L’autre Flop de Macron


En faisant voter une loi scélérate qui permet l’interdiction de manifester sur simple soupçon préfectoral, Macron a tendu la main à la droite furibarde et à l’extrême droite. C’est pour cela que sa cote sondagière frémis à la hausse. Il a donné des gages supplémentaires aux plus autoritaires du pays.

Ce faisant, il affaiblit son discours « humaniste« , déjà abimé par la loi Asile et Immigration, et rend illisible son « projet » europhile. Macron s’aligne sur les éructations sécuritaires d’un Salvini, et fait décorer une proche de Victor Orban, … qui dit mieux ?

Dans les coulisses de la Macronie, un joli flop: le parti présidentiel avait lancé une « grande consultation » interne sur l’Europe. Avec la dynamique du « Grand Débat«  qui parait-il est un succès, on s’attendait au carton. Foules en délire et débats passionnés.

Votre serviteur, « adhérent à clic » anonyme du parti macroniste a pu constater l’ampleur du flop. Le premier tour n’a rassemblé que 10 000 « adhérent.e.s ». Pour un parti qui revendique plus de 350 000 membres, à quelques mois d’élections au coeur de son ADN politique, on appelle cela un fiasco, un flop total.

A moins qu’il ne s’agisse du début de la fin, une désynchronisation de la base avec son chef et sa troupe d’ultra à la tête du parti macroniste.

 

LREM

Publicités

13 réflexions sur « L’autre Flop de Macron »

  1. Ajoutons monsieur Alexandre ( pas Stavisky, l’autre ) qui devient, plus qu’un sparadrap, un vrai et gros boulet et ça sent la fin des haricots pour le petit marquis et sa clique .
    Je ne serais pas surpris que certains rats quittent le navire dans les semaines qui viennent, surtout si les européennes devenaient mal embringuées !

    1. Je me demande quand Mediapart rapportera-t-il le rôle joué par Benalla et consorts dans le financement illégal de la campagne de Macron.

      1. @ Juan

        Est-ce possible, Mediapart aurait ça dans ses cartons !
        Ce rôle-là nous conforterait dans l’idée que l’indulgence dont Benalla semble bénéficier de la part du pouvoir est bien réelle. Il pourrait aussi expliquer le sentiment d’impunité que celui-ci a affiché avec audace dès qu’il en a eu l’occasion…

        ***

        1. C’est d’abords le menu fretin, gardons, brochets et silures… Puis un beau jour, les requins quittent la troupe parce qu’il y a une opportunité ailleurs bien plus nourrissante…
          .)

    1. De toute façon @ Robert il faut  » prouver » que les gilets jaunes sont violents…et tout est fait pour…pour se faire une idée les gens devraient assister à une manifestation !
      J’avoue être assez pessimiste sur l’issue de tout ca …l’affaire Benalla aurait dû être une affaire d’état et que se passe t il ? Pas grand chose…et que fait l’opposition?

      1. Évidemment tout est fait pour tenir éloigné la masse des manifs. Quant-à l’opposition, il y a ce blog de Juan qui apporte, comme beaucoup d’autres, un éclairage remarquable.

      2. l’opposition c’est FI et ses 17 députés, ça fait peu au parlement

        la Droite LR et Modem + FN soutienent tout ce qui est répression des manifs et votent les lois scélérates.
        presse et télé sont du CAC40 ont soutenu, soutiennent et soutiendront Macron juqu’à sa fin: quand un remplaçant émergera de la Droite furibarde.
        l’andouille LePen continuera son destin d’utile épouvantail.

        effectivement reste blogosphère et internet

  2. J’ai une hypothèse complotiste pour expliquer la dégringolade de 350 000 à 10 000 membres

    Ce sont peut être 340 000 membres urbains qui n’aiment pas l’odeur du fumier. On ne peut pas leur en vouloir, surtout quand il est produit par des vaches..

    Les 10 000 qui restent doivent être des écolos très fortement convaincus. et c’est tout à leur honneur. Le 1er désagrément ci dessus ne les dérangent pas, en revanche, le petit plus c’est qu’ils doivent apprécier les compétences de leur con-en-poste à trier et valoriser les ordures..

    Ici Stanislas, dans une célèbre reprise de Confucius
    « plus on a les moyens de se payer de grands parfums et moins on aime la ruralité.. »

Les commentaires sont fermés.