Le jour où j’aurais giflé Macron.

La question se pose.

Macron est-il Saint Louis?

Samedi, le retraité, handicapé, s’approcha et s’effondra en larmes. Toutes les caméras de télévision étaient là pour capter l’instant. Mais le Monarque avait la réponse à ses difficultés. Il aurait du postuler pour le minimum vieillesse. Fichtre dieu ! Avec 698 euros par mois, il lui manquait 180 euros pour atteindre le minimum vieillesse… Qu’il était beta ce vieil homme… Il aurait pu vivre à Byzance !  Car avec 868 euros le mois, c’est carrément Bizance, n’est-ce pas ?

Il y avait quelque chose de profondément malsain dans la couverture médiatique de cette anecdote présidentielle. Macron était montré comme Saint Louis face à un pauvre homme, rabaissé à la position du « gueux » des temps modernes. Le bisou sur le front, l’embrassade, et pour finir la fausse et médiocre solution. 868 euros par mois.

Pas un mois sur la complexité administrative ni le faible niveau de cette indemnisation. On le sait depuis longtemps, les ONG le répètent: les aides sociales ne sont pas réclamées par nombre de leurs bénéficiaires parce que tout est fait pour que cela soit compliqué, informatisé, excluant.

Si j’avais été ce retraité, ou l’un de ses enfants, présent ce jour-là, je n’aurais pas remercié notre bon monarque.

Je l’aurais giflé.

Je l’aurais giflé pour non-assistance à personne en détresse.

Je l’aurais giflé car c’est à lui, simple élu du peuple, de faire en sorte que les minima sociaux soient versés à ceux et celles qui en ont besoin.

Je l’aurais giflé, symboliquement bien sûr.

 

 

Publicités

Fatigue politique

Je m’obstine à écouter les vidéos de Mélenchon. Le leader de la France insoumise a bien des défauts, mais il a une qualité que peu lui dénient, sa pédagogie sur l’analyse du monde qui nous entoure.

Pourtant Méluche ne cache pas son désarroi.

« Je dis ça pas pour récupérer, mais parce qu’on est en phase. »

 

Et puis il y a Ruffin, fatigué après son livre.

Et surtout par les polémiques à deux balles.

 

Le climat se réchauffe, mais quelques fragiles, anciennement amusants, en doutent.

03b45b48-e75a-47ac-806f-6341ddb451fd

Donc oui, fatigue.

Chanson du dimanche: lundi bleu

Pourquoi pas ?

La Ligue du Lol ne m’a jamais fait rire

La Ligue du LOL a frappé le microcosme en son cœur, et ce ne fut pas vraiment stupéfiant. Le machisme et le sexisme ne sont pas l’apanage d’une classe sociale, d’un milieu économique, ni d’une communauté. On trouve des jeux graveleux, du harcèlement moral et/ou sexuel, des agressions sexistes, racistes ou homophobes partout, dans toutes les classes, tous les âges, toutes les régions.

Restons en France quelques instants.

Au sein de la Ligue du Lol, il y avait au moins un blogueur que je connaissais du temps où quelques blogueuses et blogueurs se rencontraient physiquement en grand nombre, il y a une dizaine d’années. A l’époque, en 2009, on était presque tous anonymes dans la petite sphère blogosphérique politique que je fréquentais. Cet anonymat protégeait et servait un engagement politique, et non pas l’envie de se cacher pour agresser en meute. J’ai quitté en 2014 ce premier groupe numérique privé qu’il m’est été donné de rejoindre, les Leftblogs, pour des raisons politiques. Même dans ce groupe, certain(e)s d’entre nous sont longtemps resté(e)s anonymes, d’autres ne l’étaient pas. Ce groupe était mixte, précision utile.

