Chanson du dimanche: « non je n’ai rien oublié ».


Publicités

59 réflexions sur « Chanson du dimanche: « non je n’ai rien oublié ». »

      1. Dans ce domaine, Maria Callas était ( un peu ) au dessus . Et Mado Robin est, à mon sens , LA soprano colorature !

  1. L’ un n’ oublie pas, l’ autre ne regrette rien, le troisième est une enfant de bohème.
    Mon tout est trois excellents chanteurs.

  2. Indonésie : je suis impressionné par le fait que personne ne parle des 1700 morts (bilan provisoire ) et 5000 disparus en Indonésie : oui, il n’y a pas que les migrants, et la mondialisation de la solidarité, ce n’est pas pour demain.

    1. C’est un drame absolu.
      Ne soyez pas tant impressionné, en parler sur ce fil n’y changera pas grand chose…
      Mais peut-être auriez-vous une chanson du dimanche en hommage à ces trop nombreuses victimes innocentes ?

      ***

          1. Oui un très beau texte, et que dire de cette voix si lumineuse…

            ***

      1. Pourquoi « innocentes « ? Il y avait peut-être de sinistres crapules parmi les victimes, qu’en savons-nous ?

    2. Vous savez, l’époque veut que de moins en moins on s’exprime sur ces sujets et tant d’autres.
      Ces choses là sont échangées entre amis et relations.
      Pas grand monde a envie de les jeter dans l’air vicié des réseaux sociaux.

    1. Allons bon ça recommence je voulais mettre les Poppys « non non rien n’a changé.. »

      On dirait que Macron est passé aussi foutre le bordel sur youtube

  3. Juan,

    Vous devriez méditer cette réflexion de Frédéric Mitterrand, qui propose lundi soir à la télé un portrait de Donald Trump : » Je le déteste, mais il m’intéresse et je crois que la pire des choses, quand on est « contre », c’est de ne pas savoir évaluer les points forts de la personne dont on fait le portrait.« 

      1. Elie Arié

        D’après ce que je comprends,
        de «sa classe » se voyant peut-être « belle à regarder » dans son miroir, milieu dans lequel tout ne serait apparemment pas « coups et bagarre » ou même simple volonté de puissance, M. Mitterrand expédie en une phrase M. Trump dans « celle des prolos », milliardaires ou autres :
        « (…) C’est un prolo milliardaire, une définition qui explique son populisme. (…) », lu dans l’article.

        La xénophobie pourrait être non seulement la peur de l’étranger, mais aussi une sorte d’’hostilité envers celles et ceux perçus « différents », me trompé-je ?
        L’Histoire pourrait se répéter, tout court, si beaucoup trop ne tiraient aucune leçon de l’expérience et appliquaient toujours les mêmes stratégies en s’attendant à un résultat différent à chaque fois (sans citer une pensée attribuée à M. Einstein, car je ne pense pas que cela définisse la « folie » …).

        1. @ Laure CP
          Je ne sais pas ce qu’Einstein vient faire ici, mais la répétition des mêmes comportements d’ échec est un élément classique de la névrose (« folie  » est un terme mal défini )
          Par contre, l’Histoire ne se répète jamais, parce que le contexte n’est jamais le même ( « On ne se baigne jamais deux fois dans la même rivière  » Epitècte )

          1. Elie Arié

            Je cite M. Einstein parce qu’il définit ce type de comportement comme un symptôme ou une définition de la folie, dans une citation lui étant attribuée et non pas comme une névrose, et je ne pense pas qu’il s’agisse de cela
            http://dicocitations.lemonde.fr/citations/citation-5872.php

            Quant à l’Histoire, si le contexte est toujours différent, certains phénomènes récurrents sont observés dans les sociétés humaines, et d’ailleurs pas seulement dans celles-ci.

            La condescendance provoque souvent un effet boomerang dans des interactions, par exemple.

