J’ai déjeuné avec Marc Tessier

Alain Minc a désigné Marc Tessier comme son successeur souhaité à la tête du Conseil de Surveillance du Monde, révèle RUE89.com. J’ai déjeuné et dîné avec lui à deux reprises ces dernières années. Nous étions plusieurs, il ne se souviendra pas de l’occasion.

Comme tous les anciens de CANAL+, Marc Tessier a créé la chaîne crypté. C’est un syndrome connu des fondateurs ou collaborateurs passés de cette chaîne. Comme tous les anciens présidents de France Télévisions (1989-2005), Marc Tessier a tenté de réformer « un service d-public obsolète » et de faire « une télévision populaire mais de qualité ». Comme tous les administratifs de la culture (il a dirigé brièvement le CNC, puis préside depuis 2 ans une commission qui distribue des subventions aux distributeurs en salles), Marc Tessier est partisan « de réformer ces règles poussiéreuses ».

Marc Tessier est une personne agréable, pas foncièrement méchante, mais totalement déconnecté de la réalité sociale du pays. C’est un mondain de la culture.

Anecdote : deux patrons au restaurant

Il y a quelques jours, j’étais invité chez Marius et Jeannette. Le nom n’indique pas que c’est un restaurant, certes de poissons et fruits de mer, mais surtout de luxe, en bas de l’avenue George V, près du pont de l’Alma. Voiturier à 8€, ambiance feutrée, gros sièges et costumes cravates.

A la table voisine, deux chefs d’entreprise parlaient un peu fort. Conversation de Sarkofrance.

– « Sarkozy donne une image jeune, dynamique, une France qui avance » lance le plus jeune. « J’admire ce qu’il a fait en 6 mois. Il mérite de réussir, mais il n’a pas de marge de manoeuvre. La France est un pays chroniquement déprimé. »

« Globalement, le pouvoir d’achat ne baisse pas » renchérit le plus vieux.  » On a simplement abandonné le plein emploi. Sarko va mettre des pansements sur une jambe de bois. »

– « Dans mon entreprise, les heures entreprises, c’est à la marge. Il faudrait revoir l’organisation pour en bénéficier. » dit le plus jeune.
Le plus vieux lui répond : « l’important, c’est de donner une perspective au salariat »

Et d’ajouter : « Chirac, c’était pire que Mitterrand. Il n’a rien fait. On était en congélation pendant 12 ans. En 2002, j’ai voté Le Pen. J’étais sûr d’éliminer Chirac et faire élire Jospin. »

« Et vous avez tiré Chirac » rigole le plus jeune.

Les deux ont mangé léger. Une dorade royale grillée, une assiette de fraises des bois (en novembre), une bouteille de blanc, grand cru.

Bayrou, sauce Béarnaise

François Bayrou a conclu son Congrès fondateur du Modem dimanche 2 décembre quelque 4000 militants « survoltés« . Il a été Président du parti avec 97% des suffrages, dépassant le score de Poutine aux élections législatives russes tenues le même jour (63%).

Le Modem est certainement la seule force politique nouvelle du pays, comme le note Eric Mainville: des dirigeants de droite, et une base militante nouvelle et plutôt à gauche (tiens, on dirait le PS). Revue des ingrédients.

Ingrédients Trotsko-Mitterrandiens: Le Modem est donc «un mouvement de résistance internationale au modèle dominant de la planète» qui fait de «l’argent le pilier central de la construction des sociétés» : par exemple, Bayrou s’est exprimé contre la destruction du code du travail et la volonté de Nicolas Sarkozy de «libéraliser à tout va le travail le dimanche»

Ingrédients humanistes : « Je voudrais vous lire quelques lignes de quelqu’un à qui il faut que nous adressions, en ce moment, notre pensée, notre chaleureux soutien, je voudrais vous lire quelques lignes de Aung San Suu Kyi qui mène, à la tête du Mouvement Démocrate birman, le combat que vous savez contre la dictature. (Applaudissements…)
Je vous demande d’avoir présent à l’esprit ce double sens du mot démocrate : revendication de la liberté et de la responsabilité du citoyen et porteur d’un projet de société qui ne s’accommode pas d’un modèle qui ferait disparaître un certain nombre de valeurs au profit des valeurs matérielles.
 »

