Le nouveau président du Medef


Sur la réforme du Code du travail : « Je pense qu’on va d’abord avoir une vague d’embauche avant d’avoir une vague de licenciement. »
septembre 2017, franceinfo

 

Petit homme.

Tout petit homme.

Il faut lire la suite de son best-of.  Cet homme vit dans son idéologie, un monde parallèle.

 

Lire

Publicités

64 réflexions sur « Le nouveau président du Medef »

  1. Je ne vois pas trop en quoi ce pronostic, qui n’est pas un vœu, pourrait lui être reproché; ce qui serait intéressant, ce serait de connaître ses arguments.

    Quant à savoir, de lui ou de Juan, lequel vit dans un monde réel et lequel i vit dans un monde parallèle…

    1. Mais dites donc Elie….qui élabore ce  » monde réel » que vous défendez tant….de quelle réalité parlons nous ? Il n’y aurait donc que les libéraux et les patrons des grosses boîtes qui seraient des visionnaires prompts à nous faire plier à leur doctrine …qui peut prétendre qu’il n’y a pas un autre chemin à suivre quand on n’a même pas essayé ? Tout ces gens là savent uniquement où est leur intérêt …le nôtre ne les intéresse pas ..leur  » réalité » n’est pas la notre ni celle de l’intérêt général …

      A côté Parisot est une gauchiste !

        1. Élie ….la seule réalité que je constate c’est que NOUS avons subi la crise pour sauver les plus riches qui s’engraissent aussi vite que nous pâtissons …en nous faisant croire qu’il fallait trimer un peu plus pour sauver un systeme qui serait si généreux ….et ce n’est pas fini…la réforme du chômage va nous faire comprendre pourquoi les salariés ont perdu la main sur les cotisations !!!

        2. La réalité? Ce sont « les autres « qui nous la font et nous l’imposent.Elle est le produit d’un rapport de forces.Alors Juan a raison.

      1. Sylvie 75.000 +

        L’idéologue radoteur s’emmerde dans sa triste résignation
        son dernier combat ?

        avoir le dernier mot.

      2. «  A côté, Parisot est une gauchiste  »

        Qu’est-ce qui vous choque, dans cette déclaration de RdB, selon laquelle la réforme du Code du Travail n’entraînera pas davantage d’embauches- déclaration qui va à l’encontre du discours macronien ? Est-ce que Juan dit autre chose ?

    2.  » ce qui serait intéressant, ce serait de connaître ses arguments….

      A croire qu’il y en a qui ne lisent pas le Monde et le Figaro dont les articles sont directement inspirés par la religion économique en vigueur chez MEDEF/AFB/CAC/AFEP

      Sauf déclaration de folie collective des 500 et quelques membres du bastringue medefesque , il est peu probable que le conseil élise un gauchiste subversif et révolutionnaire..

       » Quant à savoir, de lui ou de Juan, lequel vit dans un monde réel et lequel i vit dans un monde parallèle… »

      Ah le fameux principe de « réalité » comme argument, le coup d’épaule décisif avec élan pour défoncer une porte ouverte. il faut juste doser l’élan et la trajectoire, pour ne pas risquer de traverser la porte fenêtre au bout de la pièce…

      En revanche aucune crainte de luxation ou de cassure…

    3. Si vous ne l’avez pas déjà fait, si vous cliquez sur « idéologie » dans le billet de Juan S., vous pourrez lire un article, dans lequel il y a des liens, par exemple vers l’article suivant, avec des arguments à mon avis. Et je retiens celui-ci particulièrement :

      https://www.lejdd.fr/politique/le-vice-president-du-medef-macron-ne-cedera-pas-3450932

      Ce Monsieur ne me semble pas être partisan de l’égalitarisme, et pour ce qui concerne le fait d’être ou non darwinien, j’ai l’impression que la théorie scientifique de Charles Darwin est parfois utilisée comme idéologie politique. Herbert Spencer aurait théorisé le darwinisme social, une lutte entre les êtres humains. Mais M. Darwin aurait également parlé de coopération, non pas de la seule compétition pour l’évolution des espèces (vivantes, éteintes).
      Enfin, même si la compétition était unanimement perçue comme la seule loi de « la nature », dans la supposée « réalité », nous les humains ne serions pas obligés d’organiser nos sociétés en fonction de cela.

