Culture du viol


Certains ne veulent pas comprendre. La culture du viol est un truc très bien expliqué par la blogueuse Crêpe Georgette dans un récent ouvrage. Cela désigne cet ensemble de principes et de réflexes que les hommes font subir aux femmes au nom de leur plaisir sexuel et de domination.

Gérald Darmanin ne nie pas avoir demandé une faveur sexuelle en échange d’une faveur professionnelle. Il conteste que la femme n’était pas consentante. Non seulement il y a désaccord entre les deux, mais en plus c’est exactement à cause de que Darmanin avoue – l’exercice tranquille de cette culture du viol – qu’il doit démissionner.

Dans Libération, Laure Lebreton résumé la seconde indignation, après la stupide intervention de Macron du 14 juillet.

“Pouvait-il choisir pire défense ? «Il y a aussi une relation de confiance d’homme à homme», a expliqué Emmanuel Macron mardi, pour justifier sa décision de promouvoir au ministère de l’Intérieur un élu visé par une enquête pour viol. Tout d’un coup, aux yeux des partisans comme des pourfendeurs de Gérald Darmanin, il n’est plus question de présomption d’innocence et encore moins de «grande cause du quinquennat». On parle de solidarité masculine, de cet entre-soi qui est au cœur du combat pour l’égalité entre les femmes et les hommes.

C’est effectivement la pire des défenses. Et la plus sincère. Quel odieux personnage…

26 réflexions sur « Culture du viol »

  1. « Gérald Darmanin ne nie pas avoir demandé une faveur sexuelle en échange d’une faveur professionnelle. »

    Imaginons un seul instant que tous les emplois offerts par les boîtes privées en France dépendent de ce genre de troc ….
    Alors que penser lorsqu’il s’agit du public !

    Si je résume, une ou un qui n’est pas le genre de beauté recherché par l’employeur reste à pôle emploi ?
    Est ce que le droit au chômage sera obtenu à la gueule du client
    bientôt ?

    Je ne vois pas le rapport avec « la culture du viol », sans doute parce je n’ai jamais réussi à suivre intellectuellement les contours de ce concept.

    J’enrage, car il vaudrait mieux s’atteler aux réalités des viols bien concrets, d’enfants et adultes, et ne jamais lâcher d’un pouce ceux qui les excusent.

    Il n’y a pas de culture du viol il y a un laxisme à tous les niveaux vis à vis des violeurs.

    Il y a finalement assez peu de temps que l’opinion publique a pris conscience de l’étendue de ce fléau (moi y compris).
    Commençons par exercer une pression continue pour que tout soit mis en œuvre afin de le diminuer considérablement au lieu de soulever de nouveaux concepts.

  2. Arrêt sur Images, à propose de « d’homme à homme » :
    « Cela signifie qu’il n’a pas mesuré à quel point cette expression, « d’homme à homme », a changé de sens depuis #Metoo, et est devenue justement excluante pour la moitié de l’humanité. « Nous avons eu une discussion de dominant à dominant, et nous en avons conclu que notre domination était juste ». « Nous avons eu une discussion de Blanc à Blanc, et nous avons conclu que l’esclavage était une nécessité économique ». Comment faut-il vous l’expliquer ? »

    Je ne sais pas si l’article est accessible aux non-abonnés, mais vous pouvez toujours essayer :
    https://www.arretsurimages.net/chroniques/le-matinaute/macron-et-darmanin-dhomme-a-homme

  3. Macron « légitime » d’homme à homme…le droit aux faveurs sexuelles en échange d’un passe droit…et nous le dit les yeux dans les yeux… Darmanin est ministre de l’intérieur !
    Un mépris et une provocation de plus !

    1. Plus qu’un mépris ou une provocation : Une trahison, le viol est une trahison.

      Une parmi tant d’autres, tout comme l’élection de 2017 qui dès son début fut petit à petit empreinte d’une déloyauté rampante envers le peuple.

