Archives du mot-clé republiquedesblogs

République des Blogs: les masques tombent

Je suis allé à la République des Blogs qui s’est tenue mercredi 26 novembre à Paris. Ce n’est qu’un sentiment personnel,: j’ai ressenti plusieurs ruptures.

Je n’avais jamais autant discuté avec des journalistes, du moins dans ce genre de réunion : Jacques ROSSELIN (« mais qu’est-ce que c’est que ces blogueurs anonymes qui se montrent ? » 🙂 ou « On sait où tu bosses. »), Philippe COHEN, Maud ETIENNE et l’un de leurs collègues qui me pardonnera d’avoir oublié son nom (tous également curieux de rompre nos anonymats pour mieux connaître leurs sources). Il a fallu rappeler que Google est l’ennemi du blogueur au chômage, les rassurer de notre soutien, entendre leurs critiques (« 5 Blogs ? C’est trop… Et puis, un blog au JDD, c’est pas bien ça. »

La charmante Bénédicte CHARLES (Marianne2), au tutoiement spontané, interrogative et motivée. Il me fallait comploter un peu, et remercier un site efficace qui me publie.  J’ai manqué Sylvain LAPOIX (argh !)

J’ai été surpris par les propos chaleureux de blogueuses modémistes. Non pas que je doute de leur sympathie, mais Quitterie Delmas (« enchantée » – « moi de même« )  a revendiqué une vraie lucidité vis-à-vis de Bayrou; MIP était chaleureuse vis-à-vis de Royal ; Hypos était reconnaissante à Sarkofrance d’être sorti de l’actualité socialo-déprimante de ces derniers jours. Hervé faisait encore quelques photos (argh !).

J’ai été heureux de retrouver quelques Left-blogueurs après une expérience rémoise parfois rinçante: Dagrouik, toujours aussi précis et combattif; Abadinte qui gérait la « victoire » d’Aubry (« elle ne sera pas candidate en 2012« ); Eric Mainville, qui m’a livré l’explication de sa photo à casquette (désormais retirée de la page d’accueil de son blog).

J’ai été ravi de féliciter deux blogueurs pour leur victoire judiciaire contre une méchante mairie, Christophe et Abadinte. Un soulagement par procuration.

J’ai été satisfait des aveux d’Authueil, qui publie ses billets comme autant de « pièges à gauchisses« .

J’ai regretté de n’avoir davantage discuté avec certains, tels Jules , CiceronPingouin, Gonzague, ou Mathieu; d’avoir manqué Cratyle, ou Sylvain.

Je suis rentré soulagé et inquiet.

Soulagé de cet activisme blogosphérique qui perdure.

Mais inquiet car paranoïaque.

Publicités

République des blogs

J’irai à la République des Blogs qui se tiendra à Paris, mercredi 26 novembre. je viens de réaliser que la manifestation existe toujours, malgré le retrait blogosphérique de Versac.

Le lieu a visiblement changé.

Je ne connais pas (ou peu) les premiers inscrits. Il semblerait que mes amis gauchisses et confrères left blogueurs ne viennent plus.

J’espère croiser Nicolas Princen, Luc Chatel ou Yves Jego.

A mercredi donc

De Georges-Marc Benamou à la République des blogs

Etrange soirée que le mercredi 28 novembre. J’ai assisté à la « Nuit des Médias« (« La Nuit des Médias, le rendez-vous exclusif des décideurs de tous les secteurs de la communication « ) , organisée cette année à l’Ecole Militaire. Le gotha des médias, presse écrite, télévision, cinéma ou radio était là. Pourquoi dans un cadre militaire ? Je ne sais pas. Le ConseilleUr Georges-Marc Benamou avait clos de son intervention une série de discours (« Internet : un outil maîtrisable ? Sécurisation des contenus, modèles et enjeux économiques : la nouvelle donne »)parfois très drôle (le lieutenant Bordel a fait grande impression quand il expliqua qu’internet était chose connu depuis longtemps à l’armée). Le soir, des buffets rangés en ordre de bataille dans la rotonde de l’Ecole Militaire, près de la Tour Eiffel, attendaient les invités dont le fameux et craint Georges-Marc Benamou ou la ministre Albanel (« oh, Juan, tu es venu! t’es vraiment adorable« ). Nous devions être 500 à se rincer le gosier. « Il faut que je te présente Georges-Marc Benamou! » me dit une organisatrice à l’entrée. « C’est obligé ? » répondis-je dans un accès de sincérité post-mondaine que je regrettais aussitôt. « Je sais, je sais » dit elle (ah ? Mais tu sais qoi ?).

Georges-Marc Benamou était droit, écoutant ses interlocuteurs dans le carré VIP, l’oeil qui ripait de temps à autre sur les « people » qui lui passaient à proximité.

21h14 : éclipse discrète vers le Pavillon Baltard pour retrouver La République des Blogs. J’arrive après la bataille des égos; les groupes se sont formés. Les gauchistes du Modem complotent à leur Congrès (Quiterie Delmas, Virginie Votier, et surtout Luc Mandret – ce type me fascine, on se connaît sans se connaître). Julien Tolédano m’alerte sur la quantité de champagne qu’une table UMPiste ingurgite à proximité. Versac soigne son image (respect). Discussion assise avec Eric Mainville, Dagrouik, le fameux Julien, et une nouvelle connaissance, Cécile. Eric Mainville et Cécile m’ont convaincu que la Sarthe ne se résumaient pas à François Fillon. J’apprécie la mesure de Cécile. Eric fit des déclarations stupéfianes pour qui fréquente son blog (à lui de dévoiler ce qu’il veut). Julien Tolédano et Dagrouik (une fois ses photos de paparazzi terminées) aiment le fond, le débat, l’échange, le combat. « Sarkozy a-t-il gagné l’élection sur le pouvoir d’achat ? » Il a surtout gagné grâce à un changement de language. La novlangue que nous avons été nombreux à signaler dans la tribune de Laurent Fabius ces jours-ci. Parler d’allonger la durée du travail quand les nouveaux CDI sont majoritairement à temps partiel, chapeau ! Travailler plus quand la pré-retraite est majoritairement imposé à 55 ans… Chapeau !

Luc Mandret est sorti de ses conciliabules Modemiens pour nous saluer à l’heure de l’addition (quel symbole). Paf! Mais viens au Modem ! On est tous à gauche. C’est vrai. Mais au Modem ? Laissons Sarkofrance « au-dessus des partis ». Le Modem est utile. Il peut nous débarasser des croutons de l’UDF, il peut même laïciser les chrétiens-démocrates (imaginez un parti qui s’appelerait les « musulmans-démocrates » ).

La vigilance n’a pas de couleur, non ?