« Emmanuel, paye tes impôts »


J’ai entendu cela mardi soir sur France info. L’oukaze venait d’un journaliste de Libération. Le jeune ministre aurait subi une « correction » fiscale de quelque 10 000 euros pour un ISF sous-évalué en 2013 et 2014.

La révélation émane de Mediapart et les mauvaises langues diront que le site « islamo-gauchiste » s’acharne sur son ennemi de classe. Macron donne des leçons, beaucoup de leçons. Si l’on en croit le site, il aurait négocié pendant 18 mois avec le fisc. Evaluer sa fortune est toujours chose compliquée quand on est riche.

N’est-ce pas ?

« Si on a une préférence pour le risque face à la rente, ce qui est mon cas, il faut préférer la taxation sur la succession aux impôts de type ISF » Emmanuel Macron

Macron n’aime pas l’ISF. Il l’a fait savoir. Il préfère qu’on taxe les successions. Qu’il oppose cette taxation à l’autre est assez habile. Très hypocrite aussi.

Incroyablement réactionnaire.

 

Vouloir supprimer l’impôt sur la fortune quand on en est redevable est un réflexe très humain. Quand le redevable en question est un responsable public, ministre de surcroît, le conflit d’intérêts n’est pas bien loin. Jusqu’à présent, Emmanuel Macron ne semblait pas donner prise à ce type de critique. Le ministre de l’Economie a toujours affirmé que son patrimoine n’était pas suffisant pour avoir à acquitter cet impôt. Au vu des informations publiées par Mediapart, il va lui falloir changer de discours. Selon le site, après plus d’un an et demi de discussions avec le fisc, Macron a finalement admis avoir quelque peu sous-évalué le patrimoine de son couple – et notamment la valeur de la demeure de son épouse au Touquet (Pas-de-Calais). Il a donc déposé une déclaration rectificative pour les années 2013 et 2014, et paiera désormais l’ISF. Jusque-là, rien de bien grave. (lire la suite)

79 réflexions sur “ « Emmanuel, paye tes impôts » ”

  1. Macron n’a rien fait d’illégal, que je sache : il n’a dissimulé aucun de ses avoirs au fisc. Mais l’estimation de la valeur marchande d’une maison (il s’agit de celle de sa femme au Touquet, si j’ai bien compris) est toujours difficile, et cela faisait 2 ans que Macron discutait de sa valeur avec le fisc, sans en dissimuler l’existence : je crois que c’est très banal.

    1. Alors là Elie vous dépassez l’entendement !!! Il a tout bonnement essayer de blouser le fisc. Mais comme vous avez déjà défendu Cahuzac, il ne m’étonne pas que vous le fassiez pour Macron.
      A croire que vous aimez les délinquants en cols blancs

      1. Aurore, ce que vous écrivez est ridicule : il y a 2 ans que Macron discute avec le fisc de la valeur de cette maison du Toucquet, il n’y a là rien d’illégal.

    2. Lisez le titre @Elie…..Juan ne parle d’illégalité…il lui demande juste de payer ses impot ….
      Oui plutôt que de crier au complot..qu’il paye ses impots ….point barre c’est pas compliqué non ! A moins qu’il fasse lui aussi une phobie ….

    3. @Elie
      Savez-vous que, lorsque vous vous voulez évaluer un bien, il y a des professionnels compétents pour cela ? Les notaires, en particulier, Alors l’excuse de la difficulté d’évaluation, c’est une galéjade .

      1. Ce genre d’évaluation se fait plus ou moins « au doigt mouillé » ; et il n’est pas du tout rare de voir deux « professionnels » (y compris des notaires) donner d’un même bien deux estimations dont l’une peut aller jusqu’au double de l’autre.

        1. @D;Goux
          Pour bien connaitre le milieu de l’immobilier, je peux vous dire qu’il y un prix de marché au m2 et que l’écart d’évaluation n’est JAMAIS du simple au double . On minorera ( ou majorera ) le prix du marché en fonction d’une qualité de bien mais c’est à la marge . C’est d’ailleurs préférable pour ne pas se prendre une grosse plus-value en cas de vente d’une résidence secondaire, ce qui est le cas du bien incriminé

          1. Vous affirmez connaître le marché ? Fort bien : vous avez le droit de dire ce que vous voulez. Mais moi, je vous confirme que j’ai plusieurs exemples (et dans un rayon très restreint autour de chez moi) de maisons à vendre aux estimations purement fantaisistes – et faites par des « professionnels ».

