Chanson du dimanche: merde, je t’aime.


Publicités

43 réflexions sur « Chanson du dimanche: merde, je t’aime. »

    1. Tant qu’il y aura la volonté politique et judiciaire de faire du surplace (mais avec de beaux discours), il n’y a aucun raison que ça s’arrête.
      Même sort pour les enfants.

      Harcèlement moral, agressions physiques, crimes : les femmes et les enfants, d’abord ! C’est moins risqué.

    2. J’avais écrit un commentaire à la suite de cette chanson…. censuré.
      Pas grave, la majorité des gens pense comme moi mais ne le dit pas🙂

  1. En 2016, suite à un naufrage de plus, et à la noyade de plus de 300 migrants tout près de Lampedusa, Awa Ly et Faada Freddy ont fait ce clip :

    1. Des artistes du monde entier ont été ensuite invités à reprendre cette chanson, et à y ajouter « leur grain de sel », dans leur propre langue. Je crois qu’il y en a onze versions pour l’instant, avec ajout de couplets en espagnol, portugais, arabe, italien… C’est le projet Here and Everywhere :

      1. Bonjour Hélène, et moi donc…
        j’ai épié par le trou de serrure de la porte du blog tout l’été quand même..

        Monsieur Juan fatigue, alors je suis revenu au turbin pour évoquer les turpitudes de la bande d’escrocs. et il y a du boulot..

        1. Merci à tous pour l’ambiance musicale du dimanche …les affaires reprennent !!!
          Je crois que comme le chantait Salvador .. ».faut rigoler avant que le ciel nous tombe sur la tête « …

          L’hymne de mes loulous tout l’été …

        2. Tiens revoilou Stanislas !
          Désolée de vous avoir réveillé sur le billet précédent mais je crois que ça va valoir le coup… la rentrée s’annonce effectivement un peu beaucoup terriblement tendue…

          ***

          1. tite plume

            oui c’est de votre faute.. les femmes, c’est ma faiblesse…
            j’ai aussi senti que je manquais à Juan et au meccano des pectoraux…

              1. Mais non ce n’est pas curieux, à mon avis, le frotter ça lui fouette les sangs et ça le rajeunit.
                il devrait me remercier pour mes efforts à le maintenir en forme… mais c’est un grand pudique…

  2. Celle là ( hors sujet ), c’est pour Elie : selon le JDD de ce jour, Sarkozy fera sa rentrée à l’université d’été du MEDEF pour y dédicacer son livre .
    D’aucuns croient savoir que la rentrée de Sarko, ce serait plutôt au palais de justice…!

    1. De Mélenchon aussi, je crois…Mais, à notre époque, tout le monde s’en fout de savoir s’ils seront condamnés ou acquittés.

      Né en 1938, j’ aurai assisté à béaucoup de bouleversements du monde ; la guerre de 1939-1945, le rideau de fer et la guerre froide, l’ implosion de l’ URSS, la décolonisation et ses guerres suivie du néo-colonialisme, la tentative de création d’une Union Européenne, la globalisation de l’économie mondiale qui semblait nous conduire à l » ultralibéralisme  » et qui vire aujourd’hui à l’ ultra- protectionnisme des 2 plus grandes puissances mondiales (USA et Chine ), etc.

      Aujourd’hui, avec l’ hyper-répression de toute pensée divergente en Chine, avec la multiplication des autocrates ( Erdogan, Poutine, etc.) et, en France, avec la dégradation des permanences de députés élus ayant voté selon leurs convictions et leurs promesses, je crois assister à la fin de la démocratie.

      Rien n’est jamais acquis.

      1. En tous cas, belle leçon de démocratie que nous offre le Royaume-Uni, où, le Brexit ayant été voté par référendum de justesse ( 51 %), il n’est pas question de revenir dessus par le biais du Parlement (comme pour le rejet du TCE en France ) ou par un 2ème référendum .

