Traque des chômeurs, et nos ex-camarades.


Je repense à ces ex-camarades, heureux qui comme Ulysse, fustigeaient les outrances d’un Laurent Wauquiez secrétaire d’Etat à l’Emploi qui mettait en place les nouvelles sanctions contre les chômeurs refusant « deux offres raisonnables d’emploi ». A l’époque, l’affaire était d’autant plus scandaleuse que la France s’engouffrait dans la Grande Crise.

Une décennie plus tard, Laurent Wauquiez est devenue la caricature de lui-même et le gouvernement macroniste a repris son dispositif pour l’aggraver davantage. Les sanctions seront plus rapides.

Pourtant, le chômage de masse n’a pas baissé, on s’amuse simplement de mouvements statistiques où un chômeur sans activité (catégorie A) est transféré dans une autre catégorie (B,C, etc) à la faveur d’un stage ou d’un emploi précaire et partiel. Les seniors sont davantage au chômage à cause des réformes des retraites de Sarkozy puis de Hollande, en attendant celle de Macron, qui toutes ont suivi cette absurde injonction – l’allongement de la durée de cotisations sans interruption (maladie ou chômage). La proportion de chômeurs indemnisés reste faible, l’indemnisation est plafonnée à deux années peu importe le nombre d’années de cotisation. Elle n’atteint pas le SMIC en moyenne, et pour 40% des chômeurs elle est même en dessous ou au niveau du seuil de pauvreté.

Last but not least, Macron a facilité les licenciements avec sa loi travail votée par ordonnance.

Comme Ulysse, certains ex-camarades, soutiens ou même élus de cette Macronista, voyagent de contrées politiques en contrées politiques sans jamais s’interroger sur le sens politique de leur voyage.

Il n’est jamais trop tard pour reconnaître son erreur et cesser d’être infâme avec les plus fragiles.

Publicités

167 réflexions sur « Traque des chômeurs, et nos ex-camarades. »

  1. « pour 40% des chômeurs elle est même en dessous ou au niveau du seuil de pauvreté. »

    Il n’y a qu’à baisser le seuil de pauvreté, bordel ! C’est pourtant pas si compliqué, la politique…

  2. Trois fois plus de personnes pour contrôler les chômeurs!!..mais qu’est-ce qu’ils vont bien pouvoir contrôler alors qu’ils n’ont rien à proposer ? ….et ce n’est pas une critique vis à vis du personnel de pôle emploi qui est souvent très investi (dans le bon sens du terme )….
    On nous dit que c’est la contre partie de la généralisation aux  » droits » au chômage …mais quel mensonge ….il s’agit encore de stigmatiser !
    Je suis dégoûtée !

  3. Didier Goux

    C’est à ce genre de détail qu’on reconnait votre sensibilité de poète., parce que la meilleure solution c’est quand même bien de faire disparaitre ce seuil qui n’est jamais que la statistique de notre société bassement matérielle..

    Plus de seuil, plus de pauvres

    1. Cela va de soi ! Mais je ne voulais pas heurter de front la sensibilité exagérée des uns et des autres : d’où mon excessive timidité dans la mesure proposée.

      Sinon, naturellement, au lieu de vouloir éteindre le paupérisme, on ferait mieux de gazer tous les salauds de pauvres.

      1. Je m’insurge Goux …..le gazage , non…trop de connotation négative…la pendaison est tout de même plus neutre et tout aussi efficace !!!!!

        1. Oui, vous avez raison. Et, en plus, cela fait un spectacle à haute valeur pédagogique pour les enfants, dont on ne sait jamais comment les occuper le dimanche après-midi.

          1. (Et je me demande avec un certain amusement combien de temps le taulier va supporter qu’une bande de débiles légers comme nous autres prennent son blog politique pour un bac à sable…)

          2. Et puis le gazage n’est pas très écologique. Imaginez un peu qu’il y ait une fuite de gaz ! Avec la pendaison, aucun risque de fuite de corde, et on peut procéder en milieu ouvert, donc ça coûte moins cher, c’est plus accessible, il peut y avoir plus de spectateurs.

        2. Non, cela ne pourrait satisfaire les sadiques.
          Voyons cherchons un peu …. l’écartèlement et le bûcher en place publique ?

            1. La pendaison, quand c’est bien fait, il parait que ça fait beaucoup plaisir aux messieurs qu’on pend .
              Macron, repens-toi !

              1. Oui, un célèbre pendu, le prince de Condé, s’est un peu raté à ce jeu là…. Le viagra, c’est quand même un progrès…

  4. d’ailleurs je trouve que ça se relâche chez les lèches boules du macronisme.
    Qu’attendent ils pour balourder comme une bouse dans un pré

    – si on leur donne plus d’argent, ils vont aller le boire !

    ou

    – un sondage dit que plus les gens sont pauvres, plus ils grattent…..(pas d’impair, je cause de jeu, tout le monde sait que le français est un branleur )

    avec cette conclusion magistrale, : Alors, vous voyez bien que plus on leur donne, plus ils gaspillent….

    D’ailleurs en Chine, où le parti communiste a intégré des vrais milliardaires au pouvoir, on chasse soi disant la corruption du haut en bas…

    En France, pays de centre extrème, où le parti abrite des redevables de milliardaires, on chasse la corruption du bas vers le bas .
    Faut comprendre aussi, à notre époque où il faut compter avec des bouliers manuels, c’est plus pratique de recenser les millions que les milliards…
    On ne va pas chinoiser non plus les caouètes

    1. Chapeau bas Stan 😀
      A propos de Macron « Dans les gares on croise les gens qui réussissent et les gens qui ne sont rien  » ou comment une petite phrase prend tout son sens ….surtout à partir de demain !!!!

    2. Ah, cela dit, il est bien vrai que dans les trois ou quatre bureaux de tabac que je fréquentent, ce sont toujours des salauds de pauvres qui me retardent, avec leurs fucking jeux à gratter.

      Ou alors des riches habilement grimés en pauvres, mais j’y crois moyen…

      1. Didier Goux,
        Ne dites pas du mal des jeux de grattage et de tirage, le seul impôt non obligatoire que les Français (en général pauvres) acceptent de payer volontairement, motivés par un esprit civique et désintéressé quel’on aimerait bien voir chez les riches.

        1. (suite) En outre, ces jeux prouvent que les Français pauvres pratiquent autant ce qu ‘on appelle  » l’ économie-casino  » (tentative de gagner gros en risquant de perdre toute sa mise) que les riches.

    3. Stan,
      – un sondage dit que….
      Restons scato…illogiques : sonder un pendu qui relache ses sphincters, pourquoi personne n’y pense ? ( cela me ramène à mes pratiques médicales ayant consisté à  » préparer  » des morts à ne pas fuiter par l’introduction de coton cardé etc…etc…). Je n’en dit pas plus pour préserver les âmes sensibles…
      https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&cad=rja&uact=8&ved=0ahUKEwiflPKvv_7ZAhUFYlAKHS8ZCFgQFggoMAA&url=https%3A%2F%2Fbeta.arretsurimages.net%2Fchroniques%2Fmanif-un-comptage-des-invisibles&usg=AOvVaw1tTJMBQ3M_NIRBWwTVD_t0

  5. C’est au ras des pâquerettes ce que je dis (donc Didier et Elie je vous mâche le boulot) mais on augmente le nombre de contrôleurs que ces enfoirés de chômeurs truandent les ASSEDIC d’environ 60 millions (et encore je trouve le chiffre avancé par mes camarades excessif) mais on laisse allègrement les capitaux s’évader vers des cieux plus cléments et qui coûtent, chiffres avérés, 80 milliards par an.
    Je vais revenir sur « les privilèges » des cheminots et dont Elie trouvaient que ce n’était pas juste qu’un noyau profitent de voyages gratos.
    Je vais parler des députés et sénateurs qui voyagent gratuitement en avion, en métro, RER, en TGV, qui touchent plein pot leur retraite, que leur conjoint.e touche plein pot la pension de reversion (que moi je ne touche pas parce que « ma retraite est élevée »), que leurs obsèques sont payées (bon il est vrai que maintenant la famille ne touchera que 2350€ au lieu de 18000€ . Il y a là un manque à gagner) ….
    Et on va emmerder le chômeur ou RMIste car avec leurs indemnités, ils peuvent s’évader fiscalement.

    BON …. JE VAIS PRENDRE L’AIR

    1. Eh ! ne nous mettez pas le même sac, M. Arié et moi ! Personnellement, je suis un fervent partisan des privilèges de toutes sortes, n’étant pas d’une nature envieuse ni aigrie (puisque pas de gauche…)

      C’est d’ailleurs pour cela que je pense que l’héritage devrait être exonéré de tout impôt, quelle que soit sa nature et son importance.