            1. D;Goux
              Je croyais que vous saviez lire : je n’ai pas « affirmé » que je connaissais le marché mais le milieu de l’immobilier . En la matière, le prix au m2 est très local, à tel point qu’à Paris, par exemple, il change d’un trottoir à l’autre en fonction de l’arrondissement

      2. @ alain bobards

        Oui, je le sais…Sauf que, ayant dû récemment faire évaluer une maison de campagne pour l’héritage d’une tante, la valeur indiquée par différents experts variaient dans une proportion de 1 à 3 ! La seule vraie évaluation, c’est de le mettre en vente…et encore, cela dépend du temps qu’on est disposé à attendre pour obtenir un bon prix.

        1. @Elie
          Les « experts » que vous avez consultez me semble être des amateurs ou ils n’étaient pas proche du site du bien . Comme je l’ai indiqué à D.Goux, une évaluation se fait en fonction du prix local de marché au m2 et les écarts sont à la marge en fonction de la qualité du bien afin d’éviter une forte plus value en cas de cession .
          Maintenant, s’agissant d’une succession, les plus fortes minorations que j’ai pu constater portaient sur 10% . Faut pas prendre le fisc pour plus bête qu’il ne l’est et les évaluations des « domaines » sont un instrument que tout bon contrôleur fiscal sait utiliser .

          1. Ma phrase est mal tournée : afin d’éviter une grosse taxation sur la plus-value en cas de cession .

  2. Cette manie de crier au scandale quand on est pris la main dans le pot de  » confiscure  » est très …..politique !
    Sinon le petit peuple analphabète et porteur de t shirt dont le patrimoine n’augmente pas paie toujours plus d’impôts….

  3. C’est complètement nul de s »en prendre à Macron
    sur cet épisode ISF.

    Il est donc à la limite de ISF cela prouve déjà qu’il est
    bien moins fortuné que ce que l’on a voulu dire
    (et plutôt loin ds le hit parade de nos chers dirigeants
    politiques et économiques)..

    D’autre part l »évaluation d »une « eortune » étant en
    grande partie subjective et le fait de dépasser de
    1 Euro la limite entrainant un surcoit d’impôts de plusieurs
    milliers d’Euros, il est parfaitement normal dans l’état
    actuel de cet impôt (imbécile par ailleurs) qu’il y ait
    des réajustements entre le contribuable et le fisc.

    Mais bon je vois bien que l’on est ici pour le débat
    au niveau débat Sarko, Hollande Mélenchon.
    c’est à dire dans le cliché et la polémique venimeuse
    distrayants.

    Si c’est ça qu’aime le peuple qu’il se tape un des
    trois pour 5 ans en 2017 et ne pleurniche pas ensuite.

    1. C’est vrai qu’il est plus facile et « plus juste » de contrôler les bénéficiaires du RSA des fois qu’ils trichent dans leur déclaration

        1. Coucou Sean
          Oui après opération et 3 jours d’hosto…. pour me faire traiter « de ridicule » par le carabin du Bourgeois Gentholomme.

          1. aurore

            tu le connais, il est timide, c’est sa façon à lui de te remettre dans la bonne humeur

            1. Stan
              Je suis encore sous les effets de l’anesthésie donc je dirais pour l’instant que
              les wagons de sa connerie roulent sur les rails de mon indifférence
              Bécot mon Stan

          2. @ auroremathé

            Il ne faut pas trop en demander à la chirurgie : une opération n’a jamais empêché d’écrire des idioties (la preuve.)

  4. Je crois que ce qui est intéressant, politiquement parlant, est cette phrase : « il faut préférer la taxation sur la succession aux impôts de type ISF ». Ça faisait bien longtemps que je n’avais entendu un homme politique aller sur ce terrain. Même très à gauche, à gauche de la gauche, plus personne ne s’y risque.

    Et pourtant, s’il y a une mesure de gauche, réellement redistributrice, permettant de freiner un peu la reproduction familiale de la richesse, rétablissant un peu l’égalité des chances, c’est bien celle de la taxation des successions. L’ISF ne sert qu’à cela, à fair mine de s’occuper de la richesse – mais les très grosses fortunes ne paient jamais l’ISF -, à masquer qu’en réalité, tant qu’on ne touche pas à la richesse héritée, on ne s’occupe en réalité de rien. Un homme de gauche digne de ce nom ne peut que souscrire à ce « il faut préférer la taxation sur la succession aux impôts de type ISF ».

