Faut-il rester insoumis ?


Il n’est nullement facile de faire progresser un mouvement sans organisation posée comme celle des partis. Un tel mouvement est trop nouveau monde sans doute pour nombre d’entre vous et nombre d’entre eux. Le schéma du PS, PCF ou LR est connu et rassurant. LREM n’a fait que le reproduire: des écrits, des règles, des règlements, des luttes d’appareils. Des arrangements entre amis, la désignation par le monarque du chef de parti, du président de l’Assemblée ou du chef du groupe des députés.

La France insoumise est un corps « gazeux » disait Guénolé quand il est parti. Il n’avait pas tort sans doute: c’est un ensemble de forces militantes et élues sans réelle structure. LFI est affaiblie par ses départs autant que de ses nouveaux soutiens et élu(e)s . Je ne les connais pas de l’intérieur, mais de l’extérieur je ne sais que deux choses:

Primo, les jugements de celles et ceux de l’ancien monde, y compris macronistes, n’ont que peu de valeurs. Les partis et leurs jeux d’appareils nous fatiguent. L’efficacité macroniste cache un culte, un pouvoir, une soumission sans égale. LFI perd des soutiens fatigués ou en désaccord, cela arrive.

Cela m’est arrivé.

C’est triste.

Secundo, tous les départs affaiblissent un mouvement, certains plus que d’autres. Mélenchon est essentiel, pour l’instant, à la France insoumise. C’est une évidence.  Le mouvement est encore fragile, fragilisé même par son échec aux élections européennes. J’aspire à des rassemblements plus larges, je ne défendrai pas Mélenchon, ni personne d’ailleurs, s’il s’agit de sortir des clous du triple objectif : (1) faire la pédagogie de la lutte des classes qui se déroule sous nos yeux; (2) défendre le programme démocratique, écologique et social; (3) rassembler non  pas les salons mais les classes populaires.

Ces objectifs sont lourds à porter, les insoumis ne peuvent être les seuls. Mais ils sont pour l’instant les seuls pour l’instant, ce qui est triste et terrifiant à la fois.

 

118 réflexions sur « Faut-il rester insoumis ? »

  1. Lorsqu’on regarde les motivations de ceux qui ont quitté le mouvement – ou ses instances dirigeantes -, c’est, souvent, parce que  » l’union de la gauche  » n’est pas à l’ordre du jour de la F.I. . Mais comment se rapprocher des gens du P.S ou du parti d’Hamon qui se veulent  » partis de gouvernement  » ( autrement dit néo libs masqués ) et dont vous avez la quasi certitude qu’ils vous trahiront à la première occasion ?

    1. @ Alain Bobards

      Il est curieux que vous écriviez (sans peut-être vous en rendre compte ?) qu’on ne peut gouverner sans être neo-lib.
      Pourtant, le rôle de tout parti est de gouverner, pas de ffaire des discours, des défilés, et des blocages de ronds-points !

      1. Le rôle de tout parti, mon bon toubib, c’est de s’enquérir de l’intérêt général et pas de celui du fric . Pas davantage de faire la carrière de quelques pèlerins, pas forcément très compétents, et donc de gouverner en appliquant son programme sans concessions de fond – ce que n’ont pas fait le P.S. depuis 1983 .
        Je me suis relu et je crois être clair : faire alliance avec des néo libs masqués ( tels les restes du P.S et les Hamonistes ), c’est prendre le risque d’être trahi à tout moment . Le dernier cas en date, c’est le quinquennat d’Hollande . Demandez donc aux survivants du P.C. ce qu’ils en pensent !
        Au fait, un garçon féru de politique tel que vous ne peut ignorer pourquoi Mélenchon se méfiait d’Hollande . Vous comprendrez donc que faire ami-ami avec ces gars là, c’est l’enterrement des buts de la F.I .

    2. Salut Alain, le seul & UNIQU€ Problème a traité EN URGENCE N’est-il PAS, AVANT TOUT ce »système »à LA CON de la 5ème r.M.B.f. jacobine POURRI€ ? Puis, 1 fois ceci traité cf.6ème R.F.(² Fédérale ?)participative directe, « celui de l’U.E./€. » ?

  2. Insoumis pourquoi pas ?

    Il faut surtout être dans la désobéissance civile, la non violente non coopération face à l’usine législative qui blanchit des pillages, des transferts de biens et d’argent publics massifs grâce à des salariés des groupes privés inflltrés au plus haut niveau de l’état..

    Le mouvement « insoumis » avait bien commencé, avec des relais locaux et une diffusion d’informations dans le grand public où est ce passé ?

    Aujourd’hui la lutte de terrain est primordiale pour décoder en permanence le gouvernement, 1er producteur de mensonges, de fake news, pour expliquer la fourberie des projets de lois, et les intentions très claires de mettre la France et ses habitants respectivement en position d’assurance et d’assureurs, en dernier ressort d’une finance au bord de la faillite..

    S’il faut être dans une secte pour transmettre çà alors j’en suis plus que jamais..

  3. et contrairement à ce qu’écrit le foulard rouge intermittent il n’y a aucun courage à relayer la soupe gouvernementale. même ici, tout le monde la connait..
    le seul risque que court un servile, c’est de ne pas être récompensé justement à la capacité qu’il a mis de ne faire plus qu’un avec le sol…

  4. C’est pas le moment de se décourager…a part le RN les autres sont tous perdants…
    Il faut que la FI se concentre sur les faits …pointer les injustices à venir, les emplois détruits, la manipulation sur l’augmentation du pouvoir d’achat…etc..
    Décoder, decoder et encore décoder toutes les arnaques et manipulations de ce gouvernement …
    Les raisons de s’opposer sont tellement nombreuses..,..

    1. Sylvie
      Vous croyez vraiment que c’ est le gouvernement qui détruit des emplois (ou qui en créé, d’ ailleurs ), ou bien les entreprises?

      Quant à s’opposer aux « injustices à venir » ( d’après vous), ça vous paraît très sérieux ?