    2. Aurore
      Il n’y aurait que 14 % des personnes contrôlées (pas de la totalité des chômeurs ..ça ne fait donc pas bcp de monde ) qui ne seraient pas en recherche active d’emploi …
      Au vu de ce faible pourcentage, il est clair que le gouvernement veut  » ratisser » plus large ….sans pour autant donner de réelles solutions aux chômeurs à part les obliger à prendre n’importe quel emploi !

    3. Comme je l’ai déjà dit, je préfère en général les idées de gauche et les gens de droite.

      En fait, il suffirait que les gens de droite aient des idées de gauche, et le monde serait parfait.

      (et ça n’a rien d’impossible, les gens de gauche ont bien des idées de droite, eux: antiscientisme, décroissance, retour à des époques idéalisées, maintien des privilèges acquis, etc. )

      1. « En fait, il suffirait que les gens de droite aient des idées de gauche, et le monde serait parfait. »

        Mais c’est très souvent le cas ! Notamment sur le plan « sociétal » : presque tout le monde a des idées de gauche (c’est-à-dire, pour reprendre Chesterton, des idées chrétiennes devenues folles).

    4. @ Aurore

      Vous charriez, de comparer le droit de voyager gratos pour toute la famille des salariés de la SNCF avec les obsèques payées aux parlementaires par le contribuable : ce dernier avantage ne peut être utilisé qu’une seule fois dans sa vie, alors que les voyages, c’est autant de fois qu’on veut !

      1. il faut reconnaître Elie …que si votre train déraille …mieux vaut être parlementaire que cheminot ….voyage gratis du début à la fin !!!

      1. Mon cher Lionel, il y a des années que j’écris des articles contre les dépassements d’ honoraires médicaux… dont je ne vois pas ce qu’ils viennent faire dans ce débat.

        1. E Arié,
           » dont je ne vois pas ce qu’ils viennent faire dans ce débat. ».
          Ce qui est intellectuellement malhonnête c’est de ne pas mettre en parallèle les avantages acquis ( relativement modestes ) des cheminots en regard de ceux de professions autrement privilègiées telles que celles de médecins, journalistes, politiciens, très gros agriculteurs ( céréaliers par exemple ), sans parler du CICE octroyé sans contreparties, etc…etc…
          Mais, vous ne voyez toujours pas….

      2. Personnellement, je suis à donf pour les dépassements d’honoraires : ça permet de ne pas côtoyer n’importe qui dans les salles d’attente.

        D’ailleurs, tous mes médecins sont installés à Neuilly.

        1. Didier Goux

          « … Personnellement, je suis … »

          S’agit-il d’une redondance ou d’une figure de style mettant en valeur ce libre choix de « votre personne en personne » ? Sourire taquin sur ma figure, précisé car vous ne pouvez pas le voir … :-))
          D’autre part, je lis aussi le blog Hashtable / Petites chroniques désabusées d’un pays en lente décomposition…, sans commenter, et j’ai retrouvé cette chronique ce matin, dans laquelle il est question d’une chronique de Juan, également :

          http://h16free.com/2012/09/28/17435-le-liberalisme-une-reponse-a-la-crise

          Je suppose que des constantes ou des « invariants » sont, quels que soient les -ismes (pour me répéter voire radoter).

  6. Zut.. des trucs à dire (pour une fois) mais j’ai pas l’temps ! alors le minimum, histoire de garder du lien social.

    Grattage, ..à part s’offrir une dose d’adrénaline (2€/ horaire d’ouverture: telle la pharmacie; ni ordonnance!)
    ..je ne vois pas.
    Ni une foudre en maths, Mais! quand l’Etat (sa branche « joueuse ») annonce et pratique un taux d’intérêt constant et négatif de – 25%, ..je me dis, pour une fois qu’il explique Et que je comprends (merci) alors m’y soustraire (du verbe: non merci) ainsi la certitude d’avoir ‘gagné’ une pizza, ou ce qui y ressemble.

    Pendaison ? (etc.) ..quand ces enfoirés d’esclaves décidèrent de ne plus l’être, Rome les crucifia. Youpie !
    Eh, 6 000 croix !! sur le chemin, au bord de la route (la voie Appia, ..je crois; le reste égorgé)
    Sans parler des décibels !! ..ça devait brailler,
    balèze parangon,
    ..ni des x bûcherons et charpentiers, bénévoles ??
    Certes (bémol) la déforestation en ces temps était en plein Boom, d’où l’expression « d’une pierre deux coups »,
    Merci qui ?

    1. TI SUISSE

      ah la crucifixion sur le bord des routes, ça n’est pas trop conseillé il y a déjà eu des problèmes naguère avec les platanes qui traversaient la route…

      pas de souci à se faire, pour trouver des bons instruments de rétorsion modernes, il suffira à Macron de créer une agence d’état qui va plancher sur le problème. Ca casera un copain énarque avec un super salaire…

  7. Au fait …et les licenciements abusifs …qui en parle…qui controle ces entreprises …on ne va tout de même pas contrôler les premiers de cordée !

        1. Elie parle de 1.200 organisations et comités LaTurlutte pour recasser les vénérables et leurs enfants ayant bien mérités des pouvoirs successifs:
          empereur inspecteur général des zones polaires, DG du centre culturel de l’Islam, comité économique des sages, gardien des vaches sacrées, etc… y’en aurait encore un millier, bagatelles à 50 millions chaque année.
          Bon, je retourne défiler entre Bastille et République, j’ai que ça à faire.

          1. @ charles michaels

            Vous avez raison : depuis votre dernier défilé Bastille-République, le libéralisme économique a encore reculé :

            Extraits d’un article du supplément économique du Monde réservé aux abonnés :

            « L’Afrique pose les fondations d’une zone de libre-échange

            Un traité a été signé, mercredi, lors d’un sommet à Kigali, la capitale rwandaise.

            De Tunis au Cap et de Dakar à Djibouti, le nouvel ensemble est censé concerner, à terme, les 55 Etats membres de l’Union africaine, soit un marché de 1,2 milliard de personnes. Cette zone de libre-échange continentale (ZLEC) serait alors, en termes de pays participants, la plus vaste jamais conçue.

            L’enjeu est de doper le commerce intra-africain : celui-ci absorbe moins de 20 % des exportations du continent, contre près de 70 % en Europe, 55 % en Amérique du Nord et 45 % en Asie. Avec des droits de douane en moyenne supérieurs à 6 %, il coûte aujourd’hui plus cher aux pays africains de commercer entre eux qu’avec le reste du monde.

            Or les exportations africaines destinées aux autres continents sont majoritairement constituées de matières premières aux cours très volatils. Selon les experts, une meilleure intégration régionale servirait de tremplin à la diversification des économies en ouvrant aux entreprises locales un marché de plus d’un milliard de consommateurs.

            « En facilitant les échanges, on va protéger les chaînes de valeur régionales et stimuler la possibilité d’une industrialisation pour des produits de basse valeur ajoutée », analyse Carlos Lopes, ancien secrétaire exécutif de la Commission économique pour l’Afrique de l’ONU, et conseiller de M. Kagamé. Selon ses estimations, l’élimination des barrières tarifaires pourrait permettre une augmentation de plus de 50 % des échanges intra-africains en une décennie.« 

            1. J’ai bien peur que les Africains n’aient à échangé que les miettes que leur laisseront occidentaux et chinois .
              50% de zéro, ça fait…pas grand chose !

          2. Cher Elie,
            voici une réponse à votre (aparté) off record si vous préférez:
            – je ne suis pas un ex-68 -ar
            – je ne vais à aucne manifestation
            – je n’habite pas en France depuis 40 ans
            – je ne suis à aucun parti, jamais, seule exception pour la FI par un clic, jamais reçu d’ailleurs de confirmation les neuneu me demandant mon code postal
            – j’ai des degré d’expertise, , dans plusieurs domaines dont les techniques de communication et les media comme partenaire dans deux officines (anciennes certes) mais je sais très bien décoder les manipulations.
            Manipulateur de masse c’était mon métier, très bien payé
            – notament l’extraordinaire Fraude Intellectuelle promue par Macron, du toc et des mensonges

            – j’ai été consultant pour divers entreprises en Asie, une fois sous contrat de la World Bank, j’ai fait du re-tooling (mechanisation/modernisation) pour diverses industries.
            – idem pour divers exportateurs de thé, confection, meubles, jouets, je vous ai donc envoyer des dizaines de containers et participer à vos déficits commerciaux.
            – j’ai promu des projets de traitement des ordures ménagères, ma dernière activité, en partenariat financier avec la Korée et technologique avec les USA. C’est en étudiant les possibilités que je suis rentre en plein dans les problèmes des énergies,des limites de la croissance, des pollutions des terres, des eaux et de l’air.
            – au Sri lanka j’ai suivi de prés les ingérences étrangères USA:UK:France Norvège pour diviser ce pays en prenant partie pour le groupe terroriste LTTE (comme en Lybie, en Syrie)
            et pourtant j’étais le seul européen (race blanche) habitant en plein milieu du quartier Tamil et musulman, une sorte de bouclier contre les exactions policières.
            – j’étais à Athènes lors des visites de la Troïka, lors de la honteuse trahison de syriza
            – j’étais là aussi durant l’été de la grande vague de réfugiés, remerciements à Sarkozy et Hollande.

