La Conquête de Nicolas Sarkozy


Je m’y suis précipité, dès que j’ai pu.

La Conquête, de Xavier Durringer, "film indispensable" écrivais-je voici quelques semaines. Il relate l’accès au pouvoir, ou comment Sarkozy a perdu sa femme (Cécilia, admirablement joué par Florence Pernel) pour mieux conquérir la France.

Le film est glaçant. Celles et ceux qui se sentiront désemparés par tant d’efficacité cynique de la part de l’ancien maire de Neuilly trouveront que le film humanise Sarkozy. J’ai ressenti la même rage. La Conquête a rechargé les batteries d’un antisarkozyste primaire et secondaire.

On découvre aussi la violence des propos, la vulgarité des bêtes politiques. Chirac, Sarkozy, Villepin, tous y passent. La Conquête ne surprendra pas celles et ceux qui sont friands de livres-confessions politiques. Mais elle les amusera.

Parce que le film est drôle. Sarkozy y est comme il est. Petit en toutes choses, grand en manipulation. Ses Sarko-boys sont montrés sans complaisance. Lefebvre, Solly, Charon, Louvrier sont des servants serviles. Rachida Dati une intringante sans profondeur.

La Conquête montre comment le combat politique peut abaisser l’humain et vider la politique de toute conviction.

About these ads

5 réflexions sur “La Conquête de Nicolas Sarkozy

  1. Fouquet’story
    J’ai rêvé que j’étais dans la peau du Président sur le perron de l’Elysée
    Un matin qui ne figure pas sur le calendrier
    Ne sachant plus s’il devait se prendre pour le marquis de Sade ou pour Sacher-Masoch.
    Ça donne le vertige… de ne pas savoir s’il doit donner la fessée ou la recevoir de ces français qui ne mesurent pas encore l’horreur de la nature… humaine…
    Lautréamont disait : « montre-moi un seul homme bon » et le président rétorquait :
    « Et vous oiseau de mauvaise augure, montre-moi une seule femme vraie »… et toc !
    Parce que sa femme, sa moitié ou son double c’est comme vous le sentez… était à la une de tous les journaux dans les bras de son amant.
    Du fond de mon sommeil paradoxal, je m’arrachais la peau, les vaisseaux, les boyaux…
    Comment elle fait, comment elle a fait pour refuser sans la moindre hésitation deux monstres sacrés : le pouvoir et la gloire en même temps ?
    Je suis dans sa peau…ou dans la peau de celle qui lui a fait la peau…
    Je ne sais plus ! C’est confus !
    Et je me dis en me prenant pour lui, que si je relève ce double défi :
    Vaincre l’humilité et l’humiliation… je serai immortel…
    Et je le voyais prier pour la première fois de sa vie le seigneur des agneaux, pour qu’il le rende insensible à l’infamie ! Juste le temps de retrouver la porte de sortie.
    Au Fouquet’s il a réalisé au bout de quelques secondes… que ce sera elle la vénus à la fourrure qui va lui permettre de prendre sa revanche sur le funeste destin d’un homme,
    Qui avait déjà les yeux crevés quand il vit la vérité !
    Cette nouvelle promue sera providentielle même si elle n’est pas tombée du ciel
    Avant de le lui demander…Il savait déjà qu’elle allait dire oui…
    Sa main c’était … la main de Dieu…
    Parce que l’enjeu ce n’était pas l’honneur perdu d’un vers de terre…
    Mais les draps souillés de tout son univers
    J’exagère à peine…
    Il ne croit pas en Dieu
    Mais il peut le jurer aujourd’hui, que ce soir là, Dieu y était… aux Fouquet’s… il y était !
    Ce qui a permis à notre prince charmant de retourner le destin….d’un revers de main !
    Et il voudrait maintenant en faire autant avec l’opinion qui l’a abandonné au fil du temps.

    http://www.lejournaldepersonne.com/2011/01/fouquetstory/

  2. Ce jet de vérité criante (le peu que j’en ai vu est un bon exemple de ce début annociateur de pire à venir) sur la petitesse sarkozienne contenue du "sommet" bling bling et méprisant, à la piétaille gazouillante et toute contente de sa "victoire", était sans doute trop crue pour sarkolito 1er, qu’il parle de film de propagande gauchiste et a annoncé qu’il ne le regarderait pas. "Cachez-moi cette vérité qui m’est insypportable." Evidemment, imaginons un peu que Hitler revienne sur terre pour une brève permission et qu’on lui montre l’excellent film retraçant les derniers jours du bunker et la démence décalée et pleine de tics nerveux du Fürher sous les traits de Bruno Ganz. Que ferait-il ? ARAMIS

  3. Ping : Variae › La conquête, défense et illustration du sarkozysme

  4. J’ai vu le film et l’ai apprécié. Il est très drôle, surtout pour ses répliques. Pour les gens bien informés, il n’y a pas de révélations dans le film. Et d’ailleurs, était-ce le but du réalisateurs et des scénaristes ? Je ne crois pas.

