Qu’êtes vous devenu(e)s, vous qui donniez des leçons de démocratie aux prétendus extrêmes ?


TwittosMais qu’avez-vous fait ?

Mais qui êtes-vous ?

Il y avait un temps où Amnesty International nous enjoignait d’écrire ces petites cartes postales à l’adresse pré-remplie pour demander la libération immédiate de tel journaliste ou tel opposant.

Voici qu’en France, ce pays modèle,  un journaliste engagé est arrêté, placé en garde à vue, et frappé d’interdiction de manifester à cause d’un doigt d’honneur brandi rapidement à l’encontre d’un CRS qui venait de lui lancer un fumigène entre les pattes.

Garde à vue puis interdiction de manifester… La disproportion de la sanction ne choque plus grand monde chez celles et ceux qui soutiennent encore ce gouvernement illibéral.

Les supporteurs les plus officiels de la #TeamMacron le traitent même de raclure, ou souhaitent son emprisonnement.

Les motifs avancés dans cet accès de rage sont simples.

1/ Il ne serait pas journaliste puisqu’il n’a pas de carte de presse. Il serait donc normal qu’il ne soit pas « protégé » (ALLO ?!?). On objectera qu’un journaliste ne se définit pas par un papier délivré par une autorité. Même les impôts précisent que ce n’est pas la détention ou pas d’une carte de presse qui détermine le statut qui ouvre droit à déduction fiscale des journalistes, mais le fait de tirer des revenus de cette activité.

2/ Admettons un instant que Gaspard Glanz ne soit pas journaliste: est-ce à dire que sa garde à vue ait été justifiée ? Être journaliste donne-t-il le droit de faire des doigts d’honneur aux flics ? Non bien sûr. Mais les blaireaux de la complaisance autocratique ne réalisent pas la bêtise de leur propos. Même Jean-Michel Aphatie se trouve indigné par cette arrestation.

3/ Autre argument entendu, Glanz a été fiché « S ». Que tous les fichés par la police dans le monde se réjouissent: être fiché vaut culpabilité ! On a trouvé la solution pour désengorger les prisons. Pas de jugement, on fiche…. J’ai même lu chez une troll macroniste que trois services de sécurité différents l’avaient fiché S. Ne riez pas. Trois services… Comme si cela était gage d’une quelconque indépendance. On devrait espérer que les forces de l’ordre, toutes sous l’autorité et les consignes du même ministre, convergent dans leurs appréciations, non ?… Pour les défenseurs des forces de l’ordre, le simple fichage par ces mêmes forces de l’ordre autorise donc une garde à vue quelque soi la légèreté du motif. Bienvenue en autocratie…

4/ Glanz serait « Black Block« . Un journaliste du Point, Aziz Zemouri propage l’argument et dérape vite quand on le chatouille sur Twitter (cf. copie d’écran) . Bizarrement, cette accusation n’est pas retenue par les forces de l’ordre ni la justice. La police ne lui reproche aucune violence sauf ce doigt d’honneur. Il n’y a même pas d’enquête officielle. Passons donc sur ces éléments de langage.

5/ Glanz serait anarchiste, quel merveilleux argument. Arrêtons donc les gens sur leurs opinions politiques. La défense de la liberté d’informer n’a que faire des opinions des journalistes. Les anarchistes seraient-ils interdits de manifestation ? Cette dérive de la pensée illibérale n’était-elle pas fascinante ET fascisante ?

6/ On a aussi entendu, pour justifier l’arrestation de Glanz, qu’il y avait pire ailleurs. Que la France n’est pas la Russie ni le Vénézuela, ni même un terrain de guerre. Sacré argument… C’est avec une ex-journaliste que j’ai débattu de cela sur Twitter dimanche dernier. A partir de quel niveau de répression ou de détention estime-t-on avoir franchi l’irréparable et basculé dans une autocratie qui mérite donc l’indignation ? Justifier la répression illibérale en France au motif qu’il y a pire ailleurs, n’est-ce pas le début de la fin? Les mêmes défenseurs de l’arrestation de Glanz accusent par ailleurs leurs critiques de soutenir Maduro ou Poutine ou, pire encore, d’être des « rouges-bruns. » Quelle jolie pirouette utilisée par la quasi-totalité des dictateurs du monde.

Mais qu’avez-vous fait, cher(e)s ami(e)s ?

Mais qu’êtes vous devenu(e)s, vous qui donniez des leçons de démocratie aux prétendus extrêmes ?

Vos arguments sont ceux des Maduro, Poutine, Pinochet, et autres Franco, tous ces dictateurs ou autocrates et leurs soutiens d’hier et d’aujourd’hui. Rien de plus, et c’est bien minable.