            A 72 ans je suis de plus en plus en dissidence avec la société que vous semblez accepter comme une fatalité et avecmes moyens je partage et j’aide

            La connerie que ce pompeux papelard promeux ne fera aucun bien aux Africains, c’est à dire aux gens.
            C’est de la merde en Europe, aux USA des prolos, en UK, l’avenir avec le larbin Macron c’est le niveau Grèce, Y’a Bon ?

              1. Bonjour Hélène,
                Merci et encore j’ai abrégé,
                il y aurait à dire sur mes voyages au Pérou, Bolivie, Brésil et surtout Argentine sous la Junta.

                mais la meilleure période, une sérénité pleine d’énergie et de créativité c’est quand je suis devenu menuisier professionnel, Mastoras en Grec, Cabinet Maker en anglais.
                et oui, j’ai aussi des grosses pognes calleuses et adroites (habiles, hein, pas de mauvaise interprétation).

                1. Charles

                  Maintenant que tu as étalé ton CV international de gauchiste raté , tu encours le risque de devenir un adepte du puissant gourou Juan si peu que tu nous énerve sa majesté E.A.

  8. selon pole emploi, il y aurait 6,2 millions de personnes inscrites
    réparti sur tout le territoire, il faudrait vraiment beaucoup de contrôleurs pour controler l’ ensemble
    Mais ça fait peur, et tant que l’ on focalise dessus, l’eau coule sous les ponts.

      1. Très bien fait …Robert…j’espère que les cheminots tiendront bon…

          1. Franchement Elie…croyez vous tous les bobards qu on nous debitent depuis le début pour justifier la fin du statut des cheminots …je vous sais trop intelligent pour ne pas comprendre ce qui se trame derrière cet acharnement sur le statut ….Macron l évoquant devant les paysans qui eux mêmes ont un statut particulier .
            Je ne sais pas jusqu ou iront les cheminots mais leur lutte sera je l espère à la hauteur de l’ineptie de cette pseudo réforme.
            Ne peut on pas imaginer un service public preservé tout en étant encadré et je pense que le rail doit en faire partie !
            De plus je ne vois pas en quoi la fin d’un statut garantit un meilleur service !

          2. E.Arié,
            Encore un tissu d’incohérences même pas digne du Gorafi.
            Question : pourquoi ni le Parisien ni le Figaro n’ont daigné fournir le lien du prétendu mail qui impliquerait Béranger Cernon ? Parce qu’il est plus facile de le déconstruire en l’interprétant selon ses propres biais idéologiques !
            Sur Le Média, Bérenger Cernon à 27 mn :

    1. Et bien Sylvie, puisque vous lisez l’ Obs, lisez cet article passionnant (non réservé aux abonnés) pour savoir comment le statut des cheminots est né (il a souvent changé depuis) :

      https://bibliobs.nouvelobs.com/idees/20180321.OBS3952/un-peu-d-histoire-mais-d-ou-viennent-les-fameux-privileges-des-cheminots.html

      Vous verrez que, loin du mythe d’une « conquête sociale obtenue par les luttes », ses avantages furent imaginés par les compagnies de chemin de fer privées, pour retenir chez elles (car c’était leur intérêt économique) ces ouvriers hautement spécialisés qu’étaient les conducteurs de locomotives, difficiles à remplacer au pied levé.

      Ils constituaient alors une sorte d’élite de la classe ouvrière, et (ce que l’article ne dit pas), les conducteurs avaient, au début, dans leurs locomotives, un haut de forme pour rendre leur salut aux chefs de gare qui retiraient leur casquette à leur passage devant eux..

      1. Elie, non mais Allo ?

        Les privilèges des prolos !!! j’hallucine

        jusqu’où ce pays est tombé… jusqu’où iront les stipendiés des milliardaires dans l’infamie ?
        Beurk

        1. La définition d’un privilège, c’est : un avantage pour une certaine catégorie de citoyens payé par la majorité des autres citoyens et qui, eux, n’en bénéficient pas.

      2. @lie
        On fermait, aussi, les portes des wagons à clés ( pour éviter la resquille ) , ce qui a conduit à la mort de l’amiral Dumont d’Urville et de sa famille, lors de la catastrophe de Meudon en 1842 .
        La haute qualification, c’est toujours valable : on ne remplace pas un conducteur de TGV au pied levé .
        Un conducteur est  » aux 35 heures « , mais , dans le concret, il est plutôt « aux 80 heures « , au vu des contraintes d’éloignement .
        J’ai déjà fait remarqué, dans un billet précédent, que le régime de retraite des cheminots remontait aux compagnies et datait de la fin du xix ème début du xx ème, .
        L’équipe d’une loco vapeur parcourait environ 300km avant le remplacement de la loco et de l’équipe . A ce propos, il faut savoir que le nettoyage du foyer, lors du retour au dépôt, incombait à l’équipe de conduite sur le PLM, alors que sur les autres réseaux, des équipes du dépôt se chargeaient du boulot . Aujourd’hui, un conducteur de TGV doit être attentif durant 800 à 1000 km .
        Tant hier qu’aujourd’hui, un conducteur de train a la responsabilité des voyageurs, tout comme un machiniste de la RATP, un pilote d’avion , un conducteur de bus… Rien que cela justifie le statut du ferroviaire .

        1. Et un conducteur de bus d’une compagnie privée, ou un médecin, qu’il soit libéral ou public, n’ont la responsabilité de personne ? Pourtant,rien d’équivalent dans leurs statuts.

  9. « Il n’est jamais trop tard pour reconnaître son erreur et cesser d’être infâme avec les plus fragiles. » Non, non, la politique des gouvernants est de faire baisser coûte que coûte le taux de chômage de classe A en transformant les chômeurs en travailleurs pauvres. Voyez où en sont les pays voisins. et les grecs qui se sont habitués à vivre avec moins. Hormis une révolte générale et violente, la peur ne changera pas de camp.
    Déjà en mai 68 les syndicats plus ou moins complices disaient « On ne peut pas avoir tout d’un seul coup… » Regardez la vidéo. Depuis on est dans le « grand bond en arrière »!

  10. Le changement de ce statut est en fait un détail- mais indispensable pour s’adapter à la concurrence avec des pays où il est plus souple et mobile – mais c’est apparemment la seule chose qui intéresse les cheminots

    On peut penser ce que l’on veut de la mise en concurrence du rail (personnellement, je n’en vois pas bien l’ intérêt : sur quoi se fera la concurrence ? si c’est sur les prix, l’usager sera gagnant ), mais c’est au moment où les États de l’UE l’ont décidée qu’il fallait se battre , pas au moment où il faut bien se donner les moyens pour y être gagnants et non pas perdants ! Pépy a tout à fait raison.

    1. En Allemagne, ou la concurrence s’exerce sur le trafic voyageurs, les prix grimpent et le service se dégrade . En GB, c’est une telle débandade que l’Etat à dû renationaliser les réseau, tant le privé le laissait se déteriorer .
      La concurrence existe déjà , sur le territoire français , avec le transport de marchandises . Comme c’est un joyeux Monopoly où cessions et acquisitions vont plus vite que le transport, il est difficile de porter un jugement, sauf que les premières faillites commencent déjà à montrer le bout du nez ( aux Pays Bas, entre autres ) !

  11. Ce sont des malins, au gouvernement : ils créent des postes de « contrôleurs des chômeurs  » pour luter contre la …fraude . Donc le gouvernement lutte contre le chômage, à ceci près que les contrôleurs sont …des contractuels !
    Pôle Emploi admet lui-même que le taux de fraude est marginal . Mais bon, le brassage d’air, c’est une technique gouvernementale éprouvée .

    1. Alain

      oui puis de matraquer ça, ça laisse la trace dans les esprits que les salauds de voyous sont chez Pôle emploi, dans dans les ministères..

    1. Ceci me paraît plus réaliste :

      Mais ne mélange-t-on pas plusieurs questions ?

