Nous vivons dans Black Mirror


Cette série est fascinante, terrifiante. Elle est anglaise, et diffusée sur Canal+ en France. Elle décrit la vie et la survie d’une famille anglais dans les 10 ans qui suivent. La politique devient n’importe quoi (l’est-elle déjà ?), l’Union européenne se désagrège, l’Espagne subit une révolution, le Brexit puis le Grexitv ont lieu. J’arrête les spoilers.

Cette série est réjouissante cette famille courageuse reste solide, tolérante, divisée et solidaire en même temps. Et elle traverses ce que nous traversons avec quelques temps d’avance.

 

 

Publicités

83 réflexions sur « Nous vivons dans Black Mirror »

  1. Aaah si maintenant il faut prendre un abonnement canal + et parler anglais pour savoir de quoi parle Juan….

    Si j’ai bien compris on fait mieux dans le réel que la série. Nojus en France, on a un merdeux qui nous fait une politique qui date des années 80 et dont on peut lire les effets délétères dans de nombreux rapports..

    « L’affamement  » de la bête France est en cours, Reste plus qu ‘à attendre encore deux ou trois ans pour que les gens s’en rende compte (enfin, ceux qui ne l’ont pas encore senti.)

    1. Oh ben je pense qu’elle est traduite en français quand même.
      Les série anglaises sont pour moi les meilleures au monde.

      Mais de là à m’abonner à canal + dans ces temps d’austérité et de rabotage de budget , il y a un pas que je ne franchirai pas.

  2. En attendant bonne nouvelle, le banquier éborgneur envisage d’alimenter la charge de travail des urgences..

    La France spécialiste de l’oeil de verre ? Puisqu’il n’y a plus de boulot de services, profitons en pour organiser une diminution des petites mains…
    En revanche, le morpion le dit souvent, pas de tirs au flanc en France…

    Après ça, la meute de clébards médiatiques affirmeront que les gilets jaunes ont un impact négatif sur le PIB

    https://www.bastamag.net/Beauvau-Castaner-violences-policieres-fusils-d-assaut-LBD-grenades-blesses-mutiles-gilets-jaunes

  3. Ce billet me fait penser au roman du génial Philip K. Dick ( sauf que c’est l’inverse) :  » Le Maître du Haut Château « , la suite de l’ histoire du monde si Hitler avait gagné la 2ème guerre
    (parmi les trouvailles : la Gestapo traque un écrivain caché qui écrit un livre sur ce qu’aurait été l’ histoire du monde si Hitler avait perdu la guerre…)

  4. Ce qui est intéressant, c’est que aussi bien Trump que Boris Johnson ont compris que les électeurs rejettent maintenant le langage « pol itiquemen correct  » et préfèrent les grandes gueules , fussent-elles incompétentes et qui peuvent se permettre de séduire beaucoup de monde en twittant une chose, déclarant ensuite le contraire dans un discours ( les 2 souvent truffés d’ énormes erreurs factuelles ), et prenant ensuite une décision contraire à ces deux proclamations : désormais, une part croissante de l’ électorat s’ en fout. C’ est sans doute l’italien Beppe Grillo qui a saisi le premier cette évolution.

    Même Macron a compris qu’ il fallait introduire dans son discours une part de démagogie de bas niveau ( suppression de l’ ENA, etc.)

    1. Ah ?
      La situation suivante serait l’œuvre de « Grande gueule incompétente » ?

      « …. L’espérance de vie a reculé en 2016 pour la deuxième année consécutive, du jamais-vu depuis les années 60.
      Principale explication : la crise des opiacés, qui continue de faire des ravages dans le pays. En 2016, 64 000 personnes sont mortes d’overdose de drogue ou de médicaments, un chiffre en hausse de 21 %. Deux décès sur trois impliquaient des opiacés…. »

      https://www.liberation.fr/planete/2018/02/04/les-etats-unis-une-superpuissance-au-systeme-de-sante-impuissant_1627429

      1. C’est à peu près le voyage qu’est en train de nous offrir le morpion..

        Toutefois il faut être positif, ne pas oublier que la valeur ajoutée du trafic de drogue entre dans les calculs de la croissance du PIB…

  5. Il y a un film, avec Kurt Russell  » New York 1997  » qui fout la trouille, avec des villes transformées en ghetto de pauvres, des politicards ayant la trouille de ces pauvres et les surveillant en permanence, avec hélicos, caméras etc…, jusqu’au jour où le zinc du président des U.S se crashe au milieu du ghetto qu’est devenu New York !
    Lorsqu’on voit les moyens dont veulent se doter les pouvoirs publics, avec drones, caméras et algorithmes à tous les étages, on se dit que la réalité pourrait, très vite, dépasser la fiction !

