Le jour où la pub a du dévoiler comment elle nous espionnait

La mise en oeuvre de la RGPD à la fin du mois de mai nous a permis de découvrir combien de fichiers contenaient nos informations personnelles. Maintenant, nous découvrons aussi le détail des informations que les sites webs que nous visitons souhaitent toujours capter.

Avez-vous déjà cliqué sur le bouton « Paramètres des cookies » ? S’ouvre ensuite tous les paramètres, avec la possibilité ouverte à l’internaute de refuser, item par item.

C’est édifiant. Et c’est même incomplet.

Voici un exemple copié d’un site « geek » que j’ai visité:

Comment sont utilisées mes données ?

En dehors des cookies nécessaires au fonctionnement du site (comme le système de connexion utilisateur ou le maintien de la session), vous pouvez configurer vos réglages et choisir comment vous souhaitez que vos données personnelles soient utilisée en fonction des objectifs ci-dessous. Vous pouvez configurer les réglages de manière indépendante pour chaque partenaire. Vous trouverez une description de chacun des objectifs sur la façon dont nos partenaires et nous-mêmes utilisons vos données personnelles.

Accès au site

La conservation d’informations ou l’accès à des informations déjà conservées sur votre appareil, par exemple des identifiants publicitaires, des identifiants de l’appareil, des cookies et des technologies similaires.

Off

Personnalisation

Collecte et traitement d’informations relatives à votre utilisation de ce service afin de vous adresser ultérieurement des publicités et/ou du contenu personnalisés dans d’autres contextes, par exemple sur d’autres sites ou applications. En général, le contenu du site ou de l’application est utilisé pour faire des déductions concernant vos intérêts, ce qui sera utile dans le cadre de sélections ultérieures de publicité et/ou de contenu.

Off

Ciblage et mesure publicitaire

Collecte d’informations qui sont en suite associées à celles rassemblées précédemment, afin de sélectionner et diffuser des publicités à votre égard, puis évaluer leur diffusion ainsi que leur efficacité. Cela comprend : le fait d’utiliser des informations collectées précédemment relativement à vos intérêts afin de sélectionner des publicités ; le traitement de données indiquant quelles publicités ont été affichées et à quelle fréquence, à quel moment et où elles ont été affichées ; et le fait de savoir si vous avez réagi par rapport auxdites publicités, par exemple si vous avez cliqué dessus ou effectué un achat. Cela ne comprend pas la Personnalisation qui consiste en la collecte et le traitement d’informations relatives à votre utilisation de ce service afin de vous adresser ultérieurement des publicités et/ou du contenu personnalisés dans d’autres contextes, par exemple sur des sites ou applications.

Off

Ciblage et mesure de contenu

La collecte d’informations que l’on associe à celles rassemblées précédemment afin de sélectionner et diffuser des contenus à votre égard, puis évaluer leur diffusion ainsi que leur efficacité. Cela comprend : le fait d’utiliser des informations collectées précédemment relativement à vos intérêts afin de sélectionner du contenu ; le traitement de données indiquant quel contenu a été affiché, à quelle fréquence, pendant combien de temps, à quel moment et où il a été affiché ; et le fait de savoir si vous avez réagi par rapport audit contenu, par exemple si vous cliqué dessus. Cela ne comprend pas la Personnalisation qui consiste en la collecte et le traitement d’informations relatives à votre utilisation de ce service afin de vous adresser, ultérieurement du contenu et/ou des publicités personnalisés dans d’autres contextes, par exemple sur des sites ou applications.

Off

Mesure d’audience

La collecte d’informations relatives à votre utilisation du contenu et association desdites informations avec celles précédemment collectées afin d’évaluer, de comprendre et de rendre compte de la façon dont vous utilisez le service. Cela ne comprend pas la Personnalisation, la collecte d’informations relatives à votre utilisation de ce service afin de vous adresser ultérieurement du contenu et/ou des publicités personnalisés dans d’autres contextes, c’est-à-dire sur d’autres services, tels que des sites ou des applications.

Off

Third-Party Vendors

Accès au site

La conservation d’informations ou l’accès à des informations déjà conservées sur votre appareil, par exemple des identifiants publicitaires, des identifiants de l’appareil, des cookies et des technologies similaires.

Off

Personnalisation

Collecte et traitement d’informations relatives à votre utilisation de ce service afin de vous adresser ultérieurement des publicités et/ou du contenu personnalisés dans d’autres contextes, par exemple sur d’autres sites ou applications. En général, le contenu du site ou de l’application est utilisé pour faire des déductions concernant vos intérêts, ce qui sera utile dans le cadre de sélections ultérieures de publicité et/ou de contenu.

Off

Ciblage et mesure publicitaire

Collecte d’informations qui sont en suite associées à celles rassemblées précédemment, afin de sélectionner et diffuser des publicités à votre égard, puis évaluer leur diffusion ainsi que leur efficacité. Cela comprend : le fait d’utiliser des informations collectées précédemment relativement à vos intérêts afin de sélectionner des publicités ; le traitement de données indiquant quelles publicités ont été affichées et à quelle fréquence, à quel moment et où elles ont été affichées ; et le fait de savoir si vous avez réagi par rapport auxdites publicités, par exemple si vous avez cliqué dessus ou effectué un achat. Cela ne comprend pas la Personnalisation qui consiste en la collecte et le traitement d’informations relatives à votre utilisation de ce service afin de vous adresser ultérieurement des publicités et/ou du contenu personnalisés dans d’autres contextes, par exemple sur des sites ou applications.

