20 réflexions sur « Chanson du dimanche: birds and daisies »

  1. Tout à fait d’accord avec Hélène.

    The Dixie Chicks s’appellent maintenant The Chicks. Vous vous souvenez peut-être de ce groupe féminin du Texas, qui en 2003 avait subi l’ire des réactionnaires, conservateurs, républicains des USA pour avoir déclaré qu’elles avaient honte que George W. Bush soit leur président. Elles avaient été bannies des radios et TV, et des imbéciles avaient acheté leurs disques pour le plaisir de se filmer les détruisant. C’est dans le cadre de la crise après la mort de George Floyd qu’elles ont décidé de changer de nom, Dixie (Dixieland) étant le surnom de l’ensemble des états du sud, racistes et esclavagistes. Un changement symbolique en soutien de BLM qui, bien sûr, enrage les suprémacistes blancs. Et puis elles ont fait ce clip :

  2. Rien à voir avec la chanson du dimanche mais j’ai besoin d’en parler.

    Je suis née à Moissac en 1944, 2 jours après le départ des allemands et j’y ai vécu jusqu’à la fin de mon adolescence. …j’ai mainte fois entendu parler de tous ces moissagais qui ont été des « justes », de ces jeunes collégiens qui ont été fusillés devant leurs camarades et j’en passe.
    Et les nouvelles générations qui n’ont rien trouvé de mieux que d’élire un RN !!!
    Les maires qui ont relevé Moissac, le Docteur Villeneuve, le Docteur Rigal pour ne citer que ceux là doivent être aussi tristes que moi ce soir. Je leur rend hommage.
    Désolée, j’étais vraiment hors sujet mais peut-être me comprendrez vous.

    1. Mamyda, Je connais Moissac et suis trés peiné. J’ai grandi au nord de Moissac dans le Lot. Les habitants auraient-ils oubliés cette année 1944 quand y stationnait un régiment de la tristement célèbre division Das Reich qui assassinat les populations jusqu’à Oradour sur Glane:
      https://www.quercy.net/accueil/patrimoine/histoire-du-quercy/la-resistance-en-quercy/8-juin-20-juin-1944-la-division-das-reich/
      Dans les années 60/70, des témoins (de ma famille) m’ont souvent raconté comment ils avaient vécu (et survécu) cette histoire:
      https://www.google.com/search?q=frayssinet+le+gelat+1944&oq=frayssinet+le+gelat+1944&aqs=chrome..69i57.12879j0j8&sourceid=chrome&ie=UTF-8

      1. Oui c’est bien ça. J’ai vu le jour dans une école située au beau milieu des vignes de chasselas. J’ai entendu moi aussi beaucoup de récits. . La directrice de l’école était franc maçon et mon père avait découpé une trappe sous le bureau de ma mère pour cacher les documents et tracs de sa collègue.
        Depuis la Garonne a coulé. Le travail dans les vignes est pénible et le chasselas ne se traite pas comme du raisin à vin, de plus les vergers se sont beaucoup développés et ils ont fait venir des bulgares pour recolter les fruits, tailler les arbres etc. Certains se sont sédentarisés, la communauté s’est développée et a été, à tort ou à raison, chargée de tous les « péchés ».
        Résultat un FN hérite de la mairie et les bulgares continueront à faire le travail qui fatigue trop les moissagais !

    1. Superbe ! Tout simplement superbe !

      Rien à voir, ou peut-être quelque chose, puis que j’y ai pensé immédiatement :

      1. Bien sûr, perfidia, magnifiquement chanté. Je me trompe peut être, mais je crois que vous l’aviez postée il y a quelques temps déjà.

        Allez, je vais me lover dans les bras de Morphée avec

          1. Bon ça ne marche pas, il s’agissait de « petit pays » de Cesaria Énora.
            Tant pis 😞

        1. Je m’en doutais, que je l’avais déjà postée. En fait, j’étais sûr d’avoir déjà posté Ikira Barú, mais pas d’avoir choisi cette chanson.

Les commentaires sont fermés.