  6. Pour les eborgnés.. pas un intellectuel n’a bougé.. Pas plus pour les gens qui ont été convoqués après avoir fait un don pour le « boxeur »…pas plus pour les journalistes du monde convoqués après l’affaire Benalla..
    Pas un intellectuel pour se révolter quand ce gouvernement affirme que la démocratie c’est au moment du vote…
    Rien…

    1. Une longue pratique de la politique doit former à l’élasticité de l’esprit.

      Toutefois, on en revient à la fameuse pyramide de Maslow qui montre assez clairement qu’une fois résolu le niveau 1 : chercher de quoi bouffer, et le niveau 2 : assurer sa sécurité matérielle, on peut résolument attaquer les phases de l’esprit…

      L’apprentissage de l’élasticité c’est celui de satisfaire au niveau 1 en envisageant de travailler avec une personnalité brillante qui a démarré sa carrière en exposant une bite décomplexée face aux caméras et en même temps (et paf) répondre au besoin de reconnaissance du niveau 3 et 4 dans sa capacité à s’exprimer en direct…

      Comme me dit mon pote Confucius à l’apéro, en évoquant cette capacité innée du politique à pouvoir faire n’importe quoi :
      « en politique, il ne suffit pas d’avoir des convictions, il faut savoir les laisser tomber au bon moment »..

      1. Confucius qui est également un grand pisseur, dit aussi volontiers : » T’as beau la secouer, la dernière goutte, c’est toujours pour le slip ! ».
        Les politiques n’ont pas fini d’en baver….

      1. Difficile d’ avoir un seul avis : elle a fait des choses bien, commis des erreurs, et a parfois été larguée par la majorité UMP pour des réformes qui allaient dans le bon sens : la politique, c’ est comme ça.
        (On n’est pas un peu hors sujet, là ?)

        1. Comme vous avez citez Rachel Garrido, je vous demandais votre avis sur Roselyne Bachelot, chroniqueuse télé .

      1. Mais oui Stan il y a chez Elie un côté douche écossaise très prononcé (l’expression est faible)

        Il a écrit
        d’excellents billets,
        abreuvé d’insultes certains commentateurs
        fait des commentaires cul par dessus tête
        et d’autres commentaires qui amenaient à réfléchir en soulevant des
        sujets sur lesquels on est passé sans voir.

        Par ailleurs il a pourri le site de Ségolène Royal « désirs d’avenir » le site « le post » a été fermé en partie à cause de lui etc.

        Le seul blog où il avait du mal à régner était celui de Jean Francçois khan sur Marianne. Il faut dire qu’il avait deux ou trois grosses pointures
        Pissedru, Isabelle, Kerjean etc. qui portaient haut leurs idées.

        Bref, qui ne le connaît pas ?
        Et qui ne s’amuse pas à lui donner la réplique ?

        Dans le fond ce blog est aussi animé que les échanges entre politiques de divers horizons 😱😀

        1. Syl vie
          Le blog de JF Kahn était le bordel organisé, puisque chacun de ses billets traitait de 4 ou 5 sujets totalement différents, ce qui faisait que les commentaires partaient obligatoirement dans tous les sens, et qu’on ne savait plus qui répondait à qui sur quoi !

          .Merci de reconnaître que j’essaie de comprendre le changement de monde que nous vivons, ce qui implique perplexité, contradictions et réflexions, et de dépasser le langage automatique avec lequel on croit avoir dit quelque chose lorsqu’on a écrit  » Il faut plus de sous », « suce-boules » et « marron ».

          1. Je n’ai pas à reconnaître une réalité.

            Par contre je vais reprendre la « devise » du blog de Juan :
            « Ce n’est pas le désaccord qui gêne mais la façon dont il s’exprime »
            Quoiqu’à titre personnel je m’en tamponne.