      1. @Laure CP

        Je crois que ce qui fait que nos sociétés finissent toujours par s’organiser sur le mode de la compétition, c’est cette chose si mystérieuse qu’est le goût du pouvoir (économique, politique,social; affiché ou secret; réel ou symbolique ) présent chez suffisamment d’hommes et de femmes (une petite minorité suffit ) pour saboter tout système de coopération désintéressé.

  2. Hanns Martin Schleyer patron du MEDEF allemand de l’époque, assassiné en 1977 par la RAF, n’était même pas aussi cynique.
    Et pourtant c’était un ancien officier SS.

  3. La réforme du code du travail est encore nécessaire pour se défaire de lois obsolètes. Trop de paperasse, d’ articles contredisant d’ autres articles. le but à l’ origine étant de noyer les contestations possible.
    . Avant de parler de modifications utiles ou non, il serait bon de savoir si le pays est encore capable de produire et d’ exporter.
    Mis à part les produits dit de luxe et nos alcools, que pouvons nous exporter??
    Acheter des matières premières, les transformer pour en faire un produit d’ exportation, produit qui sera copié et produit moins cher sitôt vendu devient aléatoire.
    Le déficit de notre balance commerciale est catastrophique, notre endettement ( en monnaie de singe) est prétexte à toutes création de taxes et impôts.
    A tout niveau, de l’ homme politique au smicard, tout le monde est attaché à son avoir. Le monde a changé, pas forcément en bien, mais les gens restent figées sur le passé.
    Alors pour faire changer, la peur, le CO², le réchauffement climatique, les centrales nucléaires, le menaces de guerre, et comme cela ne va pas assez vite, le remplacement de population, la grande migration des peuples, mais cela, sous excuse de solidarité, d’ aide à des personnes en danger, cela est imparable.
    Nous nous suicidons sous prétexte de droit de l’ homme, de droit d’ asile.

    1. LANCIEN

       » La réforme du code du travail est encore nécessaire pour se défaire de lois obsolètes. ….

      Tu devrais commencer par lire le nouveau droit du travail après ordonnances avant de balancer une connerie pareille.

      Il est visible que tu as bouffé l’énorme couleuvre de l’épaisseur du code sans vraiment te préoccuper de son contenu et de ses points clés pour le vider de sa vocation d’équilibre des pouvoirs entre les employés sous contrat de travail (contrat de mise en subordination) et les employeurs..

      Le code remodelé et vidé de sa substance en deux fois (sous Hollande et Marron) est à comparer à la structure d’une maison. Tu peux casser certains murs pour redéfinir des volumes mais si tu touches aux murs porteurs, tu prends le risque d’écrouler la maison..

      Marron a pété les murs porteurs du code du travail

      J’espère que tu comprendras mieux

  4. Il y a assez de produits. Les poubelles en débordent.

    Sinon, ah oui, exportons ENCORE PLUS d’armes (lol)

  5. « …les gens restent figées sur le passé », L’ancien, vous en êtes l’exemple parfait puisque vous affirmez, par exemple que « La réforme du code du travail est encore nécessaire ».
    Réformer = Rétablir dans l’ancienne forme. Donc réformer le code du travail nous ramènera aux conditions du travail du début du 20e siècle!

  6.  » Tout petit homme…. »

    Tout de même Juan, vous ne pouvez pas dire ça de celui qui va devenir l’un des patrons de Marron et sa bande d’employés des groupes privés..

    Pour sa phrase
     » Sur la réforme du Code du travail : « Je pense qu’on va d’abord avoir une vague d’embauche avant d’avoir une vague de licenciement. »

    Il a évidemment raison…
    Pour organiser une bonne rotation, il faut d’abord former des nouveaux au salaire les plus bas pour jeter des anciens les mieux rémunérés.
    Ca c’est pour la phase « ressources humaines »,

    Reste l’aspect comptable de l’opération à mener dès l’automne et avant la fin d’année. Cette opération repose entièrement sur l’escroquerie du CICE..
    J’explique :

    Sauf changement de dernière minute, tout le monde sait que c’est probablement la dernière année du CICE, en 2019 c’est la disparition des charges sociales.. Exceptionnellement le CICE en 2018 a été porté à 7% de la masse salariale, au lieu de 6% les années précédentes.