      1. Toubib, le gouvernement s’obstine avec le CICE, sans contrôle et sans résultats .
        Donc, en effet, le gouvernement ne crée pas d’emploi , encore qu’il existe des structures, appelées EPIC, qui seraient créatrices d’emplois si le fric qu’on refile au privé – sans contrôle et sans résultats, pour bien que vous pigiez – servait au développement de ces EPIC .
        Mais le gouvernement préfère démanteler les services publics et les EPIC et donc, détruit des emplois, plutôt que de sortir ces EPIC du secteur concurrentiel et ainsi, les mettre hors de portée de Bruxelles !

        1. Décidément, vous resterez toute votre vie conceptuellemeny bloqué dans les années 1950.

          Vous ne comprenez pas ce qu’est

          1-un emploi.

          Un emploi, c’est une activité pour laquelle un individu est rémunéré de différentes façons ( salaire, participation aux bénéfices, à la mission, etc.) par une entreprise privée ou publique ou pour un autre particulier qui a besoin de son savoir-faire.

          Si la privatisation d’ une entreprise publique supprime des emplois, cela prouve que certains de ces emplois étaient inutiles.(un peu comme les Ateliers Nationaux ).Mais il est vrai que, dans une économie mondialisée( on n’est plus en 1950, Alain Bobards !) une privatisation peut créer les emplois supprimés dans d’ autres pays;

          2-Le CICE et autres mesures du même type
          ont pour effet de rendre les entreprises françaises plus compétitives en matière de coûts; mais on ne peut pas demander aux entreprises de s’ engager à créer en contrepartie un nombre défini d’ emplois, car bien d ‘autres facteurs imprévisibles de la compétitivité entrent en jeu et évoluent en permanence : qualité, gains de productivité, invention de produits de remplacement, robotisation, etc . ( On n’est plus dans les années1950, Alain Bobards !)

          3- un EPIC
          est un établissement dont on jugeait, à partir des années 1958 , que le privé les gérerait plus mal. Est- ce une réalité ou une hypothèse idéologique? Je ne sais pas, il faudrait voir au cas par cas.

          1. « Décidément, [Mr Arié] vous resterez toute votre vie conceptuellement bloqué dans les années 1840. »
            Juste un exemple déjà cité sur ce site. Le polytechnicien et économiste, Michel Chevalier (1806-1879) fut le grand apôtre du libéralisme capitaliste en France et un des principaux conseillers de Napoléon III. En 1842, il avait participé à la fondation de la Société d’économie politique, qui éditait le « Journal des économistes » dont l’importance fut considérable dans l’histoire du courant libéral français. Farouchement opposé à « l’étatisation » de la société, Michel Chevalier défendit énergiquement la liberté d’entreprendre contre toute forme de législation sociale et de « protection du travail ».
            Ses oeuvres contiennent déjà toute la panoplie des arguments et arguties rhétoriques que les libéraux d’aujourd’hui sortent de leur chapeau en faisant croire qu’ils sont nouveaux.
            – Essais de politique industrielle, 1843
            – Cours d’économie politique, 1842-1850,

            1. @ Robert Spire
              Mais quand m’avez- vous lu être opposé à la protection sociale, mer de à la fin ! Il y a près de 40 ans que je me bats pour la défense de la Sécu, pour laquelle il y a lieu d’ être très inquiet depuis que le gouvernement actuel a décidé que ses bénéfices seraient basculés dans le budget de l’état ( mais pas ses déficits ), ce dont personne ne parle jamais ici !

              Tellement moins fatiguant de faire dire au contradicteur ce qu’il n’a jamais dit pour en faire un  » méchant « , ce qui vous transformé en « bon » et vous donne automatiquement raison sans avoir à faire l’effort de s’informer, de réfléchir et de se poser des questions, en se contentant de ressortir ses lectures d’un monde disparu !

                1. Vous pensez que ce sont les deux seules alternatives, et qu’il n’y a pas plusieurs formes de capitalisme et plusieurs formes de communisme ?
                  Quand je parlais de manichéisme…

                  1. Le capitalisme n’est pas une alternative, il est une réalité depuis très longtemps. Il ne fait que s’adapter aux résistances et aux luttes des populations afin d’éviter justement toutes alternatives.

          2. Toubib
            Décidemment, vous ne comprenez rien à rien : suppression d’emplois = chômage mais aussi, répercussion sur l’économie locale avec faillites de sous traitants mais également du commerce tout aussi local .
            Le CICE, si on suit votre raisonnement, c’est mutualiser les pertes et privatiser le profit . C’est parfaitement inepte !
            Sur les EPIC, c’est l’Etat qui se tire lui-même une balle dans le pied lorsqu’il s’en désintéresse ou pire, lorsqu’il les rétrocède au privé . Les exemples – récents – ne manquent pas !
            C’est pas le progrès technique qui est gênant, c’est d’appliquer ce progrès uniquement dans le but de profits au détriment des humains et de l’environnement .

            1. @ Alain Bobards

              Non, mon bon !
              Suppression d’emplois non productifs= amélioration de l ‘ économie : voir l’échec des Ateliers Nationaux.

              Le CICE permet aux entreprises d’ être plus compétitives sur les prix, ( compéituvité- coût),mais l’Etat ne peut se substituer à elles sur leur gestion de toutes les autres éléments de la compétitivité : stratégie, innovation, qualité, marketing, réseaux d’exportation, etc.

              1. Toubib
                C’est pas possible d’être aveugle à ce point : suppressions d’emplois = chômage, faillites de sous traitants, disparition de commerces locaux, impact négatif sur la consommation . J’ajouterais difficultés de l’UNEDIC et saturation de pôle emploi .
                Vous me sortez les ateliers nationaux, je vous réponds RATP résultats en progrès . Je vous fais grâce des arsenaux, c’est un secteur stratégique qui n’est pas privatisable
                Le CICE, c’est 40 milliards récurrents ( votre fric, le mien, le notre ) pour des créations d’emplois peanuts, une compétitivité à l’international ridicule, un secteur de la recherche flageolant et j’en passe . A contrario, le CICE, c’est le versement de dividendes injustifiés et, surtout, injustifiables ( votre fric, le mien, le notre )

                1. Alain

                  « Le CICE, c’est 40 milliards récurrents »

                  non non, au 31 juillet 2018 la créance déclarée est de 84 milliards et 59 milliards ont déjà donné lieu à une baisse de l’impôt dû par une entreprise ou à un versement de la part du trésor..

                  reste donc environ 20 milliards à régler sur les années prochaines (puisque le versement ne peut pas excéder le montant de l’impôt dû par une entreprise)

                  1. Stan
                    C’est donc pire que ce que je croyais !
                    J’ai une excuse : au pays des aveugles, les borgnes sont rois !

