Quand les riches trichent avec les régimes sociaux

La fille Pinault-Valenciennes a été condamnée pour avoir bénéficié du RMI pendant 6 ans.

Elle est la fille de l’un des plus grands industriels français et paie l’impôt sur la fortune. Pourtant, pendant plus de six ans, Laurence Pinault-Valencienne a perçu le revenu minimum d’insertion, réservé aux personnes les plus démunies. Le couple a été condamné à huit mois de prison avec sursis et 25 000 euros chacun d’amende.

A Neuilly, ancienne commune gérée par Nicolas Sarkozy, les occupants de logements sociaux sont parfois nobles, patrons, avocats, ou propriétaires de châteaux.

Bravo la sarkofrance !

Publicités

Samedi de campagne UMP dans le 18ème à Paris

Un samedi matin, 26 janvier. La droite chez la gauche.

A l’angle de la rue Ordener et de la rue Damrémont, 4 militants UMP, en K-Way blanc siglés UMP avec Roxane Decorte, tractaient pour le compte de leur candidate municipale. Deux étaient noirs. En les voyant, j’ai pensé tests ADN. Immédiatement. Instinctivement. La politique de Brice Hortefeux étant OUVERTEMENT RACISTE, cette réaction était naturelle. « Sont-ils payés pour tracter ainsi ? »

Les militants UMP distribuaient un petit livret de 16 pages : « L’essentiel, c’est vous ! » par Françoise de Panafieu (mon projet pour Paris). Françoise de Panafieu est une fille politique de Jacques Chirac. Elle a mûri sous Tibéri. Ca donne envie. La diversité de ses têtes de liste est incarnée par Rachida Dati, dans le très protégé 7ème arrondissement, Linda Asmani, dans le 10ème, et Jean-Claude Beaujour dans le 20ème. Je reçois aussi un plan de métro (recto) / calendrier (verso) de Roxane Decorte. Les journées des 9 et 16 mars y sont entourées. C’est normal, ce sont les deux jours de vote. Plus surprenant, le 20 mars est également entouré d’une mention « Vaillant : salarié de la politique depuis 31 ans« . François de PANAFIEU a  débuté avec Chirac à la Mairie de Paris il y a une petite trentaine d’années. Ce n’est pas grave. Je ne lui en veux pas. Mais pourquoi cette mesquinerie électorale contre Vaillant ?

Chez « Panaf », on aime la surenchère. Un exemple ? des prêts à taux zero de 50 000 euros pour favoriser l’accession à la propriété. Avec 50 000 euros, je m’achète un demi-parking de twingo dans le 18ème…

Bizarrement, il n’y a pas une seule référence à Sarkozy en 16 pages de tract… Le logo UMP n’y figure pas non plus.  François de Panafieu aime portant la « Video-tranquilité » et les « Forces Urbaines de Proximité« .

Deux militants socialistes talonnaient leurs rivaux de l’UMP. « Soutenez le maire« . « Dessinons ensemble l’avenir de Paris« . Décidemment, les candidats aiment être « ensemble« . On défend son bilan : 6000 logements sociaux en 2007 (trois fois plus que le « pic » de Tibéri-Panafieu). On y parle avenir (créer de nouveaux marchés découverts, modifier la place de la République à coups d’arbres et espaces verts, créer 4 500 places de crèches, construire 5 nouveaux collèges et 14 écoles, etc).  Puis dans ma boîte aux lettres, le tract des Verts. Ils réclament un tramway jursqu’à la porte d’Asnières, témoignent de leur combat contre l’affichage publicitaire, défendent les Biffins (les chiffoniers des Puces de Clignacourt, harcelés par la Mairie), parlent isolation de logements.

Le 9 mars, voterez vous localement ? 

Royal et Bayrou sont les meilleurs opposants à Sarkozy

Le JDD publie dimanche 27 janvier un sondage plaçant Ségolène Royal (avec 28%) et François Bayrou (25%) comme « les opposants les plus crédibles à Nicolas Sarkozy. »

Amis Verts, gauchistes, trotskystes, fabiusiens, strauss-khanistes, hollandais (?), vallsiens, radicaux, communistes, à vous la parole.

Municipales UMP : Gaudin à Marseille

Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille, trouvait que les journalistes de Libération se reconnaissaient à leurs cheveux gras. Sa gestion municipale, en revanche, vaut le coup d’oeil. Jean-Claude Gaudin conservera sans doute ses étiquettes UMP de la Sarkofrance sur ses affiches de campagne. Il est numéro deux du Parti. Pas le moment de se désolidariser !

Le dernier poilu était un clandestin italien

Lazare Ponticelli, 110 ans, est le dernier poilu survivant de la Grande Guerre. Né en Italie, il a fuit la misère de son pays à 9 ans et est arrivé en France clandestinement.

En 1914, il a 16 ans quand il s’engage dans la Légion étrangère.

En France, en 2008, il aurait été expulsé.

« On n’est pas amis »

L’échange fut symbolique, mais la politique est faite de symboles, de dialogues crus ou violents qui marquent les esprits et forgent un rapport de force.

Nicolas Sarkozy visitait Pau. François Bayrou l’accueillait à l’aéroport, protocole républicain oblige «Je suis venu à l’aéroport car je suis très attaché au respect des principes républicains.». Quand le Président lui propose de l’accompagner pour le reste de sa visite, l’échange fut vif et brutal.

Sarkozy: «Les principes républicains c’est bien, mais il y a aussi l’amitié.»

Bayrou : «J’ai pu vérifier que l’amitié prenait des formes diverses.»

François Bayrou a refusé l’offre de Nicolas Sarkozy. A l’heure à Jack Lang joue à la Belle aux Bois Dormants qui attend le baiser du Prince Sarko Pas trop Charmant, cette résistance est louable.

Merci François.

On lui pardonnera quelques dérives locales ici ou là (je ne compte pas la liste François Goulard UMP/Modem, Goulard étant l’un des rares « Justes » de l’UMP).

Auteur de Sarkofrance (2007-2012); coulisses personnelles. "Ce n'est pas le désaccord qui gêne mais la façon dont il s'exprime."