Le cas de Gaspard Glanz est ainsi exemplaire, et « en même temps« , on se fiche un peu du bonhomme. Mais son cas révèle qu’une fraction large, trop large, de gens qui se pensent encore démocrates sincères et humanistes convaincu(e)s sont prêt(e)s à glisser vers ce côté obscur de la pensée où l’on souhaite l’emprisonnement et la répression de celles et ceux avec qui on est en désaccord politique.

 

Publicités

69 réflexions sur « Qu’êtes vous devenu(e)s, vous qui donniez des leçons de démocratie aux prétendus extrêmes ? »

      1. Quel boomerang ! Joli Sylvie ! (sans offense Elie)

        en parlant d’ustensile revenant dans notre pif (ou ailleurs) j’ai le sentiment (aïe) que,
        quoique l’on fasse ou que l’on dise:
        – on pète dans un violon !
        MusiQ !

        (je recommence) qu’est-ce la Démocratie ?
        qu’est-ce la presse ? la liberté ? et de penser ?
        quels sont les sots métiers ?!
        (ou) qui sont les mal habillés ?
        /le délit d’opinion fut aboli en 1888, juillet.

        Quel choix ai-je ??
        m’écraser ou l’ouvrir, = no respecté (!)

        NB, Stan en fait peut-être beaucoup (too much ain’t enough) mais lui le fait !

        ni oublier: Où est le fric ?!
        et-dans quelle pogne.. héhéhé,

        °°° °°
        je suis et reste un contributeur (carrément modeste) à la FIDH depuis les 80’s,
        – « pourvu que cela s’arrête !! »

        ps, j’entends Macron à la radio (à l’instant)
        « ..un pays, une Nation forte »,
        certes ! (aussi vous épargner qql image, ..l’injure, ni le graveleux ne m’habite encore; patience)

        Quid de ses résidents ?!

        1. NB, Stan en fait peut-être beaucoup

          non non ti Suisse, j’appelle un chat, un chat…

          mais c’est vrai qu’on peut dire aussi béni oui oui, carpette, lèche botte, biberon, flagorneur, fayot, rampant, pied plat, c’est plus distingué comme ça ?

          1. oh moi aussi j’ai des chats (aux noms improbables, hahah!) et j’entends bien, héhé,
            bref, en attendant « un monde meilleur » (sait-on jamais) je serais, enfin après qql recommandation d’usage ou x procédure républicaine, gnâgnâ, pour la manière héritée des grand-pères ou de l’histoire (ce sont les mêmes)
            pour sortir l’artillerie,
            dit autrement: pour se faire entendre rien de mieux que de mettre des baffes,
            pas légal, mais si efficace !
            – « et là tu m’entends »,

            1. « Quoi » est légal ?! ..dans un monde de brigand,
              Exister est taxé,
              Résister est puni,
              Se battre est létal (mais) logique & naturel,
              (changera t-on les comportements ? par ex.)

  1. Pas toujours facile de changer de nature par petit intérêt ; vendre sa mère pour un poste, un avantage en nature c’est dur de se l’avouer.
    Un néo facho refoulé éclos gentiment s’il se donne comme seul objectif d’écraser les gêneurs qui veulent les empêcher de faire du fric tranquille…
    aaaaah les feignants, les pauvres qui veulent du fric et nous piquer nos dividendes et nos 20 000 balles par mois, comment on va leur écraser la gueule à ces salauds..

    Bah c’est comme tout, c’est le début qui est difficile, après on finit par s’habituer ou trouver normal..:
    – quelques yeux et quelques membres pour l’entrainement au tir sur cible. Là , pas de restrictions budgétaires ni d’austérité pour le matos à craindre…

    – un petit silence fracassant après l’appel au meurtre collectif d’un philosophe,
    – des tribunaux d’exception pour enfermer les fumiers de manant qu’on n’a pas equinté..

    -Une certaine Loiseau, qui se retrouve par hasard très bien dans cette ambiance de kermesse marroniste au chamboultout de manants..

    – une propagande éhontée, des fourberies, des mensonges par camions complets, des diffusions d’images frelatées par canaux anonymisés, des lois votées dans les caves de la république par une poignée de fidèles du régime pourri..

    Pourvu que la start up nation marron, ne tourne pas trop au rèche de blian uber alles..

    1. oui il faudrait aussi lancer un boycot des fellateurs d’éditocrates (liste sur les articles d’ACRIMED) .
      Tous ces poissons chats de l’info niqués par la baisse de l’audimat. devraient faire des choix pour pas perdre leurs 20 000 balles par mois. ou traverser la rue..

      et pourquoi pas commencer ce soir en laissant le morpion lobotomisé parler tout seul… moi c’est fait.
      Je lirai le décodage de ses mensonges et fourberies dans les 48 heures

        1. Le kéké éborgneur n’aime pas être reléché à moitié, il veut que les loufiats d’éditocrates de ses copains très riches qui les paient grassement, lui fassent les coins bien à fond…

          C’est vrai que la relèche c’est un métier, l’égo du suceur doit trouver des compensations. Ca tombe bien, il y a les gilets jaunes…..

