Ce spectacle du foot


Je n’y arrive pas. Je n’arrive à m’intéresser à cette coupe du monde. En 1998, ma petite fille venait de naitre, et j’avais été attrapé par cette compétition qui nous avait tous surpris.

Cette année, elle est plutôt chouette, cette équipe.  L’équipe belge aussi était réjouissante. Les Belges sont plus divisés que nous, Flamands contre Wallons.. A Bruxelles, il faut certains commerçants flamands refuser de parler français, pour saisir qu’il y a du lourd entre ces deux communautés. Les Belges se sont incarnés dans leur équipe nationale.

Certes, ces joueurs sont tous de gentils millionnaires dont on découvrira plus tard que certains échappaient à l’impot. Certes, le foot est un cirque, ces coupes et championnats sont nos jeux du cirque, l’opium du peuple, toussa, toussa.

Mais mais mais… on n’oubliera pas l’incarnation de la diversité et, surtout, le parcours de ces jeunes, le plus souvent issus de la France d’en bas.

Bravo les black-blancs-beurs !

 

Publicités

133 réflexions sur « Ce spectacle du foot »

  1. Me suis bien amusée à écouter les commentaires sur le match faits par l’équipe de « par jupiter » sur France Inter.
    A part ça recherchez donc ce que disait Desproges sur le foot…

  2. Comme prévu, à la masse salariale mensuelle cumulée sur tapis vert, la victoire de la France était logique.

    Voici le score pour celles et ceux qui n’ont pas regardé

    France : 8.5 millions
    Belgique : 5.9 millions

    primes non comprises..

  3. « Les Belges sont plus divisés que nous »

    Affirmation toute gratuite, et qu’il va devenir de plus en plus difficile de démontrer.

    Mais enfin, le but de ce billet, clairement affiché, étant de se livrer à une mille et unième promotion du multiethnicisme (c’est-à-dire à une approbation bruyante de ce qui est), le contrat est rempli. On n’en attendait pas moins.

    (Cela dit, bien que totalement étranger au football, je salue tout comme vous la belle victoire de nos amis africains.)

      1. Tiens, voilà nos Dupont-Dupond de mirador qui rappliquent ! Les droits de l’homme dans une main, la trique dans l’autre, comme il se doit.

        1. Encore une gibbosité qui s’est trompé de siècle, un affreux nostalgique de ce « temps joyeux » où nous fûmes « fumier ambulant hideusement prometteur de cannes tendres et de coton soyeux et où l’on nous marquait au fer rouge ». C’est bête hein? Tiens #DuCon, c’est cadeau.

          ./…

            1. C’est aimable à vous de vous soucier de ma santé. Mais peut-être devriez-vous également consulter, si vraiment vous voyez la moindre trace de racisme dans ce que j’ai dit, et qui relevait plutôt d’une sorte d’ironie désabusée.

              Néanmoins, si ça peut vous rassurer sur vous-même (pareil pour les deux gardiens de mirador) que je sois un méchant raciste qui finira dévoré par sa propre haine purulente, eh bien je l’accepte volontiers.

              (Non mais qu’est-ce qu’on ne ferait pas, pour rendre leur sourire aux enfants…)

  4. La seule chose que j’ai remarquée …c’est qu’en 1998 ils ont décomplexés les hommes chauves ….et qu’en 2018 la plupart pourrait faire une pub pour les implants capillaires 😀
    Le foot ne m’intéresse pas et je trouve que la récupération politique qui en est faite pitoyable …et je n’aime pas comment les perdants sont traités ………Alors qu’ils devraient etre acclames comme les autres !!

    1. excellent texte de Desproges confronté à l’injonction d’aimer le foot sans quoi il est rejeté par sa caste et est comparé, ô honte suprême, à une fille c’est-à-dire une simple machine dépourvue de tout ce qui caractérise un être humain et uniquement assignée à fabriquer du footballeur c-à-d de l’être sue-pépé-rieur.
      Cela dit elle sera bientôt remplacée par une vraie machine, lafâme. Elie Arié peut être tranquillisé.
      http://fr.ubergizmo.com/2017/11/14/humain-reproduction-robot-sexuel.html
      Mais sinon à part ca le foot(re) et l’entre-soi masculin n’a rien de sexiste (lol).
      Abolir le racisme c’est bien mais le foot est avant tout nationaliste et pas le moins du monde universaliste. Alors l’alibi de la palette épidermique…
      Le foot dit « féminin » (on ne dit pas le « foot masculin » parce que le mec s’est décrété lui-même neutre universel) est traité comme du sous-foot comme les femmes blanches, noires, brunes ou aux yeux bridés, peu importe, sont, elles, considérées comme des sous-êtres, peu importe leur couleur, leurs talents et leurs performances.

      En plus, je suis convaincue que tous ces matchs sont truqués et n’ont qu’un but politique.
      Oui, oui, oui, je sais, théorie de la conspiration.
      Actuellement il s’agit de placer le pion Macron à la tête de l’UE et donc de faire croire à une sorte de supériorité de la France. Le foot mâle a la fonction de hisser une nation au-dessus des autres selon les besoins géo-stratégico-économique. Toutefois, si la Croatie l’emporte en finale, il se peut que je remette en question cette thèse.
      Il se peut.
      Néanmoins en Allemagne, les cerveaux sont bien préparés à l’idée de se faire gouverner par le petit tyranneau méprisant.
      Tout le monde y croit à donf.
      La machine médiatique à malaxer les cervelles marche à plein régime.

      1. « Toutefois, si la Croatie l’emporte en finale, il se peut que je remette en question cette thèse.
        Il se peut. »

        Mais non, mais non, vous trouverez autre chose, voyons ! Un délirant ne renonce jamais à son délire sous prétexte que la réalité l’infirme totalement. Il ne manquerait plus qu’on se laisse arrêter par des broutilles pareilles…

        1. oui mon petit piou piou de 120 kilos. Je vous fais peur hein ? Mais heureusement il y a les « hordes encaleçonnées sudoripares » pour rassurer votre gras.
          Le pouvoir aux femmes, le cauchemar de Pioupiou 1er 😉

            1. (Et chacun notera que si un homme se moque d’une femme obèse, c’est affreux et condamnable, mais qui si une hystérique affuble un homme d’une obésité imaginaire, cela devient un épisode glorieux de la lutte pour l’émancipation féminine du joug immémorial…)

        2. ..heu, y a un serbe, sportif de very haut niveau, Novak Djoko (tennis) qui soutient la Croatie,
          /suis-je hors sujet ? mais non,
          je dirais bien: « il est couillu ou carrément con ! » mais ça ne se dit plus, n’est-ce pas ?
          oh tu sais, perso puiser dans le français (sa mangue) qui est à ma porté, et, comme vous le savez je suis un branleur (pas dit gros; et gaucher de surcroît; ouiz, quatre doigts en main droite, ..enfin, neuf en tout !)

          gaffe Stan, ..y a pas que l’Histoire qui « est une science dangereuse », aussi les stats (parait-il)

      2. Euterpe

        C’est vrai que tout le monde dit « foot féminin » mais en dehors de toute considération et avant que je me prenne un pain dans la gueule

        Nombre de licenciés en France : 2 160 788
        femmes : 159 128 soit 7,36%

        C’est peut être une explication plutôt qu’une histoire de revendication sexuelle… non ?

