Ségolène n’hiberne pas

Ségolène s’est faite interviewée par Libération à Rome. Elle continue ses visites internationales et tente de rassurer ses partisans. Les 3 bonnes idées.

La question du rassemblement : il va bien falloir penser à dépasser 30% des voix au 1er tour.

On doit se poser la question d’un rassemblement du camp de la gauche et de tous ceux qui ont une conception exigeante de la démocratie, destiné à passer la barre des 30% au premier tour d’une élection nationale et qui aurait vocation à être leader au niveau de la gauche européenne – laquelle, reconnaissons-le, tangue un peu.

On ne va pas tout refuser de Sarkozy

A partir du moment où le peuple a refusé le précédent, il serait logique de le consulter à nouveau. Mais je crois que ce traité, même imparfait, peut remettre l’Europe en marche.

Sarkozy fait une politique archaïque de droite rentière.

Ce qui me frappe, c’est le contraste entre le discours, le changement de style et, au fond, un grand archaïsme dans la façon de procéder. Le pouvoir actuel est très proche des puissances d’argent, du Medef. On ne parle ni d’éducation, ni d’innovation, ni de PME, ni de modernisation économique. Sur les mesures fiscales, on a un pays endetté qui se prive de marges de manœuvres au profit des plus privilégiés, suivant en cela les réflexes les plus éculés de la droite traditionaliste et rentière.

Sarkozy est simplement incompétent

Nicolas Sarkozy, pendant la campagne, avait expliqué que tout était prêt… Or, on est dans l’improvisation totale. On aurait pu penser qu’on allait échapper à l’affrontement social, à la grève des transports. Mais à l’arrivée, on a un pouvoir qui ressemble piteusement à tout ce qu’il y a de plus archaïque. Les oppositions sociales se cristallisent, même si elles sont partiellement occultées par une opération d’ouverture médiatiquement réussie. Mais conduire un pays moderne à la grève est la marque d’un pays mal gouverné.

Publicités

La propagande anti-grévistes.

J’ai été choqué et outré de recevoir un email d’un ami sarkozyste et habitant Neuilly jeudi 18 octobre. Heureusement, Nicolas J. a sauvé ma journée.

Dans le fameux mail, mon ami me transmettait un brûlot anti-cheminot basé sur des données erronées ou tronquées sur les comptes de la SNCF, la situation des cheminots. Heureusement, la réponse est : merci.

Extraits :cliche-2007-10-20-17-58-28.jpgcliche-2007-10-20-17-59-00.jpg

Rambo (4) a signé contre la Birmanie.

Non, je blague, John Rambo n’a pas signé la pétition. Mais l’action de Rambo 4 se déroule en Birmanie, et John n’est vraiment pas content…

Question de vocabulaire

Un débat fait rage sur l’usage, abusif pour certains, du terme « rafle » pour désigner les interpellations de sans papier par les forces de police.

Rafle, nom féminin
 
Sens 1 Arrestations massives faites à limproviste par la police. Synonyme coup Anglais raid
Sens 2 Fait de rafler. Anglais raid
Sens 3 Axe central dun épi de maïs ou d‘une grappe de raisin [Botanique].

Ce terme évoquerait les rafles opérées par la police française entre 1940 et 1944 à l’encontre des juifs.

Premièrement, si l’on observe l’évolution du vocabulaire politique, un premier ministre a récemment utilisé le terme de « détail » pour désigner les tests ADN -désormais facultatifs- pour le regroupement familial (l’auteur de ce blog en a été choqué); la droite aime fustiger les grévistes des transports et plaindre « les usagers  pris en otage » (n’est-ce pas Yves Jego ?).

Deuxièmement, les interpellations ressemblent de plus à plus à des rafles : la police n’enquête plus, elle fait du chiffre. Et pour débusquer les clandestins, tous les moyens sont bons : mairies, inspecteurs du travail, fichiers de l’ANPE, Education nationale, soupes populaires, tests ADN, fichage, etc. Les anecdotes sont nombreuses et terribles. Ces pressions provoquent des bavures et défenestrations du désespoir.

Alors, rafles ou pas rafles ?

Rafle.

L’iPhone pollue

Réfléchissez à deux fois avant d’acheter le nouvel iPhone. Il pollue. C’est un adorateur de la secte Apple qui vous l’avoue, le coeur triste.


L’iphone d’Apple contient des substances chimiques et des matériaux dangereux d’après les résultats des tests scientifiques réalisés par Greenpeace et publiés aujourd’hui. Ceci est le premier test fait sur un produit d’Apple depuis que Steve Jobs, PDG d’Apple, a promis un « Apple » plus « vert », en mai 2007.Voir la video: Greenpeace analyse l’iPhone.

Bob Denard est mort, mais pas la Françafrique

Bob Denard est mort; Son nom ne dira rien aux plus jeunes.

article_sgekni21060607140346photo00photodefault-360x512.jpg

Bod Denard était un mercenaire. Champion des coups d’état. Un symbole de la Françafrique, ce système de relations post-coloniales entre l’Etat français et les dictatures africaines, à coups de protection militaire, corruption et soutien financier. On ne sait pas tout ce qu’il sait. Peut être est-ce préférable pour certains.

Né le 7 avril 1929 à Bordeaux (Gironde), Bob Denard (dont le véritable nom est Gilbert Bourgeaud) est d’abord quartier-maître dans les commandos de la Marine nationale en Indochine et en Algérie jusqu’en 1952, date à laquelle il quitte l’armée et devient policier au Maroc.

En 1961, Bob Denard quitte son emploi de démonstrateur dans une société parisienne d’électro-ménager, et part comme mercenaire pour l’ex-Congo Belge, aujourd’hui République Démocratique du Congo, où il se met au service des rebelles du Katanga. Il rejoint ensuite les forces royalistes de l’iman Badr au Nord-Yémen, et dans les années 70, forme des mercenaires pour mener des opérations en Angola (1975), au Cabinda (1976), et en Rhodésie, l’actuel Zimbabwe (1977).

Bob Denard intervient pour la première fois en 1975 aux Comores pour chasser Ahmed Abdallah du pouvoir. Trois ans plus tard, il le réinstalle au sommet de l’Etat en renversant son successeur, Ali Soilih. Il devient alors commandant en chef des forces armées comoriennes, et chef de la garde présidentielle de 1978 à 1989.
Peu après l’assassinat d’Ahmed Abdallah, il se réfugie en Afrique du sud, et ne rentre en France qu’en 1993. Quelques mois plus tard, il est condamné à cinq ans de prison avec sursis pour le coup d’Etat manqué au Benin en janvier 1977.

Il était depuis 1991 sous le coup d’un mandat d’arrêt, le tribunal de Paris l’ayant déjà condamné, par défaut, à cinq ans de prison pour son rôle dans la tentative de putsch. C’est au Comores que Bob Denard fait ses adieux aux armes en 1995, en dirigeant le putsch contre le président Saïd Mohamed Djohar.

Marié sept fois, et père de huit enfants, Bob Denard a longtemps vécu entre Paris et le Médoc.

Auteur de Sarkofrance (2007-2012); coulisses personnelles. "Ce n'est pas le désaccord qui gêne mais la façon dont il s'exprime."