        1. Oui vous avez raison.
          Mais je crois que les Anglais et leur dirigeants ont une haute estime de leur nation, l’histoire le montre … comme elle montre des graves défaillances dans notre pays.

          1. @ Hélène D’ici
            Peut-être est-ce parce que le Royaume-Uni n’a pas de Constitution écrite, et que tout est affaire de droit coutumier et de sentiment de consensus national, qui évoluent avec avec le temps ?

            La Reine a-t-elle le droit de trancher la question du Brexit, comme l’aurait fait n’importe lequel de ses prédécesseurs il y a 1 siècle ? Le Parlement peut-il annuler un accord de Brexit avalisé par le gouvernement ? Le gouvernement peut-il ignorer le référendum sur le Brexit , qui n’a pas force de moi, et le considérer comme un simple sondage d’opinion grandeur nature, qui ne l’engage à rien ?

            Sur tous ces points, il n’y a aucun texte écrit ni Conseil Constitutionnel qui apporte de réponse ; ce n’ est qu’une question de consensus national majoritaire.

              1. « Peut-être est-ce parce que le Royaume-Uni n’a pas de Constitution écrite, et que tout est affaire de droit coutumier et de sentiment de consensus national, qui évoluent avec avec le temps ?« 

                Judicieux.
                J’aimerais bien lire quelque chose sur cette interprétation.

            1. Le problème du Brexit, ça sera, sans doute, les deux Irlande . Comme si ces gens là, avant d’être cathos ou anglicans ne devraient pas, d’abord, se sentir Irlandais .
              C’est, décidemment, pas ce genre de truc qui va me reconcilier avec les religions !

                1. J’aime bien la définition Gréco – Romaine antique :  » est démocratique un gouvernement auquel tous participent  » . Bon, ça demanderait un gros boulot de mise en place, afin que ça ne devienne pas un souk sans nom, mais si, au moins, ça envoyait aux oubliettes cette com’ qui veut se faire passer pour de la politique, ce serait déjà pas mal et ça conduirait, sans doute, les citoyens à s’impliquer plus qu’ils ne le font en « démocratie  » représentative

                  1. En parlant des Irlandais : l’équipe d’Irlande de rugby est composée de joueurs tant de l’Irlande du sud que de l’Irlande du nord . Bon, pour ménager les susceptibilités, on joue les deux hymnes lors des match internationaux, mais cette union rugbystique prouve que l’unité irlandaise est possible ( à condition que les Anglais ne mettent pas leur grain de sel )

      2.  » Né en 1938, j’ aurai assisté à béaucoup de bouleversements du monde  »

        apparemment ce sont plutôt les bouleversements qui vous ont assisté vu ce que vous en percevez

  3. Oh le gros cinoche auquel nous assistons…,le G 7 mieux que le festival de Cannes 😃

  4. Mon dieu !
    Après avoir mis les 2/3 des occidentaux à genoux avec « les réformes »
    panacée de l’ultra libéralisme, voilà t-y pas qu’on ne sais pas comment réanimer les consommateurs exsangues.

    « FAUT-IL « RÉMUNÉRER » LES MÉNAGES POUR ÉVITER UNE CRISE MONDIALE ?« 

    https://www.capital.fr/economie-politique/faut-il-remunerer-les-menages-pour-eviter-une-crise-mondiale-1348157

    Ce n’est pas exactement le tittytainment de Brzezinski maison s’en rapproche.

    https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Tittytainment

    1. Ca ressemble aussi à la » monnaie hélicoptère » c’est à dire .larguer des billets pour relancer la consommation..
      Comme Robert l’écrit, il y a risque que les gens épargne l’argent reçu au lieu de le dépenser.. ce qui ne servirait à rien..

      Il y aurait bien quelque chose de bizarre dans l’idée. Tout le monde sait que des structures comme Blak Rock, fond de pension, assureur, investisseur n’est pas un repaire d’Abbés Pierre.. Black Rock donc, schématiquement, rafle l’épargne de précaution des retraités, des manants qui ont un peu de rab sur conso, les liquidités des entreprises etc..