        1. C’est pareil au tennis de table, 16 % de licences féminines..

          C’est très agréable de jouer au tennis de table contre une femme, surtout si elle est mignonne. Si je prends une raclée, j’ai au moins eu le bonheur d’avoir pris une trempe en beauté….

        2. Les femmes travaillent partout sans être rémunérées pendant que les mecs, eux, se plaignent tout le temps.
          Il faudrait que le travail que fournissent les femmes soit déjà considéré comme du travail !
          En 1979, l’économiste Marilyn Waring, première et seule députéE du parlement de Nouvelle Zélande, se voit confier le Comité des dépenses publiques en charge d’analyser le budget de son pays. Cela va la mener à conduire des investigations non seulement dans son pays mais aussi partout sur la planète, et notamment à l’ONU, sur les comptabilités nationales et internationales. Elle réalise que les PIB sont basés essentiellement sur les activités masculines : le travail des femmes est non seulement invisible, mais non compté dans les PIB, donc il n’existe tout simplement pas. Comme n’existent pas le travail pollinisateur des abeilles, les services rendus par la nature, ni le travail des autres animaux, dont seul le paysan du Tiers-Monde sait que si sa vache meurt, lui même est bien mal parti.
          En revanche la première industrie au monde c’est le commerce des armes (dont se servent très peu les femmes). Elle rapporte des milliers de milliards, crée et maintien des emplois (masculins), de l’exportation, etc. Les 5 membres permanents du Conseil de Sécurité de l’ONU sont aussi les 5 plus gros exportateurs d’armes de la planète. Tuer ou se préparer à tuer provoque de la VALEUR.
          La guéguerre comme le foot rapporte bcp de pognon.
          Aux mecs.
          C’est cela votre monde du travail.
          De ses observations, Marilyn Waring va tirer en 1995 un livre « If women counted » .
          Lisez-le cela agrandira votre champ de vision.

            1. Quid du « premier métier du monde » ..
              Certes ! le produit du vagin de celle que j’appelle notre coreligionnaire, ou notre partenaire, souvent (trop) va dans la poche d’un courtier (dit-on courtière ? plutôt maquerelle)

              A cet apophtegme je préfère celui, déjà cité: « avocat, premier métier du monde »,
              bien sûr cela me regarde (?!)
              Tout n’est-il pas question de point de vue.

              °°° °°
              Ah la guerre ..
              Quelle routine !
              ni j’ose dire « égalitaire », tant son confort, standing, m’échappe (accordé: l’avis d’un mec; aussi fils, père et gd père) bien sûr je ‘pige’ son ‘économie’.

              Option A, j’ai croisé 1,5 conflits, en touriste; le 0,5 ? autres conditions (?) continent, et bcp moins d’hémoglobine (violence)

              Option B, (again) vive le sport,

            2. Ces messieurs tiennent les BOURSES… vous voulez qu’on vous les coupe, donc ?
              Vous êtes obèse en connerie, en effet mais je vais quand même vous informer ainsi que votre allié-né et ce ne sont pas vos insultes minables dignes de votre laideur naturelle qui va y changer quelque chose :

              Les PIB masculins ne reconnaissent que l’échange marchand. Ils sont basés sur l’exploitation, la dilapidation et la destruction des ressources naturelles, cadeaux de la nature et les femmes sont apparemment aussi considérées comme des « ressources naturelles », ressources-cadeaux de la nature, disponibles et abondantes.
              Avide jusqu’à organiser leur propre disparition.

              Vous êtes parfaitement représentatif de cette avidité répugnante et d’une bêtise crasse puisque vous organisez pour la satisfaire votre propre disparition en décrétant contre tout bon sens que les ressources sont illimitées.

          1. Euterpe,
            Vous regardez vraiment beaucoup ; les femmes prennent une part de plus en plusécurité active dans les activités guerrières, surtout au Moyen-Orient.

            Quant à leur rôle dans le PIB, votre découverte n’à vraimentrien de nouveau ; il y a des décennies qu’ Alfred Sauvé avait écrit :  » Si vous épousez votre femme de ménage, vous ferez baisser le PIB » (puisque le travail sera quand même fait, mais elle ne sera plus rémunérée, le PIB n’étant constitué que par l’addition des valeurs ajoutées du seul secteur marchand).

            Mais cette réflexion est anachronique: la majorité des femmes a toujours travaillé et participé à la hausse du PIB, en dehors de celles des milieux bourgeois des sociétés développées (et des allemandes, avec leur KKK ! )

            1. « Vous RETARDEZ « , pas « vous regardez »!

              Et,d’une façon générale, vous manquez de tout esprit critique vis-à-vis des livres que vous citez en les récitant comme un catéchisme.

            2. Vous n’avez pas remarqué que personne ne vous prend au sérieux ? a part Laure CP qui a décidé que du moment que vous ne l’insultez pas, elle, vous êtes un homme bien. Genre : les insultées n’auraient que ce qu’elles méritent.
              D’ailleurs quand on l’insulte elle fait l’autruche.
              Les femmes non-féministes feraient mieux de rester à la cuisine et de nous rendre le droit de voter et d’étudier.
              Ce sont d’ingrates profiteuses.
              Comme disait Benoîte Groult « rien ne changera profondément aussi longtemps que ce sont les femmes elles-mêmes qui fourniront aux hommes leurs troupes d’appoint ».

              1. @Euterpe

                Parce que vous croyez que quelqu’un vous prend au sérieux ?

                Si j’étais pris au sérieux sur les commentaires d’un blog (celui-ci ou un autre), je serais le premier à m’en inquiéter.

                IL faut réflécgirl sérieusement à ce qu’on écrit, mais ne jamais se prendre soi-même au sérieux…ou alors, c’est qu’on est un (e) sacré (e) con (ne).

                1. Mais arrêtez un peu de vous prendre pour Dieu le père, ca nous fera des vacances.
                  Cette suffisance, ce ton sentencieux.. vous êtes une bouffissure.

                  1. « Là chair est triste, hélas, et j’ai lu tous les livres « .
                    Stéphane Mallarmé

              2. Euterpe

                Ce n’est pas ce que j’ai écrit et les expressions « homme bien » ou « homme pas bien », idem pour « femme », ne sont même pas dans mes pensées à part quand je les lis, comme ici. Des hommes sont insultés aussi.

                En France, les femmes et les hommes sont égaux en droit, grâce à des « anciens ». Quelques discours féministes dans des médias me chiffonnent, mais pas tous. Par exemple si ces discours font passer toutes les femmes pour des êtres incapables de développer par elles-mêmes des stratégies de défense et si, dans le même temps, ils sont les supports d’un militantisme pour l’égalité femmes-hommes.

                Pierre Desproges dont il est question sur ce fil aurait dit aussi  :
                http://dicocitations.lemonde.fr/citations/citation-127350.php
                mais je ne suis pas certaine.de ce dont il semblait certain, et je m’arrête là. Cela me parait hors sujet par rapport au billet de Juan S..

