Archives pour la catégorie Chroniques personnelles

Le jour où Christophe Castaner a dérapé

La ministre des Armées (et non de la Défense) a finalement annoncé dimanche 23 juillet 2017 qu’elle avait obtenu gain de cause pour débloquer 1,2 milliards d’euros de crédits dès cette année.

On n’y comprend plus rien. Macron déçoit son Chef d’Etat Major des Armées (nommé à son poste par le même Macron 12 jours plus tôt!) en annonçant une annulation de crédits entre juillet et décembre de 850 millions d’euros, lequel général s’en explique devant les députés qui l’interrogent à huit-clos sur cet exact sujet. Macron pique une colère en public, le général démissionne, puis Macron revient tout miel annoncer que le budget de la Défense l’an prochain sera le seul à progresser de tous les budgets publics (on n’en demandait pas tant!), et de 2 milliards de surcroit. Et voici ce weekend que la ministre des Armées en rajoute 1 milliard. C’est Noël en juillet !

Quel gâchis.

Revenons cinq minutes sur l’autre bourde de la semaine, celle qui nous fait penser que Castaner n’en a peut être plus pour longtemps à son poste. Le gars est porte parole du gouvernement et le jour même où son monarque essaye de calmer le jeu, voici qu’il livre une interview écrite pour charger à nouveau le général de Villiers d’une accusation farfelue: « C’est son comportement qui a été inacceptable. On n’a jamais vu un chef d’état-major s’exprimer via un blog, ou faire du off avec des journalistes ou interpeller les candidats pendant la présidentielle, comme cela a été le cas. Il s’est comporté en poète revendicatif. »

Il y a 4 jours, le député Alexis Corbière expliquait ce qu’il avait vu et entendu à la commission défense de l’Assemblée (dont il fait partie) lors de l’audition du chef des Armées le 12 juillet. Corbière n’est pas béat devant ce général que d’aucuns expliquent qu’il serait royaliste, il décrit ce qu’il a entendu et rappelle à ce titre que l’Armée en France dépend du pouvoir politique (précision importante pour quelques rageux macronistes qui faisaient mine de croire que la France insoumise était soudainement devenu pro-militaire). Corbière conclue: « ce que le général de Villiers a fait en parlant devant la représentation nationale, c’est son devoir. » Et oui, et oui. En France, quand les députés auditionnent des militaires et les interrogent, ces mêmes militaires, n’en déplaise au gaffeur porte-parole gouvernemental Christophe Castaner, doivent répondre.

Si le général de Villiers avait été discourtois pendant la campagne présidentielle, pourquoi Macron l’a-t-il renommé chef d’Etat Major ? En décembre dernier, le général avait loué l’action de son ministre de l’époque, alors qu’il réclamait un budget à 2% du PIB dans une tribune publique. Un objectif que Macron a repris dans son programme ensuite.

Cherchez l’erreur.

Quel gâchis.

 

Toi aussi, habille-toi comme Macron!

 

Macron s’est déjà déguisé par deux fois en militaire en visite chez des militaires. C’est ridicule, mais on ne saurait trop l’encourager à persévérer.

Quelques suggestions pour ses prochains déplacements ?

 

Deguisement-homme-marin-sexy-1576-1

 

56554566

 

 

Mais il y. a au moins une tenue, plus importante que les autres, que Macron devrait revêtir.

 

3599707-ouvrier-assis-sur-le-sol-et-la-tenue-des-pinces-de-pr-hension-isol-sur-blanc--Banque-d'images

 

 

 

Chanson du dimanche: la mère

Brandi Carlile est une chouette chanteuse, mère et gay, qui a commis cette chanson réjouissante pour tout parent l’an dernier.

Toi aussi, deviens député LREM

Ce n’était pas prévu, ils/elles ont été élu(e)s si facilement, si rapidement. Les nouveaux députés de la république En Marche ne connaissaient pas suffisamment le fonctionnement de la République. Les voici formés en rythme accéléré alors qu’ils ont déjà voté les pleins pouvoirs au gouvernement pour modifier le code du Travail par ordonnance et la prolongation de l’état d’urgence.

L’ampleur de l’abstentionnisme de ces nouveaux députés macronistes étonne. Entre la moitié et les deux tiers sèchent les séances au parlement. On attend les bilans complets, avec présence en commission etc.

Pour l’heure, je vous invite à lire les documents de formation pour ces députés novices publiés par l’Assemblée nationale. La prochaine fois, pourrait on prévoir un test avant l’élection ? La première page est simple, et glaçante: « la loi voit son domaine défini par la Constitution; et est votée par le Parlement. » Dans la suite, le nouveau député apprend qu’une loi et un projet de loi sont deux choses  différentes.

 

L’eau, le ciel, le feu.

La prochaine fois, pourrait on prévoir un test avant l’élection ?

 

 

(A télécharger)

Les insoumis à l’Assemblée

Il applaudit une députée LREM pourtant peu conciliante dans la commission qu’elle préside à l’encontre des propositions de l’opposition.

 

Mais pourtant, il faut parfois faire des procès d’intentions. On est obligé, comme l’explique Danièle Obono. Observez l’hémicycle, les rangs LERM sont … déserts.

 

Parfois il faut en rire. Rire de la « pensée complexe » du jargon de langue de bois de la loi d’habilitation.

 

 

Parfois, il faut poser de fausses énigmes. Qu’est ce qui dans la loi Travail va protéger les agressés des agresseurs ? Rien explique Ruffin.

 

 

Il faut parfois encourager les député(e)s En Marche à sortir de leur majorité. A comprendre d’où ils viennent. Et leur expliquer où ils vont.

 

 

Ces députés remplissent l’un de leur rôle, témoigner, critiquer, expliquer, proposer. Ces débats, comme d’autres sous d’autres majorités, sont assez réjouissants. Ils révèlent aussi combien le groupe LREM, confronté au direct du débat, est souvent nu, ou absent.

 

 

Ciel d’un jour #70