    Le principe est le suivant :
    Vous enclenchez la demande de CICE en 2018 sur la base d’une masse salariale maximum de l’année, pour cela vous embauchez un peu plus que nécessaire en contrats courts de quelques mois .
    La demande faite année N , la liquidation a souvent lieu l’année N+1 (voir rapport France Stratégie).

    Evidemment début 2019, la demande étant dans les tuyaux, vous organisez une suite de plans de « sauvegarde de l’emploi » efficient en commençant par les plus payés ( je rappelle que le barême des indemnités est tarifé et les ruptures amiables collectives possibles..

    Résultat d’une opération bien programmée :

    – vous touchez le CICE sur une masse salariale optimisée avec soin

    – l’argent de l’état vous permet donc de régler les indemnités de 2019 de votre plan de sauvegarde

    – vous nettoyez les ateliers des anciens, des branleurs, des emmerdeurs des mieux payés pour des postes techniques accessibles à des nouveaux pas chers..

    Et éventuellement si vous avez bien manoeuvré en 2018 pour le CICE, il restera même un petit quelque chose pour régler les dividendes..

    Ca joue sur du velours, France Stratégie a déjà édité deux rapports sur le CICE avec des résultats égaux à 0 où des emplois ont été CREES ou SAUVEGARDES à 40 000 euros par mois pièce

    ca n’a perturbé ni les syndicats, ni les insoumis, ni les médias ..bref PERSONNE…

    les licenciés de 2019 pourront remercier les contribuables de 2018..

  7. R Spire
    Réformer
    Faire subir à quelque chose des modifications importantes destinées à l’améliorer : Réformer les institutions.

    Reformer
    Se constituer de nouveau

    La différence se trouve dans l’ accent,

  8. Stanis.
    Exact je n’ ai pas lu tout le code du travail. Qui l’ a lu en entier?
    Tu me parles du droit du travail qui n’ en ai qu’ une petite partie.
    Le code du travail a été changé ( modifier ) plusieurs fois car il doit s’ adapter au siècle et au progrès ( péjoratif) du moment
    Les grosses entreprises ont disparues. La robotique, les ordinateurs, le rétrécissement du monde oblige les modifications de la manière de travailler.
    La réalité est que des travailleurs étaient obligé de voter pour avoir des délégués. Ils étaient soumis au gré des dirigeants syndicaux.
    le nouveau droit leurs donne le pouvoir de ne plus dépendre d’ un délégué pour modifier les conditions de travail.
    Tout n’est pas négatif dans le code du travail .
    Evidemment l’ ouvrier reste l’ ouvrier, l’ actionnaire reste l’ actionnaire.
    Il serait plus intéressant d’ avoir ce même code du travail pour TOUS public et privé. Nous retrouvons les mêmes spécialités française de régimes spéciaux, de code du travail spéciaux, des caisses de retraite du privé dirigées par des fonctionnaires, de syndicats du privé dirigés par des fonctionnaires, ce qui depuis des dizaines d’ années est prétexte à des grèves
    Tu sais dans certaines vieilles maisons insalubres, abattre le mur porteur peut être utile.

    1. LANCIEN

      Je connaissais une bonne partie du code par nécessité, pour les salariés, le plan de formation à construire chaque année, les règles des concernant les représentations du personnel…et d’autres choses encore mais en fonction des problèmes à résoudre au cas pas cas.

      Post ordonnances Macron , et bien que je n’étais plus vraiment concerné, je me suis fait intégralement l’analyse des ordonnances et leurs conséquences rédigé par un certain Richard Abauzit. Il doit y avoir à la louche 150 ou 200 pages…..

      Je pense donc que je peux en débattre et poser une comparaison avant/après

      1. Stan
        Il a raison, notre Lancien . Sauf qu’il se goure d’édifice : la baraque insalubre, c’est le MEDEF .
        Soit dit en passant, on veut faire passer le MEDEF pour un bloc monolithique, ce qui est loin d’être le cas, ne serait-ce que parce qu’il représente ( seulement ) 23% des entreprises françaises . Même en son sein, il a du mal -comme d’autres syndicats – à faire bouger les chefs d’entreprises . J’ai des exemples …!

