Valérie Trierweiler et François Hollande

Anne Fulda et Nicolas Sarkozy

Rachida Dati et Henri Proglio

Cécilia Sarkozy et Marc Lévy

Voilà c’est dit. Heureux ? Content ? Soulagé ? Curiosité rassasiée ?

Bon, c’est bien. On va pouvoir passer à aautre chose…

Desperate Socialists

Telle une épidémie, les règlements de compte enflent un pue plus chaque jour. Septembre est là. Les livres aussi. Le PS a choisi de se flinguer en librairie. Les « universités d’été » aidant, chacun y va de son bon mot.

Le ridicule Rocard y va : « le PS n’est plus en état de gouverner. » Toi non plus, et depuis quelque temps déjà ; pas une idée, des mots creux, des concepts gracquesques.

Le Hollandais Faouzi Lamdaoui, secrétaire national du PS considère que Ségo s’est « isolée du parti« . Mais au moins, il espère un renouvellement de génération « à l’image de la France. »

La femme debout reconnaît que Sarkozy s’agite beaucoup, sans avoir fait une seule réforme douloureuse. Elle reste fidèle à l’idée d’une vaste coalition d’opposition. « Sur la responsabilité et la morale politiques, la dépense publique, il y a plein de questions sur lesquelles on peut se retrouver avec les centristes mais en évitant que ce soient des alliances à la carte qui risqueraient d’émietter le parti socialiste, ce qui serait regrettable. Avec le Modem qui a refusé toute proposition, les choses peuvent évoluer« .

Martine Aubry se fend d’une tribune offensive contre Sarko dans le Monde du 25 août : « Ouverture dans le style, la communication et les symboles. Fermeture dans les faits, quand la démocratie est fragilisée par une personnalisation excessive du pouvoir au détriment de la transparence (…), fermeture quand les valeurs de la République sont oubliées par la partialité et l’injustice des décisions« .

Fabius est encore en vacances (tant mieux). DSK fait sa campagne pour le FMI (a-t-il réfléchi à l’impact d’avoir un socialiste à la tête d’une institution monétaire aussi contestée par la gauche ?).

Marie-Noëlle Lienemann explique que « Ségolène Royal a eu faux sur toute la ligne. » (t’as toujours raison ?)

Triste PS.

Dany le Vert

J’ai retrouvé l’intervention de Daniel Cohn Bendit appelant à la refondation de l’écologie politique : rien n’est possible avec les Verts; rien n’est possible sans eux.

Les Gracques

Rue89 a interrogé Bernard Spitz, « porte-parole » des Gracques, ce groupe de hauts-fonctionnaires « de gauche » qui ont appelé à voter Bayrou quelques jours avant le premier tour de la Présidentielle. L’un des leurs, Jean-Pierre Jouyet, a rejoint le gouvernement Sarkozy-Fillon. Un autre, Matthieu Pigasse, avait appelé à voter Ségolène Royal et fait partie désormais de son cercle d’experts.

Les Gracques veulent rester « indépendants« . La vie en sarkofrance ne souffre pourtant pas l’indépendance…

P…n d’opposition de M….e!

sarkozy nous sert des sujets sur un plateau doré : la castration chimique automatique, le crédit d’impôt rétroactif sur les emprunts qui tombe à l’eau, l’absence d’attention au jeune Ivan qui s’est défenestré en fuyant la police.

Des vrais sujets. Simples à comprendre, simples à dénoncer. simples à contrecarrer.  Et il ne se passe RIEN.

ça bougeotte, ça remue, ça publie. Je ne sais plus où est le PS. Les Verts se sont noyés à Quimper. Le Modem a disparu. Besancenot aimerait fédérer les énergies contre Sarkozy… 100 jours après l’élection.

Désespérant.  Réveillez vous.

Rap de Droite

Je vous invite à découvrir le nouvel album d’IAM et notamment cette chanson qui passe peu sur les ondes : « rap de droite »

Extraits

« Les diamants dehors, les biftons, les salaires exhibés
Les nibards en silicone et les filles désinhibées
Les Audi, les BM, les Humer et les Merco, le cuir et
Les pots, le show des VS sapés, l’égo des mythos
L’élevage, la race, le combat, les crocs, les clébards, les sapes
Et les marques, les parts de marché, le roro et les strass  »

« Munitions, flingues et balles, c’est du rap de droite
Femmes soumises ou à poils, c’est du rap de droite
Corruption, copinage, c’est du rap de droite
Slogans chocs, affiches et battes, pour un bon rap de droite
Vrai fachos, faux rebelles, c’est du rap de droite
Trop de vent, de cocktails, c’est du rap de droite
Plein de bouche, pas d’oreille, c’est du rap de droite
Doucement la vie nous formate, pour un bon rap de droite « 

Auteur de Sarkofrance (2007-2012); coulisses personnelles. "Ce n'est pas le désaccord qui gêne mais la façon dont il s'exprime."