Archives pour la catégorie Chroniques politiques

Comment Marine Le Pen veut-elle « corriger » les médias ?

Marine Le Pen égrène les noms de journaux, parfois celui de leurs propriétaires ou meilleures plumes, pour mieux les faire siffler dans ses meetings. La petite avalanche de révélations et confirmations sur l’ampleur de la fraude et son organisation au sommet du parti frontiste a ravivé ces haines anti-médias, faisant oublier combien les mêmes médias n’ont cessé (1) d’assimiler Le Pen et Mélenchon ce qui profita à la première bien plus qu’au second, (2) louer la « normalisation » du FN depuis l’accession de la fausse blonde présidente à sa tête.

Alors, juste retour de bâton ?

Oui, assurément.

Car ces « révélations » n’en sont pas. Le FN reste un parti violent, au nombre record de responsables condamnés, et les accusations de détournements de fonds publics ne sont pas nouvelles. La seule info de ces derniers jours est la fraude aux cotisations sociales dénoncée par un député européen ex-frontiste.

Marine Le Pen, comme Fillon, accuse et fustige les médias. A chaque attaque, j’attends qu’un journaliste pose la question ultime: et si vous étiez a u pouvoir, que feriez vous pour corriger les médias ?

J’ai vaguement entendu Florian Philipot promettre l’instauration d’un collège de la société civile au sein du CSA. On imagine déjà des représentants frontistes désignés au coeur de l’institution. Mais pour le reste, le programme du FN à l’encontre des médias est étonnement vide.

Horriblement vide.

Dangereusement vide.

 

 

 

Qui soutient vraiment Macron ?

Il n’y a rien de grave, rien de sale, rien de méchant.

Juste une clarification qui mériterait enfin d’autres clarifications qui, malheureusement, n’arrivent pas.

Les soutiens de Macron d’abord. Comme le relève précisément le Monde, Macron rassemble une partie de socio-libéraux,  des élus (ex)socialistes, de l’UDI, de feu le RPR; des économistes libéraux en tous genres, quelques grands patrons. Il y a Alain Minc, il manque Pierre Gattaz.

Il n’y a rien de grave, rien de sale, rien de méchant. Il s’agit de clarification. Il s’agit de comprendre qui s’apprête à remporter l’élection présidentielle (si l’on en croit les sondages) ou, plutôt, qui s’apprête à s’effondrer devant Marine Le Pen au second tour de la même élection.

Il y a encore des éditorialistes consentants pour affecter Macron à la « gauche« , comme l’envie de prolonger un feuilleton droite/gauche qui n’a plus lieu d’être. Macron lui-même répète qu’il n’est ni de gauche, ni de droite, et vice-versa.

Il est surtout l’adversaire rêvé pour une candidate frontiste qui l’attend le pied ferme: jamais élu, déjà ministre, co-responsable du bilan Hollande, au coeur du pouvoir financier. Macron est à Le Pen ce qu’Hillary était à Trump, l’expérience et un parti politique en moins.

Attaqué sur sa cohérence politique, Macron a eu cette réponse curieuse, à peine surprenante sur TF1 dimanche soir: d’abord, la moitié des député(e)s seront nouveaux. Un premier renoncement sur la volonté de « tout changer » il y a quelques mois. Ensuite, le gouvernement sera de « 15 membres maximum, avec des personnes de la société civile et des personnes du monde politique venant de la gauche, du centre, de la droite. » Quelle cohérence ? Enfin, le bullshit de communicants, une bouillie de pubards: « Depuis 30 ans, on assiste à l’alternance de la droite et la gauche qui balaye tout de manière automatique. Là ce sera la véritable alternance, celle d’une nouvelle méthode de gouvernement, parce que je vais réunir pour être efficace des femmes et des hommes de bon sens« 

Amen.

L’appel de Mélenchon au dialogue

Période fascinante. Il y a des sondages qui te promettent Fillon au second tour quand la succession des affaires qui l’accablent le destinent à une disqualification prochaine, un K-O avant le premier tour.

Peut-être sommes nous dans l’erreur.

Période terrifiante. Il y a des sondages qui nous promettent Le Pen au second tour depuis des années quand la succession d’affaires et de violences qui l’accablent ne semblent pas l’accabler.

