Gilets Jaunes, avant la révolution.


Il se débrouille bien. Il est loin des caricatures des médias dominants. Merci à lui.

Publicités

9 réflexions sur « Gilets Jaunes, avant la révolution. »

  1. C’est effectivement un jeune bien informé, intéressant à écouter de bout en bout.
    A chacun ensuite de reprendre gentiment quelques réflexions avec lesquelles on peut ne pas être en phase..
    Vive la variété de pensée……….
    C’est frais et c’est autre chose que les neuneus médiatiques dans le délire à 20 000 balles par mois

  2. Après avoir  » écouté » les francais …ou plutot les avoir laissés parler dans le vide….dans le but de gagner du temps ( Macron va jouer les prolongations )…nous voilà prévenu …il y aura d’après Philippe beaucoup de déçus …ou pas vu que nous n’attendions rien qui n’est pu être deja fait !!
    Et comme le dit ce brillant jeune homme les gens vont continuer à voter contre leur intérêt ….mais comment pourrait il en être autrement quand la  » secte » libérale sort le même discours servi par des chiffres qui ne  » sauraient mentir » …parce que « les francais ont bien compris que » …ou que l’Etat est « trop généreux « ..

  3. Il y a une sorte de continuité française dans la course à la soumission admirative des prouesses germaniques qu’elle soient militaires ou maintenant économiques.
    Une histoire bien visible du Pétainisme, de la collaboration économique avec Hitler, de faux-socialistes et bien sur de Ligues d’Extrème Droite.

    Je rappelerai à ceux qui voudraient l’ignorer que le projet Européen a été porté par des pétainistes comme Robert Schuman, des ultra droitistes, récupérés par l’OSS (la CIA d’avant).
    Que le premier Président de ce qui deviendra l’UE était un économiste nazi.
    Il y a aussi papa Giscard décoré de la francisque (comme Mitterrand); mais ça va beaucoup plus loin: à la naissance des mouvements intellectuels fascites et anti-sémites et ceux-ci n’ont pas épargné la France
    pire Macron et son Castagneur et sa Belloubête (décrié par toutes les instances humanitaires internationnales), soutenu par les héritiers du Medef, arrivé au pouvoir par un massif complot et une propagande unananyme des merdias-mensonge.

    Ce gouvernement est l’héritier de ce ni-gauche ni droite, ou les deux en même temps typique des croix de feu, du national-socialisme et du redressement national qui fut le thème préféré de Pétain.

    Très bien développé par l’historien Zeev Sternhell, questionné par Taddéi:
    https://francais.rt.com/magazines/interdit-d-interdire/59710-culture-numero-41

  4. Petite info : ce jour, le petit marquis participait au « grand débat  » à Manosque . Ca s’est fait en bonne compagnie, élus et représentants d’assos polis et propres sur eux, les flics tenant à distance les G.J.
    Vous avez dit  » grand débat = enfumage  » ?

    1. Ah crotte…moi qui croyait qu’il les invitait pour echanger des colliers… 🙂

      1. C’est vrai que, pour enfiler des perles, un collier est très utile . C’est une spécialité du petit marquis et de ses semblables !

  5. Dans la série: l’Europe qui empeste dès ses origines

    Union européenne :
    un passé qui empeste
    Par Ivan Rioufol
    jeudi 7 mars 2019,

    Voir en ligne : Walter Hallstein, un nazi devenu président de la commission européenne
    http://www.comite-valmy.org/spip.php?article10979

    la peste brune est à l’Elysée succursale officielle de la Nouvelle Europe

Les commentaires sont fermés.