Gloire, déchéances et débat d’idées sur le racisme Outre-Atlantique


Pour quiconque s’intéresse avec bienveillance à ce qui se passe chez nous cousins d’Amérique, les remous qui agitent la communauté afro-américaine sont stupéfiants.

L’une des icônes du rap « bling bling » – Kayne West – sombre semaines après semaines. Son soutien à Donald Trump était déjà cocasse, surtout après les déclarations complaisantes du clown de la Maison Blanche à l’égard des néo-nazis et suprémacistes blancs après les évènements de Charlottesville en août 2017. Qu’importe, Kayne West poursuit et affiche encore et toujours son soutien.

Puis, il y a quelques semaines, le voici qui part en vrille, en quasi-direct, dans l’une des salles de rédactions du media à « gossips hollywoodiens », TMZ. Patatras ! Le voici qui justifie l’esclavage en expliquant que ce dernier doit être une « forme de choix » puisqu’il a tant durer en Amérique.

 

 

Tout n’est pas perdu. K. West souffre et s’abime, il représente de moins en moins, sauf à rester objet de curiosité pour sites à ragots.

A l’inverse, l’artiste Donald Glover est sur la pente ascendante d’une notoriété et un soft power mérité. Et le couple J-Zay et Beyonce, récemment rappelé à notre souvenir par l’ami Bembelly, continue de raconter l’Amérique telle qu’elle est.

 

Publicités

14 réflexions sur « Gloire, déchéances et débat d’idées sur le racisme Outre-Atlantique »

  1. QUOUÂÂ ? Un rappeur aurait l’outrecuidance (pour ne pas dire la démence), d’avoir des opinions opposées aux vôtres et de n’en même pas avoir honte, alors que chacun sait parfaitement que vous êtes le camp du Bien absolu ? C’est à peine croyable !

    Et en plus, dites-vous, il soutiendrait ce pitoyable clown décervelé que la moitié de ses compatriotes ont choisi pour président ? J’espère qu’il va promptement revenir à lui et venir officiellement s’excuser auprès de vous : c’est vraiment le minimum qu’il puisse faire.

    (Question subsidiaire : qu’est-ce qu’on en a à foutre, des « opinions » d’un rappeur, c’est-à-dire d’un néant à forme humaine ?)

  2. Pourtant ce zig a raison, l’ esclavage est une forme de choix.
    Des milliards de gens travaillent pour un salaire de misère que les états s’ efforcent de leur voler.
    Accuser les  » blancs » d’ esclavagistes alors que les plus grands esclavagistes sont les noirs puis les arabes, esclavage qui se poursuit en Afrique et sous une autre forme dans certaines iles des amériques et en Asie. Des parents  » louent » leurs enfants comme esclave. Prétexte: apprendre un métier.
    Et puis, j’ aime bien voir et entendre des gens de couleur, en costume cravate, bien gros et gras critiquer ces horribles esclavagistes, ce qui les obligent à vivre maintenant dans le confort.

  3. L’AQUARIUS : UN MODERNE NÉGRIER
    Remettons les choses en place et ne participons pas à ce trafic

  4. Juan,
    Vraiment, vous m’étonnerez toujours. ..Il est évident qu’en faisant l’apologie de l’esclavage, ce rappeur fait de la provocation pour qu’on parle de lui (une stratégie marketing bien classique )…et vous marchez à fond en lui consacrant un billet et en lui faisant gratuitement sa publicité ( publicité dont je vous rappelle le principe de base :  » Dîtes en du bien ou dîtes en du mal, mais parlez – en! »)

  5. L’ancien au goût du jour: la morale populiste et l’idéologie raciste qui ont fait leurs preuves un peu partout dans le monde, méritent d’être maintenues. On ne change pas une « éthique » qui gagne….des voix.