      1-La machine doit-elle débarrasser l’homme de ses tâches physiquement pénibles, ou stupides ( poinçonneur de métro, caissière de supermarché, etc.) ou même intellectuellement répétitives avec risque d’erreurs ( interprétation de radiographies) ? La réponse est OUI, sans hésiter;

      2- Faut-il conserver ces travaux pour maintenir un revenu aux hommes ? NON, bien sûr.

      3-Alors: comment vivront les hommes, si tant d’emplois sont appelés à disparaître ? Par l’anticipation la formation permanente et le changement permanent d’activité, il n’y a pas d’autre possibilité.

      Des emplois « pérennes » ? Des poinçonneurs de métro pour l’éternité ? Sûrement pas !

      1. @Elie
        Changer en permanence d’activité, dites vous ? Est ce que ça vous est arrivé ? Savez vous ce que ça implique ?

        1. Alain

          c’est stupide et surtout impossible.

          Dans ces conditions :
          Comment obtenir un appartement en location même meublé ?
          Comment obtenir un crédit pour un véhicule, même si c’est un système de location ?
          Comment fonder une famille ?
          Etc.
          Il suffit de regarder où ce système a amené les americains pour comprendre que cela entraine un pays dans le mur (et là il ne s’agit pas de robot mais de la bible libérale université de Chicago)
          Du coup « make america great again »

          Tiens au fait :

          http://www.bfmtv.com/politique/3-francais-sur-4-jugent-la-politique-d-emmanuel-macron-injuste-1401172.html

          1. @ Hélène,

            Vous êtes vraiment à côté de la plaque; vous ne comprenez pas que ce sont la société, les prêteurs, les banques, les loueurs, etc. qui s’adapteront à la nouvelle structure du travail ? Que les gens se sont logés, ont fondé des familles, ont obtenu des prêts, etc., bien avant qu’il n’existe des emplois garantis, et même des CDI ?

            1. Désolée Elie,

              je ne peux pas être a côté de la plaque à compter du moment où je ne fais pas de projection mais des constats.

              D’une part concernant des gens que je connais et vivant aussi bien en Asie qu’aux US et
              d’autre part de ce que je peux lire de l’Amerique d’aujourd’hui.

              Ou étiez vous pendant la campagne présidentielle des US ?
              avez vous oublié les thèmesde Trump opposés à ceux de Clinton?

              Évidemment on ne peut reconstruire 30 ans de dégâts, mais je suis absolument certaine qu’on arrive au bout d’un cycle parce que le point de non-retour est atteint, que cela vous plaise ou non.

              1. Hélène,

                Ce que vous appelez le point de non-retour n’est qu’un début.

                Croyez-vous vraiment que l’humanité a toujours vécu dans cette très brève parenthèse que furent les Trente Glorieuses, uniquement dues à la nécessaire reconstruction d’une Europe détruite par la guerre et financées par le plan Marshall et par le pillage des ressources naturelles des pays sous-développés ou colonisés?

                Beaucoup de gens ont une fâcheuse tendance à croire que ce qu’ils ont connu a existé de tout temps.

            2. Elie,

              au fait, dans votre modèle où vous inventez des banques instituant des solutions pour les crédits les logements etc. Expliquez moi pourquoi elles n’ont pas trouvé de solutions pour les travailleurs pauvres qui dorment dans leur vieille guimbarde.

              Vous révez debout.

              1. Quant aux familles dont vous parlez, regardez le modèle économique et social Allemand : les familles ne font plus d’enfants, l’Allemagne importe Mouarf 😂

                1. Hélène,

                  « l’Allemagne importe Mouarf  »

                  En 2016:

                  -Allemagne : les exportations (1 207 Md€), les importations (955 Md€) et l’excédent commercial (252 Md€) atteignent un nouveau record;

                  -France : le commerce extérieur français est passé de 49,2 milliards à 60,6 milliards d’euros de déficit.

                  «  les familles ne font plus d’enfants

                  La faible natalité allemande remonte à…1929; un petit léger mieux depuis 1982.

                  J’arrête là, pour vous éviter de continuer à vous ridiculiser.

                  1. Quand j’écris « L’Allemagne importe » je parle des immigrés, futurs Allemands que les autochtones ne fabriquent plus eux mêmes. :-)))
                    Vous ne comprenez rien.

                    Communication stérile et terminée. bouton sur « off »

                  2. ARIE
                     » J’arrête là, pour vous éviter de continuer à vous ridiculiser…… »

                    Si vous faites ce coup là à tous vos interlocuteurs pendant que Lionel ou moi ne sommes pas là, les lecteurs vont finir par comprendre votre TIC de langage…

                    Faites un effort, allez donc reprendre une activité associative quelque part, vous auriez l’occasion de pourrir les gens là bas, et en même temps (et paf) continuer à les couvrir de saloperies ici..

                    Les deux aidant, vous trouveriez …..peut être …….le moyen de vous essuyer les pieds sur les gens de manière apaisée…

                    1. Coucou Stan, laisse tomber.
                      Discuter avec Elie a le même intérêt que de pis…er dans un violon. 🤣

              2. Hélène, vous dites vraiment n’importe quoi : parce que, pendant les 30 glorieuses, le plein emploi, les salaires indexés sur les prix et la nécessité d’une autorisation administrative pour licencier, les banques prêtaient à tout le monde et la France n’avait pas des bidonvilles géants comme celui de Nanterre, auxquels le gouvernement ne s’est attaqué que dans les années 1970 ?

                1. Précision : ceci était une réponse à l' »argument » d’Hélène sur les travailleurs pauvres américains qui dorment dans des guimbardes (en fait, dans des mobil-homes en location).
                  Vous avez déjà été aux USA ? Le logement (la maison avec jardin y est la norme ) y est bien moins cher qu’en France.

                  1. (suite et conclusion ): En fait, ce qu’on peut reprocher aux banques et aux établissements de crédit américains, c’est de prêter beaucoup trop facilement : vous avez entendu parler de la crise des subprimes?

                    Mais les Américains qui ne peuvent pas rembourser leurs emprunts pour l’achat d’une maison sont protégés par une disposition qui n’existe pas en France : s’ils évacuent leur maison, ils ne doivent plus rien à la banque (qui se retrouve avec la maison sur les bras).

                    Hé oui, Hélène: ce sont les banques qui s’adaptent à l’évolution du travail, et non l’inverse…

                  2. Arie

                     » Précision : ceci était une réponse à l’ »argument » d’Hélène….

                    A part Hélène qui essaie et Alain qui a une patience d’ange, pas la peine de préciser à qui vous vous adressez…;
                    Vos méthodes de forgeron pour convaincre de vos arrangements avec la réalité, donnent le même résultat qu’un morceau de fer, à qui on a pas demandé son avis, sous les impacts d’un marteau sur l’enclume…

                    A mon avis, le temps n’est pas loin où vous allez finir par entamer ici des séances d’auto dialogues, de débats en vous même. Cela ne devrait pas trop vous gêner, en revanche, je vous vois mal vous dire « Elie, j’arrête là pour t’éviter de te ridiculiser »…

                    PS : j’ai bien conscience que ce que j’ai écrit ne sert strictement à rien, mais mon café était trop chaud….

                2. @Elie
                  Où avez vous vu que les banques prêtaient à tout le monde , même durant les trente glorieuse ? La règle de l’endettement – et celle du « reste pour vivre » – datent de ces fameuse 30 glorieuses .
                  Les salaires n’étaient pas indexés sur les prix mais sur l’inflation ( échelle mobile des salaires ), ce qui fait que les augmentations étaient toujours en retard par rapport à ladite inflation .
                  Si Fernand Pouillon était encore de ce monde, il vous rappellerait que les barres locatives destinées à faire disparaître les bidonvilles datent des années 1960 .

                  1. Au fait : lorsqu’un français ne peut plus payer sa maison, la banque demande la saisie du bien et sa vente à la barre . Si aucun acquéreur n’enchérit , la banque reste « adjudicataire  » et donc avec le bien sur les bras .
                    Que ce soit aux US ou en France, ceux à qui ça arrive se retrouvent à la rue . Mais ça n’a pas l’air de vous avoir éffleurer !

            3. Ayant vécu , l’adaptabilité, la flexibilité et tout ce qui fonde ce merveilleux libéralisme je peux vous dire que les banques ne s’adaptent pas,, ni les bailleurs ….que ca coute très cher, que les contraintes scolaires et universitaires ne facilitent pas les choses…que si vous êtes en couple l’un des deux brade sa carrière et ca se voit encore plus au moment de la retraite ….et que dans ce beau parcours qu’on promet mieux vaut ne pas avoir de pépins de santé en route …

        2. @ Alain bobards

          2 fois seulement sans y être obligé) , mais tout en restant dans le domaine de la santé: il n’y a donc pas de quoi en être fier.

