général ne « subventionne » pas le régime spécial de la SNCF . IL s’agit d’une retraite complémentaire qui remonte au début du XX ème siècle, du temps des compagnies et qui est gérée en interne .
      Pour ta gouverne, c’est la même chose à la RATP !
      La dette de la SNCF est dû à l’engouement de l’Etat pour le tout TGV, avec PPP en ce qui concerne les LVG . La SNCF est un EPIC qui ne peut s’opposer aux choix de l’Etat .
      La SNCF est prestataire de service des TER . Les régions ne la « subventionne » pas, elles paient un service !
      Ca ira, comme ça ?

      1. Alain, qu’est-ce que PPP, steup ?

        Merci @ toi, pour tou(te)s celles &
        ceux, peu familièr(e)s des acronymes ;o)

        1. Mons,
          PPP= Partenariat Public Privé, autrement dit l’entourloupe néolibérale prétendant que le privé comme le public seraient à égalité devant une concurrence sois-disant libre et non faussée ( Traité de Lisbonne ).
          En fait, le privé est toujours privilègié aux dépens du public.
          Voir les grands travaux inutiles…à la collectivité et très lucratifs aux entreprises privées. Tout le système est vicié au profit des grandes fortunes.

        2. Mons

          Schématiquement, pour complèter Lionel, je dirais que le PPP consiste à transformer un investissement en compte de charge..

          En entreprise, tu peux louer un bien corporel ou incorporel et donc ouvrir une ligne de loyer en compte de charge au lieu d’investir (acha-emprunt/dotations aux amortissements)..

          Pour la France, qui n’a plus de souveraineté monétaire, elle ne peut donc plus emprunter à la banque centrale pour investir, l’état met donc en place un contrat qui permet à un groupe privé de mener à bien l’investissement (hôpital, bâtiments divers…) contre le versement de loyers sur les périodes assez longues.

          La cour des comptes a rendu récemment un rapport assez critique sur cette pratique qui sentait le bizarre…

          1. Merci Alain de m’avoir rafraîchi la mémoire sur ce que j’appelle £€$ 3 PETS…! Que ça PU€…,& que la cour des comptes l’ait notifié m’étonne guère. Le problème est que cette cour a aucun droit pour exiger de rectifier le tir.

            Dans 1 6ème R.F.(² pour Fédérale?), ce serait le rôle des citoyen(ne)s cf.Canada & MIEUX, Estonie mais sous O.S.LIBRES, où les citoyen(ne)s votent les lois

  16. Et pour ton commentaire du 16 à 7h17, tu devrais émigré en pologne, là le gouvernement est super. Mais peut être qu’ insulter le président de merdeux serait courageux et là, le courage ……

    1. Je reconnais effectivement ne pas avoir pensé à me rouler les mains dans la boue, dans la poussière ou dans je ne sais quoi avant de prendre mon boulot tous les matins pour les avoir bien sales..

      n’étant pas don Quichotte, je ne relève pas le reste..

  17. Enfin pour finir, je vais cloturer mes commentaires sur ce débat stérile.
    Une dernière remarque; vous braillez plus pour défendre le statut des cheminots que pour défendre l’ augmentation de la CSG des retraités.
    Ca donne le niveau de votre intelligence : pitoyable.

    1. Pas de bol, mon gars : je suis allé à la manif à Gap .
      On voit du monde et on discute . C’est très instructif !

      1. Alain
        Celle de Paris était hyper suivie !!! Même des retraités de droite y étaient… ça se trouve l’autre blaireau y était aussi

        1. Aurore, qui est l’autre blaireau, steup ?
          CAR Dans la 5ème r.M.B.f.jacobine à
          LA CON,y’€N a quelques-UN€$
          ET QUE£QU€$-uns qui…
          POURRIS$€NT la SUR-
          « vie »de la majorité des
          Français(es),SANS…
          COMPTER nombre
          d’environnements
          & l’humanité

  18. Mais qu’ a t elle fait dame Borne pendant 5 ans à la stratégie de la SNCF …le statut l a t elle gêné…

    1. Sylvie
      Si je puis me permettre Tu ne confondrais pas avec Florence Parly, ci-devant ministre des Armées et précédemment employée à la SNCF avec un salaire princier ?

        1. On avait l’expression  » la connerie sans bornes », et maintenant  » la macronerie avec Borne ».:-)

  19.  » Ca donne le niveau de votre intelligence : pitoyable……….

    C’est bien d’avoir un côté déconneur à froid, tu donnes trop souvent l’impression d’être sérieux..

    1. @Stan
      Il est représentatif d’une réplique d’Audiard qui disait  » qu’ils osaient tout et que c’était même à cela qu’on les reconnaissait  » . Le qualificatif, je l’ai omis volontairement pour respecter la volonté de notre hôte !

      1. Alain

        oui mais en même temps (et paf) ne doit on pas respecter la citation d’un auteur ? même si Juan souhaiterait que nous nous lâchassions poliment..

      2. Bonjour @ tou(te)s, Stan, nous @VONS, je pense, bien entendu qu’il s’agissait d’un $.D.F.($ANS Difficultés Financières…,dont £€$ magots pourraient @VOIR été »placés »dans les paradis fiscaux du Delaware,au Luxembourg,en passant par £€$ Caïmans…,pour éviter l’impôt, ça me rappelle quelques personnes…, & vous ?

        Oui, la »défisc… »depuis Pons a

        BEAUCOUP D€… »limites »…

    1. ça me fait penser, ..oh je n’ai pas que des sommeils, des rêves ou des réveils subtils !
      à l’intelligence, ..dont qql contact et surtout jugement se croisent parfois ici,
      je dirais: le gabarit d’une queue, long ou court, épais ou maigre, n’a jamais empêché son bon-sens.

      Quant à l’impossible.. « servons-nous » !
      on sait où est le nord, n’est-ce pas,

Les commentaires sont fermés.