            1. suite

              « Condescendance », je l’entendais dans ce second sens dans mon commentaire précédent

              « (…) Rem. Le mot a opéré un déplacement de sens : la courtoisie, l’obligeance, l’attention d’une personne plus âgée ou d’une autre situation sociale envers une autre personne (cf. A ex. du xixes.), ont fait place à l’attitude méprisante d’une personne qui se croit supérieure à l’autre et qui, de ce fait, se permet de la traiter en inférieure (cf. B 2 ex. du xxes.). (…) »
              http://www.cnrtl.fr/definition/condescendance

              1. @ Laure CP

                Je crois que vous parlez, là, davantage de réactions comportementales entre individus que de répétition de l’ Histoire.

                1. Elie Arié

                  Effectivement, je pense que les réactions comportementales entre individus ou entre groupes dans une même nation ou entre nations font grandement partie du « jeu » (théorie des jeux si vous préférez, voir le lien ci-après) dans l’Histoire de nos sociétés.
                  Quand César dit décider d’envahir la Gaule pour mieux faire barrage à une possible invasion du territoire romain par les Germains ou les Bretons, il dit aussi que c’était pour la pacifier (ce n’est que mon souvenir, il me faudrait vérifier). Quelle était la motivation principale de ce gouvernement et de ses  » puissants satellites » à Rome ? Quels gains en espéraient-ils et pour qui ? N’est-ce pas un phénomène recurrent, etc. ?

                  Certains ont même tenté de modéliser cela, en ce qui concerne les relations internationales
                  https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9orie_des_jeux_en_relations_internationales

                  D’autre part, tant qu’à parler de « jeu », vous n’êtes pas le seul à ne pas être toujours d’accord avec les idées émises par Juan S., d’autres encore me semblent ne pas toujours l’être sur ce blog, et moi aussi qui ne suis pas toujours d’accord avec vos idées. Il s’agit d’interactions, là encore, et c’est dans un même pays :-))

                  1. « Au point où l’on est arrivé, il n’est pas sans doute hors de propos de parler des mœurs de la Gaule et de la Germanie, et de la différence qui existe entre ces deux nations. Dans la Gaule, ce n’est pas seulement dans chaque ville, dans chaque bourg et dans chaque campagne qu’il existe des factions, mais aussi dans presque chaque famille : ces factions ont pour chefs ceux qu’on estime et qu’on juge les plus puissants ; c’est à leur volonté et à leur jugement que sont soumises la plupart des affaires et des résolutions. »
                    (…)
                    » La raison de cet antique usage paraît être d’assurer au peuple une protection contre les grands : car personne ne souffre que l’on opprime ou circonvienne ses clients ; si l’on agissait autrement, on perdrait bientôt tout son crédit. Ce même principe régit souverainement toute la Gaule : car toutes les cités sont divisées en deux partis. » (livre VI de la Guerre des Gaules)

                    1. Robert Spire

                      Merci :-))

                      C’est vrai, c’est la Guerre des Gaules, au pluriel. Je ne sais toujours pas si la Gaule en tant que nation est une invention de certains Romains, puis un récit entretenu par certains Français (Francs- Burgondes-Wisigoths-Ostrogoths-etc.) et ensuite devenu réalité, ou si ça ne s’est pas passé tout à fait ainsi.

                      Cela dit, je n’ai toujours pas partagé de chanson … Ma préférée

    1. On dirait qu’il essaie de dire d’une manière ampoulée que pour faire un bon diagnostic d’un problème, d’un individu ou/et d’un système, il faudrait au préalable examiner chaque aspect, chaque angle de vue desdits problème, individu ou/et système..

      Il semble imaginer qu’il peut arriver à un résultat équilibré lesté d’une très forte émotivité…

      Vous devriez méditer ça Arié vous qui ne voyez chez ceux que vous détestez que des faiblesses

      Comme dirait Confucius  » l’équilibre, est une succession de déséquilibres »

      1. Mais je ne déteste ni n’aime personne ici, mon bon Stanislas ! Quand vous aurez compris que les forums ne sont qu’un jeu, que le nombre de joueurs est particulièrement faible sur celui-ci ( combien sommes-nous à commenter : 5 ? 6 ? ), qu’ il ne peut il y avoir de jeu que si quelqu’un (moi, en l’ occurrence ) prend le contrepied du discours unanimiste, et que le manichéisme de Juan est une vraie énigme ( vous souvenez- vous qu’il se félicitait de l’arrivée de cette pauvre Euterpe parmi nous ? ) …