    Un Mélenchon, par exemple, aurait dû s’empresser de prendre Macron au mot. Mais son populisme le lui interdit et il préfèrera faire « bouh, Macron et son ISF bla bla bla…. ».

    On rappellera utilement que si Mélenchon ne paie pas l’ISF c’est simplement grace à Sarkozy, qui en a relevé le plafond – http://www.avoodware.com/sarkononmerci/isf-merci-sarkozy/

    1. Si Mélenchon ne paie pas l’ISF, c’est jusqu’à preuve du contraire parce que l’exécutif sous la houlette de Hollande n’a pas baissé assez le plafond pour rétablir la situation antérieure, mais juste pour que le « président normal » n’ait pas à le payer lui-même.

      Quant à préférer taxer les successions, imaginant percer à jour l’opacité des trusts dans les paradis fiscaux, plutôt que capital et patrimoine déjà en cours de formation ici, en tant qu’«homme de gauche» il faut surtout pouffer de rire.

  5. Alors c’est simple, un chef d’état ou un ministre qui a une grosse succession en vue choisit une augmentation de la tva, une réduction des impôts sur les successions et éventuellement si il n’a pas froid aux yeux un retrait de l’isf.

    D’autres qui ont un gros patrimoine et aucune succession en vue choisiront une augmentation de tva (l’impôt sur les successions dépendra de la situation des copains) et un retrait de l’Isf.

    En attendant, sous Sarko les droits de succession ont baissé et sous Hollande ils ont augmenté et pendant ce temps les Français poussent et tirent pour faire avancer le bastringue des petits arrangements politiques.

  6. Oups, j’ai un problème avec mon commentaire … Je récapitule :

    Alors c’est simple, un chef d’état ou un ministre qui a une grosse succession en vue choisit une augmentation de la tva, une réduction des impôts sur les successions et éventuellement si il n’a pas froid aux yeux un retrait de l’isf.

    D’autres qui ont un gros patrimoine et aucune succession en vue choisiront une augmentation de tva (l’impôt sur les successions dépendra de la situation des copains) et un retrait de l’Isf.

    En attendant, sous Sarko les droits de succession ont baissé et sous Hollande ils ont augmenté et pendant ce temps les Français poussent et tirent pour faire avancer le bastringue des petits arrangements politiques.

  7. @ Hélène dici

    On croit rêver…Augmenter ou diminuer tel ou tel impôt ne peut jamais être une décision d’un seul ministre !

    1. Évidemment !
      Ça n’est qu’une caricature de la situation.
      Si je dis qu’un labo fait du lobbying, surtout n’allez pas vous imaginer
      que je pense qu’il n’y a que le pdg qui s’y attelle.

      Bon, j’espère que ce n’est que votre mauvaise humeur qui vous fait prendre les choses au premier degré.

  8. Personnellement, je serais très favorable à une suppression de l’ISF (parce que je ne suis pas d’un naturel envieux et me réjouis fort que des gens aient plus d’argent que moi) et encore plus favorable à la suppression complète des droits de succession, qui n’ont rigoureusement aucune raison d’être, représentent un véritable « vol légal » et sont en outre destructeurs de pans entiers du patrimoine.

    1. J’ajoute, pour faire taire les « langues sales », que je n’ai à espérer aucun héritage un tant soit peu intéressant.

      1. Alors que de votre côté, vous allez laisser aux générations futures vos oeuvres littéraires savoureuses. Comme vous nous l’avez fait remarqué, Ken Loach sera oublié mais vos écrits seront précieusement lus et relus et généreront surement de copieux droits d’auteur qu’ils seraient effectivement dommage de taxer.
        Vous êtes sévères avec vous même, vous nous léguer un patrimoine culturel inestimable.

      2. @Didier Goux

        En tout cas ça n’est pas l’envie qui guide mes commentaires, ayant eu deux successions honorables, pour lesquelles j’ai réglé des impôts cotons, absolument sans rechigner, successions auxquelles je ne toucherai pas, mes enfants en ayant plus besoin que moi.

        Comme quoi les avis dépendent du moule dans lequel on a été coulé.

        1. Votre conclusion n’engage que vous. D’abord, pardonnez-moi, mais nul ici n’ira vérifier que vous n’avez pas « écorné » les héritages dont vous parlez. Et même si vous ne le faites pas (j’aurais tendance, pour cela à vous considérer comme une « simplette »…), cela ne prouve rigoureusement rien quant à votre histoire de moule.

