#ParisAttaqué et les réseaux sociaux.


C’est un tweet, un premier tweet attrapé quelques secondes après sa publication alors que je regardais la télé hier soir qui a interrompu la soirée.

« Fusillade à Paris ».

Le déroulé de la soirée d’hier s’est ainsi figé vers 23H quand les premiers tweets mentionnant une fusillade sont apparus sur nos écrans.

On vérifie où sont les proches, on assiste effaré à la prise d’antenne sur les chaînes d’informations. On lit des conseils, on donne des conseils.

On zappe d’un écran à l’autre. On écrit à ses proches, on répond à ses proches.

« Ne t’inquiète pas papa. Je ne suis pas dans le 10ème ».

Sur Twitter hier soir, le hashtag #PorteOuverte a rapidement surgi pour indiqué aux promeneurs coincés où ils pouvaient se réfugier.

Sur Facebook cette nuit, on pouvait signaler à ses proches si l’on était en sécurité. Sur Periscope, quelques témoins ont filmé. Sur Instagram, quelques clichés splendides ce matin mettaient de la beauté dans l’émotion post-traumatiques.

La boucherie d’hier à Paris m’a ôté toute envie de critiquer les premières bêtises journalistiques (qui n’en ferait pas sous la pression de tels évènements ?), ni même les tweets outranciers des deux Louis (Sarkozy et Aliot). Quelques uns ont critiqué trop vite le maintien du match France-Allemagne au Stade de France sur TF1 comme si c’eut été une bonne idée de tout stopper alors deux kamikazes venaient de faire sauter aux abords de l’endroit).

Hollande, Mélenchon, Juppé et quelques autres ont eu les mots justes.

J’étais triste, forcément choqué, mais surtout plein de rage.

Nous sommes en guerre, quelles qu’en soient les raisons.

//platform.twitter.com/widgets.js

24 réflexions sur “ #ParisAttaqué et les réseaux sociaux. ”

  1. Hier au soir, j’ai fermé radios, télévision, et ordinateur bien avant 22h. Je me suis couchée tranquille, après avoir lu quelques pages d’un bon livre. Je me suis endormie au calme.
    Ce matin, je découvre l’horreur qui s’est déroulée à Paris. Un carnage perpétré par des « fous de dieu ». Et les médias répètent en boucle, au vu de témoignages directs, qu’avant de tirer les criminels ont crié : « … … … … … ! « .
    Moi, je ne répéterais, je n’écrirais pas cette phrase. C’est donner de la force à l’idéologie de ceux qui cancérisent une religion. C’est LA phrase de ralliement. Des mots prononcés pour pour mieux écraser tous ceux qui ne pensent pas comme eux, ceux qui veulent être libres.
    Je serais franche, je suis plus qu’en colère !

    1. @Solanden: mon épouse m’a fait cette réflexion ce matin: que vont penser celles et ceux qui vont découvrir le carnage au réveil ? Effectivement, il ne sert à rien de répéter « la » phrase. c’est un faux ralliement, une imposture.

  2. Triste pour toutes les victimes du terrorisme à Paris ou ailleurs….mais émue par toutes les marques et actions de solidarité !
    La haine ne doit pas vaincre…

    1. Malheureusement, la fermeture des Frontières restent une mesure assez symbolique. Tenir des axes routiers, des gares, des ports, des aéroports, c’est une chose, quant à tenir des kilomètres d’espaces accidentés boisés ou non, en est une autre… Mais l’heure n’est pas à la polémique…

      Ma pensée, comme tous ici, va aux victimes et leurs proches.

  3. Malheureusement vous découvrez que nous sommes en guerre.
    Il faut ce énième massacre pour que vous vous en rendez compte.
    Les fous ne sont pas entrés dans Paris, ils sont installés en France, dans toutes nos villes, dans nos quartiers et nous les accueillons à bras ouverts.
    Il y aura un défilé, le  » plus jamais ça » sera scandé, le ne faisons pas d ‘amalgame sera encore seriné, jusqu’ à la prochaine tuerie.
    L’état d ‘urgence décrété pour faire semblant de réagir.

    1. Je formulai un clin d’oeil mon bon monsieur, juste un clin d’oeil que seule mon émotion peut exprimer, une poussière parmi ces milliards de mots écrits du monde entier et qui s’entrechoquent depuis hier soir. Certains me figent dans la stupéfaction par l’ampleur de leur indécence, d’autres me réchauffent le cœur par la simplicité de leur compassion.
      Mon bon monsieur, nous n’accueillons pas ces fous à bras ouverts sur notre sol, nous les pourchassons même si cette guerre sournoise et rampante dépasse nos possibilités actuelles de prévention, et notre entendement. Il n’est pas tolérable d’encore les amalgamer avec la respectable communauté des musulmans de France, partie intégrante de notre pays.

      Chacun d’eux surveillant avec anxiété le compte à rebours de sa propre pendule, je regrette les polémiques que les politiques nous infligent déjà avec tant de célérité en ce temps de deuil national… Suivez mon regard…

      ***

    1. Eviter l’islamophobie sous prétexte que les musulmans sont 6 millions en France, c’est quand même le comble. Que direz-vous quand ils seront deux fois plus nombreux la prochaine génération?