        1. Alain

          Exact, le MEDEF a de l’influence par certains de ses membres qui leur leur chambre d’amis dans les ministères et à l’Elysée..
          Les grandes décisions de la France se prennent en petit comité après la goutte et avant le rot…

  9. J’ai Froid au Bout de mes Yeux … Pardon : Geofffroy Roux de Bézieux…!
    Après le baron Antoine Seillères ( qui nous doit toujours 20 milliards de francs ), encore un nom à particule à la tête du MEDEF . Décidemment, le haut du panier a un faible pour l’aristocratie, dans ce pays !
    Bon, au moins, si certains avaient avalé les fadaises gouvernementales sur les modifications du Cdu T, ce bon Jette un Froid flingue leurs illusions . Ca a le mérite d’être clair !

  10. Je continue à ne pas comprendre pourquoi seuls les gens de gauche auraient le droit de dire (à tort ou à raison) que le nouveau Code du Travail ne créera pas d’emplois à long terme, et pas le patron du MEDEF.

    1. Je crois que vous n’avez pas compris ou feignez de ne pas comprendre que le medef pense que cette déforme ne va pas assez loin dans la grande casse organisée…. D’où ce petit chantage à l’emploi !.. Le salarié est pour lui encore trop protégé, pas assez flexible et sûrement trop payé… Ce type va bientôt nous expliquer que le smic est un frein quand il n’en connaît pas le montant !

    2. On sent bien l’habitué des cocktails et des raouts de haut niveau..
      C’est tout un art de poser l’incompréhension à une interrogation aussi inutile que futile pour intégrer un groupe isolé d’importants que l’on connait de vue et chez qui on sent qu’il » faut en être  »

      Ca me rappelle ce directeur de CCI, issu de science po, qui, avant de partir à l’assaut d’une assistance hupée disait toujours « bon allez, il faut que j’aille faire de la montre »

      Ici Arié vous êtes connu, vous nous auriez demandé l’heure, on vous l’aurait donné sans problème…

    3. Elie
      Dans le cas des gens de gauche, c’est une évidence . Dans le cas de Roux de Bézieux, c’est du cynisme .
      Telle est la différence !

  11. Le MEDEF c’est juste un lobby patronal qui ne dit pas son nom et ce n’est pas à lui de s’occuper du code du travail. Depuis quand représente t-il l’ensemble des parties concernées ?

  12. Tiens, Arié qui débarque juste pour silencier Sylvie. Tirons la chasse sur son commentaire.

    1. Peut-être que le ton de petit roquet scatologiquement obsédé de M’dame Euterpe passerait mieux si elle disait parfois des choses intéressantes ?

  13. Il suffit de lire :

    – les dernières informations trimestrielles et annuelles des douanes,
    – le suivi du chômage de la DARES
    – l’actualité du CICE dans sa dernière année de distribution pour 17 milliards d’argent public…

    Il va bien y avoir un lâcher massif de salarié début 2019. Un certain Godefroy de mes deux, ne fait que préparer sa demande à une future dose d’injection massive de fric public pour les abonnés du MEDEF/CAC/AFEP/AFB…

    la bande d’escrocs de Jupitre va lui trouver du pognon magique de dingue, ça doit être ça le fameux plan pauvreté remis en janvier prochain…

    Restons calme et buvons frais, comme le disait Lao tseu :

     » C’est au moment où tu vois un moustique se poser sur tes testicules que tu te rends compte qu’il y a moyen de régler certains problèmes autrement que par la violence… »

    Je suis sûre qu’Euterpe va se marrer à l’idée que le moustique réussisse son job..

  14. Arrêtez de déconner.
    Le MEDEF est un syndicat de patrons. Il est normal qu’ il défend le patronat. Ensuite, son fric lui permet d’ « acheter » des politiques, il faut accuser ces politicards véreux plutôt que le MEDEF..
    Il ne faut pas râler pour râler ou suivre des consignes de pierre ou paul, il faut regarder la réalité.
    La France est ruinée, sous le manteau l’ état vend les biens acquits avec nos impôts depuis des centaines d’ années.
    La misère est bien installée, les SDF nombreux, les chômeurs des millions, des retraités survivant grâce aux restos du coeur, des milliers,
    Il apparaît donc nécessaire de changer notre politique, celle qui nous a menée ou nous sommes.
    Je sais qu’ ancré dans vos opinions, cela paraît impossible, alors que faire? revenir au communisme, mais qui peut encore y croire, changer le numéro de la république, et ensuite…..
    Ah oui, faire des grèves et manifestations pour bloquer le pays, problème, qui est emmerdé par ces grèves?
    Alors, quelques modifs du code du travail, quelques modifs des conditions de travail….. cela paraît bien futile en rapport à notre situation.

