La mauvaise tribune de Paul Ariès


Dans une tribune publiée hier par Politis, l’essayiste fustige la fusion des listes PS et « gauche sociale et écologiste » dans la région Rhône-Alpes-Auvergne pour le second tour des élections régionales dimanche.

Il la fustige sur la base d’un raisonnement qui me semble triplement erroné.

  1. Cette fusion affaiblirait les positions de l’opposition de gauche: « Nous ne pesons plus lourd sur le plan des suffrages et notre seule force reste celle de nos projets. » En d’autres termes, mieux vaudrait rester minoritaire dans l’opposition que minoritaire dans une majorité locale. J’ai quelque doute sur cette position en absolu, mais le cas présent est différent: faudrait-il laisser l’exécutif régional à la droite, de surcroît celle incarnée par Wauquiez ? Et si cette fusion des listes de gauche échoue, la gauche non-PS pourra se féliciter d’avoir peut-être quelques sièges d’opposition pour se faire entendre.
  2. On ne devrait pas fusionner avec un parti qui ne serait plus socialiste (Paul Aries mets des guillemets sur le mot socialiste accolé à Parti dans toute sa tribune). On ne devrait pas fusionner avec un parti « responsable de la droitisation de la société et de la montée du F-Haine« , explique-t-il. Le PS n’est pas le seul responsable de la droitisation de la société et de la montée du FN. Sur le premier argument, on peut et on doit regretter que les instances du PS aient repris nombre d’arguments droitiers. Mais il ne faut pas pousser. Accuser le PS d’être responsable d’une crise économique bientot décennale, de la montée du terrorisme depuis les guerres en Irak, et plus généralement de toutes ces évolutions anxiogènes qui poussent une large fraction de la population dans des attitudes de repli sur soi est assez court, voire complètement faux.
  3. Il s’agit d’une élection locale, pour décider de qui votera les budgets de nos routes et de nos lycées. Pas d’une élection nationale. Plaquer des raisonnements nationaux, comme le fait le FN, à des scrutins locaux, n’est pas pertinent.

 

40 réflexions sur “ La mauvaise tribune de Paul Ariès ”

    1. Mais je n’ai pas dragué ta Françoise bon sang ! Je te la laisse, ta vespasienne, l’éponge. C’est qu’il l’aime son pépère le Bobby…Dire qu’il en reste encore pour défendre sa politique pourrie. Reste-t-il encore autant de neuneus socialistes que de neuneus sarkolâtres ? Mystère…

  1. Entièrement d’accord avec Paul Ariès .
    Défendre une ligne politique économique anti-libérale dans les meetings et d’autre part s’allier avec un parti néolibéral , euro-béat et atlantiste pour avoir quelques élus , devient complétement illisible et inaudible .
    D’où une abstention massive de cet électorat et un boulevard au FN .
    Tant qu’on y est , pourquoi alors ne pas s’allier avec Sarko , qui n’est pas plus à droite que Macron ou Valls ?

    1. pourquoi alors ne pas s’allier avec Sarko ,

      surtout quand il est sous dose massive de lexomil comme ce matin sur Inter

    2. Si je votais en RAA, je me serais sans doute abstenu au 2nd tour. Il n’y a pas ou peu de risque FN, et je ne pourrais pas mettre un bulletin Wauquiez, qui se place sur la même ligne que le FN. Quant à la gauche… elle présente un programme de droite molle à la région, soutiens une réforme des régions parfaitement idiote qui va marginaliser totalement des départements entiers. Elle n’aurait donc pas mon approbation.

      Comme il s’agit d’élections régionales, au attributions somme toutes limitées, je pense que l’on peut se permettre de suivre ses convictions sans s’obliger à voter utile.

  2. La lepénisation des esprits a dores et déjà gagné sur tous les fronts. Le PS avec son état d’urgence, le retour aux frontières, marseillaise et autre petits drapeaux et la droite dite extrême dénoncé par cette gauche bien pensante n’est qu’une réalité de plus pour illustrer la course aux idées du FN.

    Le FN n’a quasiment aucune responsabilité pourtant c’est lui qui met au diapason toute la politique française. Qu’en sera t-il quand il sera aux pouvoirs? une chasse aux sorcières et un grand nettoyage dans les affaires de ceux qui se sont installés dans les collectivités territoriales pensant à tort que le bien public leur appartenait.

    Le soit disnt front républicain illustre encore une fois que la démocratie française est une illusion et qu’elle ne mérite aucune attention, l’abstention est légitime pourquoi?