      Or aujourd’hui les taux d’intérêts sont négatifs, le monde marche sur la tête..
      – les taux bas excitent l’envie de crédit des particuliers, et les effets de leviers des entreprises…. ce qui augmente la dette privée..

      – les états ont tout intérêt à continuer à s’endetter puisque les prêteurs payent pour placer leur pognon (intérêts négatifs) dans les endroits les plus sûrs du monde :certains états occidentaux (un état a la chance de regrouper des contribuables qui assurent les remboursements sur des générations..

      Reste un problème sur long terme…
      Black Rock, les assureurs, les banques les prêteurs qui agglomèrent l’épargne que les manants leur confient avec amour, risquent bien de ne plus pouvoir rembourser aux dits manants les sommes placées puisque les taux d’intérêts de titres à moyen long terme sont négatifs

      Reste le tour de passe passe qui devient un classique politique : troquer un futile « pouvoir d’achat  » au présent, contre un très aléatoire futur… (comme un pouvoir d’achat issu d’une baisse des cotisations sociales)

      1. Voilà pourquoi l’or monte ?

        Les épargnants n’ont sans doute pas envie de servir de pompe à fric pour soutenir l’économie, pendant que les gros porteurs ont leurs actifs planqués dans des trusts ?
        Je n’y avais pas pensé.

        Remarque qu’en France on a commencé à vampiriser l’argent des Français avec le « machin » ( j’ai oublié le nom) en reversant 20 milliards chaque année aux entreprises.

        Et pendant ce temps, celles-ci (sans doute pour relancer la consommation😀) dégraissent leurs effectifs en les rendant malades puis inaptes au travail, de sorte qu’elles ne payent pas leur dû, mais le font prendre en charge par la collectivité, c.a.d. La sec.soc. par exemple.

        Rejouerait on le bal des vampires ?

  5. Rémunérer les ménages (en période de fort chômage et d’incertitudes) va dans l’ensemble pousser le public a plus épargner que dépenser et donc engendrer plus de récession. « Le moyen de combattre les récessions consiste à créer de la monnaie » (Paul Krugman – pourquoi les crises reviennent toujours).
    Voir « Monetary Theory and the Great Capitol Baby-sitting Co-op Crisis » (Richard Sweeney – 1978)
    Cela va contre la politique monétariste actuelle, anti inflationniste et anti keynésienne et comme les États sont super endettés….une crise (retardée par la baisse des taux) paraît inévitable?

  6. Ben tiens puisqu’on parle « pouvoir d’achat » au présent contre futur très aléatoire, j’espère que vous avez pris connaissance du rapport frelaté de Delevoye sur les retraites…
    A force de tout truander depuis deux ans, les farces sont démantelées en quelques jours par des lecteurs techniciens vigilants… le temps de lire quoi !!

    A ne pas manquer non plus dans le Canard de cette semaine le hold up du ramassis de crapules gouvernemental de la réprivé faisandée, sur les aides sociales :
    Pour celles et ceux qui ne lisent pas, le principe de l’égalité voudrait que nous souffrissions des mêmes infos..

    – braquage sur les comptes du logement : 1.4 milliard

    – rafle sur les réserves des retraites : 71 milliards pour trafiquer la répartition

    – siphonnage du pognon des chômeurs : au détriments des jeunes 3,4 milliards et 6 milliards déjà engrangés suite à la manip entre cotisations et hausses CSG l’année dernière

    – racket sur les comptes de la sécu : 20 milliards sur 5 ans

    Il ne restera bientôt plus que les foulards rouges myopes à 5000 balles par mois pour soutenir la déchetterie en marche..

    enfin tant que leur épargne ne sera pas siphonnée..!!!

Les commentaires sont fermés.