Quand Christophe Barbier dézingue la réforme des retraites…


En quelques phrases, une poignée de minutes, Christophe Barbier explique que la réforme des retraites devrait s’adapter aux générations et aux différents métiers. Mais alors, il n’y a plus d’universalité s’exclame le journaliste de BFM Tv, interloqué par ce changement de logiciel.

Euh… si… mais plus tard…. vers 2040 ou 2050.

Ne riez pas.

Ils sont formidables.

barbier

 

 

11 réflexions sur « Quand Christophe Barbier dézingue la réforme des retraites… »

  1. bonjour, nous aussi dans notre presse régionale on en a une qui ne vaut pas le détour , et c’est comme çà toutes les semaines.Bon je crois savoir qu’elle est connue pour çà…Le journalisme de classe bien parisien qui vient expliquer aux péquenots ce qui est bien et pas pour eux.Je viens cafter ici parce que sur leur site tout commentaire critiquant la dame passe à la trappe.le mépris de classe par excellence…
    https://www.letelegramme.fr/debats/un-parfum-de-cynisme-13-12-2019-12457778.php

    « À pied, à trottinette, bloqués au volant de leur voiture ou prenant d’assaut des bus bondés pour se rendre à leur travail… Comment les non-grévistes, victimes épuisées bien que présumées consentantes des grèves SNCF et RATP, ne s’interrogeraient-ils pas ? Combien de temps va durer ce qu’un proche de Macron appelle « la chorégraphie habituelle » des mouvements sociaux en France ? « Chorégraphie » : voilà qui en dit long sur une forme de cynisme du Président. Il sait bien qu’il devra puiser encore des milliards dans les caisses, que chaque jour qui passe aggrave les pertes des commerçants et artisans et, peut-être, les licenciements. Mais il tient à entrer dans l’Histoire comme un réformateur plus courageux que Chirac, Sarkozy et, bien sûr, Hollande. Alors, tant pis pour la casse !

    En face, le patron de la CGT, Philippe Martinez, a deux objectifs : doubler la CFDT qui lui a ravi la première place et absorber le mouvement des gilets jaunes qui l’a déstabilisé, l’an dernier. Il y parvient provisoirement en s’appuyant sur les conducteurs de train. Ceux-ci, bien payés et bien lotis en matière de retraite, disposent du pouvoir exorbitant de bloquer le pays. Alors, tant pis pour les vraies « misérables » – femmes de ménage, aides-soignantes – qui risquent, elles, d’y perdre leur santé et leur emploi. Quant au patron de la CFDT, Laurent Berger, il avait une raison de protester quand le Premier ministre a « franchi la ligne rouge » en fixant à 64 ans « l’âge d’équilibre » de la retraite : le haut-commissaire Jean-Paul Delevoye ne lui avait pas dit cela. Mais, en rejoignant la manif annoncée, Berger défend-il les oubliés ? Ou cherche-t-il à reprendre l’avantage sur Martinez et à se faire respecter par Macron ? »

    étonnant non?

    vivement mardi.

  2. Cette réforme, c’était déjà n’importe quoi et voilà t – y pas que l’âge pivot serait négociable . On se demande si les adhérents de la CFDT et de l’UNSA ne finiront pas par s’apercevoir qu’on se fout de leur fiole .
    Le haut commissaire à la réforme des retraites, un certain Jean Paul Delevoye ( 72 ans bien tassés ) a des trous de mémoires concernant ses activités susceptibles de conflits d’intérêts ! Voilà ce qu’il arrive lorsqu’on dépasse trop l’âge légal ( 62 ans ) de départ en retraite .
    « C’est une réforme historique  » tonne le petit marquis . « C’est une erreur historique  » lui rétorque le secrétaire de F.O.
    Macron s’était déjà fait dézingué par Ruffin dans son bouquin  » Ce pays que tu ne connais pas  » . Natacha Polony l’achève dans un édito de Marianne .
    Y a pas, les gars : on est gouverné … par des charlots !

  3. Je regarde pas et je ne lis pas Barbier pas de temps à perdre avec des speakers charlatans qui radotent des solutions qui ont montré leurs faillites depuis 30 ans et plus…

    et quand je vois sa gueule, je zappe..

    ya qu’à boycotter putain…avec des creux sévères dans l’audimat pendant leur passage ça les ferait peut être réfléchir..

    oui je sais c’est simplet, mais c’est un peu un geste citoyen comme trier les ordures…

    1. et quand je vois sa gueule, je zappe..

      héhéhé je viens de me rendre compte que je ne regarde plus la télé depuis plus de 15 ans…

      prenez ça comme une métaphore …..

  4. Je rigole rien qu’à envisager un simulateur de retraites qui sortirait un montant de pension versé dans … 30 ou 40 ans . Même des économistes néo libs affirment que c’est du bidon parce que trop de paramètres évolueront durant cette période !

  5. Cét’y pas qu’il aurait alhzeimer notre bon Jean Paul…parce que là ça commence à faire beaucoup…mais heureusement notre bon Édouard dans sa grande mansuétude lui garde toute sa confiance…franchement y a pas un jour où je ne suis pas émue par tant de bonté…le bon peuple va bien finir par se ranger….
    Tiens j’écoutais une députée dire que la preuve qu’il faut travailler plus longtemps…c’est que les retraités en redemandent et  » préfèrent » continuer à bosser…distribution de prospectus etc.
    J’avoue préférer ne pas écrire l’opinion que j’ai de ces politicards…ça serait pas joli !

  6. jean Paul de (mes deux) vient finalement d’avouer 13 hobbies en dehors de sa fonction officielle dont 2 rémunérées…comment dire.allez un petit tour sur Wikipédia: Sénateur 10ans,député 2ans,maire 30ans cumulés,conseiller général 20 ans,président de l’assois des maires de france 10 ans,médiateur de la république 7 ans,président du conseil économique social 5 ans et ses fonctions retraites depuis 2 ans dont ministre…c’est long à écrire.arrivé là je n’ai pas ma petite calculette mais çà doit faire un pognon de dingue (les hobbies c’est pour les clopes) si quelqu’un se sent assez courageux pour calculer combien il palpe et depuis combien de temps je suis preneur.parce qu’en on voit çà et qu’on nous parle d’un projet juste,rendez vous compte 1000 euros pour une carrière complète.Il ose même geindre que  » c’est une situation douloureuse à vivre » (quand on met cette phrase à coté des rabotages effectués sur la pénibilité)…Pourquoi n’y a t’il pas journaliste digne de ce nom pour lui balancer çà à une heure de grande écoute,bon c’est pas tout çà il faut éplucher les patates à frites pour ce midi …

    1.  » c’est pas tout çà il faut éplucher les patates à frites pour ce midi … »

      qu’est ce qu’on peut être différent d’un manant à l’autre.!! c’est ça la diversité.
      Pendant qu’il y en a qui épluchent les patates, d’autres vont s’avaler une eau de malt à la santé des camarades..

    2. Vous êtes sans cœur @ mcquem…cela s’appelle de la Delavoytion oups de la dévotion ! C’est un truc que t’attrappe sans t’en apercevoir…voyez vous à un certain niveau tu vois même plus quand t’as 5000 balles de plus…alors que 30 euros de plus pour passer à mille..ca se voit 😊
      Et puis crotte arrêtons d’êtres mesquins !

Les commentaires sont fermés.