#LOL: la gauche anti-migrants et le racisme anti-blanc


Voici deux sujets que je mélange car ils sont pour moi tous les deux stupéfiants. Le premier est l’accusation facile, hypocrite, proférée à l’encontre d’une fraction de la gauche d’être xénophobe comme l’extrême droite.

Évacuons immédiatement un malentendu: bien sûr, il y a des xénophobes « de gauche« . Et oui. Sacrée nouvelle. Il y a même des antisémites et des racistes. Le sujet n’est pas vraiment là. La question qui a surgi comme un vomi fut l’accusation estivale que la France insoumise était « anti-migrant. »

Je me suis frotté les yeux. Je les frotte encore. Accepter les migrants quand ils arrivent, reconnaitre qu’il y a un devoir d’humanité, fustiger celles et ceux qui au nom de la loi laisser crever les migrants au large; récuser les mensonges sur une prétendue vague migratoire qui submergerait l’Europe ou la France; refuser de reconnaître que la question migratoire n’a rien à voir avec l’accélération de la mondialisation et les guerres que l’Occident provoque ou alimente; voici ce que je crois être largement partagé et défendu par les insoumis.

L’autre stupéfaction de la semaine fut de constater quelques récents échauffements sur le racisme anti-blanc. J’ai vu quelques amis railler que l’on fustige les déclarations ahurissantes d’une jolie fasciste de Valeurs Actuelles sur un plateau TV où elle se félicitait que les blancs avaient au moins aboli l’esclavage (cette déclaration m’a fait la même impression que ces nazis qui, comprenant que leur cause était perdue, ont tenté de tuer Hitler en juillet 1944, alors la Solution Finale était déjà en œuvre). Puis il y a eu cette video d’un rappeur noir appelant au meurtre de blancs. Et un texte de Rokhaya Diallo dans les colonnes de Regards, qui rappelle ce que nous devrions qualifier de racisme. On peut débattre du vocabulaire, mais essayons au moins d’être d’accord sur ce qu’il recouvre (les attaques d’un Laurent Bouvet sur les réseaux sociaux sont assez stériles, à défaut de les qualifier de mauvaise foi).

Les races au sens biologique n’existent pas (je vous invite à écouter le podcast Kiffe Ta Race à ce propos). Mais pourrions nous tomber d’accord sur le fait qu’il faut bien savoir désigner cette construction sociologique, politique et culturelle qui a permis la domination de l’homme (plus que la femme) blanc, l’oppression, la colonisation et l’esclavage de celles et ceux qui ne leur ressemblaient pas. Cette construction, car c’est une construction bien réelle, historique et criminelle, a une autre ampleur que les éructations violentes et criminogènes d’un rappeur, non ?

« Jamais les Blancs n’ont été visés en tant que groupe blanc par des politiques oppressives au profit de minorités non blanches et ce du seul fait de leur couleur. Jamais ils n’ont fait l’objet de théories raciales faisant d’eux des êtres inférieurs et se traduisant dans des pratiques institutionnelles. Certes des Blancs étrangers peuvent être exposés à la xénophobie, des Blancs ont été réduits à l’esclavage par le passé, des Blancs juifs ont vécu la tragédie du génocide et du racisme. Personne ne peut nier ces horreurs. Toutefois, elles n’ont jamais été justifiées du fait de leur couleur de peau blanche, les Juifs n’étant d’ailleurs pas considérés comme des Blancs dans l’idéologie nazie. (…) Même exposée à des brimades raciales, les personnes blanches en dehors d’éventuelles interactions violentes ponctuelles – et intolérables je le répète – ne sont pas réduites à leur couleur de peau.  »

Je peux comprendre que le propos de Rokahaya Diallo en stresse certains. Je n’ai qu’un conseil. Ne prenez pas ses critiques et constats comme des attaques personnelles, ce serait surprenant. Il faut simplement regarder l’Histoire et espérer qu’en la comprenant, on fera mieux plus tard.

