Archives pour la catégorie Blogs à suivre

Blog sous surveillance

C’est un sujet récurrent,. L’Etat sarkozyen nous surveille. Parfois, on délire, on croit « paranoïser » pour se faire peur.

Puis on tombe sur ce billet de la charmante Alicia BX : « Son blog déclenche une enquête de police » à propos d’un lycéen qui bloguait sur les réformes Darcos. la DCRI est venu au lycée récupérer son dossier scolaire. Ils n’ont que ça à faire ?

Puis un autre : Blogs sous surveillance.

La Présidence de la République n’est venue visiter Sarkofrance que 10 fois depuis un mois, la direction des impôts 12 fois, les Affaires Sociales (Brice Hortefeux) 26 fois, les Affaires Etrangères 18 fois. La DCRI est sans doute venue, mais elle est plus discrète.

Lundi, on pouvait lire que « L’Élysée et Matignon veulent regagner du terrain sur le net« .

Effectivement.

D’un côté les flics, de l’autre la propagande.

J’encourage vivement les membres du gouvernement d’investir le Net. Leurs outils seront autant de cartouches pour nos propres fusils. Nous manquons de temps. il nous faut lire, écouter, voir, se disperser et se concentrer.

Venez donc sur le terrain des blogueurs.

Be my guest.

Vendredi, la parenthèse féministe est-elle terminée ?

L’hebdo Vendredi, le 6 mars dernier, s’était courageusement et opportunément dédié aux Femmes. Courageusement, car la simple nouvelle qu’il se consacrerait exclusivement aux blogueuses pour la Journée Internationale de luttes des Femmes avait suscité une bloggo-twitto-polémique assez inédite. Et quand on est un jeune journal en recherche de lectrices et lecteurs, il est risqué de se brouiller avec les mâles d’entre eux. Opportunément, car qui dit polémique, dit buzz, pub gratuite, et curiosité avivée. Une belle opération.

Vendredi 13, l’hebdomadaire reprenait « une activité normale« , comme diraient les Guignols (dont on fête les 20 ans cette semaine).

J’ai donc compté les billets (hors brèves et inserts) rédigés par des blogueuses publié par Vendredi : sur l’affaire Total (page 2), aucun. Sur Hadopi (page 3), aucun. Sur l’homoparentalité, un billet sur deux (de Mémé Kamizole). Sur le supplément Salon du Livre, 4 billets (de Virginie Clayssen, de Marie Bonnet, de Capucine Cousin et Laura Pynson) sur 5 pages et 15 billets. Dans « idées nettes » (page 5), aucun. Dans les pages 6 à 8, on retrtouve Mémé Kamizole.

Je n’ai nulle envie de dire que Vendredi serait redevenu « machiste« . Les blogueurs irrités de l’initiative du 6 mars seront contents.

Comme me soufflait Wildo, « Bon, ça va ? les garçon sont contents de récupérer leur Vendredi ? »

Sept blogs en sept jours

L’estimé et influent Nicolas m’a invité à poursuivre une chaîne. Nicolas qui partage son avis, pas l’autre, celui qui n’écoute que le sien.

Je dois parler de 7 blogs que j’aime. Le choix est difficile. D’autant que Nicolas félicite également le blog de ma racaille de progéniture. En voici donc 7, que les autres me pardonnent, je les aime également.

Premier jour : Femmes engagées

Le lundi, les blogueuses que j’affectionne se liguent pour publier leur réflexion ou analyse du moment, sur un même thème. Je retrouve une proximité générationnelle de Mrs Clooney et Trublyonne, politique de CeeCee ou d’Hypos, féministe d’Olympe.

Deuxième Jour: Intox2007

Dagrouik a toujours une information à livrer qui a  échappé au plus grand nombre. Il fusille avec délectation l’actualité de droite, comme de gauche, syndicale comme patronale.

Troisième jour: Nicolas.

Le seul, le vrai, le modeste. Celui qui rebondit sur chacun de nos commentaires, le seul qui témoigne d’une réalité bistrot-métro-boulot-dod et d’analyses politiques fines et argumentées.

Quatrième jour : Gael

Gael a développé LE blog familial, culturel et politique inédit, montges video personalisés à l’appui. Créativité et chaleur, un univers rare dans une blogosphère souvent froide ou énervée.

Cinquième jour : Marc Vasseur

Marc, « jeune élu à la retraite« , a franchis le cap de m’inviter au Congrès de Reims. Une expérience personnelle inédite, avant que les Left Blogs ne s’écharpent sur l’autel d’une élection contestée. L’union reviendra. Marc témoigne de son militantisme de terrain avec franchise.

Sixième jour : Crise dans les médias

Eric Mainville reste discret, mais curieux. Parfois un billet se contente de quelques liens bien choisis. Eric a le talent de dire beaucoup en peu de mots.

Septième jour : Vogelsong

Sans y paraître, Vogelsong a construit son nid, celui de réfléxions argumentées sur un blog au titre prometteur : piratages, au pluriel. Il prend le temps de s’arrêter sur le fait, la phrase, l’attitude, la tendance. Merci.

Je tagge volontiers toutes celles et ceux mentionnés ici, qui ne le seraient pas déjà par d’autres.

je suis sexiste, ou pas

Des filles ont créé un blog politique et collectif « de filles ». Des mecs les ont tâclé. Pour l’avoir célébrée, j’ai récolté quelques critiques que je n’ai pas compris.

Je n’ai rien compris.