            J’espère que le cuir de Stanislas s’est endurci, parce que j’apprécie beaucoup ce garçon et vous ne le loupez pas.
            Je trouve que ses commentaires seraient formidables si les noms d’oiseaux en étaient dispensés, mais ce qu’il écrit est très intéressant.

            Quant au blog de Khan il était tout ce que j’aime, la liberté, la finesse, le positivisme.
            Bref ses écrits et les commentaires qui suivaient étaient une peinture des expressions que l’on voit sur son visage.

            Tout le contraire de vous, homme organisé, manquant de fantaisie,
            mais avec un humour extraordinaire qui vous a quitté malheureusement et que peu de gens ici auront connu.

          2. « Il faut plus de sous », « suce-boules » et « marron ». »

            ça en dit plus que vous ne le pensez. vous qui admirez tant les intellos de la marronie emploient bien « extrémistes » pour résumer le mouvement social des GJ, celui des gens en difficultés matérielles, tout ceux qui soutiennent de programmes de politique hétérodoxes ou/et alternatifs sans nuance et sans retenue et sans distinction., et les moins de 3 000 balles par mois en général…

            Allez m’sieur Arié, vous êtes parfait dans votre rôle de rabatteur à la chasse à courre aux serfs

      2. m’sieur Arié, c’était une blagounette,… c’est un bon article..

        Bon avec le larbin marron et sa bande de demeurés, on a déjà inauguré par des opérations de soustraction de mains et d’yeux…

    1. (suite) On peut d’ailleurs voir cette politique ébauché dans le projet d’Anne Hidalgo de supprimer la voiture de Paris pour la remplacer par le vélo.

      Ainsi, virées de Paris toutes les personnes âgées ( incapables de se remettre au vélo à 80 ans, pour toutes sortes de raisons), tous les handicapés, les insuffisants cardiaques ou respiratoires de tout âge…Du balai ! Il n’ est même pas prévu de munir toutes les stations de métro d’escalators ou d’ascenseur, et le nombre d’autobus ne cesse de diminuer…

      Paris doit devenir une ville réservée aux gens qui sont à la fois riches, jeunes et bien portants : un Paris socialiste, quoi !

      1. On peut même pas faire ce que suggérait Alphonse Allais, mettre les villes à la campagne : les transports y deviennent cacochymes, les routes des chemins muletiers et les pesticides y font la loi !

        Une campagne de laissés pour compte, une campagne LREM; quoi !

    2. Il n’y a qu’à voir le véritable combat qui se mène entre pro et anti euthanasie…les premiers voulant légiférer comme si tous les cas pouvaient se régler par une loi…d’ailleurs les commentaires d’internautes sur l’affaire Vincent Lambert, sûrement à bout d’arguments, portaient souvent sur le coût de son hospitalisation…c’est effrayant !
      Je trouve notre société effrayante quand elle parle de droits quand il ne s’agit en fait que de se débarrasser de nombreux problèmes !

        1. Oui, j’ai vu ce film il y a longtemps, mais je n’imaginais pas que ça arriverait un jour.
          Puis j’ai entendu un écolo, pur et dur, comme il en existe interwievé dans je ne sais quelle radio, il parlait de son livre.

          Il ou plutôt « elle » je crois, évoquait avec une froideur incroyable la surpopulation en expliquant qu’avant il y avait les guerres et les épidémies qui régulaient cela et qu’aujourd’hui ça n’existait plus. (Ce que sans le dire elle regrettait).

          Plus récemment (enfin un ou deux ans), sur le blog de Jorion un ecolo m’expliquait que le seul moyen de libérer la nature, d’économiser les énergies, de liquider la voiture etc. C’était de construire de très grandes tours en milieu urbain avec balcons où on pouvait mettre quelques plantations et des jardins en bas des immeubles….et d’y mettre les gens.

          Étant donné que depuis les annees 60/70 elles existent, je lui ai demandé dans quelle tour il habitait.
          ….plus eu de nouvelles 🤣

          1. C’est bien pour ça que je fais tout ce qui faut depuis des années pour être un morceau de barbaque immangeable : alcools, charcute, viande, plats industriels préparés, bonbons, gâteaux aux colorants et aux nanotrucs, Je marche quasi tous les jours à travers champs pendant que les agriculteurs épandent leurs produits bizarres que je respire à fond pour bien imprégner les tissus..
            Pour induire en erreur, je maintiens l’extérieur appétissant, dodu, bien rose..