                1. Ah voilà que l’égalité nous a été offerte gracieusement par ceux mêmes qui nous en ont privé ! Très fort. C’est beau le déni de réalité.
                  Ca permet l’ingratitude et l’insulte déguisée en argument.
                  Vous correspondez trait pour trait au modèle de la femme de droite décrite par Andrea Dworkin, ma chère Laure ! 😉
                  https://antisexisme.net/2012/12/20/les-femmes-de-droite/
                  Chapitre 6 : l’antiféminisme
                  « L’antiféminisme est l’expression de la misogynie, c’est son argumentaire politique. »

                  Quant à Desproges ce n’est pas l’évangile. Parfois il a sorti des trucs que le FN pourrait ressortir sans qu’il soit possible de dire : ah non ca c’est du Desproges.

                  Le sujet du billet est une activité masculo-masculine qui rappelle à Juan la naissance de sa petite fille.
                  Nous ne sommes donc pas hors sujet.
                  Il y est aussi question des black, blancs, beurs hors le racisme est indissociable du sexisme.
                  « Dworkin évoque le racisme et précise que les hommes du groupe racial méprisé sont sujets à deux stéréotypes sexuels. Ils sont décrits :

                  soit comme des violeurs, à la virilité intense et au membre énorme.
                  soit comme des castrés, des efféminés, ou des homosexuels.

                  1. Euterpe

                    Ainsi, je ne suis même pas tentée de vous faire changer d’avis sur ce que je suis censée être ou faire selon vous, ou sur quoi que ce soit d’autre.

                    1. Merci. Cela me fait gagner du temps en n’ayant pas à répondre à des inepties tels que « les anciens » ont offert gracieusement l’égalité H/F aux femmes. Ce qu’aucun homme n’aurait même l’audace d’écrire.

                      C’est à cela que servent les rares femmes placées au pouvoir après avoir été sélectionnées selon des critères très virils : à aller plus loin que les hommes dans l’outrance masculiniste.

  5. En bonne et totale conformité avec la doxa Bruxelloise ces matchs fratricides entre nations, réveillant les pires instincts nationaux, rappelant les heures les plus sombres de notre Histoire, devraient être interdits.

    l’équipe Europa- Unie doit rencontrer incessamant sous peu la MAGA (make AmeriKa Great Again) à Bruxelles.

    Passionnant, les Euro-Nouilles après leur disqualification sur l’Iran et leur défaite au match aller au Canada feront-ils barrage aux Donald et Otanno ?

    1. « En bonne et totale conformité avec la doxa Bruxelloise ces matchs fratricides entre nations, réveillant les pires instincts nationaux, rappelant les heures les plus sombres de notre Histoire, devraient être interdits. »

      La grande force des gens de votre espèce c’est que, étant devenus leur propre caricature, ils interdisent toute moquerie.

      (J’ignorais que l’on pût encore évoquer « les heures les plus sombres de notre histoire » autrement que comme un gag, comme du second degré burlesque.)

      1. Attention aux bananes à nigauds

        c’est le problème des lunettes en peau de saucisson, vois pas la bouche béante de l’égout

        Goux frère d’Arié, unis par les liens sacrés et indissolubles du pax
        amerikana…
        c’est fait ridiculisez une fois de plus.

  6. (cool ma rubrique; un mercredi ? pas grave)

    Oui j’aime le sport, peut-être m’a t-il permis de limiter mes conneries (ni le seul dans la canalisation) ni empêcha de grosses teufs et cuites, ou autre spécialité du pays visité (un dessin?)
    Pas vraiment compétiteur, c’est « le jeu » qui me botte; un peu comme Sylvie, le challenger est avant tout un partenaire; souvent président du jury en compète, déjà la réunion durait moins de deux minutes -pas me prendre la tête- il m’arriva de priver des potes de podium (« ouiz, tu peux tirer la gueule, ..t’as merdé ») ou le même, suisse couineur car dit-il: « tu es français » et se retrouver côte à côte à l’aéroport, dans la file des passeports « Hors Communauté Européenne »
    – j’aime tout le monde, tu savais pas ?

    Le foot, jamais accroché, au dessus de mes forces (pétanque, basket, canasson..) certes il y a 20 ans, la dernière image qu’il me reste (avant de comater; où ?) je suis à moitié dans le toit ouvrant d’une auto frayant dans le patelin, conduite par deux pakistanais hilares !
    – j’aime l’enthousiasme !

    Aussi constater (qu’ça à faire) il y a de plus en plus de gonzesses (!) qui tous les 4 ans se déchaînent, déchirent !
    Mais où va t-on ?!!
    Trois à la case, ..ah faut du courage (!) pour les supporter (?) ou freiner qql ardeur ..
    à ceux ici qui l’ignore: proxo pro (pas dit entremetteur; rente et bonheur, davantage qu’un minimum syndical)

    Absolument ! interdire le foot ! ..et Jésus et Allah ! les trois locos (en français?) qui ne mènent à rien, rien,
    ni rien de sexiste ! pas comptable (non) des millions de bigotes ou meufs en short, d’ailleurs on dit « une » locomotive,

    Bref, ..à tous bon courage !

  7. Celui que je plains, c’est le ballon : prendre des coups de lattes pendant 90 minutes par 22 gus déchainés, c’est hooooorrible !

      1. Monsieur Goux

        Un ballon de foot bouffe à tous les rateliers. C’est le principe de base.

        La masse salariale de France – Belgique c’est environ 14 millions mensuel brut sur le terrain, soit environ 139 000 euros pour 1h30.

        Selon les statistiques il y a eu 4951 passes dans le match et une centaine de tirs, on peut donc estimer grosso modo le coup de pompe à 27,52 euros..

        1. TITE PLUME

          Au foot il n’y a que 2 risques d’entorses
          – à la cheville
          – au règlement

          Ce que je constate surtout ce soir, c’est qu’il y a ici une belle bande de déconneurs..entre vous, Didier Goux et Alain.

          1. Non non, je ne déconne pas, je m’intéresse aux ballons car parfois j’en vois tirés plein cadre et puis quand ils arrivent à proximité, hop, ils dérivent hors du cadre… alors, je m’inquiète pour leur santé, voilou.

            Par ailleurs, vous qui êtes champion du monde des chiffres, pourriez-vous me dire ce qu’un ballon ayant eu une carrière de 90 minutes reconnue pénible (les coups de latte évoqués par Alain) peut espérer toucher à sa retraite ?

            ***

  8. Ben, désolé, moi j’ aime le foot. Tout le monde ne va pas dans les stades pour se battre ou pour hurler.
    Généraliser est une ânerie.
    Ensuite, remettons les choses au point.
    Avec les idioties sur les femmes au foyer, ménagères, esclaves.
    Ma mère, mes soeurs ont été ( et sont )femme au foyer.
    Elever les enfants, préparer les repas, tenir l famille et la maison propre n’ a rien de l’ esclavage.
    La différence est que maintenant, cuisiner, torcher les enfants, tous les travaux que nos mères ont fait, les femmes ne savent plus le faire.
    Cuire un oeuf devient une mission impossible.
    Le mari au travail, la femme gérait la maison, un problème, elle le r
    réglait, actuellement, le moindre pépin, et téléphone à maman, au mari sur les lieux du travail.
    L’ indépendance c’est aussi responsabilité! Hurler que l’ on est égaux, ne sert à rien, l’ homme et la femme ne sont pas égaux devant la nature, et c’est tant mieux.
    Alors, arrêtez d’ insulter les femmes au foyer qui élèvent leurs enfants,
    Je sais, cela paraît étrange à celles qui ne savent rien foutre et profite de cette  » égalité  » prétendue.