          Alors, vous suggérez quoi ? Il aurait fallu maintenir les poinçonneurs du métro ? Les soutenir dans leur combat pour garder leur activité pérenne , ou les aider à trouver ce qu’ils pourraient faire une fois leur métier inéluctablement disparu ?

          Notez: rester poinçonneur du métro lorsque les tickets auront disparu, ce doit être un métier peinard…

          Vous êtes un vrai conservateur .

          1. (suite)

            D’ailleurs, s’il y a une seule chose attirante dans l’univers dans lequel nous sommes entrés, ce sont bien les changements permanents et à un rythme accéléré de toutes les professions, la disparition de beaucoup d’entre elles et l’apparition incessante de nouvelles, obligeant chacun à s’adapter et à évoluer sans cesse, à en changer plusieurs fois dans sa vie, voire à en inventer lui-même, permettant l’épanouissement de toutes les capacités d’imagination, de créativité et d’initiative, et libérant enfin les hommes de la malédiction ancestrale d’un lugubre enfermement dans la même activité répétitive et toujours identique à elle-même, exercée de la même façon immuable et au même endroit toute leur vie, alors qu’ils n’en disposent que d’une seule ; enfermement pourtant recherché par certains, au nom d’une illusoire sécurité dont ne peuvent effectivement bénéficier que les condamnés à la prison perpétuelle .

            1. Elie Arié

              Dans l’Univers tout est censé changer en permanence, c’est une constante selon quelques représentations humaines.
              Des humains doivent prendre soin des enfants, et cela ne changera pas sauf s’il n’y a plus d’enfant un jour, c’est une constante. Pour maintenir la pérennité d’une famille ou pour qu’un enfant puisse grandir, autrui est à prendre en considération, n’est-ce pas ?

              Ce qui suit se discute, à mon avis, étant donné que le libéralisme n’est pas spécialement connu pour encourager le dogmatisme ou l’intolérance :

              « (…) Le refus, par M. Nantermod, de considérer la notion même d’«intérêt général» est à cet égard symptomatique: dans un individualisme poussé à l’extrême, les personnes sont semblables à des monades, indifférentes au sort les unes des autres. Prendre au sérieux l’intérêt général, c’est au contraire prendre conscience qu’une collection d’individus à l’égoïsme exacerbé n’a jamais formé société. (…) »
              https://www.letemps.ch/opinions/face-aux-liberaux-dogmatiques

              Or, je suppose que la sympathie, la rivalité, le mimétisme, la compétition, la solidarité, etc., sont des constantes, et que les humains dans leurs diversités ne changent pas, au fil de la théorique « évolution ». Je suppose que nous (tous les « chacun » interagissant) ne pouvons guère changer en profondeur sous l’effet d’une doctrine, et que, par exemple, si l’on affaiblit l’État nation, d’autres manifestations de solidarité (et de compétition) sont renforcées (tribus, clans, communautés, etc., … étant des « sociétés » aussi).

              1. @ Laure CP

                Qui peut imaginer ce que seront les évolutions ( ne parlons pas de « progrès », qui est un jugement de valeur, car il implique que c’est une bonne chose) liées aux avancées scientifiques ? » Devoir s’occuper d’un enfant » , par exemple: qu’arrivera-t-il lorsque les manipulations génétiques combinées à l’utérus artificiel produiront des nouveaux-nés bien plus autonomes ?

                Comme l’écrit Didier Goux sur son blog, le point faible de la science-fiction est que les gens y continuent , dans l’avenir, à avoir les mêmes sentiments et les mêmes raisonnements que nous, ce qui ne sera certainement pas le cas.

                D’ailleurs,déjà, la GPA permet de se débarrasser de la grossesse à celles que cette aventure ne tente pas; et la noblesse a longtemps confié à des nourrices de campagne la prise en charge de ses nouveaux-nés jusquà ‘ce qu’ils deviennent autonomes.

                1. Des évolutions sont possibles dans les techniques ou la science, certes. Mais je me pense très proche des penseurs dits antiques, Aristote par exemple, en estimant qu’il n’y a « rien de nouveau sous le soleil » pour un certain nombre de « choses », comme l’Ecclésiaste, autre exemple (mais sans pessimisme ni optimisme, sans misogynie ni misandrie, sans être misanthrope).
                  Je ne pense pas que les phénomènes attribués à la sympathie, l’antipathie, l’indifférence, la rivalité, le mimétisme, la compétition, la solidarité, pour ne citer que cela, … disparaîtront.
                  Qu’est ce qui qui fait que l’on parle encore d’humain et non pas d’animal ou de machine ? Dans un article cité par Hélène, je lis que les « cerveaux » interagissent, mais en fait toute entité reconnue vivante (par l’Homme) interagit avec tout ce qui lui est « extérieur », la peau n’étant même pas une frontière étanche. Quant à la conscience, j’en ai déjà parlé, personne ne semble savoir ce que c’est, ou cela m’a échappé.

                  Evoquez-vous les -nourrices de campagne-, et la -noblesse- par pure association d’idées avec la GPA, compte-tenu de ce qui fut selon des historiens ; pourrait-on concevoir qu’un individu riche en argent porte l’enfant d’un autre pauvre en argent, sans le connaitre, sans lien affectif, à l’avenir ?
                  Quant à l’utérus artificiel, je me demande si ce serait un « progrès » ou une dés-humanisation, étant donné qu’une relation s’installe entre le fœtus et la mère (le père ou d’autres, aussi) au bout d’un moment.

                  Vous avez évoqué un différent entre M. Chevènement et vous, récemment, ici. Je pense que les scientifiques cherchent, plus ou moins en rapport avec les gouvernements et les investisseurs, et que les « politiques » élus dans une démocratie représentative devraient réguler en fonction de leurs électeurs aussi (tous leurs électeurs, tous les citoyens, et non pas le dénommé grand public quand c’est selon une logique de marché) – théoriquement du moins.

          2. Elie,
            vous devenez une machine à remachouiler l’hymme au progrès, très apprécié par la FNSEA (lamape à huile, tout ça; tout ça) et on voit où ça a conduit l’agriculture en France, les agriculteurs et la détoriation constante de la bouffe.

            Sur les poinçonneurs:
            leur disparition, bon d’accord pas un boulot super-fun, a coîncidé avec une recrudescence de resquille et en plus d’acte de vandalisme, des agressions, réglements de compte et traffics.
            sans parler des suicides.
            ces modestes mais vigilants employés à casquette avaient manifestement un rôle non quantifiable, non financier.

            Prenez le temps de la réflexion.

            1. Charles Michael
              Magré la chanson de Gainsbourg sur celui des Lilas, les poinçonneurs étaient le plus souvent de vieilles dames qui tricotaient et qui n’auraient pas mis en fuite une souris ; si on veut un service de sécurité sur les quais, ce n’est pas à elles qu’il faut le confier!

              1. (Suite )
                Mais si la chanson de Gainsbourg a eu autant de succès, c’est que chacun ressent bien ce qu’il y a d’indigne à confier à un être humain un travail aussi stupide.

              2. Elie Arié,

                que des vieilles dames ?
                vous la sortez d’où celle-la ?

                surtout dans votre souci maniaque de polémiquer vous ne répondez en rien à mes observations.

                Je comprend que vous en ayez marre de votre vie, chouinez sur vous-même et défendez l’ignomie inégalitaire; ça vous ait jamais venu à l’idée de vous intéresser aux autres ?
                de vous insurger contre les injustices sociales ?

                Vous avez un coté assez répugnant, en fait.

                1. @ charles michael

                  « que des vieilles dames ?vous la sortez d’où celle-la ? »

                  Du métro que j’ai pris pluriquotidiennement à Paris de 1955 jusqu’ à la disparition des poinçonneuses.

                  « ça vous ait jamais venu à l’idée de vous intéresser aux autres ?
                  de vous insurger contre les injustices sociales ?
                   »

                  J’ai milité plus de 30 ans dans des partis de gauche (quitté le PS après Maastricht, traité dans lequel il était évident de voir le virage vers le libéralisme, que Mélenchon prétend ne pas avoir vu…)

                  « Vous avez un coté assez répugnant, en fait. »

                  Bye, ravi d’avoir fait votre connaissance.

                2. Charles Michael
                  Vous touchez d’autorité l’impétrant juste là où son orgueil mal placé le définit. Chapeau pour la répartie cinglante !