        2. Vous vous foutez du monde, Doc ! C’est très pénible votre propension à donner raison à tous ceux qui nous gouvernent contre tous les simples citoyens qui selon vous (semble-t-il) doivent s’écraser.

          Vous allez, tout comme les godelureaux micronistes et de droite, vous attirer des ennemis en pagaille.

          Bon, jdçmjdr !

          1. @ gilbertra.ts
            Vous n’avez pas encore compris que je ne viens ici que pour ça, et que pour démontrer le côté « secte  » des commentateurs de ce forum, qui se déchaînent non pas contre le contenu d’un commentaire, mais uniquement contre le fait qu’il ne soit pas anti-Macron (et peu importent les arguments )?

            C’est évidemment d’autant plus frappant que les commentateurs sont bêtes ( Stanislas, petite plume, etc. ); vous noterez d’ailleurs que Juan ne m’a toujours pas viré, alors qu’il l’a fait pour d’autres bien moins virulents que moi…

            Pour ma part, je pense que Macron a perdu son pari d ‘une zone euro fédérée depuis le protectionnisme de Trump, l’ affaiblissement politique et bientôt économique de l’ Allemagne, et la montée des populismes européens, qu’ils soient d’ extrême-droite ou Gilets Jaunes…et je le regrette.

            Quant aux simples citoyens … attendons les élections européennes pour nous faire une idée sur leur avis…à moins que vous ne jugez que ceux qui s’ expriment ici constituent une  » élite « ?

            1. « vous noterez d’ailleurs que Juan ne m’a toujours pas viré, alors qu’il l’a fait pour d’autres bien moins virulents que moi…

              Evidemment ca pourrait ressembler à un label de qualité chouravé dans un tiroir du bureau de Juan..

              il faut nous attendre à être virés très vite ptite plume.. le génie des casse pattes vient d’intimer l’ordre à Juan de nettoyer la rue sarkofrance des GJ locaux…

              1. En résumé, il se croit investi d’une mission de nettoyage du blog en dénigrant systématiquement tous les commentateurs qui osent émettre des points de vue contraires aux siens.
                En passant ses journées à inonder le blog de son mépris, aucun débat sérieux n’est jamais possible.

                Si le choix de Juan est d ‘approuver cela, nous ne pouvons que l’accepter…

                ***

                1. @ PPP
                  Vous n’ avez toujours pas compris que ce qui est fascinant, dans cette mini-secte, c’est que vous êtes tous du même avis, et que les gens intéressants comme Laure CP ou doués d’ humour comme Didier Goux se font censurer ou abandonnent devant tant de bêtise ?

                  1. « demi secte »

                    Qu’est ce que ça peut vous foutre franchement? Barrez vous merde si vous vous sentez mal au lieu de nous faire chier..

                    Chaque blog à ses supporters que je sache. Je lis régulièrement Didier Goux ou d’autres que je visite, ce sont toujours les mêmes qui interviennent et je ne vois personne d’aussi con que vous pour le leur reprocher et s’accrocher bêtement pour tenter de pacifier le secteur selon vos règles..

                    .. Non mais quel con suffisant !!

            2. Mais Doc ! Vous n’êtes pas virulent, vous êtes simplement répétitif…
              Il n’y a pas de secte ici, simplement des opposants déterminés à l’actuel PDG de la République.
              Si ceusses qui s’expriment icelieu sont des zélites, j’en fait partie aussi alors ? Merci Doc, c’est flatteur. Au fait, Juan aussi est un zélite ?

              En attendant, voyez comme Micron s’est foutu de la tronche du français moyen ce soir durant sa « conférence » de presse et les commentaires riquiquis des opposants interviewé à l’arrache par rapport aux présentations journalistiques et dytiranbiques des journalisss de service sur la télévision « publique » !

  2. Les journalistes lèches-culs sont très peinés que le Président Jupiter les dédaigne. Lol!

  3. Perso (tant pis si on ne m’a rien demandé) fustiger un gazier sur un blog, ni plus con ni plus intelligent qu’un autre (comme vous et moi donc) je ne vois pas bien où cela mène…
    J’ai d’autres artères (douleurs ou docteurs)

    Serait-ce un toc ?
    Un « regardé ailleurs » ?
    Un bon client ?
    Un coupable-idéal ? (chic! on en tient un !)

    Evidemment j’aime (je supporte) qui je veux.
    Du verbe: « mon bon plaisir » (dirait n’importe quel cheikh sous sa tente; ou ailleurs, ..pas vous)

    Bref, ce toubib, ..ici un vieux juif blanc bourge parigot retraité, chieur chiant branleur et branlo (comme moi, en très gros) vaniteux ni parano n’emmerde que ceux qui l’écoutent.
    /Jean de La Fontaine,

    mon propos :
    (t’inquiète, lui aussi m’a envoyé dans les cordes)
    – sans un peu de contradiction (un peu ?!) ne serions-nous pas dans un bocal (bocal)
    nous savons la réponse,
    n’est-ce pas,

    je pourrais vous balancer qqls phrases philosophiques mais vous les connaissez déjà,
    (ou est est Alain ? lancien, Laure, Didier ?)
    – je ne défends personne: je défends tout le monde.