    1. les femmes, 50 % de la population mondiale fournissent les DEUX-TIERS (75 %) des heures de travail (corvées domestiques, de soins au enfants, aux malades et aux vieux…), reçoivent 10 % du revenu, et détiennent 1 % de la propriété mondiale, vivotent avec des retraites de misère après avoir nourri et soigné tout le monde, lavé vos saletés, rangé votre désordre et sans jamais un jour pouvoir mettre les pieds sous la table.
      Produire des richesses, c’est exploiter et détruire l’environnement, fabriquer des armes, les surveiller, faire la guerre (bin oui, elles servent les armes fabriquées), forer en mer ou sous l’Alaska, ce qui provoque des accidents ou des marées noires qui tuent la biodiversité, et que les compagnies d’assurance et de réassurance remboursent (mal) en sous-évaluant leur impact, puisque la nature ne vaut rien et que les services qu’elle nous rend ne comptent pas non plus.

      C’est vrai que ces messieurs ont tous tellement l’habitude que la soupe soit prête, le linge lavé-repassé, la case propre, les enfants nourris et couchés, le chien promené ! En Grande-Bretagne, selon le Guardian, le nombre de gens âgés ou handicapés malades soignés par unE « bénévole » de la famille a augmenté de 11% (plus 600 000) durant la dernière décennie. Toutes ces femmes gratuites dans la domesticité bénévole, font économiser au budget anglais 119 MILLIARDS de £ !

      1. Euterpe

         » avoir nourri et soigné tout le monde, lavé vos saletés, rangé votre désordre…

        oh oh doucement,…..
        s’il y a des machos qui chient sur le carrelage leur cuisine ou la salle à manger, dispersent leurs vêtements, leurs bouquins un peu partout pour emmerder leurs femmes, ça doit rester, à mon avis, une toute petite minorité.

        Le fait « qu’un dominant trouve son dominé » est aussi valable pour les femmes. Il y a des hommes battus et des types exerçant un métier de haut niveau qui ont des femmes qui portent le futal à la baraque.. Je parie que c’est le cas chez vous, votre bonhomme doit être au garde à vous (ce qui est normal ayant choisi son dominant)…

        Si ça continue, je monte une tribune pour le droit des hommes à donner la naissance et porter les enfants pendant neuf mois, ce que la terre leur refuse depuis des millénaires…. Pendant que les hommes s’occuperont de leurs gosses, les femmes pourront aller au bistrot pour boire des chopines et jouer à la belote..

        Que vous militiez activement pour le sort de certaines femmes, Euterpe d’accord, mais gardez en mémoire qu’il y a aussi des hommes qui rangent leurs affaires, chient dans des toilettes, s’occupent de leurs gosses, font le ménage et mettent leurs linges dans la MACHINE A LAVER qui se chargent de prendre propres nos saletés…

        Quel tempérament volcanique, ah ça doit être quelque chose une journée avec vous…!!

        1. « Quel tempérament volcanique, ah ça doit être quelque chose une journée avec vous…!! »

          Allez savoir, mon cher ! On aurait peut-être bien d’ébouriffantes surprises : il y a parfois fort loin (surtout en ces matières délicates) de la théorie à la pratique. Surtout quand la théorie ne manque jamais une occasion pour s’exprimer sur le mode hurlant et gesticulant.

        2. Pourquoi porter un enfant dans son ventre te destine à la pauvreté ? Parce que les hommes l’ont décidé, monsieur.
          Par jalousie ?
          Pas impossible.
          Il faut faire payer aux femmes leur fonctionnement biologique ?

          Les femmes en retraite perçoivent des pensions inférieures de 40 à 50 % à celles des hommes, elles ont plus de mal à percevoir des pensions complètes parce qu’elles arrêtent de travailler pour élever leurs enfants COMME SI CE NÉTAIT PAS UN VRAI TRAVAIL (pas considéré comme un travail marchand) parce que leur salaire est encore considéré comme un « salaire d’appoint ». Enfin , elles sont les grandes pourvoyeuses de temps partiels, assurant ainsi la flexibilité dont l’économie a besoin pour fonctionner.
          Résultat : après avoir fait double journée pour un demi-salaire, les femmes constituent les gros bataillons des retraités pauvres, surtout celles qui on fait des travaux pénibles et non reconnus : ménage, soins aux malades, aux enfants, aux personnes âgées, employées d’artisans et de commerçants, qu’elles en soient ou non les conjointes.
          Le cas des femmes d’artisans est dramatique : la plupart du temps, elles acceptent de travailler pour leur conjoint sans percevoir de salaire et sans être déclarées : tenue du téléphone, facturation, comptabilité, relances en-cours clients, et sans leur travail, l’atelier de leur conjoint aurait du mal à s’établir et à durer ; si vers l’âge de 50 ans, le mari artisan demande le divorce, elles se retrouvent sans aucun revenu, condamnées à recourir aux services sociaux et au RMI ou RSA malgré les multiples services rendus. Les femmes d’artisans doivent exiger un salaire et les cotisations aux organismes sociaux de la part du conjoint-employeur ! Ce n’est toujours pas obligatoire selon la règle non écrite sans doute, que le travail des femmes n’est pas un vrai travail. Qui compte dans la société patriarcale ? Sûrement pas les femmes et leur force de travail !
          Ranger vos chaussettes vous même et récurer vous-même vos chiottes ne fait pas de ce monde un monde d’égalité hommes-femmes.
          Je parle de toute manière des femmes partout sur la planète. À part dans quelques pays du Nord, les corvées les plus dégradantes reviennent majoritairement aux femmes.

          1. Euterpe

            Ne confondons pas tout, vous passez à l’économie après avoir craché sur la gueule des hommes sur le plan domestique..

            Entre soutenir la cause des femmes auprès d’hommes qu’elles ONT CHOISI, comme il est (et ça arrive de se gourer) et celui du milieu professionnel dans lequel elles évoluent, ne me semble pas du même ressort.

            Au niveau professionnel, ça fait des mois qu’on le dit ici, un contrat de travail suppose la subordination du salarié à son employeur.. Si le sort des femmes est effectivement bien plus compliqué dans le milieu professionnel que celui des hommes (temps partiel, écart de salaires, missions etc…) c’est d’abord une question de pression du marché du travail en temps de fort taux de chômage, qui permet à celui qui est du bon côté du manche (employeur homme ou femme) de profiter financièrement des faiblesses d’un système, dans un monde individualiste…..
            Mais rappelons quand même qu’on observe effectivement des écarts de salaires pour un même poste, uniquement et objectivement quand celui ci est supérieur au SMIC,..

            Le temps partiel est peut être imposé aux femmes plus souvent, c’est vrai, mais là encore, en tant qu’ex employeur, je peux vous certifier que j’aurais aimé avoir des femmes très compétentes à temps plein, qui m’ont demandé un 80 % ou un temps partiel choisi. Au titre d’employeur, je ne me suis jamais permis de leur demander la raison.