Ingrédients de gauche :  » je n’ai pas aimé que le même jour, on supprime l’impôt de bourse, 280 millions rendus au monde financier et boursier et que, le même jour, on décide que 780 000 foyers de personnes âgées et modestes devront acquitter la redevance télévisuelle. 280 millions d’un côté, 80 millions de l’autre ! »

Ingrédients écolo : « un autre projet de développement pour la planète, un projet de développement humain, un projet qui ne s’arrête pas à la croissance économique, mais qui recherche la croissance humaine, qui suppose que l’économie est bien administrée et libérée quand il le faut, mais que l’économie doit servir l’homme et non pas l’inverse. » ou encore « Notre projet est celui du développement humain et de la croissance durable« .

Ingrédients démocrates :  » nous n’oublierons pas, en tant que démocrates, dans la vie politique française que cela veut dire, bien entendu, non à l’absolutisme, séparation des pouvoirs, indépendance de la presse -j’en dirai tout à l’heure un mot- État impartial et vérité dites aux citoyens.  » Et d’insister sur  » la revendication d’un citoyen responsable »

Ingrédients de l’UDF: 23 des 27 membres du bureau exécutif national provisoire sont des élus UDF.

BUREAU EXECUTIF NATIONAL PROVISOIRE

Abdoulatifou Aly
député de Mayotte

Philippe Arnaud
sénateur de Charente

Jean Arthuis
sénateur de Mayenne

Gilles Artigues

Eric Azière conseiller de Paris

Denis Badré sénateur des Hauts de Seine

Didier Bariani conseiller de Paris

Jean Luc Bennahmias député européen

Anne Marie Comparini

Eric Delhaye

Yves Detraigne sénateur de la Marne

Véronique Fayet conseillère régionale d’Aquitaine

Françoise Ferat sénateur de la Marne

Jacqueline Gourault sénateur du Loir et Cher

Nathalie Griesbeck députée européen

Olivier Henno Maire de Saint André lez Lille

Jean Jacques Jegou sénateur de Val de Marne

Bruno Joncour Maire de Saint Brieuc

Anne Laperrouze députée européen

Jean Lassalle député des Pyrénées Atlantiques

Bernard Lehideux député européen

Corinne Lepage

Michel Mercier sénateur du Rhône

Catherine Morin-Desailly sénateur de Seine Maritime

Philippe Nogrix sénateur d’Ille et Vilaine

Jean Peyrelevade

Marielle de Sarnez députée européen

Jean Marie Vanlerenberghe sénateur du Pas de Calais

DELEGUES NATIONAUX

Céline Alléaume
Quitterie Delmas
Fabienne Faure
Marc Fesneau
Christophe Madrolle
Patrick Mignola
Pierre Emmanuel Portheret (animateur et coordonnateur)
Raymond Pronier

Bali, c’est aujourd’hui.

La conférence internationale de Bali a commencé lundi 3 décembre..

Nicolas Sarkozy a vendu une centrale nucléaire en Algérie le même jour.

De Georges-Marc Benamou à la République des blogs

Etrange soirée que le mercredi 28 novembre. J’ai assisté à la « Nuit des Médias« (« La Nuit des Médias, le rendez-vous exclusif des décideurs de tous les secteurs de la communication « ) , organisée cette année à l’Ecole Militaire. Le gotha des médias, presse écrite, télévision, cinéma ou radio était là. Pourquoi dans un cadre militaire ? Je ne sais pas. Le ConseilleUr Georges-Marc Benamou avait clos de son intervention une série de discours (« Internet : un outil maîtrisable ? Sécurisation des contenus, modèles et enjeux économiques : la nouvelle donne »)parfois très drôle (le lieutenant Bordel a fait grande impression quand il expliqua qu’internet était chose connu depuis longtemps à l’armée). Le soir, des buffets rangés en ordre de bataille dans la rotonde de l’Ecole Militaire, près de la Tour Eiffel, attendaient les invités dont le fameux et craint Georges-Marc Benamou ou la ministre Albanel (« oh, Juan, tu es venu! t’es vraiment adorable« ). Nous devions être 500 à se rincer le gosier. « Il faut que je te présente Georges-Marc Benamou! » me dit une organisatrice à l’entrée. « C’est obligé ? » répondis-je dans un accès de sincérité post-mondaine que je regrettais aussitôt. « Je sais, je sais » dit elle (ah ? Mais tu sais qoi ?).