  4. nuit courte et pénible.. vers 23 hr je changeais la chaine tv où ma femme zonais, j’appelais ma nièce qui habite quartier Charonne (un de ses potes blessé aux jambes)
    ..les yeux sont rouges,
    Paris attaqué, ..le Paris populaire

    GdC postait un billet, il diffusait les 5 tweet les plus viciés et putrides du Monde ! non, il n’y est pour rien,
    ils se greffaient au chagrin, ..ni deuil ni pudeur !
    la palme, la couronne de l’aplomb cérébral au merdeux abruti et toxique, le fils-de, pas même solidaire (?!) du gvt qui l’héberge, les USA, le p’tit Louis tweetait à .. 23:14 !!
    ..c’est bien le sujet, hein Juan, le réseau ‘social’ et ses déviants, aux peptides constipés,
    car, mille fois hélas, de la communauté importune et charognard fleurit sur notre sol,
    ni m’excuser de moisir l’ambiance (?) des bises,

    http://gauchedecombat.net/2015/11/14/denoncer-ces-ordures-qui-font-leur-beurre-de-ce-drame-fusillade-paris-bataclan/

  5. En plus d’être un dogùmatique suffisant, GdeC est un islamogauchiste qui voit des xénophobes partout sauf chez les terroristes qui abattent des humains comme des chiens. Houellebecq qualifie se genre de GdeC de « collaborationiste ». Il n’a pas tout a fait tort.

    1. (et alors ?) c’est ton point de vue, tant que celui ne commet aucun crime, ..quand doit-on tirer sur le messager ? pianiste et ambulance..

      le chagrin, la douleur, le deuil: n’ont pas de parti ! ni la balle ni le couteau, ..à contrario de la doctrine, la théologie, la vue basse et les oreilles bouchées: la connerie

      peut-être n’ai-je pas, ne partage pas la mesure éducationnelle, culturelle, ..du plus grand nombre
      1) les blessés, les morts, où ? qui ?
      2) quoi, comment, pourquoi et par qui.. fuyards, police, enquête, criminels, assassins,
      3) les obsèques
      voilà pour les douleurs, drame et orphelins

      4) ouvrez les vannes ! disons qql égo guidé par qql opportunisme, aussi d’autres schémas du même tonneau,
      le frustré peste et proteste (à qui ça n’arrive pas)
      alors son métier..: « je Veux du responsable ! »
      hyper Facil ! pratique ni fatiguant: il Est dans le camp d’en face..
      t’as vu qql smart tweet, franchement ça me scie.. des gens votent (font confiance !) à ce genre de raclure indécente ?!
      de Villiers /par ex, moi aussi je dénonce et moisi, y a pas de raison n’est-ce pas.. la vergogne aux moines, et encore..
      il déshérite le fils, celui qui refuse de se faire violer par son grand frère, le chouchou.. Et, nous ferait la leçon ?!

      (dis moi que je rêve) ni besoin de faire, d’être politique ! pour distinguer l’impudeur, que dis-je.. le cynisme, l’absence de scrupule, la brutalité de tel propos/attitude..
      je déteste les bugs !

      1. Le fond de com de GdeC est somme toute très manichéen, il ya d’un côté les méchants et les gentils… Il ne condamne pas les djihadistes et préfère dénoncer le mal incarné par le FN, quitte à prendre le parti toujours plus conséquent du communautarisme musulman en France.
        C’est une maladie psychologique que de refuser la réalité parce que c’est contraire à son idéologie. Accusé les charognards plutôt que les assassins, c’est suspect.

        1. vraiment pas certain de cette allégation: je l’imagine mal (ne suis pas un intime non plus) lui ou autres français (on se comprend, je fais court) ‘défendre’ le djihad, isme; enfin c’est ton opinion. Perso, pas copain du tout avec Sarko, par ex. il n’empêche, il m’arrive d’agréer un de ses propos (je ne sais plus quand; tu vois)
          GdC, puisqu’on en parle, ses combats et convictions, ni m’oblige d’y adhérer, je préfèrerai tjs ceux ci que le vulgaire, sectaire et front bas (et violent !)

        2. « Le fond de com de GdeC est somme toute très manichéen, il ya d’un côté les méchants et les gentils »

          Exactement comme les salafistes, en somme. C’est d’ailleurs pourquoi ils séduisent tant d’ados et d’esprits simplets : avec eux, tout est clair.

          1. si l’ennemi se multiplie (se reproduit?) en tout plein de p’tites boites,..shahib, asharite, wahhabite, mutazilite pour les uns, ..le F, P, N, S, M, R pour les autres, ..le temps que ça se décante (sait-on jamais) alors le temps de m’faire une babasse (c’est de mon niveau, et le garder !)

  6. La leçon aura-t-elle suffi ? C’est douteux. Lisez ce « poing de vue » réaliste :

    http://www.ndf.fr/poing-de-vue/14-11-2015/on-connait-la-chanson

    Prenez garde : les dispositions de l’état d’urgence seront utilisées pour lutter contre… l’islamophobie,

    car, comme chacun sait, le terrorisme islamiste n’a rien à voir avec l’islam, religion de tolérance et de paix.

    Ceux qui disent le contraire, tirant la sonnette d’alarme depuis des décennies, sont des fascistes qui jettent de l’huile sur le feu. CQFD.
    Bachar Al-Assad a déclaré aujourd’hui au député français Thierry Mariani, en visite à Damas :

    « La France a connu hier ce que nous vivons en Syrie depuis 5 ans ».

    1. « Après avoir séché ses larmes, une majorité de citoyens va continuer de refuser la réalité par lâcheté. La société multiculturelle ? C’est bien. L’immigration ? C’est sympa. L’islamisation ? C’est une vue de l’esprit. » Henri DUBREUIL

      Questions réponses toutes faites, et c’est tellement vrai!

Les commentaires sont fermés.