La société du chaos

Publicités

Nous sommes tous des racailles

Je suis inquiet. Les signes du chaos sont là, autour de nous. Crise de paranoïa.

Vendredi 20 juin, 4.000 à 5.000 jeunes étalés sur les pelouses du Champ de Mars à Paris ont été attaqués par d’autres jeunes, venus s’amuser à casser des vitrines. On appelle cela de la racaille. Même chez moi.

Mon quartier popu-familial se trouve régulièrement troublé par des jeunes en vadrouille, à scooter ou à quad pétaradant. Il faut se pousser, faire gaffe à ses propres enfants. L’un d’entre eux grille le passage piéton devant mon fils. Je crie « attention. » Il m’insulte: « je te fume, toi. » J’appelle cela de la racaille.

Un chauffeur de taxi, un jour, s’époumone devant un automobiliste qui traîne au feu. Je suis derrière. « Sale nègre ! » lance-t-il au trainard. Taxi racaille.

Sego se défend

L’une de ses video que le Net adore circule depuis quelques jours sur les blogs UMPistes (voire ailleurs). Elle montre une Ségolène Royal autoritaire refusant la parole à son vice-président de Région pendant une séance du Conseil Régional. Ségolène Royal se défend.

Haine, gloire et débat

Coup de sang numéro 1 : Brice Hortefeux est heureux, devant des journalistes, du nombre d’expulsés sans papier au cours de 5 premiers mois de l’année.

Coup de sang numéro 2 : la taupe au PARTI SOCIALISTE de Paris Match. Pourquoi pas à l’UMP ?

Coup de sang numéro numéro 3 : je blogue à 2h du matin, après 12 heures de boulot. est-ce sérieux ?

Non.

Dodo

Ma fille sera féministe

Un rêve de père. Ma petite Lianne a 10 ans, une cousine bientôt voilée, des garçons de son âge qui jouent les gros bras, une maîtresse qui n’aime pas les jupes trop courtes, un blog secret où elle publie ses chansons.

Mon fils sera féministe, parce qu’en tout homme réside une femme (et vice-versa). Tarzan a 7 ans, toutes ses dents. Dépasser la rivalité identitaire garçon-fille qui agite les cours d’école, sans préparation ni débat est l’enjeu de tout parent.

Nos enfants seront ce qu’ils voudront, visiblement sans aide contre les intégrismes; la Sarkofrance montre un Président qui exhibe son top-modèle d’épouse comme un « petit garçon » (damned ! je vais me faire virer comme PPDA) exhibe son nouveau jouet; une secrétaire d’Etat à la Famille qui parle émancipation comme moi religion (c’est-à-dire jamais); une Garde des sceaux beurette qui comprend un jugement « mariage si virginité. »

Tristes modèles.

Les Hits de la semaine

Certains de mes lecteurs savent que Marianne2.fr publie chaque semaine l’un de mes billets. Deux constatations.

Primo, chacun de ces billets publiés reçoit, en une semaine, entre 7000 et 20 000 visites. Merci Marianne !

Secundo, j’arrive à me hisser assez régulièrement  dans le top 10 des plus fortes lectures sur Marianne2. Une preuve que le sujet n’épuise pas (encore).

Faudra-t-il tenir 3 ans et 10 mois ?

Auteur de Sarkofrance (2007-2012); coulisses personnelles. "Ce n'est pas le désaccord qui gêne mais la façon dont il s'exprime."