Archives pour la catégorie Chroniques positives

Podcasts: merci France inter

Excédé par l’actualité tonitruante, fatigué par l’incessant manège du tout-info, j’ai progressivement coupé, comme d’autres, l’écoute de la radio ou le visionnage de journaux d’actualité.

Je cherche le recul.

France inter dispose de quelques bijoux à pod-caster.

Matthieu Aron anime Secrets d’info. Ecoutez donc le numéro de vendredi sur le Maroc et notre ami le roi.

« Quand on enquête au Maroc, il y a trois lignes rouges qu’il ne faut pas franchir, elles correspondent à la devise du Maroc : Dieu, la patrie, le roi. » C’est le constat du journaliste Eric Le Braz qui a travaillé pour la presse marocaine jusqu’en 2013

Jean Lebrun a la voix grave et théâtrale nécessaire à sa « Marche de l’Histoire », un rendez-vous finalement incontournable.  Je vous conseille l’excellent numéro de mercredi 30 septembre sur « les guerres irrégulières et le terrorisme« .

« Les années 1960-1970 nous sont faussement proches mais, en matière de politique internationale, difficilement déchiffrables. Les dirigeants du Nord-Vietnam et leurs concitoyens vivaient retranchés tous ensemble sous les bombardements : un peu partout il fallait créer de nouveaux Vietnam ! »

Fabrice Drouelle relate des « affaires sensibles« : des faits divers comme l’affaire Paulin, des scandales politiques comme la disparition de Ben Barka;  la naissance de l’État islamique;  les boat-people en 1976; l’assassinat du commandant Massoud le 9 septembre 2001;  ou des légendes culturelles, comme la rencontre de Gérard Philipe avec le Cid et Jean Vilar.

Régalez vous.

Le Pen plutot que Staline ?

C’est le genre de dérapage auquel l’échauffement des commentaires quelque part sur ce blog un billet a déclenché ces dernières heures.

Que voulez comprendre à l’affaire ?

Opposer Cesar à Attila, Staline à Hitler (grand jeu des néo-lib version années 80), Louis XIV contre Henri IV. Revisiter l’histoire de France sans craindre l’anachronisme, le saut temporel à vous donner tournis et vomi, ces comparaisons trans-historiques n’ont que peu de sens.

Marine Le Pen me fait penser au serpent Kha de ma tendre enfance, un discours sur la défense d’une France agressée qui cache (mal) un programme agressif, discriminatoire, excluant, dégradant, infamant pour la république. Le FN n’a qu’un programme, quelque soit les thèmes, l’exclusion de certains.

Le Pen plutôt que Staline ?

Je préfère la bière au surf sur Facebook.

A chacun ses préférences ineptes.

 

Le ciel d’un jour #46

  

Rosetta et Armageddon

On se souvient tous de ce film où Bruce Willis finissait par (SPOILER!) coincer un missile sur un astéroïde qui menaçait la Terre de destruction totale.

C’est à ce à quoi je pensais en écoutant les infos à propos de cette sonde européenne Rosetta qui a lancé ce mercredi 12 novembre 2014 son robot Philea sur une comète. L’atterrissage a eu lieu, les premières images ont été incroyables.

Donc, le moment venu, ce film d’il y a 10 ans sera peut-être réalité.

J’hallucine.

 

God loves gay

Une exposition photographique sur l’identité sexuelle, dans une église, à Amsterdam. Cette expérience tolérante faisait plaisir à voir.

Les clichés montraient des hommes, des femmes, homosexuels, en Europe, en Inde, au Brésil.

IMG_1010.JPG

Nous étions à Amsterdam, la bière était bonne, les touristes peu nombreux.

IMG_1006.JPG

Cette exposition faisait écho aux récents messages de soutien du pape François aux homosexuels. Loin des réactions de rejet que l’on a entendu ces derniers temps en marge et au coeur des « manifs contre eux » organisées contre le mariage gay depuis 2013, le pape François avait d’abord évoqué que les éducateurs devaient désormais « s’interroger sur la façon d’annoncer Jésus-Christ à une génération qui change« , en faisant référence à une petite fille d’un couple lesbien. Le Vatican s’était ensuite empressé de « temporiser » les propos papaux.

Lors du sinode organisé il y a 10 jours au Vatican, le passage sur l’homosexualité – qui reconnait « aux personnes homosexuelles des dons et des qualités à offrir à la communauté chrétienne » – a reçu 118 votes favorables contre seulement 62 ‘contre’, même si ce score reste insuffisant pour qu’il ait été finalement adopté.

Je ne suis pas suffisamment spécialiste ni connaisseur de ces choses papales ou de l’organisation de l’Eglise catholique. Il semblerait toutefois que la hiérarchie catholique la plus élevée soit plus progressiste qu’on ne le décrit.

C’est une excellente confirmation.

 

Apprendre Internet à tes enfants

Jolie question, en gros, au milieu d’une tribune publiée dans le Monde il y a quelques heures.

20140705-202545-73545373.jpg

Effectivement, nos jeunes pousses n’ont pas nécessairement besoin d’un énième plan à l’enseignement du Web. Il y a bien sûr la fracture numérique. Mais la propagation des appareils connectés en tous genres (20 millions d’ordi, presqu’autant de tablettes, davantage de smartphones) a réduire cette fracture française.

Mais pour le reste, l’essentiel semble ailleurs. Il est dans la compréhension de comment fonctionne ce réseau.

1. Les traces qu’on laisse, volontairement ou pas.

2. Les choix qui sont à l’oeuvre, sans qu’on le sache; qui possède les tuyaux, qui écrit les algorithmes, qui travaille nos tris. Internet n’est pas neutre, nulle part.

« Avec son moteur de recherche, Google ouvre des fenêtres sur le monde et notre vie quotidienne. Il importe que ce moteur de recherche reste neutre, équitable, non biaisé » (source)

3. Les haines qu’on y véhicule. Il faut être prévenu. Certains clashs sont violents.

4. Les informations, incroyables et continues, qu’on y trouve.

5. Les informations, essentielles pourtant, qu’on ne nous propulse pas ou plus.

Nos gamins sont encore plus agiles que les plus connectés de leurs aînés.