          3. Pour mon compte, c’est cinq fois; deux fois dans le manuel et trois fois dans le financier, avec mobilité à la clé, problèmes de déplacement de la famille – eh oui, le conjoint ne peut pas toujours suivre et que dire des gosses suivants des études – ainsi que de logement, même avec l’aide – limitée – de l’employeur .
            Parce que, mon bon, les évolutions dont vous vous faites le chantre, ça implique la formation mais aussi, la mobilité et ça, c’est un sérieux problème .
            Alors, pour le conservatisme, vous repasserez !

            1. @ Alain bobards

              Votre CV concerne votre évolution personnelle; je vous parle de votre vision de la société, dans laquelle les emplois devraient rester « pérennes et bien rémunérés », sauf choix inverse du salarié, quelle que soit l’évolution des techniques.
              Oui, il aurait fallu conserver les conducteurs des diligences…

              1. @Elie
                En fait d’évolution personnelle, il y a eu une fois où c’est la boite qui a disparue . .Ce n’est pas forcément par gout ( sans jeu de mot ) qu’on change de boulot . Qui plus est, économiquement parlant, les emplois pérennes et dûment rémunérés qui vous filent des boutons, ça fait marcher la consommation et les rentrées fiscales qui vont avec ( je vous fais grâce des cotisations sociales ) . Je doute que les robots acquièrent bagnoles, vêtements et nourriture .
                Je vous l’ai déjà dis : outre que les diligences ont finalement, peu vécues, les cochers sont devenus conducteurs de bus .

                1. « les cochers sont devenus conducteurs de bus »

                  Et bien, nous voilà enfin d’accord ! Ils ont dû se former à un autre métier !
                  (Je n’y connais rien, mais je crois qu’un bus ne se conduit pas exactement de la même façon qu’un cheval…)

                  1. Certes, et ils ont conservé un emploi « pérenne et dûment rémunéré  » !

                    1. ???
                      Et le précédent, qu’ils ont dû abandonner pour en apprendre un autre, il était « pérenne » ?
                      Vous venez d’inventer le « pérenne provisoire » : vous devriez suggérer ce terme à Macron !

  12. Budget 2015 : le coût exorbitant de la retraite des fonctionnaires

    Allez, courage un copier/ coller

  13. Convaincu qu’il fallait effectivement accepter les changements et mettre l’histoire au rancard, ce matin, j’ai décidé de réformer un pantalon, une paire de chaussette et un slip..

    Qui appréciera la main tendue au macronisme ?

  14. Voila l’ exemple même d’ un abruti
    JEAN-LUC MÉLENCHON SOUTIENT LES PROFANATEURS DE SAINT-DENIS

    1. Les rois de France enterrés à St Denis ont l’habitude : ça leur est déjà arrivé lors de la Révolution !

      1. Stanislas, y’a un quiproquo et c’est de là que vient la maussaderie des anciens:

        par trouble faits: On a élu Emmanuel lepen

        ah l’esprit de synthèse

        1. Charles

          J’ai regardé cette vidéo ce matin. je regarde ce jeune de temps en temps qui fait effectivement un bon travail de documentation. Il y en a quelques autres dont le jeune blogueur « le bon sens « ..

  15. Celle ci, m’a fait sourire sur deux points qui concernent J.M. Sylvestre.

    1° Sylvestre avait écrit il y a 15 ou 20 ans un édito sur les Echos qui faisait les louanges du service public. Il avait failli claquer d’un infarctus ou quelque chose de ce genre, et c’est l’hôpital public qui avait sauvé sa misérable peau.
    Il doit aller beaucoup mieux …

    2° Sylvestre fait partie de ces experts fort demandés qui font du benchmarking continuel et opportun, selon les sujets, avec l’Allemagne, l’Angleterre, les pays du nord, du sud et de l’est…

    Et sur cette vidéo …surprise…il est français et ne veut pas entendre parler de comparaison avec d’autres pays.. (à 5 mns)

    Bref quoi

    https://le-bon-sens.com/2018/03/15/video-sncf-macron-soumis-a-bruxelles/

    1. Oulala, c’est moi le numéro 100 des commentaires.
      J’ai toujours adoré.

  16. @Elie
    Tu parles d’un sondage : la plupart des « personnes interrogées » n’ont pas la moindre idée du statut des cheminots et guère plus que celui des fonctionnaires .
    Ce qui les défrise, c’est la notion d' »emploi à vie  » de ces catégories socio-professionnelles . Ce qui est idiot, parce que, depuis Hollande, on peut virer un fonctionnaire . Pour les cheminots, la  » faute lourde » existe depuis longtemps et la révocation, dans ce cas, est de mise

    1. Alain en plus le 2eme c’est le baromêtre des décideurs…
      Je ne pousserai pas l’indécence jusqu’à citer les mécènes et pourtant ça jette..

    2. @ Alain Bobards

      Ce qui n’est pas de mise, par contre, c’est le licenciement des cheminots non pas pour faute lourde, mais pour inutilité économique du fait de l’évolution des techniques: il faut les garder, et se demander « Que pourrait-on leur faire faire ?« .

      1. @Elie
        L’évolution des techniques, hein ? Un véhicule autonome d’Uber a zigouiller une piétonne ( pas dans les clous certes, mais tout de même ) .
        Un camion Tesla a provoqué un accident mortel, ses capteurs étant perturbés par la couleur laiteuse du ciel .
        Comme disais Guy Bedos  » c’est pas au point, tout ça  » :!
        Pour votre information, la locomotive autonome, ça a été testé en 1954 ( l’ engin ayant servi à ces tests était la BB 9003 ) . Ca fait, quand même, 64 ans et il y a toujours des machinistes aux commandes des locos .
        Dans un autre domaine, au milieu des années 1950, les milieux militaires ont cru que l’avion, c’était fini, que les missiles, c’était l’avenir . Des programmes ont été enterré, entrainant la disparition ou la fusion de grands constructeurs , Nord Américan, par exemple . Aujourd’hui, on vend toujours des « Rafales » qu’il faut équipé d’un pilote de chair et d’os .

        1. zigouillE, enterréS, equipeR .Pfffft……! La conjugaison avec un clavier, c’est pas au point non plus !

        2. @ Alain Bobards

          Je crois que les automobiles avec conducteur sont aussi, parfois, à l’origine de quelques morts…Il faudra voir lesquelles sont les plus sûres, et je prends tous les paris pour les voitures autonomes, qui n’en sont qu’à leurs tous premiers essais.

          Si la locomotive autonome a été testée en 1954, je vous signale que l’informatique n’existait pas à l’époque, et que ce n’est plus qu’une question de temps : pour le métro parisien (et des autres grandes villes), c’est déjà en cours.

          Quant aux avions, ils sont en pilotage automatique sur la quasi-totalité du trajet, le pilote n’intervenant plus qu’au décollage et à l’ atterrissage (les premiers systèmes de décollage automatique commençant déjà à être mis en place); et presque tous les accidents d’avion sont aujourd’hui d’origine humaine, que ce soit au pilotage, à l’entretien ou au terrorisme.

          Mais que cherchez-vous à prouver ? Que la technique n’évoluera plus pour permettre aux salariés de garder leurs emplois ?

          1. @Elie
            La mauvaise foi… En 64 ans, l’informatique s’est développée et les locos sont toujours menées par des machinistes .
            Les avions sont, effectivement en pilotage automatique mais les pilotes sont toujours prêts – et formés pour – reprendre les commandes en cas de défaillances des systèmes . Les accidents dû à l’erreur humaine ne sont pas plus nombreux que ceux dû à une défaillance technique . Je connais un pilote de long courrier qui vous le confirmerait .
            Le métro, c’est la ligne 14 ( Météore ) et, en principe, bientôt la ligne 1 . Mais le VAL automatique n’est pas rentable, parce gourmand en entretien .
            Et tout cet automatisme que vous vantez, il sera utilisé par qui ? Parce que si plus d’ emplois « pérennes et biens rémunérés « , plus de revenus plus de consommation et plus de rentrées fiscales . Bonjour les infrastructures . Et les pauvres gouvernants, obligés de se déplacer en vélo …!
            Tout ça pour dire que les sciences et techniques, c’est très bien mais sans l’humain, c’est de la foutaise .

              1. Les enquêtes menées lors des accidents d’avions – lorsqu’on a la curiosité de les consulter – expliquent que l’erreur humaine est, souvent, la conséquence d’une réaction technique imprévue .

  17. Le modèle américain que l’on appelait « rêve » aprés lequel l’Europe court.

    Article d’un journal Canadien:

    « (Los Angeles) Il y a un an, des sans-abri ont monté un campement dans un terrain vague de Sacramento, capitale de la Californie.

    Depuis, leur histoire a fait le tour du monde. Oprah Winfrey y a filmé un topo dévastateur.

