Casse sociale ? Oui.


J’aime beaucoup les Pinçon. Voici Monique qui s’exprime, plus de 400 000 vues pour une pareille sociologue, c’est une rare visibilité.

Les Pinçon ont documenté les classes dominantes, l’entre-soi des riches et des aisé(e)s, la reproduction des élites, la préservation d’un bien-être grâce à l’appui de l’Etat (régime du monuments historiques, protection des espaces de l’Ouest parisien, etc).

 

16 réflexions sur « Casse sociale ? Oui. »

  1. Toujours intéressant courageux précis et limpide…il n’y a rien à  » jeter » dans cette interview … c’est une guerre que nous pouvons gagner à condition de vaincre la peur que tout ce beau monde nous a imposé ….

    1. Guerre de classe, de caste, pas dit d’élite -expression qu’elle dit ‘flatteuse’, à raison,
      aussi de prédation, de pillage, ..etc.
      En effet !
      que m’importe depuis-quand ça dure (dur et dur)
      mon interrogation :
      – pourquoi les Grands Bourges, gnâgnâ, EUX se serrent les coudes ?! ..disons qu’ils z’y arrivent,

      J’ai un bout de réponse; il me suffit de penser à ma pauvre mémé (par ex.) carrément raciste (banalité) et rejetant, repoussant Tout (!) ce qui pouvait lui rappeler sa condition, ainsi ses propres voisins etc. (j’interprète; n’ayant ni ceci ni cela, ainsi no considération ni reconnaissance)
      Son cas n’est pas particulier, du tout.
      Nous le savons, ..il y a plus de ‘manant’ visant-plus-haut ou ailleurs que le contraire, n’est-ce pas.

      On ne changera pas (mon avis) les caractères ou le sentiment, ni autre source de vie,
      gaucher-droitier, Abel et Caïn, sédentaire ou nomade.

      Tandis qu’éducation (!) compréhension (ni ne juge)
      Aïe-Aïe! ..où vais-je.. pas la vocation, ni l’énergie #gaspillage, pour changer le Monde !

      ps, partout, même ici classe/caste se dispute,
      (et) tu le sais, je préfère en rire (…)

      1. Cheers Sylvie, ..tant pis pour la guerre (éternelle; rien à parier) et te souhaiter un bel été 🙂

  2. Dans « Challenges « , il y a un édito de Sophie de Menthon qui renforce les propos de Monique Pinson .
    Dans le genre réac – lutte des classes – casse sociale, la Sophie se pose un peu là !

    1. Les malheurs de Sophie …
      Mais qu’elle se rassure les grands donneurs de gnons les éborgneurs et autres violents sont décorés ( je ne parle pas des autres que je respecte infiniment)…et pour fêter l’été comme il se doit et pour les snobs de service le Fouquet’s a rouvert …

  3. Citez-moi un seul pays, quel que soit ou qu’ait été son régime politique, qui n’a pas ou n’a pas eu une élite largement privilégiée par rapport à la majorité de la population ?

    1. Citez-moi un seul pays..

      L’EDEN, juste avant que nos ancêtres Adam et Eve fassent les cons en bouffant une minable pomme.
      Ca a été le 1er instant déterminant sur notre pauvre terre qui a posé le concept du marché et du consom’acteur.

  4.  » Différence entre « jugements politico-émotifs » et Était de droit,:

    Exact, c’est bien le label « professionnel » qui explique, certains aspect du fonctionnement de ce monde, La question « jugements émotifs » et « états de droits » tient souvent à peu de chose..

    Un dealer de drogue professionnel qui se fait piquer, va en taule direct « jugement émotionnel ? » , dans le même temps, la statistique professionnelle impute la valeur ajoutée de la drogue dans le calcul du PIB (produit intérieur brut) « état de droit ?  »

    Un braqueur professionnel qui chourave du pognon, va en taule « jugement émotionnel ? » , alors que dans le même temps, un gouvernement qui met en place un CICE d’argent public le fait en pleine légalité.. « état de droit  » ?

    Un ex repris de justice amateur lambda est très souvent écarté du statut de fonctionnaire, un ex ministre « professionnel » peut accéder au conseil constitutionnel…

    Un manant qui excite la foule en appelant à la violence, sur un réseau social a droit à un »jugement émotif », un ex ministre, philosophe qui appelle au meurtre dans le cadre une émission de télé « professionnelle » est semble t’il en « état de droit »

    Un boxeur « professionnel » qui se fait quelques flics à l’échauffement subit « un jugement émotif », alors que des flics qui tabassent et estropient des manants se voient remettre une médaille « état de droit »

    Une seule chose est sûre finalement, puisqu’il n’y a pas eu d’interpellation, c’est que la cuisson des homards a été vraisemblablement respectueuse des rites de la grande cuisine, c’est donc professionnel, pourquoi émettre un « jugement émotif  »

    hein ?

  5. Le homard peut enfin reposer en paix ….il est mort pour la France ! Il a les honneurs de l’Assemblée nationale …qui peut douter maintenant …qui ?🦐
    Sur la plage ensoleillée
    Coquillages et crustacés ….

    1. Selon les éditos qu’on peut lire ici et là, pour les uns, le petit marquis a marqué des points au niveau européen, pour les autres, c’est Angela qui mène toujours le jeu .
      On verra si, à court/moyen terme, les institutions de l’U.E évoluent, dans quel sens et au profit de quelle classe de citoyens européens .
      Le reste n’est que billevesées et petit jeu d’éditorialistes formatés !

  6. Elie
     » Si les lois paraissent injustes où abusives, il faut les faire changer par les parlementaires qui bénéficient de la légitimité du suffrage universel  » .
    1) Savez – vous que vous êtes sous la Vème Républiques ?
    2) Ce n’est pas vous qui râlez contre le référendum d’initiative populaire, concernant ADP, référendum initié par des parlementaires  » qui bénéficient de la légitimité du suffrage universel  » ?

    1. @ Alain Bobards
      Oui, c’est parfaitement absurde que :

      -démocratie représentative et démocratie directe s’affrontent au lieu de se compléter,

      – et surtout que les Parlementaires battus ayant perdu les législatives et se retrouvant minoritaires et dans l’ opposition aient recours au RIP pour faire passer les lois qu’ils ne peuvent pas faire voter à l’ Assemblée !!!

      1. Elie
        Mais ça fait partie du boulot de parlementaires d’utiliser le RIP ; C’est même plutôt démocratique . Un député, ça ne doit pas être un béni oui-oui, surtout si il juge que, quelque soit son parti, l’intérêt général n’est pas respecter .
        C’est, aussi, pour ça, qu’il bénéficie de la « légitimité du suffrage universel  » !

Les commentaires sont fermés.