Chanson du dimanche: way of hearts

Macronistan en 3 ans d’images

Je rassemble sur mon compte FlickR, créé en 2008 puis intégralement vidé il y a quelques temps, toutes les iconographies et montages photos que je fais depuis que Macron est président.

ça fait peur.

https://www.flickr.com/photos/sarkofrance/?

juan

Culture du viol

Certains ne veulent pas comprendre. La culture du viol est un truc très bien expliqué par la blogueuse Crêpe Georgette dans un récent ouvrage. Cela désigne cet ensemble de principes et de réflexes que les hommes font subir aux femmes au nom de leur plaisir sexuel et de domination.

Gérald Darmanin ne nie pas avoir demandé une faveur sexuelle en échange d’une faveur professionnelle. Il conteste que la femme n’était pas consentante. Non seulement il y a désaccord entre les deux, mais en plus c’est exactement à cause de que Darmanin avoue – l’exercice tranquille de cette culture du viol – qu’il doit démissionner.

Dans Libération, Laure Lebreton résumé la seconde indignation, après la stupide intervention de Macron du 14 juillet.

“Pouvait-il choisir pire défense ? «Il y a aussi une relation de confiance d’homme à homme», a expliqué Emmanuel Macron mardi, pour justifier sa décision de promouvoir au ministère de l’Intérieur un élu visé par une enquête pour viol. Tout d’un coup, aux yeux des partisans comme des pourfendeurs de Gérald Darmanin, il n’est plus question de présomption d’innocence et encore moins de «grande cause du quinquennat». On parle de solidarité masculine, de cet entre-soi qui est au cœur du combat pour l’égalité entre les femmes et les hommes.

C’est effectivement la pire des défenses. Et la plus sincère. Quel odieux personnage…

14 juillet, été brutal

Chanson du dimanche : the Kufiyeh is Arab

Ecouter Mélenchon, tranquillement.

Je sais bien que les antiMélenchonistes primaires qui ne s’arrêtent à un demi-tweet ou un extrait par les médias officiels ne prendront pas la peine d’écouter cette video de la semaine. Ils ont tort. Qu’ils se taisent.

Je me fatigue à lire Sarko et maintenant Macron et ses sbires, dans le texte et le plus exhaustivement possible. On attend de même des gugus qui braillent Mélenchon=dictateur.

Chaque semaine, et celle-ci encore, il explique clairement et calmement l’actualité. Il ne s’agit pas d’être d’accord béatement avec tout ce qu’il dit. Mais juste de reconnaitre que ce travail est l’une des meilleures explications du monde qui nous entoure.

 

« Ce qui nous sépare de EELV, ce n’est pas l’écologie, c’est la question sociale dans l’écologie. »

Pas mieux.