    Puisque ce Monde m’appartient (!)
    pas vous,

    °°° °°
    je lynch (ah bon ?!) ceux qu’on oublie,
    (chacun sa merde; avec sa politique)

  4. « Il est plus facile de croire ce que l’on nous affirme officiellement, que de s’aventurer dans l’indépendance intellectuelle…
    En fait, ce n’est pas l’opposition, mais le conformisme et l’inertie qui ont de tout temps été les plus sérieux obstacles à l’évolution des consciences ! »

    Mahatma Gandhi

    1.  » Les convictions sont de pires ennemies de la vérité que les mensonges  »
      Nietzsche

  5. De quoi parle t’on sur ce blog ?
    De l’équipe dirigeante de la start up nation France.
    Des commanditaires l’ont mise entre les mains d’un directeur, ex cadre salarié de banque préparé à la mise en relation dans le cadre de fusions acquisitions, LBO, OPA …

    Il a été choisi par des commanditaires pour son potentiel infini d’incompétence notoire. Il n’est pas là pour réfléchir mais pour exécuter les ordres transmis par SMS..
    Quand il n’est pas en main, ça se voit assez vite, car il tape insulte, avilit et crache sur la gueule des effectifs de la boutique France.

    Je ne veux pas trop m’avancer mais, à mon avis, ses commanditaires lui ont appris le management d’équipes avec des films sur les plantations de coton dans le sud américain fin XIXème…..
    .
    Pour faire passer la vente à la découpe des biens publics et les transferts massifs d’argent public de la filiale France vers les intérêts privés, il a fallu inventer des mots sportifs comme « compétitivité » et des slogans enrobés de parfum d’éther, de chloroforme et de camomille.

    Pour blanchir les magouilles faut écrire, remanier, et changer un mot par ci par là dans des articles de lois précédents.
    C’est le principe de la loi « fourre tout », de 80 à 150 pages qui oblige à ouvrir plusieurs codes pour comprendre la mise à disposition des usines législatives au business qu’on appelle « marché ».
    De temps en temps il suffit d’inclure un amendement scélérat de nuit ou le matin tôt pour la faire voter par 10 % des effectifs les plus serviles à la cause..

    Les plus avisés, les plus fiers des effectifs noircis par leur dirigeant se sont progressivement jaunis.
    Ils se demandent comment le patron d’une start up qui organise la baisse de son chiffre d’affaire et l’appauvri par la vente des actifs mobiliers et immobiliers , peut demander à ses effectifs de compenser le passif sur ses propres deniers..

    Et il y a des ex cadres urbains titrés, diplômés qui trouvent que les jaunis sont cons de se révolter.
    C’était déjà vu comme ça dans les plantations de coton de fin XIXème. C’est incroyable comme la modernité » peut revisiter la vieillerie.

  6. Au vu du peu d’enthousiasme des médias pour commenter la waouh intervention présidentielle …je suppose qu’ils ont beaucoup de mal à en extraire la substantifique moelle…ou alors y a pas d’os à ronger…version vide sidéral !

      1. Dites donc, si c’est Le Figaro qui le dit… !

        En bref, un discours fourre-tout pré-électoral pour enfumer une fois de plus la populace…

        Rien sur des mesures à effet immédiat espérées par les GJ :
        La TVA sur les produits de première nécessité
        L’augmentation de l’électricité prévue en juin
        Tous ces malheureux qui dorment toujours dans la rue
        Les carburants qui augmentent à nouveau
        L’augmentation des bas salaires
        Et j’en passe…

        Mais waouh… pour les petites retraites, la baisse des impôts, l’évasion fiscale… ce sera pour… plus tard !

        ***

        1. Oui petite plume enfumage je n’avais pas encore tout lu …rien pour une grande partie de ceux qui ne paient pas d’impôts …rien sur les aides sociales !

        2. PPP

          Toujours les mêmes problèmes de comprenette ? La France ne peut rien sur la hausse du prix du baril de pétrole décidée par L’OPÉP en diminuant sa production,; les petites retraites seront réindexées sur l’ inflation, la baisse des impôts ne concernera que les tranches les plus faibles des revenus, etc., etc.

          Impressionnant!

          1. Impressionnant …mais qu’est ce qu’il y a d’impressionnant chez Macron ,,!
            4 mois pour nous pondre quelques mesures qui vont être étudiées …4 mois alors que ces demandes émanent des GJ et que c’est eux qui ont enclenché les mesures à venir.. .tout ce temps pour découvrir les familles monoparentales la désertification etc …alors que les  » ,marcheurs » avaient soit disant sillonné la France avant les élections …4 mois où des gens ont été éborgnees, ont perdu une main, une personne a perdu la vie à Marseille …
            A oui pour être impressionnant c’est impressionnant !