      ***

  4. Darmanin n’est pas le seul à avoir une enquête préliminaire aux fesses . Il y a Richard Ferrand ( 4ème personnage de l’Etat ), Dussopt, secrétaire d’état à je ne sais plus quoi … ! Le cas de Darmanin, ça ressemble un peu au cas Griveaud, le chantage à la nomination en plus . Et Chiappa qui dédouane ce brave Gérald … ! Y avait aussi Beaupain, l’écolo qui pratiquait aussi la culture du viol, ainsi qu’un certain DSK . En cherchant un peu, on doit en trouver d’autres . On pourrait citer Félix Faure mais, outre qu’i y avait consentement, ça s’est mal terminé pour lui :  » il se voulait César, il a fini Pompée  » ( Clemenceau ) !
    En fait, de tous les pays « démocratiques », la France se trimballe un paquet de politiciens dont les turpitudes ne nuisent guère à la carrière .
    Vous avez dit  » République bananière  » ?

  5. Je vais tâcher d’être positif pour une fois, l’avenir qu’on nous réserve avec le corona est assez limpide et va faciliter le travail des juges

    la devise post virus est « si tu aimes ton prochain reste à plus d’un mètre ».. ..

    Hélène disait de ne pas être masochiste, je suis d’accord, la petite bande de tarés dans la toute puissance est en train de nous emmener dans les égoûts… gueuler ne sert plus à rien, les dingos d’état se sont enfermé dans leur bunker et finissent leurs opérations de braquage gigantesque au dépend des gueux..

    1. ah oui !! j’ai oublié de dire que Darmanin est à l’intérieur.. ça va tenter de blanchir à tour de bras , et le blanc c’est bien le sujet non ?

      à mon sens on sous estime largement tous ces petits fumiers qui continuent à voter en catimini des lois scélérates en continuant à hypnotiser la foule avec le délire épidémique..

  6. … et la « culture de l’unilatéralité de la décision d’euthanasier » on en parle pas beaucoup.

    « Un an après, le juriste Christophe Foltzenlogel juge que la mort de Vincent Lambert est l’expression d’une conception contemporaine altérée de la dignité humaine. Il déplore l’indifférence des pouvoirs publics et de la société française à l’égard des personnes handicapées.« 

    « Il y a bien « un chiffre noir » des euthanasies en France. Un nombre qui existe mais qu’il est impossible de connaître en l’absence de poursuites judiciaires ou administratives« ….

    « ….Il arrive en France que des médecins euthanasient des personnes en raison de leur handicap car ils jugent que leur vie ne vaut plus la peine d’être vécue.« 

    https://www.lefigaro.fr/vox/societe/en-france-on-considere-que-la-vie-des-personnes-handicapees-ne-vaut-pas-la-peine-d-etre-vecue-20200713

    1. Hélène
      On peut débattre du cas de Vincent Lambert, mais alors, il faut mettre en parallèle le cas de Vincent Humbert ( à l’origine de la loi Léonetti ), que sa mère, à sa demande, a euthanasié avec l’aide d’un médecin, ce qui les a conduit au tribunal, lequel a prononcé une peine de principe . Vincent Lambert était dans un coma profond dont il n’avait, selon les médecins, aucune chance de sortir et, de fait, de faire connaitre sa volonté . Ajoutons que l’acharnement des parents faisait peu de cas de l’existence de leur belle-fille, condamnée de fait a ne pas pouvoir refaire sa vie .
      L’euthanasie, c’est pas tout blanc ou tout noir . Le handicap prend, hélas, beaucoup de formes lesquelles ne peuvent être appréhendées de la même façon !

  7. J’ai pris le temps de lire le billet de crêpe Georgette :

    https://www.crepegeorgette.com/2016/04/08/culture-du-viol/

    « Lorsqu’on parle de « culture du viol » il ne s’agit pas de dire que vous soutenez le viol voire même en commettez. Il s’agit de faire comprendre que nous baignons dans une culture où le viol est minimisé, naturalisé, excusé voire même toléré (si cette phrase vous choque je vous renvoie aux affaires de viol célèbres et de ce qui a pu se dire sur les violeurs et leurs victimes) »

    Dire que pendant longtemps, comme une idiote, j’ai cru aussi que ces malades étaient victimes de la libéralisation des moeurs…

    Avec l’âge j’ai appris que tous les violeurs savent pertinemment que ce qu’ils font est interdit, et donc ne découle pas d’une culture (sinon ce serait permis).

    En revanche ils savent aussi que si le code pénal leur promet les pires châtiments, une fois la fameuse phrase dite par les journalistes « ils encourent une peine de prison de 20 ans »,en réalité ils ne risquent pas grand chose.

    Aussi, il ne faut plus intellectualiser les actes délictueux, il faut les punir sévèrement avec obligation de soin.