    Il est impensable de voir qu’une formation politique comme le FN qui représente un bon tiers des électeurs qui ont voté n’est qu’aussi peu de députés à l’Assemblée Nationale. Quoiqu’il en soit, cette même formation dans le Nord, à l’Est et dans le Sud-Est réalise de très bon scores pour autant la gouvernance de ses régions risque de partir dans d’autres mains.

    Dans les trois régions en soit disant danger. Les électeurs de gauche, les militants.. n’auront aucun représentants même s’il arrivent par l’union de leurs forces à faire un bon 25%.

    Qu’est ce que cette démocratie qui offre sur un plateau le pouvoir régional grâce à une collusion entre des forces « antagonistes » (faux clivage gauche/droite) qui néglige une part importante de la population française (FN) et qui met au rencard les forces de gauche (non représentativité dans les régions) ?

    C’est une démocratie ça quand il y a 50% d’abstentionnistes et quasiment 65 % des votants qui ne seront pas ou sous-représentés.

  3. Elections locales ….vu la taille de certaines nouvelles régions je ne voudrais pas dire …. mais bon … hum

  4. Là où il a raison, c’est quand il constate que le FdG n’a pas été foutu de proposer une liste unique alors qu’ils acceptent de fusionner maintenant. Et le pire, c’est que dans ce coin c’est les écolos qui foutent le plus de batons dans les roues dans leur délire anti-communiste, et c’est eux qui assumaient le plus la fusion avec le PS avant le 1er tour.

    1. Vue les brillants résultats électoraux d’Hollande et du PS depuis trois ans et demi, et en supposant qu’ils visent 2017, on se demande si ces gens ont encore le sens des réalités, sauf à se dire qu’après tout, les impétrants de droite sont aussi médiocres qu’eux et que donc, même avec une abstention massive, ils ont une chance …!

      1. Que veux-tu Alain . Pépère n’a jamais rien fait d’extraordinaire depuis sa sortie de SCIENCE PO et après avoir gardé les clé de la rue de Solférino, le voilà parachuté à l’Élysée par forfait du libidineux Stauss Khan, grand argentier aux ordres du FMI, alors il ne lui reste plus qu’à compter sur les magouille mitterandiennes ayant créé le tigre de papier Lepen, pour faire peur aux foules et jouer du balancier entre sœurs politiques jumelles sur fond de guerre et d’attentat pour pimenter la chose. manque de bol, la belle mécanique déraille… PDR

          1. Très juste ! Et si on considère que cette vidéo date d’avant les attentats de Charlie et du Bataclan, çà enfonce doublement le clou pour pépère et sa clique…

  5. je suis d’accord avec le toubib, les militants de tous les bords sont tellement éblouis par leurs phares, qu’ils ne se rendent pas compte que quand ils bossent pour une cause, les seconds en épousent déjà une autre…

    tout ça pour dire que dimanche prochain, je ne me déplacerai pas, parce qu’à l’examen du dessin de la nouvelle région, je suis du côté de ceux qui vont se faire moucher économiquement ces prochaines années…

    pourquoi irais je choisir l’une des équipes qui va arbitrer sensiblement la même chose que les autres sur des budgets en baisse où les marges de manoeuvre sont inexistantes, mais où les secteurs les plus riches finiront par sucer les plus pauvres, selon la seule loi connue des bourlingués du maroquin : le ruissellement du bas vers le haut…

  6. ce qui ne m’empêche pas de saluer sincèrement l’innocence et la foi les dits militants que rien n’arrête (sauf les murs pour les affiches)…

  7. Tiens, les sondages donnent Marine et Marion Le Pen largement battues au second tour par Xavier Bertrand et Christian Estrosi, ce qui va donner raison à Valls et à Hollande.

    Dans les deux Régions, 77 % des électeurs ayant voté à gauche au premier tour auraient en,tendu l’appel de Valls et auraient l’intention de voter pour le candidat des Républicains .

    http://www.lefigaro.fr/elections/regionales-2015/2015/12/09/35002-20151209ARTFIG00263-nord-pas-de-calais-picardie-marine-le-pen-serait-largement-battue.php

    et

    http://www.lefigaro.fr/elections/regionales-2015/2015/12/09/35002-20151209ARTFIG00262-regionales-estrosi-l-emporterait-largement-en-paca-devant-marechal-le-pen.php

        1. Carron souhaitant la victoire du FN, ça ne m’étonne pas.
          Mais si Marine et Marion sont battues, Hollande et Valls auront doublement réussi leur coup : pour les régionales, et pour la préparation des présidentielles. ( présidentielles auxquelles Mélenchon a maintenant très peu de chances d’être candidat.)