    1. Macron et le MEDEF ne changent pas de politique. Ils poursuivent exactement la même en accéléré.
      Mais y a des gens, on leur dit « réformes garanties pur changement », ca leur suffit parce que l’étiquette le dit.

  15. Bonne 584e semaine Juan,

    Je me suis senti moins seul avec ce renvoi du Monde qui évoque gentiment le néant des résultats du CICE.
    Quand je dis gentiment c’est parce qu’il y a peu de chance que sorte un jour la méthode de calcul des emplois sauvegardés, et quand on suit la méthodologie retenue à partir des dossiers de suivi de la banque de France…

    Le dernier rapport fait bien état de 80 000 emplois crées et SAUVEGARDES, à coup sûr pour une équipe de chercheurs sur les deux qui étaient au boulot avec des méthodologies différentes.. (TEPP et LIEPP)

    L’autre équipe n’a rien trouvé en création d’emploi. Ce qui renforce la pifométrie absolue sur la « rentabilité » des 50 milliards à fin 2018…

    Un pognon de dingue pour RIEN….

    1. Il faut rappeler que le CICE, tel que préconisé par Jean Gallois, devait être réservé aux seules entreprises en concurrence avec des entreprises étrangères.
      Mais il est vrai qu’aujourd’hui, l’expression d’ « entreprise française  » (que ce soit par la composition du capital, par la nationalité des salariés, ou par le pays de production ) a de moins en moins de sens.

      1. (suite ) En fait, c’est un peu comme l’équipe de France de foot : c’est une construction artificielle et un souvenir du passé , puisque tous ses joueurs sans exception jouent dans des clubs étrangers. (Celle de Croutie aussi, d’ailleurs. ..ce qui prouve que le système ne doit pas être si mauvais ! )

        1. M’Bappé, Rami, Thauvin, Mandanda pour ne citer qu’eux, seront étonnés de savoir que le PSG et l’OM sont des clubs étrangers ( encore que, je vous l’accorde, les proprios de ces clubs le sont eux, étrangers )

      2. Elie
        Jean Gallois est mort en …1707 . Je doute qu’il ai préconisé le CICE . Louis Gallois par contre …!

  16. L’autre point que je voulais préciser à partir de votre 584eme semaine est celui de la création d’entreprise.

    Comme pour les dépenses, il est de coutume depuis toujours de présenter la colonne « positive », celle qui donne du dynamisme à la start up France.. : ici les créations.

    Il faut aussi parler des défaillances d’entreprises. Les deux seuls mois de comparaison possibles sont mars et avril 2018. La création nette (création – défaillance ) est la suivante :

    mars 2018 : + 2 839
    avril 2018 : + 6 529
    Ce qui est moins glorieux vu comme ça.

    Il faut rappeler aussi que la moitié des auto entrepreneurs déclarent un chiffre d’affaires positif et gagnent en moyenne 500 €/mois (chiffre qui date de quelques années) . Difficile d’avoir un suivi statistique de l’état de fonctionnement ou non..

    Depuis la fin des années 90, les créateurs d’entreprises, le font par dépit à 70 – 80 % avec des plans d’affaires ou des projets à pleurer.
    La grosse difficulté quand on reçoit un créateur par dépit c’est de lui présenter les choses de telle manière qu’il puisse revoir ses options sans le décevoir

    Le projet de loi PACTE irresponsable prévoit de simplifier les inscriptions et de supprimer la formation obligatoire des nouveaux artisans à la chambre des métiers..
    Complètement dingue

    C’est vrai que PACTE a un tas de dispositions qui ne servent à rien pour planquer le seul véritable but : la braderie des titres publics de l’état au secteur privé.

    L’escroquerie magnifique continue..

    1. Votre dernière phrase est absurde : l ‘ Etat n’a
      pas besoin de prétextes pour privatiser (Française des Jeux, Aéroports de Paris, etc.)