Je ne comprends pas qu’un garçon se sente suffisamment, intuitivement, désagréablement troublé par l’existence d’une telle démarche.

Je ne comprends pas.

Sur le fonds, Farid Taha développe trois arguments , dans un billet au titre fameux « sexisme 2.0 » : (1) le féminisme est un combat, (2) il ne faut pas justifier une réaction sexiste (comme la création de ce blog) par la « réaction à une supposée attitude sexiste de l’autre sexe » , (3) il serait réducteur de considérer les différences de vues entre blogueurs et blogueuses «  sur la seule base sexiste. »

Farid a raison. Pour tout dire, j’ai l’impression d’être plus féministe que pas mal de copines ou collègues qui tolèrent leur beauf à la maison. Le sexe (ie l’existence ou pas d’un truc qui pend entre les jambes, et tout le bordel qui va avec) ne justifie une différence de raisonnement politique en soi.

Mais est-ce le sujet ?

Comment nier que les inégalités socio-professionnelles et politique, parfois l’asservissement culturel et domestique, qui frappent la gente féminine dans une majorité de pays (y compris encore en France) induisent une autre perception de la vie sociale, politique, culturelle ?

Je ne comprends pas ces réticences naturelles à une nouvelle expression politique. Il est rageant et stupide que la blogosphère, pour ne parler que de ce lieu, soit féminine quand elle parle cuisine, mode ou enfants.

La politique doit parfois se sexuer, car la société est sexiste.

C’est aussi simple que cela.

Blogueurs républicains

Une fois de temps en temps, des blogueurs affrontent le contact physique. Mercredi se tenait la dernière édition de la République des Blogs, ce rendez vous repris par Jules et Authueil.
Authueil justement, premier contact sur le pas de l’entrée du Pachyderme où se tenait la manifestation, m’accueille d’un « J’ai posté un commentaire sur ton dernier billet de mauvaise foi. » Et nous échangeons sur les comptes de campagne. « Au fonds, j’t’aime bien. » « Pareil, dommage que tu sois de droite. » « Il faut bien que j’ai un vice. »
Voici la RdB, un rendez vous où l’on peut constater de visu que nos désaccords peuvent s’exprimer simplement, et avec respect. Nick Carraway également a corrigé mes approximations (« les Francs Maçons n’ont pas été persécutés ! »)

Le respect justement, au-delà de certains coups de gueule et scissions blogosphériques, était manifeste à lors de cette République des Blogs.  J’ai pu croiser Dagrouik, l’oeil toujours vif, qui failli trinquer avec Nicolas J, à la faconde 2.0 hors normes; Dagrouik, encore, qui tape gentiment sur l’épaule d’Abadinte en passant près du bar; Jon, placide et déterminé et Vogelsong, plume exigeante dont Rosselin loua la qualité; Quitterie, déçue par l’opposition en général, qui réfléchit à autre chose (mais quoi ?!); Rubin, qui m’avait taclé sur l’affaire Kouchner,

Mathieu L se préparait à la grève, tout « privilégié » qu’il est. Comme Eric Mainville, il s’interrogeait sur le volume de publication (je ne suis que besogneux, chers amis). Je voulais convaincre Eric et Nicolas de nous mobiliser sur le thème de la précarité. Eric se désolait que les blogs de gauche ne tapent sur Sarko; Nicolas se désolait que la blogosphère s’emballe si vite sans débat sur la guerre à Gaza ou Ségo versus Aubry. Avec Cratyle , nous avons parlé liens, « parcours » et démocratisation du Web.

Hypos et moi avons pu quadrupler le volume de nos échanges (:-)) : « Alors, cette initiative de filles ? » « Attends, Mrs Clooney est là… » « Elle est à Paris ?! » Elle était effectivement là, appareil photo dans le sac. Une assiette de pates plus tard, on avait tout déballé: le féminisme, les blogs, les limites à se dévoiler, la personnalité de Ségolène Royal, et plein de choses encore qui n’intéresse que nous.

Jacques Rosselin et Maud Etienne, de Vendredi étaient là. Vendredi n°14 est dans les kiosques. Philippe Cohen, de retour à Marianne2, s’interrogeait sur les prochains mois du Monarque en place; Sylvain Lapoix, aussi souriant et dynamique, excusa l’absence de Bénédicte Charles, que j’ai regrettée.

Les « stars » du blogging mondain n’étaient pas là.

Cette RdB était toute entière dévolue aux blogueuses et blogueurs républicain(e)s.

Les 8 billets les plus lus de 2008

A l’instar du « Privilégié‘, je suis allé regarder par curiosité les 8 billets les plus lus sur Sarkofrance en 2008, en complément d’un précédent bilan annuel. Les lectures via d’autres relais ne sont pas comptées. Les voici :

1. 86ème semaine de Sarkofrance: l’abécédaire des promesses non tenues par Sarkozy (8460 consultations)

2. Proglio, Sarkozy et Dati: petites affaires entre amis ? (7 675 consultations)

3. Luxe, calme et Rachida Dati (3536 consultations)

4. Nicolas Sarkozy et Carla Bruni vont se marier avant les élections municipales (2 232 consultations)

5.  36ème semaine de Sarkofrance : « un réel problème de comportement » (2026 consultations)

6. Président, Sarkozy veut maintenant être « riche et célèbre. » (1760 consultations)

7. 64ème semaine de Sarkofrance : la petite semaine d’un petit président (1580 consultations)

8. Carla Bruni est bi… (1560 consultations)