La chasse à courre d’Emmanuel Macron


Ce n’est pas le début, mais la suite d’un mauvais processus.

Olivier Besancenot, il y a peu, a parfaitement résumé cette gigantesque chasse à courre relancée par Emmanuel Macron.

« Là-haut, ils doivent être hilares » résume-t-il. Il a raison. Vous êtes, nous sommes tous le privilégié de quelqu’un d’autre. Il y a toujours quelqu’un qui a un statut plus sympa, des avantages plus agréables. Et toujours aussi quelqu’un d’autre de plus défavorisé par rapport à soi-même.

La vénerie aussi appelée « chasse à courre » ou encore désignée par « chasse à courre, à cor et à cri », « chasse à bruit » (« venatio clamosa ») ou « chasse par force », est un mode de chasse ancestral qui consiste à poursuivre un animal sauvage (traditionnellement le cerf, le sanglier, le chevreuil, le renard ou le lièvre) avec une meute de chiens courants, jusqu’à sa prise. Seuls les chiens chassent, grâce à leur odorat et leur instinct de prédateur. Le rôle de l’homme, généralement cavalier pour la circonstance, consiste à les contrôler et à les suivre. (sourvce Wikipedia)

Macron, comme hier Sarkozy, est parvenu à lancer cette gigantesque chasse à cour où quelques riches galopent en soufflant dans leurs trompes, accompagnés d’une meute de chiens de chasse qui enchaînent bêtement les cibles .

Nous en sommes là.

 

Publicités

53 réflexions sur « La chasse à courre d’Emmanuel Macron »

  1. besancenot ne fait pas parti d’ une classe particulièrement malheureuse.
    une simple question : le pays a-t-il les moyens de continuer de subventionner ces privilèges?
    Avec 10 millions de sans emploi, donc, aides sociales, rsa, indemnités,soins etc
    Avec 620.000 mandats d’ élus : indemnités et avantages
    Avec 5.300.000 fonctionnaires salaire et avantages
    Avec 5.700.000 fonctionnaires en retraite, retraite exclusivement payées par le régime général et l ‘ emprunt ( plusieurs milliards/ an)
    Avec une dette abyssale de l’ état et des collectivités
    En aparté : avec 600.000 mandats de délégations syndicales
    Avec des subventions énormes aux médias, aux syndicats, aux associations
    Avec un commerce extérieur déficitaire de dizaines de milliards/ an
    Il faudrait peut être regarder sincèrement la vérité. le privé ne peut continuer de subventionner ce puits sans fond qu’ est l’ état.
    Il est vital de changer ce pays et d’ arrêter la course à l’ emprunt
    Je ne comptabilise pas les milliards que nous coûte l ‘ immigration sauvage, les milliards de soins aux étrangers, les milliards des guerres où nous n’ avons rien à faire
    Demain quand le facture tombera, l fonction publique sera la première à trinquer, vous serez les seuls coupables .

    1. Ouais Juan, ça fait mal à lire, ça m’ennuie fortement d’avoir le rôle du bestiau..

      Mais si je me fie à ce qui est écrit juste au dessus, il y a des mecs qui accepte de jouer le rôle en expliquant pourquoi …

      Si la bande d’ escrocs se contentait de n’accepter que les volontaires ce serait plus facile, on en aurait au moins deux rien que sur ce blog…

        1. Didier Goux

          Allez, ne faites pas votre « tombé des nues », autant mettre devant les fusils ceux qui courent le mieux, non ?
          Je ne chasse pas mais j’imagine mal un chasseur aimer le bestiau qui prend la pose devant lui avec le sourire au moment où il épaule

          1. Je vois qu’on se dégonfle… qu’on capitule en rase campagne… qu’on se replie sur des positions préparées à l’avance… et tout ça…

            1. Didier Goux

              Pas du tout, là je suis à fond sur autre chose, il est sage de ne pas foutre la merde à deux endroits en même temps, je n’ai plus la pêche de mes jeunes années..

  2. La chasse est sport assez éprouvant : le dernier responsable des chasses de l’Élysée sous Mitterrand, François de Grossouvre, a fini par se suicider dans son bureau.

  3.  » la chasse est un sport assez éprouvant »
    Surtout la chasse à courre ! Je ne vous dis pas le temps qu’il faut pour mette l’accoutrement, porter le cor, monter sur le cheval et donner des ordres à ses pauvres chiens !
    Tiens encore un truc à abolir …mais ca il ne le fera pas le petit marquis !

    1. Sylvie,
      Je ne vois vraiment pas pourquoi il faurait abolir la chasse à courre.

        1. SYLVIE

          Pas du tout…. c’est même fou ce qu’on voit comme nombre de serfs consentants ces derniers temps…

          En revanche dans la liste de Juan, je n’ai pas vu les pigeons, ça détendrait aussi Macron, parce que cette catégorie prolifère…

            1. Me demande si on n’est pas en train de mélanger un peu les serfs et les cerfs, là…

              À moins que la chasse à courre en question soit celle du comte Zahroff, évidemment.