            1. Sylvie
              Je crois que vous confondez un peu les choses : la conférence d’hier de Macron était consacrée à dire ce qu’il retient du Grand Débat, qui était ouvert à tout le monde, qui a reçu des millions de contributions,
              et auquel les Gilets Jaunes, qui sont très peu nombreux, n’ont pas spécialement participé, au contraire- débattre, ce n’est vraiment pas leur truc !

              1. Pourquoi ?
                N’est ce pas le mouvement des gilets jaunes qui a fait que Macron, sûrement pour gagner du temps, a enclenché ce pseudo grand débat…A t il ecouté les gilets jaunes malgré l’immense soutien d’une grande partie des français ?
                Non…

                1. Sylvie, les Gilets Jaunes sont mécontents, ils vont renouveler leurs rassemblements.
                  La crainte est que le Castaniais y intensifie la répression en estimant à tort que comme ils ont eu leurs réponses, ils n’ont plus de motif pour manifester, et qu’alors ils n’ont plus rien à faire dans la rue…
                  Je pense qu’on ne va pas vers un apaisement…

                  ***

                2. Mais que voulez-vous qu’il écoute ? Ce sont les victimes de la mondialisation, ils disent ce dont ils ont besoin : et que doit faire Macron ? Arrêter la mondialisation ? Comment on fait ?

          2. Impressionnant …mais qu’est ce qu’il y a d’impressionnant chez Macron ,,!
            4 mois pour nous pondre quelques mesures qui vont être étudiées …4 mois alors que ces demandes émanent des GJ et que c’est eux qui ont enclenché les mesures à venir.. .tout ce temps pour découvrir les familles monoparentales la désertification etc …alors que les  » ,marcheurs » avaient soit disant sillonné la France avant les élections …4 mois où des gens ont été éborgnees, ont perdu une main, une personne a perdu la vie à Marseille …
            A oui pour être impressionnant c’est impressionnant !

  7. Quelque chose me chiffonne pour ce qui concerne la retraite minimum à 1000€…
    On ne sait pas si ceux qui en remplissent déjà les conditions (lesquelles d’ailleurs !) et qui vivent actuellement avec moins que cela sont compris dans cette mesure ou si elle n’est prévue que pour les futurs retraités…

    Tout tout tout c’est du flou, rien que du flou…

    ***

    1. J’ai compris qu’il s agissait de ceux qui avaient une carrière complète et ses trimestres …je ne comprends pas a qui s’adresse cette mesure !

  8. La baisse du taux de la CSG (de 8.3 à 6.6%) vient d’être régularisée sur le mois d’avril. Pour le reste rien ne change puisque Macron annule des mesures qui n’étaient pas encore appliquées. Pour les petites retraites, il était déjà prévu que l’ASPA approche les 1000 euros le 1ier janvier 2020…

    1. La bonne nouvelle est que Marine LePen se retrouve en tête dans les sondages, devant donc le déplumé éborgneur et sa clique de rats attablés autour du fromage.

      je me marre

      considérant que Le Réziduel a fait de ces élections (sans enjeu) un test de sa virilité en confiant sa destinée manifeste à Loiseau (ex-soupirante d’extrème droite avec le carisme d’un glaviot); l’occasion est donc bonne de lui filer un joli cocard.

      Amis qui entendez le vol lourd des vautours
      n’hésitez pas a voter Front (obtus) National pour filer au Retardé la juste monnaie de ses répressions policières et de ses mensonges.

      Je le répéte ces européennes ne servent à rien,
      ce parlement impuissant n’est que l’alibi pseudo démocratique de la bureaucratie Bruxellote aux ordres des puissances dont la Rance ne fait définitivement plus partie

      1. Ce Parlement européen a maintenant le droit de veto sur toutes les directives de la Commission.

        1.  » Ce Parlement européen a maintenant le droit de veto sur toutes les directives de la Commission. »

          Pouvez vous envoyer le document, la règle, l’article du traité qui donne le droit de véto au parlement sur toutes les directives ?

          étant entendu :
           » Le veto (ou véto) désigne la faculté dont dispose une personne, une autorité ou une partie d’un groupe d’empêcher unilatéralement l’adoption d’une décision commune. Dans une assemblée législative, un droit de veto donne donc un pouvoir absolu de blocage. »

  9. Allemagne : un modèle à bout de souffleÉDITORIAL

    Le Monde

    Editorial. L’économie du pays devrait faire quasiment du surplace cette année. Opter pour une politique de relance pourrait avoir des effets positifs sur les partenaires européens de l’Allemagne, qui souffrent de

    Si « impossible n’est pas français », le doute, jusque-là, n’était pas allemand. Pendant des décennies, la première économie européenne s’est construite sur une foi inextinguible en l’ordolibéralisme. Cette théorie a donné naissance au fameux modèle rhénan, une économie sociale de marché, qui a assuré la cohésion et la prospérité de l’Allemagne d’après-guerre. Pourquoi douter d’un tel modèle, lorsqu’on affiche un excédent budgétaire de 60 milliards d’euros, un endettement public qui est repassé sous les 60 % du produit intérieur brut (PIB), un chômage inférieur à 5 % et une balance commerciale qui croule sous les excédents ? Bien des pays, à commencer par la France, rêveraient d’un tel bilan.