          3. « Le CICE et autres mesures du même type
            ont pour effet de rendre les entreprises françaises plus compétitives en matière de coûts  »

            la phrase bateau après coup, qui ne repose sur absolument rien..

            il faudrait revenir sur les fondements de cette escroquerie qui ne cesse de m’étonner sur nombre de points..

            – l’opération n’était pas la « compétitivité », mais la « compétitivité à l’international ». le ciblage n’ayant pas été fait, ce sont principalement des groupes non en concurrence qui en ont profité

            – l’euro à l’époque était à 1.30 dollar mini et est retombé aux alentours de 1.15 assez vite…l’effet additionnel

            – Le CICE portant sur la masse salariale,, son impact sur le coût de production était de mémoire de l’ordre de 2% à peine… c’est à dire rien… Les aides à l’internationale de la COFACE sont certainement plus opérantes pour améliorer la pénétration d’une entreprise sur un marché

            – la mesure réelle de l’impact était parfaitement impossible dès le départ, d’ailleurs Pisany Ferry, responsable de l’officine France stratégie avait pondu une formule à la con qui signifiait qu’il ne trouverait rien au bout du compte…(consolidation comptable internationale qui limitait la traçabilité des créances versées par l’état)

            Bref une escroquerie prévisible qui coûte une fortune aux français 84 milliards quand même…. pour peau de balle.. nib, quedalle..

            Je ne crois pas qu’on aie à faire à des innocents, des naïfs, ils s’agit donc bien d’un braquage réfléchi par le gouvernement des groupes privés

          4.  » Si la privatisation d’ une entreprise publique supprime des emplois, cela prouve que certains de ces emplois étaient inutiles…

            avec des réflexions comme celle là les résolutions des problèmes de l’emploi et du chômage sont toute trouvées.

            Allez exercice de décomplexion escrocfonancière pour améliorer les performances de coût public des salauds de manants devenus inutiles…

            – remonter la vitesse des routes à 100 km/h et plus, la hausse de mortalité c’est aussi bon pour l’emploi et les chiffres du chômage

            Baisser les prix de la drogue, du tabac, de l’alcool pour les rendre accessibles à la grande consommation.. ça raccourcit la durée de vie, et en plus ça améliore la croissance..la valeur ajoutée du trafic de drogue entre dans la calcul du PIB..

            réflexions inquiétantes d’une forme d’utilitarisme benthamien poussé jusqu’à la caricature…

  5. Si ce n’est déjà fait, commencez donc à voter pour le référendum contre la privatisation d’ ADP. Perso. je l’ai fait dès le 1er jour et n’ai rencontré aucune difficulté…il faut seulement un peu de patience !

    1. Vous avez raison…

      Je suis passé par la mairie, elles ont eu des instructions pour enregistrer les CERFA pour les personnes qui ne sont pas à l’aise avec l’informatique

      1. La grosse arnaque : si on est sous EXPLORER, celui-ci n’est pas répertorié dans le formulaire du RIP – ADP

      1. Egalement, sauf qu’il faut changer de moteur de recherche si on est sous EXPLORER, ce qui est un tantinet faux jeton

  6. Des départs soigneusement accompagnés d’annonces tonitruantes.
    …à la mode des utilisateurs d’instagram qui s’en servent comme une fenêtre sur leur vie privée. 🤣
    Vachement sérieux tout ça !

    Qui est surpris par la descente en fléche du mouvement et de son leader ? Pas grand monde au regard des attaques en règles depuis plus d’un an.

    Très étonnée de ne pas voir Mélenchon trouver la solution.

    Les électeurs de FI pour la grande majorité s’abstiendront, le reste votera RN.
    REM est contente et moi je m’en balance.

    Quelqu’un connaît le prix d’un plat de lentilles en ce moment ?
    Il doit être bas tant l’offre est importante.

    1. Vous devriez vous plonger dans les archives de la grande presse : les débats à l’ Assemblée, dans les années 1930, font passer les gesticulations – bien qu’ils aient raison – des députés F. I pour des jeux de plage !

  7. « La canicule et les voitures des ministres  » de F.Ruffin sur You tube, avec d’un côté le discours de de Rugy devant les députés, de l »autre les réponses des ministres à Ruffin dans la cours de l’Assemblée et un petit film sur le premier ministre néerlandais se rendant au ministère … en vélo .
    C’est plus vivant que des copiés- collés débiles !

  8. Juan,
    Je crois que vous avez votre réponse dans les commentaires à vos billets.

    La majorité des « gens de gauche  » en sont restés aux années 1950, dont ils espéreront toujours vainement le retour (mentions spéciales pour Alain Bobards et Sylvie ). Seul Hamon a posé quelques vraies questions (notamment les effets à venir de la robotisation et de l’ IA sur l’emploi), d’où son échec: les gens ont trop peur des questions auxquelles personne n’a de réponse.

    Il n’y a pas de réponse aux revendications sociales sans croissance, et il n’y a pas de croissance avec les énergies renouvelables. Et personne ne veut du choix entre
    – croissance productiviste et des avantages sociaux,
    -et décroissance écologiste et des avantages sociaux.

    1. Toubib, c’est pas parce que vous confondez finance et économie réelle qu’il faut prendre les autres pour des imbéciles .
      C’est pas parce, avec votre copain de Kervasdoué, vous vous figurez que la fusion nucléaire – dont on n’est même pas sûr qu’elle soit réalisable- font que ceux qui défendent la biodiversité sont des demeurés .
      C’est pas parce que vous êtes infoutu de voir plus loin que le bout de votre nez en matière d’évolution du salariat qu’il doit en être de même pour les autres
      C’est pas parce que vous ne pigez pas le creusement de l’écart profits/salaires que tout le monde doit braire  » croissance, croissance  » .
      Alors cessez de vous prendre pour une lumière alors que vous êtes tout juste une bougie !