Georges-Marc Benamou était droit, écoutant ses interlocuteurs dans le carré VIP, l’oeil qui ripait de temps à autre sur les « people » qui lui passaient à proximité.

21h14 : éclipse discrète vers le Pavillon Baltard pour retrouver La République des Blogs. J’arrive après la bataille des égos; les groupes se sont formés. Les gauchistes du Modem complotent à leur Congrès (Quiterie Delmas, Virginie Votier, et surtout Luc Mandret – ce type me fascine, on se connaît sans se connaître). Julien Tolédano m’alerte sur la quantité de champagne qu’une table UMPiste ingurgite à proximité. Versac soigne son image (respect). Discussion assise avec Eric Mainville, Dagrouik, le fameux Julien, et une nouvelle connaissance, Cécile. Eric Mainville et Cécile m’ont convaincu que la Sarthe ne se résumaient pas à François Fillon. J’apprécie la mesure de Cécile. Eric fit des déclarations stupéfianes pour qui fréquente son blog (à lui de dévoiler ce qu’il veut). Julien Tolédano et Dagrouik (une fois ses photos de paparazzi terminées) aiment le fond, le débat, l’échange, le combat. « Sarkozy a-t-il gagné l’élection sur le pouvoir d’achat ? » Il a surtout gagné grâce à un changement de language. La novlangue que nous avons été nombreux à signaler dans la tribune de Laurent Fabius ces jours-ci. Parler d’allonger la durée du travail quand les nouveaux CDI sont majoritairement à temps partiel, chapeau ! Travailler plus quand la pré-retraite est majoritairement imposé à 55 ans… Chapeau !

Luc Mandret est sorti de ses conciliabules Modemiens pour nous saluer à l’heure de l’addition (quel symbole). Paf! Mais viens au Modem ! On est tous à gauche. C’est vrai. Mais au Modem ? Laissons Sarkofrance « au-dessus des partis ». Le Modem est utile. Il peut nous débarasser des croutons de l’UDF, il peut même laïciser les chrétiens-démocrates (imaginez un parti qui s’appelerait les « musulmans-démocrates » ).

La vigilance n’a pas de couleur, non ?

Création du Réseau Emploi Formation Insertion

Des salariés du service public ont décidé de créer le Réseau Emploi Formation Insertion, en signe de protestation contre la chasse aux sans-papiers qui mobilisent les administrations françaises, sous l’égide du Ministère de l’Identité Nationale.

« Nous sommes des salariés des services publics : ANPE, Assedic, DDTEFP, ou encore d’associations, d’organismes de formation, nous refusons de collaborer à la chasse à l’étranger qui s’est instauré dans ce pays.

Dans une ANPE du département du Rhône, l’un de nos collègues a été confronté à une situation insupportable : il devait signaler, à la police de l’Air et des Frontières, l’arrivée d’une personne étrangère qui avait été convoquée, à son insu, sur ses plages de rendez-vous.

Malaise… Heureusement, ce jour là, la personne n’est pas venue.

Depuis, nous nous parlons, nous échangeons, il n’est pas question de nous taire, nous ne voulons ni être acteur, ni complice de ce genre de situations qui nous font penser aux pires périodes de notre histoire.

Notre mission c’est l’emploi, la formation, l’insertion, ce n’est pas le contrôle des papiers des étrangers, et encore moins la délation.

Pourtant de nouveaux textes, directives risquent de multiplier ces graves atteintes à notre déontologie.

Nous avons donc décidé de nous organiser et de résister collectivement en créant : LE RESEAU EMPLOI FORMATION INSERTION.« 

Merci à RESF pour l’information.

Auteur de Sarkofrance (2007-2012); coulisses personnelles. "Ce n'est pas le désaccord qui gêne mais la façon dont il s'exprime."