    Article réservé à nos abonnés Lire aussi  Le réveil des inquiétudes économiques et sociales en Allemagne

    Mais les fondations les plus solides ne sont jamais à l’abri de l’usure du temps, et c’est dès les premières fissures qu’il faut se préoccuper de la pérennité de l’édifice. Le fronton de l’économie allemande commence à se lézarder. Au gré des révisions à la baisse des anticipations de croissance et de la dégringolade du moral des chefs d’entreprise, le doute s’installe.

    En 2019, le PIB devrait faire quasiment du surplace et le rebond pour l’année suivante s’annonce modeste. A un mois des élections européennes, le débat politique, longtemps focalisé sur la question migratoire, s’est clairement déplacé sur le terrain économique, entre les tenants d’une orthodoxie budgétaire intransigeante et les partisans d’une nécessaire évolution d’un système qui risque de s’enkyster.

    Escalade de concessions

    Car, derrière une façade flatteuse, l’Allemagne doit affronter une série de défis qui menacent son modèle. Le creusement des inégalités, l’explosion des prix du logement, la précarisation des salariés, la dégradation des infrastructures questionnent le dogme du « schwarze Null », le strict équilibre des comptes publics. Dans le même temps, la montée des préoccupations environnementales au sein de la jeunesse bouscule le modèle industriel allemand.

    Quant aux excédents commerciaux, ils ont atteint de tels sommets qu’ils finissent par devenir un talon d’Achille. Pour protéger ses exportations de voitures, l’Allemagne semble prête à tous les compromis face aux coups de boutoir protectionnistes de Donald Trump, entraînant ses partenaires européens dans une escalade de concessions qui affaiblissent le Vieux Continent.

    Lire aussi  Avec le ralentissement de la croissance, l’Allemagne s’interroge sur sa politique budgétaire

    Peter Altmaier, le ministre de l’économie, n’hésite pas à briser les tabous en proposant une stratégie industrielle pilotée par l’Etat pour encourager les coopérations à l’échelle européenne. L’initiative provoque de fortes réticences en Allemagne. Pourtant, le retard accumulé dans les industries d’avenir – voiture électrique, intelligence artificielle – démontre que l’écosystème industriel allemand a atteint ses limites dans sa capacité à anticiper les ruptures technologiques.

    La course aux excédents – budgétaires et commerciaux – est, elle aussi, arrivée à un point d’inflexion. Tant que l’Allemagne restait le moteur de la croissance européenne, cet objectif était louable. Avec le ralentissement, elle finit par être contre-productive. Relâcher le carcan budgétaire rendrait possible le financement des investissements stratégiques de demain et la rénovation des infrastructures vieillissantes, qui pèsent sur la croissance. Cette relance permettrait en outre de doper la demande adressée à des partenaires européens asphyxiés par son orthodoxie. Alors que le monde traverse une phase transitoire inédite, l’Allemagne doit cesser de s’arc-bouter sur ses dogmes.

    1. Merde ! Le « monde » perd la boule !
      Vite Elie, allez leur expliquer que les recettes du passé ont fait long feu et que seule la politique de l’offre peut répondre à un monde globalisé.

      Ah il est de moins en moins globalisé ?

      Bon ben nous voilà bien, aprés que l’Allemagne ait mis les peuples européens à genoux, les obligeant à ingurgiter les produits chinois pour cause de pouvoir d’achat, on fait quoi ?
      On regarde l’ogre chinois venir nous bouffer tout cru ? Remarquez c’est déjà bien entamé dans les régions.

  10. LA STRATÉGIE DE ÉLECTORALE DE MACRON ( Rien à cirer des Gilets Jaunes…).Assez cohérent.
    _______

    Navigation

    Le Monde – retour à la une

    IDÉESEMMANUEL MACRONEmmanuel Macron veut solidifier son socle électoralÉDITORIAL

    Le Monde

    Editorial du « Monde ».
     Bousculé par le mouvement des « gilets jaunes », Emmanuel Macron a choisi une réponse qui correspond à son tempérament et à son âge. Le plus jeune président de la République de la Ve République a décidé d’accélérer en récusant, jeudi 25 avril, lors de sa première conférence de presse nationale, toute idée de pause. A la réforme de l’assurance-chômage et à la création d’un nouveau système de retraites par points, le chef de l’Etat a ajouté la refonte de l’Etat, la suppression de l’ENA ou encore la nécessité d’allonger la durée du travail.