            Mon rêve de manant découpé, ce serait d’être présenté en tranches sur un étal des quartiers chics sous le label « viande française »..
            Etre servi à la table de Ferry et de tous ces bourgeois qui nous prennent pour des vaches à lait à traire de pis en pis ,
            Quand ils m’auront bouffé, ils n’auront même pas le temps d’aller à l’hôpital…. La réaction que j’aurai provoqué, on lui donnera un nouveau nom : l’oedème de quinckena..

            Devenir une sorte d’arête fatale de l’ombre….

    1. « Les gilets jaunes ont fait exploser le nombre de tirs de LBD »…
      Tournure de phrase ignoble et manipulatrice !!!
      On va bientôt accuser les gilets jaunes d’avoir deux yeux…

  7. Pour revenir au billet de Juan :

    Îl est indéniable que ce sont les USA qui font les films les plus violents sur la pourriture de leur société capitaliste, de leurs milieux financiers, sur leur police et leurs juges toujours aussi corrompus, contre la guerre du Vietnam, etc. . Et ces films font un tabac et rapportent un fric fou, par ce qu’ils vont au fond des choses. Le libéralisme à l’art de récupérer ce qui l’attaque.

    Rien de tel dans les régimes socialistes, qui chantaient leur gloire à laquelle personne ne croyait ( une seule exception : la dernière partie d' »Ivan le Terrible « , dans laquelle Staline vit -à juste titre -une critique de sa tyrannie, et qui fut à l’origine de la disgrâce du génial Eisenstein, qui eut la bonne idée de mourir juste après, en 1948, avant qu’on ne l’y aide un peu)

    1. (suite) En fait, ce n’est pas du tout le fameux  » Les capitalistes nous vendront jusqu’à la corde pour les pendre  » que prévoyait le trop optimiste Lénine.

      C’est  » Nous sommes venus pendre les capitalistes, ils nous ont acheté notre corde et se sont fait plein de sous avec, et nous sommes répartis sans avoir pendu personne, sauf quelques uns d’entre nous ( le plus souvent les meilleurs ) dans quelques très jolis procès « .

      1. Dites donc !

        Que vous régliez vos comptes avec les communistes en leur passant la corde capitaliste au cou est une chose.

        mais que vous troubliez notre repos de fin de semaine avec votre clairon, là vous charibottez.

        😡😄

        1. Hélène, je vous signale que je ne crois pas trop m’éloigner du sujet du billet de Juan, mais que j’ en développé un aspect particulier; s’il ne vous plaît pas, n’en dégoutez pas les autres…

      2. (suite et fin) Il est quand même extraordinaire de constater que, 65 ans après la déstalinisation , pas un seul film russe n’ait été consacré à ce sujet, ni à ces condamnés dont un grand nombre ont été pourtant réhabilités .

        Alors qu » il y a d’excellents films américains sur la période du maccarthysme, qui n’ envoyait pourtant pas les gens à la mort.

        1. Je pense que vous avez vu « on achève bien les chevaux ».
          Sinon je vous le conseille.
          Sinon, la littérature Russe remplace avantageusement les films historiques américains non ?

          1. Oui : encore un film américain critique de la société américaine, c’ est ce que je cherche à dire.
            Mais on attend toujours un film russe critique de la société soviétique.

  8. Les vraies questions sont celles que l’ on a peur de se poser.
    ______

    Le Monde –

    « L’Erreur de Faust » : à quoi ressemble une société de vieux ?

    Face au vieillissement de la population, Jean-Hervé Lorenzi, François-Xavier Albouy et Alain Villemeur prônent dans leur essai la construction d’une « architecture sociétale dans laquelle puissent vivre ensemble quatre générations ».

    « L’Erreur de Faust : essai sur la société du vieillissement », de Jean-Hervé Lorenzi, François-Xavier Albouy et Alain Villemeur, Descartes & Cie, 180 pages, 18 euros.