Le blogueur que j’ai reconnu dans cette Ligue des Lol n’était pas aux Leftblogs dans mon souvenir. Mais il commentait agréablement les billets des copains et des copines. Il commentait aussi mes billets , même quand j’y exprimais un point de vue proféministe. J’ai retrouvé celui-ci, un soir où je cherchais à me mettre maladroitement dans la place d’une femme: « Ca fait du bien de prendre conscience d’une partie de ce que vivent les femmes. » Oui, ça fait du bien mon gars. Autant de bien que ça fait du mal de voir ce qui se tramait en parallèle. La Ligue du Lol n’a jamais fait ni rire ni du bien.

J’ai été peiné de voir son nom dans la liste. Je ne connaissais pas cette ligue, ni d’ailleurs aucun autre « groupe de mecs ».  S’il avait partagé son envie de moquer, de ridiculiser, d’agresser des filles, des homos ou des racisés (on n’utilisait pas ce dernier terme, mais il est à mon sens excellent, autre débat), je lui aurai dit qu’il est gros con. Je l’ai déjà dit à d’autres. Je le lui d’ailleurs aujourd’hui, si jamais il lis ces lignes: tu a été un gros con de participer à cela. Je me fiche un peu de ses excuses numériques, faibles et indécentes (qu’il écoute la fin du podcast placé en bas de ce billet, il y a quelques modèles de demande d’excuses). Beaucoup de journalistEs ont repéré et décortiqué depuis une dizaine de jours que cette affaire a éclaté non seulement les méfaits du passé mais aussi l’indécence des demandes d’excuses.

Être homme, blanc, hétéro n’est pas neutre en France: ça vous place sociologiquement au sommet de toutes les hiérarchies. Inutile d’en rajouter, inutile d’être ces beaufs intello/moqueurs qui abusent de l’anonymat sur internet pour harceler en meutes. Inutile d’être ces hypocrites. Inutile de frimer et d’exhiber votre « testostérone » qui prétendument vous place au-dessus des autres qui ne sont pas « comme vous ».

Sur son blog, Crêpe Georgette citait récemment Bourdieu: « La virilité est apprise et imposée aux garçons par le groupe des hommes au cours de leur socialisation pour qu’ils se distinguent hiérarchiquement des femmes. La virilité est l’expression collective et individualisée de la domination masculine. »

Voilà, c’est simplement résumé.

Et par un homme.

Cher ancien confrère de blog, refais ta demande d’excuses. J’ai la faiblesse de penser que même l’homme peut changer, et que donc les victimes de tes saloperies pourront te pardonner.

La découverte de ces groupes virils « assumés » m’a à peine surpris. C’est triste, mais le chemin sera long, très long.

 

Les meutes

DztlwfGWsAAOE6a

Honorer Pétain

Faire voter une loi contre les réfugiés qui réduit les délais de demande, allonge la rétention, et l’étend aux enfants de réfugiés

Faire voter une loi héritée de Vichy qui autorise l’interdiction de manifester sur décision de police.

Faire voter une loi qui réduit les lanceurs d’alerte au silence.

Donner des leçons d’antisémitisme.

La Macronie.

En meute.

Pour les Européennes, le climat, point barre.

global15mar_

Si tu hésites pour les élections européennes, il devrait y avoir une seule ligne de conduite, un axe directif qui serve à guider le vote: la défense de l’environnement. Je ne sais pas vous, mais je suis personnellement frappé de constater combien les conséquences concrètes de nos bêtises humaines sur la planète se voient désormais à l’oeil nu. Il ne s’agit plus de simples articles et tribunes alarmistes, mais bel et bien de changements que l’on commence à vivre en France: les inondations plus fréquentes, un mois de février étonnamment doux, la disparition progressive des insectes, l’effacement des glaciers dans les Alpes, la sécheresse plus longue l’été, les orages soudain et plus violents.

On y est.

Des plus jeunes, des très jeunes ont décidé de s’en préoccuper. Venus du Nord de l’Europe, le mouvement « Youth for Climate » veut s’installer partout en Europe. Il est encore temps de corriger les erreurs des anciens. Ce mouvement prône le blocage de la machine économique mondiale le 15 mars.

 

 

 

Revenons aux élections européennes. Il est un tri des plus faciles: quels partis sont les plus radicaux pour lutter conter le réchauffement climatique ?