    Arnold Schwarzenegger est allé serrer des mains. Cette semaine, la Ville a décidé de mettre fin à l’aventure de «Tent City», devenue la honte de l’Amérique.

    http://www.lapresse.ca/international/etats-unis/200903/27/01-841090-les-tentes-de-la-honte.php

    1. @Hélène
      Certes, mais les US, c’est quelques chose, savez-vous : le numéro 2 de la Société Général a été débarqué en 24 heures pour répondre à l’injonction d’un tribunal U.S poursuivant la dite S.G pour non respect des divers embargos décrétés par ces mêmes US envers Cuba et l’Iran.
      Dommage qu’à l’époque où le grand Charles a décrété l’embargo sur les armes à destination d’Israel, il n’ai pu en faire de même vis à vis des Américains .
      Aaaaaaah ! L’Europe qui protège ( gros rire gras ! )

      1. @ Alain Bobards

        Les tribunaux américains ne peuvent faire respecter les embargos qu’ils décrètent envers certains pays (et que, politiquement, aucun Etat n’est tenu de respecter) que parce que la monnaie des transactions internationales est le dollar, ce qui leur donne le droit d’être concernés.

        1. @Elie
          Mais nous sommes bien d’accord, mon bon toubib . Et il serait grand temps que l’UE et les pays accrochés au dollar, envoient baigner les Américains, leur dette abyssale et leur monnaie de singe !

      2. Alain,

        Vous prêchez une convaincue.
        Il n’est pas question de rejouer la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf.
        Il serait plutôt question d’avoir sa propre vision des choses pour sa nation et de savoir user de la diplomatie et des alliances pour arriver à obtenir un accord qui satisfasse chaque partie.

        Nous sommes devenu un wagon à bestiaux.

        Pauvres pauvres médiocre !

        1. Alain,
          Deux points importants :

          La politique étrangère des États Unis n’est plus tout à fait la même depuis Trump.

          Israël a perdu la sécurité qu’elle avait acquise durant ces dernières années (colonisation ou pas).
          La puissance armée de L’Iran est réellement un contre pouvoir, à tel point que l’on risque de voir s’élargir le phénomène à l’Arabie Saoudite et au Quatar.
          De beaux jours devant nous si Trump est toujours bloqué par la vision géopolitique des démocrates tendance Zbigniew Brzezinski.

          1. Hélène dici,
            Il y a eut quelques changements question domination militaires US, il y en a d’autres prévues question domination du dollar US dans les transactions internationnales.
            les derniers à le comprendre seront bien sur les moutons euro-ravis, M’âme Merkel elle l’a compris.
            le petit biquet Macron ne peut l’ignorer, la fraude continue.

            je reviendrai sur le sujet.

  18. Si Mélenchon veut vraiment changer les choses et le cours de l’histoire , il est temps qu’il participe de l’union de la gauche ….il faut enfin qu’il parle avec Besancenot, Hamon, les communistes et tous ceux qui ne veulent pas se résigner a la « logique » mortifère de Macron ….c’est maintenant ! Sinon son combat ne se résumera qu à des discours !

    1. Désolé de me répéter, mais il faudra bien que vous m’expliquiez un jour comment l’ union de la gauche en France peut changer quoi que ce soit aux effets de la mondialisation de l’économie…

      1. @ Elie
        Pourriez vous m’expliquer en quoi la mondialisation ne peux mener qu’à un appauvrissement généralisé ….en quoi la mondialisation imposerait un ultra libéralisme ….? L’Europe devait être un rempart , elle est devenue un piège !

        1. Sylvie

          Le principe même de la mondialisation, ce sont les échanges plus ou moins libéraux…Pour pouvoir être protectionniste, il faut être une énorme puissance comme la Chine : même Trump n’y arrive pas, il est en train de céder sur les taxes de l’acier et de l’aluminium importés aux USA !

          La France peut parfaitement se retirer du processus, personne ne l’attend: elle deviendra alors un pays comme Cuba, le Venezuela ou la Corée du Nord, et là, oui, ce sera l’appauvrissement généralisé du pays ! Les cheminots garderont leur retraite à 55 ans, mais une retraite de 100 € par mois.

          Non, la mondialisation n’entraîne pas un appauvrissement généralisé : en 30 ans, une classe moyenne de 400 millions de Chinois et de presque autant d’ Indiens est apparue; la mondialisation, c’est un transfert de richesses de l’ancienne Europe occidentale vers l’ Asie, les pays du tiers-monde, les Etats-Unis: et même l’ Afrique (6 % de croissance): les gagnants sont bien plus nombreux que les perdants.

          1. D’ailleurs :

            « Guerre commerciale : Washington exempte l’UE des taxes sur l’acier et l’aluminium

            Après deux jours d’intenses tractations avec l’administration américaine, la commissaire européenne au commerce a décroché une exemption totale pour l’UE. »(…)

            Attention cependant, précisaient deux sources européennes, jeudi matin : même si les relations avec Trump pourraient retrouver un cours un peu normal, « il ne s’agit certainement pas de reprendre les négociations du TAFTA ». Ces laborieuses discussions sur un possible accord de libre-échange entre l’Union et les Etats-Unis, démarrées sous la présidence Obama, avaient été officieusement enterrées à l’arrivée de Trump à la Maison Blanche. »

            http://abonnes.lemonde.fr/economie/article/2018/03/22/guerre-commerciale-washington-menage-l-europe_5274737_3234.html

        2. SYLVIE

          Il y a la messe du ruissellement qui profite blabla……..et il y a de petites astuces mathématiques ou/et statistique qui laissent dans l’expectative..

          Extrait ATD Quart monde

           » La pauvreté augmente-t-elle ou diminue-t-elle ?

           » Répondre à cette question est très difficile, car la réponse dépend de la définition de la pauvreté qu’on adopte et des indicateurs chiffrés que l’on utilise. Certaines mesures peuvent avoir pour résultat de soutenir les personnes et les population qui vivent la précarité et laisser de côté celles qui sont dans l’extrême pauvreté, rendant leur vie encore plus dure…

          Un exemple pour mieux comprendre : L’indicateur « PIB par habitant » d’un pays sert à comparer la pauvreté d’un pays à l’autre et aussi la pauvreté d’une année à l’autre dans le même pays. Il est très souvent utilisé. Il est obtenu en divisant l’indicateur du PIB d’un pays par son nombre d’habitants. Si la richesse des 10% d’habitants les plus riches du pays augmente, le PIB augmente, et donc l’indicateur va monter, alors que rien ne dit que la situation des personnes les plus pauvres du pays s’est améliorée…

          fin de citation…

          1. @ Stanislas

            C’est bien pourquoi je ne vous parle pas du PIB par habitant ( qui, par exemple, diminue si la population d’un pays augmente et que son PIB reste stable), mais de 400 millions de Chinois dont le pouvoir d’achat a notablement augmenté en 30 ans.

            1. Et le milliard six qui a vu l’écart de revenus se creuser entre eux et ces 400 millions de chinois à pouvoir d’achat en progression !

              1. Non, la Chine compte, en tout, 1,4 milliards d’habitants: avoir sorti de la misère plus d’ un tiers de la population en 30 ans (400 millions) , ce n’est vraiment pas mal !
                Et le sort des autres s’est aussi amélioré: ils sont désormais à l’abri de famines, comme la grande famine de 1958 à 1961 (36 millions de morts).

                1. @ Elie
                  Il faut reconnaître que la Chine lutte très efficacement contre la pauvreté ….elle vire tous les pauvres de Pékin !!!!

                  1. SYLVIE

                    Ils n’ont rien à foutre là, les pauvres … d’ailleurs, il faut en profiter pour souligner la bêtise de vouloir fermer les petites lignes de la SNIF
                    Quand Macron voudra ouvrir des camps de redressement, il va vite regretter de les avoir fermées pour faire circuler les trains de marchandises….

                    Pensent à rien ces mecs..

                    1. Oui mais en même temps @Stan …s’il affrete des cars Macron… ce sera gagnant gagnant ☺

                  2. Et pas seulement de Pékin ., Shangai et Canton, c’est pas mal non plus !

  19. Bilan de la journée de manif d’aujourd’hui, regroupant toutes sortes de gens aux revenications sans rapport entre elles: cheminots, différents fonctionnaires, quelques retraités, des lycéens contre la pré-sélection en fac, etc. :

    -avec 323.000 manifestants dans tout le pays selon la police, elle dépasse d’un tiers le score de la rentrée 2017 lors des manifestations contre la réforme du marché du travail,

    -mais la plus forte mobilisation contre la loi El Khomri avait rassemblé près de 500.000 personnes en 2016.