            Vous évoquez « le cas dramatique de femmes d’artisan »ce qui est parfaitement possible, mais je signale quand même qu’il existe un statut de « conjoint collaborateur » légal et cumulable avec d’autres statuts,, on en revient alors à des situations individuelles de méconnaissance du droit ou d’abus de pouvoir individuel…

            Sur ce dernier point, vous allez avoir du boulot de soutien aux femmes , conjoints collaborateurs d’artisans parce que Marron et sa bande d’escrocs, envisage du supprimer la formation obligatoire d’une semaine en gestion pour les futurs artisans qui veulent s’inscrire à la chambre des métiers, dans le prochain projet de loi PACTE.

            C’est dire à quel point on a à faire à des faux culs au plus haut niveau. surtout avec Marron..

            Pas la peine de taper comme une sourde sur tout ce qui bouge et qui a des baloches, il y a un tas d’hommes qui ont été contre la mise au feu du droit du travail, et d’autres qui sont contre les projets de loi de casse des budgets « sociaux  » qui vont fragiliser le sort de celles que vous soutenez….

            Mon propos concernait exclusivement la France…

            1. J’ai déjà assez dit et répété que le patriarcat est aussi combattu par certains hommes (conscients) et défendu par certaines femmes (stupides).
              Mais non il paraît toujours que j’attaque vos petites coucouilles en cristal de Baccarat.
              Je n’y peux rien si vous êtes limité du bulbe et toujours à vous sentir personnellement attaqué dans votre slip.

              1. @ Stanislas

                Et hop ! Encore un au tableau de chasse de M’dame Euterpe, vos c******s vont enrichir les trophées de son salon!
                Elle parle de votre bulbe, mais elle n’est pas capable de s’élever au-dessus du pelvis.

                1. Arie

                  Trop tard, j’ai déjà expliqué à ce pseudo que vous avez habitué tout le blog au fait que j’étais un simple d’esprit niveau poulpe…

                  Il n’y a plus qu’à prévenir les nouveaux, voilà tout…

              2. EUTERPE

                 » Je n’y peux rien si vous êtes limité du bulbe …

                Finalement vous êtes plus proche d’Arié que vous ne le pensez

                « sentir personnellement attaqué dans votre slip…. »

                Si vous aviez pris un ballon de foot dans les valseuses, à bout portant, vous sauriez ce que c’est que préférer qu’on vous les prenne délicatement..

                Reprenez ma 1ere intervention et vous retrouverez la motivation initiale, parce que, sinon vous pouvez bien continuer, ça ne me dérange aucunement…

                  1. Je voulais dire « Goux » pas « Doux » mais comme je pensais aux poulets en batterie, vous avez avec ce lapsus, ma vision de ces 3 intervenants.

                    1. C’est la 1ere fois que je suis comparé à un poulet, vous voulez me fâcher avec mes amis gauchistes…

                      Ca ne peut être qu’un coup bas des macronistes…

      2. Non, non…les hommes peuvent être très calins … entre eux:

        trumpnato_071118getty

  9. Pour les belges, une mise au point
    Allez coté Wallon, c’est comme chez nous.
    Puis vous arrivez coté flamand, la langue change, les panneaux indicateurs changent, l’ accueil des gens change.
    Ne demandez pas votre route à un flamand, il ne sait pas, ne comprend pas, ne parle pas français….. pourtant il vient en vacances en France, comprend et parle français.

    1. Pour qu’un Flamand vous réponde aimablement (j’en ai souvent fait l’expérience), il suffit de commencer par lui dire qu’on est français (c’est-à-dire PAS wallon…).

      C’est d’ailleurs loin d’être un cas unique. Je me souviens d’un de mes vieux amis, Espagnol de France, qui, lors de son premier voyage au Portugal avait commencé par trouver les natifs vraiment fort peu aimables. Jusqu’à ce qu’il comprenne, au bout de deux jours, qu’il fallait s’adresser à eux en français pour qu’ils redeviennent les gens les plus agréables du monde. Parce que, là, ils comprenaient qu’il ne faisait pas partie de la nation voisine, vue comme arrogante, méprisante, etc.

      1. « Là chair est triste, hélas, et j’ai lu tous les livres « .
        Stéphane Mallarmé

      2. @ Didier Goux

        C’est vrai, mais…j’ai été une fois à un congrès à New port (Flandres belges); super -hôtel avec brochure des différents services en plein de langues (japonais , chinois, arabe, et autres non identifiées )…mais pas en français.

        1. @ Didier Goux (suite )

          Et puis, n’oubliez pas que l’Espagne fut longtemps la puissance occupante du Portugal, tout comme celui -ci fut le colonisateur du Brésil, où les « blagues de Portugais  » sont l’équivalent de nos histoires belges.
          Les rapports de domination, ça crée des liens.

  10. Et puis, encore ceci que je trouve d’ actualité
    Il y a les jeunes qui courent derrière un ballon, et ceux qui tombent pour pas un rond

    Un copier / coller

    1. Effectivement ! Eh bien, soit les Flamands ont changé depuis ma dernière incursion en Plat Pays (qui remonte en effet à un petit paquet d’années), soit vous êtes par hasard tombé sur des gens mal aimables avec tout le monde !

      La prochaine fois, essayez de vous vêtir d’un boubou coloré et dîtes que vous êtes un réfugié climatique : si vous tombez sur des Flamands de gauche (il paraît qu’il en reste quelques-uns), vous avez vos chances…

  11. Euterpe
    Vos commentaires sont profondément débiles.
    Vous suez la haine et la jalousie par tous les pores. Vous devez être rejetée de partout et avoir fait souvent banquette dans les bals.
    C’est un besoin par manque de parler de bite et de couilles, cela ne vous rend pas plus viril ! Comme vous vous en défendez si bien, vous n’ êtes pas mal baisée, vous ne l’ êtes pas du tout. Un trou, un vide ignoré de tous, même pas une poubelle qui elle a une utilité.
    Heureusement que la cause des femmes ne dépend pas de vous.
    Vous devez être bien malheureuse, allez voir un psy, il ne pourra rien faire pour votre mentalité, mais ce sera du temps de libre pour le blog.

    1. tiens un commentaire haineux, violent, ciblé en dessous de la ceinture, pathologisant et vulgaire. Le tout répondant à des FAITS.

      Vous voulez les chiffres de l’INSEE ?

  12. Euterpe
    en réponse à votre commentaire de ce jour à 08:54

    Encore selon la langue française et bien que cela pose problème, ce que vous n’ignorez probablement pas :
    parmi les êtres humains dits « anciens », des individus sont nés de sexe féminin, des individus sont nés de sexe masculin, des individus sont ou étaient déjà plus ou moins transgenres si c’était déjà dit ainsi à leur époque, etc..
    Je ne sais pas depuis combien de temps quelqu’un peut être opéré pour changer de sexe sans risque pour sa santé.

    1. hahaha belle esquive.
      C’est votre admirable conjoint qui vous souffle vos réponses ?