  6. Kanye West parle de prison mentale et de réalité que nous pouvons changer, si j’ai compris.
    Il s’explique ici – « Kanye West: When I Said Slavery Was « A Choice, » I Meant « We Can Make Our Own Reality » » –

    « (…) « We’re mentally in prison, » Kanye West said. « I like to use the word prison because slavery goes too direct to the idea of blacks… Holocaust/Jews, Slavery/Blacks. So prison is something that unites us as one race, blacks and whites being one race, the human race. We’re human beings and stuff. » (…) We talk about race so much we don’t even talk about class, » Kanye added. « There’s a class war happening right now too. And the class war is one of the reasons why Trump won because Obama was so high class that it stopped speaking to the lower and the middle class. He’s so classy »

    https://www.realclearpolitics.com/video/2018/05/02/kanye_west_on_trump_sometimes_you_need_some_crazy_shit_to_change_something.html

    C’est un point de vue, parmi d’autres.
    (Etant de l’espèce humaine, et à tort ou à raison, je ne raisonne ni en « races » dans cette espèce ou dans une autre, ni en « classes » tout court, etc., en n’étant pas un cas unique)

    1. Pour les non -anglophones, traduction en français de votre lien ;

      Kanye West: Quand j’ai dit que l’esclavage était « un choix », je pensais que « nous pouvons faire notre propre réalité »
      Publié par Tim Hains
      Date le 2 mai 2018

      Dans l’échange complet de 30 minutes sur le tournage de TMZ, Kanye West a expliqué pourquoi « l’esprit » l’avait inspiré à adopter le chapeau et l’attitude « Make America Great Again » du président Trump.

      « Je savais qu’il allait y avoir une réaction » au port du chapeau, a-t-il dit. « Mais je vis chaque jour ma vie en faisant ce que je ressens et ce que l’esprit m’invite à faire … Je sais que j’ai déçu la communauté noire quand j’ai porté le chapeau, c’est un plan plus grand, et je Je fais juste ce que l’univers m’a dit.  »

      « Nous sommes mentalement en prison », a déclaré Kanye West. « J’aime utiliser le mot prison parce que l’esclavage va trop directement à l’idée des noirs … Holocauste / Juifs, Esclavage / Noirs Donc la prison est quelque chose qui nous unit comme une race, les Noirs et les Blancs étant une race, la race humaine Nous sommes des êtres humains et d’autres choses.  »

      « En ce moment, nous choisissons d’être réduits en esclavage », a-t-il dit. « La populace essaie de te dire ce qu’il faut penser, la foule essaie de faire de tous les Noirs des Démocrates pour des bons de nourriture et des trucs, la foule, et au fait, tu ne fais que parler de l’émotion. Owens] ici, elle va vous laisser tomber les faits.  »

      « Si vous demandez à l’enfant qui se trouvait sur la place de Tienenman devant le char pourquoi il l’a fait, il ne pourra peut-être pas l’expliquer », at-il dit. « Vous ne pouvez pas diminuer le moment … Mon point de vue juste est la libre pensée Si vous me demandez, je n’ai pas d’opinions politiques extrêmement fortes … Je n’ai jamais été dans la politique, j’aime juste Trump, c’est mon garçon. »

      « Je suis dans le hip-hop, mais je ne suis pas seulement dans le hip-hop, je suis une personne noire dans la communauté noire, mais je ne suis pas que ça … Je vais toujours représenter cela, mais je représente aussi Même pas dans le futur, dans le maintenant, c’est 2018. Nous sommes dans le maintenant, mon frère, je sais ce que je veux dire et je représente le maintenant.

      « Je représente la possibilité d’une nouvelle planète pacifique, nous en sommes au début, vous l’avez vu en Corée du Nord, mais les gens la dénoncent. »

      À propos de sa relation avec Trump, il a dit: «Les gens aiment dire« tous »,« tous », mais ce n’est pas ça, il y a 100 côtés à chaque histoire. que je n’ai pas en face de moi que mes amis m’envoient des textos ou m’écrivent des mails qui disent qu’il a fait ça, ça, ça, ça, certains d’entre eux Obama l’ont fait aussi mais il n’était pas aussi bruyant … Et puis il y a des choses positives, et ça ne sort jamais, c’est pour ça que j’ai parlé de fausses nouvelles, parce que ça peut être biaisé, les médias, les libéraux, la chambre d’écho et tout ce qui a le plus de pertes de tous les temps. Je vais continuer à m’exposer, c’est comme la pornographie de la torture, nous allons continuer à vous montrer négatif, négatif, quand ce sont des êtres humains.  »