Off

Ciblage et mesure de contenu

La collecte d’informations que l’on associe à celles rassemblées précédemment afin de sélectionner et diffuser des contenus à votre égard, puis évaluer leur diffusion ainsi que leur efficacité. Cela comprend : le fait d’utiliser des informations collectées précédemment relativement à vos intérêts afin de sélectionner du contenu ; le traitement de données indiquant quel contenu a été affiché, à quelle fréquence, pendant combien de temps, à quel moment et où il a été affiché ; et le fait de savoir si vous avez réagi par rapport audit contenu, par exemple si vous cliqué dessus. Cela ne comprend pas la Personnalisation qui consiste en la collecte et le traitement d’informations relatives à votre utilisation de ce service afin de vous adresser, ultérieurement du contenu et/ou des publicités personnalisés dans d’autres contextes, par exemple sur des sites ou applications.

Off

Mesure d’audience

La collecte d’informations relatives à votre utilisation du contenu et association desdites informations avec celles précédemment collectées afin d’évaluer, de comprendre et de rendre compte de la façon dont vous utilisez le service. Cela ne comprend pas la Personnalisation, la collecte d’informations relatives à votre utilisation de ce service afin de vous adresser ultérieurement du contenu et/ou des publicités personnalisés dans d’autres contextes, c’est-à-dire sur d’autres services, tels que des sites ou des applications

Publicités

Medine au Bataclan ?

C’est un rappeur talentueux (on parle de l’artiste), qui a décidé de se produire au Bataclan. Le gars a commis un album intitulé JIHAD, il y a longtemps. Puis une chanson titrée « BATACLAN », après les attentats.

Le voici qui va chanter deux soirs en octobre au Bataclan.

 

 

Un arabe, un rappeur, une chanson sur le JIHAD que peu ont écouté, le Bataclan, tous les ingrédients sont là. Forcément, ça fait jaser, brailler, hurler, surtout à droite et à l’extrême droite.

J’ai du écouter JIHAD. Le flow est habile, la musique est douce, le texte est talentueux. Oui, le garçon se moque de ceux qui partent au JIHAD. Oui, il leur dit que ce n’est pas la solution pour exprimer leur révolte (« Ceux qui choisissent la solution militaire, n’ont-ils pas vu qu’elle nous dessert beaucoup plus qu’elle nous sert?« ). Mais j’étais mal à l’aise à l’idée que ce rappeur aille chanter ceci sur les lieux du Bataclan.

N’y avait-il pas d’autres lieux ?

« Grâce » à cette polémique, le rappeur a du s’expliquer, et lâcher ce communiqué simple et efficace:

« Avant tout, afin de lever toutes ambiguïtés, je renouvelle mes condamnations passées à l’égard des abjects attentats du 13 novembre 2015 et de toutes les attaques terroristes, et assure avec la plus grande sincérité l’ensemble des familles des victimes de mon profond soutien, commence-t-il. Voilà 15 ans que je combats toutes formes de radicalisme dans mes albums. Un engagement qui me vaut les foudres de l’extrême-droite et de ses sympathisants, qui n’hésitent pas à détourner le sens de mes chansons ; ceux-là même aujourd’hui qui tentent d’instrumentaliser la douleur des victimes et de leur famille. Désormais notre question est la suivante : ‘Allons-nous laisser l’extrême droite dicter la programmation de nos salles de concerts voire plus généralement limiter notre liberté d’expression ?’ « 

Une fois n’est pas coutume, j’ai bien apprécié cette réaction de Benjamin Griveaux:

« Les salles sont libres de programmer qui elles veulent. (…) « la liberté de l’artiste est totale sauf s’il y a incitation à la haine raciale, s’il y a trouble à l’ordre public et ça c’est au droit de le dire. »

Dingue.

Chanson du dimanche: c’est l’Amérique

Les leçons espagnoles

En Espagne voisine, le premier ministre conservateur a été renversé la semaine dernière par une alliance improbable mais convaincue que les faits de corruption reconnus la semaine précédente ne laissaient d’autre choix qu’un changement rapide de gouvernement. C’est une première leçon.

« Jeudi 24 mai, l’Audience nationale, le tribunal espagnol chargé des affaires les plus graves, a finalement condamné plusieurs cadres du PP. Trois d’entre eux, dont l’ex-trésorier du parti Luis Barcenas, ont écopé de peines de prison allant jusqu’à 51 ans. L’ancienne ministre de la Santé, Ana Mato, et le parti ont été condamnés à rembourser près de 300 000 euros indûment perçus. La justice reproche aux condamnés d’avoir participé à « un authentique et efficace système de corruption institutionnelle au travers d’un mécanisme de contrats publics », entre 1999 et 2005.  » Source: France Info

L’Espagne donne une leçon d’efficacité à ses voisins, pour une fois.

Voici une démocratie, comme toute récente, qui après une séquence détestable où elle a fait la chasse à l’indépendantiste catalan, s’est débarrassé de son gouvernement une fois que la corruption du parti au pouvoir avérée. En France, Nicolas Sarkozy a bénéficié de la clémence d’un pays dont la justice n’est pas indépendante du pouvoir. Il faut une décennie ou deux avant pour arriver à un jugement.

Bien sûr, rien n’est réglé. Politiquement en tous cas.  Ce n’est certainement pas une victoire « politique« . Le nouveau premier ministre a rapidement expliqué qu’il appliquerait le budget voté par les conservateurs. Mais il veut tenter quelques mesures plus sociales avant les élections anticipées. Alors qu’il a été propulsé au sommet grâce aux votes des 71 députés de Podemos (le PSOE en a 84), le nouveau promu socialiste les a ensuite boudé. Belle erreur sans doute. Pourquoi un PS « pasokifié » se prend-t-il encore pour le centre du monde politique ? En Espagne, c’est le PS qui a refusé l’alliance et la main tendue.

C’est aussi une autre leçon.

 

 

Chanson du dimanche: mon petit garçon