      Je vous écris cela parce qu’entre les lignes vomitifs de lance-rien on peut lire qu’une femme qui ne présente pas un conjoint (« mon conjoint blablabla ») ou/et des enfants (mes enfants blablabla) fait très peur à ces nases misos.
      Je ne mentionne EXPRÈS pas la composition de mon entourage pour ne pas rassurer ces messieurs qui tiennent tant à me voir comme une solitaire sans enfant, lesbo/sans-sexualité, vieille et moche.
      Explicitement de leur part une telle femme n’a pas droit à intervenir dans un débat.
      Ce qui veut dire que l’individuE femme n’est même pas reconnue comme personne sans certificat de baisage, baisabilité et fécondité.
      Pendant que s’agissant d’un homme on ne va pas sous-entendre que c’est un pauvre célibataire qui se branle dans son coin depuis trente ans sans s’être jamais reproduit (oh sacrilège).
      Il fait ce qu’il veut et cela ne le dévalorise absolument pas.
      Vous savez cela.
      C’est pourquoi vous ne manquez pas d’avancer votre compagnon au détour d’un commentaire pour vous donner la légitimité de participer à la conversation.
      Vous jouez leur jeu. Ils aiment ca.
      Pareil quand vous vous taisez sous l’insulte parce que c’est justement ce qu’ils veulent vérifier. Que vous allez fermer votre gueule.
      Donc vous la fermez.
      Vous jouez leur jeu en prétendant que cela met fin à l’agression.
      À d’autres.
      Alors vos réflexions qui se voudraient celles d’une initiée en féminisme (intersectionnel, en plus) ne sont là que pour faire illusion.
      Je ne vous trouve pas très honnête, désolée.

      1. Euterpe

        Dans un précédent commentaire, j’ai écrit ne pas être tentée de vous faire changer d’avis sur ce que je suis censée être ou faire …
        Bonne journée

        1. mon avis, non.
          Jamais.
          Vos commentaires s’adressent uniquement à votre public masculin.
          Toujours.

        2. Diable, va-donc te pendre Laure !
          ..pas dit « va te faire pendre » car je pense, enfin il est probable que tu puisses y arriver toute seule, sans avoir à demander la permission à ton pépé ou tes enfants, par ex. (perso, tu fais bien comme tu veux)

          Eh! t’oublieras pas de nous raconter !

          1. Elie Arié

            Je ne pense pas connaître quelqu’un-e sur la base de seuls écrits. Je vous connais un tout petit peu plus pour une raison dont vous vous souvenez peut-être, et ne suis même pas certaine de me connaître si bien que ça.

            ti suisse :-))

            Bonne journée

            1. @ Laure CP

              Je crois qu’il est impossible de se connaître soi-même (sauf psychanalyse, dont l’expérience ne m’a jamais tenté), et qu’on ne peut connaître que certains aspects des autres – ce qui ne veut pas dire que ces aspects-là soient faux.

              Avez-vous remarqué une des caractéristiques les plus étonnantes d’ Euterpe : elle ne supporte pas qu’on puisse être un peu de son avis, elle tient à rester seule ?

              1. Elie Arié le spécialiste « de l’auto débat,en lui même » maniaco-dépressif (dixit Stanislas) je ne vous trouve pas très bien placé pour me pathologiser.
                Quant à Laure CP qui aime tant faire sa pimbêche intello, je lui dédis cette chanson « solidaire » (lol) :

                1. @M’dame Euterpe

                  Si j’étais maniaco-dépressif, je ne serais pas en si mauvaise compagnie. ..Quant à votre « argumentation « , elle ne dépasse pas le niveau de « C’ est celui qui dit qui l’est « . Je vous ai connue en meilleure forme il y a quelques années. ..

              2. Elie Arié
                C’est une question assez vaste, et en discuter dans des commentaires sur un blog comme vous le dites parfois, ce n’est pas gagné.

                Mais je tente : le regard ou plutôt les remarques des autres sur sa personnalité,ces remarques étant d’ailleurs parfois contradictoires, pourraient (me) faire tourner en bourrique ou devenir girouette en fonction du dernier « jugement ». Il y a tout de même une bonne part de subjectivité dans tout ça, d’où ma réticence à juger quiconque. Les tribunaux me semblent d’ailleurs, non pas juger des gens en entier, mais juger des actes commis en infraction avec des lois.

                Par exemple, je me suis aussi faite traitée de ce qui est dit dans la chanson à moi dédiée par Euterpe, et pas seulement par des hommes. Mais pour les mêmes faits, j’ai été encouragée à persévérer par d’autres, pas seulement par des femmes. Alors est venu un moment où j’ai décidé de ne plus tenir autant compte des remarques des autres, tout en les écoutant si possible, en me faisant davantage confiance. Ce n’est pas facile, je n’ai toujours pas une « grande » confiance en moi.

                Pas tout à fait convaincue par certaines idées dans ce texte, c’est en le citant tout de même :
                http://www.rfi.fr/emission/20151026-servent-insultes

                  1. Fait traiter.

                    (Si vous voulez, je peux même vous expliquer pourquoi et comment marche l’accord d’un participe passé suivi d’un infinitif…)

  13. Aah « la concurrence ».. quelle source d’emmerde ! prétexte aux insultes, aux jugements, aux baffes..
    Y échappe t-on ??
    Niet ! la simple existence (être en vie) suffit !!
    Sans oublier qql vicieux, ou pervers qui par ex. parle une langue étrangère (saugrenu, n’est-ce pas)
    Ou autre préférant le chien au chat (qui lui refuse obstinément la ballade en laisse)
    Même l’ironie dérange (sauf l’abusée ? ouf !)

    Alors le sportif, ..hein,
    vrai, la politique l’indiffère, et tout ce qui va avec, peut-être n’y comprend-il rien ? pourtant son ministère !

    Tout ça pour dire -bonjour- et coller au sujet,
    MG Buffet fut une excellente ministre (pas dit bonne)

    ..aussi partager (hahah!) une p’tite nouvelle personnelle: ma fille vient de partir à Oqaatsut (population: 46) avec une mission: me ramener une tranche de phoque cru (j’ai le sel)
    Ca serait ballot de mourir idiot,

  14. EUTERPE

    J’ai une autre demande à formuler pour l’avenir au cas où vous ne me lâcheriez plus :
    je préfère que vous me traitiez de tous les noms d’oiseaux, d’aninaux, que vous me trainiez dans la boue, , mais SVP ne me mettez pas dans le même sac qu’Arié.

    Merci..

      1. Le « OK » répondait à la demande légitime de Stanislas de ne pas être mis dans le même sac qu’Arié.
        Qui, je viens de le remarquer pense tenir tout entier dans une couille.

        Bref, Arié n’est pas un morpion mais un spermatozoide.

      2. Le « OK » répondait à la demande légitime de Stanislas de ne pas être mis dans le même sac qu’Arié.
        Qui, je viens de le remarquer pense tenir tout entier dans une couille.

        Bref, Arié n’est pas un morpion mais un spermatozoide.

  15. Petit moment d détente dans ce monde de bruts….
    Je suis inquiète …..le foot m’envahit jusque chez moi…hier soir mon petit fils de 17 mois a plaqué au sol, tête dans le gazon, le ballon envoyé par son cousin de sept ans….encouragés par ma petite fille qui avait aligné les sieges facon stade …j’ai craint un instant qu’ils scellent leur victoire devant une petite mousse ….lactée 😀.S’il y a un dieu du foot qu’il me protège de cette malédiction !!!

    1. SYLVIE

      C’est bon signe, votre petit fils a un chemin tout tracé, n’hésitez pas à l’entrainer sérieusement dès maintenant…dès 10 ans, école de foot dans le meilleur club pro, – 15 ans, 1er contrat à 15 K€/mois et ainsi de suite..