  4. Allez, une nouvelle qui réjouira tout le monde ici : Macron gagné 4 points de popularité par rapport à septembre et passé de 29 à 33 % ; cette hausse est surtout sensible chez les sympathisants du PS ( 63% ).
    Mais je sens que, cette fois, on va me dire que les sondages ne sont pas fiables, qu’ils sont au service du grand capital, etc., toutes choses qu’on avait oubliées tant qu’il était en chute libre 😊…

    1. Et il est impopulaire auprès de 67% de la population !
      Les chiffres, on leur fait dire ce que l’on veut . Question de présentation !

      1. C’est surtout que 4 points ça ne veut pas dire grand chose parce qu’il y a 3 points de marge en – ou en + avec lesquels on peut jouer.

        1. @ Hélène Dici

          Non: ça, c’est pour les intentions de vote.(et c’est moins que 2 % lorsqu’il n’y aque 2 candidats, comme au 2 ème tour des présidentielles)

            1. Hélène

              Concernant ce sondage précis, la marge d’erreur est de 2.8 %

              Odoxa a interrogé 1014 personnes par internet en échange de bons de ristournes sur du chocolat, 33%

              la fois précédente les bons concernaient des bons sur le fromage de chèvre périmé, 29 %

              CQFD 😀

              1. Ah oui ! 🙂
                De toutes les manières qu’ils soient bons ou mauvais je ne m’intéresse plus aux sondages.

        2. En plus, je serais curieux de connaitre le pourcentage de sympathisants que compte le P.S. aujourd’hui . Ces 63% de pro petit marquis, ça pourrait bien de pas faire lourd dans l’absolu !
          Je persiste : les chiffres, on leur fait dire ce qu’on veut !

  5. Je lis vos commentaires et je me dis que l’ adage disant qu’ en France tout fini par des chansons est faux.

  6. Brésil: un de plus…Partout dans le monde, et pas seulement en Europe, le « dégagisme » des classes populaires déçues par les élites se fait au profit de l’extrême-droite; la « gauche de papa » (papa Mélenchon, par exemple) est en train de disparaître, et il est pathétique de voir les dirigeants du PC français se déchirer pour se partager ses 1% aux présidentielles ou ses 2% aux législatives…

    1. Avec une participation de 80%, il y a , quand même, plus de 10 millions de bulletins blancs et nuls .
      Aaaaaah , les « z’élites  » plus ou moins auto proclamées !

  7. Il ne s’est rien écrit ce matin, alors qu’on nous annonce un remaniement…
    bizarre..

    La macronista trouvera sans problème du corrompu, de la crapule de 1ere classe ou du béni oui oui estampillé…reste à attendre les noms…

  8. Le ptiot remanie pour permettre à de nouveaux escrocs tout neufs de s’exprimer. les anciens sont usés ; c’est bien normal vu le nombre de saloperies votées en un peu plus d’un an..

    Pour ceux qui ne le savent pas, le personnel d’ENEDIS est en grève à l’échelon national… ça ne fait pas trop de bruit parce que EDF arrose la presse en pub depuis des mois. On ne mord pas la main qui nourrit..

    En France pas besoin de mettre les journalistes en taule, pour les attraper c’est compliqué d’aller ouvrir les grilles derrières lesquels ils sont tous planqués..;

  9. « Oui, ils ont tout oublié »

    « Hier encore »
    Le nazisme était frappé d’un tabou idéologique
    Ces idées étaient réprimées et contenues
    Aujourd’hui les démocrates sont traités de biens pensants
    « Comme ils disent »
    « Désormais »
    Les derniers survivants des camps, résistants et bourreaux ont disparu
    Les néo-fachos « s’laisse aller »
    « Comme une maladie »
    Propos et actes racistes se banalisent au quotidien

    « Voilà que ça recommence »

  10. Je repasse par mon portail et je vois le titre « le remaniement se fait attendre »

    A mon avis, ils ont des difficultés à renouveler des suce boules à jeun
    on croirait pas mais les genoux finissent par dérouiller..

Les commentaires sont fermés.