    2. Elie
      Faut il mépriser les autres pour convaincre…
      À moins que le mépris cache un manque d’arguments…

      1. Ah je remarque que le glaviot du meccano du thorax n’est pas venu s’aplatir sur mon écran cette fois..

        Je précise quand même à Sylvie et Alain que le molard est sans affection ; sa bêtise ne se transmet pas………. sauf peut être chez les foulards rouges…

      2. Sylvie

        Avez-vous déjà vu sur ce forum un intervenant amener un contradicteur admettre qu’il a changé d’avis, ne serait-ce que sur un point secondaire ? Avez-vous réussi à le faire vous-même une seule fois ?

        Par le manichéisme caricaturam des billets de Juan, ce forum ne peut convenir qu’à ceux qui cherchent à renforcer leur propre manichéisme, mais pas ceux qui cherchent à se remettre en question.

        1. Parce que vous avez changé d’avis, ne serait ce qu’ une seule fois, sur ce forum ou sur un autre ?
          La paille et la poutre !
          Vous êtes sacrément gonflé !

          1. Peut être qu’Arié sont deux à s’ignorer, un qui voit les autres manichéens et l’autre qui est manichéen dans son dos…

          2. @ Alain Bobards
            Oui; ayant été au PSU dans ma lointaine jeunesse, puis au PS plutôt rocardien jusqu’au traité de Maastricht contre lequel j’ai voté ( contrairement à Mélenchon, qui veut faire avaler aujourd’hui qu’il n’avait pas compris vers quoi ça menait…), puis chevènementiste pendant quelques années, je suis aujourd’hui plus attiré par la réflexion ( et notamment par la question de savoir par quoi remplacer la social-démocratie condamnée dans l’économie globalisée, et qui reste à inventer ) que par le militantisme classique qui a prouvé, depuis 30 ans, son choix entre la stérilité totale ou sa dérive vers l »extrême-droite et l' » illibéralisme » à la Orban.

            1. Pour résumer ce trop long commentaire : je crois que lorsqu ‘on est devenu incapable de remettre ses idées en question, on est mort.

              Ou bien, comme l’ont mieux dit dès gens plus brillants ;

               » Les convictions sont des pires ennemies de la vérité que les mensonges » Nietzsche

              « Penser, c’est penser contre soi-même  » Sartre

            2. Mais nous avons tous fait notre examen de conscience . Pour mon compte, c’était le P.C.
              Sauf que nous n’avons pas les mêmes axes de réflexions, ni la même vision de ce que devrait être l’avenir, tant économiquement qu’environnementalement, ni les mêmes sources : vous c’est la presse, Stan, les analyses statistiques, moi, c’est le contact avec le populo – un peu à la manière de Ruffin, toutes proportions gardées – Sylvie dans son vécu, Robert Spire dans une doc fouillée, etc …!
              Nous avons tous des convictions, ce qui est honorable, surtout lorsqu’on côtoient des politicards carriéristes dont les convictions sont, elles, à géométrie (très ) variables, mais nous ne détenons pas la Vérité !

        2. Encore un zeste de mépris pour ceux qui postent et pour Juan…
          Lâchez l’affaire Elie…je ne suis pas dans cette logique …pire ça ne m’intéresse pas ..
          Les désaccords peuvent s’exprimer dans le respect …
          Vous parlez « d’avis » et d’en changer mais la défense de valeurs n’est pas un simple avis que l’on changerait au gré du vent !

          1. Sylvie
            Vous mélangez tout : le maintien des « avantages acquis », les statuts de la fonction publique et celui des régimes spéciaux, le maintien d’emplois devenus improductifs er qui, publics ou privés, appauvrissent la collectivité ( et évidemment les plus pauvres en premier )etc. ne sont pas des  » valeurs »

            1. Je ne vois qu’une lente destruction de notre système et de son fonctionnement pour le seul bénéfice d’une minorité …alors qu’il existe un immense espace entre ce tout ou rien qui et qui est d’améliorer les choses …mais pour améliorer les choses il faudrait faire participer les personnes concernées et qui connaissent le terrain …sauf que ce n’est pas la volonté de ce gouvernement ni des précédents …des années qu’on laisse les choses se dégrader pour mieux ensuite imposer le changement !

  9. Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais depuis qu’une escouade de mercenaires des groupes privés vise le siège de Paris, on déplore des records historiques de chaleur sur la capitale et sans GJ…

    Là où passent les hordes de la finance, l’herbe ne repousse pas..

  10. Pour les amateurs de chiffres et qui prétendent que F.I et RN, c’est la même chose : députés F.I. favorables au RIP ADP 17 sur 17 ( pas de sénateurs à la F.I
    Députés non inscrits et RN favorables au RIP ADP 2 sur 14 et 0 sur 6 sénateurs .
    Mais bien sûr, Marion Anne Perrine et ses copains sont « sociaux  » !
    Pour couper court à l’argument  » la loi est votée « , certes, mais elle n’est pas promulguée et donc, ne peut être appliquée !

    1. Tiens donc ! Ce sont, aussi, des députés L.R. qui font de la lèche à La petite Marion . Encore un effort et cet ersatz de gaullisme aura définitivement disparu .
      On peut faire confiance aux réacs du MEDEF pour ne pas mettre leurs œufs de droite dans le même panier . Sauf qu’à force de jouer avec le feu, on fini par se brûler !