    Alors que les « gilets jaunes » se focalisaient sur le rétablissement de l’ISF ou l’institution d’un référendum d’initiative citoyenne (RIC), lui est revenu aux sources du macronisme en assurant que la lutte contre les inégalités passait par l’école et non par l’impôt et que la société qu’il défendait était faite de droits mais aussi de devoirs.

    A 30 % de popularité, le positionnement peut sembler osé. Il est en réalité calculé. Après avoir envisagé de recourir au référendum pour sortir de la crise, le président y a renoncé, instruit par l’échec du général de Gaulle qui, au lendemain des événements de Mai 68, avait soumis au vote des Français la régionalisation et la participation, dans le vain espoir de retrouver un élan.

    Défaut de sensibilité et excès de centralité

    Ce que cherche l’actuel hôte de l’Elysée est plus limité : il veut solidifier son socle électoral en redonnant des gages de mouvement à ceux qui l’ont élu au premier tour de la présidentielle. Il tente aussi d’attirer à lui l’électorat modéré de la droite qui pourrait se laisser séduire par François-Xavier Bellamy, la tête de liste LR aux élections européennes. L’enjeu est d’arriver en tête lors du scrutin européen du 26 mai prochain, face au Rassemblement national, qui reste l’adversaire le plus menaçant, et ainsi de regagner en dynamique, jusqu’à ce que les résultats en termes de croissance, de pouvoir d’achat et de décrue du chômage atténuent le scepticisme du pays.

    La combativité affichée pendant deux heures et demie par le président de la République était comme un droit revendiqué à une deuxième chance. Mais, pour que le rebond ait une chance de se produire, il fallait aussi qu’Emmanuel Macron reconnaisse ses erreurs et les corrige en s’imprégnant du grand débat national qu’il a enclenché. Le novice a reconnu qu’il avait péché par manque de connaissance du pays, défaut de sensibilité et excès de centralité. Dans la foulée, il a mis sur la table 5 milliards d’euros de baisses d’impôt sur le revenu, promis de meilleurs services publics, atténué l’objectif de réduction du nombre des fonctionnaires, donné des gages aux retraités et assuré que les mères isolées bénéficieraient de l’aide de la Sécurité sociale pour toucher les pensions alimentaires.

    Le président s’est aussi engagé à changer de méthode en impliquant dans la transformation du pays les citoyens, les élus et les partenaires sociaux qu’il avait tenus à l’écart. Les premiers seront associés à la redéfinition de la transition écologique, les seconds embarqués dans la réduction de la fracture territoriale par le biais de la décentralisation, les troisièmes invités à participer à des négociations sur la mobilité et le pouvoir d’achat dans l’entreprise.

    A l’an II de son mandat, Emmanuel Macron a mesuré le risque de concentrer sur sa personne la totalité du pouvoir. Il a compris que, dans un pays aussi éruptif que la France, il était urgent de partager le pouvoir.

    1. Plutôt que d être dans l’idolâtrie de Macron cet article devrait être au minimum précis …les pensions impayées ne sont pas exigées par la sécu mais par la CAF…et ce système existe déjà …depuis 2017…
      Quant a dire que Macron a compris quelque chose …

  11. Ian Brossat PCF:

    un discours bien articulé …. hélas respectant la sacralisation de l’UE; mais personne n’est parfait

  12. Quand ce sont les médias de droite qui donnent les réponses…
    Et en prime on vient d’apprendre que ça ne concerne que les nouveaux retraites ..
    Pour les baisses d’impôt c’est pour ceux qui travaillent …
    Et l’opposition elle est où ?
    Et rien pour les APL, les allocations, le RSA, le SMIC..ils attendront les miettes que le ruissellement ne manquera pas de leur apporter …
    Quel mépris ! Sarkozy a raison il est meilleur que lui…

    https://www.lopinion.fr/video/decryptage/augmenter-petites-retraites-a-1000-euros-mois-quoi-parle-t-on-185287

  13. Et voilà le résultat à peu près définitif des européennes.

    Maintenant , ça ne devrait plus beaucoup bouger, sauf événement exceptionnel ( nouvel attentat terroriste,manifestations très violentes des Gilets Jaunes faisant monter le RN, etc. ); et cet article a le mérite de rappeler que les écarts entre les 2 premiers ( LREM et RN ) dont on nous bassine tous les jours sont à l’ intérieur de la marge d’ erreur et n’ont aucune signification.