    Le livre. Tithon, frère de Priam, était d’une grande beauté. Eos, la déesse de l’aurore, l’enleva et le prit pour amant. De Zeus, elle obtint pour lui la vie éternelle. Mais l’étourdie avait oublié de parler de sa jeunesse. Le malheureux Tithon fut condamné à la vieillesse éternelle. « Vieillard desséché, il finit abandonné par Eos, et, selon la légende, transformé en cigale. » Nos sociétés sont-elles condamnées à subir le même sort, racornies à l’extrême par le grand âge, la guerre des générations et la décroissance économique ? Question essentielle posée par le trio d’économistes Jean-Hervé Lorenzi, François-Xavier Albouy et Alain Villemeur, directeurs de la chaire de recherche « Transitions démographiques, transitions économiques ».

    Nos pays riches sont en train de vivre une mutation comme il n’en a jamais existé dans l’histoire. Ils deviennent des sociétés du vieillissement, où la baisse de la natalité se conjugue à l’allongement de l’espérance de vie pour faire grimper l’âge moyen de la population. En France, celui-ci était de 36 ans pour les salariés en 1976, il est de 41,5 ans aujourd’hui. Un mouvement qui s’accompagne d’un accroissement considérable du nombre de personnes âgées. En 2005, un Français sur cinq avait plus de 60 ans, ce sera le cas d’un habitant sur trois en 2050. Et la France n’est bien sûr pas la seule. Le Japon a ouvert la voie avec une population en déclin : 30 millions de Japonais en moins d’ici à 2050. Tous les ans le pays ferme 400 écoles et en convertit beaucoup en centres de séjour pour personnes âgées.

    Cette profonde transformation porte en elle les germes de nombreuses crises. Economique d’abord avec une baisse possible de la croissance, sociale et politique ensuite avec l’impossibilité de maintenir les régimes de retraite à leur niveau malgré une ponction de plus en plus grande sur les actifs, conduisant tout droit vers une guerre intergénérationnelle pour le partage d’un magot qui ne cesse de se réduire. D’autant qu’avec l’âge, les goûts et les comportements se transforment. Moins de consommation, peur des autres et de l’immigration, plus d’épargne…

    Pour conjurer ce mauvais sort annoncé, les auteurs prônent la construction d’une « architecture sociétale dans laquelle puissent vivre ensemble quatre générations ». Pour cela, il faut se détourner de la solution de Faust, celle de la jeunesse éternelle mais égoïste, et au contraire « penser le bien-être comme la condition nécessaire à l’équilibre d’une société dans sa globalité ». Sous entendu, une société qui fera avaler aux personnes âgées la pilule d’une baisse inéluctable de leurs revenus grâce à une socialisation plus grande et une plus grande attention portée à leur bien-être. Les économistes proposent notamment une nouvelle architecture des systèmes de retraites, plus égalitaire et intégrant une part de capitalisation. Un plaidoyer érudit et foisonnant qui se termine par une question existentielle : aurons-nous le courage politique de préparer cette nouvelle société du vieillissement, humaine et apaisée, ou serons-nous condamnés à finir en cigale comme l’infortuné Tithon ?

    « L’Erreur de Faust : essai sur la société du vieillissement », de Jean-Hervé Lorenzi, François-Xavier Albouy et Alain Villemeur, Descartes & Cie, 180 pages, 18 euros

    Philippe Escande

    1. Tithon ? alors l’œil d’Éos (la sarce, bref) ..qui propose l’expo « ÊtreS au travail », ou Tithon tout sec ? l’histoire (à moins d’un mythe) ne nous dit pas s’il performa jusqu’à la fin, ..mais il ne finit jamais !

      je recommence: combien ??
      jeune ou vieux, ..pouf-pouf.. raquera, hahah !

  9. La république banano-policière française aux ordres de l’escrocfinance,

    – 1ere créatrice de mensonges en série, de fausses nouvelles,, de raisonnements complotistes en même temps qu’elle prétend désigner par la loi où est la vérité.

