Chanson du dimanche: enfile ton gilet jaune


Publicités

22 réflexions sur « Chanson du dimanche: enfile ton gilet jaune »

  1. Dans la mesure où l’expression « gilet jaune » a été totalement anthropoïsée, l’injonction “enfile ton gilet jaune” sonne un peu comme un appel à la débauche sodomite…

  2. “enfile ton gilet jaune” ….sonne un peu comme un appel à la débauche sodomite…

    Cette réflexion de fond est peut être même le signe de ralliement de la bande de crapules en col blanc des ors de la république….

    1. Ça pourrait se faire aussi avec la chanson de Fugain…ce n’est qu’une histoire de couleur de chiffon 😀
      J’ai l’impression aussi que cette histoire de gilets c’est aussi une histoire de chaine humaine…de lien social qui se crée à nouveau ..

      1. Sylvie
        Oui,je crois que c’est ça…et rien de plus, malheureusement ; ce qui fait que ça ne pourra pas aller bien loin.

        1. Pas sûre Elie..il y a qq chose de très fort dans ce mouvement..et à la fois insaisissable ..et surtout les gilets jaunes n’ont pas envie d’en rester là …depuis le temps qu’on reproche aux gens de ne pas se bouger !

          1. Oui, Sylvie, il y a quelque chose de très fort: c’ est que les classes moyennes inférieures s’aperçoivent qu’ elles vont être paupérisées; et ensuite, ce sera le tour des classes moyennes supérieures, sur lesquelles reposera la quasi-totalité de l’ impôt, sans aucune mesure compensatoire, qui sont réservées aux plus pauvres ( pour les retraités de cette catégorie moyenne supérieure, c’ est parti en flèche, mais je ne vais pas aller pleurnicher dans les ronds-points, ce serait indécent); et personne ne sait comment faire, parce que c’est un phénomène inhérent à la mondialisation : parmi tous les pays émergents, il n ‘y a que la Chine qui a su privilégier les classes moyennes, je crois que c’est sa grande force.

              1. Il y a trop de paysans, compte tenu de leurs fabuleux gains de productivité en quelques décennies : il faudra bien que beaucoup s’ orientent vers d’ autres professions.

                Toujours le même dilemme : essayer de s’adapter à ce qui a changé, ou pleurnicher stérilement face à l’ inéluctable; comprendre les bouleversements techniques sur lesquels on ne reviendra plus, ou chercher bêtement une tête de Turc ( Sarkozy, Hollande, Macron, etc.)

                1. Mon bon, lorsque un pays – la Chine, en l’occurrence- néglige ses paysans, elle s’oblige à importer de l’alimentaire . Bouffer, c’est immuable, technologie ou pas . Ca n’a rien à voir avec la recherche ( supposée ) d’une tête de turc !

  3. Objet : TR: La Ligne à Grande Vitesse au Maroc : un « petit détail » dont les médias ont très peu parlé…

    La Ligne à Grande Vitesse au Maroc : un « petit détail » dont les médias ont très peu parlé…

    Vous en penserez ce que vous voulez, mais…..

    FAITES ENTENDRE VOTRE VOIX A L’OCCASION DU VOTE AUX PROCHAINES ELECTIONS EUROPEENNES !!

    La France reste généreuse…avec les autres ! Le gilet jaune qui n’a plus rien sur son compte en banque le 15 du mois appréciera ! Et on s’étonne après cela que la France d’en bas se révolte. Pfffff !…

    Le Maroc se paie un TGV flambant neuf, financé pour moitié aux frais du contribuable français…

    Mercredi dernier, le président Macron était au Maroc pour participer à la cérémonie d’inauguration du TGV reliant Tanger à Casablanca, au côté du roi Mohammed VI. Ce projet franco-marocain a été lancé en septembre 2011 par le président Nicolas Sarkozy, et inspecté en septembre 2015 par François Hollande.

    Il s’agit de la Ligne à Grande Vitesse la plus rapide d’Afrique. Ce projet, qui a coûté environ 2 milliards d’euros, a été financé à 50 % par la France. Macron a parlé d’« un projet phare de la relation bilatérale entre la France et le Maroc »

    Cette dépense d’un milliard d’euros donc, réalisée alors que les Français crèvent sous le poids des impôts et les taxes, a provoqué la colère de Louis Alliot, qui souligne que le gouvernement se montre par ailleurs incapable de financer la ligne de TGV Montpellier / Perpignan, pourtant déclarée d’intérêt européen…

    1. Sauf que ce financement à 50% s’est fait moyennant des prêts à l’ONCFM et à l’état Marocain et pas à fonds perdus !
      Montpellier /Perpignan, ne se fait pas parce que SNCF réseau est, d’une part, fauchée et, d’autre part, engagée dans la rénovation du réseau principal et – un peu – secondaire .
      Petite précision : Montpellier / Perpignan, c’était , à l’origine, un PPP qui coûte la peau des fesses au contribuable .
      Alliot est, soit un incompétent, soit un provocateur . J’opterais pour la seconde solution !

    1. Comment expliquer que nous avons à faire à de vulgaires tripotages de lignes budgétaires et de minables opérations comptables douteuses de très court terme

      Un exemple emblématique que je présente ici sous différents angles depuis deux ans, devrait ouvrir les yeux des gilets jaunes sur les pratiques plus que douteuses préalablement couvertes par une loi opportune..;

      Comment expliquer que depuis 5 ans, l’état a versé 59 milliards € aux groupes privés pour une moyenne observés de 100 000 emplois
      Un SMIC annuel brut c’est 18 000 €.

      A aujourd’hui, la France a transféré l’équivalent de 3,3 millions de SMIC brut annuel aux groupes privés, depuis moins de 5 ans, pour 100 000 emplois.crées ou sauvegardés en moyenne.

      Non content de ne rien observer, l’état doit encore verser 20 milliards dans les 2 ans à venir sans aucun autre résultat à attendre, puisque les groupes d’observation ne peuvent plus rien déduire de l’emploi des sommes perçues….

      Semblant être satisfait de n’observer aucun résultat,et par souci « d’efficacité » ce gouvernement décide de transformer cette opération stérile, en faisant cadeau d’une partie des charges patronales aux groupes.

      titre de l’étude de l’OFCE (science po ) n°40 du 18 octobre 2018
       » TRANSFORMATION DU CICE
      Des effets faibles attendus sur l’emploi, nuls sur l’activité économique »

      Ici Stanislas, gilet jaune, qui constate le bras d’honneur fait aux manants par le gouvernement…

Les commentaires sont fermés.