    1. Il se trouve que Ruffin remercie – il suffit de regarder ses vidéos – la F.I de l’accueillir, lui même voulant garder sa liberté de parole et ne se considérant pas, et ce depuis son élection, et même avant, lié à Mélenchon .
      2022, c’est pas encore là . Avant, il y a les municipales et faut pas présumer des résultats . En 2022, Mélenchon aura 71 ans, ce ne sera pas facile de mener campagne, même avec l’aide d’hologramme . La petite Marion Aubry ( la brune, pas la blonde ) a admis qu’il fallait revoir le fonctionnement du mouvement ;
      Donc, le pire n’est jamais sûr, d’autant que militants et sympathisants auront leur mot à dire. C’est la grande différence entre un mouvement et ce qu’est en train de devenir LREM, avec l’exclusion de la député de l’Oise Agnès Thill ( qu’on soit ou non d’accord avec sa position sur la PMA ), c’est à dire un parti qui ne veut voir qu’une seule tête !
      Petit aparté : si Agnès Thill avait été la député qui donnait la majorité à LREM, est ce que le parti l’aurait viré aussi vite ?

      1. Alain,
        Il ne s’agit plus de Mélenchon.

        Il s’agit de savoir raison garder pour faire fonctionner la machine qui a permis de les élire. : LFI

        Ils ont tellement peur que l’un d’entre eux passe avant l’autre qu’ils ont transformé ce mouvement en panier de crabes … les Français n’ont pas vocation à voter pour des crabes.

        1. Hélène
          Mais nous sommes bien d’accord ! Et c’est bien pour ça que ce sont les militants et les sympathisants qui vont leur remettre les idées en place. Le fonctionnement de la F.I, c’est le terrain . Sans les gens qui font du porte à porte, qui distribuent les tracts, qui organisent des réunions de citoyens, ce mouvement n’est rien et les Mélenchon, Corbières et autres, itou !

          1. @ Alain Bobards
            Vous n’avez rien compris : définitivement coincé dans les années 50 !

            Les porte-à-porte, les réunions, les tracts sur les marchés, les actions  » sur le terrain « , etc. ne servent plus à rien depuis longtemps ! C’est du militantisme de grand-papa !

            En 2017, vous croyez que le PS et le PC , qui ne savent plus faire que ça, mais qui savent encore le faire, s’ en sont privés ? Pour quel résultat, aux présidentielles et aux législatives ?

            À l’inverse : les macronistes n’en ont absolument pas fait ; résultat : un quasi-inconnu de la majorité des Français, n’ ayant même pas participé aux primaires, élu Président, et des candidats totalement inconnus décrochant la majorité absolue à l’ Assemblée.

            1. « À l’inverse : les macronistes n’en ont absolument pas fait ; résultat : un quasi-inconnu de la majorité des Français, .. »

              Ah ?
              C’était quoi les « marcheurs » vus à la télé ?

            2. Vous me gonflez avec vos années 1950 . C’est vous qui avez 150 ans de retard . Les néo libs nous y renvoient tout droit au XIXeme siècle, . Votre globalisation n’est que financière et ça, vous êtes infichu de le comprendre
              Vous me parlez du P.S et du P.C mais ces partis sont foutus, parce qu’ils ont trahis leurs mandants depuis la fin des années 1970 . Je me suis farci le « centralisme démocratique  » du P.C. qui mettait les militants aux ordres Quand au P.S., il y a longtemps qu’il a oublié les classes ouvrière et employés . Ca n’a rien a voir avec le fonctionnement de la F.I . , que vous ne vous donnez pas la peine de chercher à comprendre .Vous me parlez du petit marquis mais vous vous foutez du monde : y a qu’Elie Arié qui n’a pas vu le soutien médiatique vis à vis de ce type !
              Vous ne vous posez pas la question du taux d’abstention aux élections qui ne diminue pas, mais ce sont le P.S et le P.C qui en sont responsables . La droite, au moins, on sait à quoi s’en tenir
              Vous ne déchoiriez pas en allant au devant des citoyens, surtout les
              jeunes et ça vous ferait le plus grand bien .
              Mais Elie Arié croit avoir tout compris, .
              Mon pauvre Monsieur !

    2. Quel scoop !
      Personne ne le voyait venir !🙄🤣🤣

      Depuis quelques mois c’est la foire au yaka fuakon.

      Bientôt vous allez choisir un des grands vizir :
      Approchez m’sieurs dam’ venez tâter la qualité, regardez moi cet air nouveau, mon produit est plus bien mieux que l’autre !

    1. En parlant de Merkel, sa santé semble inquiétante, au point que certains envisagent qu’elle ne puisse pas terminer son mandat en 2021 . Elle serait alors remplacée par le vis chancelier Olaf Scholz, un SPD .
      Mais c’est pas grave : en Allemagne le système de coalition fait que la politique de fond ne changera pas !

    1. Et c’est loin d’être fini, parce qu’il faut au moins 10 ans pour former un urgentiste !
      Ils devraient pourtant le savoir, puisque les 35 h. n’ ont pas pu être appliquées aux médecins hospitaliers, pour la même raison… « Davantage de sous ! »n ‘est pas une formule magique qui permet de régler tous les problèmes .

      Et la solution n’a rien d’évident, car la situation est comparable dans tous les pays d’ Europe ( en dehors du problème très français des violences contre le personnel soignant): plus de soignants dans les services d’urgences, ça fera plus de patients qui y viendront.

      Et quand on sait que 40 % des gens qui se présentent aux urgences la nuit (mais pas le jour, où il y a pourtant autant d’urgences) ne relèvent pas des urgences, on peut se demander si les services des urgences ne se transformeront pas un jour en services de médecine d’accueil…

      1. « plus de soignants dans les services d’urgences, ça fera plus de patients qui y viendront… »

        Oui, c’était la raison d’être de la politique qui a mené à la pénurie des médecins.
        Mais je ne suis pas sûre que le résultat escompté ait été satisfaisant.
        Si on combine cela avec la pénurie de médicaments, ceux qui sont viciés (médiator, levothyrox 2 etc), la légalisation du canabis et l’euthanasie, ça va peut être faire le compte.

        1. Mais non; la France n’ à jamais eu autant de médecins dans son histoire ( dans les 210 000 pour 67 millions d’ habitants,)mais ils sont mal répartis par spécialités ,par territoires et par secteurs d’ honoraires ( conventionnés ou à honoraires libres) : Paris, par exemple, est un désert médical pour certains: certaines spéciatés n’existent qu’à honoraires libres, trop élevés pour une partie de la population : d’où consultations aux urgences alors qu’il n’y a pas d’urgence.