Publicités

24 réflexions sur « #LOL: la gauche anti-migrants et le racisme anti-blanc »

  1. Voila, là je suis d’ accord, la gauche n’ est pas anti migrants.
    Bien au contraire, elle demande d’ ouvrir les portes pour cette invasion de sans papier.
    Egale à elle même toujours prête à livrer le pays. Pour tenter d’ amortir ces propos, elle appelle migrants des envahisseurs, car venir sans autorisation est de l’ envahissement.
    Evidemment, quelques français qui ont eu des parents morts pour la France en défendant nos frontières osent vouloir empêcher cela.
    Manque de charité flagrante de ces gens sans coeur et racistes.
    Heureusement , la gauche toujours à la pointe du combat se dresse torse bombé devant ces xénophobes.
    Enfin, insulter le drapeau, la France, donner des conseils amicaux sur la manière de les tuer en les faisant souffrir, vouloir du bien à leurs mères, qu’ y a -t – il d’ anti blanc ? C’est de l’ art mon bon monsieur, surtout pas du cochon, c’est dit si poliment, dans un si bon esprit.
    Ah, juan vous êtes sans contestation possible le champion des raconteur de bêtises.
    Elie Arié dit ne pas vous comprendre, tout simplement parce qu’ il vous prêtait une certaine éthique.

  2. Lu sur Slate Afrique,
    extrait
    « (…)«Intelligent»? S’il y a racisme dès qu’on appose invariablement des a priori sur l’ensemble des fronts d’une certaine couleur de peau, celui que subirait le blanc d’Afrique serait à bien des égards source de discrimination positive. Le blanc est fréquemment mieux traité que le noir africain, lui-même bien mieux traité que le noir à l’accent français. (…) »

    http://www.slateafrique.com/95615/les-africains-sont-ils-racistes-front-national

    « … S’il y a racisme dès qu’on appose invariablement des a priori sur l’ensemble des fronts d’une certaine couleur de peau … » ?
    Je trouve que c’est la meilleure définition de racisme.

    Dire de l’homme « blanc » sans exception (voire « autre » ?) qu’il serait construit presque comme un automate par une idéologie (car je lis souvent l’adjectif « systémique » selon la cybernétique), cela reviendrait à lui enlever toute responsabilité individuelle, toute capacité de réfléchir par lui-même etc.. Il ne pourrait pas douter de préjugés (a priori) exprimés par d’autres hommes, tous censés répéter comme des machines plutôt que comme des perroquets (psittacisme) ce que d’autres auraient dit ou fait dans le passé (qui eux-mêmes etc.). Si c’était ainsi, personne parmi tous ces gens ne serait coupable ni innocent, ni « intelligent » depuis un bout de temps; sauf erreur dans mon raisonnement.

  3. En pratique, le racisme basé sur la couleur de la peau se limite aux Noirs (on a rajouté les « Jaunes » parce qu’on voyait bien que les Asiatiques aux yeux bridés étaient différents, mais ils ne sont jaunes que s’ils chopent une jaunisse). En fait, si l’esclavage a toujours existé, le racisme anti-noir n’est apparu en Europe (Code Noir de Louis XIV) puis aux Etats-Unis, que lorsque les Noirs sont devenus pratiquement les seuls esclaves des pays occidentaux , pour justifier leur statut inférieur par une infériorité biologique.

    (C’est pas du lourd, ça ? )

  4. Qu’ appelez vous du lourd? Accuser les gens de racisme est la défense de ceux qui savent avoir tort mais le nie
    Il faut arrêter d’avoir peur du réel. Je préfère plutôt le regarder dans les yeux.
    Et cet éternel retour à la colonisation comme excuse de tous les abus.
    Etes vous des riches colons? Etes vous descendants d’ esclave?
    Alors cela est donc l’ excuse d’ exhiber sa lâcheté devant ce qui se passe dans notre pays.
    Vous fermez les yeux car un dirigeant de gauche vous le commande, car des gouvernements accrochés plus au fric qu’ au pays se sont vendu.
    78 % des français sont contre cette immigration sauvage, même des descendants d’ immigrés musulmans sont contre, et même catholiques..