    1. Désormais il faudrait dénoncer le principe de l’inversion des rôles dans quasiment tous les domaines :
      le prévenu est la victime et la victime est répréhensible.

  8. 167 députés viennent au secours de Darmanin et de la présomption d’innocence…comme quoi mieux vaut soumettre une personne à des « faveurs » sexuelles plutôt que d’offrir du homard à ses invités…la question d’homme à homme eût été stupide 😊

    1. Tout le problème du cas Darmanin, c’est qu’il s’agit d’un personnage publique, a qui on a confié la responsabilité de l’ordre tout aussi public .Bien sûr qu’il y a la présomption d’innocence mais l’appliquer à Darmanin, c’est faire peu de cas de la fonction qui est la sienne . Rien n’obligeait à lui confier le portefeuille de l’Intérieur, surtout vu le petit chantage exercé par l’impétrant et le soutien de Sarkozy, lui même empêtré dans des affaires judiciaires .
      C’est, surtout, se foutre ouvertement du citoyen lambda qui se retrouverait illico au gnouf pour bien moins que ça !

  9. Est-ce utile de livrer davantage mes sentiments et irritations chroniques, ni le seul ici, relatifs aux divers sévices, atteintes, abus infligés aux femmes (et bien sûr les enfants ou autres adultes)
    Sinon ‘positiver’ puisque de notables avancées sont constatées ces dernières années; nous nous éloignons (à son rythme) des années 70’s etc.. où la plaintive était une « aguicheuse, donc une salope ».
    Quel courage, et ténacité !

    Vu hier, Vice news:
    https://www.vice.com/en_us/article/g5pd9m/why-does-the-rape-kit-backlog-exist?utm_source=Iterable&utm_medium=email&utm_campaign=curated_vice_daily_1362798

    rapide traduction: la Virginie avait 3000 tests de viol non examinés, les femmes ayant eu des agressions sexuelles ont été examiné avec ces tests (relèvent les indices, adn etc) mais n’ont jamais été envoyé pour analyse.
    « Inacceptable ! » réagit l’avocat général, il ne devrait pas y avoir 1 seul test non analysé.
    Ou signifie que le système judiciaire ne suit pas.

    °°°
    Affaire Lambert, 2008-2020, difficile d’échapper aux divers acharnements, médical, média, judiciaire.
    Son issue m’apportait qql éclairage; les parents sont de radicaux intégristes catholiques fanatiques (pléonasme) enclin à l’Opus Dei et Civitas, et auraient parait-il qql culpabilité de n’avoir pas su protéger Vincent d’un pédophile œuvrant à la Fraternité Sacerdotale de St Pie-x.
    Sacrée confrérie, no comment.

    L’euthanasie ? le même avis (à peu près) que l’avortement: choix personnel.
    Comme lui, avant Simone Veil, la personne concernée s’orientera en Suisse, Belgique ou Pays-Bas.
    Pareil, ..avec le temps,

    1. Si je comprends bien , le fait d’avoir des parents cathos intégristes qui auraient pu manquer à leur devoir, autorise d’emblée l’euthanasie de leur enfant handicapé !
      Belle jurisprudence digne d’une certaine époque à vomir.

      Nom d’un chien, dieu nous protège de vous voir un jour appelé en qualité de juré d’assise.

  10. Hélène
    Vincent Humbert , tétraplégique, aveugle et muet, qui ne supportait plus cet état, fut euthanasié, à sa demande, par sa mère, avec l’aide d’un médecin . Ce cas est à l’origine de la loi Léonetti , la mère et le toubib ayant été jugés et condamnés à une peine symbolique ;.
    Vincent Lambert était plongé dans un coma irréversible . Il n’était pas en mesure de faire connaitre sa volonté . (voir un précédent commentaire de ton serviteur )
    Tout deux furent victimes d’un accident de la route !
    Dans un cas comme dans l’autre, c’est au delà du handicap .

    1. On peut évoquer le cas de Jean Pierre Adams, dans le coma depuis 1982, suite à une erreur d’anesthésie . La loi Léonetti ne s’applique pas à son cas parce qu’il peut se réveiller comme s’éteindre naturellement , ce qui , selon les médecins, n’était pas le cas de Vincent Lambert !