          Il faut dire que, compte tenu des loyers professionnels à Paris, la plupart ne peuvent pas s’en sortir à 25 € la consultation à raison moyenne de 3 consultations par heure…Comparez au tarif à l’ heure d’ un avocat ou d’ un expert-comptable !

          Savez-vous que seuls 10 % des médecins choisissent de s’installer ? Que la plupart n’acceptent pas de travailler 60 h./ semaine comme ceux de ma génération ?

          Tout cela est connu depuis longtemps, mais il n’y a pas de solution simple. On va vers des temps difficiles.

          1. Oui nous allons vers des temps difficiles.

            Nous avons eu le meilleur, beaucoup de nos enfants souffrent, que va t-il arriver à la génération suivante ?

            Si nous, séniors, sommes divisés sur l’avenir écologique, économique et géostratégique du monde, au moins j’espère que c’est vers le même but que nous tendons : tenter d’améliorer les conditions de vie des générations futures. (Je parle des 90 % des populations).

            https://www.medecindirect.fr/medecins-penurie-chiffres/

            1. Il y a un vrai scandale des dépassements d’honoraires en secteur deux …quand ce dépassement n’est pas jugé raisonnable c’est le patient qui est sanctionné en étant remboursé sur une base inférieure…
              De plus, Les femmes sont souvent les premières « victimes » de ce coût car il est souvent difficile de trouver un gynécologue en secteur 1…et même si le dépassement est « raisonnable » la mutuelle suivant le contrat ne rembourse pas …
              Ce gouvernement est en train de se pencher sur de nouvelles économies …ça promet encore

              1. Aucun dépassement n’est remboursé par la Sécurité Sociale; quant aux mutuelles, chacune a son taux de remboursement des dépassements ( qui peut être nul, et dépasse rarement le 100 %) et qui est indiqué dans le contrat, mais on est là dans un système assurantiel qui n’est plus celui de la Sécu.

              2. Aucun dépassement n’est remboursé par la Sécurité Sociale; quant aux mutuelles, chacune a son taux de remboursement des dépassements ( qui peut être nul, et dépasse rarement le 100 %) et qui est indiqué dans le contrat, mais on est là dans un système assurantiel qui n’est plus celui de la Sécu.

                1. Si je puis me permettre : les assurances prennent en charges parfois jusqu’à 400% du tarif de REFERENCE de la S.S. . Autant dire qu’en fonction de l’acte, ça ne fait pas toujours beaucoup . La surprime, par contre … !

                2. Elie
                  Je ne vois pas le rapport avec mon commentaire…je sais très bien comment fonctionne les remboursements…
                  Je vous dis qu’il n’est pas normal que ce soit le patient qui soit remboursé par la sécu sur une base inférieure quand son médecin applique un dépassement jugé déraisonnable par la sécu …
                  Tant qu’un médecin est conventionné les dépassements devraient être strictement encadrés …

                  1. Sylvie
                    La Sécu ne s’occupe pas des dépassements, puisqu’elle ne les rembourse pas ; elle dit simplement qu’ils doivent être « raisonnables « , ce qui ne veut rien dire, puisqu’elle ne fixe aucun chiffre.

                    Le montant des dépassements remboursés est l’affaire des complètementaires ( mutuelles et assurances privées), et cela est une affaire de concurrence entre assureurs, il faut bien lire les contrats et voir ce que chacun propose et si c’est adapté à votre cas et votre âge ; pour ma part, j’ai pris une complémentaire qui ne rembourse pas du tout les dépassements, parce qu » il est rare que les médecins pratique nt des dépassements important s sur des confrères ( de mon temps, ils ne les faisaient pas payer du tout, ni leurs conjoints et enfants…mais cette époque est révolue !) , mais qui rembourse très bien tout ce qui est prothèses (auditives, lunetterie, osseuses, etc.) ,ce qui correspond.davantage aux besoins de mon âge.

                    Avant de choisir une complémentaire, lire aussi attentivement les conditions de prise en charge des hospitalisations, pour éviter de grosses surprises !

                    1. « La sécu ne s’occupe pas des dépassements … »
                      Alors pourquoi rembourse t elle différemment et sur une base inférieure quand ce dépassement est déraisonnable !
                      Remboursement sur la base de 25 euros (secteur 2)pour un dépassement dit maîtrisé et sur la base de 23 euros s’il ne l’est pas…la sécu tient donc compte du type de dépassement pour sa base de remboursement et ce depuis le gouvernement Hollande je crois !

                    2. Elie
                      Les compagnies d’assurance ne se font pas une concurrence si dure que ça . Par exemple, certaines remboursent les dépassement pour l’orthodontie jusqu’à 400% du tarif de référence, mais rien pour l’ophtalmologie, alors que pour d’autres, c’est exactement l’inverse . Et on ne peut cumuler les contrats auprès de différentes compagnies
                      Aucune, à ma connaissance, ne prend en compte tous les dépassements dans un même contrat . Il faut dire que la surprime serait alors, particulièrement salée !

                    3. Sylvie
                      En quelle langue vous le dire ? LA SÉCU NE REMBOURSE AUCUN DÉPASSEMENT.

          2. Mon beau frère a fermé son cabinet à 70 ans (pas de successeur en région parisienne), ma belle sœur est toujours en activité.
            Qui aurait pensé cela il y à plus de 45 ans lorsqu’ils ont terminé leurs études ?

            1. Hélène
              Je m’étais amusé, il y a quelques temps à chercher quels étaient les départements les mieux pourvus en généralistes . Sans surprise, les Alpes maritimes et le Var étaient largement en tête, on se demande bien pourquoi, hummmm !
              A l’inverse, un neurologue gapençais lançait des appels à … ses patients retraités et nouvellement installés dans les Hautes Alpes, pour qu’ils incitent leurs connaissances spécialistes médicaux à venir s’installer dans la région .
              Ceci pour dire qu’effectivement, la répartition professionnelle laisse sacrément à désirer !

                1. Tiens, une petite dernière : une orthodontiste gapençaise établit un devis pour le  » démontage  » d’une dentition . Montant : 4 000 euros – pour la  » rénovation, ce sera un autre devis – et elle suggère de présenter ce devis à la mutuelle du patient …. ou à son banquier !
                  Cherchez l’erreur !