      Vous vous évitez parcoursup, et un éventuel doctorat de science au SMIC..ou alors, dans ce dernier cas si vous lui expliquez comment il peut palper le pognon en oubliant les malheureux principes moraux que je vous vois déjà essayer de lui inculquer..

      Puisque vous allez en faire un pro, n’oubliez pas de lui faire respirer des bricoles pour asthmatiques, les grands sportifs le sont tous…

      Vous êtes une grand mère vernie avec ce gosse, mais vous ne le savez pas encore…

      Ah oui j’oubliais, évitez aussi qu’il pense au métier de cardiologue, ça craint avec l’âge…

      1. Stan ..Tiens a propos d’argent et même de beaucoup d’argent ….pourquoi les footballeurs et entraîneurs ont l’air si triste quand on les interroge …donnant l’impression d’avoir perdu un proche ? Je ne sais pas moi avec « ce pognon de dingue » je ferais une petite risette au minimum. Mais bon nous avons redonne le sourire à notre bon roi qui, aprés avoir fait plier ces gueux de cheminots attachés à leur misérable statut, est heureux que son bon peuple s’enthousiasme pour le foot et ses millionnaires !

        1. SYLVIE

           » pourquoi les footballeurs et entraîneurs ont l’air si triste quand on les interroge …… »

          Tout dépend du jour et de l’heure de l’interview, s’ils ont fait la bringue la veille..

          Ou alors, l’air sérieux donne l’impression aux fans qu’il ne se foutent pas de leur gueule

          Ou alors ils sont concentrés pour ne pas dire une connerie, avec le réso socio maintenant ça part vite en couille ( eh oui, je tenais à être dans le ton du jour)…

          Bref, je n’en sais rien, peut être que trop de pognon rend triste.
          Quand j’étais petit, l’instituteur qui devait nous préparer à rester des enfants d’ouvriers, nous disait souvent qu’un homme doit rêver, penser à des projets d’avenir, c’est ce qui permet d’exister (ou à peu près) …

          Si vous avez du pognon assez jeune et que vous pouvez vous payer tous vos rêves (gonzesses, biens matériels, folies et pétages de plomb divers) qu’est ce qui vous reste au bout d’un certain temps ?…

          1. La mort (tu poses la question)
            Ensuite la vie éternelle ? le paradis ? l’enfer ? la reincarnation ? de toutes façons, et s’est bien gaulé (!) on a toujours le choix.

            Par contre j’ai un doute pour la transmigration, animale alors humaine n’est-ce pas,
            peut-on choisir ??
            (qql’un la solution ? per favor)
            Je sais que Machin répondait « éponge ! car no prédateur », bien qu’autre fonction semble plus évidente.

            Bref, perso vu ma dimension (longue histoire; ni vous déranger davantage) je ferais bien corail !
            Nourrir plein d’espèces, et végétales, sinon briser des navires ou fendre qql orteil (ouiz, ma Vraie nature au grand jour ! ..ou presque; et je sais nager !)

            Ou corbeau ! ..il vole (et) tout noir alors tout beau ! aussi il est fidèle (certes, cela ne regarde personne) et pendant des siècles il fut détesté, chic ! (normal: il n’avaient pas la lumière)
            surtout, surement ce que je préfère, il est solitaire, disons sédentaire quand tout va bien,
            et/mais grégaire quand ça craint !

            Dualiste donc (pas dit manichéen ?) tout ce que nous sommes (déjà) sur terre,

            (en attendant) Belle est la vie !

          2. @ Sylvie et Stanislas

            Ils ne sont pas tristes quand on les interroge, ils sont bien concentrés… mais sur leur prochain match : Ils doivent penser au pactole qui les attend s’ils sont victorieux dimanche… reconnaissez que c’est motivant !

            J’ignore le montant des juteuses primes attribuées aux vainqueurs, Stan pourrait peut-être nous renseigner…

            ***

            1. TITE PLUME

              Je vais faire gaffe à ce que j’écris parce que selon les dernières nouvelles, une partie des dites primes seraient reversées à différentes assoss

              En cas de victoire ce sera plus de 350 000 € par joueur hors bringue

  16. Stanis…. perdu.
    Cette euterpe ne connait qu’ un sac, celui des c******.
    Je me demande quel rapport elle avait avec son père.
    Parce qu’ enfin, ses propos laissent des doutes sur sa jeunesse et le sexe.
    Violée à quel âge? Je ne vois que cela, j’ avais pensé aux dégâts de Tchernobyl, mais les radiations ne peuvent affecter à ce point le cerveau.

    1. le mec qui a peur d’écrire COUILLES en toutes lettres il a été violé par quoi et à quel âge ? Un régiment de parachutistes dans le ventre de sa mère prostituée à 11 ans par son père ?

      1. Euterpe,

        Vous en êtes restée au stade de l’enfant fier d’avoir lancé « pipi-caca ! » ; la finesse de votre humour est du même niveau que celle de vos argumentations…Vous êtes vraiment une pauvre chose: vous espérez provoquer l’indignation, et vous ne suscitez que la pitié.

  17. Didier Goux

    Donc c’est « fait traiter », merci. J’ai acheté un Bescherelle- L’Essentiel la semaine dernière pour revoir tout ça durant l’été, Ce serait un brin abusif de vous demander les explications.

  18. @Laure CP : Vous avez oublié de l’appeler « maître » et de faire une génuflexion devant lui.

    1. Euterpe

      Faudrait-il que je réponde « vous avez raison Maîtresse, j’ai oublié de le faire » en n’ommettant pas d’en faire une devant vous, là ?
      Je ne vous ai pas traitée de délirante, vous me semblez pouvoir tenir tête à n’importe qui, être offensive. Je ne sais pas agir ainsi, et ne sais pas si j’en aurais envie en ayant ce talent, préférant discuter sans passion.
      Bonne continuation :-))

      1. « Je ne vous ai pas traitée de délirante » mais vous vous prosternez devant tous ceux qui me traitent de délirante.
        Cela revient donc au même.
        Votre petit jeu de la sainte est très tordu. Pas étonnant que vous vous trouviez des affinités avec ces deux tordus.
        Continuez bien vos contorsions mais attention au dos :¬)

        1. Euterpe

          Je ne suis pas en train de jouer le rôle d’une sainte, j’ai un tempérament calme, beaucoup trop calme selon les remarques de quelques personnes, à nouveau.

