Je suis aussi un enfant de Mai 68

Je n’ai jamais compris la pertinence du discours anti-Mai 1968 de Nicolas Sarkozy pendant la campagne présidentielle de 2007. Je suis né après 1968, juste après. Mai 1968 a forcément marqué les esprits. Quand je me replonge dans la période, dan cette jeunesse de mes parents, je vis la préhistoire la plus actuelle de mon existence, la libération évidente des esprits, avec ses excès et ses nécessités.

Comme elle,  comme beaucoup, je suis un enfant de mai 1968. Sans remords, sans regrets, sans l’avoir vécu.

Publicités

J’ai rencontré Sophie Marceau

Elle a fait parler d’elle cette semaine. Elle a refusé de tenir l’interview de PPDA au JT de TF1 quand elle a appris, sur place, que Jean-Marie Le Pen était l’invité précédent.

Sophie Marceau venait faire la promotion du film LES FEMMES DE L’OMBRE.

Je l’ai rencontré à plusieurs reprises l’an passé. Contact professionnel que je ne détaillerai pas. Vouvoiement, tutoiement, vouvoiement. Sophie Marceau est très simple, très douce, qui cherche surtout à se protéger d’une pression de paparazzi quelque peu surréaliste. A la voir de près, et plusieurs fois, je me suis douté que cette « pression » l’amusait bien aussi.

L’une de ces rencontres eut lieu juste avant le premier tour de l’élection présidentielle. Les esprits étaient chauds. Sophie Marceau avait ses idées. On s’est dit qu’il ne valait mieux pas parler politique. Restons pro.

Elle achevait le tournage des FEMMES DE L’OMBRE.

Près d’un an plus tard, elle claque la porte du premier JT de France. Juste par principe. Tout simplement. Et bien merci.

Le flip du blogueur en panne de Web

Depuis 2 semaines, je stresse comme jamais.

1. Le travail me bouffe. mais j’ai l’habitude.

2. Ma femme aimerait que j’arrête un peu. Et le blog alors ?

3. Je suis parti de l’autre côté de l’Atlantique. Et le blog alors ??

4. En rentrant, ma connexion internet « Numéricable DFDAZD!XGHZ! » ne marche plus. Et le blog alors ???

Vive les blogs collectifs…

« Je ferai les choses comme je les sens »

Les médias s’excitent depuis l’élection présidentielle sur les intentions de Ségolène Royal. Hier, on pouvait lire dans LE POINT qu’Harlem Désir, proche de Delanoë, se réjouissait de la chute de Sarkozy dans les sondages car cela disqualifiait, selon lui, également … Ségolène Royal aux yeux des Français.

Tout est possible.

« Je ferai les choses comme je les sens » a confié Ségolène Royal en marge d’un meeting à Toulouse.  « Ceux qui veulent venir viendront, et ceux qui ne veulent pas venir ne viendront pas« .

Et de toute façon, quelle est l’alternative ? 

Retraites : 5 contre-propositions de FO

Pour financer les retraites, Force Ouvriere a émis 5 propositions (source Le Figaro du 28 février). La première est a la fois evidente et illusoire: si les entreprises augmentaient les salaires, davantage de cotisations rentreraient.
La seconde rappelle que le déficit du régime des retraites est aussi une histoire de tartuferie comptable. FO demande a l’Etat qu’il compense intégralement les éxonerations de charges.
La troisième proposition est une hausse des prélèvements (augmenter d’un point la cotisation vieillesse plafonnée). Elle rencherit le cout du travail, est-ce bien le moment ?
La quatrième et la cinquième participent de la justice sociale : instaurer une taxe de 3% sur les bénéfices non réinvestis, et soumettre a cotisations l’épargne salariale, les plus values sur stock options, la participation et l’intéressement.

Qui dit mieux ?

Je rentre

Quand vous lirez ce billet, et même le suivant, je serai sans doute dans l’avion. Je rentre en (sarko)france. J’ai pu un peu bloguer de mon lieu de villegiature familiale.

Un peu de recul, pas tant que cela.

Après 5 jours de vacances, je me suis pose la question du repli.

Quand vous lirez ce billet, j’aurai probablement atterri. Mes proches m’ont conseillé la prudence. « Laisse cela a d’autres » ou « ne va pas aux réunions de blogueurs, tu es inconscient. »

A tres vite, chers amis.

Auteur de Sarkofrance (2007-2012); coulisses personnelles. "Ce n'est pas le désaccord qui gêne mais la façon dont il s'exprime."