La photo d’un jour #1


Crédit

Publicités

10 réflexions sur « La photo d’un jour #1 »

      1. 50 ans déjà. J’avais 14 ans, et ça faisait un an qu’on avait la télévision à la maison. En noir et blanc, la télé. C’est à la fois si loin et si près. 😊

  1. Je dormais à cette heure là du sommeil du juste…..j’ai été beaucoup plus secouée quelques années auparavant lorsque mon transistor m’a crachoté l’assassinat de Kennedy. Il était environ 22h30 et je bûchais mes cours !

  2. J’avais 20 ans. Assis sur la pelouse du Quartier Napoléon à Berlin, nous écoutions (des potes de l’escadron et moi) sur un transistor et France Inter ce moment inoubliable.
    Un autre : en 1965, j’étais à 3 mètres de Youri Gagarine devant l’hôtel de Ville du Havre. J’ai respiré le même air que lui. Un premier héros de l’espace suivi par tant d’autres dont ceux de 1969.

  3. J’étais au mess de l’escadron à Langen Argen , avec tous les potes , les sous offs et les offs . Y avait plus de hiérarchie !
    C’était il y a cinquante ans, j’étais dans ma 21 ème année !
    Boudiou !

  4. Rappelons nous qu’il n’y avait pas de Replay ni infos en continue…ça créait un vrai suspens jusqu’à l’ammérissage qui fut un vrai soulagement pour moi !
    Et les petits hommes verts …qu’ils se dépêchent à venir s’émerveiller devant nos vertes prairies avant qu’elles disparaissent 😀

  5. Saturne V, le lanceur, la fusée, est le plus gros moteur (à explosion) construit par l’homme à ce jour,
    aussi l’actuel record mondial de décibels (!)
    ..dont je rêve de dupliquer dans le quartier, héhé,

    j’étais à Itxassou (pays basque) chez Jean et avec lui devant sa télé (j’ai du poil au cul, sa transmission débute)
    je garde deux souvenirs: je n’ai plus jamais revu une aussi grosse jarre (en verre) d’armagnac de ma vie !
    Jean, extatique, savait heureusement me ramener sur terre, disons à la mesure de l’événement,
    et aussi, ce Jean (Bergès; un ami des parents) avaient deux cicatrices dans le dos, et sa tombe au cimetière,
    ..mitraillé dans le dos par la Gestapo fut laissé pour mort.

    Un jour, moi aussi je marcherai sur la lune,

Les commentaires sont fermés.