          Vous me semblez adulte, capable de vous défendre toute seule et si je suis dans l’erreur, le préciser pourrait être utile. Ce n’est pas parce que je remercie Didier Goux d’avoir répondu à une de mes questions que je me prosterne devant lui ou devant quiconque vous traitant de ceci ou de cela, ou même devant quiconque tout court … Je ne traite personne de tordu-e-s, ne juge personne et ne pense pas que la méthode que vous me paraissez (c’est subjectif) utiliser fasse changer quoi que ce soit, en craignant même que cela engendre parfois l’effet inverse. Ecrire cela ne revient pas à faire une attaque ad hominem ou ad personam contre vous, c’est un simple désaccord. Tolérez-vous que j’exprime ce désaccord ? C’est en supposant encore que c’est le cas, sinon j’arrêterai de vous répondre, mais ce sera en trouvant cela bien dommage.
          A bientôt, je dois partir et ce n’est pas un évitement …

    1. Euterpe
      Ines Lehmann aurait dit avoir eu tort dans un article cité dans ce texte, ne pas avoir eu assez d’esprit critique ou ne pas avoir pris conscience à l’époque qu’il fallait faire passer l’émancipation des femmes en priorité, si « ma » traduction est correcte. Puisqu’il est question du SDS et de mai 68

      1) « ( …) Henri Weber : « Mai 68 avait trois moteurs. D’abord c’était un grand mouvement démocratique et libertaire, c’est-à-dire libéral au sens politique et non économique du terme. Ce moteur-là continue à agir très fortement en luttant contre toutes les formes de discrimination entre les classes sociales, entre les sexes, comme on le voit par exemple aujourd’hui dans la campagne contre le harcèlement des femmes et pour l’égalité des salaires. (…) »
      https://www.paris-normandie.fr/actualites/temoignage–mai-68-henri-weber-ancien-senateur-de-seine-maritime-DP12594061

      1. suite,

        En supposant qu’il s’agisse du même homme, et bien que je ne sache toujours pas si libéralisme politique et libéralisme économique sont dissociables
        2) « (…) Henri Weber, ancien responsable étudiant, le reconnaît bien volontiers aujourd’hui. « Nous étions des affreux machos : aux femmes l’exécution, le soin, la famille, et aux hommes le commandement, l’autorité, la création… on avait été biberonnés avec celà ». (…) »
        https://www.francetvinfo.fr/societe/mai-68/mai-1968-les-femmes-toujours-dans-l-ombre-des-hommes_2738733.html

        Cet exemple illustre le fait que je ne pense pas connaître quelqu’un d’après des écrits, des discours. Mais je ne vous empêche pas de « lancer des tomates » virtuelles , en n’imaginant d’ailleurs pas comment cela pourrait être empêché.

  19. Comme si cela avait changé !

    « . La féminité c’est l’impuissance : échasses sur quoi marcher, jupes étroites et courtes, gros sacs avec contenu en vrac en bandoulière, l’oreille collée à leur téléphone portable déchargé, elles préviennent les agresseurs qu’elles ont appelé leur petit ami (le preux chevalier des contes de leur enfance) qui va venir à leur secours. Bouh, ils ont peur ! Pas moyen de courir, pas question de brandir une arme. Alors vous pensez, quand une montre qu’elle a du répondant, ou en tous cas, peut en avoir, c’est forcément une virago hommasse avec du poil aux pattes ». (http://hypathie.blogspot.com/2018/07/se-defendre-ou-ne-pas-se-defendre-quand.html)

    1. Euterpe
      «… personne ne doit vous dicter votre conduite … » lu sur le même blog (« Harcèlement de rue – Comment réagir ? ») …
      Même si quelqu’un-e semble vouloir me définir ainsi, je ne me penserai pas « hommasse » ou « androgyne » ou « féminine », ou encore « puissante » ou « impuissante », etc..

      Une dée écrite par Simone de Beauvoir dans Le Deuxième Sexe
      « (…) Il n’est pas sûr que ces « mondes d’idées » soient différents de ceux des hommes puisque c’est en s’assimilant à eux qu’elle s’affranchira ; pour savoir dans quelle mesure elle demeurera singulière, dans quelle mesure ces singularités garderont de l’importance, il faudrait se hasarder à des anticipations bien hardies.(…) »

      Je préfère celle-ci, de Kiddu Krishnamurti, car c’est ce dont j’avais eu l’intuition avant de lire quelques-uns des textes écrits avec des mots, une grammaire, etc., par cet autre être humain :

      « (…) Etes-vous capable de ne pas vous identifier à l’autre, et par conséquent d’avoir toute latitude d’être attentif – il ne s’agit pas d’être d’abord attentif, pour être libre ensuite, mais de ne s’identifier à personne : c’est de là que naît l’attention. (…) »
      http://www.krishnamurti-france.org/Quelle-est-la-juste-place-de-la-pensee

      1. à Laure CP : c’est une blague. Alors vous avez fouillé tout le blog à la recherche d’une demi phrase qui pourrait vous donner raison venant de la même personne que je cite ? Comme avec Desproges qu’apparemment vous avez décortiqué pendant des plombes pour trouver LA citation venant de lui qui VOUS approuverait. Je cherche encore où vous avez trouvé votre fragment de phrase, donnez-moi le passage entier qu’on rigole !
        Et puis après le passage le plus abscons possible du Beauvoir habituel, passage qui peut vouloir dire tout et son contraire et pour finir un Jésus de la période hippie qui serait une haute instance devant laquelle se taire parce que sacrée.
        *baillement ennuyé*
        Je comprends pourquoi vous vous entendez si bien avec l’humble, original et imaginatif (lol) Arié.

        1. M’dame Euterpe:

          Humble, originale, imaginative : mais c’est tout votre portrait !
          Ajoutez-y empathique, chaleureuse et convaincante…

        2. Cet extrait est copié du billet étant mis en lien à la fin de celui que vous avez cité dans votre commentaire (je me réfère au lien dans cette phrase, «(…) J’avais traduit un billet il y a quelques temps sur comment réagir en cas de harcèlement : il reste totalement valable (…) », sur lequel j’ai cliqué).

          La phrase :
          « (…) L’assertivité, la confiance en soi, ça se travaille ; ne rasez pas les murs, personne ne doit vous dicter votre conduite, personne n’a le droit de vous mettre en danger ni de vous menacer. (…) »
          http://hypathie.blogspot.com/2013/08/harcelement-de-rue-comment-reagir.html

          « (…) L’assertivité est considérée comme l’art de faire passer un message difficile sans passivité mais aussi sans agressivité. (…) », est copié sur Wikipédia.org à assertivité, car je ne connaissais pas le mot, mais en connaissant la notion et la pratique, en fait.

          L’extrait du texte écrit par Mme de Beauvoir ne me semble pas difficile à comprendre ou abscons. Ensuite, j’ai cité une idée avec laquelle j’étais d’accord, en ce qui concerne M. Krishnamurti. Quant à Pierres Desproges, et Benoîte Groult, écrivaine que vous avez citée auparavant, j’ai lu beaucoup de leurs livres ou citations, donc c’est en mémoire.
          Et c’est terminé en ce qui me concerne.

          1. bref le fragment de phrase n’existe pas.

            Hypathie ne l’a pas du tout écrit.

            Nulle part.

            C’est terminé en ce qui me concerne ? Je voudrais bien mais vous me parasitez.
            Faites un peu ce que vous dites pour changer !
            « J’ai lu beaucoup de livres »… non ?? C’est vrai???! Comme si les autres ne lisaient que « Oui-Oui à la plage » en boucle jusqu’à leur mort.
            Vous êtes aussi inintéressante qu’Arié qui crachotte de la crotte.
            Gargarisez-vous bien entre vous de vos lectures toutes bien consensuelles (ok, elles étaient révolutionnaires il y a trois générations, je vous le concède) dont vous vous vantez de citer de mémoire des passages (appris par coeur ? Ah non vous êtes plus douée que ca, mémoire photographique certainement ! lol).

            Pathétique.

            Quand on a que la vantardise pour argument…

Les commentaires sont fermés.