    Européennes : voici la moyenne des sondages à un mois de l’élection

    https://f7td5.app.goo.gl/yrNoE

  14. Quand je pense à ce qu’on nous bassine pour les européennes !
    Tout ça pour ça :

    « l’abstention. Selon un sondage Eurobaromètre à paraître prochainement, le taux d’abstention pour les élections européennes du 7 juin pourrait atteindre 66 %. Réalisée dans 27 Etats membres, cette enquête annonce un triste record pour la démocratie européenne. »

    https://www.touteleurope.eu/actualite/l-abstention-grande-gagnante-des-europeennes.html

    1. Hélène
      Et oui ! C’est le résultat du simplisme des réseaux sociaux  » L’ UE c’est l’ultralibéralisme », le Parlement Européen ne sert à rien, Le système européen n’est pas démocratique », etc.
      Ajoutons que la France est le pays dont les europarlentaires font le plus de figuration, alors que les autres envoient des députés spécialistes des questions européennes, qui y siègent en permanence, qui se battent pour ou contre les lobbies, qui obtiennent souvent ce qu’ils veulent,etc.
      L’exemple le plus frappant est celui du Royaume-Uni ; hors euro, hors Schengen, accord de Dublin, remboursement une part de sa contribution au budget européen, monopole de la City pour la gestion des opérations en euros ( alors que le Royaume-Uni a conservé la livre : un comble !), etc.

      1. Mais non Elie, n’allez pas chercher midi à 14 heures.

        La seule raison réside dans le constat que l’Union européenne n’a pas servi les habitants de la majorité des pays qui la compose, mais au contraire a profité à une minorité qui s’est servi des populations pour la faire perdurer. Donc les électeurs ne sont pas prêts de revenir.

        Pour la suite des événements, depuis Trump, la chappe de plomb s’est volatilisée. Reste à savoir qui des démocrates ou des républicains remportera les prochaines élections et nous saurons ce qu’il advient de l’union.

  15. Bonne 624e semaine…

    Je voulais rajouter deux bricoles que j’ai pu lire et qu’on perd de vue trop souvent à l’approche des européennes

    1°Macron ment sur les services publics,
    Oui et non, il faut juste rappeler que nos produits législatifs nationaux sont des transpositions de directives et les « réformes » de marron sont l’application des semestres européens pour « déséquilibre excessif ».

    Ensuite l’UE méconnait le principe de « service public », c’est un démon à Bruxelles poursuivi avec l’ail et la croix…
    Nous sommes désormais sous applications de SIG (services d’intérêt général) ou SIEG (service d’intérêt économique général) qui doit absolument être mis en concurrence jusqu’à la bêtise.

    Pour mémoire, dans les années 70, le libéralisme à la papa formulait une évidence à la con « la concurrence commence à 2 ».

    Si quelqu’un peut me dire où se trouve la 2-ème autoroute parce que je n’aime pas le commerçant de la 1ere …merci

  16. 2° Macron ment par omission quand il promet que les fermetures d’hôpitaux ou d’écoles n’auront plus lieu sans l’autorisation du maire.

    La théorie c’est bien, il n’en reste pas grand chose quand elle est face à la pratique.
    Les maires sont plutôt muselés, baillonnés avec la complicité des entreprises privées « à mission de service public  » (sic) , des préfets et des tribunaux administratifs, dès lors qu’ils souhaitent faire valoir leurs responsabilités et leurs prérogatives d’officiers judiciaires et administratifs..:

    – défense des actifs communaux et budgétaires selon les articles L 2122-21 et L 2122-22 CGCT…retoqué

    – initiative devant la formation de déchêts inutiles alors qu’on leur demande de participer activement à des objectifs ambitieux de réduction des déchets (loi de transition énergétique no 2015-992 du 17 août 2015 articles 79 et 86 entre autres)…..retoqué

    et des actes d’obsolescence programmée pourtant défendus par la loi articles L 441-2 du code de la consommation….retoqué

    – initiative en tant qu’officiers judiciaires devant imposer le respect du règlement sanitaire départemental sur sa commune par délégation du préfet et qui se voit attaqué au tribunal.

    Quant aux écoles, dans la ruralité profonde, il n’y aura pas trop d’écoles fermées selon les cas, c’est vrai.
    On va plutôt vers une multiplication des « mutualisation » des projets sur plusieurs communes avec cars de ramassage ….marrons ? une forme de supra territorialité même quand le nombre d’élèves est suffisant dans une commune.

    Ca tombe bien, les maires sont parties prenantes parfois forcées .de cette mutualisation…
    C’est comme pour le parlement européen, le droit de véto existe, jusqu’à la limite de la négociation par retours successifs de propositions qu’on ne peut pas refuser…

  17. Macron va baisser les impôts…devons nous nous en réjouir ?…les GJ demandent une justice fiscale …baisser les impôts ne signifiera pas que la fiscalité sera assainie et qu’on ne touchera pas à la solidarité …parce qu’un impôt juste est un impôt qui s’explique se comprend et permet à tous une protection …qu’est ce qu’on va éliminer en baissant l’impôt ? Les services hospitaliers des classes des services publics …ou alors des privilèges, des emplois de castes, le train de vie de l’Etat ? Je crains d’avoir la réponse ….

Les commentaires sont fermés.