Vacances ?


Nos stations préférées passent aux grilles estivales. J’imagine que les JT que je ne regarde plus multiplient les reportages sur les plages, les conseils de crème solaire, le tourisme de masse et autres marronniers de l’été. Je vous des consoeurs et confrères d’internet confier sur leurs réseaux favoris qu’elles/ils partent en vacances, s’évadent loin ou pas. Tout ceci est comme une vie parallèle à l’actualité politique et sociale qui nous occupe et nous abime.

Le temps des vacances était parfois un moment de ralenti politique, sauf en 2007 (premier été présidentiel de Sarko, paquet fiscal et vacances Bling Bling), 2008 (second été de Sarko, JO chinois et crise georgienne), 2008 (délires anti-rom), 2010 (affaire Bettencourt et réforme des retraites), 2012 (premier été présidentiel de Hollande le président normal), 2014 (la rupture Valls), 2016 (la rupture Macron), et 2017 (la loi Travail de Macron, l’après-choc des scrutins législatifs et présidentiel).

Je me souviens des premiers moments de vacances partagés sur le Net depuis une dizaine d’années: la première visite des Ptites Racailles chez notre famille américaine, ou les allers-et-retours en voiture ou en train dans les campagnes familiales du Sud, du Sud-Est et de l’Ouest. Je trouvais toujours un rapport politique avec cette actualité qui me faisait suffoquer. A , je me souviens du blog de « la section socialiste de l’Ile de Ré » en 2007. En Californie, je me souviens des échanges à distance avec cette Twitteuse qui suivait de peu mon périple familial jusqu’à nos sœur et cousins américains. A Marseille, je me souviens avoir raté de peu la Femme de George. A Céret, on se saluait avec d’autres Twittos du coin. On échangeait des clichés de bière. Entre blogueuses et blogueurs, on s’échangeait des idées de livres, des chansons qui finissaient dans la compil de la Radio des Blogueurs

Quand vos enfants sont tributaires de vous, les vacances sont un moment imposé, ce moment familial plus ou moins contraint, un rituel simplement familial pour les uns comme ce collègue qui prend chaque année 5 semaine pour filer visiter la famille au Maroc; ou un repos bourgeois comme chez nous où notre aisance ne nous a jamais bloquée.

Pour d’autres, le plus grand nombre, c’est un moment de vide, de stress, d’attente imposée entre deux saisons. Ou un moment comme le reste de l’année, du monde en plus, ou du monde en moins.

 

Publicités

25 réflexions sur « Vacances ? »

  1. Pour de Rugy, les vacances commencent : il vient de donner sa dem’ et envisage de porter plainte contre Médiapart !

    1. On constatera qu’un homard vaut plus que des yeux eborgnes, des mains arracchées et la mort d’une dame âgée ..

  2. Ah oui, le petit chat, qu’est-il devenu ? Et le ciel du jour ?
    Comme le temps a passé. Je suis en vacances prolongées, maintenant, depuis 4 ans. Dire que je croyais ne jamais arriver à la retraite. Ce qu’elle passe vite, je le vois à mes petits enfants. J’imagine les petites racailles vu qu’à quelque chose près, elles ont le même âge qu’eux. Ça nous met un coup sur la cafetière, hein !

    Bonnes vacances à tous, et essayez de décrocher de l’actualité et du web, même si c’est à cette période que nos politiques vont nous faire les coups les plus bas.

    1. Merci Solanden. Le chaton est un gros chat, toujours alerte, toujours affectueux. Les ciels du jour me manquent, merci pour le rappel, il faut que je m’y remette. 🙂
      Bel été Solanden !

  3. Macron a accordé la Légion d’honneur à Corinne de Bilbao, directrice générale de G.E. France de mars 2016 à avril 2019 .
    G.E., vous savez, cette boite qui devait créer 1 000 emplois et en supprime 1 000 .
    Qui était à la manœuvre, lors de la cession de la division énergie d’Alstom à G.E ? Un certain Emmanuel Macron !

  4. Pars jamais en vacances.. m’en fous….

    J’ai bien analysé le problème, faire des bornes pour boire l’apéro là où tout le monde se pointe au même moment, mer ou montagne.. non merci..!!

    Mieux, il y a moins de monde maintenant dans mon coin que les autres mois de l’année.. ..le pied..

