La décroissance expliquée aux enfants

J’ai perdu. Sans doute n’étais je pas un bon modèle avec mes 3 ordinateurs, ma flat tv, l’abonnement à CANAL+, 2000 dvds dans les armoires et deux ipod. Certes. Peu importe la raison. J’ai perdu. Mes enfants sont des consuméristes.

Nous sommes en novembre et déjà il faut faire la liste de Noël : la poupée Kennedy qui a les seins qui poussent (véridique), le costume de policier avec matraque électrique (véridique). Pourtant la décroissance est un concept intéressant. Sans doute nécessaire. Dépenser moins pour vivre plus, collectivement et intelligemment. Un concept aux antipodes des réflexions de la commission Attali.

flyer.jpg

Le 24 novembre, ce sera le « Buy Nothing Day« , un cauchemard incompréhensible pour beaucoup, artificiel pour certains. C’est un peu carême ou ramadan au pays du capitalisme.  Cette journée est symbolique. C’est une catastrophe pour un candidat devenu Président dont chaque promesse se décline en « plus » de quelque chose : travailler plus, gagner plus, dépenser plus, etc.

Ce jour-là, le 24 novembre, pensez à nous, pensez à vous. No Buy Day.

Publicités

Le blog Sarkofrance remercié par France Télévisions

J’ai reçu ce mail ce matin. Je ne suis pas sûr que l’équipe internet de FTV sache vraiment « pourquoi » je fréquente autant leurs sites…cliche-2007-11-13-00-27-40.jpg

L’antisarkozysme… jusqu’où ? Coup de gueule.

Les Vigilants n’ont pas le monopole de l’opposition à Nicolas Sarkozy. D’autres s’y collent aussi, et dans lesquels Sarkofrance, jusqu’à preuve du contraire, ne se reconnaît pas.Ce bilelt est un coup de gueule contre des sites qui n’ont rien à voir avec notre démarche.

Les antisémites

Surfez quelques instants sur Dailymotion. Observez la nature de certains montages video. « Sarkozy le sioniste », telles les interviews du fasciste Alain Soral, les videos de dims911, suivant les déclarations de Jean-Marie Le Pen en avril dernier, les saloperies des « ogres » (je vous laisse les chercher).

Les tendancieux

Un exemple : le blog alert2neg se réclame de la « grosse minorité » des 47% qui n’ont pas voté pour Sarkozy, et se fend de quelques phrases surprenantes dans sa profession de foi: « La majorité des suffrages s’est portée sur son projet, celui d’une droite raciste et ultra-réactionnaire, ce n’est pas la présence de quelques Basanés à l’UMP ou dans le prochain gouvernement, voire les ralliements opportunistes de centristes et d’apparentés socialistes, qui démontrera le contraire. » Une attaque peut être maladroite, mais qui ne sera pas la nôtre.

Les TSS (« Tous Sauf Sarkozy »)

Le site Toutsauf sarkozy.com s’amuse de façon douteuse (à nos yeux) du nom du Président. Le site dénonçait pendant la campagne : « son espoir: Yahvé et le lobby juif, et les voix de Le Pen« . Le site montre Sarkozy devant un double drapeau américain et israélien. Et l’on peut lire des articles tels « Une sous-merde nommé Paillé, conseiller politique du gouverneur Sarkozy, prépare le voyage de ce dernier chez ses commanditaires israéliens. » (les fautes d’orthographe sont d’origine).

Et nous dans tout ça ?

Une partie des TSS sont évidemment des vigilants. les Vigilants évitent l’anathème, restent fermes sur la dénonciation. Certains souhaitent convaincre le sarkozyste, d’autres s’en amusent. Ils ont sans doute la rage en commun.

Café des Blogs – épreuve de sincérité

J’ai assisté au Café des Blogs, 6ème édition, vendredi 9 novembre au pavillon Baltard à Paris. Je livre toutes ces informations pour l’agent des Renseignements Généraux présent qui n’aura pas eu le temps de noter tous les participants.

J.T., créateur de l’évènement, est vraiment un type sympa, ouvert, le regard chaleureux, qui sait partager. Il a organisé le débat autour de questions collectives : la fréquentation de vos blogs a-t-elle diminué depuis la Présidentielle (pas concerné, mais bon) ? La blogosphère politique s’est elle éparpillée ou rapprochée (politiquement) depuis la Présidentielle ?

A contrario, un ancien blogueur inactif depuis 5 mois m’a quelque peu surpris voire choqué. Je ne le citerai pas. Il se reconnaîtra s’il tombe par hasard sur ce billet. Discutant avec le charmant et précis Eric Mainville, ce blogueur se présente à moi : « je bloguais, je suis maintenant sur Facebook » puis « tu t’appelles comment ? »

« Je m’occupe de Sarkofrance mais tu peux me trouver sur FaceBook » lui répondis-je. Il insiste : « Mais tu t’appelles comment ?« . J’insiste : « tu peux me trouver sur Facebook sous Sarkofrance, je préfère rester anonyme. » « Mais tu n’as pas le droit. Si tu es dénoncé, on peut t’interdire l’accès à faceBook » s’exclama-t-il.

J’aurais dû lui dire : vas-y camarade, dénonce-moi. Vas-y. T’es bien en Sarkofrance. Inconsciemment, tu y es. T’inquiète pas, je ne vais pas me défenestrer pour autant.