                  1. Toubib
                    En matière d’assurance complémentaire santé, vous pouvez vous garder vos articles : j’en ai commercialisé pendant plusieurs années et je crois savoir – même si ça fait 13 ans que j’ai raccroché – comment ça marche .

                    1. @ Alain Bobards
                      Je n’ écris pas que pour vous….Je ne crois pas que ce soit le cas de Syl vie et de bien d’autres…

                      Combien de gens savent , par exemple:

                      1- que le code des mutuelles ( en principe à but non lucratif ) leur interdit de faire un examen médical et même un interrogatoire à l’entrée, et de fixer les primes en fonction du risque; d’ introduire des malus en cas d »aggravation de l’état médical; et qu’ elles n’ont pas le droit de virer un assuré sans avoir à se justifier : et que toutes ces choses sont autorisées par le code des assurances ;

                      – que beaucoup d’ assurances ont le droit de s’ appeler  » mutuelles « , mais que la seule façon de les distinguer est qu’elles doivent obligatoirement comporter la lettre « A » dans leur sigle( la MACIF est un assureur, la MGEN est une mutuelle ),

                      – que, depuis quelques années, les assureurs renoncent à leurs avantages et proposent des contrats -sante dits « responsables  » , conformes au Code des Mutuelles, en échange d’avantages fiscaux ( une idée de Xavier Bertrand)…ce qui fait que c »est en fait le budget de l’ Etat qui compense leur manque à gagner entraîné par leur renoncement à la sélection par le risque.

                    1. Le fond de ma pensée est qu’ on trouve beaucoup de patients  » aisés  » dans ces départements et que la pollution est une forme de « plus » en matière d’honoraires . Du reste, la carte intègre des départements ( Alpes de haute Provence, Hautes Alpe, pas très attractifs en terme pécuniaires ) où des généralistes partant en retraite ne trouvent pas de successeurs, d’où la tirade de l’un d’entre eux :  » je laisse le local, mon matos, mes patients et même mes pantoufles et il n’y a personne pour reprendre le cabinet  » !

  11. Selon une trajectoire prévisible, les parrains du gouvernement des groupes privés vont avoir besoin des réseaux RN et consorts pour se maintenir en place devant une réalité qui se dessine : la dépossession.et les conséquences de la politique de « l’affamement de la bête ». ou la liquidation de l’état pour le livrer lié au privé.

    Certains cadres mercenaires composant le gouvernement, sous le commandement du salarié des banques, font les outrés pour la galerie ; toutefois vu le niveau global de compréhension des évenements par les élus des services législatifs, il est probable que des adeptes élus et non élus d’en marche soient réellement surpris par cette initiative..
    Quoique, comme je le répète souvent, il y a un mouvement de fuite des dits élus lors des votes des lois les plus liberticides ou préparatrices du cadre du blanchiment des pillages d’état..

    Totalement incapables de réguler ou de mettre sous contrôle la finance et les groupes privés excessivement endettés et dont les comptes de bilan ne cachent même plus une masse incroyable de créances douteuses et de valorisations fictives d’actifs, les politiques, lâches, veules, dépendants, sans pouvoir et complices ont donc choisi de s’orienter vers la seule solution la plus simple : détecter, recruter et former des réseaux d’individus prêts à tabasser, estropier, enfermer les manants qui se rebelleront…
    En fait, les dettes les plus solides sont celles des états puisqu’elles sont financées à perte de vue par la population des manants qui sont désormais les assureurs en dernier ressort de la cavalerie financière en cours depuis 2008

    https://www.huffingtonpost.fr/entry/marion-marechal-invitee-lrem-menace-le-medef-de-boycott_fr_5d14efade4b082e55365e71b

    J’en connais qui vont dire « c’est de la BD »…le Stanislas n’a qu’une réponse « mettez ce commentaire de côté quelques temps et on en reparlera peut être si ce blog n’est pas fermé »….

    1. Stan
      Depuis, l’invitation par le MEDEF de la nièce Le Pen a été annulée . Mais, de toutes façon, ça laisse à penser que le dialogue entre la petite Marion et le patronat est instauré et continuera en douce .
      Au MEDEF, on sait ne pas insulter l’avenir !

      1. Alain
         » continuera en douce « .

        , je lis ACRIMED, ces dernières semaines ou mois, les invitations de Le Pen sont fréquentes sur les chaines amies..

        De plus il y a une différence très nette entre les cris « posés » et choisis à propos de l’épicerie Le Pen à côté de l’exploitation outrancière du moindre mouvement chez FI..

        Je pose toujours l’hypothèse ou le pari, que la trajectoire politico-économique des détachés des groupes privés du gouvernement necéssite(ra) ou/et implique la logistique des réseaux RN et consorts d’ici à 2022, soit pour solder ce quinquennat quand les gens vont comprendre, soit au renouvellement de 2022…

        A propos, de magouilles et de pillages de la servile marronie, le canard sert sur la même page les autoroutes (suite) le pillage de la sécu par marron ….

        et l’affaire Renault assez hallucinante en dessous

        des dillettantes, des incompétents ou des pourris ? la question est posée à juste titre

  12. De plus en plus d’universitaires et d’intellos de toutes disciplines n’hésitent plus à évoquer un état « totalitaire » ou « policier », « liberticide » ; oui mais alors pour les faibles, en revanche l’état est liquéfié pour les forts…

    Le gouvernement des groupes privés est en train de livrer la France affaiblie à des entités internationales qui en prennent le contrôle progressivement avec sa complicité.

    La trajectoire déjà bien amorcée repose en bonne partie sur les opérations de privatisation et la numérisation des services régaliens des infrastructures ; il est à chaque fois étonnant que les cadres supérieurs de la haute administration se fassent rouler tellement grossièrement qu’il faut se poser des questions..(je vous laisse reprendre les extravagances des contrats PPP, autoroute…etc)

    Comment livrer l’état au pied des groupes privés ?
    – numérisation du prélèvement de l’impôt
    – numérisation du réseau électrique
    – dématérialisation d’opérations administratives qui compliquent la tâche des handicapés du numérique (pole emploi, etc)
    – affaiblissement des services sectoriels de contrôle régaliens (services de la concurrence, service des finances, création d’autorité administrative indépendantes sectorielles sans moyens et sans personnel..CNIL – CRE – autorité de la concurrence etc..