    2. « Vincent Humbert , tétraplégique, aveugle et muet, qui ne supportait plus cet état, fut euthanasié, à sa demande, par sa mère, avec l’aide d’un médecin . »

      Voilà qui est totalement différent du cas Imbert, qui n’a rien demandé, sauf par l’intermédiaire divin de sa femme et son neveu qui l’auraient entendu dire.

      Le droit à être euthanasié je le comprends si il vient du malade, et encore, est ce qu’en pleine forme on est dans le même état d’esprit qu’au moment du passage à l’acte?

      Ça demanderait des discussions bien plus poussées que des avis de commentateurs comme les nôtres … bientôt on va nous proposer une « question à choix unique » voulez vous être euthanasié quand on le décidera, réponse oui ou oui🤣

      Cette année a été assez riche en enseignement sur ce point.

      Quand à la loi Leonetti elle est tellement distordue pour arriver à obtenir l’euthanasie, que je préfère ne pas l’évoquer. Ça n’est d’ailleurs pas pour rien que les médecins réclament une loi pour ça.

      Tu vois Alain, il faut autant que faire se peut, éviter d’accommoder les lois à sa sauce par idéologie, car lorsque d’autres le font pour des raisons qui nous desservent, on se trouve piégé par nos propres comportements.

      1. Vois tu, Hélène, la femme et les enfants du chauffeur de bus de Bayonne, dont l’état cérébral était le même que celui de Vincent Lambert , n’ont guère hésité lorsqu’on leur a posé la question du maintien de cet homme en état végétatif .
        Nul doute que le choix a dû être douloureux mais, comme dans le cas de Vincent Lambert, on est au delà du handicap !

  11. (mon emploi conditionnel, « se sentiraient coupable » suit et agrée l’article référent de wiki)
    Ce que je dis, pendant toutes ces années (12 !) à aucun moment il fut question (elles ne manquèrent pas) d’idéologies contraires au sein de cette famille, ainsi leur combat antagoniste.
    Ça les regarde.
    Il n’empêche, nous témoins publics ‘obligés’, ainsi participant et à l’occasion s’écharpant à coup d’arguments (c’est le principe; perso peu friand) pour ou contre l’euthanasie (je réserve mon avis) avec évidemment ses nombreuses et diverses pathologies, ou autres cas ‘particuliers’.
    En rien spécialiste.

    Peut-être suis-je tête en l’air, mais ce « détail » que je considère important (cf. avortement, mariage pour tous, prostitution etc.) ne m’apparut, et sans doute à qqls autres, étrangement non-évoqué.
    Je ne dis pas qu’il aurait « simplifié la situation », mais déjà d’y voir plus clair.
    Pourquoi 2020 ? car les parents ne lâche pas l’affaire.
    Ce que je pense des Dieux ou dogmes.. autre sujet, cependant si proche.

    NB, heureux légataire d’une famille idoine, qqls enfants et leurs petits (je touche du bois) en aucun cas un débranchement (déjà un oncle et ma tata chérie) n’aura une ligne dans la presse.
    Un choix oublieux de superstition.

  12. Petite parenthèse puisque ce n’est pas le sujet de jour…les médias ne se sont pas embarrassés de l’intimité de cet homme que l’on s’est permis de montrer en état de coma et sans sa permission…je n’aime pas la médiatisation autour de ces affaires qui ne font rien avancer du tout…parce qu’il n’y a pas une fin de vie qui ressemble à une autre, il n’y a pas une souffrance qui ressemble à une autre…qui peut décider de ce qui vaut d’être vécu ?

    1. Sylvie, vos propos sont sages et humains.
      Dire qu’il y a quelques dizaines d’années, il y a eu une bronca contre les images d’une petit fille qui s’enlisait jusqu’à en mourir, dans les sables mouvants.

      Aujourd’hui personne ne bouge. C’est la déchéance à tous les niveaux.


  13. Quel est le coût ? à l’attention porté aux films montrant mort ou violence (ici illustré par G Floyd et consorts)
    Evidemment j’ajoute rien (quota échu) et taire l’opinion.

    Aussi le souvenir (entre autres) d’une foto d’un môme noyé sur une plage, il s’appelait Aylan.
    L’info reçut un tel tombereau de « fake », j’ai pensé (aïe) qu’en dehors de nos-piscines ce n’était guère possible.

    °°° °°
    Viol; nouvelle plainte: Tariq R auditionné. Stop.
    (dans une bouche fermée jamais langue ne fourche)

Les commentaires sont fermés.