              1. Il’y a aussi une chasse trés prisée, la chasse à courbe inversée.
                Hollande a vainement sonné la charge, l’oiseau s’est envolé.

        2. La chasse à courre ne vous semble immonde que parce que les pue-la-sueur n’y auront jamais accès (moi non plus d’ailleurs) : c’est votre nature envieuse qui ressort…

          D’autre part, les « pauvres » chiens de meute ne sont jamais aussi heureux que lorsqu’il s’agit de courre.

          1. Non moi Goux .. c’est l’uniforme du chasseur qui me fait rêver …! Et le son du cor de chasse accompagné des hurlements des chiens …😀
            En fait je suis contre la chasse, la corrida, et si le saucisson n’existait pas je serais vegetarienne !!

        3. Sylvie
          Elie est un aficionados de la corrida . Dans son esprit, c’est une tradition, au même titre que la chasse à courre !

          1. Alors Alain…je suis pour une fois contre les traditions ….la corrida est tout aussi immonde que la chasse à courre …cette dernière est une manière de chasser particulièrement perverse …

            1. Je ne vois pas en quoi la chasse à courre serait plus abominable que les autres formes de chasse ; en fait, plutôt moins: une flopée de gens passent des heures pour ne finalement tuer qu’un cerf ou qu’un renard, alors qu’un chasseur « classique  » tue, en quelques heures, une flopée d’animaux tout aussi « innocents  »

              Beaucoup de clichés irrationnels et de sentimentalisme gnangnan , dans tout ça : image du chasseur « méchant  » et sadique, mais image du pêcheur à la ligne bon papa pépère, alors qu’il fait mourir de façon assez abominable des poissons « innocents « .

              1. Non mais Elie…je suis opposée à la chasse en général …et je ne suis pas à convaincre !

                1. Sylvie

                  Sylvie

                  Pourquoi à la chasse, et pas à la pêche ? Vous vous sentez plus solidaire d’un lièvre que d’une carpe ?
                  Savez -vous que le droit de chasse, autrefois réservé aux nobles, est une conquête de la Révolution ? Et ça se prétend de gauche, ah là là !

                  1. Sylvie, suite
                    Je veux bien vous concéder que les pratiquants de la chasse à courre, qui cherchent à s’identifier aux nobles d’antan, doivent être un peu cons…Mais quand on est de gauche, on défend aussi les cons !

              2. C’est la manière de tuer qui est déplaisante : on tire un perdreau qui ne s’y attend pas, on force un cerf jusqu’à l’épuisement dudit .
                Où ça dérape sérieux, c’est lorsque ces sonneurs de cor poursuivent leur gibier jusque dans le jardin d’un pavillon ou les proprios sont en train de prendre l’apéro peinards .

                1. Comme si les chasses à courre se déroulaient près des pavillons de merde des poivrots smicards !

                  On chasse à courre dans les forêts privées qui entourent le château et son parc, manant !

                  1. Si,si Goux…dans le nord de la région parisienne des gueux ont eu l’outrecuidance de poser leur taudis sur le parcours de ces valeureux chasseurs à courre …obligeant ces derniers à achever la bête sur de ridicules descentes de garage ..mais où va le monde 😀

                    1. Nous n’en finissons pas de payer les conséquences désastreuses de cette catastrophe que l’on appelle la Révolution française !

                  2. D. Goux
                    Aaaaaah, le joyeux temps où le seigneur courant sus au c(s)erf, pouvait allègrement piétiner le champs du paysan, réduisant sa récolte à néant et, en plus, lui imposer taille et gabelle ainsi que la corvée, ces salauds de manants ne devant pas se prélasser , l’oisiveté, c’est bien connu, étant la mère de tous les vices !.
                    Qu’est ce qu’on rigolait, alors !

                    1. Votre vision du monde médiéval est digne d’un enfant de 8 ans. Et encore : pas très malin et bien endoctriné par un instituteur communiste.

                    2. D.Goux
                      Faut pas être aussi affirmatif …!
                      En tant que manant, j’assume totalement ma vision du monde médiéval . Pour l’instit, c’était un vieux réac, survivant du pétainisme .

                      Comme quoi, les idées reçues !

                2. Vous défendez les proprios, maintenant ?
                  La propriété, c’est le vol !

            2. En ce qui concerne la corrida, précisons que les taureaux qui lui sont destinés ont une vie parfaitement heureuse, en liberté dans de vastes espaces, et jamais au contact de l’homme (pour ne pas risquer qu’ils « s’apprivoisent »).

              Certes, leur dernière demi-heure de vie doit être assez éprouvante, mais voyez donc le sort des animaux de boucherie, et dites-moi sincèrement si vous ne préféreriez pas la vie d’un taureau de combat.

              D’autant que, jusqu’au bout, vous aurez toujours le mince espoir de réussir à éventrer votre matador…

                    1. Non, simple coïncidence. Il se trouve que, voilà quelques années, j’ai écrit un Brigade mondaine qui se passait dans le milieu des toreros. Je m’étais donc documenté.