  5. Les racistes, qu’ils soient anti blancs, anti noirs, anti jaunes, me rendent vert…de rage !

    1. Moi j’ aime pas les hommes verts.
      Et puis ce racisme à tous bouts de champs, il n’ a jamais été autant à la mode. La moindre opinion divergente et le mot raciste est lâché.
      Raciste, fasciste. xénophobe, des mots vidés de leur sens pour tenter d’ influencer le contradicteur.
      Nous savons tous que la France est un pays d’ accueil, des représentant de toutes nationalités s’ y côtoient et semblaient vivre en paix. Le laxisme de l’ état avec une politique dite d’ intégration, le droit du sol à la nationalité française, mille reculades des politiques devant des exigences d’ une secte, une politique stupide de l’ UE en détruisant les frontières nous conduisent lentement mais surement vers le chaos.
      Comment peut- on envoyer notre armées lutter contre des islamistes dans divers pays du monde et accepter que des mosquées fleurissent partout dans le pays. Comment accepter que des personnes coupables de nombreux méfaits se promènent librement dans nos rues, comment accepter que des quartiers entiers soient sous la coupe de bandes de dealers, que des policiers , pompiers, secouristes risquent leur vie en intervenant dans ces endroits, comment accepter qu’ en défendant leur vie, gendarme ou policier ont de fortes chances d’ être condamné par des juges
      Facile, celui qui ne l’ accepte pas est raciste
      Celui qui n’ accepte pas de voir des squats sauvages peuplés de sans papier, nos rues servir de poubelle, de voir des rues de grandes villes bloquées 5 fois par jour pour les prières, est raciste et xénophobe.
      Et vous qui ne voyez rien , vous êtes quoi ?

        1. Ça va pas, non ? Pour se faire agresser par un grand remplaçant raciste anti blanc dans une rue pleine d’ordures et encombrée d’islamistes prosternés en train de prier ?

  6. Complètement hors sujet (pardon, je me détache sans le vouloir des notions droite gauche et extrême).
    Le soir avant de m’endormir j’écoute ce livre lu de John Grisham, et je me dis que notre société Française n’a pas mis longtemps à être précipitée dans cette folie.

    Pour les insomniaques :

  7. Désobstrue

    La gauche insoumise n’est pas anti-migrants ni exempte de critiques
    http://www.palim-psao.fr/2017/03/citoyennisme-protectionnisme-nationalisme.les-vrais-virages-populistes-d-une-certaine-gauche-contemporaine-par-benoit-bohy-bunel.htm

    « Il existe entre les hommes, du fait qu’ils sont des hommes, une solidarité en vertu de laquelle chacun se trouve co-responsable de toute injustice et de tout mal commis dans le monde, et en particulier de crimes commis en sa présence, ou sans qu’il les ignore. Si je n’ai pas risqué ma vie pour empêcher l’assassinat d’autres hommes, si je me suis tenu coi, je me sens coupable en un sens qui ne peut être compris de façon adéquate ni juridiquement, ni politiquement, ni moralement… Que je vive encore après que de telles choses se soient passées pèse sur moi comme une culpabilité inexpiable ». (Jaspers, La culpabilité allemande).

  8. l’escroquerie à la vente des biens publics fonctionne très bien en trois temps : (si ça jute bien comme les autoroutes, le dernier temps n’est

    – mutualiser les pertes antérieures de l’infrastructure payée par l’impôt

    – privatiser le pognon de dingue après augmentation des services et charges de maintenance au minima

    – remutualiser les infrastructures quand ça dégage pas ou que ça coûte à nouveau pour moderniser aux frais des générations présentés.

    La monde nouveau du ptiot n’est qu’une opération de chirurgie esthétique, la France est en train de se faire refaire…

    https://www.francetvinfo.fr/monde/royaume-uni/services-publics-londres-renationalise_2934521.html#xtor=CS2-765–

  9. Brésil ; les électeurs veulent chasser la gauche mafieuse et corrompue.
    Ils veulent retrouver la sécurité en mettant l’ armée au pouvoir.
    Qui se félicitait de l’ arrivée de la gauche au pouvoir des lula, dilma et Cie

Les commentaires sont fermés.