          1. Arié qui prétendait avoir voté MELENCHON n’en fini toujours pas d’invectiver les sympathisants du Parti de gauche et va même jusqu’à les accuser de soutenir le FN, çà ne m(étonne pas de la part de ce genre de derviche tourneur à la sauce Philipot (parti du MDC où officiait ARIE, pour finir second du FN). Cherchez l’erreur. Sile FN passe, vous allez repartir en Espagne ? PDR.

          2. Vous devriez éviter de vous masturber en public en rêvant à l’anéantissement de MELENCHON, vous risquez de passer pour ce que vous êtes, en 2017…

          3. Arié : vous oubliez également le « scandale » MASSERET qui se prépare en Alsace et qui commence à faire un sacré tabac sur les réseaux socieux, au grand dam de la clique des solfériniens. Et s »il emportait l’affaire ? Ils auraient l’air malin Valls et Hollande…

  8. dans l’esprit ça se comprend…mais la vraie responsabilité est celle soulevée par Bayrou, entre autres : Quel est le con qui a fait ce mode de scrutin !? (ok, il a la réponse aussi…). Avec une vraie proportionnelle nous n’en serions pas là.
    Bon, je reviendrai Samedi sur ces fondamentaux
    En attendant, Juan, je te laisse méditer sur cette vidéo :

    et aussi sur ces deux éminents avis :
    https://icezine.wordpress.com/2015/12/09/france-ou-moyen-orient-des-avis-divergents-de-la-majorite/
    , concernant la politique intérieure et extérieure à mener ces temps ci.

    1. Le mode de scrutin majoritaire ne sert qu’à perpétuer la politique dans une alternance gauche/droite dont la pensée unique est avérée. Rien d’étonnant à ce que l’abstention soit la première force politique en France. S’il y avait une véritable envie de débattre sur le fond des questions politiques, il apparait que le mode scrutin à la proportionnelle permettrait une représentativité plus juste de l’électorat. C’est tellement évident. Et cela éviterait que des pans entiers de pensées politiques ne soient pas ou peu ou sous représentées dans une assemblée.

      Même Daniel Cohn Bendit le dit:

  9. « Les Justes meurent comme des chiens ; les crapules ont leur chance. C’est un monde totalitaire déserté par toute transcendance. Le Mal n’y est pas un scandale mais la règle commune. » (Hélie de Saint Marc)

    Ce qui paraît invraisemblable, c’est qu’après le carnage du 13 novembre 2015 et avant les élections régionales du 6 décembre, l’ensemble de la classe politico-médiatique ait persisté dans son comportement anachronique à diaboliser avec une extrême vigueur son unique et éternel adversaire, vieux de 33 ans en perpétuant le plus sérieusement du monde l’argument –pourtant éculé- de la haine, du racisme et de la xénophobie…

    Dès l’annonce de la défaite de l’UMPS, le 6 décembre au soir, les « ténors » de ces formations, entêtés imperturbables, imprécateurs obstinés et irrécupérables refusant le verdict des urnes, ont enfourché leurs vieilles haridelles dégingandées dont les os mourants perçaient, à leur image, leur vieille peau…

    Toutes ces  » ententes » sur le dos de 30% des votants prouvent que ces( peut-on encore dire politique) n ‘ ont aucun respect de leur propre électorat. Comment encore leurs faire la moindre confiance.
    Comme je l ‘entendais hier d ‘une personne interrogée :
    Je n ‘ai plus confiance ni dans la droite ni dans la gauche. Je vote FN.
    Ce n ‘est qu’une élection régionale, il devra prouver en moins de 2 ans
    sa capacité de gérer des régions, voir un pays . Si il ne travaille pas bien, il n ‘est la que pour 6 ans . Ce ne sont que des régionales .

  10. C’est ce qu’il peut faire de mieux avec son pouième de voix.
    Qui que ce soit d ‘ élu il pourra prétendre l ‘ avoir aidé.. Seul le PS sortira grand perdant et sera en passe de dissolution.
    Après Mitterrand, Jospin et hollande, le PS est moribond.
    Le seul moyen de continuer ses nuisances, il le fait par ses consignes de vote.

    1. On va enfin pouvoir suivre la belle gestion du pays par le FN et exploser le PS qui n’a jamais vraiment rien de social depuis 1983. Nous arriverons enfin à mettre ne place la 6e République après ces gros malheurs…

Les commentaires sont fermés.