    Et présenter le film comme un pamphlet gauchiste caricatural, anti-Sarko primaire, comme le font certains sarkozystes, c’est de la mauvaise foi. Sarkozy est humanisé dans les scènes avec Cécilia, et le film montre Chirac et Villepin comme des monomaniaques obsédés par l’idée de niquer le nain avec du gravier. Et ça, ce n’était pas une caricature, mais la réalité de l’époque, pas si lointaine d’ailleurs.

    Si Sarkozy et certains de ses sbires boudent ou font mine de bouder "La Conquête", ce n’est pas parce que c’est une caricature, mais le reflet cruel de leurs défauts et turpitudes.

  5. Après LA CONQUETE, LA CHUTE….

    Complot et lynchage international :

    - Suite (garnie?) offerte en sur-classement (2.500$) par le Directeur du Sofitel de NY qui en connaissait parfaitement la configuration et, par ironie, le numéro 2806, qui est aussi la date du 28/06 du début de dépôt des candidatures aux primaires du PS.
    - Hôtel de luxe du groupe Accor, propriété de grands patrons français affiliés à l’UMP.
    - Des twiters UMP au courant de l’arrestation presque 1 heure avant qu’elle ne soit effective.
    - Des décalages importants de timings non expliqués.
    - Plainte et arrestation tardives pour faire croire à une fuite.
    - Scénario idéal pour un lynchage médiatique : Un haut dirigeant français blanc, juif et riche, opposé à une employée guinéenne, immigrée noire, musulmane et pauvre
    - Les guinéennes, comme toutes les femmes africaines, sont en bonnes gestionnaires très intéressées par l’argent : C’est pourquoi elles sont, en général, sexuellement très conciliantes et faciles, surtout avec les blancs qui en possèdent ( http://news.abidjan.net/h/399406.html )
    - Pourquoi y aurait-il eu fellation alors que les musulmanes ne sucent pas ?
    - Un papy fatigué de 62ans (1,70m) peut-il forcer une forte femme de 32 ans (1,80m) à la faire ?
    - Cette femme dit ne pas savoir qui était DSK alors que le personnel de l’hôtel avait été briefé, photo à l’appui, avant son arrivée.
    - Celui qui s’est présenté aux média comme son frère n’est finalement que son ami.
    -Etc…..

    D’après les informations recueillies sur Internet, il y a vraiment trop d’invraisemblances et d’incohérences pour ne pas croire à un complot dont les commanditaires sont ceux à qui il profite le plus.

    Comme le père du procureur à charge dans le procès de cette affaire – Cyrus Vance – était aussi un ami politique de Frank George Wisner, l’époux actuel de Christine de Ganay, ex-belle mère de NS avec qui il entretient d’étroites relations, ( http://www.democratie-royale.org/article-affaire-dsk-frank-georges-wisner-dominique-strauss-kahn-nicolas-sarkozy-74163877.html ), ceci expliquerait cela et les contraintes exceptionnelles de la remise en liberté conditionnelle de DSK pour mieux le neutraliser, l’espionner et l’empêcher de préparer sa défense.

    On assisterait donc, impuissant et en direct, à l’ASSASSINAT politique du meilleur Présidentiable français d’opposition – qu’il l’avait pressenti – par les complices américains d’un Président en exercice.
    ( http://www.democratie-royale.org/article-dsk-les-dts-m-ont-tuer-faillite-des-usa-et-affaire-dsk-74309768.html ) et ( http://resistance71.wordpress.com/2011/05/21/affaire-dsk-la-these-du-coup-monte-prend-de-lampleur-a-qui-profite-vraiment-le-crime-suppose/ )

    Si tel est le cas, la République française et la Démocratie sont en grand DANGER !

Les commentaires sont fermés.