                      Sinon, la corrida fait partie de ces « marqueurs » qui permettent à coup presque sûr de savoir si une personne est de droite ou de gauche :

                      – Un type de droite qui n’aime pas la corrida se contentera de ne jamais mettre les pieds dans une arène ;

                      – Un type de gauche qui n’aime pas la corrida montera une association pour la faire interdire.

                    2. Boudiou, Elie, vous nous ressortez un vieux débat qui, comme tous les débats, y compris ceux que nous menons sur ce blog, ne convaincra pas les opposants, les partisans n’ayant nul besoin d’être convaincus !

              1. Et puis Didier Goux …se faire picoter le flanc par un torero portant un petit collant moulant assorti d’un petit boléro brodé …mais quelle mort exquise !!!

  4. Et dire qu’à la chasse à courre, lorsqu’on achève le gibier on le « sert » !
    Macron joue sur les mots : en fait de servir les citoyens, il les « sert » à la mode des sonneurs de cors de chasse .

  5. Je ne suis pas chasseur. Mais de la à dire qu’ un chasseur tue une flopée d’ animaux…. il y a une marge
    Les machines agricoles tuent beaucoup plus que les chasseurs.Pour les cerfs ou sangliers, c’est sévèrement réglementé. Sitôt abattu, la bête doit être bagué, si pas de bague au contrôle, l’ amande sera très lourde .
    Croyez vous qu’ il est plus  » humain » de tirer un lapin du clapier et de l’ égorger ou d’ élever en batterie des milliers de poulets pour les passer à la machine à trucider.
    Comme toujours, il suffit de mettre un sujet pour s’ emballer sans réflexion.
    Vous aimez les animaux, bravo, alors laissez la chasse à courre ( très très peu) .Elle entretien des chevaux et des meutes de chiens pour chasser le plus souvent un renard, un sangler ou un cerf, qui a été soigneusement repéré avant.
    Il est vrai que parler de chasse à courre pour expliquer les changements que macron veut imposer, cela frappe les esprits.

  6. Désolée pour ce hors sujet
    Parfois on se demande ce qu’ est le courage …Parfois cela tient à quelques secondes…et parfois à un acte réfléchi dans le seul but de sauver d’autres vies…et ce qu’ a fait ce gendarme dans l’Aude …ce matin quand j ai appris sa mort j’ai ressenti une grande injustice mêlée de tristesse ..

  7. Enzo (Ferrari) la tortue, ..vient de sortir !
    Soleil !! ..vin diou quelle sieste..
    et les hérissons ont les crocs !

    C’est sûr, dans les années 17cent nonante, les sans-culottes ont fait une sacré Teuf !
    Qql oubli dans l’aboli ? sûrement trop pétés..
    à nous l’After !

    Peut-être ignoraient-ils que la chasse à courre exista ?
    Eux interdit de chasser. Manger ? oui, dans la main du Seigneur, et « pas le droit » = gibet, ..la fête !
    Taïaut Taïaut l’esclave ! ni confondre avec le cerf.
    Ah-que les lapins étaient heureux !

    La corrida, comment dire.. on s’emmerde tellement qu’on en arrive à faire chier l’esquimo (ce mot, qualificatif, est devenu impropre, faudrait dire inuit, mais j’ai pas envie)
    Remarque pour eux je peux comprendre: nous avons aucun business ($) dans le phoque ou le morse, alors ‘normal’ qu’on leur refile (du verbe profit) des poireaux ou mac do (le cable, bière, whisky: fait)
    ..mais le bœuf dans l’arène je ne vois pas,
    pourtant les places sont payantes ??

    Flute, je suis un mauvais gauchiste (en quoi suis-je bon ?) ne peut-on pas laisser les gens s’amuser ?
    Certes, « pas avec la nourriture » alors pourquoi le PMU ?? et ces babouins de japonais, sur leur île minuscule, qui vident les océans (des autres, cela va de soi) et-qui baisent les tigres et les rhinos (le viagra coûte moins cher !)
    ..ni personne pour leur tirer les oreilles ??!

    Miaoow, ..et Olé !

  8. Des post en retard, autant rebondir,
    un résumé ? est comme vouloir « ranger les vagues », n’empêchera pas qql humidité.
    Le pauvre ou affidé, d’évidence s’accompagne de son gourou: le politique (camarad ni compagnon; ça rapporte?)

    Aah.. un joli zoo !
    ni obligé d’y jeter des cacahuètes (no recommandé)
    ..zon ka les cultiver,
    /on les vendra.

    L’important n’est-il pas de calculer,

  9. Faites un copier /coller sur cet article, nous avons bien d’autres soucis que la chasse à courre ou les corridas

    LUTTE CONTRE LE TERRORISME
    TERRORISME : FRANÇAIS, RÉVEILLEZ-VOUS, VOUS ÊTES GOUVERNÉS PAR DES INCOMPÉTENTS IRRESPONSABLES !
    AUJOURD’HUI

Les commentaires sont fermés.