      Ensuite, il s’est excusé pour sa réponse de 2004 à l’ouragan Katrina que « George Bush ne se soucie pas des Noirs », disant: « Je viens de voir George Bush pousser George Bush père dans un fauteuil roulant et il vient de perdre sa femme. A quel point je veux aller voir George Bush et dire que je suis désolé de t’avoir blessé? J’étais artiste, j’avais mal quand je suis allé au téléthon … J’ai dit quelque chose dans le moment, mais quand je te regarde comme un papa , un membre de la famille, je suis désolé de vous faire du mal.  »

      « Obama était l’opiacé de notre douleur, il nous a pacifiés », a-t-il également déclaré. « Mais il a énervé les nazis encore plus … Nous allons parler et parler aux gars de Charlottesville des deux côtés Vous savez ce qu’Obama dirait? Je ne suis pas un suprématiste blanc, je ne supporte pas la suprématie blanche … Un professeur blanc a dit à ma fille qu’elle était noire, tu pourrais être la fille de Kanye West, mais tu es noire.  »

      «Ma fille était libre, nous commençons à mettre ces idées sur les gens, c’est pourquoi nous sommes dans une simulation, quand vous avez trois ans, vous sautez sur la table basse, et votre tante que vous n’aimez pas ne vous dit pas Sur cette table, il y a une table basse … Maintenant que vous avez trois ans, vous ne vous souciez pas du «café» ou de la «table». Cela est passé d’être quelque chose qui vous élève pendant que vous jouez à quelque chose qui est une distraction, une obstruction à votre joie … Au moment où vous avez 30, 40, 50, combien de tables de café avez-vous dans votre vie?

      « Cette réalité nous a été imposée, c’est un choix, tout comme quand j’ai dit que l’esclavage est un choix, nous pouvons faire notre propre réalité, nous pouvons parler d’histoire, mais pas trop longtemps, nous devons parler de notre maintenant. nous pouvons réparer et commencer à nous aimer maintenant, je dis que nous n’avons pas d’ennemis.

      « Les Noirs ont tendance à marcher quand une personne blanche tue une personne noire ou porte un chapeau mais quand il y a 700 enfants qui sont tués à Chicago, c’est OK, c’est bon pour les Noirs de tuer d’autres Noirs. chose … 90% des Noirs sont tués par d’autres Noirs « , a-t-il dit.

      1. Merci Elie Arié,
        Je n’avais pas osé, de plus copier-coller une traduction « automatique » me pose parfois des problèmes. Par exemple pour cet extrait

        « (…) We talk about race so much we don’t even talk about class, » Kanye added. « There’s a class war happening right now too. And the class war is one of the reasons why Trump won because Obama was so high class that it stopped speaking to the lower and the middle class. He’s so classy (…) »

        a été traduit ainsi de manière automatique sur un site (sans le citer), selon ce que je viens de faire :

        … Nous parlons tellement de la course que nous ne parlons même pas de classe », a ajouté Kanye. «Il y a une guerre de classe en ce moment aussi. Et la guerre des classes est l’une des raisons pour lesquelles Trump a gagné parce qu’Obama était si haut placé qu’il a cessé de parler aux classes inférieures et moyennes. Il est tellement chic …

        alors que « race » signifie ici « race », et non pas « course » comme dans le film Un jour aux courses – A Day at the Races, avec les Marx Brothers, selon ma traduction.

  7. J’ai oublié un (…) à la fin de la citation, le texte ne s’arrête pas là.

  8. Trump décide que une fakenews de plus (gaz hilarant en syrie ) vaut bien un petit bombardement.
    Le caniche Micron et Theresa de Skrypal s’y joignent.

    Trump reconnait jérusalem comme capitale d’Israêl, Nethanyahou flingue 2-3.000 palestiniens. La Nouillaserie proteste mollement.