  5. Mes passages à Céret se résumaient principalement en trois lieux, le musée, la librairie « Le Cheval dans l’arbre » et l’atelier du sculpteur Vincent Kaskayous.

    1. En 1965 Dali y a fait son voyage triomphal..puis en arrivant a la gare de Perpignan l’a qualifiée de centre du monde…toute une époque, toute une histoire !

    1. Ahh les canailles ! ce Jules (juillet) et Auguste (août) avaient donc tout prévu !
      ainsi leur mémoire « traverse l’histoire »,
      d’ailleurs dans « colonie » il y a vacance,
      le temps, lui, ..Soleil !

      1. « Avec le progrès tout s’ordonne. Et se libère »
        ..aux environs de Napoléon Bonaparte.

        Ouiz, « avant », enrôler le clampin (battre la campagne et botter son homologue adverse) était contraignant, ..les semailles, moissons, vendanges.. et l’hiver ça caille !

        Le suisse -vénal décomplexé- créa la soldatesque de métier; enfin dispo, si t’as des deniers.
        Depuis il est neutre (zen l’helvète)

        Moralité: « y a plus de saison ! »

        NB et anecdote: certes la guerre est moche, mais (?) à l’armée on se fait des copains (une notion camarade non négligeable; même en changer dans la journée) aussi une statistique qui persista jusqu’à la pénicilline, ou autre :
        – 60 % des décès était produit par la maladie (le désagrément de la promiscuité; sauf le microbe)

        Aussi l’inventeur du sous-marin (et de la mitrailleuse je crois, malgré des débuts hésitants)
        s’écria: « Eurêka ! », à peu près,
        en effet, il était persuadé (!) que son invention de destruction imparable, mettrait fin à « toutes hostilités ».
        Les allemands lui en achetèrent trois, ..youpie,

  6. Il est temps qu’ils partent tous en vacances …
    Parce que là Borne au transport et à l’écologie et pourquoi pas Castaner Ministre de l’intérieur et de la santé …

    1. Pas grave Sylvie, ils pourraient mettre Averell Dalton que ça ne changerait pas grand chose à l’affaire.. ce sont les groupes privés internationaux qui font ce qu’ils veulent.

      Ministre, député, sénateur, ça sert à organiser la légalité d’opérations financières d’envergure qui ont l’appellation de « transition énergétique », ou « écologie »…

      1. Et comme la politique ne s’embarrasse plus de convictions,sinon ça se saurait, n’importe qui peut faire l’affaire …
        Il faut juste savoir avaler des couleuvres ou des homards c’est selon !

    2. @ Sylvie

      Un politique doit être capable d’ occuper n’ importe quel ministère, parce que les décisions qu’il doit prendre sont politiques, pas techniques – en fonction de la politique définie par le gouvernement : on ne met pas un militaire ministre de la Défense, un expert-comptable ministre du budget, etc. Et il n’y a pas de raison de mettre un écolo au ministère de l’écologie, qui mènerait tout seul sa politique écologique dans son coin, sans en référer à personne !

      Les données techniques doivent lui être fournies par les conseillers techniques de son ministère, qui doivent être très pointus : ce qui est faisable et ce qui ne l’est pas, les conséquences positives et négatives de chaque choix possible, etc. Et, en fonction de ces éléments, le choix final est toujours politique et engage le président et tout le gouvernement.

      1. Parce qu’Hulot ne serait pas écolo ? Mattei n’était pas médecin ( et Buzyn, alors ) ? . Et Messmer n’était pas militaire ?
        En cherchant bien, et sans remonter au déluge, on doit trouver d’autres cas de types ministres de leur spécialité !

  7. « Abrutis », « Fils de p*** » : Benjamin Griveaux taille ses rivaux de LREM puis s’excuse ….

    Les membres de la bande d’escrocs peuvent être haineux.. la preuve

    Pour ça pour dire à tata Hélène que le nom d’oiseau se pratique aussi aussi dans le marigot en marche…

    1. En es tu sûr ? Ca m’épate pour un candidat à la mairie de Paris.
      Si tu aimes, surtout ne t’en prive pas tonton Stan :°)

      Quant à moi, je suis assez éloignée de tout ça, je plane à 1800 mètres d »altitude et on y est bien.

      1. Hélène

        J’espère que tu auras moins chaud que nous là haut. La semaine prochaine, on nous annonce encore un passage entre 35 et 40°

Les commentaires sont fermés.