    (Mélenchon, sans rire, propose d’organiser la prochaine manifestation un dimanche, pour qu’il y ait plus de monde…)

    Voilà qui ne pourra qu’inciter Macron à poursuivre son offensive réformatrice en essayant de mettre l’opinion publique de son côté contre les syndicats.

    Je suis persuadé qu’en choisissant de mettre le paquet sur la réforme de la SNCF, qui est en réalité une réforme mineure, et en la dramatisant, Macron cherche à obtenir une grande victoire contre les syndicats qui le posera comme « grand réformateur » (un peu comme Thatcher lors de son premier mandat, et contrairement à Juppé qui n’était pas resté « droit dans ses bottes » en 1996), et qui mettra KO les syndicats pour les vraies grandes réformes qui s’annoncent, notamment celle des retraites.

    Pour lui, c’est risqué, mais jouable.

  20. S’il ne s’est rien passé à l’échelon du pays, il n’y a rien à dire de plus. L’apathie générale, n’a rien à voir avec une forme de réussite ou d’échec d’un larbin du MEDEF/AFB/CAC40 et sa bande d’escrocs à la petite semaine.

    La période est au « chacun sa gueule », le pékin de base s’émeut plus facilement à propos :
    – du chant d’un coq, ou d’une cloche d’église qui le dérange dans son lit le matin ..

    -d’une éolienne qui tourne à 1 km de chez lui sous l’effet du vent avec le bruit effroyable d’un moteur d’avion à réaction qui va décoller, Heureusement qu’il y a des propriétaires terriens favorisés pour se déclencher dès qu’un parc doit poindre à proximité de leurs châteaux

    – d’un salaud de chômeur qui va truander la France entière en faisant le touriste alors que ce sont les feignants d’actifs qui devraient bouger d’une boite à une autre au lieu de s’accrocher comme des cons à leur poste …

    – de l’horreur de l’existence d’une classe de fonctionnaires privilégiés qui prennent le pain dans la bouche des autres français pendant qu’une poignée d’individus évapore légalement 60 à 80 milliards de bénéfices, et 25 milliards de cotisations sociales annuels…(normal, des larbins d’état ne vont quand même pas faire de remarques à leurs futurs employeurs)

    – des nuits offertes aux automobilistes, par le consortium privé des autoroutes sous l’effet d’une voyoute de neige qui a l’outrecuidance de tomber l’hiver et par temps de froid en plus…(n’importe quoi..)

    Les escrocs en col blancs et autres experts aboyeurs de cirques ont encore de beaux jours devant eux, tant qu’il y aura des anecdotes à forte montée d’émotion à placer sous les projecteurs….

  21. Il est possible que le toubib aie finalement raison à propos de l’amélioration des conditions matérielles de vie dans le monde, grâce aux politiques de ruissellement….

    https://www.inegalites.fr/150-millions-d-enfants-travaillent-dans-le-monde

    Eh oui, il faut partager, ce que nous produisons toujours trop cher ici, profite toujours à d’autres ailleurs pour peau de balle.. Finalement pourquoi un gauchiste ne comprend il pas qu’il fait le bonheur de quelqu’un dans le monde quand on lui retire ses privilèges exorbitants.

    Pour qu’une politique de baisses conjointes de pouvoir d’achat et de redistribution sociale massive réussisse, il faut bien trouver le moyen de fournir localement des produits de moins en moins chers… En France, coup de bol les produits manufacturés sont importés (le déficit augmente dans ce domaine), signe que notre tissu productif est démantelé.. pas grave, de toute façon il aurait produit plus cher, donc il n’aurait pas écoulé sur place…

    Quand on aura fini de poursuivre les chômeurs, les cheminots, les retraités, les fonctionnaires de tous poils, les malades, le taux de natalité, les propriétaires et les petits épargnants, on découvrira les yeux ébahis, qu’on est parti de loin pour arriver nulle part…

    1. Stanislas,

      La question du travail des enfants dans les pays pauvres est bien plus compliquée que vous ne le pensez.

      Ceux qui luttent contre lui reconnaissent qu’ils apportent un complément de revenu encore indispensable aux familles pour survivre, et cherchent simplement, pour le moment, à le rendre plus humain, jusqu’au jour où le travail des adultes pourra être assez bien rémunéré pour permettre de le supprimer.

      Exactement comme ça s’est passé en France, où il existait il n’y a pas si longtemps encore ; d’ ailleurs, lorsque Jules Ferry à institué l’instruction primaire obligatoire, les gendarmes allaient souvent les chercher dans les fermes, où l’on avait besoin de leur travail, pour les emmener de force à l’école ; et même à cette époque, la date des grandes vacances à été fixée en fonction de la période des moissons, pendant laquelle on ne pouvait vraiment pas se passer d’eux. (aujourd’hui, les moissonneuses -batteuses ont aussi supprimé le travail des adultes, mais c’est un autre débat. ..)

      1. Salut Lionel

        ce n’est pas la première, c’est devenue la technique favorite du parlement; voter quand il n’y a plus personne, de nuit ou pendant les vacances..
        Il y a eu aussi le vote pour l’augmentation de 40 % des salaires de maires des villes de plus de 100 000 habitants, les décrêts finissant les ordonnances du non droit du travail

        Nous avons bien des petites frappes au plus haut niveau qui organisent la légalité du ramassage des fonds et des biens publics pour quelques uns…

  22. Egal à toi même, de grands laïus pour ne rien dire.
    Critiquer les patrons, les députée ,sénateurs et autres car ils sont privilégié, mais élus par le peuple ( sauf les patrons) mais profiter d’ avantages soi même en comparaison d’ autres régimes et se battre pour les garder, aucun profiteur ne trouve cela anormal.
    Défendre les chômeurs est une noble cause, pourtant cette noble cause a été prétexte à des grèves de fonctionnaires pour ne pas cotiser à une caisse inutile pour eux, bénéficiant de la garanti d’ emploi à vie.

    1. Je vais te faire une confidence. …quand je pense à ce qui défrise le pékin de base, tu es mon modèle type :

      Effrayé et scandalisé pour les deux balles versé à son voisin cheminot et pas du tout indisposé par les milliards publics qui partent en fumée chaque jour vers les groupes privés..

      Alors tu vois bien que mon laïus n’est pas inutile, je cause de toi…

      1. Je pense que c’est toi, accroché à tes quelques avantages qui a peur de les perdre
        Tu n’en a rien à foutre du cheminot, tu parle pour toi comme une partie des bloggueurs
        Toujours tes mêmes arguments de l’ argent public qui file vers les groupes privés. Expliques moi d’ où provient cet argent public si largement distribué. Tu es décidément un baratineur et si , tu écris pour ne rien dire mais en cela nous sommes habitué.
        Du baratin, des prédictions, des suppositions, du vent .

        1. Lionel

          Comme quoi, pour avoir un aperçu à peu près correct d’une situation et de son développement, il faut quand même bien connaître un sujet…

          Autant c’est une découverte pour les critères liés au statut, autant la théorie du « salaire efficient » lorsqu’il s’agit de salariés formés ou techniquement plus pointus, est connue de l’étudiant de 1ere année en économie…

          Déjà, avant l’arrivée de Macron, j’avais tendance à penser que les élus au plus haut niveau et leurs experts hauts fonctionnaires, ne savaient pas toujours ce qu’ils enclenchaient, ça fait prétentieux comme ça, mais si on regarde l’histoire des réformes, des privatisations sous toutes leurs formes, il ne reste pas beaucoup de doute sur ce simple fait.
          On en doit aussi beaucoup à Bruxelles et à Berlin, si nous n’avions pas des larbins à la tête de l’état…..

          Bien que quasi tout le monde l’aura oublié, il sera intéressant aussi de bien regarder les dégâts de la réforme de la taxe d’habitation et surtout celle du prélèvement direct de l’impôt sur le revenu…c’est très prometteur…..

          D’ici là, Macron et sa bande d’escrocs aura peut être trouvé le moyen de planquer la cata de ses réformes « sidérantes » au yeux des français. Ces types là savent faire porter la responsabilité de leurs saloperies sur la collectivité….C’est le travail des lèches boules du système..

  23. Pour la CSG des retraités, ce qui est scandaleux c’est que ce détournement de fond ( refusé par le sénat) a été voté en présence de 53 députés. 56 sur 577, avec 43 voix pour et 13 contre on peut impunément dépouiller des retraités. Nous pourrions donc nous passer facilement de plusieurs centaines de parasites.
    Nous verrons si macron tiendra parole en en supprimant et combien de députés seront présent lors du vote si il a lieu.
    Les noms des députés qui ont voté pour circulent sur le net .

Les commentaires sont fermés.