    Trump a annulé le traité interdisant la bombe nucléaire à l’Iran (JCPOA) et forcé les euro-nouilles à faire de même.
    Ah, y sont colère mais….

    Trump a envoyé paître l’ensemble des monarques Zeuropéens, Canadiens et Japs, riKiki en preum et leur impose des tarifs douaniers, Trump au passage leur dit que ça serait bien mieux si la Russie revenait …
    la vale-taille cakète et … rien… le méchant c’est Putin.

    Trump fait un deal avec Kim Jong Hun, en fait le  » double freeze » , plus d’essais balistico-nucléaire au Nord contre plus de grandes maneuvres belliqueuses au Suds, deal proposé depuis des mois par les Russes et les Chinois et les DémoKrates et l’Etat Profond (union des comrrompus) US hurlent à la trahison.

    Ouf,
    c’est le foot à gogo…
    surveillez l’Ukraine du coin de la lorgnette, les vrais Nazis et les Ploutocrates aux abois (Union des Connards ) y règnent.

    Brève de crise migratoire:
    L’Italie mène 2 à Zero pour Jupiter.
    Merkel la branlante console Macron

    1. PP & PP, ..rien de saturnien, que-planétaire,
      voilà: j’ai le drapeau du Portugal et Pologne,
      sauf Pérou et Panama !

      Que faire.. une solution ?
      nb, zéro intérêt pour le foot: j’y comprends rien,

  9. Un rappeur, XXXTentacion, 20 ans, tué par balle.
    On n’est pas dimanche; vous trouverez sa musique à « look at me » sur you tube,
    ses textes sont plutôt rudes (quelle surprise)
    et découvrirez sa trombine: la coupe de tif quasi identique à celle d’un footballeur brésilien (« spaghetti » dit Cantonna, lui, je n’ai jamais su s’il était con ou drôle; pas tjs pareil)
    ou celle d’un footeux frouze, assimilée à « Jeff Tuche », dézingué par le réseau et ses nationaux,

    °°° °°
    N’étant pas le proprio d’un blog, j’hésite à commenter davantage (déjà qu’avec mon pseudo à la con)
    peut-être rejoindre ma caste, classe et tiroir, ..non dépourvu de confort; ma gestion et mes oignons.
    Ni bégueule (qu’importe; on s’en tape)
    = ce fut un plaisir. Personnel, cela va de soi.
    Je ne dis pas qu’à l’occase, un léger passage en mode déplaisant, mieux adapté qu’humour ou esprit.
    Taquiner qql intolérance ? pas fou !
    Voilà, voiloù,

    Un p’tit dicton pour la route, ..oh je ne cours pas après ! peut-être est-ce lui (en gnl) qui me poursuit ?!
    Aussi j’avais (hier soir) un mot de « Bienvenue » à JM de Belgeland, genre: « on est accueillant » (!) ni comptable* des interventions, ou par accident, ou ne pas oublier d’instruire sa susceptibilité (ni juge*) et la délivrer !
    Critiquer, ou choses à dire.. penser est sans danger.
    Déconner ? aucun ici ne craint la concurrence (chic !)

    Le dicton dit, ..hasard ou circonstance habituel,
    « C’est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que tant de gens paraissent brillants avant d’avoir l’air con. »

    Evidemment, le produire m’autorise qql prédisposition,

    1. Quand on a le courage de ne pas avoir d’opinion, il faut le dire de façon trés ferme.:-)

  10. Le racisme doit-il mener à un communautarisme absolu ?
    10 % moins de black aux USA ont voté Démocrates que pour Obama

    Le féminisme façon Hillary Clinton pendant sa Trumphante campaign contre les « déplorables » s’appya sur la sorcière Madeleine Albright qui déclara fameusement qu’il y avait une spéciale place en Enfer pour les femmes ne soutenant pas Hillary.

    L’abominable Emmanuel Todd considère que les USA, mais c’est surement valable pour pas mal d’autres pays ou ensemble façon Ue, ont besoin d’un autre opposé, méprisé, comme ciment national.

    Ce n’est donc pas si simple à manier la Moraline.

Les commentaires sont fermés.