Dur d’être catholique ? Pensez aux enfants.


Il faut lire ce reportage glaçant de Charlie Hebdo, cette semaine, sur ces dizaines d’enfants séminaristes violés par des prêtres en Vendée. Il faut le lire et pleurer. On y apprend comment ces prêtres recrutaient, caressaient, masturbaient les enfants qu’ils destinaient au séminaire.

https://platform.twitter.com/widgets.js

Dur, dur d’être catholique ? Sans blague. Le grand ménage va-t-il enfin commencé ?

Publicités

7 réflexions sur « Dur d’être catholique ? Pensez aux enfants. »

  1. Et le nonce apostolique qui se livre à des attouchements, au point que la justice demande la levée de son immunité diplomatique .
    Pôvre pape François … La Religion , avec un grand R, fout le camp, je vous le dis !

  2. J’ai été contrainte de fréquenter toute jeune – en tant que pensionnaire – une institution religieuse catholique.
    Durant des années mes copines et moi avons fréquemment surpris notre prof de maths (civile) fricoter sans équivoque dans les couloirs avec sœur machin-chose…
    J’ai longtemps ressenti cela comme une agression qui mettait à mal toutes les valeurs morales auxquelles je croyais, je n’ai jamais osé en parler avec mes parents.
    J’ai appris quelques années plus tard que la prof de maths en question avait fini par prendre le voile pour ne pas quitter le couvent…

    Moralité, même les nonnes peuvent être corrompues par le démon du sexe !

    ***

  3. L’affaire du facho de Christchurch qui a tué 49 musulmans illustre bien le fait que la mondialisation n’ est pas qu’ un phénomène économique : la Nouvelle-Zélande croyait être une île paradisiaque préservée des folies du monde moderne , mais il n’y a plus aucun endroit sur terre pour en échapper.

    1. Toubib, la connerie universelle existait bien avant la mondialisation . Je vous concède que l’époque actuelle ne fait rien de rien pour ne serais – ce qu’améliorer les choses !

  4. Et dire qu’il faut attendre les confirmations des flics eux mêmes des manips cyniques des autorités de ce pays qui veulent d’abord la peau des gilets jaunes et cherchent à faire jeter les manants entre eux…

    pourri pour pourri dans sa tête, il ne reste plus qu’à faire l’observation qu’être casseur ou violent, c’est la quasi certitude de revenir d’une manif avec ses deux yeux, ses deux mains ou de ne pas aller en taule préventive ni d’être jugé par abattage…

    https://actu.orange.fr/france/violences-a-paris-on-etait-en-mesure-d-intervenir-deplore-un-syndicat-de-police-magic-CNT000001dQyKC.html

    Comme pourra le dire « le grand homme » dès la libération des forces d’invasion de l’escroc-finance par le collectif

     » Manant, manant outragé, manant brisé, manant martyrisé mais manant libéré ! Libéré par lui-même, libéré par ses gilets jaunes, avec le concours des policiers de la France, avec l’appui et le concours de la France tout entière : c’est-à-dire de la France qui se bat. C’est-à-dire de la seule France, de la vraie France, de la France éternelle. »..

    Ici Stanislas outragé, indigné, offensé, injurié, bafoué. …
    dans la NON VIOLENTE NON COOPERATION, à vous les studios…

Les commentaires sont fermés.