          (Au passage, je vous rappelle que croire qu’on est déterminé par son « moule » est assez nettement une idée de droite, les gens de gauche répudiant avec horreur l’idée même d’hérédité…)

          1. Mais … Je suis de droite.

            Également, vos propos n’engagent que vous.

  9. C’est curieux, ces ministres du budget qui ont du mal avec la règlementation de leur propre ministère

      1. @Rlie
        Arrêtez un peu . Macron est issu de la finance où on sait faire une estimation de patrimoine, surtout chez Rothschild , conseiller Elyséen puis ministre du budget . A force de vouloir démontrer l’innocence de ce garçon, vous le discréditer davantage parce que vous en faites soit un incompétent, et on se dit qu’il n’est pas à sa place, soit un fraudeur et il est encore moins à sa place .

        1. alainbobards

          bah chez rotechild les facturations de conseil et se font à la grosse louche voire au godet de minipelle. à partir d’un certain niveau ils aiment tellement le fric qu’ils ne comptent plus..

            1. alainbobards
              oui mince, je devrais faire plus gros, ça passerait mieux.

          1. Car, bien entendu, M. Stanislas sait parfaitement comment les choses se passent chez Rothschild, lui qui a passé toute sa vie dans la finance…

            1. j’en sais autant sur rotechild que macron sur le chef d’entreprise de PME..

      2. Je trouve que réglementation rime mieux que marchandage avec fisc….apres on s’étonne que les politiques soient aussi méfiants….ils s’y connaissent tellement bien eux mêmes….tellement plus facile de parler d’optimisation….
        .d’ailleurs favoriser l’impôt dans l’immobilier….ou comment gagner plus sans travailler….est pour moi anormal surtout quand le placement dans l’immobilier se traduit par un loyer rentable donc double cadeau !

  10. ça commence à être connu que pour réussir au plus haut niveau en politique, il faut réunir deux qualités principales :

    -ne pas savoir compter
    – ne pas savoir évaluer des biens ou feindre d’ignorer les évaluations officielles, publiques, et/ou privées. Aussi je vous laisse vérifier mes affirmations avec des récentes et vieilles histoires de déclaration de patrimoines truandées qui pullulent..

    on peut aussi citer, les autoroutes, les bâtiments et terrains publics bradés,

    mais il est vrai qu’il y a une certaine cohérence : tout est sous évalué

    ah non !!! une exception : les contrats extravagants de honte et de laisser aller des PPP (partenariats public privés ), toujours au bénéfice large des groupes privés (mais là on est plutôt dans le critère « ne pas savoir compter »..)

    bandes de jaloux va…

    PS ça devrait ouvrir des perspectives d’avenir à tous nos jeunes qui foirent en mathématiques..

    1. Macron est évidemment plus attiré par la politique et le pouvoir que par l’argent: sinon, il serait resté chez Rothschild, où, d’après wikipédia, entre décembre 2010, date de sa nomination comme associé-gérant, et mai 2012, celle de son arrivée à l’Élysée, il indique lui-même avoir gagné 2 millions d’euros brut.

      1. D’accord avec vous : pour le bien des citoyens, il aurait dût rester chez Rothschild .

        1. Marrant, le nombre de politiques qui viennent de chez Rothschild : il y a aussi Pompidou ( directeur général) et Henri Emmanuelli (directeur adjoint)

          1. On se demande, d’ailleurs, si ces politiques n’y ont pas gardé – au moins- un pied .

  11. Allons, l’avers de la médaille se trouve dans la philosophie de Léon Zitrone :
    « Qu’on parle de moi en bien ou en mal, peu importe. L’essentiel, c’est qu’on parle de moi » 😉

