La polémique algérienne – J+8


C’est un jour sans fin, le concours des imbéciles, un engrenage prévisible. L’Algérie gagne et quelques supporteurs de cette équipe multiplient les provocations, qui sont évidemment filmées et relayées pour mieux effrayer les gens sur cette « 5ème colonne« .

Lire les bêtises d’Eric Ciotti fut aussi pénible que cette courte video d’une poignée d’abrutis hilares et supporteurs de l’équipe d’Algérie nous expliquer qu’ils étaient heureux de « coloniser la France ».

La bêtise rassemble, c’est toujours terrifiant.

A Charleville-Mézières, les flics se lâchent, et verbalisent à tour de bras. A Nice, un conducteur de bus flippe et blesse (légèrement) un supporteur. A Evreux, des supporteurs dégradent une statue de De Gaulle. Quand des fans du PSG ou de l’OM avinés commettent pareille bêtise irresponsable, qui en sort une analyse politique ?Un accident de la route, cette fois-ci impliquant un conducteur supporteur de l’équipe d’Algérie, est immédiatement récupéré par la droite furibarde comme s’il s’agissait d’un attentat sur le sol français.

Quels blaireaux…

Au final, une semaine après les faits, on dénombre 200 interpellations.

Nous avons un problème politique et historique avec l’Algérie, plus qu’avec d’autres ex-colonies. Il nous parait collectivement si difficile de le digérer qu’une simple compétition footballistique suffit à raviver ces rancœurs.

C’est d’un triste, et si insignifiant à la fois.

 

 

6 réflexions sur « La polémique algérienne – J+8 »

  1. Sauf erreur, les  » supporters  » algériens se sont aussi frités avec les « supporters  » sénégalais « , dont l’équipe était finaliste face à l’Algérie .
    La connerie de ces gars est insondable, tout comme celle de types comme Ciotti .
    Une petite considération personnelle : lorsque des dirigeants politiques s’appuient sur le sport pour caresser l’électeur dans le sens du poil, on n’est pas loin de  » Rollerball  » !

  2. Sinon…C’est beau l’arrivée du tour de France sur les champs 😀 la violence autour du foot laisse chez moi une incompréhension que je n’essaie même pas de régler ….

    1. Sylvie, il n’y avait qu’un « gilet jaune » sur les Champs-Elysées !😂
      Et en plus il était colombien…encore une histoire de drogue diront les mauvaises langues : « Même sous la « canicoule »….. ça roule vite! » 🤔

        1. Les mauvaises langues ont prétendu que les INEOS ( l’équipe de Bernal, pour ceux qui méconnaissent les arcanes du cyclisme ) avait retrouvé les clés de l’armoire à pharmacie à trois jours de l’arrivée à Paris ! ( Humour !

  3. « Devant l’ineffable beauté d’un paysage, on ne peut que soupirer. Devant l’inexorable inconstance des gens, il ne reste qu’à pleurer.»
    (Wu Congxian – Vu par la petite fenêtre)

Les commentaires sont fermés.