      1. Si, l’Etat a un prétexte ( bateau ) : le manque de sous dans les caisses .
        Rappelez moi les dates des premières privatisations censées remplir ces fameuses caisses …!

      2. Il n’a peut être pas besoin de prétexte mais vaut mieux cacher la réalité aux pékins qui croient que les charlots libèrent l’économie

      3. Non Elie …l’état n’a pas besoin de prétexte ….d’ailleurs il n’a pas non plus d’arguments …

          1.  » Vous pensez que rien ne doit être privatisé ?… »

            Avec un peu d’imagination, beaucoup de négligence, et sans trop regarder les conditions, les effets, les conséquences ; bref si on pose une question comme une vache pose une bouse dans un parc, ça peut donner ça :

            Vous pensez que l’état ne doit pas être privatisé ?

            Vous pensez qu’il ne vaudrait mieux pas privatiser le gouvernement ?

            Vous pensez qu’il ne vaudrait mieux pas tirer au sort l’entreprise du CAC qui deviendrait gouvernement ?

            Vous pensez que les subventions publiques à la presse pravdesque des milliardaires , au nom de la pluralité (poil au nez ) est justifiée ?

            Vous vous ne vous demandez pas pourquoi l’ENA n’est pas privatisé ?

            La police serait elle plus rentable et plus efficace pour cogner sur le gauchiste si elle était privatisée ?

            L’armée française serait elle plus équipée si elle avait accès directement au marché plutôt que de subir les restrictions de l’état ?

            Si les routes nationales avaient été privatisées, ne seraient elles pas payantes aujourd’hui et limitées à 130 kms/h au lieu de 80, en vertu du respect de la concurrence libre et non faussée..

      4. et je rajoute pour Arié que ma dernière phrase a tout son sens avec l’existence des l »ois fourre tout ». Depuis 2013, c’est à dire depuis Macron à Bercy, il y a un nombre considérable d’amendements qui n’avaient rien à voir avec le sujet initial qui sont passé. ..

        de nuit, pendant les vacances et quand la majorité des députés sont tirés…

        Il faut suivre Arié, sinon c’est vous qui n’avait plus aucun sens…

        1. Pour l’instant, Macron n’a encore rien privatisé, contrairement aux gouvernements Balladur, et, surtout, record absolu, Jospin.

  17. Compétition/Concurrence (Elie plus haut; Laure respire encore.. telle tentative de faire croire au miracle)

    Pourquoi ne pas le redire, hein.
    Même à coup de marteau, même si bien visé (pas juge) pas certain de déformer l’enclume, aussi appelée cerveau.

    Nous humain, animal fils de singe, avons d’excellentes chances de perdurer (genre survivre; le droit de me gourer; le plus tard possible de préférence; ouiz! des préférences !)
    Perso, vous le savez: « j’ai confiance. »

    Donc question (?) « compète ou concurrence », ma prédisposition faignante (surement économe) vous abandonne sans inquiétude ni rancune l’option neurasthénique (vous savez)

    Et le végétal ? Pareil ! ..toutes ses chances.
    Le maïs* par ex., tel le singe, origine étrange, chacun son continent, mais grâce à Dieu rassemblés (gnâgnâ)
    Qu’importe d’ignorer la production de l’année (idem du Beaujolais) je partage ce clip, ainsi ma pensée,
    /vous y arriverez: il dure 3 secondes:
    (merci Agnès; Groland city et l’arrière plan*)

    Repasserais-je pour un au-revoir (…) l’accessit au rire, sinon vous déplaire, ainsi no risque de décevoir,

    1. Au-revoir qui ?? ..j’connais pas plus con que le moustique (plus con)

      Qu’importe, paisible, un bout de phoque (cru) m’est promis, ..me changera du sanglier.
      Non, pas chasseur ! (ou si gentil ? alors qql enfoiré en réciprocité fourni mon frigo; espace congélo)
      L’unique fusil connu: d’assaut.
      Quant à la cible, j’ignore si elle s’appelle « mon-canard », ni même son origine (Diable)
      – je tire le premier,
      ainsi, d’être (encore) en vie (youpie)

      Je peux comprendre (si je veux) que des espèces « d’animaux » se fritent, mais perso attendre qu’elles refroidissent, pour sortir la mayo.