    – productrice au grand galop de produits législatifs fourre tout, , votés en catimini par 10 % des effectifs de l’assemblée nationale,

    – productrice de plateformes numériques de projets de lois manipulés aux mains d’ officines complices

    – grande mixeuse algorithmique industrielle des mots recueillis lors des grands débats dont les fiches d’animation ont été préalablement trafiquées pour les faire fort heureusement correspondre aux scénarii des prochains projets de loi déjà dans les tuyaux du gouvernement salarié des banques et des groupes privés

    cette république donc, pour l’exemple qu’elle donne, laisse planer à nouveau la suspicion sur le traitement numérique du RIP

    Méfiant par nature en conséquence des observations supra, j’ai décidé dès le départ d’apporter mon CERFA directement à la mairie. Le personnel compétent et neutre saura faire ce qu’il faut…
    La privatisation d’ADP est une escroquerie anticonstitutionnelle avérée.

    reste une question qui verra sa réponse éventuelle ultérieurement : qui sera poursuivi par la police politique d’en marche pour avoir participé ?

    https://www.liberation.fr/checknews/2019/06/13/pourquoi-le-site-du-referendum-contre-la-privatisation-d-adp-est-il-si-critique_1733453

  10. Après avoir donné toutes les clés aux entreprises pour virer maintenant on s’attaque à ces « sales petits nantis de chômeurs »…..et pour bien préparer la fin d’une solidarité programmée on s’attaque d’abord aux cadres !
    Elle est pas belle la vie…

    1. Sylvie

      Les cadres et les retraités ont voté en masse pour le gouvernement des salariés détachés des groupes privés, il est normal que celui ci les remercie pour leur gratitude et leur fidélité..

      je ne plains pas ou plus tous ces gens qui tiennent à se jeter sur leurs chaînes avec empressement

        1. M’sieur Arié

          1° les cadres « insoumis » font ce qu’il veulent, je m’en fiche, j’ai supporté un programme qui limite les fractures dans la collectif, malgré avec quelques désaccords de fond..

          2° J’ai toujours pensé et écrit ici, que RN est une épicerie familiale qui surfe sur les fantasmes de quelque millions de personnes.pour faire vivre la famille et quelque copains..rien d’autre…

          3° Les réprimés sont les manants alors qu’il faudrait mettre de l’ordre et mettre de l’ordre, bloquer, légiférer et mettre sous contrôle, les fous dingue de la finance et nombre de groupes privés endettés et/ou à la limite de la faillite….

          4° je pense que les gens qui ne veulent pas des néos fachos en marche qui installent un état policier totalitaire, vont devoir s’organiser d’une manière ou d’une autre pour défendre leur Liberté

          5° Les humains sur cette pauvre terre n’ont jamais su s’arrêter avant une vraie crise majeure ; elle est annoncée le système financier est au bord du naufrage. les gouvernements qui ont participé à l’arnaque de la dernière décennie vont tout faire pour planquer leurs méfaits..(guerre militaire ou civile….???)

          Conclusions

          hypothèse 1
          tous les pros de la politique à papa dont la buse Macron qui duplique les méthodes des années 80, vont être emportés par le tsunami financier
          Emergera alors de nouveaux personnages, de nouvelles méthodes type CNR…

          hypothèse 2
          Politique politique renforcée, création de camps de rétention pour opposants, création de milices financées par des groupes privés avec formation militaire pour réprimer les foules mécontentes et se maintenir au pouvoir…

          Ca va faire rire, parce que tout le monde doit se dire que ce dernier scénario est utopique., et pourtant ce n’est qu’une continuité augmentée de la trajectoire actuelle…

            1. Oui ça fait quelques mois déjà que des économistes et des financiers l’envisagent, mais personne ne sait quand mais surtout ce qui la déclenchera. un détail certainement … c’est toujours un détail qui fait plonger la finance moutonnière..

              C’est le moment de profiter des petits plaisirs, un verre de whisky, de vin, une tranche de charcute fumée de Lorraine et de commencer à apprendre à reconnaitre les racines comestibles dans la nature, les champignons, à allumer un feu de bois mouillé,……

                  1. Elie
                    Vous qui nous dites a longueur de post que la mondialisation est a la fois une nécessité et une fatalité pourquoi rabaissez vous vos critiques a la seule FI, qui n’est finalement qu’une goutte d’eau ..

                    1. Je n’ai pas dit que c’était une nécessité, c’est Karl Marx qui l’a dit; je ne sais pas si c’était une fatalité, mais je sais que la majorité de l’ humanité ne veut pas en sortir; mais je sais aussi qu’il y a plusieurs types de mondialisations possibles.