Peut-être sommes nous dans l’erreur.

Période effrayante. Il y a des sondages qui nous prédisent Macron près d’un second tour sans qu’il ait dévoilé son programme ni ses obscurs financiers anglo-saxons.

Peut-être sommes nous dans l’erreur.

Période stupéfiante. Il y a des sondages qui nous prédisent Hamon en forte hausse juste avant qu’il n’aille fléchir le genou devant Hollande contre lequel il aurait frondé depuis 2 ans. Il y a même Hamon qui souhaite un ralliement de Mélenchon et des supporteurs de la France insoumise à un gouvernement de coalition qui permettrait la (ré)élection des député(e)s El-Khomri, Valls, ou Le Roux. Personnalisons un peu, en toute sympathie, puisque Hamon nous y conduit.

Pourquoi (ne pas) voter à la primaire socialiste

Voici 9 raisons, au moins.

  1. Parce qu’il y a déjà deux autres candidats, Macron/Melenchon, mieux placés pour cette présidentielle.
  2. Parce que si Hollande s’est défilé, c’est qu’il y avait une bonne raison.
  3. Parce qu’il faut enfin précipiter la recomposition à gauche.
  4. Parce que le changement, c’est vraiment maintenant.
  5. Parce que les débats ont été chiants.
  6. Parce qu’il y a déjà deux autres candidats, Macron/Melenchon, mieux placés pour cette présidentielle.
  7. Parce qu’on est pas socialiste (cette remarque ne s’applique qu’aux non-socialistes).
  8. Parce qu’il y a déjà deux autres candidats, Macron/Melenchon, mieux placés pour cette présidentielle.
  9. Parce qu’aucun des candidats n’a une stratégie de second tour.

Trump élu. (bis)

Le collège des grands électeurs américains a désigné Donald Trump hier président des Etats-Unis. Il sera investi dans un mois.

C’est fait, c’est triste.

Comme avec Reagan, Bush, et Bush Junior, les Etats-Unis se sont dotés d’un président qui justifie malheureusement déjà nombre de caricatures et de clichés anti-américains. Trump est aussi et surtout le premier président élu dans ce pays avec un si grand retard sur le vote populaire contre sa rivale  (3 millions de voix) et une manipulation présumée des services secrets russes.

Un nouveau monde ?

 

trumpelect

 

Trump’s business in Middle East

It looks like the Trump campaign is trying to get after Hillary Clinton because ot her Fondation and how it is financed. Morever, the same Trump advocates, including conservative media, depict Hillary Clinton as a rich amongst the richest.

This is true.

But Trump is worse on that exact same theme.

How could you simply imagine that a billionaire businessman has no conflict-of-interest issues to deal with ?

J’écris ces quelques lignes en anglais après un curieux échange il y a quelques semaines sur Twitter avec des supporteurs de Trump. La campagne américaine me semble exemplaire de la bêtise qui nous attend dans quelques semaines en France.

Despite Trump’s proposal, a fair amount of the billionaire’s assets come from business ventures in the Middle East.

In spite of Trump’s proposed policy to ban all Muslims from entering the United States to prevent terrorism, his luxury real estate company, the Trump Organization, has a significant amount of real estate in the Middle East, and Qatar Airways rents space in a Trump tower for its New York headquarters.

(Source)

Trump est un milliardaire.

Ses affaires l’ont naturellement conduit où est l’argent.

C’est-à-dire au Moyen Orient.

Il a pris beaucoup, business as usual.

Le Trump International Golf Club in Dubai, le Trump Hotel Collection in the Middle East, ou la location (passée) de quelques dizaines de mètres carrés à l’islamiste Qatar Airways ?

Et oui.

Donald Trump commerce.

C’est son métier.

« We chose to collaborate with Trump Home for an exclusive Middle East launch keeping in mind the growing demand of the region’s style-conscious consumer’s need for premium and bespoke brands, » Lifestyle CEO Sachin Mundhwa told Arabian Business at the time.

« Dubai is a top priority city for us, » Ivanka Trump said. « We are looking at multiple opportunities in Abu Dhabi, in Qatar, in Saudi Arabia, so those are the four areas where we are seeing the most interest. We haven’t made a final decision in any of the markets but we have many very compelling deals in each of them. » (source)

NO COMMENT.

#DTC