    – verrouillage au coeur de cet été de dirigeants de services de la haute administration serviles (la parquet c’est déjà fait)…

    Les opérations s’accélèrent, l’objectif de l’irréversibilité des processus pour 2022 si c’est possible.

    Il est donc impératif que les mouvements d’indocilité soient tabassés, estropiés, jugés et embastillés sans motif,..A ce titre le mouvement social habillé en jaune a été un superbe laboratoire d’expérience, l’essentiel de la collectivité s’est associée à ce mouvement par procuration.

    Pour compléter cette réflexion intime sur des coulisses, il faudra rajouter ce qui est évoqué régulièrement, les transferts massifs d’argent public au privé pour des motifs futiles, la braderie sur les actifs publcs de la France, le chantage à l’emploi, les services législatifs qui vote à 10 % des effectifs , les reste étant en fuite..

    1. Je lis régulièrement « esprit munichois « pour qualifier le déni et l’aveuglement devant l’insensé

      on peut rajouter par avance « esprit nurembergois  » « j’obéissais aux ordres »

      et « l’esprit technicien » Jacques Ellul

      Les 3 esprits qui nous emmène vers une trajectoire totalitaire occidentale comme cette planete nous en a réservé par le passé. La différence avec les autres c’est que cette fois ci ce ne sera pas par excès d’état mais par défaut..

      1. Elie ….FIN
        Je ne vous parle pas de remboursement des dépassements par la sécu …je sais très bien qu’elle ne rembourse pas les dépassements …
        Je vous parle de base de remboursement par la sécu qui tient compte de la nature maîtrisée ou non du dépassement …

  13. Quelle insoumise cette médecine (je chauffe ou brûle ?)
    les, le gestionnaire (machin allant jusqu’au ciel) gère ? façon pas débordé, il contrôle, lui même contrôlé (?)
    ni oublier la source et de friction universelle: le fric,
    dont le chiffre (ce coquin) posé ou lu en moulti formes, viatique à la raison (nécessaire, ainsi l’origine de l’écrit) pour aussi bien la balader (chacun ma-cause, justif) ou pourquoi pas négliger un essentiel: le chaudin en bout chaîne, nous (public, hors assurance privée; préciser que j’en sais rien du tout, ou les toubibs familiers, vieux pareil, ne lâchent pas l’affaire)
    parions que riche c’est mieux, avec la patate,

  14. Elie…
    Puisque vous me citez…je n’ai pas besoin de raconter ma vie pour vous assurer que je connais très bien le fonctionnement des mutuelles …et ce que rembourse ou pas la secu…et je sais aussi ce que la réforme Touraine, qui se voulait au départ en faveur du patient, a changé …
    Maintenant j’arrête là …d’un parce que ce hors sujet s’éternise et c’est désobligeant vis a vis de notre hôte …et deux vous êtes dans un mode polémique qui empêche toute perspective de débat et à la fin c’est ridicule !

    1. @Sylvie
      J’arrête là sur ce sujet, puisque vous le souhaitez, bien que ce débat n’est pas le premier à s’ éloigner du thème du billet de Juan ( et encore…pas tant que ça ), et je vous confirme que, sans la moindre agressivité , je ne comprends pas la dernière phrase de votre commentaire de 16 h. 25.

      1. … »c’est mon amou-our mon trésor
        Oui j’l’adore, tous les jours un peu plus fort »🎶🎵
        😉

  15. Un excellent billet d’un futur ex insoumis »

    « Adieu France Insoumise, éloge de Mélenchon

    29 JUIN 2019 PAR OLIVIER TONNEAU BLOG : LETTRES D’UN ENGAGÉ À SES AMIS QU’IL DÉRANGE

    Comme partir sans trahir ? Je me suis souvent posé cette question ces derniers mois et c’est parce que je n’y trouvais pas de réponse que j’ai tardé à prendre mes distances avec la France Insoumise, ce que j’ai finalement fait sur un coup de tête il y a deux jours. La réponse était pourtant simple : il faut partir sur un éloge…. »

    « …Il est pour moi évident que la principale raison des difficultés de la France Insoumise, c’est la quasi-impossibilité de faire de la politique dans les cadres institutionnels aujourd’hui en France.  »

    https://blogs.mediapart.fr/olivier-tonneau/blog/290619/adieu-france-insoumise-eloge-de-melenchon

    1. Voilà où mène la privatisation de la flotte : on oublie qu’il faut recaser les agents territoriaux .
      Qui plus est, rien de dit que l’eau est mieux gérée par le privé que par le public .
      En fait, c’est pas le fonctionnement de la fonction publique qui est à revoir, mais les délégations de services publics au privé !

    2. Si il n’y avait que cela mon cher Elie, la vie serait belle.
      J’en ai un livre de 300 pages à écrire.
      On a l’impression qu’une partie du territoire Français s’est détaché et à ses propres lois.
      J’ai habité Paris et Marseille où les différences sont importantes à beaucoup d’égard.
      mais habiter ici 😱😱😱😬😬😬😬

    1. « le ridicule tue… »

      Vous êtes la preuve vivante que c’est absolument faux.
      Par prudence, et pour éviter un accident, il est nécessaire de préciser à d’éventuels admirateurs qui voudraient suivre votre exemple, que vous êtes très entraîné…

    1. « Vêtue d’une robe semée de marguerites, celle «des grands jours… »
      😂
      Merci pour ce moment …

  16. Faut-il rester insoumis ?

    chacun fait comme il veut (non?)
    ou comme il est né (poil’au)
    perso les deux: chiant de naissance et qql talent emmerdeur (merci qui) aussi je parie qu’on est nombreux !!

    l’histoire y trie (je suis poli)
    ..sinon en musiq (est-on encore dimanche ?)

Les commentaires sont fermés.