  11. Avec un type comme Bolton auprès de Trump, le pétage de la planète est en bonne voie .
    Ce gars là prétend que la force règle tous les problèmes et qu’à la fin, ce sont les U.S qui gagnent ! La réélection de Trump serait, si personne ne freine cette cavalcade insensée, le clou sur le cercueil !
    Finalement, les séries « Black mirror  » ne sont jamais que la caricature de l’imbécilité de dirigeants allumés !

      1. Les Gilets Jaunes vivent dans un monde hors-sol dont la mondialisation est absente; certains veulent « sauver la planète parl’écologie », ce qui implique une baisse de la croissance; d’autres ( et parfois les mêmes !) veulent une hausse des retraites et du rembousementdes soins, ce qui implique une hausse de la croissance des origines fossiles et de la pollution: faut choisir, les copains !

        Choix qui, de toutes façons, est impossible au niveau de la France seule: faut arrêter de prendre les gens pour des cons , quand même, et jeter de tempsen temps un oeil sur les résultats des élections, et pas seulement en France !

        1. Arié, vous en ressentez des choses de votre station orbitale …

          Nous sommes plusieurs à avoir suivi votre duplication des fantasmes médiatiques ici, qui n’ont cessé d’arranger, de prêter des intentions, des prétentions au mouvement social vêtu de jaune.

          A vrai dire, vous avez même été à reproduire ici, sans aucun filtre les mensonges ahurissants des escrocs de la république et leurs aboyeurs de cirque, en particulier « l’assaut de l’hôpital » pour ne citer que celui là..

          A votre âge, vous devriez quand même vous asseoir et réfléchir un peu non ?

  12. Les questions de base que le garagiste du thorax ne se posera jamais..

    – Comment est il possible de ne pas avoir que l’organisation de la baisse volontaire des recettes publiques des très riches, provoque la nécessité de la baisse des dépenses publiques (et non l’inverse).

    -que le situation précédente permet mine de rien de préserver le niveau de la dette publique intacte.

    Comment ne pas réfléchir au fait que 84 milliards de créances à destination des groupes privés, vont être engloutis en 4-5 ans (soit 15 milliards /an en moyenne) contre 100 000 emplois crées ou « sauvegardés » (les créances sont enregistrées, elles doivent être payées encore deux ans).
    Sur ce dernier point, personne ne posera de questions en se rendant compte qu’un groupe de recherches n’en n’a pas trouvé..

    Chaque année 6 milliards de crédit d’impôt recherche et développement partent en fumée, sans que personne ne puisse dire où va l’argent. Un rapport sénatorial est même passé au pilon.. Les mauvaises languies bien informées prétendent même que c’est une niche fiscale pour les groupes privés..

    En conséquence du paragraphe précédent, les imposteurs de gouvernement ont l’idée de vendre ADP afin de créer un fond pour la recherche de l’ordre de 250 millions par an…..6 milliards pour rien, ça ne doit pas suffire visiblement

    Grâce à l’UE en surplomb, qui organise les différences fiscales au sein de la zone, ce sont 80 milliards par an (estimés par de nombreux économistes) qui glissent entre les mains des états membres. Assez incroyablement, le Luxembourg, l’Irlande, les Pays Bas, Malte sont pudiquement mis hors des radars des manants qui pourraient s’offusquer…

    Les imposteurs ont supprimé entre 5 et 10 milliards (je compterai 5 ) par an en exonérant les riches de leur contribution à la vie du territoire alors qu’ils profitent de services publics de 1ere qualité, des infrastructures pour leurs petites affaires, des personnels formés par les contributions des manants..

    La liste n’est pas exhaustive…
    on pourrait évaluer des dividendes extraits sur la valeur créee par les français, le bradage des biens public, les rentes présentes ou à venir par numérisation, partenariat public privé (PPP), la privatisation des infrastructures payés par des générations de gueux et le délitement organisé de l’état en général ..

    Récapitulation des transferts et évaporations calculables en milliards par an par complicité active du politique

    15 + 6 + 80 + 5 = 106 milliards par an engloutis ou évaporés.. minimum depuis que Macron est sous les ors de la réprivé bananière

    « on nous prend pour des cons ». Oui c’est le gilet jaune Stanislas qui l’affirme au méccano des pectoraux confortablement installé dans sa station orbitale..