      L’Homme est si funny !
      pourquoi manquer d’appétit,

      °°°
      Chère Laure (bien vu) ..n’ai-je pas déjà raconté l’histoire du mec (et qui fit fortune!) vendant des p’tits marteaux en caoutchouc, ainsi se débarrasser des puces de votre chien, avec la notice:
      « Visez bien et frapper fort ! »

  18. Le projet de loi PACTE est un projet très technique qui repense intensément ce qui existe déjà mais en supprimant le meilleur pour mettre en place le pire..

    Les mecs qui ont conçu ça marchent sur la tête.. ils n’ont aucune idée de l’existant, ni d’ailleurs de ce qu’est une TPE ou une PME…

    Le seul point qui est nouveau concerne bien la vente des titres des entreprises publiques. Quand on parle de vente, on dit braderie. La canard de cette semaine explique le détail pour ADP, mais on peut extrapoler sur tout le catalogue de la structure porteuse

    Je conseille à tous ceux qui veulent créer une entreprise ou développer l’existante de bien réfléchir et de ne pas tomber dans le panneau des « entreprises libérées » par l’escroc Marr

  19. Stanis
    AH ce satané cice, et maintenant le Pacte, je ne parle pas du linky.
    Penses-tu que l’ un des  » blagueur » du blog veut créer une entreprise?
    La majorité des entreprise qui se crée concerne l’ aide aux personnes, vendeur de pizzas ou de kébabs…..une entreprise de peinture a été épinglée après avoir reçue des aides au bout de 2 ans elle se mettait en faillite, était reprise par le cousin pendant 2 ans mais n’ a jamais donné un coup de pinceau.

    Dis, j’ ai bien aimé ta réponse

    alors que faire?
    « attendre qu’il soit chaud pour mieux marquer les plis » comme dirait la repasseuse..
    C’est vrai qu’ à question idiote ( te demander que faire suite à toutes tes critiques) une réponse idiote s’ imposait.
    Je vois aussi qu’ en réalité tu as survolé 1/9 iem du code du travail.

    1. LANCIEN

      Il y a quelque chose de très incohérent chez toi,

      le CICE
      – tes focalisations sur l’assistanat supposé des uns et ton aveuglement sur l’assistanat évident des autres, même face aux évidences mathématiques
      Lis les 2 rapports FRANCE STRATEGIE et reviens, ce n’est pas long

      Pour les autres sujets cités, camarade, tu peux écrire rapidement et négligemment ce que tu veux à mon sujet comme Arié, ,
      Ce que je sais et que j’ai pris la peine d’étudier en détail, je le sais. point barre.
      Ceux qui veulent en profiter, prennent, ceux qui s’en foutent ne prennent pas…c’est tout…

      Le PACTE
      – 40 ans de carrière, dont plusieurs années au service de chambres consulaires de commerce (conseil aux entreprises industrielles, conseil à un millier de créateurs de tous poils, conseil pour montage de dossiers d’aides aux PME recrutement, investissement matériel et immobilier, et aides COFACE à l’export..)

      LINKY (et je ne parle pas du renouvelable)
      des centaines d’heures de recherche et de lectures sur le marché de l’électricité, les smartgrids :
      – rapports de cour des comptes, de l’assemblée nationale, du sénat
      ,
      – études de cabinet internationaux sur les comptes d’ENEDIS et du déploiement du compteur, les flexibilités le marche de l’électricité , (CAPGEMINI, SCwhartz and co, Ecube,), statisitiques RTE, ENEDIS, CRE, ENTSOE,

      – rapports ADEME, Que Choisir, code de l’énergie, sur la concurrence, les coûts,

      -rapports et thèses technique de ANSES, canard PC harward, CSTB, SEQUELEC

      – textes juridiques du cabinet RAVETTO, code de l’énergie (spécifique déploiement), cabinet ARTEMISIA, RGPD, CNIL, textes sur l’affectation, la propriété du centre national de la fonction publique territoriale et de la compta M14

      Sur ces sujets, tu sais précisément sur quelles bases je livre mes impressions ici.

  20. Les neu-neux (ses) auront beau faire dans leurs culottes, le seul discours audible et approuvable est là:


    JL Melenchon en grande forme et la journalisterie en grand désarroi.

Les commentaires sont fermés.