  12. Il est évident que par rapport à vos savoirs, que je suis un ignorant.
    Moi, je pensais que la valeur d ‘ un bien dépendait surtout du marché et de la valeur qu’ un acheteur voudrait mettre en cas de vente.
    Evidemment il y aura toujours une opposition du notaire si son % parait trop petit.
    Un foin énorme sur macron alors qu’ ils sont des centaines à avoir triché sur leur déclaration de bien. La différence entre eux est sur la différence du paquet de fric. Certains roulent encore en tacot, d ‘autres habitent des taudis.
    L’ impôt sur les successions est un vol manifeste.
    Même un petit héritage peut vous être volé.
    Des gens ont travaillé, travaillé toute leur vie, arrivé à sortir de leur condition, payé cotisations et impôts,et après leur mort l ‘état s’ empare d ‘ une partie de l ‘ héritage. C’est cela la démocratie, un état voleur.
    Une villa au touquet!!! sous évaluée !!! au siécle de la vitesse, que représente une villa au touquet. Mis à part le peti prolo du coin qui va y manger son paquet de frites, croyez vous que les grands de ce monde s’ y précipite encore…. elle est bien bonne.
    Un homme politique se doit d ‘avoir des biens au maroc, dans les iles, de passer ses vacances en pays ensoleillés, de se faire voir en paca.
    Libé, libé a levé un lièvre. Dites le PC combien d ‘ impôt sur ses biens, ses chateaux, ses chevaux, et quand un secrétaire décède, l ‘autre, l ‘ héritier, est il soumis à la succession? c ‘est con hein.

    1. Vous avez des tendances « libertariennes », on dirait. Avec un pareil raisonnement, tout impôt est un vol. C’est d’ailleurs la conviction de beaucoup, qui vous parleront aussi d’impôt confiscatoire, notion très subjective.

      Pour ce qui est des successions, ce n’est pas le mort, qui a sué sang et eau et a lui aussi été taxé toute sa vie, qui subit encore, à six pieds sous terre, le racket de l’État. Ce sont les héritiers, qui eux n’ont pas sué une goutte pour constituer cet héritage. On peut très bien considérer que cette acquisition soudaine de richesse qu’est l’héritage doit être taxée.

      Personnellement, considérant toutes les entraves qui existent à la transmission d’un bien foncier, et toutes les taxes que nous payons dessus, je crois que, dans les faits, nous ne faisons, d’une certaine façon, rien d’autre que louer nos « propriétés », et qu’on pourrait tout aussi bien déclarer l’abolition de la propriété privée foncière et son remplacement par une mutualisation du foncier, assortie d’un véritable droit au logement et de quelques autres mesures assurant la pérennité de la mise à disposition des surfaces pour ceux qui les exploitent (au sens large du terme). Ça ne changerait rien à la taxation, ça serait juste moins hypocrite.

    1. Vous devriez savoir que plus un mouvement est faible, plus il multiplie les opérations spectaculaires dites « coup de poing » qu’on peut mener en petit nombre.

      1. Vous parlez des flics avec leur opération coup de poing sur des gens sans défense car pacifiques ou des manifestants eux-mêmes, dont la mobilisation monte en nombre et en amplitude ?

        1. Martinez a eu, en début de semaine, un lapsus très révélateur; il a dit que » mercredi (hier) marquerait « un pic dans les manifestations  » : or, un pic, ça veut dire qu’ensuite, ça descend…(si ça continue à monter, il n’y a plus de pic !)

          1. Voir une péninsule ! Vous êtes un sacré comique le Daifoirus.. Il peut penser à un « pic » sans en décider la gestion. Ce sont les grévistes qui décident de la suite.

  13. Mais on peut aussi remonter le moral à mr Macron qui se dit a juste titre touché…ca sent tout de même un peu l’acharnement !

  14. Zap. Des travailleurs veulent laisser un héritage à leurs enfans. Même si les enfants sont des fainéants, est-il juste de les spollier?
    De toutes manières, vous n ‘ êtes propriétaire de rien du tout. Mis à part 3 bols et 4 assiettes, rien ne vous appartient.
    Même l ‘air que vous respirez est taxé sous prétexte d ‘écologie.
    Sur 10 euros que vous gagnez en travaillant, 7 filent dans la poche de l ‘état, cela a un nom, racket. D’autres exemples : L’état veut punir les clients de ces dames, mais n ‘hésite pas à envoyer les feuilles d’ impôts à ces dames, cela c ‘est du proxénétisme. Les routiers, les taxis, chopés par un radar, trinquent. Un ministre, un député en super excés de vitesse passe au travers, lui travail!!! C’est de l ‘abus de pouvoir.
    Le risible est de voir un chauffard roulant à 150 sur autoroute qui est un assassin en puissance, alors la police le poursuivra à 180 ou 200, eux sont des pilotes.

    1. J’avais tenté de poser une réponse, assez longue, mais j’ai eu la surprise de divers messages, notamment un surprenant « Impossible de se connecter à Facebook », puis après plusieurs tentatives un dernier essai où il me fut dit que WordPress avait détecté un doublon, que j’avais déjà posté le message. Qui est toujours invisible, et j’ai la flemme de tout recommencer.

Les commentaires sont fermés.