  13.  » Choix qui, de toutes façons, est impossible au niveau de la France seule…

    M’sieur Arié confond précis d’anatomie à apprendre par coeur et économies où la compétition féroce met en confrontation des ‘états, entreprises ou d’individus différents…

    dans le 1er cas, un humain blanc, jaune, vert, noir, rouge, de l’Europe à lAsie, en passant par l’Afrique, a toutes les chances de vivre des organes au même endroit, du sang rouge qui circule et des pièces diverses qui ont les mêmes fonctions….Je suppose

    dans le 2eme cas, on nage en pleine extravagance. En 1ere année d’économie on apprend que le principe même de la concurrence repose sur la différenciation par les coûts ou hors coûts (qualité ou innovation)….dit autrement, il faut tout mettre en oeuvre pour ne paqs ressembler à son concurrent…

    dans notre monde de gouvernance par les nombres, des apôtres de la science molle économique, balancent régulièrement des tableaux comparatifs de pays divers sur tous les sujets (PIB, dépenses publiques, taux de chômage ou d’emploi, etc…) sans tenir compte des différences de structures productives, de la démographie, des coûts salariaux, de l’histoire, de la souveraineté monétaire, des infrastructures, de la densité de population…etc..

    Peu importe que des spécialistes hétérodoxes s’acharnent à souligner d’ailleurs qu’il est compliqué de comparer et de traiter les dépenses publiques de différents pays par exemple, l’essentiel est de faire apparaître la France comme un pays peuplé de veaux repus, jamais contents, feignants, et risquophobes..

    bref, on nous compare des navets et des courgettes, une Lada à une Mercédès, un déodorant pour WC à un parfum de grande marque, en faisant croire au manant que des « réformes » d’ajustement feront ressembler l’un à l’autre et inversement..

    alors forcément, si on ne met pas un peu de réflexion ou d’esprit critique à ces quelques arrangements bizarres, on finit par devenir betterave..

    .La France 6ème ou 7 ème puissance mondiale, pays peuplé de 66 millions d’individus aussi remarquables que ceux de n’importe quel autre pays SOUVERAIN (et il y a en a) a été, que dis je ? est mise sur le trottoir à poil, afin de brader ses charmes et sa population à ceux qui ont les moyens de la posséder…

  14. Black Mirror; on vit où l’on peut, certains où ils veulent (sur une mappemonde, nous remarquerons qql concentration d’humanoïdes avantagés) d’autres choisissent en cours de route.

    British tivi; sur la chaîne ITV (aïe-ti-vi) plébiscitée par les jeunes, surtout la série « Love Island », tv reality, very populaire: la plus regardé (après la coupe du foot du monde) par les 16-34 ans.
    Deux anciens candidats se sont suicidés; je zappe le synopsis (ah bon) appart à Majorque, toutes et tous en bikini, en gros (youpie?) corps de rêve (certes il y a pire) « en couple » et il vaincra; option: mentir, tromper ou pas.

    X fans, x réseaux sociaux, # contrats juteux, brutale célébrité, pression, .. »c’est pile ou face » nous dit un rescapé (hahah) le monde est à vos pieds ou rentrer back home, game’s over et la réalité en pleine face.
    ..et les-deux qui n’ont pas résisté (est-ce important)
    qql bonimenteur (bavasse; suite) « se pose la question » de la santé mentale des participants, virgule,
    c’est gentil ! (point de vue) de s’intéresser aux challenger, jeunes chaudins et chaudines (nos enfants, la jeunesse existe encore et toujours; faudra faire avec) ainsi une éventuelle sauvegarde (gnâgnâ) mêêh puisque c’est le méchant producteur qui la pose, l’exploitant ou son dir. financier.
    Il décide; tout le monde s’en fout, sauf en coulisse qqls villages gaulois (oup’s, chouia raciste façon Tintin?)
    tel la Fifa, le Cio, l’armée, Dieu (x) chacun s’en accommode, use ou s’en régale; l’argent rentre, choix & calculs.
    On a regardé « fruit et légumes » hier soir, ainsi par ex. « le droit de s’approprier le vivant », ..combien ??

    qql analogie, image (paradoxale ? hahah!) mon avis et le coup de mes boules ‘politique’,
    aussi laisser une empreinte, chétive contribution, rentabiliser ma cotisation ? pas repartir les mains vides ?

Un commentaire ? Lâchez-vous... poliment.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s