Cette entrée en matière m’a un peu pourri la réunion avant d’ingurgiter quelques bières. Heureusement, nous avons vite repris avec Eric Mainville sur Sarkozy. Eric s’est lâché à juste titre sur son blog. L’image de la France, et le choc intime de certaines mesures récentes sont en jeu.

Heureusement aussi, tous les participants étaient bien sympathiques. De vraies rencontres. A la différence de la République des Blogs, cette réunion est propice à l’échange, grâce à JT.

J’ai retrouvé RVA d’into2007, l’une de mes références. Eric Mainville, l’autre référence. On s’est écharpé gentiment sur Jospin contre Sego avec Martin P. de Sauce (sans rancune ?), sous le regard amusé d’Agathe P. de Double Regard. Pierre-Yves, l’autre Double regard, n’en perdait rien. roc. Il y avait aussi Ivann Lamy (qui me traite de dandy écolo intello – j’éviterai la veste en velours la prochaine fois, ce sera treillis, cuir et piercing), Sandrine C (qui va peut être écrire sur Sarkofrance), Zahra Boucha et Clara d’isubway, un maire adjoint très convaincant Vincent Jarousseau, Alexis Prokopiev (tiens, un ancien collègue des Verts) et Raphael Anglade, de Betapolitique arrivé plus tard. Il n’a même pas croisé mon voisin parisien Luc Mandret. Mais Raphaël a eu le mérite de faire une très utile proposition, que rapporte RVA dans son un excellent compte rendu. Ce dernier était en verve (peut être comme toujours). Et Julien T s’est permis moultes photos sur son groupe Facebook.

J’ai eu quelques difficultés, et même une difficulté certaine, à conserver mon anonymat. Chaque blogueur avait son appareil photo, camera, portable ou autre mobile capable de vous poster le portrait sur Internet en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. J’ai cédé, j’ai changé mon nom sur FaceBook.On m’a prévenu que cela prenait un peu de temps de changer son « reel name. » Attention !

Epreuve de sincérité ? La démarche de Sarkofrance est sincère. Je n’insulte personne. Je crie parfois, je rapporte souvent. Ce Blogueur (involontairement) agressif m’a fait oublier quelques instants la sincérité des autres.

 

Les Echos, Sego et nous.

« Quand l’argent, le pouvoir et la presse sont à ce point mélangés, il y a danger pour la démocratie. »

C’est tout simple. Mais il fallait le dire.

Parfaitement cynique, l’Elysée a non seulement couvert l’opération mais s’en est réjoui publiquement. C’est une formidable nouvelle pour un journal qu’un industriel achète 240 millions d’euros, c’est un prix très très important s’est réjoui George Marc Benamou le conseiller culture et audiovisuel de Nicolas Sarkozy en reconnaissant, mais sans s’en émouvoir, que oui, il risquait d’y avoir des conflits d’intérêt rédactionnels et éditoriaux.

A cause de Sarkozy et Hortefeux, j’ai pleuré

Lundi 5 novembre, j’ai lu avec ma femme l’anecdote suivante :


Le 26 octobre, à Saint-Clément, dans la banlieue de Sens (Yonne), Dalla Sakine Sima, une Malienne sans-papiers, arrive au bureau de poste où elle effectue une heure de ménage quotidien. La responsable lui annonce qu’elle est virée car sans-papiers. Dalla Sakine Sima, mère de Yamadou (8 ans), Bambo Moussa (22 mois) et Ladji (14 mois), repart vers l’arrêt de bus. Quatre policiers l’y attendent et l’embarquent «bien qu’elle ait demandé de passer d’abord chez elle chercher son bébé», raconte Jean Cordillot, ancien maire de Sens. Au commissariat, Dalla Sakine Sima est placée en garde à vue. «A midi, les policiers la conduisent chez elle et constatent que le bébé est seul», raconte Jean Cordillot. Son mari, Mahamadou Sima, pensant que sa femme a quelques minutes de retard, est parti travailler, confiant Bambo Moussa à la voisine, et laissant seul Ladji qui dort. Les policiers attendent, chez les Sima, que Yamadou rentre de l’école et arrêtent tout le monde. Personne ne prévient le père, dont la situation n’est pas simple non plus. Il a été condamné en 2004 à trois ans d’interdiction du territoire et six mois de prison ferme pour détention et présentation de faux papiers. Mais cette condamnation ne lui a pas été signifiée car il a changé d’adresse. Après l’interpellation, les trois enfants sont confiés à l’Aide sociale à l’enfance. Sur l’ordonnance de placement, le procureur note que la mère est interdite de visite. L’institutrice de Yamadou et les parents d’élèves se mobilisent , le maire de Saint-Clément saisit le cabinet du ministre de l’Immigration. Selon Jean Cordillot, ce dernier aurait demandé la libération de Dalla Sakine Sima et affirmé qu’elle ne ferait pas l’objet d’une mesure d’expulsion. Vendredi, le juge a rendu les enfants à leurs parents (source).

Ma femme et moi avons pleuré en lisant ce texte. Tout simplement. Pas vous ?

Auteur de Sarkofrance (2007-2012); coulisses personnelles. "Ce n'est pas le désaccord qui gêne mais la façon dont il s'exprime."